Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>

Articles avec #bd

Fulgur 01 - Au fond du gouffre Christophe Bec Dejan NENADOV

Fulgur 01 -

Au fond du gouffre

Christophe Bec

Dejan Nevadov

 

Christophe Bec, l’auteur des séries : Prométhée et Cartago, Dean NENADOV le dessinateur de « Ys la légende », nous offrent un univers différent de leurs derniers ouvrages

.

Plus proche de celui de Jules Verne et de ses « voyages extraordinaires » et plus particulièrement « Voyages au cœur de la terre » et « 20.000 lieues sous les mers ».

 

Les dessins de Dejan NENADOV sont vraiment superbes, les dessins doivent surement aussi beaucoup à Tanja Cinna la coloriste et le scénario très fouillé, comme toujours avec Christophe Bec. Vous trouverez ci-dessous les biographies et bibliographies des auteurs et de la coloriste.

 

Prévue en 3 tomes, du moins si un autre cycle ne suis pas le premier, les trois albums sont divisés en chapitre formant le tout un « livre », d’où la possibilité de « livres » suivants. Pourrait fournir a un jeu de plateau une bonne base a mon avis.

 

Depuis quelque temps les Éditions Soleil, on une politique d’éditions digne d’une grande maison d’édition de bandes dessinées.

 

Je vous conseille de vous précipiter chez votre libraire habituel, il risque rapidement d’être à cours de cet album.

 

 

Je ne résiste pas au plaisir de mettre ce poème éponyme de Victor Hugo :

 

Victor HUGO (1802-1885)

Fulgur

L'océan me disait : Ô poète, homme juste,

J'ai parfois comme toi cette surprise auguste

Qu'il me descend des cieux une immense rougeur ;

Et je suis traversé tout à coup, ô songeur,

Par la foudre sublime, irritée et haïe

Comme toi par l'esprit sinistre d'Isaïe ;

Les éclairs sont mes cris, les foudres sont ma voix ;

Je gronde sur l'écueil comme toi sur les rois ;

Je suis l'avertisseur brusque, horrible et céleste.

L'énorme bras de feu m'associe à son geste

Quand il menace l'ombre et le bagne infernal.

On est beau par Virgile et grand par Juvénal,

Et mon gouffre le sait aussi bien que ton âme ;

J'ai, comme toi, l'azur, une douceur de femme,

Une gaîté d'enfant, des vagues pleines d'yeux,

Des aurores où rit le ciel prodigieux,

Des écumes parfois blanches comme les cygnes ;

Les astres par-dessus mes flots se font des signes,

Et se disent : Viens donc te mirer dans la mer.

Je suis le niveau pur, le précipice clair ;

J'offre mes gouttes d'eau nuit et jour aux brins d'herbe.

Mais je fais peu de cas de tout ce bleu superbe,

De ce vaste sourire épanoui sur tout,

De cette grâce où l'ombre en clarté se dissout,

De ces flots de cristal, de ces ondes de moire ;

Et le passage affreux du tonnerre est ma gloire.

 

 

 ISBN : 978-2-3020-5961-0

Scénariste : BEC Christophe

Coloriste : CINNA Tanja

Illustrateur : NENADOV Dejan

Série : FULGUR (LE)

Collection : Fantastique

 

 

Bec, Christophe

Sa biographie

1969 : Naissance le 24 août de Christophe Bec à Rodez. Ses parents travaillant pour la coopération, il vit ses premiers mois au Maroc. Le petit Christophe passera le reste de son enfance dans un village aveyronnais. C'est là qu'il apprendra à lire, dans un recueil du Journal de Tintin. Et, déjà, le premier choc avec la BD : L'Extraordinaire odyssée de Corentin, de Paul Cuvelier. Et bien sûr les aventures de Tintin.

 

1979 : Sa vocation se révèle à l'âge de 10 ans. Malade, il passe quinze jours cloué au lit chez ses grands-parents, où il trouve au fond d'un placard une pile de vieux Astérix. Suivront les années d'apprentissage en autodidacte, la création de petits fanzines tirés à dix exemplaires, un premier album publié par un petit éditeur local.

