Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Fantasia 2013 : Le Palmarès

 

 

 

Fantasia est fier d’annoncer les lauréats de son édition 2013:

Prix New Flesh pour la meilleure première oeuvre : CHEAP THRILLS, avec une mention spéciale pour HALLEY

Explication : Gagnant du prix du public à South by Southwest en 2013 le jury de Fantasia affirme que: “Le public se tortillera de joie en voyant CHEAP THRILLS, un film sombrement comique, intelligentet sanglant. Cette première oeuvre abondamment confiante offre une aperçu extrêmement divertissant du désespoir prolétaire moderne dans un monde obsédé par l’argent facile et l’amusement enfantin”.

Prix Cheval Noir du meilleur film : BIG BAD WOLVES

Explication : Avec des éléments d’horreur, de thriller criminel, de drame de vengeance et de malicieuse comédie noire, BIG BAD WOLVES élève audacieusement le mélange de genres à des niveaux inégalés. Ce sens de l’originalité, de même que son sous-texte politique subversif, son style visuel maitrisé et sa distribution d’ensemble absolument impeccable, lui a permis de se démarquer des autres films en compétition.

 

Prix du public, meilleur film canadien : LES 4 SOLDATS

Meilleur réalisateur : Hou Chi-Jan pour WHEN A WOLF FALLS IN LOVE WITH A SHEEP

Meilleur scénario : Aharon Keshales & Navot Papushado pour BIG BAD WOLVES

Meilleur acteur : Cho Jae-hyun pour THE WEIGHT

Meilleure actrice : Nathalie Boutefeu pour LES GOUFFRES

Mention spéciale : ACROSS THE RIVER & LES GOUFFRES

Explication : Exemples magistraux de l’approche cinématographique misant sur une économie de moyens pour un maximum d’impact, ces deux films reposent principalement sur la création d’une tension lentement établie afin de créer des univers somptueusement atmosphériques et terrifiants à la forme hautement minimaliste.

 

Prix Écran Fantastique :

Dans le cadre du festival Fantasia 2013, le prix L’Écran Fantastique est attribué au film YOU’RE NEXT, d’Adam Wingard. Ses qualités d’hybride entre le slasher et le home invasion lui confèrent une mise en scène dynamique que vient rehausser un scénario aux multiples rebondissements. En fait, le film se laisse également voir comme une sorte de chaînon manquant datant du début des années 80, et que l’on découvrirait aujourd’hui avec grand plaisir, quelque part entre HALLOWEEN, STRAW DOGS et THE OSTERMAN WEEKEND. Ingénieux et totalement maîtrisé.

 

Prix Séquences :

Tout d’abord, le jury Séquences tient à décerner une mention spéciale au film LESSON OF THE EVIL de Takeshi Miike. Ensuite, pour la justesse avec laquelle il a peint son portrait d’individus marginaux et désabusés, ceux pour qui la mort se résume être la seule échappatoire au poids de la vie, et pour la sensibilité du regard qu’il pose sur un monde que l’on aurait facilement pu trouver déviant et disgracieux, le prix Séquences du meilleur film asiatique est attribué au film THE WEIGHT du réalisateur sud-coréen Kyu-Hwang Jeong.

Prix AQCC :

L’AQCC remet son Prix de la critique à HALLEY du Mexicain Sebastian Hofmann qui a réussi à composer un film de zombies sans les clichés du genre, en évitant surcharge et complaisance. Dans un style distancié, mais subjectif, le cinéaste offre le portait d’un homme dont le corps se désagrège lentement.  Dans un style stylisé, Hofmann replace cet homme dans un monde contemporain mortifère où la solitude, le désespoir et la souffrance envahissent les êtres. HALLEY est une œuvre sensible, qui avec ses couleurs délavées, exprime une grande mélancolie, là où la mort est tant inévitable qu’intolérable. Avec son langage moderne, qui laisse place au temps, au silence, aux longs plans, le film reste longtemps dans nos mémoires.

 

Meilleur court-métrage d’animation : KICK-HEART de Masaaki Yuasa

Le jury d’animation est fier de remettre le prix du meilleur court-métrage d’animation au film KICK-HEART de Masaaki Yuasa. KICK-HEART se distingue par son originalité, son sens unique du timing, son style visuel dynamique et captivant.

Nous sommes aussi heureux de reconnaître JAMON par Iria Lopez, pour son style visuel habile et cohérent, son récit intelligent et de manière générale,

Nous souhaitons également reconnaître THE WINDOW de Yeun Sang-ho pour son scénario exceptionel et son habile réalisation d’un sujet particulièrement difficile à traiter.

Mention spéciale : JAMON

 

Prix Satoshi Kon d’excellence en animation :

Le jury de la compétition Animation de Fantasia est heureux de remettre le prix de meilleur film, ex-aequo, à deux films exceptionnels. À leur façon, chacun de ces films représentent tout ce que le cinéma d’animation peut offrir; d’une part l’un raconte l’histoire d’une bataille épique géante pour sauver le monde, de l’autre une étude poétique des relations humaines. Les titre des gagnants du meilleur films d’animation sont :

BERSERK: THE GOLDEN AGE ARC III – THE ADVENT, réalisé par Toshiyuki Kubooka.

Expllication : Ce film est simplement “fantastique” dans tout les sens du mot, du début à la fin, une forte provocation des sens. “The Advent” nous amène au coeur des ténèbres, regarde l’horreur, la souffrance et la mort en face et ne s’en détourne pas.

 

& THE GARDEN OF WORDS (KOTONOHA NO NIWA), réalisé par Makoto Shinkai

Expllication : Ce film est une observation poétique, délicate et passionnée de la vie. D’une extrême beauté, chaque scène est un chef d’oeuvre de composition, de couleurs et de décors exceptionnels. THE GARDEN OF WORDS souligne bien les liens intimes qui unissent les gens, ne laissant personne indifférent.

