Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

BIFFF 2016 The Tattooist
BIFFF 2016 The Tattooist

The Tattooist

Film de Seo Lee (2015)

BIFFF 2016

Première Internationale

 

J’ai beaucoup apprécié ce film, avec une bande-son toute a fait adapté, jusqu’à la scène finale. Un jeu de caméra. Je vais spolier J vous allez voir des tatouages, bon vu le titre « The Tattooist » (La Tatoueuse), vous vous en doutiez un peu. Plus sérieusement l’art du tatouage est aussi l’un des personnages centraux du film, sans lui pas d’intrigue.

 

Au-delà de l’aspect technique, et même si on insiste un peu sur certaines scènes alors que le spectateur a déjà compris, et de ce fait quelques longueurs, on a des mouvements de caméra vraiment sympa, surtout celui de la scène finale… et non je vous dis pas quoi.

Le personnage féminin principal est à la fois émouvant et pathétique, sensuel et cruel.

 

Je vous le conseille, pour votre téléthèque.  

 

A ne pas confondre avec « The Tattoist » film néo-zélandais réalisé par Peter Burger, sorti en 2007.

 

Résumé du Film (source BIFFF)

Considérée comme la De Vinci du tattoo dans toute la Corée du Sud, Soo-na est une véritable artiste à pigments colorés : tous ses clients l’ont dans la peau et sont prêts à payer une petite fortune afin d’avoir l’un de ses crobards sur l’épiderme. Pourtant, il y a un zigue dans son carnet d’adresse que Soo-na a du mal à encadrer : il s’appelle Ji-soo, la paie grassement pour se faire poinçonner le dos à domicile et la reluque systématiquement comme un marin aux abois qui n’a plus foulé de gazon depuis perpète. Adepte d’une technique de tatouage révolue (because ça fait un mal de gueux), Ji-soo insiste pour se faire coudre le visage de Médusa entre les omoplates, obligeant Soo-na à revenir régulièrement afin qu’il rajoute une tête de serpent à la fois. Mais ce qui fait vraiment baliser notre tatoueuse, c’est que Ji-soon l’appelle pour une nouvelle gueule de reptile à chaque fois qu’une jeune fille disparaît dans les environs…

 

Six ans après The Missing Person, Lee Seo est de retour derrière la caméra pour un revenge thriller aux faux airs de Basic Instinct. Mêlant avec une régularité de métronome sadique la petite mort à la grande, il livre avec The Tattooist un film sulfureux, vénéneux et dangereusement érotique où il n’y a pas que les images qui sont léchées !

 

 

Première Internationale

Genre serial killer

 Pays Corée du Sud

 Audience ENA

 Audio Coréen

 Sous-Titres

Anglais, Français, Néerlandais

 

Réalisateur Lee Seo

 

 Casting

Kwon Hyun-sang, Seo Young, Song Il-guk, Yoon Joo-hee

 

Scénario

Lee Seo

 

Soundtracks

Kim Min-tae, Song Jun-suk

 

 

Production

Dasepo Club, Korea Story

 

Distributeur

Dasepo Club

 

Année 2015

Published by Michel Dubat -

commentaires

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Thêatre..

Pages

Hébergé par Overblog