Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

1 2 > >>
Alpha Cha  / Tatouage de Jade Nicolas Antoniucci

Alpha Cha 

Tatouage de Jade

Nicolas Antoniucci

 

Nicolas ANTONIUCCI, dont vous trouverez ci-dessous le lien avec un entretien qu’il nous avait accordé, vient de ressortir aux Éditions libres d’écrire « ALPHA CHA » suivi de « Le Tatouage de Jade ».

 

On remarquera que la couverture réalisée au crayon en noir et blanc est fortement influencée par Wojtek Siudmak, elle symbolise d’après son créateur une variante de la « Belle et la Bête ».

 

Rappelons que le mythe de la Belle et la Bête date d’un texte, dont la plus ancienne version date d’Apulée, Amour et Psyché (extrait de l'Âne d'Or ou Les Métamorphoses), qui date du IIe siècle et est donc fondateur de notre civilisation.

 

Revenons à l’ouvrage, diviser en deux titres bien distingue, le premier texte, est une œuvre de SF, alors que le suivant est une nouvelle fantastique mettant en scène Jade, qui porte de naissance un tatouage ?

Avec déjà 8 livres à son actif (et plusieurs rééditions) cet auteur, qui a toujours eu un côté écologiste et humaniste dans ces ouvrages est à découvrir.

 

Comme vous le voyez, nous suivons les auteurs, sans céder aux modes et privilégiant les auteurs à découvrir à ceux/celles des grands médias. Dans les jours qui suivront, nous vous ferons découvrir une nouvelle auteure.

Alpha Cha  / Tatouage de Jade Nicolas Antoniucci

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - SF, science-fiction, Fantastique, Nouvelles, LITTERATURE, Livres

Vainqueur Concours du Samedi

Vainqueur Concours du Samedi

Vainqueur du Concours du Dimanche

Vainqueur du Concours du Dimanche

Prix du Public du Dimanche

Prix du Public du Dimanche

Autres participants et final du concours
Autres participants et final du concours
Autres participants et final du concours
Autres participants et final du concours
Autres participants et final du concours
Autres participants et final du concours
Autres participants et final du concours
Autres participants et final du concours
Autres participants et final du concours
Autres participants et final du concours
Autres participants et final du concours

Autres participants et final du concours

Voir les commentaires

Bloody Week-end 2017

Make-up Body Paint

Bloody Week-end 2017 Make-up Body Paint
Bloody Week-end 2017 Make-up Body Paint
Bloody Week-end 2017 Make-up Body Paint
Bloody Week-end 2017 Make-up Body Paint
Bloody Week-end 2017 Make-up Body Paint

Bloody Week-end 2017

Animations, Stand et divers

moi au Festival :)
moi au Festival :)
moi au Festival :)

moi au Festival :)

Des membres du Jury en dédicaces

Des membres du Jury en dédicaces

Marteau de Thor géant , R2D2
Marteau de Thor géant , R2D2

Marteau de Thor géant , R2D2

Stand associatifs
Stand associatifs

Stand associatifs

Voir les commentaires

Bloody Week-end 2017 PALMARES

Compétition internationale

de courts-métrages 2017.

 

 

 

GRAND PRIX:

SIYAH CEMBER (BLACK RING)

de :

Hasan Can Dagli

(Turquie).

Bloody Week-end 2017 PALMARES

PRIX DU PUBLIC 

et

PRIX DU JURY JEUNES:

SPOOKED

de Spook & Gloom

(France).

Bloody Week-end 2017 PALMARES

PRIX DES MEILLEURS EFFETS SPÉCIAUX:

ANIMAL

de Jules Janaud & Fabrice Le Nézet

(France).

Bloody Week-end 2017 PALMARES

PRIX DU MEILLEUR SCÉNARIO :

GEORGE

de David Coudyser

(France).

Bloody Week-end 2017 PALMARES

PRIX DU MEILLEUR FILM D'ANIMATION:

BEYOND THE BOOKS.

École MoPA 3D Animation

(France).

Bloody Week-end 2017 PALMARES

MENTION SPÉCIALE DU JURY:

LA NUIT JE DANSE AVEC LA MORT

de Vincent Gibaud (France)

et CRIATURITAS de Ignasi lopez fabregas (Espagne).