Mention spéciale :

AFTER SCHOOL MIDNIGHTERS du réalisateur Hitoshi Takekiyo

Expllication : Pour l’originalité de son récit atypique dans l’univers du film Japonais, pour l’efficacité de son humour habilement rythmé et pour les qualités de l’animation dans son ensemble, le jury à décidé de décerner une mention spéciale au film AFTER SCHOOL MIDNIGHTERS du réalisateur japonais Hitoshi Takekiyo.

 

Meilleur court-métrage international: RESET de Marcus Kryler & Fredrik Åkerström

Les prix du public :

Meilleur film asiatique:

Or HK/FORBIDDEN SUPER HERO de Yuichi Fukuda

Argent LESSON OF THE EVIL de Takashi Miike

Bronze HOW TO USE GUYS WITH SECRET TIPS de Lee Wonsuk

 

Meilleur film international:

Or CURSE OF CHUCKY by Don Mancini

Argent OXV: THE MANUAL by Darren Paul Fisher

Bronze BROKEN CIRCLE BREAKDOWN by Felix Van Groeningen

 

Meilleur film canadien ou québécois:

LES 4 SOLDATS de Robert Morin

Meilleur film d’animation:

THE GARDEN OF WORDS de Makoto Shinkai

 

Prix Guru du films le plus énergique:

HK/FORBIDDEN SUPER HERO de Yuichi Fukuda

 

Film le plus innovateur:

OXV: THE MANUAL de Darren Paul Fisher

 

Meilleur court-métrage:

Or LE CHEVREUIL de Rémi St-Michel

Argent L’ÉTRANGER d’ Olaf Svenson

Bronze JACK ATTACK d’Antonio Padovan & Bryan Norton

 

Best Documentary:

REWIND THIS! de Josh Johnson

 

Prix Écran Fantastique :

Dans le cadre du festival Fantasia 2013, le prix L’Écran Fantastique est attribué au film YOU’RE NEXT, d’Adam Wingard. Ses qualités d’hybride entre le slasher et le home invasion lui confèrent une mise en scène dynamique que vient rehausser un scénario aux multiples rebondissements. En fait, le film se laisse également voir comme une sorte de chaînon manquant datant du début des années 80, et que l’on découvrirait aujourd’hui avec grand plaisir, quelque part entre HALLOWEEN, STRAW DOGS et THE OSTERMAN WEEKEND. Ingénieux et totalement maîtrisé.

 

Prix Séquences :

Tout d’abord, le jury Séquences tient à décerner une mention spéciale au film LESSON OF THE EVIL de Takashi Miike. Ensuite, pour la justesse avec laquelle il a peint son portrait d’individus marginaux et désabusés, ceux pour qui la mort se résume être la seule échappatoire au poids de la vie, et pour la sensibilité du regard qu’il pose sur un monde que l’on aurait facilement pu trouver déviant et disgracieux, le prix Séquences du meilleur film asiatique est attribué au film THE WEIGHT du réalisateur sud-coréen Kyu-Hwang Jeong.

 

Prix AQCC :

L’AQCC remet son Prix de la critique à HALLEY du Mexicain Sebastian Hofmann qui a réussi à composer un film de zombies sans les clichés du genre, en évitant surcharge et complaisance. Dans un style distancié, mais subjectif, le cinéaste offre le portait d’un homme dont le corps se désagrège lentement.  Dans un style stylisé, Hofmann replace cet homme dans un monde contemporain mortifère où la solitude, le désespoir et la souffrance envahissent les êtres. HALLEY est une œuvre sensible, qui avec ses couleurs délavées, exprime une grande mélancolie, là où la mort est tant inévitable qu’intolérable. Avec son langage moderne, qui laisse place au temps, au silence, aux longs plans, le film reste longtemps dans nos mémoires.

 

FANTASTIQUE WEEKEND DU COURT-MÉTRAGE QUÉBÉCOIS

Fantasia est extrêmement fier d’annoncer le vif succès du Fantastique week-end du court métrage québécois.  L’assistance fut au rendez-vous, affichant complet à plusieurs reprises.  Des dizaines de personnes se sont vues refusées l’entrée faute de place pour au moins trois représentations.

Les réalisateurs se sont joints avec joie aux cocktails, celui du marché, les introduisant à maints joueurs de calibre international et aussi à celui de clôture où les gagnants furent annoncés dans cette atmosphère festive et fébrile qui caractérise l’événement.

Les deux jurys composés d’Isabelle Vincent, Caroline Mailloux, Dominique Chartrand, Frédéric Corbet, Jules Saulnier et Catherine Chagnon, ont visionné en tout les 125 courts métrages au programme.  Des films de tous les horizons, francophones, anglophones, nouveaux venus et cinéastes aguerris se sont mérités les prix de plus en plus convoités.

 

Prix courts métrages québécois DIY

Meilleur film (Spirafilm: LE FUTUR PROCHE de Sophie Goyette

Meilleure réalisation (ARRQ): LE VOILE de Maxim Rheault

Meilleur Acteur (UDA): Simon Lacroix dans VIE POURRIE 4

Meilleur DOP (EVS équipement): Ben McKinnon pour KIN

 

Prix Créativité (MAtv): Ô DIVIN BOVIN d’Alexandre Ruffin

 

Prix courts métrages québécois

Meilleur Film: LÀ OÙ JE SUIS de Myriam Magassouba

Meilleure réalisation: DOKTOR FANG d’Owen Coughlan

Meilleur acteur: Bent Skagford dans DOKTOR FANG

Meilleures actrices (ex-aqueo): Virginie Léger dansLÀ OÙ JE SUIS &

Noémi Lira dans FAILLIR

Meilleur scénario: Sophie Dupuis pour FAILLIR

Prix coup de cœur du jury: MILA de Kristina Wagenbauer

Fantasia 2013 : Le Palmarès

Voir les commentaires

Sitges 2013 Zombie Walk

Nous connaissons déjà la date pour la Zombie Walk 2013 de Sitges ! Sortez vos carnets de rendez-vous et entourez le jour dans rouge sang. Les légions de zombis recherchant des cerveaux frais dévasteront Sitges, et cela se fera samedi 12 octobre. Êtes-vous prêt… ?

