Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Cheap Trills

 

Gagnant du Prix New Flesh au FANTASIA 2013 ce film fut présenté en première française, au dernier Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg.

 

Cela commence par des petits défis lancés par un homme et sa femme dans un bar à deux amis qui viennent de se retrouver. Rapidement cela dégénère, avec des défis de plus en plus hard.

 

Tout en restant de manière quasi constante humoristique, on voie ces deux hommes perdent petits a petits toutes dignités. L’un se donnant une bonne conscience sous prétexte d’aider sa famille.

 

Grace à l’humour E.LKatz fait passez beaucoup de choses sur la nature humaine.

 

Très bon film d’ailleurs primé au dernier Fantasia à Montréal, je ne serais que trop vous le recommander, en salle ou en DVD.

 

 

Casting

Réalisateur(s) : E. L. Katz  Producteur(s) : Travis Stevens, Gabriel Cowan, John Suits      Scénariste(s) : David Chirchirillo, Trent Haaga      Photographie : Andrew Wheeler, Sebastian Wintero      Montage : Brody Gusar      Musique : Mads Heldtberg      Interprète(s) : Pat Healy, Sara Paxton, Ethan Embry, David Koechner   

 

USA •  2013 •  VO Eng. / ST Fr. •  1h25 •  couleur •  Comédie noire • 

 

Synopsis

 

Craig a du mal à joindre les deux bouts avec un job qui paie mal, une femme sans emploi et un nouveau-né à la maison. Un soir, il recroise Vince, son meilleur pote du lycée, dans un bar. Alors qu’ils s’apprêtent à partir, ils se font inviter par un couple de hipster, Colin et Violet. De fil en aiguille, ils vont se retrouver dans l’opulente maison du couple pour célébrer l’anniversaire de Violet. Pour pimenter la soirée, Colin lance des défis à Craig et Vince pour des sommes d’argent de plus en plus importantes. Tout au long de la nuit, ils vont découvrir jusqu’où ils sont capables d’aller pour de l’argent et des cheap thrills.

 

Cheap Thrills est un cocktail explosif, mélangeant humour noir et suspens avec brio.

Cheap Trills
Cheap Trills

Cheap Trills

Voir les commentaires

Xavier Mauméjean Rosée de feu

 

Né en décembre 1963, l’auteur fut Prix Gérardmer 2000 du roman fantastique pour « Les Mémoires de l’Homme-Éléphant ». Dans cette nouvelle uchronie, l’auteur imagine que les fameux et redoutés Kamikazes japonais sont des pilotes de redoutables dragons cracheurs de feu.

On se laisse vite prendre par la lecture de ce roman de mélangeant Science-fiction, mythologie et de faits historiques par un spécialiste des religions.

Publier en 2010 chez le Bélial, Folio SF (N°461) offre enfin au format poche cet ouvrage.

Les auteurs français sont relativement rares dans cette collection pour être signalé.

 

Présentation de l'ouvrage

 

En librairie depuis le 26 septembre 2013

Folio SF n° 461 / 336 pages / 7,70 €

1944. Face à l'avancée des forces américaines dans le Pacifique, le haut-commandement de la Marine impériale japonaise ap¬plique une tactique de la dernière chance : engager ses pilotes de dragons dans des attaques suicide.

Très vite, un autre feu du ciel s'abat sur le Soleil Levant. Les su-perforteresses B-29 lâchent sur les grandes villes des bombes au napalm. Seuls de rares pilotes se révèlent assez courageux ou fous pour les affronter sur leurs dragons de combat... Trois destinées sont balayées par le souffle de la guerre. Hideo, petit garçon qui vit de l'intérieur la souffrance du Japon. Tatsuo, son grand frère, étudiant recruté dans une escadrille suicide. En¬fin le capitaine Obayashi, maître archer qui impose la « stratégie de la mort assurée ».

Fresque sentimentale et violente, roman qui mêle faits historiques et mythologie, Rosée de feu relate les derniers mois d'une nation qui, parce qu'elle attache le plus grand prix à la vie, acceptera le sacri¬fice ultime dans la plus grande des dignités.

En librairie le 26 septembre 2013

 

 

Bibliographie de l’auteur

Œuvres

Romans

Les Mémoires de l'Homme-Eléphant, Le Masque, 2000

Gotham, Le Masque, 2001. Réédition Éditions Baleine, collection Baleine Noire, 2007

La Ligue des héros, Mnémos, 2002. Réédition chez Seuil, coll. "Points Fantasy", 2008.

L'Ère du Dragon, Mnémos, 2003. Réédition chez Seuil, coll. "Points Fantasy", 2008.

