Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique


kissofthedamned posterweb-202x300

KISS of the DAMMED

 

Xan (Alexandra) Cassavetes

xan cassavetes

COMPETITION INTERNATIONAL

 

Le film KISS of the DAMMED d’Alexandra Cassavetes est présenté au BIFFF dans le cadre de la Compétition Internationale (première Belge). Le scénario et le style de tournage de certaines scènes ne sont pas sans rappeler ceux de l’âge d’Or lors des films d’horreur et de vampires. Une jeune vampire rencontre un jeune homme : Paolo, qui est un humain, amour impossible ?

 

Ça vous fait penser à une certaine série de films ?

 

Je pense que c’est plus vers des gens comme Tony Scott, Dario Argento qu’il faudrait chercher les références et loin de celle de son célèbre père.

 

Film globalement de bonne facture avec des moments sensuels (parfois très sensuel), les quelques scènes horrifiques décevront les amateurs de gore.

 

Elle avait déjà réalisé en 2000 : Dust et en  2004 : Z Channel : À Magnificent Obsession (TV) (documentaire)

 

Malgré ces qualités et si ce film mérite d’être vue je ne le vois pas obtenir, même le casting de très bons acteurs, que ce film obtienne au BIFFF, le prix de la Compétition Internationale

 

Casting

 

Réalisation / Scénario :

 

Xan (Alexandra) Cassavetes

 

Acteurs et actrices :

 

Josephine de la Baume

 

Roxane Mesquida

 

Milo Ventimiglia

 

Michael Rapaport

 

Anna Mouglalis

 

Riley Keough

 

Distributeur à l'étranger (Sortie en salle) Magnolia Films

 

Voir les commentaires

Published by Michel Dubat - - BIFFF Bruxelles Belgique

neil jordan
Neil Jordan Byzantium
C’est Byzantium  de Neil Jordan   avec dans les rôles principaux Gemma Arterton, Saoirse Ronan, Caleb Landry Jones, Sam Riley, Gabriela Marcinkova  qui fut présenter en ouverture du 31e BIFFF(Brussels International Fantastic Film Festival), qui a désormais ses quartiers au BO ART (Palais des Beaux-arts) et non plus à Tours et Taxi.
Le public qui ensuite poser des questions au réalisateur, qui se prêta ensuite de bonne grâce à une séance de dédicace de ses nombreux fans.
  

        
     

Voir les commentaires

Published by Michel Dubat - - BIFFF Bruxelles Belgique


EV19 JPG envoi recto

 

Soyez parmi nous le 5 avril 2013 à l'Institut Lumière pour une soirée consacrée au maître du film de Yurei Eiga (fantômes japonais).

 

Au programme le deux films originaux en VOST

20h Ring

22h15 Dark Water

 

En avant-programme : CM de Mathieu Josse et JC Sanchez : Héritage (12mn)

 

En partenariat avec AOA Production et ces fantastiques animations sous le Hangar

 

Le coffret RING avec les 3 films à gagner avec Les Ingoruptibles

 

On vous attend !

 

Fabrice Calzettoni

Programmateur de L'Epouvantable Vendredi

(Communiqué de presse)

 

 

Voir les commentaires

Published by Michel Dubat - - Cinéma -DVD

Bonjour,

Comme chaque année, je couvre le BIFFF (Bruxelles) durant toute la durée du festival (2-13 avril)  pour:

http://michel-dubat-auteur.over-blog.com/categorie-11413681.html .

Je publierais articles, entretiens (et photo pour le zombie parade ;) ), si vous y êtes présent et que vous désiriez me rencontrer pour aborder un film a quelques titres que ce soit : acteur, producteur, réalisateur, mais aussi simple festivalier pour me donner votre avis de cinéphile, contactez-moi:

Via le blog rubrique « contact ».

