Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

CONTRORA - House of Shadows  international compétition NIFFF 2014

 

CONTRORA -

House of Shadows 

international compétition

NIFFF 2014

 

Un film écrit et réalisé par  Rossella De Venuto

Il faut en premier signaler, ce que nous faisons à tort rarement, le travail de l’équipe de décorateurs et d’accessoiristes du film, fonction éminemment importante dans un film quel qu’ils soient.

 

Plus mystérieux et angoissant que film d’horreur ou de fantastique, ce film a une double problématique, celle des enfants maltraitées voir assassiné par notamment l’Église d’Irlande (ce film est coproduit par l’Irlande et le sujet n’es surement pas entièrement étranger aux dernières découvertes faites par une historienne et soupçonné depuis longtemps avec la découverte d’un charnier d’enfants).

 

L’autre problématique est le fait pour un village de couvrir un « saint  homme » alors que nombres d’entre eux, voir tous connaissent la face « dark » de ce personnage.  Mais que ne ferait-on pas pour avoir « Son Saint » et en tirer tous les avantages liés à ce statut.

 

Très bien interprété par l’actrice principale Fiona Glascott.

 

Film a voir absolument.

 

Résumé du film

 

Megan se rend en Italie dans la famille de son mari, qui doit régler le testament de son oncle. Le couple s’installe dans la demeure de cet ancien prêtre faiseur de miracles. Irlandaise d'origine, Megan souffre de la chaleur du sud et l’accueil peu aimable de la famille de Leo n’arrange guère la situation. Alors qu’elle sombre peu à peu dans la folie, Megan découvre de terribles secrets sur la famille de son bien-aimé et durant la « controra », la période la plus chaude de la journée, d’étranges événements se déroulent…

 

S'inscrivant dans la tradition de l'horreur gothique, Rossella de Venuto réalise avec Controra un premier long métrage à l'ambiance pesante et anxiogène. Grâce à son habile mise en scène et à la splendide photographie de Ciarán Tanham, le film nous fait ressentir l'oppression vécue par la protagoniste alors même que le film se déroule uniquement en plein jour. Un défi pleinement relevé dans ce thriller paranormal qui revisite l'expressionnisme allemand. Pétrifiant.

 

 La réalisatrice :

 En 1992, Rossella de Venuto obtient à Milan son diplôme de philosophie. Elle se lance ensuite dans l'aventure cinématographique en s'installant dans la Grande Pomme afin d'étudier à la prestigieuse New York Film Academy. Forte de cet apprentissage, elle travaille ensuite sur de nombreux films comme assistante réalisatrice avant de tourner Controra, un premier long métrage audacieux et maitrisé. Rossella de Venuto travaille sur de nouveaux projets qu’il nous tarde d’ores et déjà de découvrir.

 

Co-production : Italie- Irlande 

Année de production : 2013

Durée : 85

Version : english

ST : français

Âge minimum : 16

Genre : horror,thriller

 

 

Réalisateur Rossella De Venuto

 

Scénario Rossella De Venuto

 

Casting

Federico Castelluccio

Fiona Glascott

Kelly Campbell

Trailer officiel de CONTRORA House of Shadows

Voir les commentaires

Short Peace / Le Japon imaginaire NIFFF 2014

Short Peace / Le Japon imaginaire

NIFFF 2014

 

Reprend le titre du manga Short Peace édité au Japon en 1979.

 

Il suit la chronologie de l’histoire du Japon de la période la plus ancienne a une période futuriste post apocalyptique, tout en conservant une UNITÉ de LIEU entre les 4 segments.

 

En effet à la fin de chaque segment, le cadre s’élargit et l’on voit le même plan du Fuji-Yama donnant de fait une unité de lieu à un film réalisé par divers créateurs en plusieurs parties apparemment indépendantes (familièrement appeler « omnibus »).

 

Segment 1 :Possession de Shuhei Morita ce premier opus nous montre un homme aux prises avec des esprits et que seul le fait de ce réfugier dans la méditation sauveras.

 

Segment 2 : "COMBUSTIBLE TSUKUMO"  est réalisé par Katsuhiro Ôtomo, il raconte l’amour impossible entre deux amoureux,  celui-ci est le plus original de par ça conceptions, en effet, le réalisateur utilise comme mode de narration les rouleaux dont on se servait pour écrire et peindre dans le japon ancien, l’action est donc « cadrée » de droite à gauche dans le déroulement des rouleaux.