La Vénus anatomique, Mnémos, 2004. Réédition Le Livre de poche, 2006

Car je suis légion, Mnémos, 2005. Réédition Pocket Fantasy, 2007

The League of Heroes (roman, adaptation en américain de La Ligue des héros), Black Coat Press, 2005

Freakshow !, Baleine, 2007

Poids mort, Le Rocher, 2007

Ganesha, Mnémos, 2007

Lilliputia, Calmann-Lévy, 2008

Kraven (romans, recueil de La Ligue des héros et L'Ere du Dragon augmentés d'une préface, de contributions d'auteurs de l'imaginaire, de nouvelles et d'une chronologie), Mnémos, 2009

Rosée de feu, Le Bélial', 2010

American Gothic, Alma, 2013

 

Essais

 

Les Nombreuses vies de Sherlock Holmes (avec André-François Ruaud), Les Moutons électriques, coll. Bibliothèque rouge, 2005

Les Nombreuses vies d'Hercule Poirot (avec André-François Ruaud), Les Moutons électriques, coll. Bibliothèque rouge, 2006

Géographie de Sherlock Holmes (avec André-François Ruaud), Les Moutons électriques, coll. Bibliothèque rouge, 2011

Sherlock Holmes, une vie (avec André-François Ruaud), Les Moutons électriques, coll. Bibliothèque rouge, 2011

Hercule Poirot, une vie (avec André-François Ruaud), Les Moutons électriques, coll. Bibliothèque rouge, 2012

Romans  jeunesse

Série Le Bouclier du Temps, avec Johan Heliot), Fleurus Le Messager de l'Olympe, 2006

Sachem America, 2006

La Marque du dragon, 2007

Samouraï City, 2007

Le journal de Nicolas Dorthiez à Londres, Mango, 2008, réédition Mango , 2012

La guerre spéciale, Mango, 2009

La Reine des Lumières, Flammarion, collection Ukronie, 2009

L'ami de toujours, Flammarion, collection Tribal, 2011

 

Nouvelles

 

Reich Zone, nouvelle uchronique dans l'anthologie Divergences 001, Flammarion Jeunesse, coll. Ukronie 2008

Manhattan Hôtel, nouvelle uchronique dans la revue La Quinzaine littéraire, numéro spécial, août 2012

 

Pièces radiophoniques

 

Forum, France-Culture, 2002

Les Enrobés flottants, France-Culture, 2003

La Nouvelle Eve ou Les Infortunes du Progrès, France-Culture, 2004

Lilliputia, une tragédie de poche, France-Culture, 2005

Sherlock Holmes : La Ligue des Rouquins, France Culture, 2008

Sherlock Holmes : Le Dernier problème, France Culture, 2008

Sherlock Holmes : La Maison vide, France Culture, 2008

Les Écorchés du Boulevard, France Culture, 2008

Hop Frog, France Culture, 2009

Le scarabée d'or, France Culture, 2009

Le système du professeur Goudron et du docteur Plume, France Culture, 2009

Fantômas, le Génie du Crime, France Culture, 2011

La fin de Fantômas, France Culture, 2011

Frankenstein ou Le Prométhée moderne, France Culture, 2013

Xavier Mauméjean Rosée de feu

Voir les commentaires

Pour un monde merveilleux

Auteur : Yuzi

 

"Il faut que tu saches, mon fils, que c'est une autre vie qui commence. Nous en connaissons une partie parce que nous aussi nous sommes en quelque sorte passés par là. Sage va te faire entrer dans une autre réalité.

 

Ta mère et moi avons également vécu cela. Découvrir et utiliser les voeux à partir de dix-huit ans nous a également changés. Il faut que tu saches que c'est un privilège. Compare-toi à un somnambule.

 

Lui ne l'a pas eu et il n'en saura jamais rien. C'est tout ce dont nous sommes sûrs. La Cité, nous ne la connaissons pas et n'avons pas eu cet avantage bien supérieur de l'intégrer. Des bruits courent tout autour de ce lieu. Certains parlent de démence, d'autres d'une opportunité inespérée à ne surtout pas manquer."

 

 

Un roman initiatique et philosophique imprégné d'un symbolisme puissant. Né comme tout le monde dans l'ignorance, Joe aura la chance de faire son éducation intellectuelle dans la Cité, un univers de connaissances ressemblant à une sorte d'internat, où le mystérieux Sage fait et défait les destins et où d'étranges créatures, totalement ignorantes, errent sans but: les somnambules.

 

L'auteur s'autorise ici l'écriture d'une histoire aux événements prolifiques dans un monde fantastique où la place qu'occupe la vérité maintient l'imaginaire au coeur de la mouvance du héros. Un texte étrangement formateur qui plonge le lecteur dans une réflexion constante, pour une expérience de lecture originale et bénéfique.

 

Prix : 12,00 €  -  108 pages  -  ISBN : 9782342010039  - 

Roman initiatique 

Communiqué de presse

Pour un monde merveilleux Yuzi

Pour un monde merveilleux Yuzi

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - LITTERATURE, Livres, Fantastique, Yuzi, Auteur, science-fiction

Nécrologie de Giuliano Gemma

 

Nous venons d’apprendre le décès de Giuliano Gemma à l’âge de 75 (il était né le 2 septembre1938), dans un accident de voiture.

