Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Ouverture du FEFFS 2014

Ouverture du FEFFS 2014

 

Apres l’inauguration du Village Fantastique, place des Meuniers en début d’apres-midi, le Festival commença véritable par le film projeté en ouverture du 7eme Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg au Cinéma VOX:   These Final Hours de Zak Hilditch, film qui avait présenté à la Quinzaine des Réalisateurs au Festival de Cannes 2014.

 

Durant tout le Festival nous vous proposerons nos analyses, critiques et peut-être entretiens, nous publierons comme nous le faisons désormais chaque année dès la fin de la ZOMBIE WALK un album de photo de cet évènement incontournable du festival et ce surement  sur plusieurs jours.

 

These Final Hours de Zak Hilditch

Avec Sarah Snook, Jessica De Gouw, Daniel Henshall (Australie - 2013)

 

À douze heures de la fin du monde, James se rend à une fête phénoménale – la fête ultime. En chemin, il sauve à contrecoeur la vie d’une fillette et va devoirl’aider à retrouver son père tandis que l’échéance fatale se rapproche.

 

Casting et équipe du film

Réalisateurs :

 Zak Hilditch 

 

Acteurs et actrices

 Sarah Snook  Rôle : La mère de Mandy

Jessica De Gouw  Rôle : Zoe

Daniel Henshall  Rôle : Freddy

Nathan Phillips  Rôle : James

David Field  Rôle : L'homme de la radio

 Angourie Rice  Rôle : Rose

Peter Docker  Rôle : L'homme sauvage

Kathryn Beck  Rôle : Vicky

La mère de James  Lynette Curran 

Clubbeur #4 / Le jumeau de James  Korum Ellis 

L'homme mort  Matt Lovkis 

Clubbeur #2  Justin Burford 

Le beau-frère de James  David Partridge 

Le gagnant à la roulette russe  Troy Coward 

Le père dans la librairie Ben Sutton 

La mère dans la librairie  Talei Howell-Price 

L'homme délabré #1  Paul Montague 

La femme morte sur la plage  Lauren Cleary 

La mère de Rose  Alison Van Reelen 

L'homme délabré #2  Kingsley Judd 

Machette Victim  Michael McCall 

Le père de Rose  Benj Daddario 

L'homme qui se bat #1   Aron Dyer 

Le perdant à la roulette russe  Steve McCall 

Clubbeur #3   Samantha Harper 

Le chauffeur de taxi   Phil Bennett 

Le garçon dans la librairie  Flynn Lockwood 

Clubbeur #1  Leanne Curran 

La fille dans la librairie  Josephine Hirst 

Le père désespéré  Ryan Knight 

L'homme qui se bat #2  Neil Stewart 

La première nièce de James  Keiko Kalaitzis 

Le fils désespéré  Brendan Kalin 

La deuxième nièce de James  Loukia Clemeno 

La femme qui court  Emily Crew 

La troisième Nièce de James   Lara Bezuidenhout 

L'enfant mort sur la route  Caleb Helm 

La religieuse  Wendy Burns 

 

Scénario

Scénariste  Zak Hilditch  

 

Soundtrack

Compositeur  Cornel Wilczek  

Production

Productrice  Liz Kearney  

Producteur délégué  Robert Connolly  

Equipe technique

Directeur de la photographie  Bonnie Elliott  

Chef monteur  Meredith Watson Jeffrey  

Chef monteur  Nick Meyers  

Chef décoratrice  Monique Wajon  

Directrice du casting  Jane Norris  

1er assistant réalisateur  Brad Holyoake  

Chef costumier  Marcia Ball  

2ème assistant réalisateur  Nathan Hart  

3ème assistant réalisateur  Kiran Wilson  

Superviseur des effets visuels  Nathan Stone  

Sociétés

Exportation/Distribution internationale Well Go USA Entertainment 

Ouverture du FEFFS 2014

These Final Hours de Zak Hilditch

Billetterie, Village du Festival

Voir les commentaires

Bonjour,

 

J’assure comme chaque année, la couverture du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg pour : http://science-fiction-fantastique.com/ .

 

Durant toute cette période, retrouvez sur le site, toute l’actualité, les analyses et critiques de films, des entretiens.

 

Si a un titre ou un autre vous souhaitez me rencontrer fait le moi savoir par mail ou en contactant le service de presse du festival, je suis entre les séances souvent présent au « Village Fantastique » Place des Meuniers.

 

Vous pouvez vous inscrire à la News du site, ou au groupe Facebook : science-fiction-fantastique pour ne rien manquer des informations sur les genres de l’imaginaire qui y sont régulièrement publiées.

 

 

Stéphane Dubois

Village du Festival

Voir les commentaires

affiche du Salon  du Vampire

affiche du Salon du Vampire

Salon du Vampire Lyon 2014

« Chasseurs et chasseuses de vampires »

3ème Édition du Salon du Vampire

20 et 21 Septembre 2014

 

Unique en France, le salon du vampire est de retour pour sa troisième édition. Après une édition 2010 qui assurait la rencontre entre vampyres et vampires et une édition 2012 autour de Dracula, l’évènement de cette année sera consacré aux chasseurs et chasseuses de vampires.