 

Il fait de ce fait référence aux plus anciennes traditions culturelles japonaises de manières astucieuses et novatrices.

Il fut d’ailleurs nominé a :  Annecy International Film Festival,- Final selection for Academy Short films and feature animation branch.)

 

Segment 3 : GAMBO par Hiroaki Ando , l’on a franchi une nouvelle étape dans l’histoire du Japon, on aborde la période moderne, avec l’apparition des premières armes a feu, une météorite s’écrase sur la terre libérant un démon rouge qui menace le village et plus particulièrement les jeunes femmes, un ours blanc arrivera-t-il à libérer par son courage, le village et ces habitants du mal ?

 

Segment 4 : A Farewell to Weapons écrit et réalisé par Koji Morimoto. Abord lui une période post apocalyptique et donc futuriste, on des soldats revêtus de combinaisons de type astronaute américain, et on trouve un autre lien avec un autre segment, le précèdent on avait une météorite venant de l’espace et je suis sûr qu’en cherchant bien on trouvera bien plus de liens, entre les différents segments que ne le laisse présager ce type d’omnibus  ou qu’un seul visionnage  ne  peut en remarquer.

 

En résumé chaque segment d’une manière parfois détourner fait preuve de volonté pacifiste, pour en incluant  un pan chacun de la culture japonaise a l’intérieur de chaque segment dans un double respect de chronologie et d’unité de lieu pour l’action.

 

Je vous le recommande très vivement

 

À signaler qu’un 5eme  segment sous forme de jeux vidéo existe. (Suivre le lien ci-dessous pour plus d’infos sur le jeu)

 

Pays de production : Japan

Année de production : 2013

Durée : 68

version : japanese

ST : english

Âge minimum : 16

Genre : fantastique, animation, science-fiction

Durée : 68 minutes

Société de production : Sunrise

Trailer Officiel

Voir les commentaires

Photo du Tournage

Photo du Tournage

THE ZERO THEOREM Terry Gilliam

 

Ce film qui fit l’ouverture du NIFFF 2014, rappel à parfois « BRAZIL », tout en ayant des aspects Steampunk évidents.

 

Parfois on peut avoir l’impression de se perdre dans une métaphore de l’existence, sur ce que nous étions, sommes et serons ou pas ?

 

Suivre Terry Gillian est souvent impossible, est-ce même souhaitable ?

 

De toute façon, nous nous aimons adorons ce film alors que dire d’autre ?

Si peut être allez le voir ou procurez-vous le DVD/ Blu-Ray.

 

Résumé du film :

 

Dans un futur dystopique orwellien, Christoph Walz incarne un génie de l’informatique qui, reclus dans une chapelle abandonnée, tente de décrypter la finalité de l’Existence.

 

Cyber-sex et passion amoureuse se mêlent alors dans un scénario semblant avoir été écrit par un Philip K. Dick sous stéroïdes.

Avec ce film stupéfiant, Gilliam clôt sa trilogie existentielle.

Affiche du Film

Affiche du Film

Casting et fiche technique

Acteurs et actrices

Christoph Waltz Rôle : Qohen Leth

David Thewlis Rôle : Joby

Mélanie Thierry Rôle : Bainsley

 

Matt Damon Rôle : Management

Tilda Swinton Rôle : Dr. Shrink-Rom

Lucas Hedges Rôle : Bob

Sanjeev Bhaskar Rôle : Docteur 1

 

Production

Producteur Nicolas Chartier

Producteur Dean Zanuck

Coproducteur Christoph Waltz

Coproducteur Zev Foreman

Coproducteur Chris Curling

Coproducteur Phil Robertson

Coproducteur Andreea Stanculeanu

Coproducteur Jean Labadie

Coproducteur Manuel Chiche

Producteur délégué Patrick Newall

Producteur exécutif Patricia Poienaru

Producteur associé Mark Bakunas

Producteur associé Dominic Rustam

Producteur associé Sebastien Chartier

Producteur associé Harrison Zanuck

Producteur associé Alicia Marotto

 Scénariste Pat Rushin

 

Equipe technique

Directeur de la photographie Nicola Pecorini

Compositeur George Fenton Monteur Mick Audsley

Directeur artistique Adrian Curelea

Chef décorateur Carlo Poggioli

Directrice du casting Irene Lamb

Directeur de production Patrick Newall

1er assistant réalisateur David Ticotin

Chef costumier David Warren

Scripte Andra Barbuica

Mixage André Jacquemin

Superviseur des effets spéciaux Nick Allder

Maquilleur Chris Lyons

Maquilleuse Dana Roseanu

Maquilleuse Iulia Roseanu

Chef coiffeur Kirstin Chalmers

Chef maquilleur Kirstin Chalmers

Distribution Attachée de presse Amy Gilliam

Sociétés Production Voltage Pictures

Production Zanuck Independent

Production Zephyr Films

Distributeur France (Sortie en salle) Wild Side Films / Le Pacte

Voir les commentaires

European Shorts NIFFF 2014

Deux films me paraissent mériter de retenir notre attention:

Ghost Train et Entity, les deux pour la même raison, ils sont les deux les plus « finis », les plus « pensés ».

