Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Lettres de Femmes d’Augusto Zanovello   (NIFFF 2013)

Compétition Européenne des courts métrages

Court métrage d’animation

 

Durée : 11 minutes

Date de sortie : France : 10 juin 2013, Japon : 22 juin 2013

 

Seul film français, cette année, dans la Compétition Européenne des courts métrages du NIFFF 2013, il montre ce que fut la « Grande Guerre » (1914-1918) dans ce qu’elle a eu de plus horrible, et reflète bien le traumatisme quelle à laisser dans la mémoire collective.

Des soldats de papiers sont envoyez charger a la baïonnette ou sous les gaz et un infirmier les soignent avec les lettres de femmes qui tiennent à eux : mères, sœurs, femmes et  marraines de guerre.

Tourné en stop-motion dans les studios de La Ménagerie à Toulouse au sein de L’Usine (lieu de création artistique de Toulouse Métropole), entièrement réalisée avec papiers et cartons, tout y est dans les moindres détails comme la boue, la pluie, l’animation en stop motion de papier et de carton en stop est tout sauf simple.

Mais le plus important est l’émotion qui s’en dégage, émotion et horreur de ce qui fut la plus grande boucherie du XXème siècle.

Un film à voir

 

Résumé

Sur le front de la Grande Guerre, l’infirmier Simon répare chaque jour les gueules cassées des poilus avec des lettres d’amour, des mots de femme qui ont le pouvoir de guérir les blessures de ces soldats de papier. Simon, lui, semble à l’épreuve des trous, infroissable, indéchirable dans sa blouse blanche. Son secret, c’est sa marraine de guerre, qui occupe toutes ses pensées dès qu’il a un moment pour souffler. La savoir à l’abri quelque part à l’arrière lui donne l’énergie nécessaire pour affronter quotidiennement l’horreur et la mort. Mais lorsque la mort frappe là où on ne l’attend pas, des mots couchés sur le papier peuvent-ils encore effacer les douleurs ?

 

Prix

— Prix du Public au Festival International du Film d’animation d’Annecy 2013

— Coup de Cœur Unifrance à Cannes 2013

— Prix du Public au Festival « Autour du court » à Nogent-sur-Marne 2013

Sélections officielles

— Festival Animanima 2013 en Serbie

— Festival du film de BuSho (Budapest Short) 2013 en Hongrie

— Festival des Nouveaux Cinémas 2013 en France

— Festival International du Film d’Odense au Danemark OFF13

— Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel NIFFF 2013

— Festival du Film Français au Japon 2013

— Festival International du Film de Vébron 2013

— Festival du Film court en plein air de Grenoble 2013

— Festival « Faites de l’image » à Toulouse 2013

 

Distribution

Constantin Pappas : Simon

Adeline Moreau : Madeleine

Jérôme Pauwels

Martial Le Minoux

Véronique Uzureau

 

Fiche technique

Réalisation : Augusto Zanovello

 

Scénario : Augusto Zanovello et Jean-Charles Finck

Direction Artistique : Arnaud Béchet

Musique : Christian Perret

Montage : Étienne Jeantet

Producteur : Gilbert Hus et Luc Camili

Production : Pictor Média et XBO Films

Distribution : Agence du court métrage et Project Images Films

Pays d’origine : France

Préacheté par France Télévision et produit par Pictor Media /Xbo films, avec le soutien du CNC, de la Région Midi-Pyrénées et de la Région Rhône Alpes

affiche du film

affiche du film

Voir les commentaires

"Phase terminale" avec Thierry Frémont

(en recherche de producteur)

 

Projection inédite au BLOODY WEEK-END IV à Audincourt, en présence des réalisateurs, du film : « Phase terminale », futur long métrage réalisé par Alain Delmas et Jean-Yves Guilleux.

Lors de la projection en ouverture de la compétition internationale des courts-métrages, Alain Delmas et Jean-Yves Guilleux, on présenter leurs projets :

« Il s’agit d’un triller-horrifique, nous avons décidé de ne pas faire une bande-annonce, mais de tourné une des scènes du film. »   Explique Jean-Yves Guilleux, Alain Delmas ajoutant : « la séquence tournée que vous allez voir se situe exactement au milieu du film ».

Suite à la projection, ils répondent à quelques questions :

 Le projet en est ou, vous avez tourné une séquence de 2 minutes, vous prévoyez un long métrage ? 

« Initialement nous avions failli avoir un producteur, mais cela ne sait pas fait pour diverses raisons et nous sommes à la recherche d’un financement du projet et d’un producteur, il s’agira effectivement d’un long métrage. Il s’agit d’un film de zombie avec des gens “infectés”, mais l’originalité de notre film c’est la partie enquête de police “phase terminale”, un peu comme dans “Les Rivières Pourpres”.

Car c’est des patients qui sont soignés avec de nouveaux traitements et ils vont “dégénérer” en plein milieu du film. La partie zombie sera la seconde partie du film, la première est une enquête de police, d’un groupe de policiers dont fait partie Thierry Frémont »

« Nous ne voulions pas faire un film de zombies, dont on ne sait pas d’où sort “l’infection”, sans explication rationnelle, nous nous sommes documentés sur tout ce qui est régénérescences cellulaires, des trafics d’organes, nous avons mené une enquête médicale sur le sujet, nous avons voulu faire un film de zombies, mais avec des bases scientifiques. »

 Où avez-vous tourné les scènes dans l’hôpital ?

