Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>
A.O.C N° 43

A.O.C N° 43

A.O.C. 43

 

La nouvelle livraison d’Aventure Onirique et Compagnie vient de sortir.

 

Vous trouverez le sommaire ci-dessous.

 

Cette excellente revue qui publie nouvelles, articles sur l’écriture, sur la Science-fiction, la fantasy et le fantastique, viens en complément du fanzine Présences d’Esprits.

 

Adhérez à l’association et abonnez-vous aux deux périodiques.

 

Sommaire N° 43

Sommaire N° 43

Voir les commentaires

Pedro Almodóvar lors des Goyas 2010

Pedro Almodóvar lors des Goyas 2010

PEDRO ALMODOVAR

président du

70em Festival de CANNES

 

Nous venons d’apprendre que le Jury du 70 Festivals de Cannes sera présidé par Pedro Almodovar.

 

« Je suis très heureux de fêter le 70e anniversaire du Festival du film de Cannes dans cette fonction si privilégiée. Je suis reconnaissant et honoré et j'ai le trac…"Être président du jury est une lourde responsabilité et j’espère être à la hauteur des circonstances… Je peux vous dire que je vais me dévouer corps et âme à cette tâche, qui est à la fois un plaisir et un privilège", " a déclaré Pedro Almodovar, 67 ans, cité dans le communiqué

 

 

 

À noter toujours dans le cadre du Festival de Cannes que Pierre Lescure ( 2 juillet 1945 (Choisy-le-Roi - France) vient d’être réélu président du Festival de Cannes pour les 3 années à venir.

 

Biographie

 

Après avoir passé ses premières années à Calzada de Calatrava, Pedro Almodóvar déménage avec ses parents à l'âge de 8 ans (un doute plane encore sur sa véritable année de naissance) en Estrémadure. Issu d'une famille relativement pauvre de muletiers d'une région ravagée par la Guerre d'Espagne, il grandit entouré de femmes, ce qui ne sera pas sans conséquence sur son cinéma. Élève particulièrement doué, il étudie chez les Pères Salésiens et les Franciscains, une expérience douloureuse qui lui fera perdre la foi et motivera une certaine aversion pour la religion. Pour se détendre et sortir du carcan stricte de cette éducation, il fréquente assidûment les salles obscures.

 

 

A 17 ans, Pedro Almodóvar. part pour Madrid, seul, sans argent et sans travail, avant d'entamer un tour d'Europe qui le mène à Londres et Paris. Il souhaite ainsi apprendre le cinéma, mais, sur ordre de Franco, l’École Officielle du Cinéma vient de fermer ses portes. Après plusieurs petits boulots, il décroche un emploi de bureau à la Compagnie nationale de téléphone espagnole où il reste douze ans. Parallèlement, il écrit des scénarii, tourne, de 1974 à 1979, des courts-métrages en Super 8, fait la connaissance de Carmen Maura, ce qui l'entraîne à faire du théâtre au sein de la troupe indépendante "Los Goliardos" (au sein de laquelle il montre un goût certain pour le travestissement), et fonde un groupe punk-rock parodique "Almodovar y McNamara".

 

Avec l'arrivée de la démocratie en Espagne, il réalise, sur une période d'environ un an et demi, son premier long métrage Pepi, Luci, Bom et autres filles du quartier. Un film tourné en 16 mm, avec un budget dérisoire, et qui marque sa première collaboration avec l'actrice Carmen Maura. Alors que le mouvement culturel la Movida se développe, il tourne Le Labyrinthe des passions et Matador qui révèlent Antonio Banderas. Scénariste et réalisateur, il ajoute une corde à son arc en 1986, en fondant avec son frère Agustin Almodovar (qui abandonne sa carrière d'ingénieur en chimie pour produire des films), la société de production El Deseo (le désir). Le premier film produit par la société est La Loi du désir (sixième long métrage du cinéaste) en 1987. Par la suite, ils produiront tous les films réalisés par Pedro Almodóvar. Ce dernier prouve qu'il peut être omniprésent sur un projet en enfilant également les costumes de chef décorateur et de compositeur. A l'instar de son frère, il lui arrive même de faire quelques apparitions hitchcockiennes dans certains de ses films, comme dans La Loi du désir.

