Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Bloody week end  (affiche)

Bloody week end (affiche)

Bloody week end

Appel à

financièrement participatif

 

 

8 ans de festival…

 

Un festival populaire qui rassemble néophytes et passionnés autour d’une passion commune et des valeurs cultivées chaque année.

 

Le cinéma fantastique est visionnaire, il nous porte dans le temps et prépare notre futur.

 

Depuis 8 ans le festival ne cesse de croître et de se développer tant au niveau national qu’international.

 

De nombreuses personnalités ont été accueillies dans le cadre de la compétition internationale de courts-métrages, afin de présenter leur travail au plus grand nombre.

 

Dans cette logique de partage et de découverte, le festival accueille chaque année plus 100 exposants. Ainsi sculpteurs, peintres, auteurs, illustrateurs, maquilleurs effets-spéciaux de toutes les régions de France, de Belgique, Suisse, Allemagne, ou encore Espagne se retrouvent au festival pour échanger et créer de nouveaux projets…

 

Un réel espace culturel.

 

Un lieu de vie et d’ouverture à tous les arts.

 

Malgré sa popularité, nous rencontrons chaque année la même difficulté face aux subventions qui ne nous permettent pas d’évoluer dans des conditions suffisantes pour permettre au festival de perdurer dans le temps.

 

Le festival s’est construit avec vous, il existe pour vous et plus que jamais, il a besoin de vous !

 

Nous lançons ainsi cette année une page de mécénat, ouverte à tous, entrepreneur, commerçant ou particulier pour faire vivre le festival. (suivre le lien ci-dessous)

 

Vous souhaitez nous soutenir, l’ensemble des dons est déductible des impôts*

 

Avec une réduction d’impôt de 66%, un don de 30 euros ne vous coûte que 10,20 euros.

 

Vous souhaitez effectuer un autre don, plus petit ou plus important ?

 

Vous pouvez réaliser directement un virement sur le compte de l’association, en utilisant le RIB suivant :

 

 

 

RIB :

12506 25205 56510950424 41 Crédit Agricole Audincourt

 

IBAN :

FR76 1250 6252 0556 5109 5042 441 BIC : AGRIFRPP825

 

 

 

*Avantages fiscaux réservés à tous les particuliers donateurs : Réduction d’impôt sur le revenu de 66% du montant du don (excédents de versements reportables sur 5 années) dans la limite annuelle de 20% du revenu imposable.

 

Si votre entreprise souhaite soutenir le Festival vous profiterez d’une réduction d’impôt sur les bénéfices de 60% dans la limite de 0,5 % de votre chiffre d’affaires hors taxes (art. 238 bis, CGI).

 

(Communiqué de presse)

Lieu du Festival

Voir les commentaires

Le Brussels Film Festival menacé

Le Brussels Film Festival menacé

 

Les pouvoirs publics nous lâchent

L'incompréhension

 

 

Créé en 1974, le Brussels Film Festival (Festival du Film de Bruxelles) se consacre au cinéma européen depuis 2003. Au coeur de la Capitale Européenne, le Festival présente chaque année près de 100 courts et longs métrages belges et européens. Des avant-premières mais aussi des découvertes, petites pépites du 7ème art que le public ne pourrait pas découvrir autrement, des séances événementielles, des projections gratuites en plein air, le tout présenté par des invités prestigieux.

 

Sans oublier les rencontres professionnelles, leçons de cinéma, ciné-concerts, bourses et autres initiatives attirant des milliers de festivaliers et professionnels issus des 4 coins de l’Europe. Et pourtant, malgré ce succès, le Brussels Film Festival 2017 risque bien d’être raboté -voire même annulé- pour sa prochaine édition prévue du 16 au 22 juin à Flagey. Les pouvoirs publics, la Fédération Wallonie Bruxelles et la Région Bruxelles Capitale, ont en effet pris la décision de supprimer leurs subsides. Sans eux, le Festival ne peut pas poursuivre son aventure. Sans eux, Bruxelles perd un événement majeur dans son paysage culturel. Sans eux, il en sera fini de découvrir des talents européens tels que Tom Tykwer, Joachim Lafosse, Gustave Kervern et Benoît Delépine et bien d’autres dont les premières oeuvres ont pu être découvertes au festival. Sans eux, le tapis rouge bruxellois n’accueillera plus des personnalités comme Charlotte Rampling, Alan Parker, Michel Piccoli, Bertrand Tavernier, Volker Schlöndorff, Jacques Doillon, Marie Gillain, Bouli Lanners, Guy Bedos, Michel Boujenah, Peter Greenaway, Micheline Presle, Thomas Bidegain, Bruno Dumont, Samuel Benchetrit, Anna Mouglalis, Jean-Paul Rouve, Mathieu Amalric, Vincent Lindon, Jean-Paul Belmondo et bien d’autres qui l’ont honoré de leur présence.

 

Le Festival avait déjà subi des baisses de budget et se déroulait par la seule volonté d’une poignée de passionnés, aujourd’hui usés et abattus par l’absence de perspective culturelle des pouvoirs publics. 170.000€ de budget en moins, c’est la base même du financement du Festival qui disparaît. Pourtant, plus de 70 partenaires souhaitent toujours soutenir et participer au Festival. Pourtant, malgré les difficultés budgétaires et les circonstances difficiles de 2016 (les alertes attentats, la grève générale et le foot), le Festival se portait bien. Les médias n’ont jamais autant soutenu l’événement. Et le public était toujours au rendez-vous par milliers. Mais le Festival risque bien d’être sacrifié.

 

L’équipe du Festival avait bien entendu avancé dans la préparation de sa prochaine édition. Après l’immense succès de La Fête à Guy Bedos, une nouvelle Fête à… était prévue, l’invité d’honneur 2017 avait confirmé sa présence, et une rétrospective événementielle était prête….

 

L’équipe souhaite se battre malgré tout pour présenter une édition 2017. Encore faut-il que les ministres concernés laissent une chance au Festival d’exister.

 

N'hésitez pas à communiquer votre soutien au Festival auprès des ministères concernés : Vervoort (Ministre Président de la Région Bruxelles Capitale) et Greoli (Ministre de la Culture).

 

 

Partagez avec nous votre incompréhension écrivez à :

slahy@gov.brussels,nngoma@gov.brusselset valerie.delprat@gov.cfwb.be

.

 

 

Communiqué de presse

Lieu de projection

Lieu de Projection

Voir les commentaires

Mr FAB

Mr FAB

Gudesonn 01. La Nuit de Walpurgis.

CONVARD Didier, BOISSERIE Pierre,

ADAM Éric, Mr FAB

 

 

Ce premier tome d’un cycle de trois, met en scène, un inspecteur scandinave Gudesonn, au sein d’une uchronie ou les religions polythéisme ont toujours court et se sentent menacée par … n’en disons pas plus.

 

Bien dessinée, avec un scénario solide, cette saga promet d’être passionnante. Au sein de ce monde tous croient dans les dieux, mais l’inspecteur est plus dubitatif, quel secret terrible cache-t-il, nous devrions au fur et à mesure du développement de ce cycle en savoir plus.

 

Passionnant par ses interconnections entre religions, exploitation économique et volonté d’imposer, même aux dieux et aux prophéties la volontiers d’hommes d’affaires, pour de juteux profits, avec un coté écologiste en arrière-plan

 

À lire absolument

 

Fiche technique

ISBN : 978-2-7560-7412-2

Éditions Delcourt

Scénaristes :

CONVARD Didier, BOISSERIE Pierre, ADAM Éric

Coloriste Illustrateur :

Mr FAB

Série : GUDESONN

Collection : MACHINATION

 

 

Biographies et bibliographies des auteurs

 

 

Didier Convard

Didier Convard est né en 1950 à Paris. Grand lecteur, il est aussi passionné d'ésotérisme, de fantastique et d'insolite. Il publie ses premiers dessins dans le magazine Saga et reprend en 1982, après François Bourgeon, le dessin des aventures de Brunelle et Colin. Il publie également une série fantastique, Chats, aux Éditions Dargaud. Parallèlement à sa carrière de dessinateur, Didier Convard écrit de nombreux scénarii pour Gine. Il signe Mathieu Lamy dans Gomme, et Neige dans Tintin. Cette série éditée par Glénat donne naissance à un roman éponyme. Complices depuis 1983 sur la série Neige, Gine et Convard s'associent à nouveau pour une série très ambitieuse et généreuse, dans laquelle ils décrivent un monde aquatique en péril ; un récit emprunt d'écologie et d'humanisme où l'action prend une place prépondérante : Finkel. Convard poursuit aussi une série médiévale dessinée par Alexis Chabert, publiée chez Delcourt : Rogon le Leu. Scénariste prolixe, il entâme chez Glénat une série très singulière, Le Triangle Secret. Entre franc-maçonnerie, Templiers, cathares, Convard part d'un postulat terrible : et si l'Eglise nous avait menti pendant 2000 ans ?! Dessinateur principal du Triangle Secret, Denis Falque assure la partie contemporaine, les flash- backs étant confiés à des artistes tels Gine, Kraehn, Jusseaume, Wachs, Juillard, Chaillet...