« Nous avons tourné cette séquence en une journée dans un vrai hôpital, en pleines activités, pour éliminer tous les problèmes et allez vite, avons tournez sans fond, uniquement avec la caméra au steadicam des gens passait en dessous, au-dessus, nous avons utilisé un couloir qui était en sous-sol et un avec de l’activité tout autour de nous dans les pièces y donnant, travaillaient tranquillement sans prise de son, nous avons tourné plus de plans que prévu sur le plan de travail, nous avions prévu de tourner six plans et à la fin de la journée nous en avions quatorze, a la machinerie il y avait une partie de l’équipe de Luc Besson, et le steadicameur de Guillaume Cannet.

Vous avez prévu un budget de combien pour ce film ?

“On devrait pouvoir le faire avec 3 à 4 millions, nous espérons que cela puisse se faire”

 

****************

Résumé :

Pour respecter une unité de temps, toute l’action se passe sur 3 jours. On suit l’évolution de plusieurs individus, notamment une équipe de policiers de chocs en Banlieue parisienne qui enquêtent sur un dangereux réseau albanais impliqué dans un trafic d’organes. Leur enquête va les conduire dans un étrange institut, où des malades en phase terminale subissent des expériences cliniques à l’origine d’une nouvelle pandémie. Nos flics ont donc 3 jours pour stopper ces dangereux trafiquants et pour éradiquer cette dangereuse pandémie hors du commun…

 

"Phase terminale" avec Thierry FREMONT

"Phase terminale" avec Thierry FREMONT

Voir les commentaires

BLOODY WEEK END IV:

Caroline Munro ( présidente du jury international)

Bonjour Caroline,

Vous présidez le jury de la compétition de court métrage pouvez-vous nous en dire quelques mots.

Mon ami Bobby Rhodes qui le présidait l’année dernière m’en avait parlé chaleureusement du festival, alors quand j’ai reçu la demande de Loïc Bugnon, j’ai tout de suite accepté. Je trouve que la sélection est de niveau international, avec de nombreux et jeunes talents.

Vous avez joué dans « L’Espion qui m’aimait (The Spy Who Loved Me) » le rôle de Naomi l’ami du Requin au côté de Roger Moore.

Roger Moore est un homme adorable et charmant, je l’aime beaucoup. C’est l’un des films qui a le mieux marché de la série,

On projette au festival Starcrash : Le Choc des étoiles ‎ (Starcrash / Scontri stellari oltre la terza dimensione) dans lequel vous faites le rôle de Stella Star, pouvez-vous nous en parler ?

Le tournage fut agréable avec mon ami Luigi Cozzi, mais très physique avec beaucoup de scènes ou je me bats  ou cours et une scène dans la neige (les extérieurs ont été tournés dans le Delta du Pô et les régions du sud de l’Italie et plus particulièrement la Calabre), j’en conserve un excellent souvenir et j’ai plaisir a retrouvé mon ami Luigi Cozzi (membre du jury du festival) pour une projection de ce film (le chat noir y était également présenté NDLR).

J’ai vraiment aimé incarner le rôle de Stella Star, j’avais comme partenaire Christophe Plummer et David Hasselhoff (son premier film NDLR), j’espère que les gens y ont pris du plaisir à le voir lors de la projection à ce festival.

 

Filmographie de Caroline Munro

1966 : G.G. Passion : Extra

1966 : Fumo di Londra : Extra

1967 : Casino Royale : Control Room Girl

1968 : Joanna : Extra

1969 : A Talent for Loving : Ms. Patten

1969 : Where's Jack? : Madame Vendonne

1971 : L'Abominable Docteur Phibes (The Abominable Dr. Phibes) : Victoria Phibes

1972 : Le Retour de l'abominable Docteur Phibes (Dr. Phibes Rises Again) : Victoria Phibes

1972 : Dracula 73 (Dracula A.D. 1972) : Laura Bellows

1974 : Le Voyage fantastique de Sinbad (The Golden Voyage of Sinbad) : Margiana

1974 : Capitaine Kronos, tueur de vampires (Captain Kronos - Vampire Hunter) : Carla

1975 : Evil Baby (I Don't Want to Be Born) : Mandy Gregory

1976 : Centre terre, septième continent (At the Earth's Core) : Princess Dia

1977 : L'Espion qui m'aimait (The Spy Who Loved Me) : Naomi

1979 : Starcrash : Le Choc des étoiles ‎ (Starcrash / Scontri stellari oltre la terza dimensione) : Stella Star

1980 : Maniac : Anna D'Antoni

1982 : Les Frénétiques (The Last Horror Film) : Jana Bates

1986 : Le Jour des fous (Slaughter High) : Carol Manning

1987 : El Aullido del diablo : Carmen

1988 : Maigret (TV) : Carolyn Page

1988 : Les Prédateurs de la nuit (Faceless) : Barbara Hallen

1989 : Il Gatto nero : Nora McJudge

1994 : To Die For : Mrs. Pignon

2003 : Flesh for the Beast : Carla the Gypsy

2005 : Domestic Strangers : Counselor

2006 : The Absence of Light : Abbey Church

2009 : Eldorado : Peaches

Caroline Munro
Caroline Munro

Caroline Munro

Voir les commentaires

Bloody Week End chapitre IV :

Série TV « V » avec Sirian Légion

Bonjour Diana,

Tu es l’un des principaux personnages de la série TV : « V » plus sérieusement on est au stand de l’Association Sirian Légion, dans le cadre de la convention SF du Bloody Week End chapitre IV dont tu incarnes le personnage.

Tu peux nous parler de cette association.

C’est une association francophone, nous regroupons des Français, belges et suisse, fans de la série : V des années 80, et de V 2009.

Vous existez depuis quand ?

Nous avons été fondées, il y a deux ans.