 

Baroque, adepte du kitsch et de la parodie, Pedro Almodóvar se fait un nom au-delà des frontières espagnoles avec Femmes au bord de la crise de nerfs, en 1988. Le cinéaste se montrant fidèle à ses acteurs, son cinéma est truffé de figures récurrentes, parmi lesquelles Carmen Maura, Victoria Abril, Penélope Cruz, ou encore Antonio Banderas, seule icône masculine de la filmographie de ce "réalisateur à femmes". Ce dernier se montre également assidu à Cannes, qu'il visitera à six reprises : 1992 (membre du jury), 1999 (en compétition avec Tout sur ma mère), 2004 (La Mauvaise éducation projeté en ouverture), 2006 (en compétition avec Volver), 2009 (en compétition avec Etreintes brisées) et 2011 (en compétition avec La Piel que Habito).

 

Avec Tout sur ma mère, qu'il dédie à sa mère, Pedro Almodóvar rafle un nombre impressionnant de prix : Prix de la mise en scène à Cannes, Oscar et César du Meilleur film étranger, Golden Globe et même sept Goya ! Trois ans après, il récidive avec Parle avec elle, et fait mieux encore : Oscar du Meilleur scénario, cinq prix EFA, deux BAFTA, le Nastro d'Argento, le César et beaucoup d'autres prix partout de par le monde, exception faite de l'Espagne. En 2004, il a l'honneur d'ouvrir la 59e cérémonie du Festival de Cannes avec sa Mauvaise éducation, une première pour un film espagnol. Avec ce film intimiste rappelant l'adolescence du réalisateur chez les Franciscains, il révèle un nouveau talent en la personne de Gael Garcia Bernal.

 

Deux ans plus tard, sa nouvelle comédie dramatique, Volver (portrait presque autobiographique de trois générations de femmes au sein de la classe ouvrière), lui permet de retrouver après 17 ans d'absence sa première égérie, Carmen Maura. Il réalise ensuite un rêve, en tournant à Lanzarote Les Etreintes brisées, île découverte pour la première fois par le cinéaste quelques mois après la mort de sa mère. Comme bien souvent au cours de la carrière du réalisateur, cette parenthèse nostalgique est suivie d'un film sombre : le thriller La Piel que Habito. Alternant les registres, c'est avec une comédie "aérienne", Les Amants passagers, qu'il revient deux ans plus tard.

 

En 2016, son 20ème long métrage, Julieta, évoque des thématiques qui lui sont chères comme celles du destin, de la culpabilité et de cette force mystérieuse et insondable qui nous pousse à quitter les personnes que nous aimons. (Source allociné)

 

 

 

Filmographie

Année 2016

Julieta

 

Année 2013

Les Amants passagers

 

 

Année 2011

La Piel que Habito

 

Année 2009

Etreintes brisées

 

Année 2008

La Conseillère anthropophage Court métrage

 

Année 2007

Viva Pedro: The Life & Times of Pedro Almodóvar

 

Année 2003

La Mauvaise éducation

 

Année 2002

Parle avec elle

 

Année 1998

Tout sur ma mère

 

Année 1997

 

En chair et en os

 

Année 1995

La Fleur de mon secret

 

Année 1993

Kika

 

Année 1991

Talons Aiguilles

 

 

Année 1990

Attache-moi !

 

Année1989

Femmes au bord de la crise de nerfs

 

Année 1987

La Loi du désir

 

Année 1986

Matador

 

Année 1985

Tráiler para amantes de lo prohibido (TV)

-

Année 1984

Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça ?

Année 1983

Dans les ténèbres

 

Année 1982

Le Labyrinthe des passions

 

Année 1980

Pepi, Luci, Bom et autres filles du quartier

 

Année 1978

Salomé Court métrage

 

Année 1977

Sexo va, sexo viene Court métrage

 

Année 1976

Muerte en la carretera Court métrage

Sea caritativo Court métrage

Tráiler de "Who's Afraid of Virginia Woolf ?" Court métrage

 

1975

Blancor Court métrage

El sueño, o la estrella Court métrage

Homenaje Court métrage

La caída de Sódoma Court métrage

 

Année1974

Dos putas, o historia de amor que termina en boda Court métrage

Film político Court métrage

Voir les commentaires

Bilan de la 44e édition du Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême

 

 

Bilan de la

44e édition

du Festival International de la Bande Dessinée

d'Angoulême

 

La 44e édition du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême vient de se terminer. Elle aura de nouveau permis d’ouvrir une fenêtre majeure sur le 9e Art.