 

L’avènement de la bit-lit ces dernières années a contribué à faire revenir le vampire sur le devant de la scène. Pour autant, les héroïnes de bit-lit, des femmes aux prises avec des créatures de la nuit (dont les vampires) ne sont pas les premières à avoir brandi le pieu contre les buveurs de sang. Carmilla avait son Spieldorf, Dracula son Van Helsing, Angel et Spike leur Buffy, Deacon Frost son Blade. À chaque vampire sa Némésis, et c’est donc à ces dernières que nous avons choisi de consacrer cette nouvelle édition.

 

L’évènement permettra ainsi au visiteur de découvrir la richesse de la thématique, au travers des interventions de nos invités (romanciers, essayistes, traducteurs, universitaires) qui passeront au crible la figure du chasseur de vampires, au travers de nombreuses tables rondes. Littérature, cinéma, séries TV, jeux vidéos, tous les médias culturels seront convoqués à cette occasion.

 

Neuf auteurs feront ainsi le déplacement. Jacques Finné (anthologiste, traducteur), Jean Marigny (essayiste, universitaire), Sophie Dabat (essayiste, romancière) et Nicolas Stanzick (essayiste) constituerons ainsi la force de frappe scientifique. Morgane Caussarieu (romancière et nouvelliste), Fabien Clavel (romancier et nouvelliste), Jeanne-A Débats (romancière et nouvelliste), Li-Cam (romancière et nouvelliste), Pascal Croci (dessinateur) constituerons quant à eux le versant fictionnel. Des intervenants que nous avons choisis en raison de leur maîtrise et utilisation du thème.

 

Pour la première fois depuis la naissance du Salon, le Lyon Beefsteak Club a choisi d’investir un lieu unique, qui permet de donner une ampleur toute autre à l’évènement, et offrir ainsi de l’espace à de nombreux stands. Y seront présents des éditeurs comme Le Chat Noir, Rebelles Editions ou Actu SF, des boutiques et artisans comme Comics Zone (comics), Trollune (jeux), Madame des Feuillants (créatrice de bijoux), Wiktor Plitz (coffrets de chasseurs) et des associations comme Machina Vapora et AOA Production (organisateur d’évènements).

 

Un espace rencontre offrira autant aux visiteurs la possibilité d’assister à des tables rondes qu’à des activités et animations autour du thème de cette année. Le fonds Nicolas Delestre, constitué de livres anciens, dont certains remontant au 17ème siècle, sera également exposé sur le Salon.

 

Le prix d’entrée du salon est de 5 euros.

 

Communiqué de presse

Trailer Salon du Vampire Lyon 2014

Lieu du Salon du Vampire

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - Vampires, LITTERATURE, Livres, Lyon, Jeux (Role, Fantastique, Horreur, BD, bit-lit, wampyre

Exposition Superman, Batman & Co… mics !

Exposition Superman, Batman & Co… mics !

Exposition Superman, Batman & Co… mics !

 

 

Un mois supplémentaire pour les super-héros !

 

Initialement programmée jusqu’au dimanche 21 septembre 2014, l’exposition Superman, Batman & Co… mics ! est prolongée jusqu’au 26 octobre 2014 en raison de son succès historique !

 

Abordant la tradition du super-héros et ses ramifications esthétiques dans l'art contemporain, l'exposition Superman, Batman & Co... mics ! a su convaincre les foules suisses et internationales : en quelques mois, c'est plus de 19'000 visiteurs qui ont franchi les portes du musée !

 

Superman, Batman & Co... mics s'appuie sur le fonds documentaire de la Maison d'Ailleurs et le fait dialoguer avec les oeuvres de cinq artistes contemporains travaillant cinq techniques artistiques classiques (peinture, sculpture, photographie, composition, inclusion). L'exposition présente également les créations des étudiants de l'École d'Arts Appliqués (La Chaux-de-Fonds) qui ont, eux aussi, travaillé sur la thématique du super-héros mais pour en proposer des variantes inédites.

 

 

L’exposition en bref

L’exposition temporaire Superman, Batman & Co... mics ! Aborde la tradition historique du super-héros et ses ramifications esthétiques dans l’art contemporain. Concrètement, la Maison d’Ailleurs présente les œuvres  de cinq artistes travaillant cinq techniques artistiques classiques : sculpture, peinture, photographie, composition, inclusion. Figures mythiques investissant de plus en plus notre quotidien, les super-héros n’ont finalement de cesse de nous parler de notre humanité et de nous tendre des miroirs : quelque part, les vrais super-héros, c’est nous. Organisée en partenariat avec l'École d'Arts Appliqués de La Chaux-de-Fonds, l'exposition se termine dans l'Espace Jules Verne qui accueille les créations « rétro-futuristes » des étudiants des départements mode, bijouterie, graphisme et conception multimédia.

 

Pour mémoire, cette exposition avait été intégrée au programme de « SuperCity » – programme lancé par la Ville d’Yverdon-les-Bains à l’occasion du vernissage de Superman, Batman & Co… mics !

