Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Taiwan à la fête de la BD Bruxelles 2013


Suite à une première présence remarquée au Festival d’Angoulême en 2011, Taïwan,invité d’honneur de l’édition 2012, a impressionné les visiteurs. Ensuite, c’est sur invitation du Centre Pompidou que sept artistes taïwanais ont montré leur talent à Paris au mois d’avril 2012, dans le cadre de la manifestation « Planète Manga ! ».


Invitée d’honneur par la Fête de la BD Bruxelles dans sa 3e édition, qui aura lieu du 6 au 8 septembre à la place des Palais, la délégation de Taïwan organisée par le Centre Culturel de Taiwan à Paris, filiale du Ministère de la Culture de Taiwan est vouée à ouvrirde nouvelles perspectives de dialogue avec le public belge.


La délégation sera composée de cinq auteurs de styles variés et de générations différentes.

 

Chiu Row-Long, qui est réputé pour sa défense vigoureuse des cultures aborigènes taiwanaises ainsi que la force dégagée de sa facture sobre, viendra à Bruxelles avec son album Seediq Bale, une fresque historique qui raconte la révolte des aborigènes seediq contre le gouvernement colonial du Japon en 1930.

Chen Hung-Yao, d’une facture sobre et romanesque, est connu pour ses histoires de kung-fu et de chevalerie comme Time Trick ou La légende de Yi-Dao. La multiplicité de technique lui a remporté un surnom de caméléon de la bande dessinée.

Sean Chuang est épris de la couleur sombre. Obsédé par une enfance de tendresse, Sean revient souvent sur ce souvenir avec un monologue de rêverie dans ses oeuvres. Après la publication de La Fenêtre en 2011, un album d’un ton européen et de travail de dix années et très apprécié, le Cahier des années 80, d’une facture intimiste et humaine, évoque avec nostalgie la société taïwanaise de ces années partagées entre l’espoir naissant de la démocratisation et les premières frustrations face à l’impact de la mondialisation.

Li-Chin Lin, la seule femme de la délégation, est une artiste engagée. Dans son roman graphique, Formose, Prix litteraire des Lyceens en Ile de France en 2013, a l’occasiondu Salon du livre de Paris elle évoque son enfance passée sous le régime dictatorial et traite le grand sujet de la crise identitaire des insulaires.

Ahn Zhe, le plus jeune de la délégation, a passé avec brio les sélections au
Concours des Jeunes Talents d’Angoulême avec sa BD L’Éboueu en 2013 et a gagné le prix des jeunes talents au Festival de BD Fumetto de Lucerne
Il représente la nouvelle génération qui reprend le flambeau afin de perpétuer le 9ème art à Taïwan.

Le stand de Taïwan, à part l’exposition des planches de ces cinq artistes ainsi que 150 BD taïwanises, sera agrémenté par deux conférences, Création de Seediq Bale, une histoire sur la culture aborigène taïwanais donnée par Chiu Row-long, et Création et Contraintes données par Chen Hung-yao qui racontera l’histoire des artistes en face de de la lois martiale à Taiwan qui est en vigueur de 1949 à 1987. Les ateliers sur le tatouage facial des aborigènes taiwanais, sur la masque de huit généraux célestes, sur les figure des arts martiaux dans la BD ainsi que sur la vie quotidienne des 80 de Taiwan dans la BD seront animés par les artistes sur le stand de Taiwan...

Venez nombreux vous plonger dans ce bain d’images extraordinaires et toutes différentes des bandes dessinées taïwanaises !

 

Date : du 5 au 8 septembre 2013

Lieu:place des Palais, Bruxelles

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - BD, Bande dessiné, Taiwan, Bruxelles, Festival, auteurs

Les littératures de l'imaginaire s'invitent à OctoGônes

les 4, 5 et 6 octobre 2013

Les amateurs des mondes et littératures de l'imaginaire ont rendez-vous à Lyon les 4,5 et 6 octobre 2013 !

 

Au sein de la convention Octogônes dédiée à l'imaginaire sous toutes ses formes (jeux de rôle, jeux de plateau, grandeurs natures et littératures), les lecteurs auront l'occasion de rencontrer plusieurs auteurs, associations et maisons d'édition. Pour sa 4e édition, OctoGônes voit son pôle fiction croître de manière non négligeable, sous l'impulsion d'Actu SF, et avec la participation du Lyon Beefsteak Club (qui organise le Salon du vampire).