 

Sa Bibliographie

(DOC) Études et essais divers en cours en 1974

Geants du sport (Les) finie en 1975

Isabelle Fantouri (Les missions d') finie de 1977 à 1984

Cathares (Les) (Convard et Juillard) One shot en 1980

Chevalier blanc (Le) (Magic Strip) finie en 1981

Inspecteur la bavure One shot en 1981

(Recueil) Tintin Super finie en 1982

Brunelle et Colin finie de 1982 à 1988

2000 ans d'histoire finie en 1983

Huit jours du diable (Les) One shot en 1983

Mathieu Lamy finie en 1983

Songe One shot en 1985

Sur les ailes du temps One shot en 1985

9e jour du Diable (Le) One shot en 1986

A l'ombre des Dieux One shot en 1986

Ariane en cours en 1986

Héritiers du soleil (Les) finie de 1986 à 1997

Cranach de Morganloup finie de 1987 à 1988

Neige suspendue de 1987 à 2007

S.O.S. Gwenn Mor One shot en 1987

Henri Georges Midi (Les aventures d') finie de 1989 à 1991

Révolution enfin ! (La) One shot en 1989

Chevaliers de la cloche (Les) finie de 1990 à 1991

Last abandonnée en 1990

Souvenirs de Toussaint finie de 1990 à 2009

Chats finie de 1992 à 2009

Chevalier blanc (Le) finie en 1994

Finkel abandonnée de 1994 à 2005

Editnalta abandonnée de 1995 à 1997

Polka finie de 1995 à 2005

Nuit du président (La) One shot en 1996

Rogon le Leu en cours de 1996 à 2003

Dernier chapitre (Le) finie de 1998 à 2009

Blake et Mortimer en cours en 2000

Blake et Mortimer (France Loisirs) en cours en 2000

Triangle secret (Le) finie de 2000 à 2009

Triangle Secret (Le) - I.N.R.I finie de 2004 à 2008

Triangle secret (Le) – Hertz en cours de 2006 à 2015

Protocole du tueur (Le) finie de 2007 à 2008

Tanâtos en cours de 2007 à 2011

Sherlock (Convard & Le Hir) en cours en 2008

Vinci finie de 2008 à 2011

Kaplan & Masson (Une aventure de) en cours en 2009

Petite mort en un acte One shot en 2009

Triangle secret (Le) - Les Gardiens du Sang finie de 2009 à 2015

Assassinat du père Noël (L') en cours en 2010

Neige Fondation en cours de 2010 à 2012

Petit Prince (Le) (Les Nouvelles Aventures) en cours de 2011 à 2016 .

Panthéon, Le Tombeau des dieux endormis One shot en 2012

Pendule de Foucault (Le) One shot en 2012

Blake et Mortimer - La collection (Hachette) finie en 2013

Chenue (La) One shot en 2013

Fraternités en cours en 2013

Marco Polo en cours de 2013 à 2014

Paradoxes en cours de 2013 à 2014

Versailles finie en 2013

Enfant Nu (L') One shot en 2014

Ils ont fait l'Histoire en cours en 2014

Abbaye de Clairvaux (L') One shot en 2015

Neige Origines en cours de 2015 à 2016

Roma en cours de 2015 à 2017

Triangle secret (Le) - Lacrima Christi en cours de 2015 à 2016

Années rouge & noir (Les) en cours en 2016

Incroyable histoire du Canard enchaîné (L') One shot en 2016

Sept en cours en 2016

Gudesonn en cours en 2017

Kirgala abandonnée en 1996

Blake and Mortimer (The Adventures of) en cours en 2010

Blake y Mortimer (Las Aventuras de) en cours en 2000

Vinci (en espagnol) finie en 2011

Blake en Mortimer (Uitgeverij Blake en Mortimer) 2000 en cours.

 

 

Boisserie, Pierre

Sa biographie

Depuis son entrée dans l’univers du 9e art, il s’est fait une place remarquée comme scénariste de BD réalistes et d’aventures. En tandem avec Éric Stalner sur Voyageur, Flor de Luna ou la Croix de Cazenac, il signe aussi ses propres histoires comme Robin ou initie d’autres collaborations avec Frédéric Ploquin (le Temps des Cités) ou avec Philippe Guillaume (Dantès) avec toujours un grand sens des dialogues. L’esprit pétillant, il sait varier les univers et les époques grâce à une culture étendue, une excellente organisation et puissance de travail. Et surtout il sait cultiver les valeurs de l’amitié. L’année 2009 aura été particulièrement abondante sous l’effet de la saga Voyageur, publiée chez Glénat, qui a fini le cycle Présent avec Marc Bourgne et lancé le dernier cycle Passé avec Lucien Rollin sur le Moyen-Age, Siro sur l’Occupation nazie (sortie le 23 juin 2010), Éric Lambert sur l’époque de Louis XIII (sortie en octobre 2010) et Eric Liberge sur l’Antiquité (sortie en mars 2011) avant l’épilogue dessiné par Juanjo Guarnido (sortie en mai 2011). L’autre série, terminée, avec Éric Stalner, la Croix de Cazenac fera l’objet d’une intégrale des derniers cycles chez Dargaud à l’automne. Après un premier cycle, la dernière série des deux auteurs Flor de Luna se poursuivra en 2011 et 2012 avec 2 tomes dessinés par Éric Lambert. Ce dernier aura lancé une nouvelle série le Dernier Cathare chez 12 bis et réalisé son album Voyageur entre temps. Pour la rentrée 2010, sont prévus chez Dargaud le T.4. de Dantès et chez 12 bis le T.2 de Robin avec Héloret, le dernier volume du Temps des Cités avec Luc Brahy et un nouvel album très politique la Droite ! Petites trahison entre amis avec Frédéric Ploquin et Pascal Gros. Parmi les autres projets, Pierre Boisserie envisage pour 2011 , une nouvelle collaboration avec Siro et une nouvelle série avec Malo Kerfriden. Après avoir adapté Loup de Nicolas […]

 

 

Sa Bibliographie

Croix de Cazenac (La) finie de 1999 à 2010

Nova Genesis finie de 2003 à 2007

Eastern en cours de 2004 à 2007

Chant des Malpas (Le) One shot en 2006

Libera en cours de 2006 à 2008

Dantès finie de 2007 à 2016

Flor de Luna en cours de 2007 à 2014

Voyageur finie de 2007 à 2011

Mafias & Co. abandonnée en 2008

Temps des cités (Le) finie de 2008 à 2011

Loup (Stalner) One shot en 2009

Robin (Héloret) finie de 2009 à 2014

Droite (La) ! finie en 2010

Agents du Mossad finie de 2011 à 2014

Gauche ! (La) en cours en 2011

Nakara en cours de 2011 à 2012

Rage (La) en cours de 2011 à 2013

Marseille - Une ville sous inflence One shot en 2013

Attoneen en cours de 2014 à 2015

Banque (La) en cours de 2014 à 2016

Patxi Babel en cours de 2014 à 2015

Roma en cours de 2015 à 2017

Années rouge & noir (Les) en cours en 2016

Concile des arbres (Le) One shot en 2016

Saint-Barthélemy en cours en 2016

Gran Fraude (El) abandonnée de 2008 à 2009

 