 

Événement spécial

Samedi 20 septembre 2014, 11.00 - 18.00

 Jeu de piste au musée, organisé par le Swiss Fantasy Show

 

Mardi 23 septembre - samedi 4 octobre 2014

 L'exposition "Les héros légendaires" est au centre Manor Vevey

 

Lundi 6 octobre - samedi 18 octobre 2014

 L'exposition "Les héros légendaires" est au centre Manor Sierre

 

Samedi 11 - dimanche 12 octobre 2014

Swiss Fantasy Show

 

Lundi 20 octobre - samedi 1er novembre 2014

 L'exposition "Les héros légendaires" est au centre Manor Chavannes

 

Samedi 25 octobre 2014

 Finissage public de l'exposition Superman, Batman & Co... mics !

Dimanche 26 octobre 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Dernier jour de l'exposition Superman, Batman & Co... mics !

Samedi 20 septembre : Quizz dans le musée

Tout public : 11h - 18h

 

Jeu de piste pour enfants dans les salles du musée, organisé en partenariat avec le Swiss Fantasy Show. Tirage au sort et goodies à la clé !

 

Gratuit avec l'entrée au musée

Dates clés en septembre et octobre

 

Samedi 6 septembre 2014, 10.15 - 12.30

Atelier Comics

 

Lundi 8 septembre - vendredi 24 octobre 2014

Exposition "Quand les super-héros nous disent qui nous sommes..." à l'EPFL.

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Affiche du film

Affiche du film

Le Voyage de Chihiro

 

Le festival Lumière présente le chef-d’œuvre de Hayao Miyazaki sur grand écran ! Une séance pour toute la famille le mercredi 15 octobre à 14h30, dans l'écrin de la Halle Tony Garnier.

 

Après Le Roi et l'oiseau, La Guerre des boutons, E.T., et l'avant-première de Belle et Sébastien l'année dernière, rendez-vous pour un nouveau moment de cinéma partagé entre les générations. Par le maître de l’animation japonaise, le voyage initiatique et fantastique d’une petite fille dans un monde merveilleux peuplé de sorcières, de dragons et d’êtres très curieux, issus du bestiaire et des contes traditionnels Japonais....

 

En 2013, le festival Lumière rendait hommage au studio Ghibli, avec la projection de Mon voisin Totoro, Princesse Mononoké, et  l’avant-première de Le Vent se lève, annoncé par Miyazaki lui-même comme sa dernière réalisation. Un an plus tard, c’est Le Voyage de Chihiro qui est projeté lors d’une grande séance pour les enfants, mais aussi les plus grands, car rares sont les films d'animation qui auront à ce point réussi à réunir dans un aussi large consensus la critique et les publics de tous âges.

 

Dans ce grand trip visuel, envahi par les yōkai, ces étranges esprits polymorphes typiques de la culture japonaise, Miyazaki ne perd pas pour autant en route le public occidental, touché par l’universalité du parcours initiatique de sa jeune héroïne. Telle Alice au pays des merveilles, Chihiro découvre un univers fantastique, peuplé de monstres, de fantômes, et d’anciens dieux en villégiature dans une station thermale. Son chemin sera jalonné d’épreuves et sortilèges, entre rêve et réalité.

 

Entre Hayao Miyazaki et la France , c'est une longue histoire d'amour, et tous ses films y furent attendus comme des événements. Dans cette œuvre d’une immense richesse, la préoccupation  écologique et humaniste est permanente.

 

 

« Personnellement, j’aimerais que les enfants restent proches de la nature et que, se délectant de seulement deux ou trois films d’animation par an, ils puissent s’en émerveiller». Hayao Miyazaki

 

 

Le Voyage de Chihiro est une ode à l'humanité et la puissance des rêves, où tous pourront se plonger lors de cette séance exceptionnelle, qu'ils soient enfants, parents, amoureux du cinéma d'animation ou de la culture nipponne.

 

« Un conte de fées pour tous âges, une moralité, une fantasmagorie pour l’œil, pour l’ouïe, pour l’intelligence ». Positif

 

 Récompenses obtenu :

 

Ours d'or du meilleur film au Berlinale en 2002 (premier dessin animé à avoir obtenu cette récompense)

Awards of the Japanese Academy du meilleur film et de la meilleure musique en 2002

Hong Kong Film Award du meilleur film asiatique en 2002

Blue Ribbon Award du meilleur film en 2002

Prix des lecteurs du meilleur film aux Kinema Junpo Awards en 2002

Prix du film Mainichi du meilleur film d'animation, du meilleur réalisateur, de la meilleure musique et prix des lecteurs en 2002

Prix du public au festival du film de San Francisco en 2002

Oscar du meilleur film d'animation en 2003

Satellite Award du meilleur film d'animation en 2003

Saturn Award du meilleur film d'animation en 2003

Annie Award du meilleur film d'animation, du meilleur réalisateur, du meilleur scénario et de la meilleure musique en 2003

Critics' Choice Movie Award du meilleur film d'animation en 2003

Silver Scream Award au festival du film fantastique d'Amsterdam en 2003

photo extraite du film

photo extraite du film

lieu de projection du film

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - Films, Festival, Festival LUMIERE LYON, Miyazaki, dessins animés, Cinéma, Lyon

Logo de l'évènement

Logo de l'évènement

ART NEUF

 

Au Carreau du Temple

 

Du 30 octobre au 2 novembre 2014

 

Première initiative mondiale du genre,

Art neuf est une Foire internationale dédiée à l’art de la bande dessinée.

