Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

 

DOOMSDAY BOOK

(inryu myeong mang bogoseo    )

Ce triptyque sud-coréen, à pour fil rouge l’apocalypse et/ou un monde post-apocalyptique, il est présenté en avant-première européenne au NIFFF dans la catégorie : « New Cinéma from Asia ».

 

Réalisé par les réalisateurs de « I saw the devil » (kim jee-woon » et de « Antartic Journal » (Yim Pil-Jung), ce triptyque à connus des vicissitudes, commencer en 2009, le premier volet était fini et le second en tournage, quand le producteur fit faillite arrêtant le projet qui fut repris plusieurs années plus tard par un autre producteur et un meilleur contexte pour le cinéma sud-coréen.

 

doomsday1

Le premier « Seok-woo », mélange la crise de la vache folle, la grippe aviaire, pour infectés les humains via la standardisation de la nourriture des élevages intensifs.

 

 

 doomsday2

Le second volet, plus original met en scène un robot qui connait « l’illumination », de robot serait-il possible de devenir « Bouddha » dans cet univers futuriste ou les taches humaines leurs ont été confié.

Pour moi c’est le plus accompli des trois volets.

   

 

 doomsday3

Le troisième et dernier volet de ce triptyque apocalyptique est sur le mode humoristique, c’est celui des trois qui présente, de mon point de vue, le moins un contenu amenant à la réflexion sur l’avenir de l’Humanité.

 

Néanmoins cette dernière partie ou la cause de la fin du Monde est une commande de boule de billard, passée par une petite fille de 10 ans je jour de son anniversaire, l’humour surréaliste de ce film, peut faire penser par certains cotés a l’humour surréaliste belge.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Hébergé par Overblog