Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

programmation du second Week-end du fantastique

La  programmation du second Week-end

du fantastique enfin dévoilée !

Le deuxième Week-end du fantastique, organisé par le Festival européen du film fantastique de Strasbourg du 30 octobre au 1er novembre, dévoile une programmation audacieuse de nouvelles productions de films de genre, qui proviennent des États-Unis, du Canada, de la France, du Royaume-Uni ou encore d’Indonésie. Vous découvrirez des histoires variées sur la lycanthropie ou les insectes, la ferveur religieuse, une comédie gore ou encore un récit d’horreur moderne tiré de légendes populaires javanaises, entre autres. Certains films invitent à réfléchir sur les sociétés au sein desquelles nous vivons. Nous vous proposons aussi une rétrospective de films peu connus du studio Hammer, produits dans les années 1970.

 FILMS DES ETATS-UNIS

Clin d’œil aux extravagances du cinéma d’exploitation des années 1980, Cyst, réalisé par Tyler Russel, est une comédie d’horreur sur un kyste géant doté d’un œil qui se lance dans une folie meurtrière au sein d’un hôpital.

 L'inquiétant et cynique Honeydew de Devereux Milbern dépeint la détresse d'un jeune couple retenu prisonnier dans une étrange maison familiale. Une version revisitée de Massacre à la tronçonneuse de Tobe Hooper.

  Le premier long métrage de Jonathan Cuartas, My Heart Can't Beat Unless You Tell It To, raconte le poids insoutenable des obligations familiales. Ici, un frère et une sœur doivent commettre des meurtres "thérapeutiques" pour sauver leur petit frère fragile qui se nourrit de sang humain.

Mention spéciale du jury, Tribeca 2020.

Rent-a-Pal de Jon Stevenson aborde la solitude d'un fils dévoué, dont la vie est consacrée aux soins de sa mère démente. Incapable de trouver l'amour, il se lie d’amitié avec un personnage terrifiant avec qui il communique au travers d'une cassette VHS. Une chronique mélancolique de la solitude, terreau fertile où explose la violence.

 VFW de Joe Begos rend hommage aux films de genre des années 1980, de John Carpenter à John McTiernan. Un film de siège où des vétérans de l’armée américaine se réunissent pour sauver une jeune femme d'une horde de junkies enragés, avec des vétérans du cinéma haut en couleurs.

FILM DU CANADA

  The Oak Room de Cody Calahan est un thriller néo-noir brillamment construit, dont la narration se conçoit comme une mise en abyme. Le film est une imbrication d’histoires racontées par chaque personnage, façonnant un récit tissé de mensonges, de trahisons, de quiproquos et de violence.

FILMS DU ROYAUME-UNI

 Gatecrash de Lawrence Gough est un thriller psychologique à huis clos portant sur un étrange délit de fuite, un policier gênant et une victime étrangement bienveillante. Suspense maximal garanti.

Saint Maud, premier film de la réalisatrice Rose Glass, est l'histoire glaciale et effrayante d'une infirmière en soins palliatifs, qui, en proie à une ferveur religieuse, suit les instructions de Dieu pour sauver l'âme de sa patiente. 

 FILM D'INDONÉSIE

Impetigore de Joko Anwar mêle légendes folkloriques javanaises et horreur contemporaine dans le récit vertigineux d'une jeune citadine qui découvre ses origines : un village maudit ancré dans le passé.

 

FILMS DE FRANCE

En provenance de France, deux films forts qui abordent des préoccupations sociales et économiques par le prisme du fantastique :

 Teddy, de Ludovic et Zoran Boukherma, raconte l'histoire touchante d'un inadapté social. Son statut de marginal dans une région montagneuse n’offre pas d’autre exutoire que de donner libre cours à son étrange fascination pour une bête meurtrière.

Sélection officielle, Cannes 2020.

Le thriller agricole La Nuée, de Just Philippot, suit le combat d'une femme qui élève des sauterelles comestibles dans un milieu hostile. Lorsqu'elle engraisse ses sauterelles avec du sang pour augmenter sa productivité, une ambition destructrice et obsessionnelle s’empare d’elle.

Sélection de la Semaine de la critique, Cannes 2020.

RÉTROSPECTIVE - HAMMER 70s

RÉTROSPECTIVE - HAMMER 70s

RÉTROSPECTIVE - HAMMER 70s

Pour un voyage des plus plaisants dans les classiques du passé, notre rétrospective Hammer 70s vous propose sept films peu connus des studios de la Hammer. Produits dans les années 1970, période marquée par des changements sociaux et l'émergence de nouvelles normes dans la société britannique, les films du légendaire studio anglais n’étaient plus vraiment choquants et leur caractère avant-gardiste déclinait. Pour y remédier, ils se tournèrent vers des films plus modernes, plus ouvertement érotiques et plus violents encore, réalisés par une nouvelle génération de cinéastes de La Hammer, comme Roy Ward Baker, Jimmy Sangster et Peter Sykes, pour n'en citer que quelques-uns.

  (Communiqué de presse)

 

Laissez vos commentaires,

et abonnez-vous aux newletters.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Hébergé par Overblog