 

Avec une programmation dense, éclectique et internationale, les festivaliers ont pu découvrir, ou redécouvrir, des œuvres incontournables, devenues des « classiques », telles que celles d’Hermann, Christin et Mézières, Will Eisner, mais aussi certaines encore trop méconnues, dont celles de Sophie Guerrive, Loo Hui Phang, Kazuo Kamimura.

 

La manifestation a ainsi réaffirmé sa vocation à mettre en avant les grands noms de la bande dessinée, mais également ses avant-gardes et ses jeunes talents.

 

L'événement aura été aussi un espace de création (avec ses Concerts de dessins®, le Concert de China Moses & Pénélope Bagieu, …) et de réflexion sur les enjeux de l'univers de la bande dessinée, comme la place des autrices et le statut des auteurs.

 

La visite de la Ministre de la Culture, qui a qualifié la manifestation de "joyau" en la comptant parmi "les plus grands Festivals", a donné une dimension supplémentaire à celle-ci.

 

Sous l'égide de son organisation et avec le concours des professionnels de la bande dessinée et des partenaires publics et privés, l'événement a ainsi globalement démontré sa dynamique, ce que de nombreux acteurs majeurs de celui-ci ont bien voulu souligner :

 

« Vous ne vous en rendez pas compte mais c’est un cadeau énorme. C’était déjà pour nous une très grande fierté que de figurer dans la sélection du plus grand festival de bande dessinée. »

Philippe de Pierpont, co-auteur de Paysage après la bataille (Fauve d’Or 2017)

 

« C’est cliché, mais ce Festival est incroyable. C’est un merveilleux rassemblement de créateurs, d’œuvres et de passionnés. Il n’y a rien de semblable ailleurs dans le monde ! En plus, Angoulême possède un charme qui lui confère une dimension humaine. »

Chris Claremont, auteur

 

« Après quatre jours passés à partager mon univers avec un public de tous âges, je suis très heureux que le Festival d’Angoulême m’ait fait confiance pour proposer « Un voyage au Château des étoiles ». À la fin du parcours, nous présentons une assez grande maquette de la Lune. En entrant dans la salle, j’ai entendu un élève demander à son voisin : « Tu crois que c’est la vraie ? ». Merci au festival et à l’équipe de l’exposition d’avoir permis ce moment. »

Alex Alice, auteur

 

« C’était mon 44e Festival, toujours dans la joie et le bonheur de vivre dans le monde de la bande dessinée. »

Jacques Glénat, Éditions Glénat

 

« Une très belle édition, et l’un des plus beaux palmarès de ces dernières années. »

Olivier Bron, Éditions 2024

 

« Très grand cru, très bien organisé, très bien équilibré en terme artistique. »

Philippe Ostermann, Éditions Dargaud

 

« Une grande cuvée, remarquable à tout points de vues. »

Serge Ewenczyk, Éditions çà et là

 

« Une édition extrêmement joyeuse et fédératrice pour les auteurs et nos équipes. Un vrai moment de partage et de découvertes. À titre personnel, le Festival le plus épanouissant que je n’ai jamais vécu. »

Benoît Mouchart, Éditions Casterman

 

« Toute l’équipe Dupuis est heureuse d’être de retour au Festival et d’avoir pu partager avec lecteurs et auteurs notre passion de la bande dessinée. Quatre journées enthousiasmantes de rencontres, d’animations, de surprises et d’expositions qui lancent une riche année 2017 pour Dupuis. À l’année prochaine ».

Julien Papelier, Éditions Dupuis

 

« Une exposition Kamimura élégante, touchante et émouvante, nous ont dit les visiteurs unanimes. Une grande claque, ont dit d’autres. Nous n’avons jamais vendu autant de mangas à un public totalement novice pour la majorité. Un grand bravo au Festival pour ce qui restera un sacré tour de force (150 originaux venus du Japon) et une belle ouverture d’esprit. Merci !! À bientôt pour 2018 ! »

Christel Hoolans, Éditions Kana

 

Voir les commentaires

44e Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême

Temps forts
Dimanche 29 janvier 2017

44e Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême

Du 26 au 29 janvier 2017



11 heures : Rencontres du Nouveau Monde, Un Moyen Âge extraordinaire, avec Sophie Guerrive et Vanoli
Forum du Nouveau Monde

11 heures : Projection, Diffusion des films des étudiants de l'EMCA
Pavillon Jeunes Talents - Espace Conférences

11h30 : Rencontres Palmarès, Prix Jeunesse, animée par Romain Gallissot
Musée de la BD - Auditorium 