Si vous y participer envoyer pour nous joindre et que l’on publie les photos (les votre, pas piquez sur le Net), ou as d’autres Zombie Walk ou de Boby Paint, mais aussi du Cosplay,  vous pouvez-nous joindre via le site  et le bouton « contact ».

Merci d’avance

Stéphane Dubois

Sitges 2013 Zombie Walk

Voir les commentaires

Festival du Film Fantastique de Strasbourg :

EVENEMENTS

 VILLAGE FANTASTIQUE :

DU 13 AU 21 SEPTEMBRE PLACE DES MEUNIERS

Stands d’exposants (livres, comics, affiches de ciné, artisanat), buvette, apéros-mix : le lieu à ne pas manquer pendant le festival !

Animations pour les enfants les mercredi, samedi et dimanche.

ZOMBIE WALK :

SAMEDI 14 SEPTEMBRE DE 14H À 19H

Après un record de 3 500 zombies dans les rues de la capitale alsacienne en 2012, l’invasion continue. Guidés par la Fanfare d’Outre-Tombe, les zombies déambuleront à nouveau dans les rues et finiront en musique sur la Place de la Bourse pour un Apéro-Zombie à réveiller les morts !

 

CINÉ-CONCERT:

PAR EUNICE MARTINS (PIANISTE) ET ABRIL PADILLA (BRUITEUSE) :

MERCREDI 18 SEPTEMBRE À 21H À L’AUBETTE

Der Student Von Prag (L’étudiant de Prague)

De Henrik Galeen

Avec Conrad Veidt, Elizza La Porta, Fritz Alberti, Agnes Esterhazy

Allemagne – 1926 – 1h43 – Muet – 35mm

Un jeune étudiant pauvre et amoureux se voit proposer un étrange marché : un vieux sorcier lui propose de lui offrir une fortune en échange d'un objet de sa chambre.

Remake du film de Stellan Rye et Paul Wegener de 1913, cette version est portée par Conrad Veidt, acteur emblématique du mouvement expressionniste.

 

MASTER CLASS:

SUR LES GÉNÉRIQUES DE FILMS PAR LAURENCE MOINEREAU :

VENDREDI 20 SEPTEMBRE DE 9H À 12H AU STAR ST EXUPÉRY

On peut définir le générique, en premier lieu, comme une simple liste : celle des personnes ayant collaboré, à divers titres à la fabrication d’un film (auteurs, techniciens). Il est cependant devenu, au fil de l’histoire du cinéma, bien plus que cela : une véritable séquence, à la fois autonome et indissociable du film, une figure imposée qui mêle l’écrit et l’image et s’offre à toutes les expérimentations  raphiques, un lieu de signature du cinéaste qui renvoie, de diverses façons, à la genèse du film, et évoque l’envers

du décor, un espace de transition qui détermine l’entrée du spectateur dans la fiction, et en accompagne la sortie …

Cette conférence privilégiera l’analyse d’exemples, pour évoquer à travers eux la diversité des formes adoptées par le générique et la multiplicité de ses fonctions, et mettre en évidence l’importance de ses liens avec le récit.

 

Laurence Moinereau

Maître de conférences en Etudes cinématographiques à l’université de Poitiers, Laurence Moinereau a consacré sa thèse à l’étude des génériques de films, et en a tiré un ouvrage, Le générique de film. De la lettre à la figure, paru aux PUR en mai 2009.

 

 

IDIUM GAME CONTEST:

En partenariat avec Ludus Académie le festival lance une compétition pour les créateurs de jeux-vidéo indépendants:

l’Indium Game Contest (IGC).

Jeux vidéo et cinéma ayant une bonne dose d’ADN en commun, il était tout naturel de nous lancer dans cette aventure et de soutenir la création de jeux comme nous soutenons celle des films. Ainsi, cette compétition a pour but de mettre en lumière la qualité des jeux indépendants, leur créativité et leur originalité en tant qu’oeuvres artistiques.

Les projets retenus seront présentés au public du 13 au 22 septembre 2013 et seront en compétition pour plusieurs prix définis au moment de la sélection finale.

Le jury sera composé de professionnels, de représentants de l'industrie du jeu, de développeurs, d’artistes et de journalistes spécialisés…

Festival du Film Fantastique de Strasbourg EVENEMENTS
Festival du Film Fantastique de Strasbourg EVENEMENTSFestival du Film Fantastique de Strasbourg EVENEMENTS

Voir les commentaires

Bonjour Larry Castillo,

Tu peux te présenter.

Je m’appelle Larry Castillo, j’ai 39 ans, et je suis dessinateur de comics chez « Galaxy comics ».

Justement tu sors deux albums chez « Galaxy comics studio » le premier c’est « WELCOME in AMNESIA » et « LUST FOR LIFE » rassurons les futurs lecteurs, les titres sont en anglais, mais les textes sont bel et bien en français.

Oui j’ai voulu donner des titres en anglais, car cela donne un côté international et que mes influences sont anglo-saxonnes.

Parle-nous de « “WELCOME in AMNESIA”

C’est une succession de courtes histoires, qui se déroule en prison, mais très rapidement on quitte le cadre de la prison, c’est grosso modo une espèce de satyre de la télé-réalité, des médias, de cette violence qui tourne de plus en plus à la pornographie.