Bloody Week-end 2017 PALMARES

Au

Voir les commentaires

Bloody Week-End  Courts Métrages Deuxième session

 

Bloody Week-End 2017

 Courts Métrages

Deuxième session

 

Dans cette session, nous retrouvons une majorité des films déjà chroniqués cette année à l’occasion d’autres festivals souvent bien plus importants, ce qui prouve que désormais l’on soumet au Bloody des films de tout horizon et que les producteurs font de plus en plus confiance à ses organisateurs.

 

Spooked, est surement le plus déjanté de cette série, mais les amateurs de films de genres qui suivent l’actualité, surtout sur notre site, le savent depuis longtemps.

À noté également les films : Born again et Curve, mais la fin de ce dernier aurait mérité d’être plus travaillé.

 

Ci-dessous les fiches techniques des films de cette session.

 

*******************

 

The call of Charlie

USA

.2016

14'33

Réalisateur : Nick Spooner

 

Synopsis :

Un couple branché de Los Angeles organise un rendez-vous avec deux de leurs amis... dont l'un est une ancienne divinité du mal. Le soir du rendez-vous, deux pique-assiettes s'invitent à l'improviste.

 

 

Spooked

France

2016

11'

Réalisation : Spook & Gloom

 

Synopsis :

C'est la nuit. Brenda, une jolie jeune femme, est au lit. Soudain, la lumière s'éteint. A l'aide de la lumière de son téléphone, Brenda traverse la maison à la recherche du disjoncteur. Mais quelque chose l'observe, tapi dans l'obscurité.

 

 

Johnno's dead

France / Royaume Uni

2016

8’26

Réalisateur : Chris Shepherd

 

Synopsis :

En prison depuis douze ans pour un crime qu'il n'a pas commis, un homme est possédé par les fantômes de son passé. Si seulement il pouvait mettre la main sur Johnno, le responsable de cette situation...

 

Curve

Australie

2016

10'

Réalisateur : Tim Egan

 

Synopsis :

Une jeune fille se réveille au sommet d'une surface lisse et courbe surplombant un sombre abîme. Aucune prise ne s'offrant à elle, elle doit trouver un moyen de survivre sans glisser...

 

 

I-Médium

Espagne

2016

6'

Réalisateur : Alfonso Garcia Lopez

 

 

Synopsis :

Luz a perdu tout espoir de retrouver sa fille disparue en vie. Décider de souscrire à I-Medium", une application qui vous connecte directement avec des personnes mortes.

 

 

 

Animal

France

2017

17'

Réalisation : Jules Janaud & Fabrice Le Nézet

 

Synopsis :

Dans un futur proche, Jawak vit reclus avec un étrange animal dont il prend soin. La nuit, hanté par un grave accident d'enfance, il prépare sa vengeance...

 

Born again

USA

2016

6'53

Réalisateur : Jason Tostevin

 

 

Synopsis :

Alors que cinq satanistes débutants mènent à bien une sombre cérémonie, ils ne se doutent pas qu’ils vont devoir assumer de sacrées conséquences...

Bloody Week-End  Courts Métrages Deuxième session

Voir les commentaires

Bloody Week-End

2017

Cosplay

 

Nous publions une première série de photos de Cosplay d’autre suivront.

 

Nous publierons également dans les jours qui viennent un album de BODY PAINTING, et un autre sur les animations et ambiances du festival.

 

Abonnez-vous à la lettre d’informations pour être sûr de ne rien manquer de l’actualité des genres de l’imaginaire.

Bloody Week-End 2017 Cosplay
Bloody Week-End 2017 Cosplay
Bloody Week-End 2017 Cosplay
Bloody Week-End 2017 Cosplay
Bloody Week-End 2017 Cosplay
Bloody Week-End 2017 Cosplay
Bloody Week-End 2017 Cosplay
Bloody Week-End 2017 Cosplay
Bloody Week-End 2017 Cosplay
Bloody Week-End 2017 Cosplay
Bloody Week-End 2017 Cosplay
Bloody Week-End 2017 Cosplay
Bloody Week-End 2017 Cosplay
Bloody Week-End 2017 Cosplay

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - Cosplay, Festival, Bloody Week-end, Fantastique, Comics, Manga

Bloody week end COURTS METRAGE session  1

 

Bloody week end

COURTS METRAGE

session 1

 

Nous retrouvons dans cette première session des films très divers dans leurs genres, comme dans leurs origines, certains de grandes factures, d’autres moins, certains faisant polémiques, d’autres pas.

