Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

C1-Eternity-incorporated

ETERNITY INCORPORATED,

 
Raphaël Granier de Cassagnac
 

 

Bonjour,

 

Vous êtes directeur de la collection « ourobores » chez Mnémos, pouvez-vous nous parler de ce rôle ?

 

Ce n’est pas une direction de collection comme on l’entend, on ne reçoit pas des projets, mais on choisit et on décide des projets que l’on veut faire. À chaque fois c’est une ville imaginaire, que l’on veut décrire par l’illustration, la cartographie et par le texte. On décide avant tout de la ville que l’on veut explorer, nous avons commencé par « Abyme, le guide de la Cité des Ombres », puis « Kadath, le guide de la Cité Inconnue » tiré de Lovecraft. Le troisième qui est en cours sera sur Jules Verne, le travail consiste à recruter quatre auteurs par ouvrage.

 

Cela sera sur les villes imaginées par Jules Verne, sur France-Ville et Stahlstadt ?

 

Je ne peux pas trop en parler, mais on a trouvé un pitch pour pouvoir parler de beaucoup d’ouvrages de Jules Verne dans une seule ville.

 

Le travail est donc surtout de recruter des auteurs et des illustrateurs avec lesquels j’ai envie de travailler. La partie la plus difficile de ce travail c’est de faire justement collaborer ensemble tout le monde, de mettre en résonance les textes des uns avec les illustrations des autres. J’écris à chaque fois une partie des textes.

 

On va en venir à votre premier roman : Eternity Incorporated (Éditions Mnémos 2011) qui a eu un bon accueil, nominé aux Utopiales 2011. Vous aviez déjà publié des nouvelles, qu’est-ce qui vous a donné envie de franchir le pas et d’écrire un roman ?

 

C’est une belle histoire parce que cela a commencé avec une nouvelle justement dans laquelle il y a l’essentiel de ce qui sous-tend le roman, j’ai proposé ici et là cette nouvelle, qui a été refusée, je suis très content qu’elle l’ait été. On m’avait dit « ton univers est intéressant il faudrait en faire plus » alors j’ai commencé à prendre la nouvelle complètement à contre-pied, j’ai démarré une histoire à trois personnages dans cet univers et petit à petit, sans me presser, quand j’avais le temps, le roman s’est construit. À un moment de la rédaction du livre, la nouvelle s’est imposée pour finir le roman, un peu magiquement. On retrouve la nouvelle initiale à la toute fin du livre. C’est comme cela que cela a démarré.

 

Je suis content effectivement de l’accueil réservé à ce roman, très content des retours, une nomination au prix Verlanger pour un premier roman, j’en suis très satisfait.

 

Vous êtes nouvelliste, romancier, directeur de collection et scientifique, physicien cela influence votre style.

 

On me pose souvent la question, forcément c’est la même personne qui fait les deux, donc oui il y a des influences. Cela dit quand j’ai commencé à écrire mes premières nouvelles, c’était de la Fantasy, donc le plus éloigné possible de la science dans les genres de l’imaginaire. J’ai tout fait pour m’éloigner de ce que je faisais comme scientifique, de ce que je connais de mon métier pour écrire, pour me permettre à moi de m’évader et j’espère à mes lecteurs.

 

Vous allez enseigner à l’Université de Columbia à New York cela va t-il nuire à vos autres activités ?

 

Au contraire, ce qui m’amène à aller collaborer avec cette université, c’est que j’ai déjà beaucoup collaboré avec des américains. Depuis longtemps, j’allais assez souvent à New York pour travailler avec eux. Et j’y passais des WE, car les billets d’avions sont moins chers quand on y passe un WE. J’y ai écrit en grande partie, pour ne pas dire essentiellement mon ouvrage la bas. J’espère qu’en y étant en permanence l’inspiration viendra.

 

Merci de votre accueil et à bientôt

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Hébergé par Overblog