 

Une trentaine de galeries,françaises, européennes et internationales – exclusivement spécialisées dans le neuvième art ou souhaitant exposer leur collection dans le domaine - et de marchands d’art présenteront et proposeront à la vente leurs pièces originales pendant trois jours.

 

Aujourd’hui, le marché de la bande dessinée est en plein essor et les œuvres originales ne cessent, depuis quelques années, de prendre de la valeur. Elles constituent désormais un réel marché ; elles sont représentées dans les galeries du monde entier et font l’objet de ventes aux enchères.

 

A chaque art, sa Foire ou son Salon !

 

Après la reconnaissance aujourd’hui unanime d’un art photographique, appelé « huitième art » et du lancement de plusieurs Foires et Salons dédiés dans le monde, Art neuf sera LA Foire inédite dédiée au neuvième art.

 

La première édition d’Art neuf recueillera un important retentissement médiatique et engendrera une forte mobilisation des collectionneurs et amateurs, en attente de cet événement, preuve de la reconnaissance du marché de l’art de la bande dessinée.

 

Le “neuvième art” : un art neuf !

 

Avant que le grand public n’accède au livre terminé et avant que ce livre ne parte à l’imprimerie, il y a l’œuvre originale. Toujours manipulée avec précaution, la planche originale de l’auteur est une œuvre d’art rarement exposée, quelquefois marchandée. Évidemment, l’arrivée du numérique a bouleversé les habitudes graphiques, mais il reste toujours le travail de l’artiste, la création originale, l’œuvre d’art.

 

 

Du tout jeune auteur, jusqu’au plus chevronné, c’est toujours une émotion de manipuler et de commenter ces fameux originaux, résultats de plusieurs jours de travail, de doutes, d’angoisses et finalement de joie ; en posséder un ou plusieurs est une manière d’emporter cette émotion chez soi.

 

 

Les créateurs de BD sont désormais de tous les pays et donc de toutes influences. Les choses dessinées et racontées sont donc immensément riches et variées, de l’aventure historique jusqu’à la fiction moderne intimiste. Tous les genres et techniques sont représentés : du pictural, du réalisme, du noir et blanc, de la couleur, du crayon, du fusain, du stylo, de l’aquarelle ou de la peinture à l’huile…

 

 

Lieu international de rencontres de tous les acteurs du marché de la bande dessinée, Art neuf est une manifestation artistique et commerciale. Elle sera donc à la fois une plateforme d’échanges pour tous les marchands, experts,artistes et collectionneurs du domaine mais aussi une sorte de musée éphémère pour tous les amateurs de bande dessinée.

 

 

Bertrand Morisset, actuel commissaire général du Salon du livre de Paris, ancien commissaire de la FIAC et directeur de l’agence culturelle Tome 2, est à l’origine de cette manifestation. Face à un marché de l’art de la bande dessinée qui s’est constitué et poursuit son essor, force est de constater qu’il manquait encore à son développement un pôle essentiel pour tout marché existant : une Foire qui lui soit consacrée.

 

Art neuf, qui devait initialement avoir lieu à la Halle Freyssinet en novembre 2013, a dû changer de lieu, suite à l’annonce du rachat de la Halle et à son nouvel usage.

 

Le Carreau du Temple, lieu emblématique situé au cœur de Paris et qui a rouvert ses portes au printemps après rénovation complète, accueillera donc cet événement inédit, cet automne.

 

Première initiative mondiale du genre, Art neuf est une Foire internationale dédiée à l’art de la bande dessinée.

lieu de la manifestation

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - BD, Bande dessiné, Manga, Livres, Arts, Paris, Festival, Foire, oeuvres

Bonnie and Clyde (1967)
Bonnie and Clyde (1967)

Bonnie and Clyde (1967)

Faye Dunaway en ouverture de Lumière 2014

 

L’actrice de légende sera l’invitée d’honneur de la soirée d’ouverture, le lundi 13 octobre, où elle présentera le non moins mythique Bonnie and Clyde d’Arthur Penn. Elle succèdera à Jean-Paul Belmondo qui ouvrit le festival en 2013.

 

Pour lui rendre hommage, le film d’Arthur Penn, Bonnie and Clyde (1967) dont elle est l’interprète principale avec Warren Beatty et Gene Hackman, sera projeté devant de nombreuses personnalités et les quelques 5000 spectateurs de la Halle Tony Garnier, dans une copie restaurée par Warner.