12 heures : Rencontres Internationales, avec Tori Miki (Japon) et Mari Yamazaki (Japon)
Conservatoire - Auditorium

12h30 : Rencontres Palmarès, Prix du Public Cultura, animée par Claire Latxague
Espace Cultura

13h30 : Atelier Jeunesse, Atelier la tambouille (sur réservation), Des centaines de tampons, des milliers  d'histoires et une casserole qui fuit - De 7 à 14 ans, avec Camille Debray et Anna Griot
Musée de la BD - Salle de Médiation

14 heures : Rencontres Palmarès, Fauve d'Or, animée par Stéphane Beaujean
Espace Franquin - Salle Bunuel

14 heures : Rencontres Palmarès, Prix de la Série, animée par Sylvain Lesage
Conservatoire - Auditorium

15 heures : Rencontres Palmarès, avec le lauréat du fauve Polar SNCF, animée par Fred Ferrer et Fred Prilleux
Espace Polar SNCF - Place St Martial

15h30 : Rencontres Palmarès, Prix Révélation, animée par Romain Brethes
Espace Franquin - Salle Bunuel

15h30 : Rencontres Palmarès, Prix spécial du Jury, animée par Sylvain Lesage
Conservatoire - Auditorium

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - BD, Bande dessiné, Festival, Festival de la BD Angouleme

Palmarès officiel 2017

44e Festival International

de la Bande Dessinée d’Angoulême

Du 26 au 29 janvier 2017

 

 

 

Palmarès officiel 2017

 

 

 

FAUVE D'OR - PRIX DU MEILLEUR ALBUM

 

Paysage après la bataille

Philippe de Pierpont et Éric Lambé, Actes Sud BD/Frémok

 

FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX SPÉCIAL DU JURY

 

Ce qu'il faut de terre à l'homme

Martin Veyron, Dargaud

 

 

FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX DE LA SÉRIE

 

Chiisakobe, tome 4

Minetaro Mochizuki, Le Lézard Noir

 

 

FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX RÉVÉLATION

 

Mauvaises filles

Ancco, Cornélius

 

 

FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX DU PATRIMOINE

Le Club des divorcés, Tome 2

Kazuo Kamimura chez Kana

 

 

 

FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX DU PUBLIC CULTURA

L'Homme qui tua Lucky Luke

Matthieu Bonhomme chez Lucky Comics

 

 

 

FAUVE POLAR SNCF

 

L'Été Diabolik

Alexandre Clérisse et Thierry Smolderen, Dargaud

Voir les commentaires

Voir les commentaires

Published by Dominique Parenty - - Auteur, science-fiction, Livres, LITTERATURE

Palmarès des Prix Découvertes
Palmarès des Prix Découvertes

44e Festival International

de la Bande Dessinée d’Angoulême

Du 26 au 29 janvier 2017

 

Palmarès des Prix Découvertes de la 44e édition du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême.

 

 

 

Fauve d'Angoulême - Prix Jeunesse

La Jeunesse de Mickey

de Tébo chez Glénat

 

 

Mickey Mouse a (enfin) vieilli, et son arrière-petit neveu ne se lasse pas de questionner son célèbre aïeul sur ses aventures. Et pour cause, depuis sa première apparition en 1928, Mickey a tout vu et tout vécu ! Avec malice, le Français Tebo donne à Mickey un rôle de conteur (voire parfois de menteur), avec un trait qui rend brillamment hommage aux cartoons et à l'animation des premières années.

 

 

Tébo est né à Caen en 1972. Il crée dans Tchô ! la série Samson et Néon, dont le premier album est sorti en 1999, Captain Biceps (6 tomes parus) et Comment Dessiner ? avec Zep. Toutes ces séries sont adaptées en séries TV. Tébo a également illustré les livres scientifiques In Caca Veritas, In Pipi Veritas et Je pète donc je suis. En septembre 2010, Comix Buro a publié un sketchbook sur son travail. En 2011, il intègre l’équipe de Spirou pour la série L’Atelier Mastodonte. En 2012, Hélène Bruller lui écrit des textes pour une nouvelle série de livres jeunesse dans la collection Glénat Poche, son nom : Psicopattes (qui va être adaptée en série animée). Tebo est également le scénariste des trois tomes d’Alice au pays des singes, dessinés par Keramidas et publiés chez Glénat. Dernièrement, il a créé la série animée César et Capucine avec le producteur Futurikon pour la chaine France 5.