 

La liste des auteurs invités regroupe notamment les noms suivants :

 

•Sire Cédric (L'enfant des cimetières, De fièvre et de sang, Le jeu de l'ombre, le premier sang,...)

•Etienne Barillier (Steampunk ! L'esthétique rétro-futur, Le petit guide à trimbaler de Philip K. Dick, Le guide steampunk)

•Simon Oeriu (Un déluge infini, L'éternité d'hier)

•Valérie Simon (Yanis Déesse de la Mort, Sinièn Déesse de la Vie, Tahnee Sharn, Déesse de l'Alliance)

•Quentin Bernard (La Dame en Blanc, Le safran démoniaque)

•Aurélia Mendonça (la sanguinaire, le voyageur)

•Fabrice Gagos (Ghouls of Nineveh)

•Ludmila Safyane (Museums)

•Andrea Schwartz (Kel tome 1)

•Li Cam (Lemashtu, La Petite Bébeth, La chimère aux ailes de feu )

•Sylvie Lainé (Espaces insécables, Marouflages, Le Miroir aux éperluettes, L'opéra de Shaya)

•Morgane Caussarieu (Dans les veines, Vampires et bayous) [à confirmer]

•Adrien Thomas (La geste du sixième royaume, La maison des mages)

•Jean-Marc Lainé (Dimension Super-Pouvoirs, Super-héros !: La puissance des masques, Stan Lee : Homère du XXe siècle,...)

•Mathieu Gaborit (Les chroniques des féals, Les crépusculaires, Bohème,...) [à confirmer]

•Antoine Téchenet (Le Culte des Goules)

•Matthias Rouage (Zoanthropes tome 1)

•Thierry Sportouche (Le Meurtre de Mrs Killworth, Chapitre IV et De l'autre côté des nuages)

•Christophe Swal (Le Roi des Nains, Mournblade, COPS, Le Trône de fer...)

 

Les Editions ActuSF, Mnémos et Les Moutons Electriques, regroupées au sein du collectif des Indés de l'Imaginaire présenteront leurs catalogues respectifs. Les Editions Le Carnoplaste et L'Homme sans Nom auront également des stands qui vous permettront de découvrir leurs ouvrages. Le Lyon Beefsteak Club présentera quant à lui ses actions autour du thème des vampires. Les stands librairies seront assurés par Trollune, Omerveilles et Temps-Livres, et proposerons aussi bien du neuf que de l'occasion.

 

Les visiteurs pourront également assister à plusieurs conférences autour des littératures de l'imaginaire, dont la liste de travail contient déjà les thèmes suivant :

 

- Steampunk

- Les super-héros dans les sphères ludiques et littéraires

 

Venez nombreux pour ces trois jours de fête placés sous le signe du fantastique, de la fantasy et de la science fiction !

 

Tous les détails de la manifestation (et la liste des activités, tournois et autres parties qui s'enchaineront au fil du week-end, sur les différents pôles représentés) sont accessibles sur son site officiel.

(Communiqué de Presse)

Les littératures de l'imaginaire s'invitent à OctoGônes

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - imaginaire, LITTERATURE, Livres, Lyon, Fanzines-Revues, Fantastique, Festival, a

Alfred Hitchcock  Copies neuves ! 

 

 A la faveur de la ressortie de quelques films d’Hitchcock sur les écrans, comment résister au plaisir de voir et revoir son œuvre dans les meilleures conditions ?

 

Sa 31/08 à 20h30 - Di 1er/09 à 16h30 - Ma 3/09 à 17h15 - Me 4/09 à 14h30 - Je 5/09 à 21h - Sa 7/09 à 20h30

 Vertigo/Sueurs froides

Scottie, ancien policier en proie au vertige, doit suivre une belle suicidaire. La filature vire à l’obsession... Hitchcock, à l’orée d’une salve de chefs-d’œuvre, livre un film psychotrope sur l’acte amoureux manqué, une œuvre définitive sur l’amour fou. Restauré par Universal.

 (Vertigo, USA, 1958, 2h08, couleur, avec James Stewart, Kim Novak, Barbara Bel Geddes)

 

 Je 5/09 à 17h15 - Ve 6/09 à 19h15 - Sa 7/09 à 16h30 - Me 11/09 à 19h - Me 18/09 à 18h30 

L’Homme qui en savait trop (version 1934) 

 Les vacances – mouvementées – de Bob et Jill en Suisse : un secret dévoilé, et bientôt, leur fillette kidnappée... Le plus grand succès anglais du cinéaste. Cocasse, stupéfiant par ses morceaux de bravoure, il sera pourtant éclipsé par son remake de 1956.