Biographie

Adam, Éric

Éric Adam est scénariste professionnel depuis 1994. Il a réalisé des dizaines de scénarios de bandes dessinées de communication d'entreprise, puis a notamment travaillé en collaboration sur de célèbres séries grand public comme « Lucky Luke », « Rantanplan » ou « Le Marsupilami ». Son scénario des « Contes du 7e Souffle » s'éloigne des sentiers battus et des clichés pour se concentrer sur une trame simple et puissante digne des grands westerns ou des films de samouraïs, dont le personnage central est aussi le plus souvent un guerrier solitaire. Éric prépare pour 2008 une nouvelle série sur le monde de l'art, sujet qui ne lui est pas étranger car il a fait les Beaux Arts de Bruxelles, un cycle d'histoire de l'Art du CNED et réussit le concours de l'école du Louvre. Texte © Glénat

 

 

Sa Bibliographie

 

À la recherche du diamant perdu One shot en D.V.S.I présente (La) finie en 1991

Triera bien qui triera le dernier finie en 1995

Astérix (Autres) en cours en 1996

Marsupilami en cours de 1996 à 1997

Kali'stoire finie en 1997

Lucky Luke finie en 1997

Rantanplan en cours en 1997

Aventures de Xavier & Éric (Les) One shot en 1999

Sur la piste de l'eau en cours en 2000

Certaines économies coûtent cher... One shot en 2002

Contes du 7ème souffle (Les) finie de 2002 à 2006

Pour le choix du papier, y a pas photo ! finie en 2003

Prix + choix + service = l'addition gagnante ! finie en 2003

Arrivederci Amore finie de 2004 à 2005

Romano en cours en 2006

Tranchée (La) abandonnée en 2006

Lucky Luke (Int Dupuis / Dargaud) finie de 2007 à 2008

Nil abandonnée de 2007 à 2009

Carrés (Les) finie de 2008 à 2010

D'Artagnan ! (Micol) en cours de 2008 à 2009

Sherlock (Convard & Le Hir) en cours en 2008

Petite mort en un acte One shot en 2009

Assassinat du père Noël (L') en cours en 2010

Neige Fondation en cours de 2010 à 2012

Panthéon, Le Tombeau des dieux endormis One shot en 2012

Pendule de Foucault (Le) One shot en 2012

Triangle secret (Le) – Hertz en cours de 2012 à 2015

Versailles finie de 2012 à 2013

Lucky Luke - La collection (Hachette) en cours en 2013

Marco Polo en cours de 2013 à 2014

Ils ont fait l'Histoire en cours en 2014

Marsupilami - La collection (Hachette) en cours en 2014

Abbaye de Clairvaux (L') One shot en 2015

Neige Origines en cours de 2015 à 2016

Roma en cours de 2015 à 2017

 

Sa Biographie

Mr FAB

 

Fab apprend à dessiner en lisant des BD et en particulier avec la série Blueberry. Après son bac, il suit des cours préparatoires à l'ESAG (design, art graphique) qui lui donnent de solides bases en dessin. À 18 ans, trouvant les cours trop académiques, il part vivre en Hollande et intègre la section mode de la Kunstakademie de Arnhem où il passe pendant 4 ans. Mr Fab travaille depuis 20 ans dans la mode et la Haute couture chez Jean-Paul Gaultier. En parallèle, depuis 1995, il exerce en tant que créateur de costumes de cinéma au sein du duo Chattoune&Fab. C'est dans ce cadre qu'il fait la rencontre de Fred Blanchard, lors d'une collaboration sur un film de Marc Caro, Dante 01. Peu après, Mr Fab envoie à Fred Blanchard un projet qui s'inspire de la littérature SF qu'il affectionne tout particulièrement. Fred lui propose alors de lui confier le dessin du premier tome de Spyder (quatre tomes chez Delcourt). L'inspiration de Mr Fab vient essentiellement du cinéma, de la peinture ou de l'illustration, de Paris, et d'une multitude de sources hétéroclites.

 

 

Sa Bibliographie

Jour J en cours de 2011 à 2014

Michel Vaillant (Dupuis) en cours en 2011

Spyder finie en 2011

Homme de l'année (L') en cours

couverture

couverture

Planches
Planches
Planches
Planches

Planches

Voir les commentaires

Palmarès Concours d’écriture « Nouveaux  mondes et trahisons

Palmarès

Concours d’écriture

« Nouveaux mondes et trahisons ».

Fleuve Editions.

 

Chers auteurs et participants,

 

Tout d’abord, je tiens en tant que directeur de la collection Outre Fleuve à vous remercier pour votre participation au concours d’écriture « Nouveaux mondes & trahisons » que nous avons lancé avec Michel Robert pour président.

 

Vous avez été nombreux à nous envoyer vos textes, et se plonger dans vos univers pleins d’inventivité et d’imagination a été une très belle expérience, une grande aventure, légèrement étourdissante, mais passionnante.

 

Je ne peux donc que vous encourager tous à poursuivre et persévérer dans vos envies d’écrire, de continuer à créer des histoires originales et exaltantes en n’écoutant que vos envies et votre inspiration foisonnante. Donner vie à des personnages, les jeter dans de folles péripéties demande beaucoup de temps et d’énergie, un grand investissement personnel, mais n’oubliez jamais que la première des récompenses, c’est le plaisir que vous y prenez. Et celui-ci sera partagé par vos lecteurs.

 

Faire un choix final n’a pas été chose facile, cependant, trois manuscrits se sont finalement détachés et seront publiés par Librinova. Il s’agit de :

 

 

1. La Bibliothèque des existences, de Thomas Gerbaud, qui remporte donc le premier prix décerné par Librinova et qui comprend : la correction du texte, la création d’une couverture, la publication numérique, un suivi des ventes. Félicitations !

 

 

2. Les Gardiens – L’Éveil, d’Ophélie Wilczynski, qui remporte le second prix de Librinova : la création d’une couverture, la publication numérique et le suivi des ventes.

 

 

3. Ayana, de Valérie Verdenet, qui occupe la 3e marche du podium et remporte : la création d’une couverture, la publication numérique et le suivi des ventes.

 

Nous leur souhaitons à tous trois beaucoup de succès avec Librinova !

 

Je sais que vous attendez tous le nom du lauréat. Malheureusement, le jury n’a pas sélectionné de vainqueur pour être publié dans la collection « Outre Fleuve ».

 

 

La première raison qui nous a conduits cette décision difficile est, pour un certain nombre de textes, le non respect du thème imposé. En effet, la découverte et l’exploration de nouveaux mondes ainsi que le motif de la trahison devaient être partie prenante de votre histoire, ils devaient en être des ressorts essentiels. Cela n’a pas toujours été le cas, et il ne nous était pas possible d’élire un texte ne répondant pas complètement aux critères imposés, aux dépens des autres.

 

 

La seconde tient au fait que parmi les textes que nous avions sélectionnés, malgré le plaisir pris à les découvrir, et les bons moments de lecture passés, aucun ne s’est détaché, nous permettant, à l’unanimité du jury, de le proclamer vainqueur.

C’est donc un peu déçus, et avec une pointe de frustration, que nous avons finalement décidé de ne pas élire de Lauréat.

Cependant, comme je vous l’ai dit plus haut : persévérez ! Continuez à écrire, à créer, à inventer et à faire vivre l’Imaginaire. Votre talent conjugué à la persévérance vous donnera tôt ou tard raison.

 

 

Et n’hésitez pas à nous faire parvenir vos manuscrits à : http://www.fleuve-editions.fr/livres-romans/deposez-votre-manuscrit/. . Nous continuerons de vous lire avec la même curiosité et envie.

 

En vous remerciant encore mille fois pour votre participation, votre enthousiasme et votre passion pour les mondes de l’Imaginaire.

 

À très bientôt pour de nouvelles aventures.

 

Stéphane Desa

Directeur de collection « Outre Fleuve »

 

Communiqué de Presse

Voir les commentaires

La couverture et l'Auteur
La couverture et l'Auteur

La couverture et l'Auteur

La Bibliothèque des Existences

de Thomas Gerbaud

Editions Librinova.

Alors qu'il rentre d'un long exil à l'étranger, Thibault Saintes, romancier à succès, va retrouver deux pages écornées qui décrivent dans les moindres détails les dernières vingt-quatre heures de sa vie.