 

« Cette invitation me touche beaucoup. Je suis très honorée d’être invitée à Lyon, en France, pour ce festival fait pour les amoureux du cinéma.»

 

Un coup d’oeil à sa filmographie laisse imaginer l’immense contribution de Faye Dunaway dans l’émergence du cinéma américain indépendant des années soixante et soixante-dix. Et du meilleur : à partir de Bonnie and Clyde que lui propose Arthur Penn en 1967, Faye Dunaway tournera L’Affaire Thomas Crown de Norman Jewison, L’Arrangement d’Elia Kazan, Network de Sidney Lumet, Chinatown de Roman Polanski, Little Big Man d’Arthur Penn, Portrait d’une enfant déchue de Jerry Schatzberg, La Tour infernale de John Guillermain et Irwin Allen, Les Trois jours du condor de Sydney Pollack, Les Yeux de Laura Mars d’Irvin Kershner.

 

Sa rencontre avec Arthur Penn fut décisive. Cinéaste rare, exigeant, subversif, il tournera peu. La plupart de ses films sont devenus des classiques du cinéma américain des années 60 et 70 : La Poursuite impitoyable, Little Big Man, Missouri Breaks… Grand directeur d’acteurs, il aimait à jouer avec cette passion qui selon lui animait les comédien(e)s américain(e)s : Warren Beatty, Anne Bancroft, Robert Redford, Angie Dickinson, Jane Fonda, Dustin Hoffman ou encore Marlon Brando, lui doivent tous parmi leurs plus belles performances.

 

 « Belle et intelligente », voilà comment est couramment décrite Faye Dunaway : une « beauté fatale » et un « personnage passionné ». Sa personnalité, sa carrière et ses engagements font d’elle une légende du cinéma hollywoodien. Faye Dunaway donne rarement des interviews et hors les hommages du festival de Cannes en 2011 et du festival de Locarno en 2013, elle ne court pas les marques de reconnaissance. Sa venue est donc très exceptionnelle. Le festival Lumière s’honore de sa présence et est heureux de voir une telle femme et artiste succéder à Jean-Paul Belmondo.

 

 

La soirée d’ouverture aura lieu le lundi 13 octobre à 19h45 et se déroulera comme chaque année dans la grande salle de la Halle Tony Garnier qui fête son centenaire en 2014. Mise en vente comme de tradition fin juin, la soirée d’ouverture est déjà complète. Par ailleurs, Bonnie and Clyde sera à nouveau projeté pendant le festival pour ceux qui souhaitent le voir.

 

(communiqué de Presse)

Photo : Jerry Schatzberg

Photo : Jerry Schatzberg

Voir les commentaires

Maupassant « Contes de la bécasse », les classiques de poche, Le Livre de Poche, N° 1539

En cette fin de mois d’aout, j’ai décidé de parler de quelques  ouvrages anciens sortis de ma collection personnelle.

 

 

Maupassant

« Contes de la bécasse »,

les classiques de poche,

Le Livre de Poche,

N° 1539

 

Ces contes avaient originellement été publiés dans divers journaux : « Le Gaulois », « Gil Blas », entre 19 avril 1882 et le 13 avril 1883, que Guy de Maupassant réunira dans un recueil en y rajoutant  « Saint Antoine » et Walter Schnaffs » les éditeurs Rouveyres et Blond, trouve le volume trop peu volumineux pour un recueil.

 

Ces deux nouvelles seront placées en fin de volume.

 

Suivant les contes, on y retrouve de l’érotisme, du fantastique, mais toujours avec un humour cynique  et une critique acerbe de  la société de son temps.

 

La folie n’est jamais loin avec Maupassant, on sait qu’il finira par y sombrer (voir biographie). Certains des textes des « Contes de la Bécasse » en sont peut-être annonciateurs, avant la « Horla »     

 

Ces histoires se déroulent en Normandie du moins pour 13 des 17.

 

 

Biographie

 

Henry-René-Albert-Guy de Maupassant est un écrivain français né le 5 août 1850 au château de Miromesnil à Tourville-sur-Arques1 (Seine-Inférieure) et mort le 6 juillet 1893 à Paris.

 

Lié à Gustave Flaubert et à Émile Zola, Guy de Maupassant a marqué la littérature française par ses six romans, dont Une vie en 1883, Bel-Ami en 1885, Pierre et Jean en 1887-1888, et surtout par ses nouvelles (parfois intitulées contes) comme Boule de suif en 1880, les Contes de la bécasse (1883) ou Le Horla (1887). Ces œuvres retiennent l’attention par leur force réaliste, la présence importante du fantastique et par le pessimisme qui s’en dégage le plus souvent, mais aussi par la maîtrise stylistique. La carrière littéraire de Maupassant se limite à une décennie — de 1880 à 1890 — avant qu’il ne sombre peu à peu dans la folie et ne meure peu avant ses quarante-trois ans. Reconnu de son vivant, il conserve un renom de premier plan, renouvelé encore par les nombreuses adaptations filmées de ses œuvres2.