Je vois que vous êtes aussi collectionneurs, je vois pas mal d’objets collectors sur votre stand. Vous étiez présent lors des précédentes éditons ?

 C’est la première fois que nous avons un stand à cette convention, nous sommes très contents de l’organisation, de partager avec le public notre passion.

Nous allons demander à un « soldat reptilien » pourquoi cette passion pour cette série culte ?

En premier il y a le souvenir, cela nous a marqués dans notre jeunesse, mais surtout l’identité même de la série des valeurs quel prône, c’est qui fait que l’on l’apprécie.

Vous vous incarné « l’Ambassadrice de la Paix » à ce stand que pouvez-vous nous en dire ?

La série est une série post 11 septembre avec un discourt un peu différent, sur l’infiltration de l’ennemi à l’intérieure, « l’Ambassadeur de la paix » a pour rôle de séduire des humains avec le programme « vivre à bord », pour enrôlé les humains pour subir de soi-disant expérience médicale, pour récupérer en fait leurs ADN. Les « visiteurs » ont des problèmes et manque de ressources qu’ils viennent piller et piller l’humanité.

Un autre « soldat »

Moi c’est « Willie » dans la série originale de Kenneth Johnson, le message qu’il voulait faire passez, c’est surtout au niveau de la dictature, la Résistance, les gens qui se battent pour sauver les autres et pas eux seulement.

Vous faites souvent des conventions ?

Nous en faisons en fonction de la disponibilité de nos membres environ quatre ou cinq par ans, nous sommes tous bénévoles, dont une quinzaine en costume.i

Bloody Week End chapitre IV : Série TV « V » avec Sirian Légion

Voir les commentaires

Les personnalités marquantes de la 13ème édition

NIFFF 2013

 

 

Larry Cohen, Renny Harlin et Cliff Martinez côtoient la relève du cinéma suisse au NIFFF 2013 J-8 avant le coup d'envoi du Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel. La 13ème édition 0s’annonce riche en rencontres et découvertes. Après la présentation du programme complet et des premières qui ponctueront cette 13ème édition, survol des différentes personnalités qui feront vivre le festival et des conférences qui feront découvrir au public la face cachée des génériques de films et les processus de mise en musique.

Les personnalités marquantes de la 13ème édition

Larry Cohen, figure de proue du cinéma horrifique américain sera l’invité d’honneur de cette 13ème édition et viendra présenter une dizaine de ses œuvres les plus significatives, dont la fameuse trilogie It’s Alive, ainsi qu’un programme composé de trois des épisodes TV qu’il a scénarisés.

Les incontournables compositeurs américains Cliff Martinez (Drive, Only God Forgives) et Jeff Grace (We Are What We Are en compétition internationale) seront présents dans le cadre la rétrospective When music scores, ainsi que le compositeur suédois Johan Söderqvist (Tannöd, Insensibles), le français Marc Teissier Du Cros (Drive, Virgin Suicides) fondateur du label Record Makers et Laurent Guido, professeur à l’Université de Lausanne et grand spécialiste de la thématique.

Dans le cadre du nouveau programme très attendu Histoires du genre, les spectateurs auront la chance de rencontrer le cultissime cinéaste allemand Roland Klick qui viendra présenter deux de ses films qui borderont la projection de The Heart is a Hungry Hunter, un documentaire qui lui est dédié, réalisé par Sandra Prechtel, également présente.

Dans la prestigieuse compétition internationale, la réalisatrice française Marina de Van proposera Dark Touch, le réalisateur finlandais Renny Harlin (Die Hard 2, Cliffhanger, Deep Blue Sea) sera là pour présenter et défendre son dernier film The Dyatlov Pass Incident tandis que le producteur Raphaël Margules présentera en première mondiale Contracted. Le réalisateur thailandais Kongkiat Komesiri offrira quant à lui The Gangster dans la compétition New Cinema from Asia. Dans la section Ultra Movies, le réalisateur italien Federico Zampaglione proposera sa vision du Giallo avec Tulpa en première suisse.

Autre réalisateur présent à Neuchâtel, Yann Gonzalez dévoilera son premier long métrage, Les Rencontres d’Après Minuit.

Le Jury international

François Cognard, producteur français (Amer, Insensibles, L'Etrange couleur des larmes de ton corps) et Co créateur de la revue de cinéma Starfix, mènera un jury aux personnalités nuancées. A commencer par Orson Scott Card, l’un des auteurs essentiels de la littérature de science-fiction contemporaine (Le Cycle Ender) et invité spécial du forum littéraire New Worlds of Fantasy. Pour les épauler, Frederike Dellert directrice du Fantasy Film Fest, Jean-François Rauger, directeur de la programmation de la Cinémathèque française et auteur de plusieurs ouvrages sur le cinéma, Kim Newman, journaliste anglo-américain et rédacteur pour les revues Sight & Sound et Empire et auteur de nombreuses fictions (The Night Mayor, Bad Dreams). Ils auront la lourde tâche de départager 14 longs métrages en provenance de 9 pays.

Un festival en prise directe avec la création suisse

Dans le cadre de la compétition SSA/Suissimage de courts métrages helvétiques, une conférence très prisée permettra aux spectateurs de rencontrer la relève du cinéma suisse alors que la compétition internationale offrira pour la première fois deux films suisses en compétition et présentés par leurs réalisateurs, Der Ausflug de Mathieu Seiler et Chimères de Olivier Beguin.