 (The Man Who Knew Too Much, GB, 1934, 1h24, N&B, avec Leslie Banks, Edna Best, Peter Lorre, Pierre Fresnay)

 

 Je 19/09 à 19h - Ve 20/09 à 17h15 - Sa 21/09 à 15h - Ma 24/09 à 19h

 Cinquième colonne

Un homme est accusé de l’incendie d’une fabrique de munitions. Il s’échappe avec une cover-girl à la poursuite du vrai criminel... Un joyeux suspense politique avec un duo que tout oppose – l’un des trois films anti-nazis d’Hitchcock.

(Saboteur, USA, 1942, 1h48, N&B, avec Robert Cummings, Priscilla Lane)

 

 Me 25/09 à 19h - Di 29/09 à 16h30 - Ma 1er/10 à 19h - Me 2/10 à 21h - Je 3/10 à 16h - Ve 4/10 à 21h15

 L’Homme qui en savait trop (version 1956

Hitchcock réalise le remake de son propre film, en couleur, au Maroc, et avec James Stewart et Doris Day. Parmi les scènes les plus marquantes de ce classique : le concert à l’Albert Hall sur la musique de Bernard Herrmann, moment d’anthologie. ”Que sera sera”...

 (The Man Who Knew Too Much, USA, 1956, 2h, couleur, avec James Stewart, Doris Day, Daniel Gélin) 

 

Ve 27/09 à 17h - Sa 28/09 à 14h30 - Di 29/09 à 14h30 - Ma 1er/10 à 14h30 - Me 2/10 à 17h

 Mais qui a tué Harry ? 

Dans la campagne, en automne, un cadavre gît. Les uns pensent être l’auteur du meurtre, les autres offrent leur aide pour cacher le cadavre... Tout l’humour british d’Hitchcock à l’œuvre dans cette comédie macabre au goût marqué pour l’absurde !

 (The Trouble with Harry, USA, 1956, 1h39, couleur, avec Edmund Gwenn, John Forsythe, Shirley MacLaine)

(Communiqué de presse)

L'homme qui en savait trop (version 1934)

L'homme qui en savait trop (version 1934)

VERTIGO/SUEURS FROIDES BANDE ANNONCE

Voir les commentaires

Le Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg est heureux d’annoncer ses films d’ouverture et de clôture.

 

 Le vendredi 13 septembre, le festival ouvrira ses portes avec le splendide We Are What We Are de Jim Mickle, conte gothique américain sur une famille perpétuant un rituel ancestral sous l’autorité du patriarche, présenté à la Quinzaine des réalisateurs 2013.

 

 Les festivités se clôtureront le samedi 21 avec la première européenne du tant attendu Machete Kills de Robert Rodriguez, du pure grindhouse avec un casting over the top –Amber Heard, Danny Trejo, Lady Gaga, Charlie Sheen, Antonio Banderas, Jessica Alba et bien d’autres.

 

(Communiqué de Presse)

 

Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg : films d'ouverture et de cloture

Voir les commentaires

Fantasia 2013 : Le Palmarès

 

 

 

Fantasia est fier d’annoncer les lauréats de son édition 2013:

Prix New Flesh pour la meilleure première oeuvre : CHEAP THRILLS, avec une mention spéciale pour HALLEY

Explication : Gagnant du prix du public à South by Southwest en 2013 le jury de Fantasia affirme que: “Le public se tortillera de joie en voyant CHEAP THRILLS, un film sombrement comique, intelligentet sanglant. Cette première oeuvre abondamment confiante offre une aperçu extrêmement divertissant du désespoir prolétaire moderne dans un monde obsédé par l’argent facile et l’amusement enfantin”.

Prix Cheval Noir du meilleur film : BIG BAD WOLVES

Explication : Avec des éléments d’horreur, de thriller criminel, de drame de vengeance et de malicieuse comédie noire, BIG BAD WOLVES élève audacieusement le mélange de genres à des niveaux inégalés. Ce sens de l’originalité, de même que son sous-texte politique subversif, son style visuel maitrisé et sa distribution d’ensemble absolument impeccable, lui a permis de se démarquer des autres films en compétition.