 

Je pense qu’il faut retenir de cette première série de films en compétition : Margaux pour le coté recherche sur les « monstres » qui peuvent hanter une jeune ado, et le fait aussi que des ados peuvent être monstrueux avec d’autres ados. Peut-être à réserver à un public de plus de 16 ans.

 

L’autre film de la session à voir est SIYAH CEMBER (BLACK RING), que nous avions déjà croisée dans d’autres festivals cette année

 

Bien sûr nous vous parlerons des autres films en compétition samedi et dimanche.

 

 

Résumées des films de la première session en compétition.

 

Red Skies USA

2016

9'

Réalisateur : Bret Miller

Synopsis :

Un homme essaie d'emporter ses affaires avant qu'une tempête ne frappe sa maison urbaine. Comme l'œil de la tempête remonte sur lui, l'homme découvre que quelque chose d'autre monde rampe parmi les boîtes de carton.

 

Margaux

France

2016

17'

Réalisation : Jodéphine Hopkins, Rémy Barbe, Joseph Bouquin

Synopsis :

Margaux, une jeune fille de 15 ans, découvre son pouvoir de séduction et les balbutiements de sa sexualité, en tentant parallèlement de fuir une créature monstrueuse qui hante son quotidien et semble de plus en plus se rapprocher d’elle.

 

Marée basse

France

2016

7'

Réalisateur : Adrien Jeannot

Synopsis :

Comme chaque matin, Francis chasse à vue les terribles créatures qui envahissent les plages de son pays. Un jour, son gouvernement le licencie...

 

SIYAH CEMBER (BLACK RING)

Turquie

2016

14’58

Réalisateur :Hasan Can Dagli

Synopsis :

Un groupe de personnes organise un événement spécial dans une mansion abandonnée. Bientôt avec l'arrivée d'hôtes, les choses changent.

 

The sunken couvent

Danemark

2016

15'

Réalisateur : Michael Pandur

Synopsis :

Un homme se réveille, travaille, mange, réalise un peu de chirurgie sur son propre corps avant de se rendre dans un bois... Sans parole et librement inspiré par le conte de Hans Christian Andersen, «The Sunken Convent» est une histoire grotesque et légèrement surréaliste de mauvaises habitudes.

 

 

Le plan

France

2016

12'59

Réalisateur : Pierre Teulieres

Synopsis :

Dans un manoir isolé, une créature reçoit des ordres afin d’accomplir un sombre dessein. Pendant ce temps-là, un père aux abois est à la recherche de sa fille, disparue.

Margaux et  SIYAH CEMBER (BLACK RING),
Margaux et  SIYAH CEMBER (BLACK RING),

Margaux et SIYAH CEMBER (BLACK RING),

Autres films en compétitions
Autres films en compétitions
Autres films en compétitions
Autres films en compétitions

Autres films en compétitions

Voir les commentaires

OLCINEO de  Salvator Montalto

OLCINEO

de Salvator Montalto

 

Résumé

« Cela faisait des mois que le valeureux primate aux allures d’homme sillonnait les mers. Il se laissait dériver au gré des courants et des vents.(…) Mû par une bravoure et une détermination unique, il se laissait guider sans jamais se plaindre. La Luminosa veillait sur lui. »

 

Sept royaumes sont protégés pendant mille ans par une mystérieuse pierre magique, la Luminosa. Un beau jour, une terrible prophétie se réalise, entraînant la disparition de tous les rois et faisant sombrer les royaumes dans le chaos. Seul Olcineo, minuscule créature extraordinaire, peut encore espérer rétablir la paix… Mais bien des obstacles se dressent sur sa route, et Olcineo doit affronter Xelenis, une femme impitoyable et cruelle qui a pris le pouvoir sur les royaumes… Une odyssée fantastique.

