Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

1 2 > >>

PROGRAMME DE LA MAISON D’ AILLEURS ( Nov-Dec 2011)

Chers amis,

La Maison d’Ailleurs souhaite vous informer des activités qui seront les siennes durant les mois de novembre et de décembre 2011 – activités auxquelles vous êtes évidemment toutes et tous conviés. Plus précisément, cette fin d’année sera l’occasion d’inaugurer une collaboration qui nous tient à cœur, puisque les 250 ans de la Bibliothèque d’Yverdon-les-Bains (Suisse) ont en effet permis au musée de vous offrir les événements suivants :

- Du 3 novembre au 23 décembre 2011 aura lieu, dans les murs de la Bibliothèque d’Yverdon-les-Bains, une exposition d’œuvres utopiques, angoissantes et satiriques, qui seront mises en écho avec des créations d’usagers de la bibliothèque, jeunes et adultes. Vous êtes tous cordialement invités à participer au vernissage de cette exposition, intitulée « Images du futur. La culture dans la ville », qui aura lieu le 3 novembre, à 18h, à la Bibliothèque et qui sera suivi du spectacle « En bref.. du futur ! » à L’Échandole.

- Le jeudi 8 décembre 2011, à 18h30, toujours à la Bibliothèque, aura lieu une discussion – appelée « Identités tout écran » – entre Muriel Imbach, metteur en scène, et Marc Atallah, directeur de la Maison d’Ailleurs. L’argument est le suivant : « Lorsque la frontière entre réalité et fiction s’amenuise, qu’advient-il de l’identité dans le monde, sur les planches ou face à un écran ? ».

- Nous vous rappelons également que la Maison d’Ailleurs présente actuellement deux expositions temporaires : « Halomancie. Matières poétiques de Stéphane Halleux » et « L’Île de Pâques sans dessus dessous ».


En me réjouissant de vous voir au musée ainsi que lors de ces événements extraordinaires.

(Communiqué de presse)

Voir les commentaires

Published by Michel Dubat - - Divers

 

Rubedo la Conspiration des Lumieres

Franck Plasse

Editions Mnémos , Collection Dédales

 

Rubedo-C1

 

Ce premier roman, de Franck Plasse, nous entrainent dans les méandres des évènements allant de 1760 au 14 juillet 1789. Le comte de Saint-Germain nous les narrent, déroulants les complots, mystères, secrets de l’occultisme. Prenant  de bout en bout, ce livre de Fantasy Historique, bien documenté autant pour les personnages historiques que des lieux (souvent « magiques » ou « mystiques ») reflète l’humanisme de l’auteur.

Inspiré a la fois des jeux de rôles, série TV, et romans populaire du 19 eme siècle, l’auteur as découvert, enfant, le « mystère » avec le clan des 7 (lyonnais je préfère les « six compagnons de la Croix-Rousse », d’accord c’est un peu chauvin J ).

Les nombreuses répliques nerveuses, font mouche, l’auteur nous livre un ouvrage de fantasy historique rare dans la littérature fantastique française depuis déjà quelques années, prouvent que l’on peut avoir de nouveaux auteurs, d’une nouvelle génération.

Il est as noté que la collection DEDALES, des Editions Mnémos, privilégies les auteurs de premier romans, essentiellement français.

Espérons que, tout en ce renouvelant, car rien n’es pire qu’un auteur qui écrit toujours le même roman, la même histoire, Franck Plasse nous livres d’autres ouvrages de la même veine.

ISBN: 978-2-35408-123-2 / octobre  2011 / pages / 18,5 € /

illustration : Franck Achard

 

 

 

Voir les commentaires

Published by Michel Dubat - - LITTERATURE

NON STOP, un thriller de Frédéric mars (trailer)

Voir les commentaires

Published by Michel Dubat - - LITTERATURE

 

ZOMBIE DAY 5 LYON 2011

 

zombieday(

 

A l’occasion de la 5eme Zombie Day de Lyon nous avons rencontré l’organisateur de cette manifestation qui ce déroulait le 22 Octobre dernier.

Bonjour Gilles

Tu es président de l’association AOA qui organise la Zombie Day de Lyon

Oui, on es en plein dedans, il fait beau temps, comme prévue, on as quelques stands, on maquille pas mal de personnes ;

C’est la 5eme et c’est à Lyon que la première Zombie Walk en France a eu lieu.

