Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Yannick Rousset Entretien

Yannick Rousset Entretien

 

Bonjour Yannick,

 

Stéphane Dubois,

Tu es l’acteur fétiche d’Olivier Béguin.

 

Yannick Rousset ,

Oui, j’ai tourné déjà à 4 reprises avec lui, j’ai tourné la première fois avec lui dans « Dead Bones » un court-métrage dans lequel j’avais un petit rôle.

Tu es au BIFFF pour « Chimères » qui est sorti en 2013 et qui a obtenu déjà de nombreux prix (Mention spéciale du jury au NIFFF 2013, Prix spécial du jury lors de la 34e édition du festival de Fantasporto, au Portugal, Meilleur actrice Buenos Aires Rojo Sangre Festival International, Best editing Adward Screamfest Los Angelès Horreur Film Festival, Sélection officielle BIFFF 2014…).

 

S.D ,

Comment es-tu venu au cinéma ?

 

Yannick Rousset ,

Je suis  français, mais j’ai fait mon conservatoire d’Art dramatique à Lausanne (Suisse), j’y ai rencontré  de jeunes réalisateurs de court-métrage, j’aie donc fait beaucoup de courts-métrages en Suisse et en France plus particulièrement à Lyon.

 

Petit à petit mes connaissances, mes amis réalisateurs sont  passés au long métrage comme Olivier Beguin ou Marc Décosterd en Suisse.

 

Pour le moment je n’ai pas fait beaucoup de longs métrages seulement 3 ou 4, j’ai eu beaucoup de chance d’avoir un rôle aussi important avec Olivier Beguin dans « Chimères ».

 

S.D,,

Justement pour « Chimères » (voir le lien ci-dessous de l’entretien avec le réalisateur et l’actrice principale du film), quand tu as eu le rôle tu l’as appréhendé comment ?    

 

Yannick Rousset,

Sans rien dévoiler du film il y a plusieurs aspects du personnage que j’interprète, en pleine santé, malade suite à un accident, dans une forme de dépression et surtout quand il se regarde dans un miroir une autre personne apparait.

 

C’est une version animale très violente de son personnage, cela me faisait plusieurs facettes du même personnage à interpréter à la fois.

 

Au fil des festivals Olivier Beguin est devenu un ami, cette idée de long métrage est née ensemble, un peu comme ici au BIFFF autour d’une bière,  on sait dit il faut arrêter de faire des courts-métrages et passé au long métrage.

 

Comment faire avec quelle idée de scénario ? Petit à petit, à force de discussion l’idée de « Chimères » nous est venue.

 

C’est un projet qui est né sur le long terme ensemble, le scénario à évoluer avec nous. Avec Olivier et Jasna Kouhoutova, on sait vu souvent pour parler du scénario et le faire évoluer, créant un passif à nos personnages.

 

Nous avons eu peu d’aide en Suisse, ils ne comprenaient pas le projet. Le paradoxe étant qu’ils ont un superbe festival avec le NIFFF. Le NIFFF ayant toujours soutenu les projets d’Olivier Beguin.

On espére qu’il sera diffusé au cinéma.

 

S.D,

Une partie du tournage a eu lieu en Roumanie.

 

Yannick Rousset ,

 

On a tourné en Roumanie les extérieurs et les intérieurs se situant en Roumanie. Pour la cohésion du groupe et pour avoir des images du pays, cela nous paraissant importants.  Tous les intérieurs qui représentait plus de deux à trois semaines dans un grand loft à Neuchâtel, les extérieurs de la ville  à Bruxelles, c’est étonnant, mais Neuchâtel ne si prêtait pas,  on voulait une ville plus graphique, plus grande, plus dangereuse, Neuchâtel on ne peut pas croire que sait dangereux,  trop « propre ».

 

Avec très peu de moyens financiers, on a réussi à faire ce film sur 3 pays.

 

S.D,

Tu as fait quoi depuis « Chimères » ?

 

Yannick Rousset ,

Je fais surtout du théâtre, cela me permet de vivre de mon métier. Beaucoup en France, avec une compagnie qui est très visuelle, la Fox Compagnie, ou l’on mélange aussi le cinéma, puisque nous sommes des amateurs, je vie a Lyon ou je joue également,   mais surtout avec la Suisse je fais du cinéma av ec plusieurs réalisateurs.

 

S.D,

Tu as des projets de films fantastiques, de science-fiction au cinéma ?

 

Yannick Rousset,

Oui j’ai un projet qui est en pleine écriture avec Marc Décosterd qui est un réalisateur suisse avec lequel j’ai déjà tourné  (voir filmographie ci-dessous, NDLR), il a un projet qui sera fantastique avec un peu de science-fiction et qui sera très étonnant, surtout pour la Suisse.

 

On en reparlera plus tard, pour l’instant le projet reste secret.

 

Logiquement,  il devrait sortir en 2015, un long métrage qui devrait être passionnant. Je ne peux pas trop en dire pour l’instant, mais tu seras informer de la suite.

 

Olivier Béguin a le projet de faire le long métrage de « Dead Bones » qui est une sorte de western- fantastique.

 

S.D,

Tu participe je crois a beaucoup de festivals ?

 

Yannick Rousset,

J’adore les Festivals, en plus avec Olivier Beguin on sait vraiment connu dans les festivals en faisant la promotion de ces films, comme celui de Sitgès à coté de Barcelone. En rencontrant des réalisateurs, des acteurs, des bloggeurs comme toi, rencontrer le public, c’est vraiment important on a peiner pour faire le film, ce n’est pas toujours facile de tourner un film. Dans un festival tu profites de ces rencontres et tu peux être fier de ton travail.

 

En Suisse, il y a de nombreux réalisateurs émergents dans la SF et le fantastique.

 

Filmographie Sélective

2013 :

Chimères (Olivier Beguin)

 

2012 :

 La Dame Blanche (Arnaud Baur)

Erwan et plus  si affinités (Marc Décosterd)

2011 :

Employé du mois (Olivier Beguin)

(Voir le lien ci –dessous pour l’article déjà publié sur ce site)

2010 :

Strip Chess (Philippe Roman)

2008 :

Dead Bones (Olivier Beguin)

2006 :

Naufrage  (Olivier Beguin)

2005 :

Erwan et compagnie (Marc Décosterd)

commentaires

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Thêatre..

Pages

Hébergé par Overblog