 

1989 : Création du journal "Esquisse", qui sera nominé pour l'Alph'art 1990 du meilleur fanzine à Angoulême.

 

1990 : Christophe Bec entre à l'École de bande dessinée d'Angoulême. La rencontre avec d'autres jeunes auteurs sera déterminante et se concrétisera un an plus tard avec la publication d'un album historique intitulé "La Bête du Gévaudan"..

 

Peu après, Christophe signe son premier contrat professionnel aux Éditions Soleil.

 

1997 : Il publie le premier tome de la série "Zéro Absolu", sur un scénario de Richard Marazano.

2001 : Avec Xavier Dorison au scénario, il lance aux Humanoïdes Associés la série "Sanctuaire".

2002 : Sortie du tome 2 de Sanctuaire, les couleurs de la série sont réalisées par l'un des meilleurs coloristes américain : Homer Reyes.

2003 : Il crée "Processus" son site internet officiel : www.bec-processus.com.

2004 : Sortie du tome 3 qui clôt la série Sanctuaire. Déjà un best- seller, l'album se classe parmi les meilleures ventes de livres et de BD, avec à ce jour, plus de 150 000 ventes. Ce troisième volume est nominé au Festival du Film Policier.

 

Sa Bibliographie

Dragan finie en 1993

Princesse Rouge finie en 1995

Zéro absolu finie de 1997 à 2000

Hôtel particulier One shot en 2000

Sanctuaire finie de 2001 à 2007

Anna One shot en 2004

Carême finie de 2004 à 2009

(AUT) Bec en cours en 2006

Bunker finie de 2006 à 2012

Temps des loups (Le) finie de 2006 à 2012

Carthago en cours de 2007 à 2016

Pandemonium (Bec - Raffaele) finie de 2007 à 2012

Deus abandonnée en 2008

Fontainebleau One shot en 2008

Hanté (collectif) en cours en 2008

Prométhée en cours de 2008 à 2016

Sarah finie de 2008 à 2014

Redemption abandonnée en 2009

Ténèbres (Soleil) en cours de 2009 à 2013

Casse (Le) finie en 2010

Under finie de 2010 à 2011

Wadlow One shot en 2010

Carthago Adventures en cours de 2011 à 2017

Doppelgänger - Le Double Maléfique finie en 2011

Royal Aubrac finie de 2011 à 2012

Meilleur Job du monde (le) finie de 2012 à 2015

Aéropostale (L') - Des pilotes de légende finie de 2013 à 2016

Death Mountains finie en 2013

Fils de la perdition (Le) One shot en 2013

Lancaster en cours de 2013 à 2014

Monde perdu (Le) finie de 2013 à 2017

Montefiore (Les) finie de 2013 à 2014

Deepwater Prison finie de 2014 à 2016

Filles de Soleil (Les) en cours en 2014

Siberia 56 finie de 2014 à 2016

Sunlight One shot en 2014

Eternum en cours de 2015 à 2016

Sanctuaire Genesis finie de 2015 à 2016

Sanctuaire Redux finie en 2015

Bikini atoll One shot en 2016

Blood Red Lake One shot en 2016

Tourbières noires (Les) One shot en 2016

Fulgur (Le) en cours en 2017

Olympus mons en cours en 2017

Bunker (en allemand) finie de 2011 à 2012

Sanctum (Sanctuaire US) 2005 finie

 

 

Cinna, Tanja

Sa biographie

Tanja CINNA, coloriste, vit en Belgique. Chez Emmanuel Proust éditions, elle réalise plusieurs colorisations pour des albums très différents : l’adaptation en BD de Mongo le magnifique, des romans de James Ellroy et Les Equilibres Meurtriers. Elle collabore surtout avec Ptoma, sa couleur valorisant le trait et les ambiances sombres du dessinateur.