On as lancer la contamination zombie en France, le 7 juin 2008 avec la première zombie parade.

Combien de bénévoles pour organisé cette initiative et combien cela vous prend de temps.

On est une trentaine de bénévoles pour l’initiative proprement dite et 5 à 6 personnes qui y travail de manière permanente durant 6 mois environ fin de bien la préparer.

Vous attendez combien de personnes à cette parade

Il fait beau on devrait être dans les 700, je pense, on a eu en effet un joli succès de communication cette année.

Effectivement la communication à l’air d’avoir mieux fonctionnez cette année.

On a eu effectivement plus de retour, les statistiques sont en avance.

Vous n’organisez pas de concours de maquillage ou de cosplay

On y as penser et ce soir on fait la zombie night et les zombies qui viendront maquiller passerons sur scène pour montrer le plus beau maquillage de la zombie walk, une sorte de « cosplay zombie ».

Cette année, c’est le thème « Zombie Vaudou »

Tout a fait, nous revenons aux origines du genre, aux sources du zombie, c’est plus original et on voulait travailler sur autre chose.

Nous te remercions et a bientôt pour d’autres initiatives fantastique lyonnaise

 

     

 

Voir les commentaires

Published by Michel Dubat - - Zombie Walk Zombie parade

Présences d’Esprits N° 68

 

presences d esprits 68

Le numéro 68 de « Présences d’Esprits » fanzine des mondes de l’imaginaire publier par le club éponyme, viens de sortir.

 On y trouve un excellent dossier sur le thème : « Antiquité – SF », qui es la version papier d’une conférence donner pour «  L’Association de professeurs de langues anciennes à Strasbourg (ARELAS). Subdiviser en une dizaine de sous-rubriques : la survivance, les voyages temporels ou les uchronies par exemple, elles font un tour d’horizon complet  du sujet.

Un portrait de Stanley Kubrick, un entretien avec Jean-Louis Trudel et toutes les rubriques habituelles. 

 

Voir les commentaires

Published by Michel Dubat - - Fanzines-Revues

 

OFICIAL FANTÀSTIC COMPETICIÓ – SITGES 44


J. A. Bayona, Quim Casas, Lisa Marie, Ryoo Seung-Wan, Richard Stanley

Millor Pel·lícula / Mejor Película / Best Motion Picture/ Meilleur Film
Red State, de Kevin Smith

Millor Director / Mejor Director / Best Director/ Meilleur Réalisateur
Na Hong-jin per The Yellow Sea

Millor Actriu / Mejor Actriz / Best Actress/  Meilleure Actrice
Brit Marling per Another Earth (Mike Cahill)

Millor Actor / Mejor Actor / Best Actor/ Meilleur Acteur
Michael Parks per Red State (Kevin Smith)

Millor Fotografia / Mejor Fotografía / Best Cinematography/ Meilleure Photographie
Markus Förderer i Tim Fehlbaum, per Hell (Tim Fehlbaum)

Millor Guió / Mejor Guión / Best Script/ Meilleur Script
Lucky Mckee i Jack Ketchum, per The Woman (Lucky Mckee)

Millor Disseny de Producció / Mejor Diseño de Producción / Best Production Design
Marc Thiébault per Livide (Alexandre Bustillo & Julian Maury)

Millors Efectes de Maquillatge / Mejores Efectos de Maquillaje / Best Make Up FX
Steven Kostanski per The Divide (Xavier Gens)

Millors Efectes Especials / Mejores Efectos Especiales / Best Special Effects
Lluís Castells i Javier García per Eva (Kike Maíllo)

Millor Banda Sonora Original / Mejor Banda Sonora Original / Best Original Soundtrack
Steven Price per Attack the Block (Joe Cornish)

Premi Especial del Jurat / Premio Especial del Jurado / Special Jury Award
Attack the Block, de Joe Cornish

Millor Curtmetratge / Mejor Cortometraje / Best Short Film
Ex aequo a Dirty Silverwear, de Steve Daniels, i The Unliving, d’Hugo Lilja


OFICIAL FANTÀSTIC COMPETICIÓ ÒRBITA

Àlex Aguilera, Paco Cabezas, Manlio Gomarasca

Premi Especial del Jurat / Premio Especial del Jurado / Special Jury Award
Colour Bleed, de Peter Szewczyk