L’annonce des lauréats du Call for project Swiss Games

2012/2013 donnera l’occasion de rencontrer l’avant-garde des développeurs de jeux vidéo suisses. Le forum littéraire New Worlds of Fantasy permettra de redécouvrir le fantastique dans son acceptation pluridisciplinaire : les nouvelles voies de la narration au cinéma seront explorées par Samuel et Frédéric Guillaume ainsi que Vincent Gessler. Les artistes lausannois Guy Meldem et Philippe Daerendinger proposeront une performance monumentale dans le cadre de Actual Fears, collaboration du CAN et du NIFFF.

Imaging The Future et son nouveau Jury VFX

A découvrir lors du symposium Imaging The Future, des intervenants prestigieux dont Henry Hobson (Snow White and the Huntsman, Rango, Robin Hood) qui proposera une réflexion sur son travail et l’art du générique de film, Scott Ross, general Manager chez LukasFilms et membre du Jury VFX avec Laurent Brett et Pascal Montjovent, qui décernera le prix Imaging The Future pour la première fois cette année, ou encore Bastien Grivet, concept artist et matte painter qui offrira un séminaire sur la cinématique de jeu, considérée entre cinéma et jeu vidéo.

affiche NIFFF 2013

affiche NIFFF 2013

Voir les commentaires

Palmarès des courts-métrages en compétition

du bloody week-end 2013

Grand prix :

Mascarades D'Alexandre Jousse


Prix du meilleur film d'animation :

Trame de Michaela PAVLATOVA


Prix des meilleurs effets spéciaux :

Jack Attack de Antonio PADOVAN


Prix du meilleurs scénario :

Ma plus belle cravate d' Emmanuel PASQUET


Prix du public :

Nostalgic z de Karl BOUTEILLER

 

Courts-métrages de FICTION en compétition

 Mascarades

 France 2013 11'09''

 Réalisation : Alexandre JOUSSE

 A paris, dans les années 20, une jolie prostituée monte dans un hôtel de passe avec un étrange client masqué. Une fois dans la chambre, le client refuse obstinément de retirer son masque….

 

 

 Ma plus belle cravate

 France 2012. 5'40''

 Réalisation :Emmanuel PASQUET

 Un jeune homme, peu dégourdi effectue son premier jour comme vendeur dans un magasin de chaussures, son premier client, un ogre, lui demande une canne à pêche…

 

 Un monde meilleur

 Belgique. 2012. 23'30''

 Réalisation : Sacha FEINER

 Henry, citoyen zélé d'un Etat dictatorial impitoyable, s'est toujours livré corps et âme à son travail au Ministère des Dénonciations. Mais soudain, le régime s'effondre, voyant du jour au lendemain la transformation de ce monde froid, technocratique et paranoïaque en une étendue idyllique et caricaturale de champs verdoyants, chantants et libres.

 

 The Island Keeper

 France • 2012 • 5′

 Réalisation : Aude CABANNES, Julien MALOT, Charlotte PIPET

 Un homme tente de s'échapper d'une prison située au beau milieu d'une île, mais sa fuite ne sera pas sans difficultés lorsqu'il rencontre le plus étrange des gardiens.

 

 

 La dame blanche

 Suisse. 2012. 15'

 Réalisation : Arnaud BAUR

 Un soir, Nathan prend en stop une jeune fille prénommée Marie qui lui indique une adresse où elle doit se rendre. Pendant le trajet, cette dernière annonce à Nathan que sa fin est proche juste avant qu'une voiture arrive à contre sens.

 

 Jack Attack

 USA 8'

 Réalisation :Antonio PADOVAN et Bryan Norton

 La Baby-sitter préférée de Jack, Elizabeth lui fait découvrir l'art de la sculpture de citrouilles dans la nuit d'Halloween. Rien ne sera jamais plus pareil ...

 

 

 Baby Sitting

 France 2012 20'

 Réalisation : Lucas MASSON

 Une jeune fille est engagée comme baby-sitter par un couple qu'elle ne connaît pas. Surprise par l'étrange attitude des deux enfants, elle invite des amies à lui tenir compagnie. Elles ne se doutent pas que ce sera la pire soirée de leur vie…

 

 

 Tommy

 France 8'30 ‘'

Réalisation :Arnold DE PARSCAU

 Lors d'un dîner familial, le jeune cadet de neuf ans se met à imaginer une famille idéale. Ces étranges règlements de comptes avec son père, sa sœur et sa mère, le ramèneront brusquement à la triste réalité.

 

 

 Tristes ombres

 France. 2012. 17'

 Réalisation : Paul LACCARRIERE

 Par nuit noire, un adolescent se réveille en pleine rue, allongé sur le trottoir. Hagard, il rentre chez lui, marqué au poignet par une étrange morsure qu'il dissimule aux yeux de ses parents. La soirée avance et, tandis que la douleur dans son poignet ne cesse de croître, l'adolescent semble craindre une présence cachée dans les ombres. 

 

 

 Decapoda Shock

 Espagne 2011 9'

 Réalisation : Javier CHILLON

 Un astronaute retourne sur la Terre après un accident sur une planète éloignée. Quand il découvre qu'il a été victime d'un complot, il décide de se venger en s'en prenant aux responsables de la mort des membres de sa famille…

 

 The Trap

 Belgique. 2012 .4'

 Réalisation : Alberto LOPEZ

 Un mur planté au milieu d'un terrain vague abandonné.

 Au loin, un homme s'en approche.

 Il ne sait pas encore qu'un piège l'attend...

 

 

 L'homme à la cervelle d'or

 France.2012 16'

 Réalisation: Joan CHEMLA

 Stanley a sept ans quand il découvre par hasard que son cerveau est en or.

 

 

 Maximilien

 France .2012. 6'20''

 Réalisation : Lewis EIZYKMAN

 Depuis le temps qu'il en rêvait, Maximilien, de son piercing en argent….