 

Il est rentré dans un autre véhicule, certaines sources parlent de choc frontal. Il conduisait son véhicule.

 

L’accident a eu lieu sur une route de Cerveteria où il vivait (ville d’origine étrusque), proche de Rome.

 

Les secours l’on emmener en situation critique à un hôpital, où il est décédé peu de temps après son arrivée.

 

Il débutât dans un petit rôle dans le célébrissime film « Ben Hur », avant de tourner dans des péplums et dans la série des « Ringo » voir filmographie ci-dessous), dans les « Angélique », mais également dans des films plus ambitieux comme « Le Guépard », « Le Désert des Tartares ».

 

 

Filmographie

 

2007   Les hommes d'honneur - Saison 2  Danilo Fioravanti 

2007   Pompei - Saison 1 : Tito 

2006   L'Enquête sacrée  - 

2005   Les hommes d'honneur - Saison 1 : Col. Fioravanti 

2005   Pope John Paul II  : Navarro Valls 

2001   Juana la loca  - 

1999   Un Uomo perbene : Alberto Dall'Ora 

1998   Marseille : Victor 

1990   L'homme noir (TV) : Andréa 

 1987   Châteauroux district:   Greg Norman 

 1987   The Opponent  - 

 1986   Pourvu que ce soit une fille :  Nardoni 

 1984   Claretta : Marcello Petacci 

 1983   Afghanistan pourquoi ? : General Suraj 

 1983   Le cercle des passions : Anthony 

 1982   Ténèbres :  Detective Germani 

 1979   La Légion saute sur Kolwezi : l’adjudant-chef Federico 

 1978   Corleone  Vito : Gargano 

 1978   La Grande bataille : capitaine Martin Scott 

 1977   Adios California: Michael 'California' Random 

 1977   L'Affaire Mori : Le Préfet Cesare Mori 

 1976   Le Désert des Tartares :  Mattis 

 1976   Les Sorciers de l'île aux singes : John Baxter 

 1975   Africa Express : John Baxter 

 1974   Un Vrai crime d'amour : Nullo Bronzi 

 1973   Les Anges aussi cognent dur : Sonny 

 1972   Méfie-toi Ben, Charlie veut ta peau : Ben Bellew 

 1972   Un Homme à respecter : Marco 

 1971   L'Amante dell'orsa : maggiore  Vladek 

 1970   Quand les femmes avaient une queue : Ulli 

1968   Ciel de plomb : Billy 

1968   Le bâtard : Jason 

1968   Le Dernier jour de la colère : Scott Mary 

1967   Wanted  Gary Ryan 

1966   Le Retour de Ringo : Ringo 

1966   Trois Cavaliers pour Fort Yuma : Gary Diamond 

1966   Una pistola per Ringo:  Ringo 

1965   Adios Gringo:  Brent Landers 

1965   Hercule contre les fils du soleil  Le Prince Maytha 

1965   Le Dollar troué : Gary O'Hara 

1964   Angélique marquise des anges : Nicolas Merlot/Calembredaine 

1964   La Fureur des gladiateurs (court-métrage)  - 

1964   La Révolte des prétoriens :  Cocceius Nerva 

1964   Merveilleuse Angélique :  Calembredaine 

1963   Le Guépard :  Garibaldi 

1963   Maciste contre les géants :  Xandros 

1963   Shéhérazade :  Didier 

  1962   Le Jour le plus court  - 

  1962   Les Titans :  Krios 

  1960   Messaline :  Marcellus 

  1959   Ben-Hur :  Un romain dans les bains 

Giuliano Gemma

Giuliano Gemma

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - Cinéma, Fantastique, Films, Fantasy, Giuliano Gemma, Peplum, Nécrologie

 

All Cheerleaders Die II

 

Remake du film réalisé en 2001 par Lucky Mckee (MAY, RED ou THE WOMAN) et Chris Sivertson (THE LOST ou I KNOW WHO KILLED ME) les deux amis et complices, nous offres un film plus déjanter que jamais.

 

Rapidement on est plongé dans un monde surréaliste, des ados mal dans leurs peaux vont vite voir leurs vies basculer dans l’horreur, mais une horreur souvent comique, voir burlesque.

 

Les scènes de sexes, d’action à la mode des films d’ados américains, d’horreur, mêler de fantastique et d’amour, ce succède à un rythme soutenu.

 

L’on ne peut à certains moments tragiques s’empêcher de rire, les émotions étant liées intimement.

 

Les réalisateurs nous ont promis une suite assez rapidement, dont nous ne manquerons pas de vous rendent compte. 

 

Il fut présenté en première mondiale au festival de Toronto et en avant-première européenne à Strasbourg. 