Plus on avance, plus on s’éloigne du cadre de la prison, pour entrer dans une espèce d’horreur fantastique.

Il y a plusieurs influences, de films de prisons des années 50, des influences du manga, un clin d’œil à un manga comme “Cobra” plus cela avance, plus cela vire au psychédélique, sans tuer la fin de l’histoire il y a un début, un milieu et une fin, même si c’est plusieurs histoires.

Tu as fait le dessin le scénario.

Oui j’ai tout fait comme toujours, je fais le dessin, le scénario, ainsi que la couleur pour “LUST FOR LIFE”, le premier étant en noir et blanc.

Parle-nous maintenant de “LUST FOR LIFE”.

En gros, il s’agit d’un album de zombies post-apocalyptique, mais vu sous acide, c’est une espèce de parodie des films d’horreur italiens des années 80, faits avec zéro budget, sauf que là c’est de bande dessinée, et qu’on peut le gonflé, si l’on devait le faire en film cela couterait des millions et des millions.

C’est une réflexion, j’ai toujours été étonné dans les films d’horreur zombies, les jeux vidéo, on parle toujours des méchants, mais sans connaitre leurs motivations, je voulais faire et montré les motivations pour créer un virus zombie.

Vous avez le point de vue des gentils qui sont les survivants, et des méchants, les créateurs du virus sauf qu’au bout d’un moment on se si les méchants on pas un peu raison, même si moralement cela peut être discutable.

Des projets ?

Oui, il s’intitulera : “Jasmina Rabbia”, c’est un gros projet, il s’agit d’une actrice de porno, mais ce n’est pas un album porno, mais un thriller fantastique sur fond de la question de l’immigration dans les années septante dans l’Europe du Nord : France, Belgique, Hollande….

Comment y sont arrivés les immigrés magrébins en Belgique, pourquoi, et comment on les a traités.

Quelles sont les conséquences à l’heure actuelle sur la manière dont ils ont été traités à cette époque.

Le personnage principal sera un flic qui au court d’une enquête sera obligé de se poser des questions, les raisons de cette émigration, durant les années septante et cela vire vers un fantastique lovecratien.

 

 

LUST FOR LIFE

 

 

Description

Synopsis : Entre délire pop-art, mauvais goût et mauvais trip à l’acide, l’histoire continue mais ne se ressemble pas... Contrairement à ce que les médias nous serinent sans cesse, fumer peut parfaitement vous sauver la vie! Mélangeons à ce simple concept une sordide conspiration eugéniste sur laquelle vient se greffer une galerie de personnages, du mercenaire cinglé à la jeune cadre dynamique en passant par une cohorte de zombies affamés... La seule question est: «Pourquoi?» Faisons en sorte que la réponse ne soit pas: «Pourquoi pas?»

 

Auteur : Larry CASTILLO

Pages couleurs : 55 pages

Format comics a dos encollés

Editeur : GALAXIE COMICS Studios

 

«WELCOME in AMNESIA : Short stories and other tales...

Description :

Bienvenue au pays du pain et des jeux, où l’on alterne entre roulette et déroute.

Bienvenue à Saint-Victor, un endroit pire que la mort, pire que l’enfer, pire que l’oubli... Et vous savez ce qu’on dit dans ces cas-là: «Le noeud du problème est coulant, point de solution si votre cou est dedans.»

Bienvenue à Amnesia...

 

Cet album est réservé aux histoires courtes, chose que nous n’avons jamais vraiment mis en avant alors que nous adorons ça... On commence avec la première d’entre elles: «Welcome to Amnesia», un récit carcéral qui part rapidement en sucette...

 

Auteur : Larry CASTILLO

Rubrique : COMICS

Style : Comics

Format : US Comics

Impression : Noir & Blanc

Pages : 63

ISBN : 9791090893177

Larry Castillo "WELCOME in AMNESIA" " LUST FOR LIFE »
Larry Castillo "WELCOME in AMNESIA" " LUST FOR LIFE »

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - Fantastique, BD, Bande dessiné, Fantasy, Horreur, zombies

FANTASIA 2013

CHEAP THRILLS - Gagnant du Prix New Flesh

 

 

Ce dimanche 4 août au Théâtre Impérial à 21h35, vous ne voudrez absolument pas manquer la projection de la première Canadienne de CHEAP THRILLS en présence du réalisateur E.L. Katz et du producteur Travis Stevens. Le film vient de gagner notre Prix New Flesh pour la meilleure première oeuvre, prix décerné au premier film d’un réalisateur qui se démarque immensément parmi ses remarquables semblables. Il s'agit d'une oeuvre magnifique qui révèle un jeune talent que le jury de Fantasia voit comme un leader dans le cinéma de genre pour des années à venir.

 

Egalement gagnant du Prix du public Midnighter 2013 de SXSW, le jury de Fantasia affirme que: “Le public se tortillera de joie en voyant CHEAP THRILLS, un film sombrement comique, intelligent et sanglant. Cette première oeuvre abondamment confiante offre une aperçu extrêmement divertissant du désespoir prolétaire moderne dans un monde obsédé par l’argent facile et l’amusement enfantin”. En tant qu’excitante virée follement divertissante et pleine d’humour noir, c’est de l’or en barre maculé de sang. Pensez à un croisement entre le Larry Cohen des années 70 et Chuck Palahniuk.

 

(communiqué de presse)

FANTASIA 2013  CHEAP THRILLS - Gagnant du Prix New Flesh

Voir les commentaires

Reed Man éditeur et auteur de bandes dessinées

Bonjour Reed Man,

Tu peux nous parler de ton projet avec « Mikros » et « Photonik » , les jeunes croient que les superhéros c’est uniquement Marvel, éventuellement DC Comics, mais en fait il y a eu et il y des superhéros français

Oui, bien sûr il y en a encore, la particularité de « Mikros » et « Photonik », c’est d’avoir été dans les années 80, les plus connus et beaucoup de lecteurs pensaient qu’ils étaient américains, c’était presque à juste titre, parce que leurs publications étaient faites dans des revues qui traduisait du matériel Marvel, et ces BD était faites pour donner le change, comme si elles étaient produites par Marvel.