 

 

 

 

Palmarès des Prix Découvertes

Prix des écoles d'Angoulême

 

La Cantoche T.1 « Premier service » de Nob chez BD Kids

Toujours drôles et percutantes, les histoires de La Cantoche vous rappelleront des situations vécues par la plupart des élèves scolarisés. Au programme : amitiés, haines, jalousies, coups bas, glissades, gourmandises… Mais aussi pique-nique et barbecue, car l’ambiance cantine ne s’arrête pas au simple réfectoire de l’école. À la récré ou en classe verte, on passe son temps à manger et les blagues ne s’arrêtent jamais.

 

Palmarès des Prix Découvertes

Prix des collèges

 

Ninn, Tome 1 « La ligne noire » de Jean-Michel Darlot et Johan Pilet chez Kennes.

 

Ninn fut découverte tout bébé dans le métro parisien par deux ouvriers effectuant des réparations sur les voies. Aujourd'hui, Ninn a onze ans et le métro est son univers. Elle en connaît le moindre recoin et s'y sent comme chez elle. Mais en dépit de sa joie de vivre, Ninn se pose mille questions. D'où vient-elle ? Quels sont ces souvenirs lointains et incompréhensibles qui hantent ses souvenirs, elle qui n'a jamais mis le pied hors de Paris ? Pourquoi voit-elle, depuis peu, des essaims de papillons parcourir les galeries, invisibles aux yeux de tous sauf aux siens ? Toutes ces questions la taraudent, d'autant qu'une sourde menace la traque sans répit…

 

Palmarès des Prix Découvertes

Prix des lycées

 

L'Homme qui tua Lucky Luke de Matthieu Bonhomme chez Lucky Comics.

Par une nuit orageuse, Lucky Luke arrive dans la bourgade boueuse de Froggy Town. Comme dans de nombreuses villes de l'Ouest, une poignée d'hommes y poursuit le rêve fou de trouver de l'or. Luke souhaite y faire une halte rapide. Mais il ne peut refuser l'aide qui lui est demandée : retrouver l'or dérobé aux pauvres mineurs du coin la semaine précédente. Avec l'aide de Doc Wesnedsay, Lucky Luke mène une enquête dangereuse, car il est confronté à une fratrie impitoyable qui fait sa loi à Froggy Town, les Bone...

 

Palmarès des Prix Découvertes

Concours de la BD scolaire, parrainé par la MGEN

Prix d'Angoulême de la BD scolaire

Monde à part, Clémence André

Palmarès des Prix Découvertes

Concours de la BD scolaire

Prix Coup de coeur

Dans un monde sans berger, Léopold Kalinda

Palmarès des Prix Découvertes

Concours de la BD scolaire

Prix Scénario

Bien vu Monsieur Darwin, Kerrian Giammattei

Palmarès des Prix Découvertes

Concours de la BD scolaire

Prix Graphisme

Dessins jetés, Elliot Royer

Palmarès des Prix Découvertes
Palmarès des Prix Découvertes
Palmarès des Prix Découvertes
Palmarès des Prix Découvertes

Prix Jeunes Talents

Premier Lauréat

Jeux Olympiques des Athlètes Aléatoirement Répartis, Nassim Sarni

 

Deuxième Lauréat

Jour 1 : Qu'est ce que je fous là ?, Fabien Roché

 

Troisième Lauréat

L'Étang, Yannick Grossetête

Prix Jeunes Talents région

Pour une vie meilleure, Théo Masson

 

Palmarès des Prix Découvertes
Palmarès des Prix Découvertes
Palmarès des Prix Découvertes

Challenge digital

Premier Lauréat

Vidu et Batraf pour leur oeuvre interactive

L'Immeuble

 

Deuxième Lauréat

Antoine Maillard pour son oeuvre interactive

Roaxaca Zone

 

Troisième Lauréat

Camille Prieur de la Comble et Vincent Malgras pour leur oeuvre interactive L'Odyssée 2.0

 

Voir les commentaires

COSEY, Grand Prix

COSEY, Grand Prix

COSEY, Grand Prix

de la 44e édition

du Festival International de la Bande Dessinée

d’Angoulême

 

Au terme des deux tours du vote des auteurs et des autrices professionnel.le.s de bande dessinée, organisé par le Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême au cours du mois de janvier 2017, la majorité des suffrages est allée à Cosey. Les autrices et les auteurs consacrent ainsi par leur vote un auteur dont l’univers onirique, tourné notamment vers les pérégrinations et les cimes enneigées, a déjà réuni, depuis plus de quarante ans, des lecteurs d’une indéfectible fidélité.