 

Prix du public, meilleur film canadien : LES 4 SOLDATS

Meilleur réalisateur : Hou Chi-Jan pour WHEN A WOLF FALLS IN LOVE WITH A SHEEP

Meilleur scénario : Aharon Keshales & Navot Papushado pour BIG BAD WOLVES

Meilleur acteur : Cho Jae-hyun pour THE WEIGHT

Meilleure actrice : Nathalie Boutefeu pour LES GOUFFRES

Mention spéciale : ACROSS THE RIVER & LES GOUFFRES

Explication : Exemples magistraux de l’approche cinématographique misant sur une économie de moyens pour un maximum d’impact, ces deux films reposent principalement sur la création d’une tension lentement établie afin de créer des univers somptueusement atmosphériques et terrifiants à la forme hautement minimaliste.

 

Prix Écran Fantastique :

Dans le cadre du festival Fantasia 2013, le prix L’Écran Fantastique est attribué au film YOU’RE NEXT, d’Adam Wingard. Ses qualités d’hybride entre le slasher et le home invasion lui confèrent une mise en scène dynamique que vient rehausser un scénario aux multiples rebondissements. En fait, le film se laisse également voir comme une sorte de chaînon manquant datant du début des années 80, et que l’on découvrirait aujourd’hui avec grand plaisir, quelque part entre HALLOWEEN, STRAW DOGS et THE OSTERMAN WEEKEND. Ingénieux et totalement maîtrisé.

 

Prix Séquences :

Tout d’abord, le jury Séquences tient à décerner une mention spéciale au film LESSON OF THE EVIL de Takeshi Miike. Ensuite, pour la justesse avec laquelle il a peint son portrait d’individus marginaux et désabusés, ceux pour qui la mort se résume être la seule échappatoire au poids de la vie, et pour la sensibilité du regard qu’il pose sur un monde que l’on aurait facilement pu trouver déviant et disgracieux, le prix Séquences du meilleur film asiatique est attribué au film THE WEIGHT du réalisateur sud-coréen Kyu-Hwang Jeong.

Prix AQCC :

L’AQCC remet son Prix de la critique à HALLEY du Mexicain Sebastian Hofmann qui a réussi à composer un film de zombies sans les clichés du genre, en évitant surcharge et complaisance. Dans un style distancié, mais subjectif, le cinéaste offre le portait d’un homme dont le corps se désagrège lentement.  Dans un style stylisé, Hofmann replace cet homme dans un monde contemporain mortifère où la solitude, le désespoir et la souffrance envahissent les êtres. HALLEY est une œuvre sensible, qui avec ses couleurs délavées, exprime une grande mélancolie, là où la mort est tant inévitable qu’intolérable. Avec son langage moderne, qui laisse place au temps, au silence, aux longs plans, le film reste longtemps dans nos mémoires.

 

Meilleur court-métrage d’animation : KICK-HEART de Masaaki Yuasa

Le jury d’animation est fier de remettre le prix du meilleur court-métrage d’animation au film KICK-HEART de Masaaki Yuasa. KICK-HEART se distingue par son originalité, son sens unique du timing, son style visuel dynamique et captivant.

Nous sommes aussi heureux de reconnaître JAMON par Iria Lopez, pour son style visuel habile et cohérent, son récit intelligent et de manière générale,

Nous souhaitons également reconnaître THE WINDOW de Yeun Sang-ho pour son scénario exceptionel et son habile réalisation d’un sujet particulièrement difficile à traiter.

Mention spéciale : JAMON

 

Prix Satoshi Kon d’excellence en animation :

Le jury de la compétition Animation de Fantasia est heureux de remettre le prix de meilleur film, ex-aequo, à deux films exceptionnels. À leur façon, chacun de ces films représentent tout ce que le cinéma d’animation peut offrir; d’une part l’un raconte l’histoire d’une bataille épique géante pour sauver le monde, de l’autre une étude poétique des relations humaines. Les titre des gagnants du meilleur films d’animation sont :

BERSERK: THE GOLDEN AGE ARC III – THE ADVENT, réalisé par Toshiyuki Kubooka.

Expllication : Ce film est simplement “fantastique” dans tout les sens du mot, du début à la fin, une forte provocation des sens. “The Advent” nous amène au coeur des ténèbres, regarde l’horreur, la souffrance et la mort en face et ne s’en détourne pas.