Mais c’était en fait des BD lyonnaises, et faites par des artistes lyonnais.

Lyon est probablement avec la ville de Lille, les villes qui représentent le mieux le style « super-héroïques », car c’est les villes qui ont le plus importées de matériel américain.

Donc, il y avait deux superhéros : « Mikros » et « Photonik » et il y a le projet de les réunir dans une même histoire.

Oui, « Mikros » était un personnage créer par Jean-Yves Mitton  qu’il a animé sur à peu près 70 épisodes, et « Photonik » qui était un autre superhéros français une création de Ciro Tota (voir entretien sur ce site, lien en fin d’article NDLR) qu’il a animé sur une cinquantaine d’épisodes, mais Jean-Yves Mitton, a également fait une dizaine d’épisodes de « Photonik », Jean-Yves Mitton qui était et est toujours très productif a dessiné les deux, même celui qu’il n’a pas créé.

Nous sommes en train de travailler sur une bande dessinée, qu’il écrit et qu’il dessine, moi je lui fais la couleur numérique, c’est au gout du jour ce type de couleur, il s’agira d’un album de 92 pages.

C’est un récit complet, il sortira chez Delcourt en fin 2013.

C’est que ces deux personnages qui formeront une équipe ?

Ils seront ensemble avec leurs assistants, ils sont donc 6 personnages principaux.

Tu peux nous préciser qui sont ses assistants, ils sont moins connus.

« Mikros » est accompagnés de sa femme qui s’appelle Saltarella qui est une femme-sauterelle, « Mikros » est un homme-guêpe qui réduit de taille et il y a l’emblématique « Crabb » avec est un personnage avec une énorme pince avec un haut drapé d’étoiles américaines, qui es complètement irrésistibles, c’est un personnage qui a beaucoup de charisme, il plaisait énormément à l’époque et plaira encore de nos jours.

De l’autre côté avec « Photonik » dans la série de Ciro Tota, « Photonik » représente l’homme dans la force de l’âge avec deux assistants un ancien et un jeune, en fait Ciro Tota voulait représenter comme dans « Blek le Roc » le trio des trois âges de la vie, il y a Tom Pouce qui est un enfant de 12 ans environ, le Docteur Ziegel est l’ancien de plus 80 ans, qui est l’intellectuel au sens noble du terme.

Après cet album chez Delcourt, en octobre ou novembre, tu as une maison d’édition de superhéros, tu peux nous en parler ?

Organics comics est un label à compte d’auteur, qui emploi les rares dessinateurs de BD de superhéros ou approchant français et aussi des Américains, principalement des gens qui ont travaillé pour Marvel. Ils ont tous aussi un catalogue à compte d’auteur aux USA, parce qu’ils se sont aperçus qu’avec l’industrie, il se faisait un peu avoir.

Ils ont tous produit pour les plus jeunes, en parallèle avec leurs travaux pour Marvel ou DC Comics, nous sommes un collectif franco-américain.

Combien êtes-vous dans ce collectif ?

Nous sommes une dizaine d’auteurs ou d’ayant-droit, parce exemple je travaille avec la fille de Jack Kirby qui était le créateur des superhéros Marvel avec Jo Simon dans les années 40 avec qui nous avons travaillé jusqu’à sa mort, Stan Lee arrivera ensuite à Marvel.

Le fils de Joe Simon a repris le flambeau, non comme dessinateur, il est scénariste, mais il a les droits sur les « caractères » des personnages, bien sûr on parle des personnages, qui n’étaient pas des personnages Marvel.

Avec Jim Simon , on continue les personnages créer par Joe Simon jusqu’à sa mort

Merci pour cet entretien

 

Bibliographie en bandes dessinées

 

Organic Comix

The Pact 2 numéros The Pact (scénario, dessins, encrage)

 Mantras (scénario, dessins, encrage, couleurs)

 Fantask Force 1 tome (scénario, dessins, encrage) - réédition en album des épisodes parus dans Fantask et Spécial Zembla

 The Atomics 4 numéros L'Eléphant : les méandres de l'amour (scénario, dessins, encrage, couleurs) - numéro 2

 Mikros - page de sommaire du numéro 3 (encrage, couleurs)

 Mikros : Politiquement incorrect (dessins, encrage, couleurs) - numéros 3 et 4

 Bérurier Noir - page de sommaire du numéro 4 (dessins, encrage, couleurs)

 Bérurier Noir - Rebelles ! (couleurs)

 Bérurier Noir - illustration de l'article Bérurier Noir Comics (dessins, encrage, couleurs)

 Abattoir (couleurs)

 Mikros 1 tome paru sur 3 (dessins, encrage, couleurs)

 Strange 7 numéros (plus 2 numéros bis et un numéro 0) parus à ce jour Fantask Force - couverture (dessins, encrage, couleurs) - numéro 0

 Galactic Bounty Hunters - page de sommaire (dessins, encrage, couleurs) - numéro 1