 

Né le 14 juin 1950 en Suisse, Cosey, de son vrai nom Bernard Cosendai, entame sa carrière à la fin des années 1960 auprès de son compatriote Derib, auteur de la série Yakari. Figurant parmi les lauréats d’un concours organisé par le journal Spirou, il signe en 1969 une couverture pour l’hebdomadaire.

 

Dessinant par la suite pour différents journaux, il crée en 1975 dans les pages de Tintin un personnage auquel il va se lier durablement : Jonathan. Ni vraiment héros ni franchement anti-héros, Jonathan incarne dès son apparition une bande dessinée nouvelle, où l’aventure, tout en restant tournée vers les voyages lointains, est aussi volontiers introspective. Le personnage apparaît comme une figure un peu à part dans l’imaginaire du héros franco-belge : il se place d’emblée du côté d’une contemplation singulière, arpentant l’Inde, le Népal et le Tibet, en quête des autres comme de lui-même. Cette singularité, le personnage la doit à son créateur, qui lui a prêté ses sentiments, ses interrogations, ses impressions de voyages et ses goûts artistiques. Cosey a ainsi réalisé une bande dessinée que l’on pourrait aujourd’hui apparenter à l’autofiction, chose rare au moment où naît la série.

 

Nombreux sont les auteurs à avoir été marqués par la lecture de Jonathan, et à avoir été influencés plus généralement par le travail de Cosey : c’est le cas par exemple d’Étienne Davodeau ou encore de Manu Larcenet... Reconnu et honoré par la critique depuis de très nombreuses années, Cosey reçoit l’Alfred de la meilleure BD de l’année au Festival d’Angoulême en 1982, pour le 7e tome de la série Jonathan, Kate, puis l’Alph-Art du meilleur scénario, en 1993, pour Saïgon-Hanoï. Tout en revenant de temps à autre à Jonathan, héros au long cours dont la dernière aventure, Celle qui fut, est parue en 2013 (Le Lombard), Cosey publie par ailleurs les deux volumes du Voyage en Italie, qui inaugurent en 1988 la collection Aire Libre (Dupuis), où l’auteur réalise également Orchidea, Saïgon-Hanoï, Joyeux noël, May !, Zeke raconte des histoires et Une maison de Frank L. Wright. Il publie par ailleurs les deux volumes d’À la recherche de Peter Pan et Zélie Nord – Sud (Le Lombard), ainsi que Le Bouddha d’Azur (Dupuis).

 

Tenant d’une ligne claire aérienne soulignée par des couleurs douces, presque au bord de l’évanescence mais gorgées de lumière, Cosey est un observateur minutieux des grands espaces et des paysages du monde. Au coeur de cette oeuvre résolument tournée vers le voyage se trouvent les neiges éternelles des montagnes lointaines, et la promesse d’un ailleurs toujours à découvrir. Tout récemment, en 2016, l’auteur reprend le temps d’un album le personnage de Mickey Mouse dans Une mystérieuse mélodie (Glénat), hommage au héros mythique de Walt Disney où Cosey imagine la rencontre de Mickey et Minnie. Une manière inattendue d’inviter le lecteur, une fois de plus, à un voyage en bande dessinée.

 

BIBLIOGRAPHIE

Jonathan (Le Lombard)

1 - Souviens-toi, Jonathan (1977)

2 - Et la montagne chantera pour toi (1977)

3 - Pieds nus sous les Rhododendrons (1978)

4 - Le berceau du Bodhisattva (1979)

5 - L’espace bleu entre les nuages (1980)

6 - Douniacha, il y a longtemps... (1980)

7 - Kate (1981)

8 - Le privilège du serpent (1982)

9 - Neal et Sylvester (1983)

10 - Oncle Howard est de retour (1985)

11 - Greyshore island (1986)

12 - Celui qui mène les fleuves à la mer (1997)

13 - La Saveur du Songrong (2001)

14 - Elle ou dix mille lucioles (2008)

15 - Atsuko (2011)

16 - Celle qui fut (2013)

 

Jonathan Hors-série : Une autobiographie imaginaire en BD (2011)

Intégrale 1 (2009)

Intégrale 2 (2009)

Intégrale 3 (2010)

Intégrale 4 (2010)

Intégrale 5 (2010)

 

À la recherche de Peter Pan (Le Lombard)

Tome 1 (1984)

Tome 2 (1985)

Intégrale (2007)

Le Bouddha

Voir les commentaires

Auteurs présents au

Festival d’Angoulême 2016

 

 

Le Festival International de la bande dessinée d’Angoulême commence le 26 janvier 2016, vous trouverez sous divers format (photo, PDF, EXEL) les horaires d’un certain nombre de maisons d’édition.