 

Première publication de Salvator Montalto, Olcineo se présente comme l’odyssée unique d’une petite créature qui, a priori, n’est pas de taille pour affronter la mission qui lui est confiée. À la recherche de son compagnon Virnagan, un être fantastique lui aussi doté de capacités exceptionnelles, Olcineo doit affronter ses peurs, déjouer le sort, mais aussi faire face à la cruauté de l’Homme. C’est dans un univers quasi-chevaleresque envoûtant et féérique, dépeint avec beaucoup de poésie et de force, que le lecteur suit la petite créature aux pouvoirs merveilleux. La mystique de la Luminosa, omniprésente, comme l’enchaînement de rebondissements inattendus, contribuent à nous tenir en haleine jusqu’au dénouement final. Des personnages étonnants, captivants.

 

Dans ce roman fantastique, Salvator Montalto peint des figures fantastiques étonnantes : Olcineo et Virnagan sont tous deux très attachants pour leur côté humain, mais aussi pour leur bravoure, leur engagement et leur fidélité, qui contrastent parfois avec les comportements de certains autres personnages du récit… Car nos deux héros ont fort à faire pour surmonter la cruauté et l’infamie de Xelenis, prête à tout pour contrôler la Luminosa... Ce que l’on retient de cette épopée fabuleuse, c’est l’accomplissement titanesque de ces héros, qui nous font rêver tout en parvenant à nous apprendre énormément sur nous-mêmes.

 

Extrait : « Soyez attentifs, soyez prévenants, car de nouveau le temps libérera sa colère sur l’Homme et la Luminosa se réveillera (…) Le mal aura corrompu l’esprit, et le cinquante-septième jour, la convoitise et le sortilège rendront les peuples orphelins de leurs souverains. Désordre et soumission seront leurs fardeaux. Seul un être surgi du coeur de la pierre de lumière viendra sauver leurs âmes après de longues années de pénitence »

 

 

Disponible en version broché et numérique.

Communiqué de presse

L'Auteur

L'Auteur

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - Romans, Fantastique, Livres, LITTERATURE, Auteur, science-fiction, fantasy

R.I.P Roger Moore
Communiqué Officiel des Enfants de Roger Moore

Communiqué Officiel des Enfants de Roger Moore

Disparition de Roger Moore

 

Roger Moore est décédé, on pleure tous/toutes Ivanhoé, Le Saint, James Bond. Jeune téléspectateur, je l’es découvert dans Ivanhoé.  Il ne fut pas que un acteur, il fut aussi un auteur, et l’ambassadeur de l’UNICEF.

 

*******

 

Biographie/Fimographie (source wikipédia)

Roger Moore est un acteur britannique surtout connu pour les rôles d'Ivanhoé dans la série télévisée Ivanhoé, de Simon Templar dans la série télévisée Le Saint, de Brett Sinclair, un lord dandy dans la série télévisée Amicalement vôtre, et de James ... Wikipédia

 

 

Date et lieu de naissance : 14 octobre 1927, Stockwell, Londres, Royaume-Uni

Date et lieu de décès : 23 mai 2017, Suisse

Taille : 1,85 m

 

Épouses : Kristina Tholstrup (m. 2002–2017),

Enfants : Deborah Barrymore, Geoffrey Moore, Christian Moore

 

Jeunesse

Roger George Moore naît le 14 octobre 1927 à Stockwell, près de Londres. Il est le fils unique de George Alfred Moore, un policier, et Lillian Pope (dite Lily), caissière puis femme au foyer.

 

Il fréquente la Battersea Grammar School (en) l'école primaire de Battersea. Il est évacué vers Holsworthy dans le Devon au cours de la Seconde Guerre mondiale. Il fait ses études secondaires à Amersham dans le Buckinghamshire. Il fréquente le collège de Bede et rejoint l'Université de Durham, mais n'a jamais obtenu de diplôme.

 

À 18 ans, peu de temps après la fin de la guerre, Moore est enrôlé au service national. Il suit l'école d'officiers et devient capitaine. Moore a servi dans le Royal Army Service Corps (en), commandant un petit dépôt en Allemagne de l'Ouest. Il a eu un grave accident de voiture avec fracture de la mâchoire et du crâne. Après quelques mois passés dans un hôpital de Hambourg, il rentre en Grande-Bretagne. Plus tard, il étudie à la Royal Academy of Dramatic Art, au cours de laquelle ses frais ont été payés par le réalisateur Brian Desmond Hurst. Moore était un camarade de classe de Lois Maxwell.