 

 

 Nostalgic z

 France .2012. 14'17''

 Réalisation :Karl BOUTEILLER

 Deux survivants expliquent comment tuer les différents types de zombies, du simple zombie chômeur au redoutable zombie banquier.

 

 

 Orphyr

 France.2012. 16'40 ‘'

Réalisation: Jonathan DEGRELLE

 Et si la nature vous donnait un petit coup de pouce ? Orphyr est paysan. Un soir où il quitte le bistrot de la Frédine, il rencontre La Dame Verte. Celle-ci lui fait un présent qui changera son quotidien...

 

 

 Les aventures du joyau mystique

France 2012 8'

 Réalisation : Kaspar DODIN

 Un célèbre archéologue est à la recherche d'un fabuleux trésor d'un valeur inestimable, mais une fois l'objet en sa possession, il se rend compte qu'il n'est pas le seuil à le convoiter…

 

 

 Bad toys II

France 2012 5'45''

 Réalisation :Daniel BRUNET et Nicolas DOUSTE

 Des braqueurs en fuite, deux flics de choc sur leurs traces : Une course-poursuite où tout n'est pas jouet…

 

 

 Valse Macabre

France 2012 7'13

 Réalisation : Alexis BAUDOIN et Quentin FOUQUE

 Difficile de fêter ses cinquante ans de mariage quand les zombies s'y invitent…

 

 

 Mamembre

France 2012 6'35''

 Réalisation : Quentin CAVADASKI, Caroline DIOT, Christophe FEUILLARD, Guillaume GRIFFONI, Clarisse MARTIN, Sylvain PAYEN et Julien TI-I-TAMING.

 Dans une société où les personnages changent de membres comme de chemises, ce film noir/fantastique raconte l'histoire d'une mère, la quarantaine, surprotectrice envers sa fille adolescente. Le seul recours de la fille pour retrouver sa liberté est de manger sa mère…

 

 

 Perinde Ac Cadaver

France 2012 5'

 Réalisation : Philippe CRIFO

 Fidèle à l'idéal ascétique d'obéissance des moines du Moyen Age, des paysans se soumettent totalement aux ordres d'une instance supérieure.

 

 

 Tram

France 2012 7'

 Réalisation : Michaela PAVLATOVA

 Le quotidien d'une conductrice de Tram se verra chambouler un beau matin. Au gré des secousses et des vibrations de la route, au rythme des tickets introduits dans le composteur, le véhicule s'érotise !

 

 

 Leo Croissant

Espagne 2012 9'

 Réalisation : Ruben MATEO-ROMERO

 Leo est une jeune mouche seule dans le monde , elle trouve de la compagnie chez un vieux professeur amer ...

 

 

 

Hors compétition

 

 

 Behind The Bush

France .2012 13'

 Réalisation : Yoann LUIS

 Humiliation et violence rythment le quotidien de cet homme brisé. Le silence est son refuge, la perversion son exutoire. 

 

 Feed To Kill

France 2013 4'18

 Réalisation : Mathieu BERTHON

 Didier, un jeune homme sans le sou décide de participer à des concours clandestins de potage afin de sauver sa sœur d'une maladie grave.

 

 

 La nuit du Saigneur

France 2013 13'

 Réalisation : Stéphanie FLORENTINA

 Les nuits à Paris ne sont jamais sûres. Surtout lorsqu'un écrivain se prend à rêver d'une créature aussi sensuelle que sexy et qu'il découvre qu'elle est bien réelle. Mais qui est-elle vraiment ? Projection d'un fantasme profond ou tout simplement un appel secret pour un rendez-vous sanglant ? La tentation sera trop forte et toute résistance deviendra impossible lorsqu'il rencontrera la beauté captivante de cette femme vampire.

 

 

 Silence

France 2013 14'

 Réalisation : Pierre-Gil LECOUVEY

 Octave et Mélodie, deux étudiants dissipés, décident par défi de se laisser enfermer dans la bibliothèque .Mais ils ignorent encore que le silence se respecte, même la nuit.

 

 

 La migala

Espagne 2011 14'

 Réalisation : Jaime DEZCALLAR

 Un homme arachnophobe achète une tarentule venimeuse pour la libérer dans son appartement.

 

 

 Autopsie d'un porc

France 2013 15'

 Réalisation : Sébastien SONET

 La mémoire est un cancer…Même quand elle s'efface, elle laisse des marques, des griffures, des petites balafres qu'on s'empresse de transformer en regret…

L’histoire d’un veuf projeté dans l’abîme de la solitude.

photos des films primé
photos des films primé photos des films primé
photos des films primé photos des films primé

photos des films primé

Voir les commentaires

Bloody Week End IV: Logan’Run – “L’ Age de Cristal »

Bonjour Alexis,

Tu es collectionneur et fan de la série « Logan » Run – L’Âge de Cristal », tu peux nous dire comment est venue cette passion pour cette série TV ?

Enfant, je l’avais vu passer sur France2, comme beaucoup de monde, et je ne l’avais pas trop « calculé » plus que cela. C’est quand j’ai vu la rediffusion de 1999, sur « 13 Rue », il avait fait une belle rediffusion en passant le film en 1er et ensuite la série TV, donc dans l’ordre comme la diffusion aux USA. À ce moment-là, j’ai vraiment redécouvert la série, j’ai vraiment été passionné par l’histoire et les personnages qui étaient dedans.

Ce qui ma particulièrement intéressez c’est le pistolet utilisé dans la série, qui est un prop fonctionnel, c’est-à-dire qu’il fonctionne vraiment en faisant sortir une flamme rouge, a partir de la, j’ai fait des recherches sur Internet pour trouvez des informations.