 

& THE GARDEN OF WORDS (KOTONOHA NO NIWA), réalisé par Makoto Shinkai

Expllication : Ce film est une observation poétique, délicate et passionnée de la vie. D’une extrême beauté, chaque scène est un chef d’oeuvre de composition, de couleurs et de décors exceptionnels. THE GARDEN OF WORDS souligne bien les liens intimes qui unissent les gens, ne laissant personne indifférent.

Mention spéciale :

AFTER SCHOOL MIDNIGHTERS du réalisateur Hitoshi Takekiyo

Expllication : Pour l’originalité de son récit atypique dans l’univers du film Japonais, pour l’efficacité de son humour habilement rythmé et pour les qualités de l’animation dans son ensemble, le jury à décidé de décerner une mention spéciale au film AFTER SCHOOL MIDNIGHTERS du réalisateur japonais Hitoshi Takekiyo.

 

Meilleur court-métrage international: RESET de Marcus Kryler & Fredrik Åkerström

Les prix du public :

Meilleur film asiatique:

Or HK/FORBIDDEN SUPER HERO de Yuichi Fukuda

Argent LESSON OF THE EVIL de Takashi Miike

Bronze HOW TO USE GUYS WITH SECRET TIPS de Lee Wonsuk

 

Meilleur film international:

Or CURSE OF CHUCKY by Don Mancini

Argent OXV: THE MANUAL by Darren Paul Fisher

Bronze BROKEN CIRCLE BREAKDOWN by Felix Van Groeningen

 

Meilleur film canadien ou québécois:

LES 4 SOLDATS de Robert Morin

Meilleur film d’animation:

THE GARDEN OF WORDS de Makoto Shinkai

 

Prix Guru du films le plus énergique:

HK/FORBIDDEN SUPER HERO de Yuichi Fukuda

 

Film le plus innovateur:

OXV: THE MANUAL de Darren Paul Fisher

 

Meilleur court-métrage:

Or LE CHEVREUIL de Rémi St-Michel

Argent L’ÉTRANGER d’ Olaf Svenson

Bronze JACK ATTACK d’Antonio Padovan & Bryan Norton

 

Best Documentary:

REWIND THIS! de Josh Johnson

 

Prix Écran Fantastique :

Dans le cadre du festival Fantasia 2013, le prix L’Écran Fantastique est attribué au film YOU’RE NEXT, d’Adam Wingard. Ses qualités d’hybride entre le slasher et le home invasion lui confèrent une mise en scène dynamique que vient rehausser un scénario aux multiples rebondissements. En fait, le film se laisse également voir comme une sorte de chaînon manquant datant du début des années 80, et que l’on découvrirait aujourd’hui avec grand plaisir, quelque part entre HALLOWEEN, STRAW DOGS et THE OSTERMAN WEEKEND. Ingénieux et totalement maîtrisé.

 

Prix Séquences :

Tout d’abord, le jury Séquences tient à décerner une mention spéciale au film LESSON OF THE EVIL de Takashi Miike. Ensuite, pour la justesse avec laquelle il a peint son portrait d’individus marginaux et désabusés, ceux pour qui la mort se résume être la seule échappatoire au poids de la vie, et pour la sensibilité du regard qu’il pose sur un monde que l’on aurait facilement pu trouver déviant et disgracieux, le prix Séquences du meilleur film asiatique est attribué au film THE WEIGHT du réalisateur sud-coréen Kyu-Hwang Jeong.

 

Prix AQCC :

L’AQCC remet son Prix de la critique à HALLEY du Mexicain Sebastian Hofmann qui a réussi à composer un film de zombies sans les clichés du genre, en évitant surcharge et complaisance. Dans un style distancié, mais subjectif, le cinéaste offre le portait d’un homme dont le corps se désagrège lentement.  Dans un style stylisé, Hofmann replace cet homme dans un monde contemporain mortifère où la solitude, le désespoir et la souffrance envahissent les êtres. HALLEY est une œuvre sensible, qui avec ses couleurs délavées, exprime une grande mélancolie, là où la mort est tant inévitable qu’intolérable. Avec son langage moderne, qui laisse place au temps, au silence, aux longs plans, le film reste longtemps dans nos mémoires.