 

Casting

 

Réalisateur(s) : Lucky Mckee, Chris Sivertson  Producteur(s) : Andrew van den Houten, Robert Tonino      Scénariste(s) : Lucky McKee, Chris Sivertson      Photographie : Greg Ephraim      Montage : Ben La Marca, Zach Passero      Musique : Mads Heldtberg      Interprète(s) : Caitlin Stasey, Sianoa Smit-McPhee, Brooke Butler, Tom Williamson   

 

USA •  2013 •  Horreur •  1h30 •  couleur •  VO Eng. / ST Fr.

 

 Synopsis

Alors qu’une tragédie secoue Blackfoot High, la rebelle Mäddy Killian choque le corps étudiant en rejoignant l’équipe de pom-pom girls. Cette décision est source de division entre Mäddy et son ex-petite amie Leena Miller, une solitaire qui dit pratiquer la magie noire. Suite à une confrontation avec l’équipe de football, Mäddy et ses nouvelles amies sont entraînées dans un grand huit surnaturel et destructeur ne leur laissant aucune échappatoire.

Die Cheerleader Die (2011) - Official Trailer

All Cheerleaders Die II

All Cheerleaders Die II

Voir les commentaires

Philip K.Dick Question de la Méthode

 

Les éditions Folio SF (N° 457), viennent de publier un recueil de nouvelles de de Philip K.Dick, l’auteur bien connut des romans : Minority Report, Paycheck, Blade Runner, Total Recall, Substance Mort, qui ont été adaptées pour le cinéma.

 

De nos jours ces œuvres semblent être malheureusement plus célèbres pour leurs adaptations cinématographiques que pour leurs qualités littéraires.

 

C’est pourquoi la publication de cette anthologie de onze nouvelles de Science-Fiction est bien venue.

 

Né en 1928 et décédé en 1982, son écriture est empreinte d’équivoque, d’univers ou la réalité est une illusion (Total Recall), mais également de schizophrénie.

 

C’est donc avec plaisir que vous lirez ou relirez des textes (souvent inconnu car publier en français de manières éparses) et rassemblez dans ce volume de poche.

 

Liste des nouvelles :

Être humain, c’est…

Visite d’entretien

Marché captif

La petite boite noire

Question de méthode

Un monde de talents

Phobie or not phobie (en français)

À l’image de Yancy

Copies non conformes  

Un précieux artefact

Le banlieusard

 

 

 

 

Philip K.Dick Question de la Méthode

Philip K.Dick Question de la Méthode

Voir les commentaires

Tous les films du Festival Lumiere 2013

 

Ouverture

 

Un singe en hiver  d’Henri Verneuil (1962, 1h43)

 

 

Quentin Tarantino : Prix Lumière 2013

 

Reservoir Dogs  de Quentin Tarantino (1992, 1h38)

 

Pulp Fiction  de Quentin Tarantino (1994, 2h33)

 

Jackie Brown  de Quentin Tarantino (1997, 2h32)

 

Kill Bill Volume 1  de Quentin Tarantino (Kill Bill: Vol. 1, 2003, 1h51)

 

Kill Bill Volume 2  de Quentin Tarantino (Kill Bill: Vol. 2, 2004, 2h16)

 

Boulevard de la mort  de Quentin Tarantino (Death Proof, 2007, 1h50)

 

Inglourious Basterds  de Quentin Tarantino (2009, 2h32)

 

Django Unchained  de Quentin Tarantino (2012, 2h48)

 

Ingmar Bergman, une vie de cinéma

 

Musique dans les ténèbres  d’Ingmar Bergman

(Musik i mörker, 1948, 1h24)

 

La Prison  d’Ingmar Bergman (Fängelse, 1949, 1h17)

 

Jeux d’été  d’Ingmar Bergman (Sommarlek, 1951, 1h36)

 

Monika  d’Ingmar Bergman (Sommaren med Monika, 1953, 1h34)

 

Sourires d’une nuit d’été  d’Ingmar Bergman

(Sommarnattens leende, 1955, 1h45)

 

Le Septième sceau  d’Ingmar Bergman (Det sjunde inseglet, 1957, 1h37)

 

Les Fraises sauvages  d’Ingmar Bergman (Smultronstället, 1957, 1h32)

 

La Source  d’Ingmar Bergman (Jungfrukällan, 1960, 1h30)

 

Les Communiants  d’Ingmar Bergman (Nattvardsgästerna, 1963, 1h18)

 

Persona  d’Ingmar Bergman (1966, 1h23)

 

Scènes de la vie conjugale  d’Ingmar Bergman

(Scener ur ett äktenskap, 1973, 2h43)

 

Sonate d’automne  d’Ingmar Bergman (Höstsonaten, 1978, 1h34)

 

Fanny et Alexandre  d’Ingmar Bergman (Fanny och Alexander, 1982, 3h09)

 

Avant-première

Trespassing Bergman  de Jane Magnusson et Hynek Pallas (2013, 1h48)

 

Hal Ashby, l’oublié des années 70

 

Le Propriétaire  de Hal Ashby (The Landlord, 1970, 1h50)

 

Harold et Maude  de Hal Ashby (Harold and Maude, 1971, 1h31)

 