En réalité, peu de sites parlaient à l’époque de « L’Âge de Cristal » en France, j’ai donc décidé de créer un site consacré à cette série (voir lien ci-dessous). Le but était de mettre un maximum d’informations sur le site, à partir du moment de la création du site, je me suis mis à collectionner, ce qui gravitait autour du film et de la série TV.

Vous présenter au  Bloody Week End IV, une grosse partie de votre collection, dont le pistolet.

Oui, il est fonctionnel, il est difficile à trouvez, car on le trouve qu’aux USA, j’aie mis 5 ou 6 ans pour le trouver. J’ais commencer cette collection à partir de 2002, j’ai trouvé des petites répliques des pistolets, soit en plastique, soit en résine, puis les romans en français, et petit à petit grâce à Internet je l’est complété.

J’ai découvert qu’ils avaient édité les premiers romans en français, qui sont passés assez inaperçus, les DVD du film.

Je les vois aussi en bande dessinée.

Oui dans les années 70, des comics ont été édités aux USA. Certaines reprennent l’histoire du premier livre, et d’autres l’histoire du film, ils font une réédition actuellement d’un nouveau comics aux USA, qui reprend le tome 1 de la trilogie des romans.

Qu’elles sont les différences entre le film et les romans de William F.Nolan?

Le film ayant été réalisé dans les années 70, ils n’avaient pas les moyens techniques ni le budget de faire ce que contenait le roman. Ils ont fait un monde clos sous la « Cité des Dômes », alors que dans le roman c’est le monde entier qui est sous la domination des ordinateurs, c’est la principale différence.

Je vois un disque laser japonais.

Oui, le film a été édité sur presque tous les supports dans le monde entier, parce que le film à sa sortie en salle a eu un très grand succès dans le monde entier, contrairement à la série TV, et il s’agit d’une édition japonaise sur un disque laser, ancêtre du DVD actuel.

La série n’a absolument pas marché y compris aux USA, d’où le peut de produits dérivés sur la série TV, le film ce rapproche plus du roman originel et les fans apprécie plus.

J’encourage les gens à découvrir et à devenir fans de cette série qui est vraiment très belle, et à venir visiter notre site.

Le site www.age-de-cristal.fr

Logan'Run L'Age de Cristal

Logan'Run L'Age de Cristal

Voir les commentaires

  • LeDouble (dessinateur, stroryboardeur,)

  • « Friskoz Invaderz From Space »

    Bonjour LeDouble,

    Tu peux te présenter ?

    Je suis le scénariste de « Friskoz Invaderz From Space » avec Niro comme dessinateur et coloriste (Friskoz Invaderzen  [Indeez urban editions], Mutafukazen [Ankama Éditions], Star Trek [Delcourt], c’est le premier tome d’une trilogie, c’est ambiance série Z, science fiction post-apocalyptique.

    Je suis à la fois le scénariste et le stroryboardeur, j’ai fait tout le découpage et les dialogues, l’histoire je l’ai faite en partenariat avec Niro.

    Tu peux nous donner le contexte de l’histoire.

    On part du principe que 2012 est vraiment arrivé, avec la montée des eaux, la Terre c’est retrouvez submerger avec des milliers de morts et il ne ne reste qu’une ville qui était très en hauteur et est devenu une ile.

    L’histoire ce déroule sur cette ile, et il c’est développer dans cette ile une politique anti-migratoire très sévère, ils ne veulent pas des survivants, ils ont à peine de quoi vivre et ils rejettent tout ce qui est les réfugié climatique.    Et dans cette ambiance un peu délétère, on suit les aventures Nick Loomis un détective privé, c’est inspiré du docteur dans Halloween, ils y a pleins de clins d’œil aux films d’horreur, que l’on trouve un peu partout dans l’album.   

    Ca particularité c’est la même que le dessinateur, c’est qu’ils sont tous les deux handicapés, Niro a le syndrome de little, c’est-à-dire une atrophiée des membres inférieures, et Nick Loomis marche avec des béquilles.

    J’ai voulu travailler la dessus parce que Niro est venu avec ce personnage-là qui changeait un peu de ce que l’on a l’habitude de voir.

    C’est Niro qui a proposé ce personnage ?

    Exactement, il a proposé tout l’univers, toute l’idée et ensemble on a travaillé et préféré positionné ça dans une ambiance de science-fiction post-apocalyptique, car généralement les films de science-fiction, c’est une occasion de parler de chose qui dérangent.

    C’est édité par qui ?

    C’est sorti chez Indeez urban éditions dans leur collection : Urban, le premier tome fait 92 planches.

    Le tome 2 devrait sortir en janvier 2013, le suivant a déjà une trentaine de pages finie.

    Puis-je te demander ce que tu avais fait avant ?

    C’est ma première bande dessinée importante, j’ai travaillé il y a 4 ans avec un petit éditeur numérique, j’y faisais une série uniquement disponible sur Internet, avec des dragons dans un bar, cela parlait également de la fin du monde.           

    Quelles sont les références et les influences pour « Friskoz Invaderz From Space »?

    Concernant « Friskoz Invaderz From Space » on est sur du post apocalyptique, cela n’est pas « Ken, le survivant » ou « Mad Max », on est entre les deux, les influences c’est plus les séries Z, on c’est permis un humour très gras et gore également, c’est ce que nous aimons.

     Les références graphiques, c’est plus Niro qui aurait pu vous en parler avec des films comme « Bad Taste » de Peter Jackson de la première époque.

    Moi c’est les TROMA, « Elmer, le remue-méninges », on est plus dans cette ambiance, Niro à réussit faire ressortir des couleurs, c’est très marqué « Métal, » la musique Métal, Niro étant un fan de Métal.