 

FANTASTIQUE WEEKEND DU COURT-MÉTRAGE QUÉBÉCOIS

Fantasia est extrêmement fier d’annoncer le vif succès du Fantastique week-end du court métrage québécois.  L’assistance fut au rendez-vous, affichant complet à plusieurs reprises.  Des dizaines de personnes se sont vues refusées l’entrée faute de place pour au moins trois représentations.

Les réalisateurs se sont joints avec joie aux cocktails, celui du marché, les introduisant à maints joueurs de calibre international et aussi à celui de clôture où les gagnants furent annoncés dans cette atmosphère festive et fébrile qui caractérise l’événement.

Les deux jurys composés d’Isabelle Vincent, Caroline Mailloux, Dominique Chartrand, Frédéric Corbet, Jules Saulnier et Catherine Chagnon, ont visionné en tout les 125 courts métrages au programme.  Des films de tous les horizons, francophones, anglophones, nouveaux venus et cinéastes aguerris se sont mérités les prix de plus en plus convoités.

 

Prix courts métrages québécois DIY

Meilleur film (Spirafilm: LE FUTUR PROCHE de Sophie Goyette

Meilleure réalisation (ARRQ): LE VOILE de Maxim Rheault

Meilleur Acteur (UDA): Simon Lacroix dans VIE POURRIE 4

Meilleur DOP (EVS équipement): Ben McKinnon pour KIN

 

Prix Créativité (MAtv): Ô DIVIN BOVIN d’Alexandre Ruffin

 

Prix courts métrages québécois

Meilleur Film: LÀ OÙ JE SUIS de Myriam Magassouba

Meilleure réalisation: DOKTOR FANG d’Owen Coughlan

Meilleur acteur: Bent Skagford dans DOKTOR FANG

Meilleures actrices (ex-aqueo): Virginie Léger dansLÀ OÙ JE SUIS &

Noémi Lira dans FAILLIR

Meilleur scénario: Sophie Dupuis pour FAILLIR

Prix coup de cœur du jury: MILA de Kristina Wagenbauer

Fantasia 2013 : Le Palmarès

Voir les commentaires

Sitges 2013 Zombie Walk

Nous connaissons déjà la date pour la Zombie Walk 2013 de Sitges ! Sortez vos carnets de rendez-vous et entourez le jour dans rouge sang. Les légions de zombis recherchant des cerveaux frais dévasteront Sitges, et cela se fera samedi 12 octobre. Êtes-vous prêt… ?

Si vous y participer envoyer pour nous joindre et que l’on publie les photos (les votre, pas piquez sur le Net), ou as d’autres Zombie Walk ou de Boby Paint, mais aussi du Cosplay,  vous pouvez-nous joindre via le site  et le bouton « contact ».

Merci d’avance

Stéphane Dubois

Sitges 2013 Zombie Walk

Voir les commentaires

Festival du Film Fantastique de Strasbourg :

EVENEMENTS

 VILLAGE FANTASTIQUE :

DU 13 AU 21 SEPTEMBRE PLACE DES MEUNIERS

Stands d’exposants (livres, comics, affiches de ciné, artisanat), buvette, apéros-mix : le lieu à ne pas manquer pendant le festival !

Animations pour les enfants les mercredi, samedi et dimanche.

ZOMBIE WALK :

SAMEDI 14 SEPTEMBRE DE 14H À 19H

Après un record de 3 500 zombies dans les rues de la capitale alsacienne en 2012, l’invasion continue. Guidés par la Fanfare d’Outre-Tombe, les zombies déambuleront à nouveau dans les rues et finiront en musique sur la Place de la Bourse pour un Apéro-Zombie à réveiller les morts !

 

CINÉ-CONCERT:

PAR EUNICE MARTINS (PIANISTE) ET ABRIL PADILLA (BRUITEUSE) :

MERCREDI 18 SEPTEMBRE À 21H À L’AUBETTE

Der Student Von Prag (L’étudiant de Prague)

De Henrik Galeen

Avec Conrad Veidt, Elizza La Porta, Fritz Alberti, Agnes Esterhazy

Allemagne – 1926 – 1h43 – Muet – 35mm

Un jeune étudiant pauvre et amoureux se voit proposer un étrange marché : un vieux sorcier lui propose de lui offrir une fortune en échange d'un objet de sa chambre.

Remake du film de Stellan Rye et Paul Wegener de 1913, cette version est portée par Conrad Veidt, acteur emblématique du mouvement expressionniste.

