Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Affiche Officielle FEFFS 2019

Affiche Officielle FEFFS 2019

première vague

des films de la sélection officielle

 

12e Festival européen

du film fantastique de Strasbourg

13-22 septembre 2019

 

A deux mois du lancement du Festival, nous sommes heureux de vous dévoiler une première vague des films de la sélection officielle.

 

En compétition internationale fantastique, Lucky McKee fera son retour au Festival après y avoir présenter The Woman et All Cheerleaders must Die avec son nouveau film Kindred Spirits, thriller horrifique dans lequel une mère célibataire est bouleversée par le retour impromptu de sa soeur qui noue une relation fusionnelle mais bientôt obscure avec sa nièce adolescente.

 

Toujours venant de l’autre côté de l’Atlantique, Knives and Skin, premier long-métrage de Jennifer Reeder, nous plonge dans une enquête digne de Twin Peaks suite à la disparition d’une adolescente.

 

Troisième film américain de la sélection, The Beach House de Jeff Brown, dans lequel un jeune couple vient séjourner dans la maison paternelle située au bord de mer lorsqu’ils s’aperçoivent qu’un couple d’amis du père s’y  sont installés. De cette situation étrange, bien d’autres évènements inexplicables vont se dérouler dans la maison.

 

Dans The Hole in the Ground de l’irlandais Lee Cronin, une mère célibataire va comprendre qu’un mystérieux trou dans la forêt aux abords de leur maison a des incidences étranges sur son jeune fils.

 

Enfin, avec Koko-Di Koko-Da de Johannes Nyholm, un couple parti faire du camping dans la forêt va subir les sévices d’un homme endimanché et deux de ses acolytes en guenilles, dans une sorte d’incessant recommencement.

 

En crossovers, thrillers, films noirs et comédies noires vont à nouveau se bousculer. Dans Sons of Denmark, Ulaa Salim porte un regard prémonitoire sur la montée du fascisme au Danemark.

 

Plus léger, Dogs don’t wear Pants du finlandais J.-P. Valkeapää nous immisce avec humour et de manière sensitive dans une initiation BDSM d’un veuf attiré par des expériences extrêmes après la mort de sa femme.

 

Comédie et film d’époque, Jesters : The Game Changers du coréen Joo-Ho Kim suit un gang d’arnaqueurs, composé d’acrobates et d’artistes, recruté pour créer des évènements extraordinaires afin d’impressionner la population et de créer une Histoire de leur pays plus grande que nature.

 

Thriller en huis clos aux multiples rebondissements, Burn de Mike Gan met en scène une employée de station service qui se fait braquer par un homme en fuite.

 

Enfin, Domestique d’Adam Sedlák, huis-clos portant sur un couple qui sombre dans les tourments de ses obsessions : devenir un cycliste top niveau pour Roman à force d’entrainement incessant et avoir coute que coute un enfant pour Sarlota.

 

A travers une compétition internationale, le Festival permettra de découvrir les dernières pépites du cinéma animation pour adultes.

 

Récompensé à la Semaine de la critique puis à Annecy, J’ai perdu mon corps de Jérémy Clapin prend le parti de suivre une main coupée qui s’échappe d’un labo et déambule périlleusement dans la ville pour retrouver son corps, ainsi que Naoufel, jeune livreur de pizzas, qui va tout faire pour se rapprocher de Gabrielle dont il tombe amoureux.

 

Feu d’artifice de couleurs et d’émotions, L’Extraordinaire voyage de Marona d’Anca Damian suit une chienne qui après un accident se remémore les différents maîtres qu’elle a eues. Basé sur une collaboration avec l’illustrateur Brecht Evens, ce film familial nous fait voyager à hauteur de vue de chien avec humour, réflexion et poésie. Away, premier film du jeune letton Gints Zilbalodis, à la fois réalisateur, producteur et compositeur, nous entraîne dans le voyage à moto sur une île d’un jeune garçon et d’un oiseau fuyant un esprit maléfique qui avance inexorablement vers eux.