(curtmetratge/cortometraje/shortfilm)

Millor Pel·lícula / Mejor Película / Best Motion Picture
Guilty of Romance, de Sion Sono


JURAT CARNET JOVE / JURADO CARNET JOVE / CARNET JOVE JURY
Eric Antonell, Gerard Fossas, Alberto Martin, Sergi Marí, David Vilaplana


Millor Pel·lícula / Mejor Película / Best Motion Picture OFICIAL FANTÀSTIC A COMPETICIÓ – SITGES 44
Bellflower, d’Evan Glodell


Millor Pellícula / Mejor Película / Best Motion Picture MIDNIGHT X-TREME
Detention, de Joseph Kahn



NOVES VISIONS
Anaïs Emery, Javi Giner, Loris Omedes


Millor Pel·lícula / Mejor Película / Best Motion Picture
Night Fishing, de PARKing CHANce (Park Chan-wook i Park Chan-kyong)

Diploma Pellícula No Ficció / Diploma Película No Ficción / Non-Fiction Motion Picture Diploma
Knuckle, d’Ian Palmer

Diploma Pellícula Discovery / Diploma Película Discovery / Discovery Motion Picture Diploma
Invasion of Alien Bikini, d’Oh Young-doo

Diploma Pellícula Dark Ficció / Diploma Película Dark Ficción / Dark Fiction Motion Picture Diploma
Kill me please, d’Olias Barco

Diploma Millor Curtmetratge / Diploma Millor Cortometraje / Best Shortfilm Diploma
Coup de grace, de Clara van Gool

Menció Especial / Mención Especial / Special Mention
Underwater Love, de Shinji Imaoka


CASA ÀSIA
Jordi Ojeda, Carles Santamaria, Pil Sung-Yim


Millor Pel·lícula / Mejor Película / Best Motion Picture
The Unjust, de Ryoo Seung-wan


Gran Premi del Públic / Gran Premio del Público / Audience Award - El Periódico de Catalunya

Millor Pel·lícula / Mejor Película / Best Motion Picture
Attack the Block, de Joe Cornish


NOVA AUTORIA INSTITUT BUÑUEL de la FUNDACIÓ AUTOR
Arnau Bataller, Sílvia Munt, Maria Ripoll


Millor Direcció / Mejor Dirección / Best Director
La gota, de Daniel Piera i Beatriz Escolar (Universitat Ramon Llull-Blanquerna).

Millor Guió / Mejor Guión / Best Screenplay
Ex aequo a Camille, de Carme Puche (Universitat Oberta de Catalunya – UOC), i a Exercici, de Raúl Pérez (Bande à Part).

Millor Música Original / Mejor Música Original / Best Original Score
Chroma, de Juan Andrés González (Universitat Pompeu Fabra).

Menció Especial per l’interès del treball documental a Me llamo Peng, de Jahel Guerra i Victoria Molina de Carranza (Universitat Autònoma de Barcelona – UAB).

Menció Especial per l’interès del treball d’animació a Desde el averno, de Raúl García, Núria Argemí, Mariona Consuegra, Saúl Darú, Maria Moreira, Clara Vallvé i Bernat Vilaseca (Escola d’Animació de Catalunya, 9 Zeros).


ANIMA'T – Premi Gertie / Premio Gertie / Gertie Award
Jordi Ojeda, Carles Santamaria, Pil Sung-Yim


Millor Llargmetratge d’Animació / Mejor Largometraje de Animación / Best Animated Film
Tatsumi, d’Eric Khoo

Millor Curtmetratge d’Animació / Mejor Cortometraje de Animación / Best Animated Short film
Dripped, de Léo Verrier

Diploma al Millor Llargmetratge Sitges Family / Diploma al Mejor Largometraje Sitges Family / Best Sitges Family Film Diploma
Leafie, d’Oh Sung-yoon


PREMI DE LA CRÍTICA / PREMIOS DE LA CRÍTICA / CRITIC AWARDS
Desirée De Fez, Carlos Losilla, José Luis Losa

Premi de la Crítica Jose Luis Guarner / Premio de la Crítica Jose Luis Guarner / Jose Luis Guarner Critic Award
Attack the Block, de Joe Cornish