 

MASTER CLASS:

SUR LES GÉNÉRIQUES DE FILMS PAR LAURENCE MOINEREAU :

VENDREDI 20 SEPTEMBRE DE 9H À 12H AU STAR ST EXUPÉRY

On peut définir le générique, en premier lieu, comme une simple liste : celle des personnes ayant collaboré, à divers titres à la fabrication d’un film (auteurs, techniciens). Il est cependant devenu, au fil de l’histoire du cinéma, bien plus que cela : une véritable séquence, à la fois autonome et indissociable du film, une figure imposée qui mêle l’écrit et l’image et s’offre à toutes les expérimentations  raphiques, un lieu de signature du cinéaste qui renvoie, de diverses façons, à la genèse du film, et évoque l’envers

du décor, un espace de transition qui détermine l’entrée du spectateur dans la fiction, et en accompagne la sortie …

Cette conférence privilégiera l’analyse d’exemples, pour évoquer à travers eux la diversité des formes adoptées par le générique et la multiplicité de ses fonctions, et mettre en évidence l’importance de ses liens avec le récit.

 

Laurence Moinereau

Maître de conférences en Etudes cinématographiques à l’université de Poitiers, Laurence Moinereau a consacré sa thèse à l’étude des génériques de films, et en a tiré un ouvrage, Le générique de film. De la lettre à la figure, paru aux PUR en mai 2009.

 

 

IDIUM GAME CONTEST:

En partenariat avec Ludus Académie le festival lance une compétition pour les créateurs de jeux-vidéo indépendants:

l’Indium Game Contest (IGC).

Jeux vidéo et cinéma ayant une bonne dose d’ADN en commun, il était tout naturel de nous lancer dans cette aventure et de soutenir la création de jeux comme nous soutenons celle des films. Ainsi, cette compétition a pour but de mettre en lumière la qualité des jeux indépendants, leur créativité et leur originalité en tant qu’oeuvres artistiques.

Les projets retenus seront présentés au public du 13 au 22 septembre 2013 et seront en compétition pour plusieurs prix définis au moment de la sélection finale.

Le jury sera composé de professionnels, de représentants de l'industrie du jeu, de développeurs, d’artistes et de journalistes spécialisés…

Festival du Film Fantastique de Strasbourg EVENEMENTS
Festival du Film Fantastique de Strasbourg EVENEMENTSFestival du Film Fantastique de Strasbourg EVENEMENTS

Voir les commentaires

Bonjour Larry Castillo,

Tu peux te présenter.

Je m’appelle Larry Castillo, j’ai 39 ans, et je suis dessinateur de comics chez « Galaxy comics ».

Justement tu sors deux albums chez « Galaxy comics studio » le premier c’est « WELCOME in AMNESIA » et « LUST FOR LIFE » rassurons les futurs lecteurs, les titres sont en anglais, mais les textes sont bel et bien en français.

Oui j’ai voulu donner des titres en anglais, car cela donne un côté international et que mes influences sont anglo-saxonnes.

Parle-nous de « “WELCOME in AMNESIA”

C’est une succession de courtes histoires, qui se déroule en prison, mais très rapidement on quitte le cadre de la prison, c’est grosso modo une espèce de satyre de la télé-réalité, des médias, de cette violence qui tourne de plus en plus à la pornographie.

Plus on avance, plus on s’éloigne du cadre de la prison, pour entrer dans une espèce d’horreur fantastique.

Il y a plusieurs influences, de films de prisons des années 50, des influences du manga, un clin d’œil à un manga comme “Cobra” plus cela avance, plus cela vire au psychédélique, sans tuer la fin de l’histoire il y a un début, un milieu et une fin, même si c’est plusieurs histoires.

Tu as fait le dessin le scénario.

Oui j’ai tout fait comme toujours, je fais le dessin, le scénario, ainsi que la couleur pour “LUST FOR LIFE”, le premier étant en noir et blanc.

Parle-nous maintenant de “LUST FOR LIFE”.

En gros, il s’agit d’un album de zombies post-apocalyptique, mais vu sous acide, c’est une espèce de parodie des films d’horreur italiens des années 80, faits avec zéro budget, sauf que là c’est de bande dessinée, et qu’on peut le gonflé, si l’on devait le faire en film cela couterait des millions et des millions.

C’est une réflexion, j’ai toujours été étonné dans les films d’horreur zombies, les jeux vidéo, on parle toujours des méchants, mais sans connaitre leurs motivations, je voulais faire et montré les motivations pour créer un virus zombie.