La Dernière corvée  de Hal Ashby (The Last Detail, 1973, 1h44)

 

Shampoo  de Hal Ashby (1975, 1h49)

 

En route pour la gloire  de Hal Ashby (Bound for Glory, 1976, 2h27)

 

Le Retour  de Hal Ashby (Coming Home, 1978, 2h08)

 

Bienvenue Mister Chance  de Hal Ashby (Being There, 1979, 2h10)

 

Cœurs d’occasion  de Hal Ashby (Second-Hand Hearts, 1981, 1h38)

 

8 Millions de façons de mourir  de Hal Ashby

(8 Million Ways to Die, 1986, 1h50)

 

Henri Verneuil, noir et blanc (années 1950-1960)

 

La Table-aux-Crevés  d’Henri Verneuil (1951, 1h32)

 

Le Fruit défendu  d’Henri Verneuil (1952, 1h42)

 

Les Amants du Tage  d’Henri Verneuil (1954, 1h49)

 

Des gens sans importance  d’Henri Verneuil (1955, 1h43)

 

Le Président  d’Henri Verneuil (1960, 1h48)

 

Un singe en hiver  d’Henri Verneuil (1962, 1h43)

 

Mélodie en sous-sol  d’Henri Verneuil (1962, 2h01)

 

Cent mille dollars au soleil  d’Henri Verneuil (1963, 2h04)

 

Splendeurs des restaurations 2013

 

Rome, ville ouverte  de Roberto Rossellini (Roma, città aperta, 1945, 1h45)

 

Une si jolie petite plage  d’Yves Allégret (1949, 1h30)

 

Une femme douce  de Robert Bresson (1969, 1h28)

 

Pain et chocolat  de Franco Brusati

(Pane e cioccolata, 1974, 1h59)

 

Parade  de Jacques Tati (1973, 1h29)

 

Providence  d’Alain Resnais (1977, 1h43)

 

Cutter’s Way  d’Ivan Passer (1981, 1h49)

 

Furyo  de Nagisa Oshima

(Merry Christmas Mr. Lawrence, 1983, 2h03)

 

L’Ami retrouvé  de Jerry Schatzberg (Reunion, 1988, 1h50)

 

A personal journey through cinema by Quentin Tarantino

 

True Romance  de Tony Scott (1993, 2h)

 

Le Spécialiste  de Sergio Corbucci

(Gli specialisti, 1969, 1h43)

 

Le Justicier du Minnesota  de Sergio Corbucci

(Minnesota Clay, 1964, 1h30)

 

Jeunesse droguée  de Jack Arnold

(High School Confidential!, 1958, 1h25)

 

Hitler Dead or Alive  de Nick Grinde (1942, 1h11)

 

Les Trois Stooges (1h30)

 

Le Voyou  de Claude Lelouch (1970, 2h)

 

The Outfit/Échec à l’organisation  de John Flynn (1973, 1h43)

 

Légitime violence  de John Flynn (Rolling Thunder, 1977, 1h39)

 

Le Déserteur/J’attendrai  de Léonide Moguy (1939, 1h25)

 

Art of Noir

 

Gun Crazy/Le Démon des armes  de Joseph H. Lewis (1950, 1h26)

 

Try and Get Me/Fureur sur la ville  de Cy Endfield (1950, 1h25)

 

The Hunted/L’Emprise  de Jack Bernhard (1948, 1h28)

 

Crashout  de Lewis R. Foster (1955, 1h29)

 

High Tide  de John Reinhardt (1947, 1h12)

 

Chicago Calling  de John Reinhardt (1952, 1h15)

 

carre-clignotantRaretés de l’histoire du cinéma

 

Le Bonheur  de Marcel L’Herbier (1935, 1h50)

 

Goha  de Jacques Baratier (1957, 1h18)

 

Les Derniers  de Vito Pandolfi et David Maria Turoldo

(Gli ultimi, 1963, 1h32)

 

Chronique morave  de Vojtech Jasny

(Všichni dobří rodáci, 1968, 1h55)

 

Manille  de Lino Brocka

(Maynila sa mga kuko ng liwanag, 1975, 2h06)

 

Hommages en leur présence

 

Jean-Paul Belmondo

Un singe en hiver  d’Henri Verneuil (1962, 1h43)

 

Le Doulos  de Jean-Pierre Melville (1962, 1h48)

 

Cent mille dollars au soleil  d’Henri Verneuil (1963, 2h04)

 

Les Tribulations d’un Chinois en Chine  de Philippe de Broca (1965, 1h49)

 

Pierrot le fou  de Jean-Luc Godard (1965, 1h55)

 

Itinéraire d'un enfant gâté  de Claude Lelouch (1988, 2h01)

 

Pierre Richard

Les Malheurs d’Alfred  de Pierre Richard (1972, 1h33)

 

Le Grand blond avec une chaussure noire  d’Yves Robert (1972, 1h30)

 

La Chèvre  de Francis Veber (1981, 1h33)

 