Le premier Ghost Train, une autre histoire d’enfants dans une ancienne fête foraine abandonnée (voir lien ci-dessous), d’instinct je dirais qu’il s’agit du même lieu de tournage.

Je lance les fins limiers que vous êtes sur cette piste.

Film d’horreur irlandais, il en a la « touch », ont eu ou pas aimé cette « touch » elle existe bel et bien dans le cinéma du pays des Tuatha Dé Danann (tribu de la déesse Dana).

European Shorts NIFFF 2014

Et ENTITY, film de science-fiction français, non ce n’est pas antinomique science-fiction et français, bien au contraire nous sommes parmi les inventeurs du genre, mais bon …

Ce film nous compte, l’angoisse d’une spationaute (je vous l’es dit c’est un film français donc « spationaute» :)  , ce retrouvant sans contact avec son vaisseau, sa base, dérivant et paniquant (on le ferait à moins ) de plus en plus, faisant des hallucinations.

Avec le précédent ils sont les deux meilleurs.

AVERTISSEMENT pour ENTITY, je le déconseillerais aux personnes hyper photosensibles en raison d’une des scènes.

 

GHOST TRAIN

Fantasy - Horror, IR, 2013, 16’, OV. Dir : Lee Cronin Prod : Rank Outsider Production, Swiss Premiere

Deux frères se rendent tous les ans sur le site d’une ancienne fête foraine, où un drame s’est déroulé il y a longtemps. Le passé ressurgit de manière inattendue…

ENTITY Science fiction - Drama, FR, 2014, 14’, OVfr. Dir : Andrew Desmond Prod : Ross Prod,

Swiss Premiere

Une défaillance technique projette une astronaute dans l’espace. Peu à peu, la peur l’emplit alors qu’elle dérive dans l’infini de l’univers.

 

 

 

Autres Films de la sélection.

A(R)MEN Black comedy - Fantasy, NO, 2013, 14’, no dialogue. Dir : Thomas Lunde Prod : Effektmakeren AS, International Premiere Suite à un accident, Arne perd un bras au travail. Peu de temps après, un nouveau bras apparaît miraculeusement mais semble être mu par sa propre volonté.

 

THE OBVIOUS CHILD Fantasy - Bizarre, UK, 2013, 12’, OVfr. Dir : Stephen Irwin Prod : Small Time Inc., Swiss Premiere Les liens compliqués entre une jeune fille et son lapin. L’animal ne comprend pas très bien les agissements de l’enfant, qui tente d’envoyer ses parents au paradis.

 

ROBOTA Science fiction - Surreal, ES - CZ, 2013, 7’, OVfr. Dir : David Braun, Victor Sala Prod : Open the Portal, Swiss Premiere Un robot aide une femme malade dans ses tâches quotidiennes. La nuit, il se plonge dans ses rêves, où tout se mélange. Le dysfonctionnement est proche.

 

CODA Fantasy - Drama, IR, 2013, 9’, OV. Dir : Alan Holly Prod : Ciarán Deeney, Swiss Premiere Seule, une âme erre à travers les ruelles de la ville. Elle rencontre la Mort dans un parc. Elle veut l’emmener dans l’au-delà, mais il est encore trop tôt…

 

EEN VERRE REIS Bizarre - Drama, NL, 2013, 15’, OVfr. Dir : Kurt Platvoet Prod : Kurt Platvoet, Swiss Premiere Un timide libraire se réveille un matin avec une étrange sensation. Il s’avère que certaines parties de son corps se détachent. Que lui arrive-t-il ?

Voir les commentaires

The Présent

The Présent

NEW SHORTS FROM ASIA 2014

 

Dans cette sélection j’ai plus particulièrement retenu deux films :

 

TRUNK et THE PRESENT, le premier n’est pas sans rappeler par certains côtés la voiture maudite « Christine »,  rapidement Gyeonggmin perd le contrôle de ce qui se passe, avant de perdre…

 

Quand a THE PRESENT, il s’agit d’un film animation en NB et Rouge, un homme est contraint de rester pour une nuit dans un hôtel, il fait fi des avertissements de l’hôtelier sur de sa foi.