 

Hypnotique, envoûtant et poétique. L’extravagance et la démesure seront à nouveau l’apanage des séances de minuit avec le film thaï The Pool de Ping Lumpraploeng mettant en scène un homme coincé dans un bassin de piscine vide avec un crocodile.

 

Il s’agira de bobines d’un film mystique et orgiastique retrouvées par un groupe d’employés d’un cinéma avec le psychédélique Porno de Keola Racela. Dans Body at Brighton Rock, Roxanne Benjamin nous entraine dans un parc national avec une jeune Ranger chargée de surveiller une scène de crime, devant se confronter à ses peurs et ses hallucinations.

 

Enfin, Bliss de Joe Begos suit une peintre prête à tout pour terminer son chef d’oeuvre à travers une errance hallucinatoire matinée de sexe, de drogue et de meurtres dans les faubourgs de Los Angeles.

 

Les séances spéciales proposeront des films hors compétition et notamment des documentaires.

 

Outre Memory : The origin of Alien dans lequel Alexandre O. Philippe revient sur le script originel de Dan O’Bannon à travers de passionnantes interviews, le Festival proposera aussi le peu orthodoxe Hail Satan ? dans lequel la réalisatrice Penny Lane met en lumière le Temple Satanique, qui au-delà du culte s’avère être un mouvement militant pour la liberté de pensée face aux institutions américaines, utilisant des méthodes diaboliquement drôles. Enfin, Frank Beauvais nous proposera un ovni filmique et cinéphilique avec Ne croyez surtout pas que je hurle, medley d’extraits d’œuvres cinématographiques, lorgnant parfois sur le cinéma bis, mais permettant toujours un commentaire pertinent, d’aborder une tranche de vie et surtout de soigner son âme grâce au cinéma.

 

Communiqué de presse

Voir les commentaires

Jean Dujardin, Opening Ceremony © Miguel Bueno, NIFFF 2019

Jean Dujardin, Opening Ceremony © Miguel Bueno, NIFFF 2019

NIFFF 2019

EMOTIONS EN CASCADE

 

Cette 19e édition a charrié son lot d’émotions avec la signature historique de la charte SWAN pour l’égalité et l’inclusion dans les festivals de cinéma. Le NIFFF est le premier festival de cinéma fantastique à conclure ce pacte essentiel. Le public a plébiscité l’Open Air dans un format augmenté qui a connu une fréquentation inégalée. La projection du mythique LOONEY TUNES marquera longtemps le public et les pavés de La Place des Halles. Les comédiens Sergi Lopez et Jean Dujardin ont chauffé à blanc les salles lors des premières suisses de 7 REASONS TO RUN AWAY (FROM SOCIETY) et LE DAIM de Quentin Dupieux. La compétition asiatique a pris son envol grâce à la présence de Miike Takashi (FIRST LOVE), grand amoureux des rives de Neuchâtel, ainsi que du Coréen Lee Won-tae (THE GANGSTER, THE COP, THE DEVIL).

 

NOUVEAU FORMAT CONVAINCANT POUR NIFFF EXTENDED ET INVASION

 

Cette édition était marquée par le rapprochement du volet spécialisé NIFFF Extended et le pluridisciplinaire NIFFF Invasion. Ces deux volets, désormais pensés comme un ensemble, ont proposé des ponts entre jeu et théorie, au travers des nombreuses installations au Temple du Bas et des symposiums. On notera la présentation futuriste du directeur de studio du mythique Weta Workshop Greg Broadmore ainsi que celle de l’historien Denis Pellerin, conservateur de la collection DIABLERIES de Brian May (guitariste de Queen)..