    On as des passage un peu gore, il a vraiment fait un travail sur les couleurs qui est magnifiques, de la texture, je suis très content de travaillé avec lui, car il a beaucoup de talent.

    À plus long terme quels sont tes projets ?

    Je prépare une autre bande dessinée, c’est un thriller avec des légumes, cela serrât, je pense, a voir, l’idée c’est aussi des fruits et des légumes qui s’embrouille entre eux, il y aura aussi des recettes de cuisine.

  •  

     

     

    Réalisé au Salon de la BD de Lyon

     

     

LeDouble
LeDouble

LeDouble

Voir les commentaires

Festival lumiere 2013  :

Quentin Tarantino Prix Lumière 2013

 

C’est le cinéaste Quentin Tarantino qui recevra le 5e Prix Lumière lors du festival Lumière, qui se déroulera à Lyon et dans le Grand Lyon du lundi 14 au dimanche 20 octobre 2013. Il succèdera à Clint Eastwood, Milos Forman, Gérard Depardieu et Ken Loach.

Décerné par Bertrand Tavernier, Thierry Frémaux et l’équipe de l’Institut Lumière, le Prix Lumière est attribué à Quentin Tarantino pour l’ensemble de sa carrière, pour sa cinéphilie irradiante, pour les hommages rendus à l’intérieur même ses films à la toute la mythologie du septième art (cinéastes, actrices, acteurs, musiciens, etc.), et la façon dont il dit tout le temps : « VIVE LE CINEMA ! ».

Agé de 50 ans, auteur de huit longs métrages, d’une quinzaine de scénario, d’épisodes télé et vainqueur de la Palme d’or à Cannes pour Pulp Fiction en 1994, Quentin Tarantino est réalisateur, scénariste, producteur et acteur. Toute son oeuvre n’a cessé de rassembler le public et la critique : Reservoir Dogs, Pulp Fiction, Jackie Brown, Kill Bill : Volume 1, Kill Bill : Volume 2, Boulevard de la mort, Inglorious Basterds, Django Unchained sont tous devenus des standards de la cinéphilie mondiale.

Alors que toute part les spectateurs mondiaux connaissent par coeur son cinéma, Tarantino, qui vient de connaître son plus grand succès public avec Django Unchained, reste un cinéaste à l’oeuvre personnelle, singulière, brillante et mystérieuse.

La remise du Prix Lumière aura lieu à l’Amphithéâtre du Centre de Congrès de Lyon le vendredi 18 octobre devant 3 000 personnes.

Le Prix Lumière a été créé par l’Institut Lumière afin de célébrer à Lyon un(e) cinéaste ou une personnalité du septième art, à l’endroit même où le Cinématographe a été inventé par Louis et Auguste Lumière et où ils ont tourné leur premier film, Sortie d’Usine, en 1895. Parce qu’il faut savoir exprimer notre gratitude aux metteurs en scène et aux artistes du cinéma qui habitent nos vies, le Prix Lumière est une distinction qui repose sur le temps, la reconnaissance et l’admiration.

 

(Communiqué de presse)

Quentin Tarantino Prix Lumière 2013
Quentin Tarantino Prix Lumière 2013

Voir les commentaires

NIFFF - COMMUNIQUE DE PRESSE – 19 JUIN 2013

 

NIFFF 2013: DEMANDEZ LE PROGRAMME!


En 2013, le NIFFF confirme sa position sur la scène suisse et internationale avec un programme de qualité et de prestige, un florilège de premières et des films en droite ligne de Cannes. Il développe son discours sur le genre fantastique à travers sa sélection officielle augmentée par le programme Histoires du genre, le Symposium Imaging The Future, le forum littéraire New Worlds of Fantasy et le Call for Projects : Swiss Games 2012/2013. De plus, le festival propose une rétrospective When music Scores agrémentée de 5 masterclasses ainsi qu'un hommage à Larry Cohen, invité d'honneur du festival. Pour célébrer le meilleur du fantastique, rendez-vous à Neuchâtel entre le 5 et le 13 juillet.

Le NIFFF en quelques chiffres L

e NIFFF 2013 c’est 9 jours de projections, 5 salles et une capacité simultanée de 1’824 places. Les 136 projections publiques présenteront 80 longs métrages et 17 courts métrages produits par une trentaine de pays différents.

Compétition Internationale
En 14 titres, la Compétition Internationale offre un panorama de la production fantastique mondiale. Fait historique, la présence de deux réalisations suisses : Der Ausflug, un conte moderne du Zurichois Mathieu Seiler et Chimères, un drame horrifique du Neuchâtelois Olivier Beguin. Parmi les films attendus des grands noms du fantastique figurent You’re next de Adam Wingard, The Dyatlov Pass Incident de Renny Harlin, le nouveau film de Vincenzo Natali, Haunter, et finalement Dark Touch, la nouvelle œœuvre très attendue de Marina De Van, membre du Jury du NIFFF en 2011, qui offre ici un thriller surnaturel. La diversité géographique et thématique du meilleur de la production mondiale sera aussi ! Représentée par le très gore Raze de Josh C. Waller (USA) et Contracted, un étonnant film de zombies de Eric England (USA), ainsi que par le désopilant Ghost Graduation de Javier Ruiz Caldera (ES) et le magnifique film de science-fiction de Martin Villeneuve (CA), Mars et Avril. Témoignent également de cette diversité les co-productions latino-américaines, Here comes the Devil de Adrián García Bogliano (MEX) et The Crack de Alfonso Acosta (CO). Pour finir en beauté, deux productions aux univers particuliers, Kiss of the Damned, un thriller érotique de Xan Cassavetes, une des deux réalisatrices en compétition, fille de Gena Rowlands et John Cassavetes et We Are What W! e Are de Jim Mickle, une fable cruelle et déchirante su! r le libre arbitre.