Cette découverte va le lancer dans une enquête sur les traces du passé et du vieux libraire qui fut jadis son mentor.

Au même moment, un homme se réveille au beau milieu d'une clairière, sans aucun souvenir.

Il va découvrir que, dans le monde où il est tombé, chacun possède un Livre Poussière, un ouvrage relatant sa vie de la naissance à la mort, entreposé entre les murs de la Bibliothèque des Existences et qu'il n'est pas arrivé ici par hasard.

La Bibliothèque des Existences a obtenu le 1er prix du concours de littérature SF organisé par Librinova et les Editions Fleuve.

Biographie de Thomas Gerrbaud.

Au fond, ce qui me passionne depuis toujours, c’est de transporter mon lecteur dans un univers fantastique à travers des histoires mémorables et porteuses de sens. Un livre pour moi, c’est d’abord un voyage hors du quotidien.

Mais un bon livre, c’est aussi un puzzle, une toile d’araignée par laquelle on se laisse prendre et qui nous colle à la peau jusqu’à la dernière page, jusqu’à ce qu’enfin on comprenne le sens de chacune des pièces distillée à travers les pages. Et qui, avec un peu de chance, transcende le cadre du roman pour dire quelque chose de la vie humaine.

C'est avec ces filtres que j'écris mes livres, et j'espère que vous aurez autant de plaisir à les lire que j'en ai à les écrire.

Détails sur le produit

Format : Format Kindle

Taille du fichier : 2455 KB

Nombre de pages de l'édition imprimée : 263 pages

Editeur : Librinova (2 mars 2017)

Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.

Langue : Français

ASIN: B06XD78MMS

 

(Communiqué de Presse)

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - Romans, LITTERATURE, Livres, science-fiction, SF, Auteur

Nos univers Drame romantique de science-fiction.

Nos univers

Drame romantique de science-fiction.

 

Court métrage de 15 minutes de Sofia Gutman pour la réalisation et le scénariste Adrien Couret.

 

Un projet de court métrage, mêlant SF et amour, tout ce que nous aimons sur www.science-fiction-fantastique.com en en préparation.

 

Avec comme actrice principale, la comédienne Kayije Kagame

 

En financement participatif, vous avez encore quelques jours pour le soutenir.

 

L’équipe nous offre quelques dessins du story-board en avant-première.

 

Encore un effort et le budget seront finalisés, suivent le lien ci-dessous pour en savoir plus.

 

Nous vous tiendrons bien sûr aux informer du déroulement du tournage au fur et à mesure.

 

Et souhaitons bon courage à l’équipe du film.

 

 

Fiche technique

ÉQUIPE

 

Réalisatrice

Née au Tadjikistan et ayant grandi à Jérusalem, Sofia réalise en prise de vue réelle et en animation. Avec sa grande expérience de story-boardeuse et d’artiste dessinatrice, elle va dessiner le monde visuel de ce film fantastique.

 

Sofia a gagné le prix de La plume de cristal au festival des scénaristes de Valence. Le prix Rising star au Canada's international film festival. Sélectionnée au festival Clermont-Ferrand, Bruz Festival d’animation, IFS Film festival Hollywood Californie et plusieurs autres.

 

 

Comédienne Kayije Kagamé

« Élancée, gracieuse, touchante.. » Pierre Boisselet, à propos de la performance de Kayije.

 

Kayije a joué dans de nombreuses performances théâtrales. Grâce aux conseils de professionnels comme Ariane Mnouchkine et Anne Fischer, elle a développé sa propre approche du jeu. Sa performance donne une interprétation réaliste et puissante à ses rôles.

 

Chef opérateur

Le film sera tourné avec le chef opérateur, Zhi Lei Zhang qui vient du nord de la Chine. La fusion d’une histoire sensible avec le minimalisme de l’image de ses projets va donner le meilleur rendu émotionnel pour cette histoire.

 

Scénariste

AdrIen Couret écrit des courts et des longs-métrages. Ses projets personnels et ses collaborations l’ont amené à expérimenter une palette diversifiée de genre, du thriller psychologique en passant par le drame et les excursions dans le fantastique.

 

Ses scénarios témoignent de son goût pour les voyages et les parcours initiatiques, ainsi que d’une certaine idée de la liberté et de l’épanouissement.

 

 

Musicien

Le son a un rôle fondamental dans ce projet pour conférer toute la magie aux univers parallèles. Le compositeur et preneur de son Gilles Monfort nous apportera son expérience en matière de création musicale hybride mêlant musique instrumentale, électronique et sons naturels. À base de sons d’eau, de vent, de bois, d'insectes, son travail le fait voyager aux quatre coins du monde pour faire des prises de sons et créer des pièces électroacoustiques pour la danse contemporaine, le théâtre ou les arts de la rue.

Nos univers Drame romantique de science-fiction.
Nos univers Drame romantique de science-fiction.
Nos univers Drame romantique de science-fiction.
Nos univers Drame romantique de science-fiction.

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - science-fiction, Cinéma, SF, Films, Fantastique, Courts-métrages

Entretien Florence Porcel Mars Horizon

 

 

Entretien Florence Porcel

Mars Horizon

 

Stéphane Dubois,

Bonjour Florence,

Sort cette semaine aux Éditions Delcourt « Mars Horizon », votre première bande dessinée, comment vous est venue l’idée d’une BD sur ce thème ?

 

Florence Porcel,

Cette nouvelle collection « Octopus » à laquelle m’ont proposé de participer Boulet et Marion Amirganian, les éditeurs, s’inscrit dans une démarche de vulgarisation scientifique. Et il se trouve que je suis fascinée par Mars et que je suis très impatiente de voir les premiers humains fouler son sol. Le sujet est venu comme une évidence…

 

Stéphane Dubois,

D’où vous vient ce goût pour Mars : préface des 5 tomes de « Projet Mars » d’Andréas Eschbach, mission de simulation dans l’Utah, candidate de Mars One… D’ailleurs, goût ou obsession ?

 

Florence Porcel,

Goût obsessionnel, je dirais ! C’est une planète sublime. On a la chance inouïe de vivre à une époque où on en reçoit des photos tous les jours de deux robots différents : Curiosity et Opportunity. Mais l’explorer chaque soir par le biais d’images, c’est un peu frustrant aussi : j’aimerais tellement y aller et voir ça de mes propres yeux… Scientifiquement, Mars présente un intérêt majeur : c’est une sorte de fossile de la Terre dans sa prime jeunesse, et il n’est pas impossible que la vie ait pu s’y développer. On doit absolument nous y rendre en personne pour aller l’étudier et l’explorer.

 

Stéphane Dubois,

Cet ouvrage est pour vous un ouvrage scientifique, de science-fiction, d’anticipation, vous le définiriez comment ?

 

Florence Porcel,

J’ai proposé le mot-valise « vulgarifiction » à mon éditrice, je trouve qu’il fonctionne bien ! C’est de la SF puisque ça se passe en 2080, mais la fiction nourrit la vulgarisation, et inversement… Donc tout est scientifiquement soit juste, soit réalisé, soit réalisable, et les lois de la physique sont respectées.

 

Stéphane Dubois,

On trouve dans votre ouvrage des références à « Retour vers le Futur » avec le module d’exploration « Delorean » ou la guerre des mondes avec le trépied, sans parler des jeux de mots O.BIWAN, O.RIGAMI, quelle furent les influences culturelles, vos lectures, vos films, vos séries TV qui dans le domaine de l’espace, de l’anticipation, de la science (fiction ?) marquèrent votre enfance et votre jeunesse ?

 

Florence Porcel,

Clairement, la trilogie « Retour vers le futur » est un gros morceau de mon enfance – ainsi que la trilogie Star Wars d’origine. Très jeune, j’ai été également été biberonnée aux nouvelles de Fredric Brown et d’Isaac Asimov avant de m’attaquer aux romans plus costauds.

 

Côté télé, je l’ai très peu regardée, mais les quelques épisodes de « Au-delà du réel, l’aventure continue » que j’ai vus m’ont beaucoup marquée.

 

Stéphane Dubois,

« Mars Horizon » montre l’installation durable et permanente de Mars, que penser l’hypothèse de la terraformation de Mars ?