 

LA SUISSE EN PÔLE POSITION

 

La Suisse a brillé tout au long de ce rendez-vous estival avec des propositions riches et transversales. L’atmosphère était électrique lors des sessions de pitching du FANTASTIC WEB CONTEST III en partenariat avec la RTS. Le projet LES ENFANTS TERRIBLES de Malou Briand et Raphaël Meyer (Box Productions) remporte la session et part en production dès cet été pour une présentation exclusive en première mondiale lors de l’édition jubilé du NIFFF. Yann Gonzalez a accompagné la promotion actuelle de jeunes réalisateurs de l’ECAL avec CONTES MIROIRS DE LA JEUNESSE. On notera encore la présence de deux auteurs émergents helvétiques Blaise Harrison avec LES PARTICULES gravitant autour du CERN et du talentueux Simon Jaquemet pour DER UNSCHULDIGE.

 

LE NIFFF EN CHIFFRES

 

Cette 19e édition au budget total de 2’339’000 CHF a présenté durant 9 jours plus de 150 films au sein de 15 sections. D’une capacité simultanée de 2’135 festivaliers, les 165 projections publiques ont dévoilé 90 longs métrages, 69 courts métrages venus de 51 pays avec 21 premières mondiales, 5 premières internationales, 8 premières européennes et 51 premières suisses. Les programmes gratuits NIFFF Extended et NIFFF Invasion ont proposé 107 activités dont 41 conférences.

 

Communiqué de presse

Voir les commentaires

NIFFF PALMARES 2019

NIFFF

PALMARES

2019

Prix H. R. Giger «Narcisse» du meilleur film (Compétition internationale)

CHF 10’000 offert par la Ville de Neuchâtel

EXTRA ORDINARY, Mike Ahern, Enda Loughman, Ireland, Belgium

World sales: Epic Pictures Group (US)

Décerné par le Jury International

Anaïs Bertrand, Producer, FR

Katrin Gebbe, Director, DE

Piodor Gustafsson, Producer, SE

Fernando Navarro, Screenwriter, ES

Alexandre O. Philippe, Director, CH

Mention spéciale pour sa performance: Haley Bennett dans SWALLOW, de Carlo Mirabella-Davis, United States, France

Méliès d’argent du meilleur long métrage fantastique européen.

Nomination

ABOU LEILA, de Amin Sidi-Boumédiène, Algeria/France/Qatar

Distributor: Outside the Box (CH)

Décerné par le Jury Méliès

Denise Bücher, journaliste, CH

Evrim Ersoy, Creative Director, Fantastic Fest, UK

Valeria Richter, Creative Producer, DK.

Prix NIFFF de la critique internationale

Promotion

SWALLOW, de Carlo Mirabella-Davis, United States, France

World sales: Charades (FR)

Décerné par le Jury NIFFF de la critique internationale

Roberto Della Torre, Journaliste, Nocturno, IT

Anna Gélibert, Journalist, Mad Movies, FR

Rául Gil, Journalist, SciFiWorld, ES

James Marsh, Journalist, Screen Anarchy, UK

Dominic Saxl, Journalist, Deadline, DE.

Prix Imaging the Future du meilleur production design (Compétition Internationale)

CHF 5’000.- offerts par le Centre Suisse d’Electronique et de Microtechnique (CSEM)

A Miguel Llansó, Anna-Liisa Liiver, Aitor and Fran Almuedo pour JESUS SHOWS YOU

THE WAY TO THE HIGHWAY, Miguel Llansó, Ethiopia/Spain/Estonia

World sales: Sergio Uguet de Resayre (ES)

Décerné par le Jury International

Anaïs Bertrand, Producer, FR

Katrin Gebbe, Director, DE

Piodor Gustafsson, Producer, SE

Fernando Navarro, Screenwriter, ES

Alexandre O. Philippe, Director, CH

Prix de la Jeunesse Denis-De-Rougemont (Compétition Internationale)

Honorifique

COME TO DADDY, de Ant Timpson, New Zealand, Canada, Ireland, United States

World sales : WTFilms (FR)

Décerné par le Jury du Lycée Denis-de-Rougemont

Prix du meilleur film asiatique (Compétition asiatique)