 

Pseudonymes :

Joseph Prunier, pour son premier conte, La Main d’écorché en 1875 ;

 

Guy de Valmont pour Gustave Flaubert en 1876. Il utilisa ce pseudonyme jusqu’en 1878 ;

 

Chaudrons-du-diable, qu'il utilisa pour signer en 1880 la chronique Étretat dans la revue Gil Blas du 20 août 1880.

 

Maufrigneuse, qu’il utilisa de 1881 à 1885 pour signer ses chroniques ou nouvelles dans Gil Blas, étant sous contrat avec la revue Le Gaulois. Le choix de ce pseudonyme vient du personnage de Diane de Maufrigneuse, dans La Comédie humaine de Balzac.

 

 

 

 

Romans:

Une vie (1883)

Bel-Ami (1885)

Pierre et Jean (1887)

Mont-Oriol (1887)

Fort comme la mort (1889)

Notre cœur (1890)

 

Nouvelles et contes

 

Maupassant a écrit chaque semaine pendant presque dix ans dans les journaux Le Gaulois et Gil Blas ; on peut donc estimer le nombre de chroniques, nouvelles ou contes.

 

Recueils de nouvelles

 

La Maison Tellier (1881)

Mademoiselle Fifi (1882)

Contes de la bécasse (1883)

Clair de lune (1883)

Miss Harriet (1884)

Les Sœurs Rondoli (1884)

Yvette (1884)

Contes du jour et de la nuit (1885)

Toine (1885)

Monsieur Parent (1886)

La Petite Roque (1886)

Le Horla (1887)

Le Rosier de Mme Husson (1888)

La Main gauche (1889)

L'Inutile Beauté (1890)

PosthumesLe Père Milon (1899)

Le Colporteur (1900)

 

Les éditions Lucien Souny ont édité en 2008 un recueil de nouvelles, Coquineries 62, dans lequel se trouvent quelques textes inédits provenant des collections d'une université américaine, de Claude Seignolle et d'un amateur anonyme.

 

Théâtre

 

Jean Béraud, Les Grands Boulevards : Le Théâtre des Variétés (années 1880-90)

Histoire du vieux temps (1879)

Une répétition (1880)

Musotte (1891)

La Paix du ménage (1893)

À la feuille de rose, maison turque, comédie représentée en 1875 et publiée pour la première fois à Paris en 1945

 

Poèmes

Des vers (1880)

Des vers et autres poèmes, Publication Univ Rouen Havre,‎ 2001, 474 p.

 

Récits de voyage

Au soleil (1884)

Sur l’eau (1888)

La Vie errante (1890)

Fragments de voyages, Arvensa éditions,‎ 2014, 900 p. (ISBN 978-2859392659)

 

Éditions

Œuvres complètes, éd. Ollendorff, 1898-1904 ;

Œuvres complètes, 29 vol., éd. Conard de 1907-1910 ;

Œuvres complètes, 15 vol., Librairie de France, 1934-1938 ;

Contes et nouvelles, 2 vol., textes présentés, corrigés, classés et augmentés de pages inédites par Albert-Marie Schmidt, avec la collaboration de Gérard Delaisement, Albin-Michel, 1964-1967 ;

Maupassant, contes et nouvelles, 2 vol., texte établi et annoté par Louis Forestier, Bibliothèque de la Pléiade, éditions Gallimard, 1974 et 1979.

Maupassant, romans, 1 vol., texte établi et annoté par Louis Forestier, Bibliothèque de la Pléiade, éditions Gallimard, 1987.

Chroniques, Paris, UGE, 10/18, 1980 ; rééd. 1993, 3 vol. ;

Choses et Autres, Paris, Le Livre de Poche, Garnier-Flammarion, 1993 ;

Chroniques, éd. Henri Mitterand, Paris, La Pochothèque, 2008 ;

Guy de Maupassant, Théâtre, texte présenté, établi et annoté par Noëlle Benhamou, Paris, Éditions du Sandre, janvier 2012, 506 p. ((ISBN 978-2-35821-073-7)) ;

Mes voyages en Algérie, éd. Lumières libres, Aït Saâda (Kabylie), 2012

Recueil des textes de Maupassant publiés dans Le Gaulois.

 

 

Adaptations

 

Maupassant est l’un des romanciers français les plus adaptés dans le monde, aussi bien au cinéma qu’à la télévision.

 

Depuis The Son’s Return, réalisé en 1909 par D. W. Griffith avec Mary Pickford, jusqu’à la série de huit téléfilms intitulée Chez Maupassant et diffusée sur France 2 en 2007, on compte ainsi plus de 130 adaptations des œuvres de l’écrivain pour le petit comme pour le grand écran.