 

Nous couvrons le festival comme chaque année, à bientôt.

 

Sarbacane

Sarbacane

Gallimard BD

Gallimard BD

A

Voir les commentaires

Couverture Rosko

Couverture Rosko

Rosko 2.

Les Enfants de Marie

 

Zidrou nous offre la fin de ce récit complet en 2 tomes, plus anticipation que SF, et très Big Brother, l’on retrouve les héros, bon ou mauvais, pris dans les filets, de diverses sociétés de presse et de consommations.

 

Sortie prévue le 25 janvier à la veille du festival de la BD d’Angoulême.

À ce propos vous trouverez (sous réserve), ci-dessous, le planning des horaires de dédicace des auteurs DELCOURT et SOLEIL au festival qui commence le 26 janvier.

 

 

Résumé

Pour Zidrou, notre avenir sera cynique et violent. La vision qu’il propose dans ce passionnant polar d’anticipation ne constitue pourtant pas un portrait si éloigné de notre société consumériste et déshumanisée.

 

Per Svenson, l’ennemi public numéro 1, s’est encore évadé et menace Épiphanie Kendricks, l’ultime cible de sa série sanglante entamée 6 ans plus tôt. Rosko, qui goûte désormais une retraite méritée, n’est pas dupe et voit dans la défaillance de la prison centrale la marque de Pimento TV, toujours en quête d’audience… Mais rien ne pourrait décider l’ancien flic à reprendre du service.

Rien ? Vraiment ?

 

Date de parution : 25/01/2017 / ISBN : 978-2-7560-5503-9

Scénariste : ZIDROU

Coloriste : KISPREDILOV Alexei

Illustrateur : KISPREDILOV Alexei

Série : ROSKO

Collection : MACHINATION

 

 

 

Biographies et Bibliographies

Zidrou

Né le 12 avril 1962 à Anderlecht (commune de Bruxelles), Benoît Drousie, dit Zidrou, effectue des études d'instituteur et exercera la profession durant quelque six ans, ce qui ne sera pas sans influence sur ses écrits futurs. Son premier scénario publié est illustré par De Brab dans le numéro de Noël 1991 de Spirou ("La triste fin du Père Noël"). L'année suivante, il fonde une sorte de studio de scénario avec son ami Falzar et commence à assiéger les éditeurs pour placer ses innombrables projets sous le pseudonyme des Potaches. Dès 1993, ses productions commencent à envahir les pages d'animation et les récits complets du journal de SPIROU. Par ordre chronologique d'apparition de ses illustrateurs, il fournit ainsi de la matière brillante et bien pesée à Wasterlain, Dan, Godi, Ernst, Clarke, Deliège, Evrard, Blatte, Fournier, Darasse, Bercovici, Glem, Jannin, Saive, Lemaître, Midam, Gazzotti, Mandryka, Éric Maltaite, Borrini, Will, Deth, Arenas, Thiriet, Gauthier, E411, Guilhem, Duclozeau, Piroton, Mazel, Bodart, Bosschaert, Wozniak, Plessix, etc. Rien d'étonnant à ce que certains de ses complices pour quelques pages exceptionnelles s'engagent ensuite sur de plus longs parcours et créent une série en sa compagnie. En 1992, il lance "Margot et Oscar Pluche" avec l'ami Falzar et la dessinatrice De Brab chez Casterman, où la petite fille et son drôle de chien aligneront six albums jusqu'en 1997. Le sympathique duo et toute sa famille en régulière augmentation ! déménageront l'année suivante chez Dupuis et ouvriront une nouvelle série de beaux albums intitulée "Sac à Puces". En 1995, il propose à Jean-Claude Fournier d'animer une suite de gags gastronomiques, "Les Crannibales", chronique fortement assaisonnée d'humour noir. Dans le registre de la parodie iconoclaste, il s'en prend peu après au respectable rédacteur en chef de Spirou et à ses œuvres. […]

 

Scénariste

 

