Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

La porte des ténèbres par Alan Haigh,

La porte des ténèbres par Alan Haigh,

La porte des ténèbres

par Alan Haigh,

 aux éditions

« Le Masque fantastique »

 

 

Il s'agit d'un roman assez ancien, paru en 1977, et dix-huitième et dernier titre de la courte première série « fantastique » chez Le Masque, ceux avec les couvertures rouges, pour les collectionneurs.

 

Assez difficiles à trouver, ces petits livres de poche présentent des textes inédits à l'époque, et rarement repris ensuite. L'auteur qui se cache sous le pseudonyme de Alan Haigh est en réalité un critique et anthologiste belge bien connu, Jacques van Herp, qui publia quelques romans et nouvelles sous divers noms d'emprunt.

 

« La porte des ténèbres » est un roman court (220 pages) qui conte l'arrivée d'un jeune professeur de français dans une province reculée d'un pays indéfini. Dès les premières lignes, le lecteur comprend que le personnage est ambigu, que ses interrogations concernant son poste rejoignent celles qu'il se pose sur son identité.

 

Parvenu à destination, le récit (à la première personne et au présent) devient celui d'une découverte hallucinée, celle d'une enclave hors du temps peuplée d'autochtones cachant des secrets inquiétants.

 

La lecture de « La porte des ténèbres » se révèle assez addictive : le style en est simple, mais pourvu d'un vocabulaire riche et précis, et l'accumulation des mystères et des situations paradoxales pousse à tourner les pages jusqu'à une révélation à la hauteur des enjeux posés au départ.

 

Ce final mettant en scène un culte à des entités dignes de Lovecraft donne une dimension mythique à une histoire qui, autrement, aurait pu passer pour assez anecdotique.

 

Ce qui différencie ce récit de ceux proposés par Lovecraft et ses adeptes, c'est la sensualité torride qui habite les protagonistes : le jeune héros manifeste une sexualité exigeante mais contrariée, et il trouvera une partenaire idéale en la personne d'une manipulatrice désignée pour le conduire à accomplir son destin.

 

Enfin, des scènes d'un culte exotique et malsain, à la limite du sadomasochisme apportent un piment sulfureux à la lecture.

 

En conclusion, il s'agit d'un petit roman agréable à lire, d'un auteur à découvrir, qui aurait pu, à la grande époque, trouver sa place parmi l'équipe de la mythique collection « Angoisse » au Fleuve Noir.

 

Serge ROLLET

 

Informations d'édition

Format: Poche

Langue: Français

Genre: S.F., Fantasy & Terreur > Fantastique

Editeur: Librairie des Champs-Elysées

Collection: Collection fantastique rouge

N° dans la collection: 18

Date parution: 1977

Nb pages: 222

ISBN: 2702406165

 

Biographie et bibliographie sommaire :

Naissance : Bruxelles, Bruxelles-Capitale, Belgique, 26 novembre 1923.

Décès : Etterbeek, Bruxelles-Capitale, Belgique, 30 décembre 2004.

 

Autres noms connus  

Vrai nom / nom complet : VAN HERP Jacques

Pseudonyme(s) :

ARVEL Alain

BERCHMANS Michel

CÉTESKI Ladislas

JOULY André

KENKÖNNERY Illy

LEBLOND Willy

MONNIER Marc

NADA Carlo

PROVIST Alain

VÉDÉWÉ Michel

 

Pseudonyme(s) collectif(s) :

GOISSERT Michel

JANSEN Michel

 

Bibliographie :

La Nef ensorcelée  (En coll. avec Paul HANOST) , 1977  (Nouvelle)

La Porte des ténèbres (1977)

Le Blackjoke , 1978  (Nouvelle)

4e de couverture

4e de couverture

Première série « fantastique » chez Le Masque

Première série « fantastique » chez Le Masque

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Hébergé par Overblog