 

On peut notamment citer :

À la feuille de rose, maison turque adapté pour la télévision par Michel Boisrond (1986) ;

Aux champs adapté pour la télévision par Hervé Baslé pour la série L’Ami Maupassant (1986) ;

Bel-Ami, adapté par Augusto Genina (1919), Albert Lewin (1947), Louis Daquin (1957), Helmut Käutner (1968), John Davies (1971) et pour la télévision par Pierre Cardinal (1983), Philippe Triboit (2005) et Declan Donnellan (2012) ;

Berthe adapté pour la télévision par Claude Santelli pour la série L’Ami Maupassant (1986) ;

Boule de suif (parfois assimilé à Mademoiselle Fifi), adapté par Henry King (1928), Mikaël Rohm (1934), Kenji Mizoguchi (1935), Willy Forst (1938), John Ford (sous le titre Stage Coach en 1939), Norman Foster (sous le titre La Fuga en 1944), Robert Wise (sous le titre Mademoiselle Fifi en 1944), Christian-Jaque (1945) et Shiling Zhu (1951) ;

Ce cochon de Morin adapté par Viktor Tourjansky (1924), Georges Lacombe (1932) et Jean Boyer (sous le titre La Terreur des Dames en 1956) ;

Le Horla adapté par Jean-Daniel Pollet (1969]66

L’Enfant adapté pour la télévision par Claude Santelli pour la série L’Ami Maupassant (1986) ;

La Femme de Paul et Le Signe adaptés par Jean-Luc Godard (sous le titre Masculin-Féminin en 1966) ;

Hautot père et fils adapté pour la télévision par Jacques Tréfouel pour la série L’Ami Maupassant (1986) et pour l’anthologie Chez Maupassant (2007) ;

L’Héritage adapté pour la télévision par Alain Dhenault pour la série L’Ami Maupassant(1986) et par Laurent Heynemann pour l’anthologie Chez Maupassant (2007);

Madame Baptiste adapté par Claude Santelli (1974) ;

La Maison Tellier, Le Masque, Le Modèle adaptés par Max Ophüls (sous le titre Le Plaisir en 1952) ;

Mont Oriol adapté par Claudio Fino (1958) et Serge Moati (1980) ;

L’Ordonnance adapté par Viktor Tourjansky (en 1921 et 1933) ;

La Parure adapté par D. W. Griffith (1909), Denison Clift (1921), Claudine Cerf et Jacqueline Margueritte (1993) et Claude Chabrol pour l’anthologie Chez Maupassant (2007) ;

Le Parapluie adapté par Claudine Cerf et Jacqueline Margueritte (1989) ;

Le Père Amable adapté pour la télévision par Claude Santelli (1975) et Olivier Schatzky pour l’anthologie Chez Maupassant (2007) ;

La Petite Roque adapté pour la télévision par Claude Santelli pour la série L’Ami Maupassant (1986) ;

Pierre et Jean adapté par Donatien (1924), André Cayatte (1943), Luis Buñuel (sous le titre Una Mujer sin amor en 1952) et pour la télévision Michel Favart (1973) et Daniel Janneau (2004) ;

Le Port adapté par Arcady Boytler (sous le titre La Mujer del Puerto en 1934) et Claude Santelli (1974);

Qui sait ? adapté par Claudine Cerf et Jacqueline Margueritte (1987) ;

Le Rosier de Madame Husson adapté par Bernard-Deschamp (1933), Jean Boyer (1950) et pour l’anthologie Chez Maupassant (2008) ;

Le Signe (adapté sous le titre Une femme coquette en 1955) ;

Toine adapté par René Gaveau (1932), Edmond Séchan (1980) et Jacques Santamaria pour l’anthologie Chez Maupassant (2007) ;

Une partie de campagne adapté par Jean Renoir (1936) ;

Une vie adapté par Alexandre Astruc (1958) et pour la télévision par Élisabeth Rappeneau (2005) ;

Yvette adapté par Alberto Cavalcanti (1928), Wolgang Liebenner (1968) et pour la télévision par Jean-Pierre Marchand (1971).

 

 

Il existe aussi des adaptations en bandes dessinées telles que :

The Diamond Pendant, adaptation de la nouvelle La Parure par Graham Ingels publiée dans le premier numéro d'Impact, édité par EC Comics en mars 1955.

Maupassant « Contes de la bécasse », les classiques de poche, Le Livre de Poche, N° 1539

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - Contes, Epouvante, Fantastique, Maupassant, Livre de Poche, LITTERATURE, Livres

VERS L’INFINI ET AU-DELÀ !

– OVV KAPANDJI MORHANGE –

SALLE 5

 

Quelle meilleure occasion qu’une Nuit Blanche pour plonger dans l’inconnu et explorer les mondes parallèles. C’est ce que propose Kapandji Morhange grâce à un corpus de photographies entièrement consacré au cinéma de science-fiction. Composé d’une centaine de tirages originaux, il retrace l’évolution du genre à travers ses titres les plus emblématiques. Les héros des grands classiques du 7e art y côtoient les surhommes de la galaxie blockbuster et les créatures bizarroïdes de la série B.

 

Où Brigitte Helm, l’héroïne du Metropolis de Fritz Lang en 1927 (4 000 / 5 000 €), rencontre Anthony Daniels et Kenny Baker, respectivement C-3PO et R2-D2, propulsés dans la guerre interstellaire par Georges Lucas en 1977 (150 / 200 €).