 

Florence Porcel,

Je ne suis pas très à l’aise avec cette idée. Tant qu’on ne sera pas sûr à 100% que Mars n’a jamais accueilli d’êtres vivants et/ou qu’elle n’en accueille plus à l’heure actuelle, on n’a pas le droit de la modeler à nos besoins. Or, on ne sera jamais sûr de ça. Donc pas de terraformation souhaitable, à mon sens, pour des raisons éthiques.

 

Évitons de reproduire nos erreurs du passé : ce monde n’est pas le nôtre. Nous pouvons l’explorer, mais dans le respect de ce qu’il est et de ce qu’il a été.

 

Et si on y trouve des traces de vie, présente ou passé, alors la question ne se pose même pas : Mars n’est pas notre planète, nous n’avons pas le droit de la transformer.

 

Stéphane Dubois,

Fin 2018 est prévu le premier vol privé autour de la Lune, la même société envisage justement d’installer des colonies permanentes sur Mars, quelle est votre position sur la privatisation de l’espace, de la Lune, de Mars ?

 

Florence Porcel,

SpaceX n’envisage pas d’installer des infrastructures sur Mars, même si Elon Musk, son PDG, rêve de créer une ville martienne. SpaceX se positionne « seulement » dans le transport interplanétaire avec le développement de lanceurs lourds et de capsules spatiales. Je trouve ça très excitant. Les agences gouvernementales ne s’en occupent plus depuis des décennies, donc c’est très bien que le privé se lance dans ces missions.

 

Ça dynamise un peu tout ce domaine du spatial habité qui « ronronne » en orbite autour de la Terre depuis plus de 40 ans ! Je mets « ronronner » entre guillemets parce qu’aller dans l’espace, et surtout y séjourner, n’a absolument rien de facile ni d’évident et ce sont des exploits quotidiens, mais c’est vrai que c’est frustrant de vivre au 21ème siècle et de n’avoir jamais vu personne marcher sur un autre sol que celui de la Terre…

 

Résumé de l’album.

Embarquez avec l’équipage de la mission Mars Horizon, les pionniers de la planète rouge. Une excursion passionnante pour un projet complexe et ambitieux : la première installation humaine sur Mars !

 

Ils sont psychiatre, médecin, ingénieur, pilote ou encore botaniste : ce sont les ambassadeurs de la première mission habitée vers Mars. Mais comment réagiraient les humains à 150 millions de kilomètres de la Terre ? Quel lien les unit à Mars ? C’est aussi l’occasion d’en apprendre plus sur cette magnifique et dangereuse planète…

 

Un récit de « vulgarifiction » piloté par Florence Porcel et Erwann Surcouf !

 

Biographies et bibliographies des auteurs

 

Biographie

Florence PORCEL

FLORENCE PORCEL est né en 1983 dans la Marne. Elle réside à Lyon.

Florence Porcel (auteure, comédienne et animatrice) est LA vulgarisatrice spécialiste de la planète Mars et la community manager officielle de l’Univers. Elle a été chroniqueuse pour La Tête au carré sur France Inter, anime et réalise des vidéos passionnantes dont La Folle histoire de l’Univers sur sa chaîne Youtube. Elle participe à de nombreuses manifestations et conférences sur l’exploration spatiale et vient de publier son premier ouvrage L’Espace sans gravité (Marabout).

 

Bibliographie

Préfaces du « Projet Mars » d’Andreas Eschbach (L’Atalante), tome 1 à 5

« L’espace sans gravité » (Marabout)

« Mars Horizon », dessin d’Erwann Surcouf (Delcourt)

 

Biographie

Erwann SURCOUF

 

ERWANN SURCOUF est né en 1974 en Bourgongne. Il réside à Paris.

Après le bac, Erwann part étudier à l’École des Arts décoratifs de Strasbourg, où il fait partie de la même promotion que Boulet, Reno, Lisa Mandel et Nicolas Wild. Il fait également un passage par les Gobelins. C’est avec la presse et l’édition jeunesse qu’il commence son travail d’illustrateur : Sally Lockhart (Gallimard), Je lis des histoires vraies (Fleurus). Son premier album, Erminio le Milanais, paraît chez Vents d’Ouest en 2006, puis vient Le Chant du Pluvier chez Delcourt en 2009.

 

Grand amateur de science-fiction, il signe un premier récit lié au cosmos : Pouvoirpoint (Vide Cocagne) qui raconte l’histoire d’un stagiaire de l’espace. C’est donc tout naturellement qu’il rejoint Florence Porcel sur Mars Horizon. On a également pu voir son travail dans Axolot 1, ou Les Autres gens (Dupuis)…

 

Sa Bibliographie

 

Erminio le Milanais One shot en 2006

Boule de Neige (Shampooing) One shot en 2007

Un soir d'été finie en 2007

Chicou Chicou One shot en 2008

Chant du pluvier (Le) One shot en 2009

Tribute to Popeye One shot en 2010

Autres gens (Les) en cours de 2011 à 2014

Axolot en cours en 2014

Pouvoirpoint One shot en 2016

Mars Horizon One shot

Entretien Florence Porcel Mars Horizon
Entretien Florence Porcel Mars Horizon
Entretien Florence Porcel Mars Horizon
Entretien Florence Porcel Mars Horizon

Voir les commentaires

Jeu de Rôle  Dimensionautes

Jeu de Rôle Dimensionautes

(En financement participatif)

 

Dimensionautes est un jeu de rôle fantastique contemporain dans lequel les joueurs incarnent des personnages issus de l’une des cinq dimensions qui composent notre Univers. Chacune d’entre elles possède son propre monde peuplé de créatures singulières. Leurs croyances, leur sensibilité à la magie et leur tolérance à la technologie sont intimement liés à leur environnement.

 

Des événements imprévus et incontrôlés ont fait leur apparition depuis que le Créateur a disparu, causant l'apparition de personnes ou de choses insolites entre les dimensions.

 

Formés par un Élu, les joueurs acquerront puissance et connaissances au fil de leurs explorations et investigations sur ces phénomènes extraordinaires. Ils découvriront l’existence de créatures mythiques et visiteront des lieux qu’ils pensaient n’appartenir qu’aux contes et aux légendes.

Dimensionautes est un jeu original proposant de nombreux choix pour la création de votre personnage. Premièrement, vous devrez choisir un monde de naissance parmi les cinq proposés. Je sais que le choix sera difficile mais ce ne sera pas tout car il faudra encore se creuser la tête pour déterminer sa race et sa vocation. Ces dernières sont heureusement classées par domaine, ce qui facilitera le choix des indécis :

 

•Vous êtes du genre à frapper le premier : le domaine du Combat est fait pour vous.

•Si vous préférez repérer vos proies avant d’agir : privilégiez le domaine Survie.

•Si c’est la communication ou la vie en société qui vous plaît : tentez le domaine Infiltration.

•Vous préférez les arts mystiques ? Choisissez le domaine de Magie.

•Enfin, si vous êtes un mécanicien en herbes, je vous conseille le domaine Technique.

 

 

 

Chacune des vocations propose des compétences de domaine pouvant être améliorées jusqu'au rang Maître, et des compétences hors domaine pouvant être améliorées jusqu'au rang Spécialiste.

 

Le rang atteint accorde des bonus, facilitant les jets de compétence et permettant l’acquisition de talents propres à chacune d'elles.

 

De plus, vous aurez aussi le choix entre différents types de pouvoirs afin de finaliser votre personnage et le rendre unique. Que vous soyez magicien ou guerrier, mercenaire ou ingénieur, c'est ce petit plus qui vous différenciera des autres vivants de votre monde, car ne l'oubliez pas, vous êtes un dimensionaute et avez accès grâce à ce titre à de nombreuses connaissances qui ne font pas parties des choses qu'on vous enseigne à l'école !

 

 

 

Percez les mystères sur l'histoire de l'univers et coopérez pour son avenir...

Jeu de Rôle  Dimensionautes
Jeu de Rôle  Dimensionautes

 

Aperçu du jeu

 

Jouer à Dimensionautes nécessite une feuille de personnage, des dés à 10 faces, un crayon et une gomme. Pour commencer, chaque joueur doit utiliser les dés pour déterminer les caractéristiques de son personnage : un dimensionaute parcourant les mondes et explorant les dimensions à la recherche de savoirs oubliés.