 

Ne rejeter jamais une jeune femme éprise pour vous, surtout si vous ne la connaissez pas, sinon il risque comme au héros de ce film d’animation de vous arriver des choses fort désagréables.

 

Très beau film, le meilleur de la section NEW SHORTS FROM ASIA 2014.

 

TRUNK

 Horror - Fantasy, KR, 2013, 13’, OVang. Dir : Kim Hyeoncheol

 Prod : Korea National University of Arts,

 Gyeongmin est angoissée par son boulot et son chef tyrannique. Un matin alors qu’elle se rend au travail, une étrange voiture attire son attention…

 

 

THE PRESENT

 Surreal - Horror, TW, 2013, 15’, OVang. Dir : Joe Hsieh

 Prod : Joe Hsieh,

 

Lors d’un voyage d’affaire, un homme est contraint de dormir dans un hôtel isolé. La fille du propriétaire s’éprend de lui. Rejetée, elle s’embarque dans une tourmente vengeresse.

 

Autres films présenté dans cette catégorie :

 

KEKASIH

 Fantasy - Drama, MY, 2013, 9’, no dialogue. Dir : Diffan Sina Norman

 Prod : Diffan Sina Norman,

 

Refusant de faire le deuil de sa femme, Mansor se lance dans une suite d’expériences scientifiques pour tenter de retrouver sa douce moitié.

 

 VESUVIUS

 Fantasy - Horror, PH, 2012, 16’, no dialogue. Dir : Erik Matti

 Prod : YOMYOMF Network,

 

Un homme voit ses journées rythmées par son travail et sa grand-mère alitée. Son quotidien monotone est cependant bousculé lorsque la Vierge Marie fait son apparition.

 

 

THE GREAT ESCAPE FROM CAFE CITY

 Fantasy - Comedy, TW, 2013, 20’, OVang. Dir : John Hsu

 Prod : Across Film Ltd,

 

 Jamie découvre que son quotidien n’est qu’illusion. Avec l’aide de Belle, une charmante serveuse, il essaie de s’échapper de ce monde factice.

 

 LIQUID

 Bizarre - Surreal, JP, 2014, 12’, OVang. Dir : Kaichi Sato, Bon Ando

 Prod : Profile Me Films,

 

 Dans un quartier tokyoïte, une femme emmène son mari dans une maison afin de le soigner de sa maladie. Un traitement effrayant et radical débute alors.

 

 

 iBABY

 Science Fiction - Drama, KR, 2013, 7’, OVang. Dir : So Jae-woong

 Prod : Korea National University of Arts,

 

 Jin-woo est un enfant électronique, produit d’une technologie de pointe. Un jour, ses parents l’emmènent au magasin iBaby…

Voir les commentaires

Affiche du film AKIRA

Affiche du film AKIRA

Akira - Carte Blanche Fantoche / Le Japon imaginaire

 

Comme chaque année le festival FANTOCHE, festival du film d’animation de Baden avait reçu une « carte blanche » du NIFFF.

 

Dans le cadre des 150 ans de relations diplomatiques entre la SUISSE et le JAPON, ce fut AKIRA qui fut retenue.

 

Ce film culte de Katshiro Otomo, tiré d’un manga mondialement connu, a ravi aussi bien ceux qui l’avait vu à sa  sortie, que les plus jeunes qui le découvrait à cette occasion.

 

 Post apocalyptique, ce film d’animation est proche des films de Kaijū par certains aspects.

 

Les effets spéciaux sont d’une autre époque certes, mais les noms effets FX numérique et 3D, aurait-il apporté quoique ce soit de plus, pas sûr.

 

Disponible en DVD, il se doit d’être dans tout DVDthèque digne de ce nom.

 

Résumé du film

 

2019, Neo-Tokyo. Les guerres de gang font rage tandis que les militaires se lancent dans de mystérieuses expérimentations. Le chef-d’œuvre de Katsuhiro Otomo reste encore aujourd'hui une claque cinématographique indémodable qui, il y a plus de vingt ans, intronisa l'animation japonaise sur la scène internationale.