 

Des pièces design complèteront le programme, qu’elles soient emblématiques du mobilier des années 60-70 – comme la Ball Chair d’Eero Aarnio – ou plus contemporaines – Étoile filante, sculpture luminaire de Guillaume Piéchaud, pièce unique datée de 2011 (10 000 / 15 000 €).

 

(communiqué de presse)

L’affiche ne correspond pas forcement à celle proposé durant la vente.

L’affiche ne correspond pas forcement à celle proposé durant la vente.

Voir les commentaires

Marc Agapit «  Guignol tragique », collection « Angoisse » Éditions « Fleuve Noir » N° 105

En cette fin de mois d’aout, j’ai décidé de parler de quelques  ouvrages anciens sortis de ma collection personnelle.

 

Marc Agapit

«  Guignol tragique »,

collection « Angoisse »

Éditions « Fleuve Noir »

N° 105

 

L’humour particulier et l’univers  fantasmagorique de l’auteur sont plus que jamais présents  dans cet ouvrage. Que veut cette femme et qui est le mystérieux mari de cette dernière, cherche-t-il le « valet parfait » ou tel un nouveau docteur Moreau des surhommes ?

 

Un docteur moreau de la robotisation, correspondant bien à cette période ou tout semblait possible avec la science, même le pire, n’oublions pas que nous sommes en pleine guerre froide, et que le souvenir des atrocités des savants fous nazis hante beaucoup les esprits.

 

Quels intérêts poursuit la femme de cet homme ? À qui est-elle fidèle ?

 

Moins auteur d’épouvante que d’angoisse Marc Agapit, trouvais toute sa place dans cette collection.

 

Bien plus que ce roman sait l’ensemble de l’œuvre de cet auteur français d’anticipation qu’était Marc Agapit qui est à redécouvrir dans son ensemble.

 

Vous avez lu ce livre dit ce que vous en pensez.

Vous avez lu d’autres livres de cet auteur, que pensez-vous de son œuvre

Utiliser les commentaires pour vous exprimer.

 

 

 

Accroche du Livre :

« Approchez, mesdames et messieurs. Le théâtre est ouvert. Le spectacle va commencer. Asseyez-vous sur les bancs, là devant. Et soyez bien sages. (...) Aujourd'hui, les petits enfants ne sont pas admis. C'est un spectacle pour grandes personnes. Attention ! Je passe de l'autre côté. Je vais dire à mes marionnettes d'entrer en scène. N'ayez pas peur quand vous entendrez un coup de revolver. C'est pour éveiller quelqu'un qui dort. »

 

Biographie et bibliographie sommaire :

 

Adrien Sobra, né à Perpignan le 12 octobre 1897 et mort le 21 septembre 1985, est un écrivain de langue française, auteur de romans fantastiques et policiers. Il est professeur d'anglais et il utilise les pseudonymes Marc Agapit, Ange Arbos ou "Nini".

 

Œuvres

 

Sous son nom : Adrien Sobra

 

Le Valet, Paris, Éditions Bordas, 1949, 307 p.

Portes sur l'inconnu, Paris, Éditions Métal, 1956, 191 p.

Morts sans fleurs, Paris, Éditions Métal, 1956, 191 p.

 

Sous le pseudonyme de Marc Agapit

 

Puzzle macabre, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Piège infernal, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Le Visage du spectre, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Nuits rouges, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Opéra de la mort, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Complexes, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Ténèbres, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Phantasmes, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

École des monstres, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Guignol tragique, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse » N° 105 ,1964 

Le Voyage en rond, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

La Nuit du minotaure, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Les Yeux braqués, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Le Fluide magique, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

L’Appel de l'abîme, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

La Guivre, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

La Ville hallucinante, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Monsieur Personne, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

L’Île magique, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Les Santons du diable, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Parade des morts-vivants, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

La Goule, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

La Dame à l'os, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

La Poursuite infernale, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Agence tous crimes, Paris, Éditions Fleuve Noir, 1958, 223 p.

Greffe mortelle, Paris, Éditions Fleuve Noir, 1958, 223 p.

La Bête immonde…, Paris, Éditions Fleuve Noir, 1959, 222 p.

Le Doigt de l'ombre…, Paris, Éditions Fleuve Noir, 1959, 223 p.

Le Chasseur d'âmes, Paris, Éditions Fleuve Noir, 1974, 218 p.

 

Sous le pseudonyme d’Ange Arbos

La Juive d’Oran, Paris, Éditions La Pensée latine, 1925

L’Épouvantable piège, Paris, Ferenczi & fils Éditeurs, coll. « Police », 1935

L’Esprit de la boîte aux lettres, Paris, Ferenczi & fils Éditeurs, coll. « Police et Mystère »,1935

Le Robot fantôme, Paris, Ferenczi & fils Éditeurs, coll. « Police »,1935

La Tour du silence, Paris, Ferenczi & fils Éditeurs, coll. « Police »,1935.

 

Inédit en France :

LES CUISINES DE SIRIUS. (Publié en Italie, Date inconnue)

Voir les commentaires

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Thêatre..

Pages

Hébergé par Overblog