Sur mon site , vous pouvez vous inscrivent aux newsletters et bien sûr laissez des commentaires, comme le groupe (voit ci-dessous), il aborde toutes les questions culturelles sur la SF et le fantastique : cinéma, littérature, BD, théâtre, sculpture, y compris hors périodes de festivals…

 Je me permets de vous recommandez mon groupe Facebook (science-fiction-fantastique) qui aborde toute la culture de la SF et du fantastique :

http://www.facebook.com/groups/127028880783313/161738293979038/

Zombie Walk Festivals International :

Groupe dédié à la publication des albums ou photos de parades zombiesques. Mais ne sommes pas sectaires, les loups-garous, vampires et autres monstres, amateurs ou professionnels sont les bienvenus.

http://www.facebook.com/#!/groups/146937915471541

N’hésitez pas à communiquer ces informations a vos contacts : Facebook, Mails, Skype, MSN… et sur vos blogs et sites.

Et a bientôt au BIFFF

Fantastiquement votre

Stéphane Dubois

Voir les commentaires

Published by Michel Dubat - - BIFFF Bruxelles Belgique

presence d esprit 74.jpeg


Présences d’Esprits N° 74  Hiver 2013

Cette fois encore nous avons un sommaire passionnant pour ce fanzine des mondes de l’imaginaire qui traite aussi bien de littérature, BD, TV, Jeu, Illustration.

Donc au sommaire nous avons cette fois-ci un dossier sur MAJIPOOR d’environ 15 pages, un long entretien de prés de 10 pages avec Stan Nicholls et un reportage sur Alan Moore au N.IC.E. (Northans International Comics Expo)

Comme toujours je ne serais trop vous conseiller de vous abonnez a ce fanzine, ainsi qu’a la revue A.O.C via le site : http://cms.presences-d-esprits.com/index.php

« Le club Présences d’Esprits essaie de rassembler amateurs de science-fiction, de fantasy et de fantastique de tous horizons. Depuis sa création en 1992 il essaie d’être un lien entre le plus grand nombre possible de passionnés. Sur le site, il se décompose en un Forum, ouvert à tous, un site de critiques de livres, des listes de diffusion... Et dans “la vie réelle”, c’est deux fanzines, des rendez-vous réguliers dans Paris, des ateliers d’écriture et d’illustration encadrés par des professionnels... et bien d’autres choses ! » (Extrait de la page d’accueil)

 

La couverture de ce numéro est d’Émilie Étienne (www.emilieetienne.com)

  

Voir les commentaires

Published by Michel Dubat - - Fanzines-Revues

banner cfp web


Communiqué de presse commun du Festival international du Film Fantastique de Neuchâtel (NIFFF), de la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia et de la FONDATION SUISA.

Neuchâtel, le 15 mars 2013

« Call for Projects : Swiss Games 2012/2013 » : 43 jeux vidéo suisses en lice !

 

Le 4 septembre 2012, le Festival international du Film Fantastique de Neuchâtel (NIFFF), la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia et la FONDATION SUISA ont lancé le « Call for Projects : Swiss Games 2012/2013 », un appel à projets pour jeux vidéo suisses novateurs répondant à des exigences artistiques. Les inscriptions sont désormais closes et les organisateurs dressent un premier bilan positif : 43 projets ont été déposés (contre 36 pour la première édition). Ils seront étudiés par un jury international prestigieux.


Un premier bilan positif

Les trois partenaires sont satisfaits du succès remporté par ce second appel à projets et y voient une nouvelle confirmation des efforts menés pour soutenir le développement des jeux vidéo suisses de niveau international. Une première appréciation des dossiers laisse entrevoir une grande diversité. Au niveau du genre, on constate une répartition quasi égale entre jeux d’habileté, jeux de réflexion et jeux basés sur la narration. En ce qui concerne les supports utilisés, les projets se répartissent à parts égales entre les catégories suivantes : jeux pour ordinateurs (plateforme de prédilection des développeurs indépendants), jeux pour interfaces mobiles ou encore jeux conçus à la fois pour les deux supports. La composition des participants dénote également une certaine variété : on trouve aussi bien des créateurs indépendants que des groupes issus d’écoles ou de sociétés de production. Les organisateurs constatent avec satisfaction que toutes les régions linguistiques de Suisse sont proportionnellement représentées au sein des candidats et que la participation féminine est en hausse. Enfin, la composition des groupes indique le développement de collaborations fructueuses entre les milieux du jeu et ceux de la création musicale, effet favorable de la présence de la FONDATION SUISA au rang des organisateurs.