 

 

 

Description du jeu : Dimensionautes

 

Les archives de notre lointain passé, dépeintes dans les musées et les livres, retracent notre histoire et nos légendes. On nous a fabriqué des souvenirs à partir de certitudes sur notre évolution, mais ne peuvent-elles pas être remises en question ?

 

Les elfes et les fées, les anges et les démons, les êtres venus de l’espace ou les monstres de nos cauchemars… Toutes ces créatures sont-elles réellement issues de nos contes, ou témoignent-elles d’intrusions dans notre réalité ?

 

Depuis la disparition du Créateur, l’équilibre entre les dimensions est instable.

 

Les Mondes ne sont plus protégés et peuvent se superposer, causant l’apparition de choses ou de personnes là où elles ne devraient pas exister. Ces phénomènes se produisaient rarement autrefois, mais ils se sont multipliés au cours de ces dernières années.

 

Cela n’annonce rien de bon et les Élus en alerte forment de nouveaux éveillés…

Dimensionautes est un jeu de rôle fantastique contemporain dans lequel les joueurs incarnent des personnages issus de l’une des cinq dimensions qui composent notre Univers. Chacune d’entre elles possède son propre monde peuplé de créatures singulières. Leurs croyances, leur sensibilité à la magie et leur tolérance à la technologie sont intimement liés à leur environnement.

 

Formés par un Lu, ils enquêteront pour découvrir les secrets de la création et étudieront l'histoire de notre Terre pour en comprendre les arcanes cachées. Ils auront l’assistance d’étranges créatures et devront parfois s’allier avec leurs ennemis dans le but commun de protéger leurs mondes.

 

Parcourir les dimensions, rencontrer des peuples aussi divers physiquement que technologiquement tout en faisant attention aux nombreux obstacles qui se dresseront sur votre route : monstres légendaires, lieux anciens et oubliés renfermant de terribles pièges, créatures ignorantes et effrayées… Tel sera votre quotidien de Dimensionaute !

 

Un Univers complexe

L'Univers est vaste, certes, mais pas dans le sens où on l'imagine. Le simple fait de se propulser dans l'espace n'aura jamais pour effet de rencontrer des races extraterrestres. Il faudrait pour cela penser et comprendre différemment. Oubliez la notion d’espace-temps et concentrez-vous sur les dimensions

parallèles…

 

Dans Dimensionautes vous n’allez pas explorer un mais cinq mondes différents. Chacun d’eux appartient à une dimension précise, conçue et positionnée dans l’espace par le Créateur et ses Artefacts implantés dans le coeur des planètes. Après sa disparition, ses enfants nommés « Penseurs » constatèrent l’apparition de plus en plus fréquente de singularités dimensionnelles. Pour en trouver la cause, ils engendrèrent des Élus sur chacun des mondes habités.

 

Après des années de recherche, ces derniers firent un rapport à leurs maîtres sur l’origine des singularités. Devant l’urgence, les Penseurs leur accordèrent plus de pouvoir afin qu'ils forment des recrues, les « Éveillés », chargés d'enquêter et d'évaluer les dangers.

 

Les Dimensionautes venaient de naître !

 

Aperçu des règles

Jouer à Dimensionautes nécessite une feuille de personnage, des dés à 10 faces, un crayon et une gomme. Chaque personnage interprète un dimensionaute parcourant les mondes et explorant les dimensions à la recherche de savoirs oubliés.

 

Pour commencer, chaque joueur doit utiliser les dés pour déterminer les caractéristiques de son personnage, puis choisir un Monde et une Race d’origine. De ce choix découlera une liste de Vocations, des Compétences et des Pouvoirs qui finaliseront son Dimensionaute.

 

Dimensionautes est un jeu original ou les joueurs auront un grand choix pour la création et l'évolution de leur personnage. Ils devront en premier choisir leur monde de naissance parmi les cinq proposés.

Je sais que le choix sera difficile mais ce ne sera pas tout car il faudra encore se creuser la tête pour déterminer sa race et sa vocation. Ces dernières sont heureusement classées par domaine, ce qui facilitera le choix des indécis :

Vous êtes du genre à frapper le premier : le domaine du Combat est fait pour vous.

Si vous préférez repérer vos proies avant d’agir : privilégiez le domaine Survie.

Si c’est la communication ou la vie en société qui vous plaît : tentez le domaine Infiltration.

Vous préférez les arts mystiques ? Choisissez le domaine de Magie.

Enfin, si vous êtes un mécanicien en herbes, je vous conseille le domaine Technique.

Chacune des vocations propose des compétences évaluées par un rang : novice, spécialiste, expert et maître.

 

Les compétences de domaine peuvent être améliorées jusqu'au rang Maître, et les autres hors domaine jusqu'au rang Spécialiste.

 

Ce rang atteint accorde des bonus, facilitant les jets de compétence et permettant l’accès soit à :

• des bonus (pour exemple, le niveau de pratique spécialiste de la compétence Armes blanches légères octroie un bonus de +1 aux dommages infligés par ce type d'armes)

• des Talents ou capacités ordinaires pouvant être utilisées sans restriction. (Pour exemple, le niveau de pratique novice de la compétence Arts martiaux octroie le talent Immobiliser)

• des Pouvoirs ou capacités restreintes par leur coût en Divin (pour exemple, le niveau de pratique novice de la compétence Sorcellerie permet d'utiliser tous les sorts de niveau équivalent) Pour réaliser une action il faut effectuer un jet de dé : 2D10 + caractéristique associée à la compétence, le tout devant être supérieur à la difficulté imposée par le MJ. Il en va de même pour les combats sauf qu'à la place d'une difficulté, on utilise la caractéristique Défense du personnage (modifiée par l'éventuelle armure portée).

 

Ces règles simples permettent de fluidifier le jeu afin de se concentrer sur l'ambiance et les scénarios.

 

Des êtres hors du commun

Le Divin est une caractéristique unique qui différencie le Dimensionaute des autres êtres vivants sur toutes les dimensions. Il leur permet d'utiliser leurs capacités spéciales et de se déplacer entre les mondes. Chaque domaine de compétence possède de nombreux pouvoirs qui ne peuvent être utilisés qu'en dépensant des points de cette réserve.

 

Voici des exemples de pouvoirs associés aux compétences :

Cabale : cette magie est axée sur la capacité du magicien à tracer soit des runes soit des glyphes (en fonction de son choix de départ qui peut ensuite évoluer avec les niveaux) sur n'importe quel objet et d'en déclencher les pouvoirs lorsqu'il en a besoin. Il peut aussi confier ces équipements à d'autres personnes à condition de leur dévoiler le mot de pouvoir qui permet leur activation.

 

Enchantement : permet au magicien d'enchanter des objets afin de leur accorder des pouvoirs magiques. Ceux-ci vont de l'amélioration d'une arme ou d'une armure, à l'augmentation des caractéristiques.

 

Occultisme : magie associée aux esprits et aux êtres issus de la dimension Etheros. Elle permet d'invoquer et de se protéger contre ces créatures.

 

Sorcellerie : le magicien utilise l'énergie qui nous entoure afin de façonner des sortilèges pouvant être offensifs ou défensifs en fonction de ses besoins. Une liste de sorts est proposée au joueur qui devra en sélectionner quelques-uns à la création puis en apprendre d'autres au fur et à mesure de son évolution. (un magicien novice ne pourra bien entendu utiliser que les sorts de niveau novice. Un magicien plus expérimenté pourra modifier la puissance des sorts qu'il connaît, et les utiliser comme s'ils étaient du niveau novice jusqu'au niveau qu'il possède.)

 

Voici des exemples de pouvoirs associés aux races :

Rage (Ork – novice) : Permet de retrouver de la force lorsque vous êtes gravement blessé.

Ailes (Ange – novice) : L’Ange peut faire apparaître et disparaître de grandes ailes blanches lui permettant de voler.

Adaptation (Humain – maître) : Vous vous adaptez facilement à votre environnement, simplifiant l’utilisation de votre équipement et/ou de votre magie.