Vous avez le point de vue des gentils qui sont les survivants, et des méchants, les créateurs du virus sauf qu’au bout d’un moment on se si les méchants on pas un peu raison, même si moralement cela peut être discutable.

Des projets ?

Oui, il s’intitulera : “Jasmina Rabbia”, c’est un gros projet, il s’agit d’une actrice de porno, mais ce n’est pas un album porno, mais un thriller fantastique sur fond de la question de l’immigration dans les années septante dans l’Europe du Nord : France, Belgique, Hollande….

Comment y sont arrivés les immigrés magrébins en Belgique, pourquoi, et comment on les a traités.

Quelles sont les conséquences à l’heure actuelle sur la manière dont ils ont été traités à cette époque.

Le personnage principal sera un flic qui au court d’une enquête sera obligé de se poser des questions, les raisons de cette émigration, durant les années septante et cela vire vers un fantastique lovecratien.

 

 

LUST FOR LIFE

 

 

Description

Synopsis : Entre délire pop-art, mauvais goût et mauvais trip à l’acide, l’histoire continue mais ne se ressemble pas... Contrairement à ce que les médias nous serinent sans cesse, fumer peut parfaitement vous sauver la vie! Mélangeons à ce simple concept une sordide conspiration eugéniste sur laquelle vient se greffer une galerie de personnages, du mercenaire cinglé à la jeune cadre dynamique en passant par une cohorte de zombies affamés... La seule question est: «Pourquoi?» Faisons en sorte que la réponse ne soit pas: «Pourquoi pas?»

 

Auteur : Larry CASTILLO

Pages couleurs : 55 pages

Format comics a dos encollés

Editeur : GALAXIE COMICS Studios

 

«WELCOME in AMNESIA : Short stories and other tales...

Description :

Bienvenue au pays du pain et des jeux, où l’on alterne entre roulette et déroute.

Bienvenue à Saint-Victor, un endroit pire que la mort, pire que l’enfer, pire que l’oubli... Et vous savez ce qu’on dit dans ces cas-là: «Le noeud du problème est coulant, point de solution si votre cou est dedans.»

Bienvenue à Amnesia...

 

Cet album est réservé aux histoires courtes, chose que nous n’avons jamais vraiment mis en avant alors que nous adorons ça... On commence avec la première d’entre elles: «Welcome to Amnesia», un récit carcéral qui part rapidement en sucette...

 

Auteur : Larry CASTILLO

Rubrique : COMICS

Style : Comics

Format : US Comics

Impression : Noir & Blanc

Pages : 63

ISBN : 9791090893177

Larry Castillo "WELCOME in AMNESIA" " LUST FOR LIFE »
Larry Castillo "WELCOME in AMNESIA" " LUST FOR LIFE »

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - Fantastique, BD, Bande dessiné, Fantasy, Horreur, zombies

FANTASIA 2013

CHEAP THRILLS - Gagnant du Prix New Flesh

 

 

Ce dimanche 4 août au Théâtre Impérial à 21h35, vous ne voudrez absolument pas manquer la projection de la première Canadienne de CHEAP THRILLS en présence du réalisateur E.L. Katz et du producteur Travis Stevens. Le film vient de gagner notre Prix New Flesh pour la meilleure première oeuvre, prix décerné au premier film d’un réalisateur qui se démarque immensément parmi ses remarquables semblables. Il s'agit d'une oeuvre magnifique qui révèle un jeune talent que le jury de Fantasia voit comme un leader dans le cinéma de genre pour des années à venir.

 

Egalement gagnant du Prix du public Midnighter 2013 de SXSW, le jury de Fantasia affirme que: “Le public se tortillera de joie en voyant CHEAP THRILLS, un film sombrement comique, intelligent et sanglant. Cette première oeuvre abondamment confiante offre une aperçu extrêmement divertissant du désespoir prolétaire moderne dans un monde obsédé par l’argent facile et l’amusement enfantin”. En tant qu’excitante virée follement divertissante et pleine d’humour noir, c’est de l’or en barre maculé de sang. Pensez à un croisement entre le Larry Cohen des années 70 et Chuck Palahniuk.

 

(communiqué de presse)

FANTASIA 2013  CHEAP THRILLS - Gagnant du Prix New Flesh

Voir les commentaires

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Thêatre..

Pages

Hébergé par Overblog