Jury international

Les 18 et 19 mars prochains, un Jury international composé de 5 experts se réunira à Neuchâtel pour sélectionner les projets qui disposeront d’un soutien au développement. Les membres du jury, choisis par les trois institutions organisatrices, sont les suivants :

1/
Malte Behrmann, Allemagne, Président du jury - A la fois avocat en droit des médias et auteur, ce spécialiste du soutien public au développement du jeu vidéo est également co-fondateur de l’association allemande des développeurs de jeux (G.A.M.E. e.V.) et Secrétaire général de l’Association Européenne des Développeurs de Jeux vidéo (EGDF). En sus de ces activités, Malte Berhmann enseigne le droit du soutien au film et le droit de la coproduction internationale à l’Université de Valenciennes et est également chargé de cours à la Games Academy de Berlin. -> www.malte-behrmann.de

2/
C from Superbrothers, Canada – C est le fondateur et seul membre de l’équipe à temps plein de Superbrothers HQ, une entreprise de création de jeux vidéo basée dans les forêts du Québec, où un nouveau projet tenu secret est en train de prendre forme. La renommée internationale de Superbrothers repose principalement sur le succès de Sword & Sworcery EP (2011), un jeu d'aventures conçu pour des plateformes mobiles. Créé avec Capy et le maestro Jim Guthrie, il est réputé pour son style audiovisuel original et un sound design expressif et expérimental. -> www.superbrothershq.com

3/
Debora Ferrari, Italie - Commissaire d'exposition, critique d'art et créatrice de la Game Art Gallery, Debora Ferrari est experte en patrimoine culturel et gestion de musées. En tant que telle, elle supervise depuis plusieurs années la création d'expositions, d'événements et de publications autour de l'échange prolifique entre l'art du jeu vidéo et l'art contemporain. Elle contribue également aux activités de plusieurs associations, collèges et universités. Avec Neoludica, elle a permis à l'art du jeu vidéo de faire son entrée à la 54ème Biennale de Venise alors que le projet Art (R) Evolution lui a ouvert les portes du Musée des sciences Leonardo da Vinci de Milan.

www.gameartgallery.eu

4/
Marc Bodmer, Suisse - Juriste, journaliste et ancien chef du projet de développement «Promotion des compétences médias» à l'Université des sciences appliquées de Zurich, Marc Bodmer est un professionnel du domaine des jeux vidéo depuis plus de 20 ans. A côté de son activité de journaliste, il organise des conférences sur les jeux dans les universités et les écoles. Il officie également comme expert indépendant pour les jeux vidéo au sein de la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia et soutient des parents, des enseignants ainsi que d’autres usagers dans l'utilisation des médias numériques. -> www.marcbodmer.com

5/
Lyn m, Suisse - Après une formation dans les arts graphiques, la chanteuse Lyn m rejoint le projet Aloan en 2003. Sa complicité musicale avec son leader Alain Frey débouchera sur quatre albums récompensés en 2009 par le Prix SUISA Newcomer et en 2010 par le Swiss Top Band de la radio DRS 3. Interprète mais aussi auteure et co-compositrice pour Aloan, elle signe des collaborations avec d’autres artistes tels que Sumo, Xewin, Tweek, Ernest Saint Laurent ou Dog Almond. Depuis le 31 août dernier, elle enchaîne les dates en Suisse avec Aloan pour présenter leur dernier album «No Fear, No Bravery»

www.aloan.ch

Récompenses, remise de prix et exposition


Le jury dispose d
’un crédit-cadre de CHF 150'000 pour soutenir le développement des projets, en fonction de leurs qualités artistiques, leur originalité et leur potentiel de distribution. Chaque projet pourra se voir attribuer au maximum CHF 50'000. La FONDATION SUISA met en outre à disposition CHF 15'000 pour un prix destiné à la meilleure composition sonore originale.