 

Le jeune Moore a fait des apparitions dans des films à la fin des années 1940. À 17 ans, Moore est apparu dans César et Cléopâtre (1945).

 

Carrière

Moore joue le rôle d’ Ivanhoé. Ivanhoé est une série télévisée britannique en noir et blanc de 39 épisodes de 25 minutes, créée par Peter Rogers d'après le roman éponyme de Walter Scott et diffusée entre le 5 janvier 1958 et le 4 janvier 1959 sur le réseau ITV. En France, la série a été diffusée à partir du 11 avril 1959 sur l'unique chaîne, à l'époque, la RTF.

 

De 1962 à 1969, Roger Moore joue dans Le Saint, ce qui a assuré sa célébrité internationale.

 

De 1971 à 1972, il joue le rôle de Brett Sinclair, un lord dandy et milliardaire dans la série télévisée Amicalement vôtre avec comme co-vedette Tony Curtis, dont la carrière connaît un nouveau souffle. Moore perçoit un cachet d'un million de dollars pour l'ensemble du tournage de la série, ce qui en fait, à cette époque, l'acteur de télévision le mieux payé au monde. Les premiers épisodes de la série sortiront même au cinéma dans plusieurs pays d'Europe, remontés sous la forme d'un film de 90 minutes intitulé Mission: Monte Carlo.

 

Cette série de succès lui permet d'asseoir sa crédibilité auprès des producteurs qui décident de le choisir pour reprendre le rôle de James Bond au cinéma, à sept reprises, remplaçant ainsi Sean Connery. En 1973, il joue dans Vivre et laisser mourir, en 1974, dans L'Homme au pistolet d'or où il est opposé à Scaramanga, joué par Christopher Lee. En 1977, il joue dans L'Espion qui m'aimait, en 1979, dans Moonraker, en 1981, dans Rien que pour vos yeux, en 1983, Octopussy et en 1985 dans Dangereusement vôtre où il est opposé à Zorin, un psychopathe joué par Christopher Walken.

 

En 1984, le producteur des Oies sauvages (son plus gros succès au cinéma hors James Bond) lui propose de reprendre son rôle aux côtés de Richard Burton dans Les Oies sauvages 2, il confesse non sans humour dans son autobiographie Amicalement vôtre que le rôle de James Bond lui était sans doute un peu trop monté à la tête (comprenez qu'il avait demandé un cachet certainement exorbitant), mais aussi qu'il n'aimait pas le sujet de cette suite. Curieusement, il écrira dans la préface du livre Et Dieu créa Richard Burton avoir abandonné cette séquelle après la disparition de ce dernier juste avant le tournage, ce qui est faux puisque démenti par les faits (un autre acteur l'avait remplacé depuis longtemps) et par... lui-même.

 

La rumeur prétendant que le producteur l'aurait recontacté après la mort de Burton pour sauver le film Les Oies sauvages 2 du désastre (il aurait alors hérité du rôle principal) est peut-être fondée, mais Moore ne peut avoir refusé son aide car il était en tournage à Paris (pour tourner Dangereusement vôtre) au moment où Les oies sauvages 2 se tournait à Berlin. Les deux hommes peuvent d'ailleurs s’être entendus en train de commenter ensemble Les oies sauvages sur le DVD, et ce en toute amitié.

 

En 1991, Roger Moore devient ambassadeur de l'UNICEF pour défendre les droits de l'enfant.

 

Roger Moore soutient activement les droits des animaux avec l'association PETA, de laquelle il reçoit un prix en 2009 pour une campagne anti foie-gras.

 

Vie privée

Roger Moore épouse en 1946 sa première femme, la patineuse Doorn Van Steyn (née en 1922, décédée le 24 août 2010).

 

En 1953, il divorce pour épouser la même année la chanteuse Dorothy Squires, de 12 ans son aînée (née en 1915, décédée en 1998) et, à cette époque, beaucoup plus célèbre que lui ; ils vécurent ensemble pendant une courte période à Dafen (en) dans le Llanelli, au sud du Pays de Galles.

 

À son retour en 1961, alors qu'il tourne en Italie, il abandonne Dorothy pour l'actrice italienne Luisa Mattioli (it) qu'il épouse en 1969, après que Dorothy a finalement accepté de divorcer en 1968. Ils auront une fille, Deborah et deux fils, Christian et Geoffrey. Séparés en 1993, ils divorcent en 2002.