Parlez-moi du Che  de Pierre Richard (1987, 1h)

 

Françoise Fabian

Ma nuit chez Maud  d’Eric Rohmer (1969, 1h50)

 

Le Spécialiste  de Sergio Corbucci (Gli specialisti, 1969, 1h43, VF)

 

James B. Harris

Some Call it Loving (Sleeping Beauty)  de James B. Harris (1973, 1h42)

 

Cop  de James B. Harris (1988, 1h50)

 

Lolita  de Stanley Kubrick (1962, 2h33)

 

Grover Crisp

Nos plus belles années  de Sydney Pollack

(The Way We Were, 1973, 1h58)

 

La Dernière corvée  de Hal Ashby

(The Last Detail, 1973, 1h44)

 

Shampoo  de Hal Ashby (1975, 1h49)

 

Musique et cinéma

 

Jean-Michel Jarre parle de Maurice Jarre

 

Grandes projections

 

Les Dix commandements  de Cecil B. DeMille

(The Ten Commandments, 1956, 3h50 : 1ère p. 2h15 – 2e p. 1h35)

 

Exodus  d’Otto Preminger (1960, 3h28)

 

Scarface  de Brian De Palma (1983, 2h50)

 

Le Dernier empereur 3D  de Bernardo Bertolucci

(The Last Emperor 3D, 1987, 2h43)

 

À l’Est d’Eden  d’Elia Kazan

(East of Eden, 1955, 1h55)

 

Voyage au bout de l’enfer  de Michael Cimino

(The Deer Hunter, 1978, 3h02)

 

Hommages

 

Souvenir de Christine Pascal

Le Petit Prince a dit  de Christine Pascal (1992, 1h45)

 

Des enfants gâtés  de Bertrand Tavernier (1977, 1h54)

Journal d’un montage "Adultère (mode d’emploi)" 

d’Annette Dutertre (2012, 1h39)

 

Hommage à Bernadette Lafont

La Fiancée du pirate  de Nelly Kaplan (1969, 1h47)

 

Daniel Toscan du Plantier, un héritage

Des enfants gâtés  de Bertrand Tavernier (1977, 1h54)

 

Et vogue le navire  de Federico Fellini(E la nave va, 1983, 2h07)

 

Avant-premières

 

Che strano chiamarsi Federico!  d’Ettore Scola (2013, 1h30)

 

Séduits et abandonnés  de James Toback

(Seduced and Abandoned, 2013, 1h40)

 

Belle et Sébastien  de Nicolas Vanier (2013, 1h38)

 

Le Vent se lève… il faut tenter de vivre  de Hayao Miyazaki

(Kaze Tachinu, 2013, 2h06)

Trespassing Bergman  de Jane Magnusson et Hynek Pallas (2013, 1h48)

 

Nuit HTG : la folie des Monty Python

 

La Première folie des Monty Python/Pataquesse  d’Ian MacNaughton

(And Now for Something Completely Different, 1971, 1h33)

 

Monty Python : Sacré Graal !  de Terry Gilliam et Terry Jones

(Monty Python and the Holy Grail, 1975, 1h30)

 

La Vie de Brian  de Terry Jones (Life of Brian, 1979, 1h34)

 

Monty Python, le sens de la vie  de Terry Gilliam et Terry Jones

(The Meaning of Life, 1983, 1h46)

 

Séances spéciales

 

Une histoire permanente des réalisatrices au cinéma : Germaine Dulac

Ame d’artiste  de Germaine Dulac (1925, 1h40)

 

Les débuts de Charlot

L’Emigrant, Charlot fait une cure,

Charlot brocanteur,

Charlot s’évade  de Charles Chaplin

 The Immigrant,

The Cure,

The Pawn Shop,

The Adventurer,

1916-1917, 1h42

 

Invitation à Dominique Sanda

Une femme douce  de Robert Bresson (1969, 1h28)

 

Une chambre en ville  de Jacques Demy (1982, 1h28)

 

Tim Roth présente

The War Zone  de Tim Roth (1999, 1h39)

 

Du muet au parlant

 

Le muet dans le parlant, le parlant dans le muet : 1927-1931

 

Le Chanteur de jazz  d’Alan Crosland

(The Jazz Singer, 1927, 1h28) PARLANT

 

Dans la nuit  de Charles Vanel (1929, 1h28) MUET

 

Blackmail  d’Alfred Hitchcock (1929, 1h16) MUET

 

Blackmail  d’Alfred Hitchcock (1929, 1h25) PARLANT

 

Solitude  de Paul Fejos (Lonesome, 1928, 1h08) MUET

 

Du samedi au dimanche  de Gustav Machatý

(Ze soboty na nedeli, 1931, 1h11) PARLANT

 

Sublimes moments du muet

 

Dans la nuit  de Charles Vanel (1929, 1h28)

 

Blackmail  d’Alfred Hitchcock (1929, 1h16, version muette)

 

Solitude  de Paul Fejos (Lonesome, 1928, 1h08)

 

Les Nouveaux messieurs  de Jacques Feyder (1928, 2h03)

 

L’Emigrant,

Charlot fait une cure,

Charlot brocanteur,

Charlot s’évade  de Charles Chaplin

The Immigrant,

The Cure,

The Pawn Shop,

The Adventurer,

1916-1917, 1h42

 

Ame d’artiste  de Germaine Dulac (1925, 1h40)

 

Vive les cinémathèques !