La remise des prix aura lieu à Neuchâtel le 9 juillet, dans le cadre du symposium Imaging the Future organisé par le Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel (NIFFF). Les jeux sélectionnés feront l
’objet d’une exposition publique à découvrir tout au long de la 13ème édition du NIFFF, soit du 5 au 13 juillet 2013. Le vernissage officiel aura lieu à l’issue de la remise des prix, soit le 9 juillet.



Informations sur le «Call for Projects:

Swiss Games 2012/2013»: www.nifff.ch


Informations sur le programme «GameCulture
– du jeu à l’art» de Pro Helvetia, qui a initié les Calls for Projects de 2010/2011 et 2012/2013 : www.gameculture.ch

 

Voir les commentaires

Published by Michel Dubat - - NIFFF Neuchatel Suisse

DSCN0276

 

 

Simon Oeriu « Un déluge Infini »

 

Élu « Meilleur roman de fantasy 2011 par le Forum de Littérature Fantastique »

 

Bonjour Simon,

 

Vous êtes avocat et auteur d’héroic-fantasy, comment devient-on auteur de héroic-fantasy quand on est avocat ?

 

J’ai toujours écrit, j’écris en fait depuis l’adolescence essentiellement des poèmes, des nouvelles. J’étais écrivain dans l’âme avant même d’être avocat. 

 

Ensuite, je suis devenu avocat, j’ai eu envie de reprendre dans le même temps l’écriture, en voulant faire découvrir des univers, des personnages, des histoires et des valeurs.

 

D’où le premier livre que j’ai publié et que j’avais coécrit avec ma sœur Parme, qui rassemble des poèmes d’adolescence et de plus récents.

 

Avant de nous parler de vos romans de fantasy, pouvez-vous nous parler du recueil de poèmes, écrits avec votre sœur Parme « L’Éternité d’hier-d’enfer en paradis ». Quels sont le ou les genres de ces écrits ?

 

C’est assez original, c’est un recueil écrit à deux qui est écrit dans un univers un peu fantasy, avec des transitions entre les poèmes qui tendent à donnée une atmosphère fantasy, ce n’est pas un roman, cela reste un recueil de poèmes avec des petites transitions qui donnent une atmosphère particulière a l’ouvrage. 

 

S’agit-il d’une écriture à quatre mains ?

 

La plupart du temps, c’est chacun de nous deux qui avons écrit les poèmes, mais nous en avons effectivement écrit certains à deux. Ma sœur Parme a d’autres projets de publications, mais il est trop tôt pour en parler.

 

 

Pouvez-vous nous décrire l’univers de votre roman ?

 

« Un Déluge infini-Les armes de l'Arc-en-ciel » n’est pas une saga, mais un roman en un seul tome, avec un vrai début et une vraie fin. Tout en étant très riche, très intense.

 

Un univers imaginaire, mais aussi parfois ancré dans le réel, comme les villes de Lyon, Venise… mâtiné de fantasy, et on suit les héros qui ont chacun une arme de l’arc-en-ciel et qui vont devoir avec cette arme qu’ils ne savent pas pourquoi ils ont été prédestinés a sauver le monde.

 

Ils combattront différentes menaces : Déluge, Démons… en essayant de comprendre qui ils sont et le monde dans lequel ils vivent.

 

Il y a donc 7 armes une par couleur de l’arc-en-ciel.

 

Oui, et on n’en connaît pas l’origine c’est Noée, une femme qui va remettre ces armes aux différents protagonistes, et elle va leur demander de protéger le monde du déluge qui le menace.

 

On découvrira qu’elles sont les origines des armes liées à l’histoire de l’Humanité, aux dieux, aux démons à toute une mythologie complexe.

 

Ce sont des armes totalement différentes, les unes des autres, mais on n’en dira pas plus pour en laisser la découverte aux lecteurs.