Combat de masse (Kromborien – spécialiste) Lorsque vous êtes sous Sens du Combat vous bénéficiez

en plus d’un bonus aux dommages, uniquement si les adversaires sont en surnombre.

 

Voici des exemples de pouvoirs associés domaines :

Encaissement (Survie - novice) : Permet de réduire les dommages causés par une attaque.

Saut prodigieux (Infiltration - novice) : Permet de sauter de très grandes distances.

Coup Puissant (Combat armes blanches lourde - novice) : bonus aux dommages sur votre prochaine attaque.

 

Tir Instinctif (Combat armes à feu – novice) : bonus sur votre Initiative et première attaque.

 

(Communiqué de presse)

 

Jeu de Rôle  Dimensionautes

Voir les commentaires

Couverture de Olympus Mons

Couverture de Olympus Mons

Entretien Christophe BEC

 

Stéphane Dubois,

Est-il exact que tu sois autodidacte ?

 

Christophe BEC,

Oui et non, j’aie commencé comme autodidacte, avant de faire l'École de bande dessinée d'Angoulême, ou je suis resté que quelques mois, avant de signé mon premier contrat, chez les Éditions Soleil très rapidement.

 

Stéphane Dubois,

Tu avais déjà publié pas mal de planches dans des fanzines.

 

Christophe BEC,

J’ai commencé à dessiner et à écrire à 11 ans, j’avais déjà dessiné 300 à 400 pages, avant de faire l’École de la BD d’Angoulême.

 

Stéphane Dubois,

Que t’à apporter d’avoir publié autant de planches dans des fanzines, avant de devenir professionnel ?

Christophe BEC,

Il s’agissait d’une passion, on aime voir le résultat de ce que l’on fait publié, même si n’est qu’à quelques exemplaires, cela permet de mieux le juger, avec un résultat imprimer et de ce confronté à d’autres auteurs et au public.

Stéphane Dubois,

Quand tu étais enfant, quels étaient tes BD préférer ?

Christophe Bec,

Assez classique : Bob Morane Vance et de Verne, XIII de Vance dont j’aimais beaucoup les albums, Lefranc avec Alix, et les grands classiques : Tintin, Astérix. Mais Vance vu celui qui me donnait vraiment envie de dessiner. Par contre les comics, je les ai découvert beaucoup plus tard à l’adolescence avec des gens comme Franck Miller, mais je fus jamais un grand lecteur de comics.

Stéphane Dubois,

Tu peux nous parler de ton premier album ?

Christophe BEC,

Il s’agissait de « Dragan » avec Éric Corbeyran, c’était un album catastrophique, on était jeunes. Tout est mauvais, le scénario, le dessin, un bide, c’était très très nul. Autant le dessin on peut arriver très jeune a rendre un travail correct, autant le scénario il faut des années pour en avoir la maitrise. Il faut du vécu pour écrire des scénarios, Éric Corbeyran a explosé 7 ans après.

 

Stéphane Dubois,

Tu viens toi-même au scénario pourquoi ce virage ?

Christophe BEC,

Après de « Sanctuaire » qui fut un gros succès, j’ai commencé à plus écrire que dessiné, depuis que je suis enfant, ce qui m’intéresse est de raconter des histoires. Le dessin réaliste sait un an de travail, je me suis rendu compte que je ne pourrais pas dessiner tout ce que je voulais raconter, je me suis donc réorienté vers l’écriture des textes.

J’ai eu la chance que la série « Carthago » soit tout de suite un succès qui m’a ouvert des portes pour vraiment poursuivre dans cette voie. Désormais je suis cent pour cent scénariste.

 

Stéphane Dubois,

Cela te manque de dessiner ?

 

Christophe BEC,

Un peu, mais dessiné un album complet, je ne pense pas le refaire, si je redessine cela sera pour des expositions par exemple.

 

Stéphane Dubois,

Comme dessinateur quel est ton meilleur album pour toi ?

 

Christophe BEC,

Si tu demandes aux lecteurs, ils répondront « Sanctuaire », qui fut un grand succès, mais pour sait le dernier « les Tourbières noires » dont les dessins sont le plus abouti, j’aime aussi beaucoup « Bunker ».

Stéphane Dubois,

Et en scénario ?

Christophe BEC,

C’est plus dur à dire, mais cela rejoint souvent l’avis des lecteurs, la série « Pandemonium » qui fut le premier j’y reste très attaché, ainsi que « Royal Aubrac » qui ne fut pas un gros succès, mais auquel je tiens également.

Stéphane Dubois,

Tu viens de finir la série « Deepwater Prison », et tu commences « Olympus Mons », parle-nous-en.

 

Christophe Bec,

Comme « Prométhée », il s’agit d’un feuilleton, mais les lecteurs qui feuillèteraient que les premières pages peuvent se tromper sur l’univers de « Olympus Mons ». Il s’agit d’un genre plus proche du fantastique, d’anticipation et un peu de SF, mais il s’agit plus d’un album d’action.

Je suis parti d’un article de presse, parlant de chercheur qui avait trouvé dans la mer Baltique, un objet un peu étrange.

 

J’avais envie d’une histoire qui se situe dans les profondeurs de la terre, en trouvant un écho sur une autre planète. Nous sommes à la fois sur Mars et au fond de la mer sur Terre, avec deux découvertes qui vont être liées. Un médium va se battre contre tout le monde, pour que l’on ne touche pas à ses objets.

Le thème supposait Mars et l’objectif dans les 20 ou 30 prochaines années.

 

 

Stéphane Dubois,

Tu prévois une saga en 50 tomes (rire) ?

 

Christophe Bec,

Non, mais comme il s’agit d’un feuilleton, je pense que suivant le succès, il y aura entre 5 et 8 albums. On fera deux Prométhée et deux Olympus Mons en parallèle, Raffaele aux dessins.

 

Stéphane Dubois,

Comme tu écris très vite, quels sont tes projets à courts ou moyens termes ?

 

Christophe Bec,

Un second cycle pour Prométhée, quelques nouvelles.

 

Stéphane Dubois,

On peut parler de l’avenir de la BD r, la Bande dessinée franco-belge, comment tu vois ça dans l’avenir, par rapport au cinéma, aux nouvelles technologies, comme la réalité augmentée par exemple ?

 

Christophe Bec,

Je pense que la BD doit rester la BD, sinon il n’y a pas d’intérêts, je n’y crois pas. Une BD « améliorer » je n’y crois pas, des passerelles s’existes de plus en plus entre BD : cinéma, TV, dessins animés ou les jeux vidéo. Mais il y a peu d’élus. Le cinéma américain ne fait plus de créations, que des adaptations de comics. Quand on voit l’état de décrépitude du cinéma français, il devrait adapter plus de BD franco-belge.

 

Stéphane Dubois,

Et les mangas, tu en pense quoi, certains prétendent que cela n’est pas de la BD, ont as vus les polémiques lors de la remise du Grand Prix d’Angoulême à un Mangaka.

 

Christophe Bec,

Nous sommes de nains à côté du marché japonais, un japonais achète cinquante fois plus de BD qu’un français.

 

Stéphane Dubois,

Au niveau films et dessins animé, tu peu nous dire ou tu en es ?

 

Christophe Bec,

J’ai un projet de films, mais sait plus compliquer, il faut des producteurs, diffuseurs, réalisateur pour l’instant cela n’as pas abouti, celui peu prendre plusieurs années. De plus ce n’est en rien ma priorité. Je suis bien plus sollicité pour des séries TV, nouvelle mannes pour les auteurs, il s’agirait d’adapatations, adaptations pour la télé ou pour des plateformes de diffusions en VOD.

 

Entretien réalisé au 44e Festival International de la BD d’Angoulême.

 

Biographie

 

1969 : Naissance le 24 août de Christophe Bec à Rodez. Ses parents travaillant pour la coopération, il vit ses premiers mois au Maroc. Le petit Christophe passera le reste de son enfance dans un village aveyronnais. C'est là qu'il apprendra à lire, dans un recueil du Journal de Tintin. Et, déjà, le premier choc avec la BD : L'Extraordinaire odyssée de Corentin, de Paul Cuvelier. Et bien sûr les aventures de Tintin.