3 Fruits (Les) Scénariste en 2015

Adoption (L') Scénariste en 2016

Beau Voyage (Le) Scénariste en 2013

Beaux étés (Les) Scénariste de 2015 à 2016

Best Of BD Numérique Scénariste en 2013

Boss (Le) Scénariste de 2000 à 2015

Bouffon Scénariste en 2015

Boule à zéro Scénariste de 2012 à 2016

Chlorophylle (Une aventure de) Scénariste en 2014

Choco Scénariste de 2000 à 2003

Client (Le) Scénariste en 2013

Clifton Scénariste en 2016

Crannibales (Les) Scénariste de 1998 à 2005

Crime qui est le tien (Le) Scénariste en 2015

Djizus Scénariste en 2012

Élève Ducobu (L') Scénariste de 1997 à 2017

Flagada (Le) - Nouvelle série Scénariste de 2008 à 2009

Flash Back Scénariste en 1995

Folies Bergère (Les) Scénariste de 2012 à 2015

Indivision (L') Scénariste en 2015

Jess Long Scénariste en 1995

Joyeuses nouvelles pour petits et grands Scénariste en 2010

Léonard Scénariste de 1985 à 2016

Lydie Scénariste de 2010 à 2012

Maître Corbaque Scénariste en 2011

Margot et Oscar Pluche Scénariste de 1992 à 1997

Marina (Zidrou/Matteo) Scénariste de 2013 à 2016

Mèche rebelle Scénariste de 2003 à 2004

Merci Scénariste en 2014

Mondaine (La) Scénariste de 2014 à 2015

Montreur d'histoires (Le) Scénariste en 2011

Peau de l'ours (La) Scénariste en 2012

Pendant que le roi de Prusse faisait la guerre qui donc lui reprisait ses chaussettes ? Scénariste en 2013

Promeneurs sous la Lune (Les) Scénariste en 2015

proTECTO Scénariste de 2006 à 2011

Ribambelle (La) Scénariste de 2011 à 2012

Ric Hochet (Les nouvelles enquêtes de) Scénariste de 2015 à 2016

Rik spoutnik magazine Scénariste en 2010

Rosko Scénariste de 2014 à 2017

Sac à puces Scénariste de 1999 à 2009

Sac à puces Scénariste de 2000 à 2008

Schumi Scénariste de 2011 à 2012

Scott Zombi Scénariste de 2002 à 2004

Shi (Zidrou) Scénariste en 2017

Spirou et Fantasio (Une aventure de) / Le Spirou de... scénariste en 2016

Tamara Scénariste de 2003 à 2017

Tourne-disque Scénariste en 2014

Tueurs de mamans Scénariste en 2013

Tuniques Bleues (Les) Scénariste en 2016

Un tout petit bout d'elles Scénariste en 2016

Vieille dame qui n'avait jamais joué au tennis et autres nouvelles qui font du bien (La) Scénariste en 2009

Waw ! Scénariste en 2015

Zigo le clown Scénariste de 2010 à 2012

Ducoboo Scénariste de 2006 à 2010

Buenos veranos (Los) Scénariste en 2016

 

Coloriste

Champagne (Le) Coloriste

 

 

Biographie et Bibliographie

Kispredilov, Alexeï

Naissance :le 13/07/1987 (FRANCE)

Alexeï Kispredilov naît le 13 juillet 1987en France. Sa passion pour le dessin naît très tôt, de ces heures passées à noircir des cahiers de San Goku et autres Simpson. Le bac en poche, il enchaîne un an en école prépa et... un mois et demi en école d’art, peu convaincu de pouvoir y assouvir sa passion naissante pour la bande dessinée. Quelques errances et remises en question plus tard, il rejoint la Maison des auteurs. Il a publié à plusieurs reprises dans le magazine Fluide Glacial. The Tatane’s hospital, sa première histoire éditée en album, figure dans le recueil collectif Joyeuses Nouvelles (éditions Dupuis) dont Zidrou a écrit l’ensemble des scénarios. Il travaille actuellement -toujours avec Zidrou au scénario- sur Even, une bande dessinée d’anticipation qui se déroule dans une société cherchant à contrôler la sexualité des individus et où règne un eugenisme basé sur l’apparence physique.

Sa Bibliographie

 

Rosko en cours de 2014 à 2017

Rosko 2. Les Enfants de Marie
Rosko 2. Les Enfants de Marie
Rosko 2. Les Enfants de Marie
Rosko 2. Les Enfants de Marie

dédicaces Delcourt

Plac

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Thêatre..

Pages

Hébergé par Overblog