New Cinema from Asia
Vitrine de la qualité et des particularités du cinéma populaire d’Asie, la sélection 2013 se distingue par la présence d’auteurs de renom. La vitalité de la production japonaise est à découvrir grâce à The Complex de Hideo Nakata, réalisateur phare de la Nikkatsu qui signe ici son grand retour. Egalement sur le devant de la scène, le nouveau film d’animation des studios à l’origine de Ghost in the Shell, 009 RE : Cyborg 3D de Kenji Kamiyama. Les aficionados de cinéma sud-coréen ne manqueront pas The Berlin File de Ryoo Seung-wan, un thriller d’une redoutable efficacité. A ne surtout pas manquer : le film hongkongais sélectionné à Cannes, Blind Detective, par le maître du genre, Johnnie To.

Compétition de courts métrages suisses
Pour prendre le pouls de la relève du cinéma suisse, le NIFFF propose une compétition de 8 courts métrages suisses dont une première européenne et deux premières mondiales, avec une majorité de productions indépendantes.

Une conférence permettra aux spectateurs de rencontrer les réalisateurs.

Films of the Third Kind et Ultra Movies
Entre fantastique et thriller, la section Films of the Third Kind propose les titres qui attireront un public éclectique et cinéphile. A ne pas manquer : la nouvelle vague latina avec 7 Cajas des Paraguayens Juan Carlos Maneglia et Tana Schembori et le western urbain Shield of Straw de l’incontournable réalisateur japonais Takashi Miike, en compétition à Cannes. Les amateurs de comédies apprécieront A Liar’s Autobiography de Ben Timlett, Jeff Simpson et Bill Jones et How to Use Guys with Secret Tips, ode décalée au pouvoir féminin du Sud-Coréen Wonsuk Lee.


Pour agrémenter les soirées des festivaliers, le NIFFF propose des séances de minuit qui présentent, sous diverses facettes, la production la plus extravagante ou extrême du cinéma de genre. Démarrage en grande pompe avec les premières européennes V/H/S/ 2, fruit de la collaboration de huit réalisateurs, dont le fameux Eduardo Sánchez (The Blair Witch Project, Lovely Molly), le nouveau film de E.L. Katz, Cheap Thrills, The Rambler, un hommage gore de Calvin Reeder à David Lynch, Gallowwalkers, un western surnaturel avec Wesley Snipes ainsi que HK : Forbidden Super Hero du Japonais Yûichi Fukuda.

Histoires du genre
Le nouveau programme Histoires du genre propose un voyage temporel, géographique et artistique à travers des documentaires inédits parmi lesquels Despite The Gods (Penny Vozniak, AUS), retraçant le tournage indien d’un film de Jennifer Lynch, Rewind This (Josh Johnson, USA) sur le rôle fondamental de la VHS dans la démocratisation du genre et le documentaire Roland Klick-The Heart is a Hungry Hunter (Sandra Prechtel,DE) sur le cinéaste culte allemand Roland Klick qui sera présent au festival.

Rétrospective When music scores ! / Hommage à Larry Cohen
Pour célébrer la magie opérant entre musique et images, plusieurs invités de marque seront présents et offriront des masterclasses et cartes blanches : les compositeurs américains Cliff Martinez (Drive, Contagion, Only God Forgives) et Jeff Grace (House of the Devil, We Are What We Are), le compositeur suédois Johan Söderqvist (Let The Right One In, Tannöd, Insensibles), le producteur français Marc Teissier Du Cros (Drive, Virgin Suicides) et Laurent Guido, professeur à l’Université de Lausanne et grand spécialiste de la thématique.


Larry Cohen, figure de proue du cinéma horrifique américain est l’invité d’honneur de cette 13ème édition. Il vient présenter une dizaine de ses œœuvres les plus significatives, dont la fameuse trilogie It’s Alive, ainsi qu’un programme composé de trois des épisodes TV qu’il a scénarisés.

Ouverture et clôture
Pour ouvrir et clore cette treizième édition, le NIFFF présente Stoker, la première incursion hollywoodienne de Park Chan-wook qui signe ici un thriller sensoriel et macabre avec un casting 5 étoiles, Nicole Kidman en tête et Byzantium, avec les actrices Gemma Arterton et Saoirse Ronan, qui marque le retour de Neil Jordan au film de vampire.

Autres événements
Au rang des événements importants : New Worlds of Fantasy, le forum littéraire en présence de l’un des auteurs essentiels de la littérature de SF contemporaine, Orson Scott Card ; le Symposium Imaging The Future, événement pluridisciplinaire consacré aux derniers développements en matière d’images digitales dans les jeux vidéo, au cinéma et dans les nouveaux médias. La 8ème édition de l’événement accueille cette année pas moins de 16 conférences, tables rondes et masterclasses. La cérémonie de présentation des lauréats du Call for Projects : Swiss Games 2012/2013 aura lieu quant à elle le 9 juillet, à 18.00, au Théâtre du Passage. Pour les familles et les amoureux de musique, la journée du 6 juillet, NIFFF INVASION 2013, proposera notamment le Ciné-Concert Nosferatu vs Turzi, dont la partition intégrale sera interprétée en direct par la formation parisienneTurzi.


Programme complet disponible sur www.nifff.ch

Hommage à Larry Cohen

Hommage à Larry Cohen

Voir les commentaires

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Thêatre..

Pages

Hébergé par Overblog