 

1979 : Sa vocation se révèle à l'âge de 10 ans. Malade, il passe quinze jours cloué au lit chez ses grands-parents, où il trouve au fond d'un placard une pile de vieux Astérix. Suivront les années d'apprentissage en autodidacte, la création de petits fanzines tirés à dix exemplaires, un premier album publié par un petit éditeur local.

 

1989 : Création du journal "Esquisse", qui sera nominé pour l'Alph'art 1990 du meilleur fanzine à Angoulême.

 

1990 : Christophe Bec entre à l'École de bande dessinée d'Angoulême. La rencontre avec d'autres jeunes auteurs sera déterminante et se concrétisera un an plus tard avec la publication d'un album historique intitulé "La Bête du Gévaudan".

 

Peu après, Christophe signe son premier contrat professionnel aux Éditions Soleil.

 

1997 : Il publie le premier tome de la série "Zéro Absolu", sur un scénario de Richard Marazano.

2001 : Avec Xavier Dorison au scénario, il lance aux Humanoïdes Associés la série "Sanctuaire".

2002 : Sortie du tome 2 de Sanctuaire, les couleurs de la série sont réalisées par l'un des meilleurs coloristes américain : Homer Reyes.

2003 : Il crée "Processus" son site internet officiel.

2004 : Sortie du tome 3 qui clôt la série Sanctuaire. Déjà un best- seller, l'album se classe parmi les meilleures ventes de livres et de BD, avec à ce jour, plus de 150 000 ventes. Ce troisième volume est nominé au Festival du Film Policier […]

 

 

Sa Bibliographie

 

Dragan finie en 1993

Princesse Rouge finie en 1995

Zéro absolu finie de 1997 à 2000

Hôtel particulier One shot en 2000

Sanctuaire finie de 2001 à 2007

Anna One shot en 2004

Carême finie de 2004 à 2009

(AUT) Bec en cours en 2006

Bunker finie de 2006 à 2012

Temps des loups (Le) finie de 2006 à 2012

Carthago en cours de 2007 à 2016

Pandemonium (Bec - Raffaele) finie de 2007 à 2012

Deus abandonnée en 2008

Fontainebleau One shot en 2008

Hanté (collectif) en cours en 2008

Prométhée en cours de 2008 à 2016

Sarah finie de 2008 à 2014

Redemption abandonnée en 2009

Ténèbres (Soleil) en cours de 2009 à 2013

Casse (Le) finie en 2010

Under finie de 2010 à 2011

Wadlow One shot en 2010

Carthago Adventures en cours de 2011 à 2016

Doppelgänger - Le Double Maléfique finie en 2011

Royal Aubrac finie de 2011 à 2012

Meilleur Job du monde (le) finie de 2012 à 2015

Aéropostale (L') - Des pilotes de légende finie de 2013 à 2016

Death Mountains finie en 2013

Fils de la perdition (Le) One shot en 2013

Lancaster en cours de 2013 à 2014

Monde perdu (Le) finie de 2013 à 2017

Montefiore (Les) finie de 2013 à 2014

Deepwater Prison finie de 2014 à 2016

Filles de Soleil (Les) en cours en 2014

Siberia 56 finie de 2014 à 2016

Sunlight One shot en 2014

Eternum en cours de 2015 à 2016

Sanctuaire Genesis finie en 2015

Sanctuaire Redux finie en 2015

Bikini atoll One shot en 2016

Blood Red Lake One shot en 2016

Tourbières noires (Les) One shot en 2016

Olympus mons en cours en 2017

Bunker (en allemand) finie de 2011 à 2012

Sanctum (Sanctuaire US) finie en 2005

Planches d'Olympus Mons
Planches d'Olympus Mons
Planches d'Olympus Mons
Planches d'Olympus Mons

Planches d'Olympus Mons

Voir les commentaires

POUR L’INDÉPENDANCE DU FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA BANDE DESSINÉE D’ANGOULÊME

 

 

 

POUR L’INDÉPENDANCE DU

FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA BANDE DESSINÉE

D’ANGOULÊME

 

 

Depuis maintenant plusieurs mois, l’Association du FIBD, créatrice et propriétaire du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême, et la société 9eArt+ qui l’organise, tentent de dialoguer avec le ministère de la Culture dans le cadre de la médiation que celui-ci a initiée.

 

Ils n’ont pas été entendus, puisque leur position conjointe n’a pas été respectée et que finalement cette médiation aboutit aujourd’hui à la création d’une association prétendant à la gouvernance de l’événement sur la base de statuts qui portent directement atteinte aux droits de l’Association du FIBD et de 9eArt+, et à la relation contractuelle qui les unit.

 

Au-delà des déclarations de bonnes intentions, cette association qui prétend passer des conventions avec la structure organisatrice du Festival, n’offre pas les conditions à même de garantir l’indépendance éditoriale de celui-ci. En attestent la vocation qu’elle se donne, le contenu de ses statuts et la composition même du collège de ses membres (l’ambiguïté existant jusque dans sa dénomination même).

 

Le Festival, devenu aujourd’hui l’un des événements majeurs du paysage culturel français, est issu d’une initiative citoyenne associative. Sa réussite et son rayonnement mondial sont directement liés à son indépendance, aussi bien vis-à-vis du champ politique que du secteur marchand. C’est cette indépendance qui se trouve de facto mise en cause par la création de cette nouvelle association.

 

Même si certains incidents ont pu émailler son histoire, et alors même que l’édition 2017 du Festival peut être qualifiée objectivement de succès, rien ne peut venir justifier une action qui revêt les allures d’une tentative de prise de contrôle de la manifestation.

 

Être acteur ou partenaire d’un événement ne donne pas pour autant de droit à le diriger.

De la même manière que l’Etat n’est pas fondé à imposer une quelconque modification de la gouvernance d’une manifestation culturelle privée associative qui n’a jamais failli en quarante-cinq années d’existence.

 

C’est pourquoi, l’Association du FIBD et 9eArt+ demandent conjointement et solennellement au ministère de la Culture d’intervenir pour faire modifier dans les meilleurs délais les statuts de « l’Association pour le développement de la bande dessinée à Angoulême » sur la base d’un changement de son objet social, et ce conformément aux demandes qui ont déjà été formulées*.

 

Cette modification nécessaire mettra en conformité la réalité avec les propos de Madame Audrey Azoulay, qui a évoqué publiquement la création d’une entité qui « a vocation à réunir mais pas à faire. Ce n’est pas une structure opérationnelle mais stratégique », et ouvrira enfin la possibilité d’un véritable dialogue respectueux avec le propriétaire et l’opérateur de l’événement.

 

 

*Extrait de la demande de changement de l’objet social soumise par l’Association du FIBD et 9eArt+ au ministère de la Culture le 13 février 2017 :

 

ARTICLE 2 – OBJET

L’Association a pour objet :

•de développer et de promouvoir la bande dessinée, plus particulièrement, à Angoulême, mais aussi sur le territoire communautaire, départemental, régional et international,

•de réunir les partenaires publics et les professionnels du secteur de la bande dessinée afin de définir, de façon partagée et coordonnée les orientations stratégiques de ce secteur,

•de valoriser, dans le domaine de la bande dessinée, la création actuelle et d’encourager la création future dans toutes ses composantes et de développer des actions de sensibilisation en direction de tous publics,

•de soutenir le Festival International de la Bande Dessinée en recherchant les meilleures synergies avec l’Association du FIBD, propriétaire du Festival, et son opérateur assurant l’organisation, la programmation et/ou la gestion du Festival dans le but de favoriser le plus grand rayonnement de la manifestation et sa pérennisation,

•d’être un lieu de concertation où s’organise sous l’égide du Ministère de la Culture, le débat entre les différents acteurs participant au Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême et ce, dans le respect des prérogatives de chacun, afin de traiter de façon collégiale des sujets stratégiques dans le plein respect de l’indépendance éditoriale du Festival.

 

 

 

L’Association est admise à effectuer toutes opérations se rattachant directement ou indirectement à cet objet ou pouvant en favoriser la réalisation.

 

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

JEUDI 23 FÉVRIER 2017

 

 

 

 

POUR L’INDÉPENDANCE DU FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA BANDE DESSINÉE D’ANGOULÊME

Voir les commentaires

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Thêatre..

Pages

Hébergé par Overblog