Premi Citizen Kane al director/a revelació / Premio Citizen Kane al director/a revelación / Citizen Kane Award to an up-and-coming director
Ex aequo a El páramo, de Jaime Osorio, i Trabalhar cansa, de Juliana Rojas i Marco Dutra


BRIGADOON Paul Naschy
Adrián Cardona, Rafa Dengrà, Leticia Dolera


Millor curtmetratge / Mejor cortometraje / Best short film
8, de Raúl Cerezo

 

Voir les commentaires

Published by Michel Dubat - - Cinéma -DVD

 

 

MELIES D’OR 2011

BALADA TRISTE DE TROMPETA d’Alex de la Iglesia (Espagne/France) a remporté le Méliès d’Or 2011 du Meilleur Film Fantastique Européen. La récompense a été décernée lors de la cérémonie officielle au 44ème Festival International du Film Fantastique de Sitges le 13 octobre 2011 en Catalogne.

Site officiel du film vainqueur du Méliès d’Or 2011 BALADA TRISTE DE TROMPETA 

 www.magnetreleasing.com/thelastcircus/

Distribution France : SND

Les 9 Méliès d’Argent en compétition pour le Méliès d’Or 2011 étaient :

 

RUBBER (Quentin Dupleux, France, 2010)

Méliès d’Argent: Sitges Intl. Fantastic Film Festival (Espagne)

THE LAST EMPLOYEE (Alexander Adolph, Allemagne, 2009)

Méliès d’Argent: Fanomenon – Leeds Intl. Film Festival (Royaume-Uni)

RARE EXPORTS: A CHRISTMAS TALE (Jalmari Helander, Finlande, 2010)

Méliès d’Argent: Trieste - Scienceplusfiction (Italie)

TRANSFER (Damir Lukacevic, Allemagne, 2010)

Méliès d’Argent: Brussels Intl. Fantastic Film Festival (Belgique)

BALADA TRISTE DE TROMPETA (Alex de la Iglesia, Espagne/France, 2010)

Méliès d’Argent: Imagine: Amsterdam Fantastic Film Festival (Pays-Bas)

TROLL HUNTER (André Øvredal, Norvège, 2010)

Méliès d’Argent: Neuchâtel Intl. Fantastic Film Festival (Suisse)

 KIDNAPPED (Miguel Angel Vivas, Espagne, 2010)

Méliès d’Argent: Espoo Ciné Intl. Film Festival (Finlande)

HIDEWAYS (Agnès Merlet, France, 2011)

Méliès d’Argent: Strasbourg European Fantastic Film Festival (France)

ATTACK THE BLOCK (Joe Cornish, Royaume-Uni, 2011)

Méliès d'Argent: Lund Intl. Fantastic Film Festival (Suède)

Le Méliès d’Or pour le Meilleur Court Métrage Fantastique Européen a été décerné à:

 SUIKER/SUGER (Jeroen Annokkee, Netherlands, 2010)

Méliès d’Argent à Imagine: Amsterdam Fantastic Film Festival (Pays-Bas)

 Pour la liste complète des courts métrages en compétition ainsi que pour plus d’informations sur la Fédération Européenne des Festivals du Film Fantastique:

Web: www.melies.org

 

 

 

Voir les commentaires

Published by Michel Dubat - - Cinéma -DVD

 

Bande annonce du Festival SPASM 2011.

 

 

 

Voir les commentaires

Published by Michel Dubat - - Cinéma -DVD

 

Yves Montmayeur :

 

Le Cinéma d’Horreur Espagnol

 

Présent à Lyon pour le festival LUMIERE, il a bien voulut répondre a quelques questions.

 

Bonjour Yves Montmayeur,

Vous avez réalisé un documentaire sur le cinéma d’horreur espagnol, qu’est qui est à l’ origine de ce documentaire ?

 

Tout simplement, j’avais l’habitude de fréquenté les festivals de genre, d’horreur en Espagne notamment la semaine du film fantastique de San Sébastien et bien sur de Sitges . San Sébastien  qui est un festival moins important que Sitges, mais  avec des fans pur et dur, des animations, du théâtre à l’italienne. C’est la que j’ais vu les courts métrages de toute une génération de nouveaux réalisateurs de genre : alejandro de la Iglesia Mendoza, Jaume Balagueró, Paco Plaza, c’est une génération qui c’est fait connaitre justement par les festivals.