 

En 1993, Roger Moore apprend qu'il est atteint d'un cancer de la prostate. Après avoir terminé une tournée en Finlande pour l'UNICEF, il entre à l'hôpital de Cedars Sinai pour une intervention chirurgicale et ce sous un faux nom pour échapper à la presse. Après une convalescence de six semaines, il se rétablit puis reprend non seulement les tournées pour l'UNICEF mais aussi sa carrière d'acteur.

 

En 1996, il se lie avec Kristina Tholstrup, une Danoise richissime née en 1942, qu'il connaissait depuis 1981 quand ils étaient voisins sur la Côte d’Azur. Ils se marient discrètement à Copenhague le 10 mars 2008.

 

Décès

Roger Moore meurt le 23 mai 2017 des suites d'un cancer. La nouvelle de son décès est annoncée par ses enfants via son compte Twitter.

 

Honneurs

Sir Roger Moore en 2012.En 1999, Roger Moore est fait commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique (CBE), et le 14 juin 2003, il est anobli comme chevalier commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique (KBE).

Le 11 octobre 2007, il obtient enfin son étoile sur Hollywood Boulevard (2 350e étoile).

Le 28 octobre 2008, il est fait Commandeur des Arts et des Lettres par la ministre française de la Culture Christine Albanel.

 

Le 12 juin 2012, l'Ambassadors Club de Monaco lui dédie le titre d'Ambassadeur de bonne volonté, remis notamment par le prince Albert II.

Filmographie sélective

Cinéma

1945 : Le Verdict de l'amour (Perfect Strangers) de Alexander Korda : un marin

1945 : César et Cléopâtre (Caesar and Cleopatra) de Gabriel Pascal : un soldat romain

1946 : Gaiety George de George King et Leontine Sagan : un membre de l'audience (non crédité)

1946 : Piccadilly Incident de Herbert Wilcox

1949 : Paper Orchid de Roy Ward Baker

1949 : Trottie True de Brian Desmond Hurst

1949 : The Interrupted Journey de Daniel Birt : soldat dans le café de Paddington

1950 : Due mogli sono troppe de Mario Camerini : ornithologue dans un train

1951 : One Wild Oat de Charles Saunders

1954 : La Dernière Fois que j'ai vu Paris (The Last Time I Saw Paris) de Richard Brooks : Paul Lane

1955 : Mélodie interrompue (Unterrupted melody) de Curtis Bernhardt : Cyril Lawrence

1955 : Le Voleur du Roi (The King's Thief) de Robert Z. Leonard : Jack

1956 : Diane de Poitiers (Diane de Poitiers) de David Miller : Le roi Henri II

1959 : Quand la terre brûle (en) (The Miracle) d'Irving Rapper : Michael

1961 : Au péril de sa vie (The Sins of Rachel Cade) de Gordon Douglas : Paul Wilton

1961 : Le Trésor des sept collines (Gold of the Seven Saints) de Gordon Douglas : Shaun Garrett

1961 : L'Enlèvement des Sabines (Il ratto delle sabine) de Richard Pottier : Romulus

1962 : Bande de lâches (Una branco di vigliacchi) de Fabrizio Taglioni

1967 : Double méprise (The Fiction Makers) (Film Le Saint)

1969 : Vendetta pour le Saint (Vendetta for the Saint) (Film Le Saint)

1969 : Double jeu (Crossplot) d'Alvin Rakoff

1970 : La Seconde Mort d'Harold Pelham (The Man who Haunted Himself) de Basil Dearden : Harold Pelham

1974 : Gold de Peter Hunt : Rod Slater

1975 : Le Veinard (That Lucky Touch) de Christopher Miles : Michael Scott

1976 : L'Exécuteur (également connu sous le titre de Braquage à 20 Millions) (Gli essecutori) de Maurizio Lucidi

1976 : Parole d'homme (Shout at the Devil) de Peter R. Hunt : Sebastian Oldsmith

1978 : Les Oies sauvages (The wild geese) d'Andrew V. McLaglen : Lieutenant Sean Fynn

1979 : Les Loups de haute mer (North Sea Hijack) d'Andrew V. McLaglen : Rufus Excalibur ffolkes

1979 : Bons baisers d'Athènes (Escape to Athena) de George Pan Cosmatos : Major Otto Hecht

1980 : Les Séducteurs (Sunday Lovers), segment « An englishman's home » de Bryan Forbes : Harry Lindon

1980 : Le Commando de sa Majesté (The Sea Wolwes) d'Andrew V. McLaglen

1981 : L'Équipée du Cannonball (The Cannonball Run) de Hal Needham : Seymour Goldfarb, Jr.