Honorifique

THE FABLE, de Kan Eguchi, Japan

World sales: Shochiku Co., Ltd (JP)

Décerné par le public

Prix RTS du Public (Compétition Internationale et Compétition Asiatique)

Diffusion

EXTRA ORDINARY, de Mike Ahern & Enda Lougham, Ireland/Belgium

World sales: Epic Pictures Group (US)

Décerné par le public

Prix H. R. Giger «Narcisse» du meilleur court métrage suisse

CHF 10’000.- offerts par la SSA et SUISSIMAGE

DISPERSION, Basile Vuillemin, CH

Prod: Basile Vuillemin (CH), KinoGeneva (CH)

Décerné par le Jury SSA/SUISSIMAGE

Corinne Frei, SUISSIMAGE Delegate, CH

Pascaline Sordet, Journalist, CH

Antoine Russbach, Director, CH

Méliès d’argent du meilleur court métrage fantastique européen

Nomination

DISPERSION, Basile Vuillemin, CH

Prod: Basile Vuillemin (CH), KinoGeneva (CH)

Décerné par le Jury SSA/SUISSIMAGE

Corinne Frei, SUISSIMAGE Delegate, CH

Pascaline Sordet, Journalist, CH

Antoine Russbach, Director, CH

Prix Taurus Studio à l’innovation (compétition de courts métrages suisses)

Bon de CHF 2’000.- de post-production sonore

HAND IN HAND, de Ennio Ruschetti, CH

Prod: Zürcher Hochschule der Künste (CH)

Décerné par le Jury Taurus Studio

Claude Lander, Taurus Studio Founder, CH

Ludovic Maggioni, Director, Muséum d’histoire naturelle de Neuchâtel, CH

Régis Mérillat, Journalist, CH

 

Jean Dujardin, Opening Ceremony © Miguel Bueno, NIFFF 2019

Jean Dujardin, Opening Ceremony © Miguel Bueno, NIFFF 2019

Cérémonie d'ouverture et de fermeture.

Voir les commentaires

Bonsoir,

Pour des raisons de santé, je ne pourrais pas couvrir pour mon site : http://science-fiction-fantastique.com

 

Un correspondant bénévole, qui serait bien sûr accrédité « presse » pour couvrir le FEFFS (critique, entretien), mais aussi les initiatives parallèles (expositions, Zombie Walk…).

Si vous êtes intéressé, contactez-moi en MP...

BON WE

Voir les commentaires

INVITÉ HONNEUR FEFFS ROBERT RODRIGUEZ

INVITÉ D'HONNEUR

DU FEFFS

ROBERT RODRIGUEZ

 

DU 13 AU 22 SEPTEMBRE 2019

  

Le Festival européen du film fantastique de Strasbourg est très heureux d’annoncer que Robert Rodriguez sera l’invité d’honneur de cette 12e édition.

 

Le réalisateur de l’explosif Desperado, du cultissime Une Nuit en enfer, du très bis Planète terreur, deuxième opus du projet Grindhouse avec Quentin Tarantino, ou plus récemment d’Alita : Battle Angel produit par James Cameron, recevra un prix d’honneur décerné par le Festival lors de la cérémonie d’ouverture le vendredi 13 septembre.

 

 Robert Rodriguez donnera également une master class le samedi 14, permettant aux spectateurs de découvrir ses secrets de fabrication et de mise en scène avant de dévoiler au public son dernier film Red 11, en présence de ses fils Racer, co-scénariste et responsable du son et Rebel, acteur et compositeur.

 

Inspiré de sa propre histoire lorsqu’il cherchait à financer son premier long métrage El Mariachi en se prêtant à des expériences au sein d’un laboratoire de recherche médicale pour réunir les 7 000 $, Red 11 nous plonge dans l’univers corrompu des laboratoires pharmaceutiques où le protagoniste, Rob, n’arrive plus à savoir si le service hospitalier essaye de le tuer ou s’il est victime d’effets secondaires des médicaments expérimentaux.