 

On voit sur la couverture un certain nombre de ces armes : un arc, une épée, une hallebarde, un sabre, la boite de pandore, un boomerang, un arc et des nunchakus.

 

Il s’agit de votre premier roman, mais vous en avez publié depuis un autre, le « Graal des Éphémères », sous titré le « Rêve de masque de Parme » est sorti fin 2012, chez le même éditeur. Pourquoi ce besoin de sous-titre puisqu’il s’agit de one-shot et pas d’interminable saga ?

 

Comme le premier il s’agit d’un roman en un tome, mais je me ménage la possibilité d’une suite éventuelle, ou d’autres romans se déroulant dans le même univers, j’essaie de créer des univers assez riches, qui peuvent donner lieu à d’autres histoires secondaires par exemple des   préquelles (ou antépisode au Québec et au Nouveau-Brunswick NDLR), je voulais me laisser une possibilité d’écrire de nouveaux textes dans le même univers.

 

Le sous-titre permet aussi de transcrire divers aspects du roman.

 

Par rapport a votre premier roman : « Un déluge infini », il y a une logique, un fil conducteur ou il s’agit d’univers totalement différent.

 

C’est un univers assez différent dans le sens ou il est totalement ancré dans l’imaginaire, il n’y pas de prise avec la réalité avec le monde réel. Avec de nouveaux personnages, sans liens avec la première, mais avec une unité dans le style.

 

Aussi bien dans le style d’écriture, que dans celui d’univers avec un coté très héroïque, épique, mais avec aussi un coté plus poétique, écologie des personnages et de réflexions sur notre monde. 

 

 

 

Site de l’auteur : http://simon-oeriu.over-blog.com/




Voir les commentaires

Published by Michel Dubat - - LITTERATURE


NIFFF13 affiche A2 290113 LOW RVB

 

NIFFF - COMMUNIQUE DE PRESSE – 13 MARS 2013

Jean Studer devient président du NIFFF

 

L’assemblée générale de l’association du Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel (NIFFF) a élu hier à l’unanimité Jean Studer à la présidence de l’association du festival. Figurant sans conteste parmi les personnalités les plus emblématiques de la vie politique et économique neuchâteloise, le nouveau président entrera en fonction dès demain.

 

Avocat au barreau neuchâtelois, Jean Studer a été conseiller aux Etats de 1999 à 2005 avant d’entrer au Conseil d’Etat du canton de Neuchâtel. Durant deux législatures successives, il a dirigé le Département de la justice, de la sécurité et des finances du canton de Neuchâtel. Le 18 avril 2012, il a été nommé président du Conseil de Banque de la Banque Nationale Suisse par le Conseil fédéral.

 

C’est avec l’esprit d’innovation et le sérieux qui le caractérisent que Jean Studer vient d’accepter sa nomination à la présidence : « De par son caractère unique, le NIFFF permet aujourd’hui à Neuchâtel de rayonner tant sur la carte des festivals suisses qu’étrangers. En constante expansion depuis sa création, la manifestation doit aujourd’hui pouvoir compter sur des bases solides pour se pérenniser et poursuivre ainsi son développement. Je me réjouis d’aider le festival à relever ces nouveaux défis », déclare-t-il.

 Comm, LDT, 13 mars 2013

 

Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel

13ème édition : 5-13 juillet 2013

Voir les commentaires

Published by Michel Dubat - - NIFFF Neuchatel Suisse



image001
 
Découvrez la toute nouvelle bande annonce du film événement
 
Synopsis
Tony Stark, l'industriel flamboyant qui est aussi Iron Man, est confronté cette fois à un ennemi qui va attaquer sur tous les fronts. Lorsque son univers personnel est détruit, Stark se lance dans une quête acharnée pour retrouver les coupables. Plus que jamais, son courage va être mis à l'épreuve, à chaque instant. Dos au mur, il ne peut plus compter que sur ses inventions, son ingéniosité, et son instinct pour protéger ses proches. Alors qu'il se jette dans la bataille, Stark va enfin découvrir la réponse à la question qui le hante secrètement depuis si longtemps : est-ce l'homme qui fait le costume ou bien le costume qui fait l'homme ?
 IRON MAN 3 est interprété par Robert Downey Jr., Gwyneth Paltrow, Don Cheadle, Guy Pearce, Rebecca Hall, Stephanie Szostak, James Badge Dale, avec également Jon Favreau et Ben Kingsley. Le film est réalisé par Shane Black sur un scénario de Drew Pearce et Shane Black, d'après le super-héros emblématique de Marvel, Iron Man, apparu pour la première fois dans le n° 39 de "Tales of Suspense" en 1963, et qui a eu son propre comic book à partir de mai 1968 avec le 1er numéro de "The Invincible Iron Man".
 AU CINÉMA LE 24 AVRIL
(Communiqué de presse)
 

Voir les commentaires

Published by Michel Dubat - - Cinéma -DVD


Kateřina Bažantová

 

Kateřina Bažantová, Bédéiste tchèque

Bonjour Kateřina Bažantová,

Vous êtes l’auteur d’une BD « Pipo le Chien » commander par le Komiksfest d’octobre 2012, festival de BD qui ce déroulé a Prague (Tchéquie), pouvez-vous nous en parler ?

Le Komiksfest ma demander comme j’avais déjà produit beaucoup d’illustrations et de BD de réaliser une courte histoire à mettre en BD, le thème étant entièrement libre aussi bien pour le scénario que le dessin, de la mise en page.

Le Komiksfest et Bruto , qui est le magazine de bande dessinée en Tchéquie prirent en charges les frais d’éditions. Il s’agit d’un numéro spécial avec uniquement « Pipo le Chien », tiré à 2000 exemplaires.

Chaque année Bruto édite un numéro spécial pour le festival, habituellement avec plusieurs auteurs y participe, mais cette fois-ci on m’a confié l’intégralité du numéro dédié pour le Komiksfest.

Que pouvez-vous nous dire sur le personnage central ?

 Il s’agit d’un polar fantastique, la trame est la disparition d’une chanteuse d’opéra, Pipo est détective et même l’enquête, on n’en dira pas plus pour ne pas déflorer la fin.

Les personnages ont des corps « humains » et des têtes d’animaux pourquoi ce choix.

C’est de l’humanisation d’animaux, « Pipo le Chien » est un personnage que j’avais déjà créé pour d’autres illustrations. En l’occurrence il s’agissait d’affiche de 120 X 90, il s’agissait d’un travail personnel.

Mon travail a intéressé beaucoup de personnes et j’ai développé le concept. Certains m’ont demandé de faire leurs « portraits » animalisés, ça a connu également pas mal de succès.

Avez-vous fait des expositions ?

Oui a Prague et dans diverses villes de mon pays natal, une récemment au « chat noir » à dans le 8eme arrondissement à Paris, elle a traité le thème des chats pour ce bar au nom prédestiné.

Avez-vous un projet de traduction en français de « Pipo le Chien » ?

Oui, mais le projet avance lentement, en raison des problèmes de traductions. Cela sera surtout pour faire connaitre mon travail et servir de « carte de visite » auprès des professionnels francophones.

Avez-vous des contacts avec des éditeurs français ?

Pas encore, c’est d’ailleurs pour cela que nous je venue au festival de la BD d’ANGOULÊME 2012. Malheureusement le fait que cela ne soit pas traduit est un frein important même ici.

Votre frère est, je crois, aussi un créateur ?

Oui, mon frère est vraiment spécialisé dans la BD, je suis plus dans l’illustration dans un sens large du terme. Mon frère a fait une magnifique BD il y a un an, également en tchèque.

Pouvez-vous nous dire où en est la scène de la Bande dessinée de Tchéquie dans le fantastique et la SF ?

Il a fallut attendre dans les années 1990 pour voir apparaitre une vraie création en BD en Tchéquie, n’était pas prioritaire dans la culture de la Tchécoslovaquie.

Voir les commentaires

Published by Michel Dubat - - Festival de la BD Angouleme

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Thêatre..

Pages

Hébergé par Overblog