 The Myth of 8-Opus - couverture (couleurs) - numéro 1

 The Myth of 8-Opus (couleurs et lettrage) - numéros 1 à 9

 Galaxy Green (couleurs) - numéro 1

 Illustration de l'article Kaos en France - numéro 1

 Stan Lee's Alexa - couverture (couleurs) - numéro 2

 Stan Lee's Alexa (lettrage) - numéro 2

 The Astrals - page de sommaire (dessins, encrage, couleurs) - numéro 2

 Godman - pin-up (encrage et couleurs) - numéro 2

 The New Fantask Force (scénario, dessins, encrage, couleurs) - numéro 2

 The Astrals (couleurs et lettrage) - numéro 2

 Astro-Dôme (lettrage) - à partir du numéro 2

 Galaxy Green - couverture (dessins, encrage, couleurs) - numéro 3

 Venturesome Motes (encrage et lettrage) - à partir du numéro 3

 Galaxy Green (dessins, encrage, couleurs) - à partir du numéro 3

 Star Cats - pin-up (couleurs) - numéro 3

 L'Archer Blanc (couleurs et lettrage) - à partir du numéro 3

 Megasauria (couleurs et lettrage) - à partir du numéro 3

 The Pact - couverture (dessins, encrage, couleurs) - numéro 3bis

 Silver Star (lettrage) - à partir du numéro 3bis

 The Pact : chapitre final ! (dessins, encrage, couleurs, lettrage) - numéro 3bis

 Fantask Force - couverture (dessins, couleurs) - numéro 4

 Hotdog Man - page de sommaire (couleurs) - numéro 4

 The New Fantask Force : épisode 3 (couleurs et lettrage uniquement) - numéro 4

 The Engine Block - pin-up (couleurs) -numéro 4

 Silver Star - couverture (couleurs) - numéro 5

 Spawn - page de sommaire (dessins, encrage, couleurs) - numéro 5

 L'Archer Blanc - couverture (couleurs) - numéro 6

 Indestructible Jayne Davidson's Club - page de sommaire (couleurs) - numéro 6

 The Fly (lettrage) - numéro 6bis

 illustrations de l'article sur The Fly - numéro 6bis

 Gilles Deray - pin-up (couleurs) - numéro 6bis

 Le Résistant - couverture (couleurs) - numéro 7

 Le Résistant (couleurs) - à partir du numéro 7

 Illustrations de l'interview Rym & Cie - numéro 7

 StarPower - page de sommaire (couleurs) - numéro 8

 

Semic

 

 Fantask 5 numéros Fantask Force (scénario, dessins, encrage)

 Spécial Zembla Fantask Force (scénario, dessins, encrage)

 Mustang Dick Demon (dessins et encrage)

 Autres éditeurs

 Pif Gadget Rahan (couleurs)

 Les Apatrides (couleurs)

 Le dernier kamikaze (couleurs)

 

 Travaux hors BD

 L'opéra des loups (Bérurier Noir) - illustrations de la jaquette et du DVD

 Univers Comics (5 couvertures)

 

 

 

Reed Man en dedicasse

Reed Man en dedicasse

Voir les commentaires

La Nuit Monty Python

 

Samedi 19 octobre dès 21h à la Halle Tony Garnier

Déjà en vente !

 

 

La Nuit Cinéma aura lieu cette année du samedi 19 à 21h au dimanche 20 octobre à 6h ! Un dortoir sera installé derrière l'écran pour reprendre des forces et rester jusqu'au petit matin. Pour les plus vaillants, rendez-vous aux aurores, après les projections autour d'un petit déjeuner, offert par la maison.

 

La Nuit est cette année consacrée aux plus désopilants comiques britanniques de tous les temps (ou presque), les Monty Python ! Révisez votre silly walk, vos répliques cultes, sortez votre cotte de maille et Prenez toujours la vie du bon côté (Always Look on the Bright Side of Life) !

 

Les précédentes Nuits

 

Première Nuit Cinéma du festival Lumière en 2010 spéciale Comédie américaine ! Au programme : The Big Lebowski de Joel et Ethan Coen, Un jour sans fin de Harold Ramis, Elle de Blake Edwards, Tonnerre sous les tropiques de Ben Stiller.

 

En 2011, le festival proposait une Nuit de la Science-fiction avec Le Voyage dans la Lune de Georges Méliès, Soleil vert de Richard Fleischer, District 9 de Neill Blomkamp, La Machine à explorer le temps de George Pal, 2001, l'Odyssée de l'espace de Stanley Kubrick.

 

Et en 2012, ambiance rock avec une Nuit Musique et cinéma  : American Graffiti de George Lucas, Quatre garçons dans le vent de Richard Lester, Spinal Tap de Rob Reiner, Walk the Line de James Mangold.

 

(Communiqué de Presse)

La Nuit Monty Python

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - Monty Python, Cinéma, Festival LUMIERE LYON, Fantastique, Festivals

Entretien avec Jean-Pierre Andrevon

Bonjour Jean-Pierre Andrevon, vous venez de sortir un ouvrage intitulé : « 66 synopsis et autant d’histoires à écrire », comment vous est venue cette idée ?

 

L’idée met venue du fait que j’ai beaucoup d’idées, elles me viennent comme cela, toute la journée, toutes les semaines, tous les mois, et à force d’écrire des idées d’histoires à écrire, j’en ai beaucoup plus que je ne peux en écrire. C’est une idée qui me tournait dans la tête depuis pas mal de temps, je me suis dit même si je n’arrive pas à les écrire, il y a des idées intéressantes, tout à fait immodestement, je me suis décidé à les retravailler un peu, pour que cela soit lisible, à la façon de petites nouvelles qui ne sont pas toutes achevées d’ailleurs.

C’est le but de ces idées jetées sur le papier, comme je me suis lié à un éditeur « La Clé d’Argent »  qui est un éditeur jurassien. Il publie des nouvelles courtes, je lui ai proposé et il a été d’accord pour les éditer, et j’en suis très heureux. C’est 66 sûrs plus de 100, voir plus de 200 synopsis qui dorment dans mes tiroirs.

Combien d’ouvrages avez-vous déjà publiés ?

 En tout c’est le 160e, c’est beaucoup cela surprend toujours, mais c’est pourtant vrai.

Il y a eu des adaptations, vous pouvez nous en parler ?