 

Fiche technique

 

Pays de production : Japan

Année de production : 1988

Durée : 124

Version : japanese

ST : français

Âge minimum : film tous publics

Genre : science-fiction, supernatural

 

Réalisateur : Katsuhiro Otomo

AKIRA TRAILERR OFFICIEL

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - Akira, DVD, Manga, Fantastique, Films, Festival, NIFFF Neuchatel Suisse, NIFFF, japan, Horreur

Kung Fu Divas / new cinema from asia / NIFFF

Kung Fu Divas / new cinema from asia

 

Film divertissant à la croisée des genres de la comédie dramatique, du Kung Fu.

 

L’humour est quasi permanent, même si sou jacent on peut voir la véritable misère et exploitation qui est faite pour les concours de beautés aux Philippines qui y sont un véritable fait (et problème) de société.

 

Mais ne prenez pas peur allez le voir, riez, amusez-vous, il faut parfois savoir ce lâcher, ce film vous en donnera l’occasion, en cela sait déjà pas si mal.

Rien n’a voir avec un chef-d’œuvre, on est bien d’accord, mais dans sa catégorie de « film ou je me lâche comme spectateur », il est bon !

 

Résumé du film :

 Deux Miss se crêpent le chignon avant de s’allier. Le blockbuster philippin qui va désintégrer votre conception du cinéma !

 

Fiche Technique et Casting

 

Pays de production : Philippines

 

Année de production : 2013

 

Durée : 115

 

Version : tagalog

 

ST : English, Français Âge minimum : 14

 

Genre : comedy, action

 

Réalisateur

Onat Diaz

 

Scénario Onat Diaz

 

Casting

Ai-Ai de las Alas

Marian Rivera

Roderick Paulate

Kung Fu Divas / new cinema from asia / NIFFF

Temple en bas Jeudi 10 Juillet 14 h 30 KUNG FU DIVAS

Voir les commentaires

Affiche Officielle Festival Lumiere 2014

Affiche Officielle Festival Lumiere 2014

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - Lyon, Films, Festival LUMIERE LYON, Cinéma, Festivals, Alien, Predro Almodovar, Prix

92 bulles Ganesha fanzine

92 bulles « Ganescha » Fanzine

 

Bonjour Alveen Art,

 

Vous représentez l’association 92 Bulles, pouvez-vous nous en dire plus.

Alveen Art.

 

Oui, l’association est née dans  les Hauts-de-Seine, nous sommes trois auteurs lyonnais, qui travaillent et qui publient pour cette association au Festival de la BD de Lyon, bien que Lyonnais tous les trois (Alveen Art, Blast Alx et Cyom An ) nous nous connaissions pas en réel, jusqu’à ce jour.

C’est la première fois que l’association 92 Bulles y est présente.

 

Historiquement nous sommes surtout sur la région parisienne, on a utilisé l’opportunité d’être trois anciens Lyonnais, pour faire connaitre l’association plus largement. Et présenter notre fanzine.

 

Stéphane Dubois,

Justement, présente-nous ce fanzine.

 

Alveen Art,

« Ganescha » est le fanzine de l’association, nous sommes sur un rythme de 4 fanzines par an, globalement chaque fanzine à un thème bien précis. Tous les membres de l’association définissent ensemble les thèmes des trois prochains numéros.

 

Le premier thème de l’année 2014 est l’érotisme.

 

Un en préparation sur le thème de la mythologie, le troisième sera sur le thème des superhéros.

 

Chaque auteur selon son temps, selon ces idées, va proposer des histoires qui seront publiées dans le fanzine.

 

Stéphane Dubois,

C’est une périodicité rare, pourquoi ce choix ?

 

Alveen Art,

Cela nous va bien, car nous sommes pour la plupart soit des amateurs, soit des semi-amateurs, et on des activités en parallèle, donc nous avons besoin de temps entre chaque histoire, bien souvent ont utilisé l’opportunité des thèmes pour créer de nouveaux binômes entre auteur et dessinateur, voir coloriste.

 

Stéphane Dubois,

Combien êtes-vous dans l’association ?

 

 Alveen Art,

Nous nous développons pas mal, nous sommes actuellement une cinquantaine de membres dans l’association, cela fait un « pool » important de créateurs.  

92 bulles Ganesha fanzine
dessin Cyom AN

dessin Cyom AN

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - Fantastique, Fanzine, BD, Manga, Festival, dessinateur, Auteur

Alex Porker « Les Demoiselles » Éditions Alexipharmaque

 

Alex Porker

« Les Demoiselles »

Éditions Alexipharmaque

 

Roman d’anticipation sociétal prenant comme parti pris que des « hyperenfants » peuvent être plus perturbé, plus pervers que les adultes.