1983 : L'Héritier de la panthère rose (Curse of the Pink Panther) de Blake Edwards : inspecteur en chef Jacques Clouseau

1984 : La Machination The Naked Face de Bryan Forbes : Dr. Judd Stevens

1990 : Feu, Glace et Dynamite (Feuer, Eis & Dynamit) de Willy Bogner

1990 : Double Arnaque (Bullseye !) de Michael Winner : Bradley-Smith/sir John Bevistock

1991 : Un loup dans la bergerie (Bed and Breakfast) de Robert Ellis Miller

1996 : Le Grand Tournoi (The quest) de Jean-Claude Van Damme : Lord Edgar Dobbs

1997 : Spice World, le film (Spice world) de Bob Spiers : le Chef

2001 : Stratégiquement vôtre (The Enemy) de Tom Kinninmont : le superintendant de police Robert Ogilvie

2001 : Na svoji vesni de Klemen Dvornik et Saso Dzukic

2002 : Boat Trip de Mort Nathan : Lloyd Faversham

2010 : Comme chiens et chats : La Revanche de Kitty Galore (Cats and Dogs: The Revenge of Kitty Galore) de Brad Peyton : Tab Lazenby (voix)

2013 : Incompatibles de Paolo Cedolin Petrini : lui-même

 

Films de James Bond

1973 : Vivre et laisser mourir (Live and Let Die) de Guy Hamilton

1974 : L'Homme au pistolet d'or (The Man with the Golden Gun) de Guy Hamilton

1977 : L'Espion qui m'aimait (The Spy who Loved me) de Lewis Gilbert

1979 : Moonraker de Lewis Gilbert

1981 : Rien que pour vos yeux (For Your Eyes Only) de John Glen

1983 : Octopussy de John Glen

1985 : Dangereusement vôtre (A View to a Kill) de John Glen

 

Télévision

Sir Roger Moore in Colour, par Allan Warren1958-1959 : Ivanhoé (Ivanhoe) (série de 39 épisodes) : Ivanhoé

1959-1960 : The Alaskans (série de 37 épisodes) : Silky Harris

1959-1961 : Maverick (série américaine de 16 épisodes) : Beau Maverick

1962-1969 : Le Saint (The Saint) (série britannique de 118 épisodes) : Simon Templar

1971-1972 : Amicalement vôtre (The Persuaders!) (série de 24 épisodes) : Lord Brett Sinclair

1976 : Sherlock Holmes à New York (Sherlock Holmes in New York) (téléfilm) de Boris Sagal : Sherlock Holmes

1994 : L'Homme qui refusait de mourir (The Man who wouldn't die) (téléfilm) de Bill Condon : Thomas Grace / Inspecteur Fulbright

1999 : Une journée de fous (The Dream Team) (téléfilm)

2002 : Alias (série) (saison 1, épisode 16 : la Prophétie) : Edward Poole

2002 : Tatort (1 épisode de cette série)

2011 : Il était une fois à Castlebury... (A Princess for Christmas) de Michael Damian (téléfilm) : Edward, duc de Castlebury

2013 : The Saint (téléfilm) de Simon West : Jasper

2014 : The Life of Rock with Brian Pern (série) : lui-même

 

Publications

Roger Moore, Amicalement vôtre, Paris, L'Archipel, 2008 (ISBN 978-2-809-80092-0)

Roger Moore, Vivre et laisser mourir - Le film d'un film, Plon, 1973 (épuisé non réédité)

Roger Moore, James Bond par Roger Moore : 50 ans d'aventures au cinéma, Paris, Gründ, 2012 (ISBN 978-2-324-00302-8)

 

Voix françaises

Claude Bertrand fut la voix française régulière de Roger Moore de 1964 à 1985. Moore fut aussi doublé occasionnellement par d'autres comédiens tels que Jean-Louis Jemma, René Arrieu ou encore Claude Giraud

Voir les commentaires

Elfes 17 - Le Sang noir des Sylvains

 

Elfes 17

Le Sang noir des Sylvains

 

Cette fois, l’on se rend vraiment compte du début de convergences entre les divers volumes de la saga. Très noir comme toute la série peut être encore plus cette fois-ci. On peut regretter le titre qui trahit un peu l’intrigue. Le scénario de Nicolas Jarry est toujours aussi fouillé, précis et les dessins de Maconi toujours aussi superbes (voir biographies ci-dessous).