 

La Cinémathèque française

Les Nouveaux messieurs  de Jacques Feyder (1928, 2h03)

 

Les Amours de minuit  de Marc Allégret et Augusto Genina (1930, 1h37)

 

Mise à sac  d’Alain Cavalier (1967, 1h27)

 

25 ans du studio Ghibli

 

Le Vent se lève… il faut tenter de vivre  de Hayao Miyazaki

(Kaze Tachinu, 2013, 2h06)

 

Mon voisin Totoro  de Hayao Miyazaki (Tonari no Totoro, 1988, 1h26)

 

Le Tombeau des lucioles  d’Isao Takahata (Hotaru no haka, 1988, 1h28)

 

Princesse Mononoké  de Hayao Miyazaki (Mononoke Hime, 1997, 2h15)

 

Mon festival à moi

 

Belle et Sébastien  de Nicolas Vanier (2013, 1h38)

 

L’Emigrant,

Charlot fait une cure,

Charlot brocanteur,

Charlot s’évade  de Charles Chaplin

The Immigrant,

The Cure,

The Pawn Shop,

The Adventurer,

1916-1917, 1h42

 

Les films sur les films : documentaires sur le cinéma

 

Eternelle Jean Seberg  d’Anne Andreu (2013, 53min)

 

René Clément, témoin et poète  d’Alain Ferrari (2013, 52min)

 

Je vous salue… Marielle  d’Emmanuel Barnault (2013, 52min)

 

La Naissance de Charlot  de Serge Bromberg et Eric Lange (2013, 1h01)

 

Michael Haneke profession : réalisateur  d’Yves Montmayeur (2013, 1h30)

 

Natan  de David Cairns et Paul Duane

(Natan - The Untold Story of French Cinema’s Forgotten Genius, 2013, 1h05)

Festival Lumiere 2013

Festival Lumiere 2013

Voir les commentaires

Machete Kills

Première Européenne

 

Ce film kitch (et même très kitch), présenté en avant-première européenne au 6e Festival Européen du  Film Fantastique de Strasbourg, doit être vu comme tel.

 

Dire que c’est un « bon film » ou un « mauvais film », ne correspond pas à mon avis à la volonté du réalisateur Robert Rodriguez et des producteurs. Cette dernière est de continuer le premier volet de ce qui s’annonce comme une trilogie.

 

Dans cet opus, l’on a des clins d’œil appuyé à des films comme : Moonraker (11e opus de la série des films de James Bond) et Star Ward (L’Empire contre-attaque) qui y sont largement parodiés.

 

Rappelons la genèse de cette trilogie, Machete  est un film américain de Robert Rodriguez et Ethan Maniquis, sorti le 3 septembre 2010 aux États-Unis et le 1er décembre 2010 en France, faisant suite à une fausse bande-annonce réalisée par Robert Rodriguez pour le programme Grindhouse, imaginée avec Quentin Tarantino et placée entre les deux longs métrages principaux : Planète terreur et Boulevard de la mort.

 

Le 3e volet (si on ne compte pas la fausse bande-annonce) devrait se dérouler dans l’espace.

 

 

Synopsis

Interdit aux moins de 12 ans

 Le président des Etats-Unis confie une mission suicide à Machete : sauver le pays d'un redoutable chef de cartel mexicain, qui menace d'envoyer un missile nucléaire sur le sol américain.

 

Réalisateurs :

Robert Rodriguez

 

Acteurs et actrices

 

Danny Trejo Rôle : Machete

Michelle Rodriguez  Rôle : Luz

Sofia Vergara  Rôle : Madame Desdemona

Amber Heard Rôle : Miss San Antonio

Lady GaGa  Rôle : La Chameleon

Antonio Banderas  Rôle : Grogorio Cortez

Cuba Gooding Jr. Rôle : El Camaleon

.Demian Bichir  Rôle : Mendez le Madman

Luther Voz  Rôle : Mel Gibson 

 

  Autres rôles :

Le Président des Etats-Unis  …Charlie Sheen

Osiris  … Tom Savini 

Sartana  … Jessica Alba 

KillJoy  … Alexa Vega 

Acteur  … Edward James Olmos 

Mona  … Electra Avellan 

Lisa  … Elise Avellan 

Le Shérif Doakes  … William Sadler 

Cereza  … Vanessa Hudgens 

Clebourne  … Samuel Davis 

Esteban  … Edgar Arreola 

 

Production

 

Producteur 

 Sergei Bespalov 

 

Producteur délégué 

 Sam Englebardt 

 