 

J’étais aussi journaliste, et je les suivais, car je couvrais ces festivals pour divers médias. A force de filmer ces événements, j’ais eu une matière de départ pour ce documentaire, en voyant l’importance et la place que prenait le cinéma espagnol d’horreur, j’ais décide de faire ce documentaire.

 

L’Espagne est un pays avec beaucoup de particularisme régionaux : Pays Basque, Catalogne, Andalousie, région madrilène, cela ce ressent-il dans le cinéma de genre ?

 

Oui d’une certaine manière on peut dire que le cinéma de genre est essentiellement concentré en région catalogne et en pays basque, un petit peut également Madrid. Mais c’est surtout le pays basque :  Paco Plaza, Julio Médem ,même s’il est moins dans le fantastique, qui sont issue, paysage aride,  il ont une chape de plomb de l’ETA, ils on un mode de vie particulier , de terreur de couvre feu, est-ce que cela alimente l’imaginaire c’est difficile a dire, la Catalogne c’est différent  pour les même raison, ils y as beaucoup de traditions ,assez insolite qui tiens beaucoup plus de la littérature fantastique et des fables.

 

Et l’après franquisme à t-il permit l’éclosion d’un nouveau cinéma de genre, car on peut imaginer que sous le franquisme il y avait une chape de plomb ? Cela a-t-il libérer une nouvelle génération.

 

Oui et non, en effet c’est une idée que l’on en aurait, avec la censure d’état, ce ne sont pas des thèmes qui sont plébiscité par les dictatures,  mais en fait avec des réalisateurs comme Jesús Franco Manera on contourné les affres de la censures, comme il n’y avait pas d’enjeu politique, que c’était des films a petits budgets, tourné de ci de la, il n’était pas sous le  contrôle de l’état, car ce n’était pas des commandes officielles de l’Etat. Ils on réussit à faire des films durant toute cette période et toute une génération de réalisateurs de films d’horreur, qui avait en quelques sortes préparées le terrain.

 

Par rapport à d’autres cinéma de genre de fantastique en Europe : Belgique, Suisse, voir sur d’autres continents comment définir le cinéma de genre espagnol d’horreur, fantastique …

 

Par le visuel tout a fait a part ils attachent énormément de soin a l’image, très soigné, a la limite d’un certain maniérisme avec par exemple le film : L'Orphelinat (El Orfanato) est un film fantastique de Juan Antonio Bayona produit par Guillermo Del Toro, avec parfois une certaine mise en scène a l’américaine tres travaillé a la grue , tres lent, l’interprétation des acteurs , d’ailleurs il utilise parfois des acteurs américains , c’est un choix de l’image, de la technique. C’est sur que le thème de la religion  est très présent, de sectes,

 

De certaines forme de sadisme aussi non

 

C’est vrai avec des scènes de tortures: l’inquisition, la période franquiste, ségrégation religieuse, alimenté par des histoires sur la religion qui nourrit l’imaginaire de ce nouveau cinéma.

 

Que Sitges soit avec le BIFFF de  Bruxelles le leader en Europe des festivals de films fantastique, ne doit rien au hasard.

 

Non, je pense même qu’il a permis de faire éclore ce mouvement, car ces spectateurs qui fréquentait les festivals de San Sebastián et Sitges comme ces festivals prenait de l’ampleur en Europe voir ailleurs, cela as donné un crédit aux réalisateurs espagnols qui commençait à y participer, y compris avec des courts métrages. Ils on vraiment entrainé le mouvement actuel

 

Merci de ton accueil et a bientôt  

 

Site de Yves Monttmayeur : http://www.yvesmontmayeur.com/

 

Viva la muerte ! Autopsie du cinéma fantastique espagnol (extrait)

 

Voir les commentaires

Published by Michel Dubat - - Festival LUMIERE LYON

 

Nuit de la SF : parole aux Festivaliers

A l’occasion du festival LUMIERE 2011 une Nuit de la Science-fiction a eu lieu. Nous vous avions annoncé le programme il y a déjà quelques temps. Nous avons posés quelques questions à certains des festivaliers présents à cette soirée.