 

Avec Ilaw l’on a une fois de plus un parcourt initiatique, ou pour être plus exacte une véritable introspection du héros de cet album, sur ce que l’on a de plus noir au fond de sa conscience.

 

Peu ton combattre la partie sombre de soi-même, le doit-on même ?

Cette histoire d’Elfes sylvains devrait être suivi de deux albums, le premier qui doit paraitre (N°18 ) est sur les Elfes blancs, le second sur les semi-Elfes (N°19°, aucun album ne semble prévue sur les Elfes noirs ce qui ferait que 3 albums pour ces derniers, à mon qu’un vingtième album non annoncé face la convergence des diverses races d’Elfes et nous révèlent ce que sont vraiment les Elfes noirs, mais la je suppute n’ayant pas d’informations particulières sur le sujet.

 

Nous sommes impatients de voir paraitre les deux volumes déjà annoncés.

 

Je le déconseiller au moins de 16.

 

 

 

ISBN : 978-2-3020-5960-3

Scénariste : JARRY Nicolas

Coloriste : RIGHI Nicola

Illustrateur : MACONI Gianluca

Série : ELFES

Collection : Heroic fantasy

 

Résumé

 

On ne peut oublier qui l’on est vraiment…

Ilaw a sept ans quand ses parents l’abandonnent. C’est à son oncle, un bâtard de Sylvain et de Bleu, capitaine de navire, que revient la tâche de l’élever. Au fil des années, le jeune elfe oublie tout de sa vie dans la forêt. Après plus d’une décennie passée en mer à voguer de port en port, son oncle se fait tuer. Ilaw est alors livré à lui-même.

 

Fuyant l’avancée des goules, il rencontre Ora, la reine de la forêt de Duhann.

 

Il pense avoir enfin trouvé une nouvelle famille, un nouveau clan, jusqu’à ce que des assassins elfes noirs lui révèlent le sombre secret qui se cache en lui et la raison pour laquelle ses parents l’ont jadis abandonné…

 

Biographie des auteurs

 

NICOLAS JARRY est né en 1976 à Rosny-sous-bois. Il réside en Dordogne.

Lors de sa participation au Festival du Film Fantastique, Nicolas fait la connaissance de Jean-Luc Istin. Cette rencontre aboutit à son premier scénario de bande dessinée, Les Brumes d'Asceltis. Paraissent ensuite Maxime Murène chez Delcourt, Les Contes de Brocéliande et La Rose et la Croix aux Éditions Soleil. En 2006, il complète la collection « Soleil Levant » avec Tokyo Ghost, dessiné par Djief, et la collection « Celtic » avec Les Chemins d’Avalon, dessinée par Achile. En 2007, il co-scénarise avec Jean-Luc Istin Les Exilés D’Asceltis et scénarise Le Crépuscule des Dieux. Intarissable, en 2010, tout en poursuivant ses précédentes séries, il revient avec trois projets : Les Princes d’Ambre, Nains et Durandal.

 

Gianluca Maconi est un dessinateur de BD italien. Il est diplômé de l'Istituto Statale d'Arte de Cordenons et est diplômé en sculpture de l'Académie des Beaux-Arts de Venise. Il pratique sculpture, décoration, animation et illustration, et cela se reflète dans ses BD. En 2004 il remporte le prix Miccia de la meilleure BD au festival Torinocomics pour "Le ombre della laguna". Il a eu aussi le prix Boscarato pour "La casa di Alice".

Elfes 17 - Le Sang noir des Sylvains
Elfes 17 - Le Sang noir des Sylvains
Elfes 17 - Le Sang noir des Sylvains
Elfes 17 - Le Sang noir des Sylvains

Voir les commentaires

1 2 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Thêatre..

Pages

Hébergé par Overblog