J’ai une adaptation au cinéma de Gandahar, sous forme de dessin animé par René Lanoux, et deux autres adaptations télévisuelles dont je suis un peu moins heureux, dont  « Le Travail du Furet » (Le Travail du furet à l’intérieur du poulailler, J’ai lu no 1549, 1983 [ISBN 978-2277215493] qui l’un de mes préférés, l’adaptation n’est pas terrible, et une troisième dont je ne veux même pas parler.

Vous avez écrit des textes encore plus courts ?

J’ai écrit dans « nouvelles de poche », des nouvelles d’une seule phrase, une vraie phrase sans point au milieu, elle peut faire une ligne et demie ou 5 lignes. Mais c’est vraiment des phrases, là aussi l’idée m’est venue.

C’est un exercice de style, que vous avez voulu faire ?

Pas vraiment, un peu quand même, mais c’est des récits, de vraies histoires pour presque toutes. Elles auraient pu être traitées en une ou deux pages, mais qui sont traitées dans ce cas précis, en une phrase. Je me suis amusé à faire ça. C’est également à Philippe Gindre qui dirige « La Clé d’Argent » que je l’ai proposé.

Vous dessinez également.

Oui, je dessine, il se trouve que pour les trois éditons de la « Clé d’Argent », j’ai fait la couverture. Les arts plastiques, c’est ma formation à la base, j’ai fait les Beaux-Arts, j’ai été professeur de dessin, et l’écriture est venue non pas par hasard, j’aimais cela aussi, mais ma vraie formation c’est la peinture et le dessin. Je peins toujours, j’ai une exposition de mes peintures en ce moment à Grenoble, ce n’est pas une galerie c’est un notaire qui dispose d’un espace galerie, il m’a proposé d’exposer mes œuvres, j’en suis très content.

Vos projets ?

Je prépare une encyclopédie des films fantastiques et de science-fiction, qui va paraitre en octobre 2013, un ouvrage très important que j’ai mis 10 ans à écrire, dont le titre est : « 100 ans et plus de cinéma fantastique et de science-fiction » avec des critiques de films, des entrés sur les principaux acteurs, réalisateurs…

Cela sera édité chez « Rouge Profond » qui est près d’Aix-en-Provence, il est spécialisé dans le cinéma.

Remerciement à Jean-Pierre Andrevon, pour nous avoir accordé cet entretien.

 

 

 Œuvres

Les Hommes-machines contre Gandahar, 1969

Aujourd’hui, demain et après, 1970, nouvelles [ISBN 978-2207301241], réédition 1982

Un froid mortel, 1971

Régression, 1972, nouvelle [ISBN 978-2-7544-0646-8], réédition chez Eons

Le Temps des grandes chasses, 1973 [ISBN 978-2207301623]

Le Temps cyclothymique, 1974 [ISBN 978-2265040601]

Une lumière entre les arbres, 1974 [ISBN 978-2265029613]

Retour à la Terre, 1975, anthologie de science-fiction française [ISBN 978-2207301890]

Le Monde enfin, 1975, nouvelle

Retour à la Terre 2, 1976, anthologie de science-fiction française

Le Désert du monde, 1977

Le petit chat est mort, 1977, nouvelle [ISBN 978-2-7544-0480-8], réédition chez Eons

Le Reflux de la nuit [ISBN 978-2702410653]

Un Nouveau départ, 1978, nouvelle [ISBN 978-2-7544-0480-8], réédition chez Eons

Avenirs en dérive, 1979

Les Revenants de l’ombre, 1979 [ISBN 978-2207245613]

Cent monstres du cinéma fantastique, 1979 [ISBN 978-2723400787], coécrivent avec Alain Schlockoff.

Le Livre d’or d’Alain Dorémieux, 1980, anthologie présentée par Jean-Pierre Andrevon

Le Vent, 1980, nouvelle [ISBN 978-2-7544-0480-8], réédition chez Eons

La Fée et le géomètre, 1981 [ISBN 978-2092046418]

Cauchemar... Cauchemars !, J’ai lu no 1281, 1982 [ISBN 978-2277212812]

Le Travail du furet à l’intérieur du poulailler, J’ai lu no 1549, 1983 [ISBN 978-2277215493]

Tout à la main, 1983 [ISBN 978-2-7544-0483-9], réédition chez Eons en 2008

Hydra, 1984 [ISBN 2-7544-0324-8], réédition chez Eons en 2006

La Trace des rêves, J’ai lu no 2372, 1988 [ISBN 978-2253071730]

Six étages à monter, 1990

Sukran, 1990 [ISBN 978-2207304938]

Tout va mal !, 1991 [ISBN 978-2877950138]

L’Homme aux dinosaures, 1994 [ISBN 978-2020209502]

Coécrit avec Silvio Cadelo et Stephen Jay Gould.

L’Arche, 1995 [ISBN 978-2840990406]

Le Masque au sourire de crocodile, 1995 [ISBN 978-2265051393]

Huit Morts dans l’eau froide, 1995 [ISBN 978-2265051331]

Le Dernier Dimanche de Monsieur le chancelier Hitler, 1995 [ISBN 978-2909659145]

Chasse à Mort, 1996 [ISBN 978-2265053458]

Manuscrit d’un roman de SF trouvé dans une poubelle, 1996 [ISBN 978-2911576041], CHAPO, 1996

Le Jour du grand saut, 1996 [ISBN 978-2013213936]

Gandahar et l’oiseau-monde, 1997 [ISBN 978-2012096349]

Le Parking mystérieux, 1997 [ISBN 978-2210977488]

La Nuit des bêtes, 1997 [ISBN 978-2013215824]

Kofi et les buveurs de vie, 1998 [ISBN 978-2210977631]