  Producteur délégué 

 William D. Johnson 

 

  Producteur 

 Aaron Kaufman 

 

  Productrice 

 Iliana Nikolic 

 

  Producteur 

 Alexander Rodnyansky 

 

  Producteur 

 Rick Schwartz 

 

Scénario D'après les personnages créés par   Alvaro Rodriguez 

 

Scénariste 

 Kyle Ward 

 

Scénariste 

 Robert Rodriguez 

 

Scénariste 

 Marcel Rodriguez 

 

Equipe technique

 

Compositeur 

 Carl Thiel 

 

Décorateur 

 David Hack 

 

Chef costumier 

 Nina Proctor 

 

Perchman 

 Tom Sturgis 

 

Coordinateur des cascades 

 Troy Brown 

 

Chef électricien 

 Ashley Riggs 

 

Scripte 

Beatrice Bellino 

 

Chef décorateur 

Steve Joyner 

 

Assistant de production 

 Fernando Lara 

 

 

Sociétés

 

Distributeur France (Sortie en salle)

Wild Bunch Distribution

 

Production

Troublemaker Studios

 

Production

Aldamisa Entertainment

 

Distributeur à l'étranger (Sortie en salle)

Open Road Films

 

Production

AR Films

 

Production

Open Road Films

 

Production

Demarest Films

 

Production

Quick Draw Studios

 

Production

Overnight Films

 

Production

1821 Pictures

 

 

 

 

 

 

 

Machete Kills Bande-annonce VF

Machete Kills

Machete Kills

Voir les commentaires

A.O.C N°29

A.O.C Aventure Onirique et Compagnie ,

fanzine de SF-Fantasy-Fantastique

 

Ce numéro es assez exceptionnel  étant donné que l’un des nouvelles l’est sous une forme de Bande Dessiné, les responsables regrettent que il n’en soit pas plus souvent le cas, il est vrais que la forme 8 pages en format A5 (plus une couverture) limite le nombre de cases (plus ou moins de 4 à 7 suivant les planches. N’hésite pas a envoyez pour les prochains numéros vos planches.

Il s’agit dans le cas présent d’une nouvelle de SF non dépourvu d’humour, de Tony Szabo, intitulé «  les Aventures de ROC et Stella, le Triumvirat seigneurs des mouches ».

 

Bien sûr vous retrouverez des nouvelles « littéraires » comme à chaque livraison de ce fanzine, en l’occurrence :

« La Dernière Croix » de Anne Goulard (illustration Eric Faure-Brac) une histoire de vampire assez gore.

 « Cendrillon ne dansera plus » (Illustration Virgilles) courtes nouvelles de deux pages, je n’en dirais donc pas plus.

« Le Modèle » de Réjane Durand (illustration Jean-Michel Prats)

« Acier froid sur les poumons » de Phil Becker (illustration de 570)

Couverture de ce numéro : Farah Douibi

Couverture de ce numéro : Farah Douibi

Voir les commentaires

Bilan du

6ème Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg

 

Lors de la cérémonie de clôture de cette édition du festival, son directeur à présenter un premier bilan.

 

Zombie Walk :

Elle a réuni un peu moins de monde avec plus ou moins 3000 personnes contre  3500, l’année dernière, en raison du mauvais temps, un vrai déluge a été déverser sur le lieu d’arrivé de la parade, déjà une pluie fine avait arroser par moment la place Kléber, lieu de maquillage et de départ de la Zombie Parade.

 

Séance en Plein-air :

La séance sur la place de la Cathédrale de Retour vers le Futur, dans une copie neuf en VO, a attiré 700 personnes à son début, suite a une pluie battante, le nombre c’est réduit à la fin a 300 personnes. Ce qui est d’après Daniel Cohen un chiffre, étant donner les circonstances très encourageant pour les prochaines années, cette initiative devant être reconduite.

 

Compétition des jeux vidéo :

Seule compétition de jeux vidéo indépendants de France  cette initiative à été bien accueilli par les créateurs de jeux vidéo et une sélection du être faite pour réduire le nombre de jeux présenter à un jury de spécialiste, l’année prochaine de nouveau l’on devrait avoir reconduit cette initiative, le rapport entre cinéma et jeux vidéo n’étant plus as faire

 

Programmation :

Coté programmation, avec 120 séances avec 38 première dont 1 première mondiale et 3 première française, pour environ 10.000 entrées.

Désormais les professionnels : producteurs, distributeurs, réalisateurs prennent le festival de Strasbourg pour un festival international sur lequel il convient d’être présents.

 

 

 

Je tiens à remercier pour leurs aident à la couverture du festival, l’ensemble des bénévoles du festival, ainsi que Lucie de  Dark Star Press  pour son précieuse aide.

 

 

 

Lucky McKee Président du Jury et Daniel Cohen Directeur du Festival

Lucky McKee Président du Jury et Daniel Cohen Directeur du Festival

Voir les commentaires

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Thêatre..

Pages

Hébergé par Overblog