 

L’histoire commence avec la découverte de « squelette vivant » d’enfants, de nombreuses enfants y sont impliquées.  On étouffe l’affaire, mais des années plus tard une des victimes cherche a faire connaitre la vérité.

 

Noir et pervers, glaçant et terrifiant ce roman d’anticipation se déroulant en 2035,  elle pose l’émancipation future des enfants.

 

L’auteur est un progressiste .

 

L’enfance et la pureté est un mythe, le procès d’Outreau nous en apporter un exemple flagrant.

Ce roman est très dérangeant à lire,  parfois un peu trop à utiliser des artifices littéraires, mais rien de rédhibitoire.

 

 

Résumé du Livre :

 

Sep­tembre 2025, en France, un fait di­vers dé­f­raie la ch­ro­nique. Aler­tée par l’odeur pes­ti­len­tielle, la po­lice re­t­rouve dans un ap­par­te­ment du 16ème ar­ron­dis­se­ment pa­ri­sien une fil­lette dans un état in­des­c­rip­tible. Ce sque­lette vi­vant, c’est la pe­tite Ju­lie Dar­rieux. C’est cette pe­tite fille qui, lors d’une vi­site au Louvre, a éc­hap­pée à la vi­gi­lance de ses pa­rents et s’est vo­la­ti­li­sée sans lais­ser la moindre trace. Dans cet ap­par­te­ment, à la porte con­dam­née de l’in­té­rieur et aux fe­nêtres mu­rées, la po­lice dé­couvre éga­le­ment les ca­davres de trois autres en­fants et ce­lui d’un adulte, à de­mi dé­vo­ré. Char­gé de l’af­faire, son enquête s’en­li­sant gra­duel­le­ment, l’of­fi­cier de po­lice Mi­c­hel Jam­bart a bien du mal à com­p­rendre ce qui s’est réel­le­ment pas­sé au 5 de la rue Charles Di­c­kens, jusqu’à ce qu’il soit con­tac­té par Ju­lien De Win­ter, un agent du ser­vice an­ti-cy­ber­pé­do­c­ri­mi­na­li­té de la Bri­gade de Pro­tec­tion des Mi­neurs, qui lui fe­ra alors de bien ef­f­rayantes ré­vé­la­tions sur un grou­pus­cule clan­des­tin d’en­fants aux théo­ries po­li­ti­co-sexuelles aus­si ef­f­rayantes que ré­vo­lu­tion­naires. Y a-t-il un lien entre ce grou­pus­cule d’en­fants et l’af­faire du 5 rue Di­c­kens ? Fi­na­le­ment, ap­rès une enquête ét­ran­ge­ment bâ­c­lée, les au­to­ri­tés clas­se­ront of­fi­ciel­le­ment l’af­faire, dite des « De­moi­sel­les », par un sui­cide col­lec­tif d’en­fants dé­viants. Quelques an­nées plus tard, Ju­lie Dar­rieux, la seule res­ca­pée, a gran­di. Elle pu­b­lie avec l’aide d’une jour­na­liste 5 rue Di­c­kens, livre-té­moi­g­nage à suc­cès re­la­tant son en­lè­ve­ment au Louvre, son em­p­ri­son­ne­ment dans l’ap­par­te­ment et le cal­vaire que lui firent su­bir ses geô­lières, trois fil­lettes, Ni­ki, Blon­dine et Cyl.

 

Biographie

 

Alex Porker

Né le 23 mai 1972, di­p­lô­mé de l’Ecole Na­tio­nale Su­pé­rieure des Beaux-Arts de Nan­cy, Alex Por­ker vit et éc­rit à Pa­ris. Il a no­tam­ment pu­b­lié Fer­mons les yeux, fai­sons un vœu (Her­ma­ph­ro­dite 2008) et Makeup Ar­tist (Alexi­p­har­maque 2010 ; eBook, ver­sion re­vue et cor­ri­gée, Alexi­p­har­maque 2012).

 

 

 

Bibliographie

 

 

Fermons les yeux, faisons un vœu, Alex Porker, Les Éd. Hermaphrodite.

 

Les demoiselles, roman, Alex Porker, Les Ed Alexipharmaque.

 

Makeup artist, roman, Alex Porker, les Ed Alexipharmaque

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - Horreur, Fantastique, science-fiction, Auteur, LITTERATURE, Livres

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Thêatre..

Pages

Hébergé par Overblog