Cinq anguilles dans une botte d’humains, Éditions Baleine, 1998 [ISBN 978-2842190934]

Les Crocs de l’enfance, 1999 [ISBN 978-2207248003]

Les Portes de Gandahar, 1999 [ISBN 978-2012000315]

Cap sur Gandahar, 1999 [ISBN 978-2207248409]

Requiem pour dix cerveaux en Fugue, 1999 [ISBN 978-2080676535]

Le petit garçon qui voulait être mort, Manitoba — les belles lettres, 2000

L’Œil derrière l’épaule, 2001

Les Rebelles de Gandahar, 2002

La Dernière Pluie, 2003

Parue dans Demain la Terre, Mango, collection Autres Mondes no 17

Marée descendante, 2003

Parue dans Demain la Terre, Mango, collection Autres Mondes no 17

Zombies : Un horizon de cendres, Pocket, 2004 [ISBN 978-2266177221]

Le Passager de la maison du temps, 2005

L’Exilé de Gandahar, 2005

Le Météore de Sibérie, 2005

Le Monde enfin, 2006

Prix Julia-Verlanger 2006

Tous ces pas vers l’Enfer, Éditions Glyphe, 2008

Guerre des mondes !, Les Moutons électriques, 2009

Très loin de la terre, Bragelonne, 2009

C’est un peu la paix, c’est un peu la guerre, La Clef d’Argent, 2009

La Maison qui glissait, Le Bélial', 2010

Nouvelles de poche, La Clef d’Argent, 2012

 

Livre audio

Jean-Pierre Andrevon [auteur et narrateur], Quelques pas vers l’enfer, Saint-Jean-de-Moirans, Livrior, 2 septembre 2009 [ISBN 978-2-915629-37-8] [notice BnF no FRBNF42068167g].

Support : 1 disque compact audio MP3 ; durée : 1 h 44 min environ ; référence éditeur : 42 068 167 g. Ce livre audio regroupe des nouvelles issues des recueils Tous ces pas vers l’enfer [2008, pistes 2, 4 et 5] et C’est un peu la paix, c’est un peu la guerre [2009, pistes 1, 3 et 6]. Liste des nouvelles : 1, Le Combattant [4 min 10 s] ; 2, Le Sacrifice (54 min 7 s ; 3, Le Facteur (3 min 24 s) ; 4, Le Cimetière de Rocheberne (9 min 34 s) ; 5, Tu n’as pas fini d’en baver (30 min 16 s) ; 6, La Bête (2 min 47 s).

 

 

Prix

Prix du Roman d’Aventures 2001 pour L’Œil derrière l’épaule

Entretien avec Jean-Pierre Andrevon

Voir les commentaires

Fantasia 2013 – ANDRZEJ ZULAWSKI :

Prix d’excellence pour l’ensemble de carrière /

 

Pour sa vision singulière, sa passion et son courage, Fantasia décerne son Prix d'excellence pour l'ensemble de sa carrière 2013 au grand maître polonais Andrzej Zulawski. Spectaculaire dans son utilisation du langage cinématographique et souvent controversée (le réalisateur a quitté la Pologne durant plusieurs années après qu'on y ait banni sont deuxième long métrage DIABEL), sa filmographie regorge d'images superbement évocatrices, de performances brutes, voire bestiales, et expose la sexualité et les émotions sans ménagement. Nous vous invitons à vous joindre à nous pour célébrer l'œuvre stupéfiante d'Andrzej Zulawski le 25 juillet au Théâtre Impérial à 22h, où le cinéaste sera présent pour recevoir son prix avant la projection spéciale de SZAMANKA.

 

De plus, ne manquez pas l’un des films le plus extrême de Zulawksi, L'AMOUR BRAQUE, qui sera présenté à la Cinémathèque québécoise le 28 juillet à 19h. Il s’agit d’une œuvre complètement sans compromis qui joue non seulement avec les clichés des films de genre, mais qui pousse aussi ses acteurs jusqu’à leurs limites tout en exigeant un niveau sans parallèle d’investissement à la fois émotionnel et intellectuel de la part du spectateur.

Fantasia 2013 – ANDRZEJ ZULAWSKI : Prix d’excellence pour l’ensemble de carrière /

Voir les commentaires

Beurk, la cruelle histoire de l’humanité, par DavidP

 

DavidP, nous  offres 3 nouveau opus de sa série « Beurk », comme les précédents opus, ils sont jubilatoires, éducatif (mais si, mais si) avec comme titre : « ca vas ch... grave !» et « A Table ».

 

DavidP fait aussi bien la conception graphique, la maquette, la mise en page que les textes et les dessins, certains ne comprennent pas le coté pédagogique de cette collection, DavidP s’en était expliqué dans un précèdent entretien pour ce site, pour la sortie des premiers tomes de cette collection (oui on est toujours à la pointe sur ce site, voir lien en dessous).    

 

Les enfants adorent « l’horreur » je le constate dans les festivals et autres conventions que je couvre pour ce site, les ateliers enfants sont pleins de tête blondes radieuses de dessinés monstres, vampires et autres aliens (On se gardent  Sigourney Weaver les vieux, ok) ,  bien sûr pas ceux d’adultes, mais de gentils monstres qui « font pas peur en vrai ».

 

Et puis après enquête d’investigations dignes de CCN, des parents vraiment indignes prendraient en cachette les « BEURK ! » de leurs enfants pour les « protéger » et ohh vilénies, iraient les lires en cachettes dans les toilettes.

 

Plus sérieusement, je pense que les parents, devraient faire lire ou lires à leurs enfants cette excellente collection.

Beurk, la cruelle histoire de l’humanité, par DavidP

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - LITTERATURE, Livres, Epouvante, Horreur, Humour, Fantastique, Fanzine, Jeunesse, Enfants

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Thêatre..

Pages

Hébergé par Overblog