Vous y avez assistez laisser un commentaire, dite nous ce que vous avez penser : des films, des restaurations, de l’ambiance, et pensez également à vous inscrire notre newsletters

 

Clémence et Jasmine

Clémence qu’est-ce que qui vous as motivé pour venir ce soir ?

C’est un plaisir de venir et de découvrir la SF, de passez une bonne soirée.

Qu’avez-vous pensez du « Voyage dans la Lune » de Méliès et de ca restauration ?

C’est un peu ancien pour nous, mais oui c’était bien, et la bande son j’ais bien aimé.

Et toi Jasmine ?

J’ais beaucoup aimé la bande son, je trouve que la musique du groupe AIR allait bien ensemble, oui j’aime bien ce genre de musique.

Vous avez vu « Soleil Vert » quand pensez-vous

(De concert) J’ais beaucoup aimé

Et quand avez-vous pensez de « Soleil Vert »

Jasmine

En fait ca vas bien avec les problèmes de pollutions actuels, nous avions deviné la fin mais on la dira pas ici pour les gens qui on pas encore vu le film.

Lola

Bonjour Lola tu es a la fois Bénévole au Festival Lumière2011 et amatrice de SF, tu peux nous dire quelques mots sur tes gouts en SF ?

J’aime Star Ward, j’ais commencer par voir «  La Menace Fantôme » quand j’avais 10 ans et ensuite la première trilogie que j’ais bien plus apprécier que la nouvelle trilogie, comme beaucoup.

Tu aime la SF surtout à travers le cinéma ou aussi d’autres supports comme la BD ?

Je préfère la littérature à la BD, l’éroic-fantasy par exemple

Quels auteurs ?

Assimov avec « Fondation »,  Frank Herbert et « Dune » , « 1984 » de George Orwell, la collection Fleuve Noir.

Et en cinéma ?

Je ne suis pas fan des films de SF actuels je préfère les plus anciens, des années 70 : « Soleil Vert » … et un film dont j’ais oublier le titre mais que j’ais bien aimé, avec un homme qui voyageait dans des vies antérieures grâce à des produits.

  

Régis

Tu es amateur de SF, c’est pourquoi tu es ici.

Je suis venu avec des amis qui me l’on proposer et comme j’aime la Science-fiction j’ais accepter.

Tu préfère quoi en SF

Je préfère le cinéma et aussi parfois la BD au travers de manga et la musique, et bien sur les jeux vidéos.J’aime plus quand même le cinéma, avec des films comme : Allien.

Toi aussi tu viens de voir «  le Voyage dans la Lune » que peut tu nous en dire avec le groupe AIR pour une nouvelle bande son.

Ca allait bien avec le film, oui, c’est une autre période, c’est en accord avec ce film qui as plus de 100 ans.

Dans la SF tu préfère quoi : les spaces-opéra…

J’aime bien les space-opéra : Alliens, 2001 l’odyssée de l’espace, Star Ward… et le cyber-punk : Johnny Mnémonik …, ensuite c’est plus as travers certains des univers que je peux ou pas me retrouvez, comme des amis avec qui on en a parlé.

En BD, Manga SF : tu  peut nous donner quelques exemples de ce que tu aime ?

« Gundam » (1979-2009), cela ce passe dans un univers post-apocalytique un peu comme « Soleil Vert » et ensuite ca fini en space-opéra.

 Tu aime la SF depuis quand ?

J’ais 31 ans j’aime ca depuis que en 1990 j’ais vu a la télé Star Ward

Ensuite en littérature, j’aime quelques grands classiques comme Assimov et « Fondation », et ces lois de la robotique et que l’on retrouve dans des mangas comme Astroboy et aussi « Dune » écrit par Frank Herbert et sa suite.

 Et je crois que tu es passionné de jeux vidéos de SF tu peux nous en dire quelques mots ?

On en parle j’aime assez, c’est dommage, car il y a un aspect créatif très important  les jeux vidéos. Depuis les années 1980, et  les français sont très créatif dans les designers  , depuis les année 90 avec le CD cela c’est énormément développé avec des dessinateurs, venant de l’école franco-belge et tu as des scénaristes qui on travaillé pour les jeux vidéos.

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Published by Michel Dubat - - Festival LUMIERE LYON

1 2 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Thêatre..

Pages

Hébergé par Overblog