 

Le Festival proposera également une rétrospective sélective de ses films.

 

Biographie

Robert Rodriguez est réalisateur, scénariste, producteur, chef opérateur, monteur et ompositeur, mais également fondateur et dirigeant de la chaîne El Rey Network. En 1991, alors qu’il était étudiant à l’Université du Texas à Austin, il écrit le scénario de son premier long métrage, El Mariachi, qu’il finance pour un montant de 7 000 $ en se faisant payer par un laboratoire de recherche médicale en testant des médicaments.

 

Lauréat du Prix du public au Festival de Sundance en 1993, il détient également le record du plus petit budget financé par un studio hollywoodien.

 

Par la suite, Robert Rodriguez écrira, produira, réalisera et montera une série de films à succès dont Desperado, Une Nuit en enfer, The Faculty, la franchise des Spy Kids, Il était une fois au Mexique… Desperado 2, puis avec Franck Miller Sin City et Sin City 2 : j’ai tué pour elle et enfin Les Aventures de Shark Boy et Lava Girl, Planète Terreur ou encore Machete et Machete Kills.

 

En 2000, il fonde Troublemaker Studios à Austin au Texas, une société de production renommée internationalement pour les effets spéciaux et ayant contribué à faire d’Austin un pôle important pour la création cinématographique.

 

En 2016, s’embarque avec James Cameron pour l’adaptation en prises de vue réelles du manga Gunnm intitulée Alita : Battle Angel, sorti en février 2019. Pour célébrer les 25 ans d’El Mariachi, Robert Rodriguez revient à ses racines et lance une série documentaire intitulée Rebel without a Crew pour El Rey Network dans laquelleil invite 5 réalisateurs pour tourner un long-métrage avec seulement 7 000 $ et en 14 jours de tournage.

 

Il se lance le défi de réaliser aussi Red 11 avec ces contraintes.

 

La production de Red 11 fera aussi l’objet d’une série documentaire en 6 parties intitulée Rebel without a Crew : The Robert Rodriguez Film School avec Robert Rodriguez et son

fils Racer.

 

En 2017, Robert Rodriguez et ses fils Racer et Rebel fondent la société Double R Productions, pour réaliser des projets pour le cinéma, la télévision, le jeu vidéo et les plateformes interactives. En plus de Red 11, Double R Productions a produit The Limit, un court métrage en prises de vue réelles avec Michelle Rodriguez utilisant les technologies de pointe de la réalité virtuelle.

 

Robert Rodriguez vit à Austin au Texas.

Robert Rodriguez

Robert Rodriguez

Village du Festival

Voir les commentaires

Walking Dead 193 ultime numéro

Walking Dead

#193 ultime numéro

 

Sorti cette semaine, le #193 de la série de comics Walking Dead est annoncé comme étant l’ultime numéro de cette saga de survivalisme, devenue un véritable phénomène éditorial et de pop-culture.

 

La série Walking Dead est apparue il y a plus de quinze ans, créée par le scénariste Robert Kirkman et dessinée initialement par Tony Moore, puis reprise après sept numéros par Charlie Adlard.

 

Le 32e et dernier tome est attendu pour octobre 2019 en langue française.

 

L’arrêt de cette série est un choix délibéré des auteurs, effectué en toute indépendance, alors que la série s’est toujours maintenue depuis plus d’une décennie dans le top 10 des ventes aux États-Unis et caracole en tête des ventes de comics en France depuis 2007, avec - à ce jour - près de 5 millions d’exemplaires vendus.

 

Le groupe Delcourt continuera à développer sa collaboration avec les auteurs de Walking Dead, tout d’abord avec Robert Kirkman sur Outcast, Oblivion Song, et d’ici quelques mois avec une nouvelle série intitulée Die! Die! Die!, et aussi avec Charlie Adlard (Vampire State Building, et un nouveau projet en préparation).

 

 

                           Le 2 juillet 2019

 

Communiqué de presse

Voir les commentaires

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Hébergé par Overblog