 

Texte © Emmanuel Proust Éditions

Sa Bibliographie

Michel Vaillant en cours de 1993 à 2007

Mongo le magnifique abandonnée en 2004

Torch song en cours en 2004

Adèle & Caïn en cours en 2005

Clandestin suspendue en 2005

Michel Vaillant (Dossiers) en cours de 2006 à 2010

Labourdet (Les) en cours en 2007

Tiger Joe finie de 2007 à 2015

Big K en cours de 2011 à 2015

Harry Octane en cours en 2012

Michel Vaillant (Intégrale) en cours en 2013

24 Heures du Mans en cours de 2014 à 2016

Ayrton Senna One shot en 2014

1940 - Et si la France avait continué la guerre en cours de 2015 à 2016

Frères RODRIGUEZ (Les) en cours en 2016

Fulgur (Le) en cours en 2017

 

Nenadov, Dejan

Sa biographie

Dejan Nenadov est né le 28 octobre 1966 en Serbie, ex-Yougoslavie, et vit actuellement entre Amsterdam et Novi Sad (Serbie). Il passa sa dernière année d'études à l'école de design graphique ainsi qu'à l'Académie d'art, au département peinture. Une fois diplômé, Nenadov a suivi une spécialisation à l'Académie d'art d'Oslo, son goût pour l'art et la bande dessinée lui étant venu très tôt. Il publia d'ailleurs ses premiers travaux alors qu'il était encore collégien, paraissant notamment dans la plupart des grands magazines nationaux tels que Yu Strip Magazin et Stripoteka.

 

Certaines de ses planches étaient également publiées à l'étranger. Exposant fréquemment, Nenadov reçut le premier prix du meilleur jeune artiste, celui du meilleur comics contemporain ainsi que celui décerné par Vidici, prestigieux magazine culturel. Il fut également récompensé par le prix Stylo d'Or de Belgrade, dans le cadre de la biennale traditionnelle des arts graphiques. Ses plus grands succès se situent dans le domaine de la bande dessinée dit ''d'auteur ''. Grâce à Elazar, son album regroupant

cinq histoires, les critiques le placèrent dans le top des auteurs du pays. Ses travaux devirent dès lors culte dans la bande dessinée ''intellectuelle'', cette fusion entre comics et littérature lui ayant d'ailleurs valut le prix Zaharije Orfelin.

 

Son dessin rythmé, tout à la fois enjoué et rempli de clins d'oeil culturels, renforcent d'autant plus la

puissance de son graphisme. Bien qu'il ait été longtemps absent des comics, se consacrant à son métier de peintre, il revient de nouveau à ses anciennes amours: la bande dessinée. Série B s'en félicite, Nenadov ayant dessiné avec Kovacevic le tome 6 d'Arcanes, scénarisé par Pécau.

Texte © Delcourt

 

Sa Bibliographie

Arcanes finie de 2008 à 2012

Ys la légende en cours de 2011 à 2014

Lignes de front (Pécau) finie de 2014 à 2015

Filles de Soleil (Les) en cours en 2017

Fulgur (Le) en cours en 2017

Fulgur 01 - Au fond du gouffre Christophe Bec Dejan NENADOV
Fulgur 01 - Au fond du gouffre Christophe Bec Dejan NENADOV
Fulgur 01 - Au fond du gouffre Christophe Bec Dejan NENADOV
Fulgur 01 - Au fond du gouffre Christophe Bec Dejan NENADOV

Voir les commentaires

Perséphone LOCATELLI-KOURNWSKY Loïc

Perséphone

LOCATELLI-KOURNWSKY Loïc

Editions Delcourt

 

L’auteur nous offre un nouvel univers dans lequel deux mondes cohabitent, le monde du Haut appeler Eleudis et le Monde des Enfers. Perséphone vit dans le premier, fille de celle qui sauva son monde des armées de l’Enfer, elle va se retrouver dans le second monde.

 

Avec un scénario très riche, un découpage agréable, et des dessins déjà assez maitrisés, ce jeune auteur qui en est à 22 ans à ses 5 albums, tous des one-shot à ce jour, devrait s’affirmer de plus en plus dans le milieu de la bande dessinée dans les années à venir.

 

À avoir dans sa bibliothèque

 

À partir de 12 ans.

 

 

Cet album est un récit complet, mais il est fort probable d’autres suivront, surement toujours sous forme de récit complet.

 

C’est l’avantage d’album en 144 et dans un format de 198x263, il permet une plus grande expression de l’auteur. Auteur qui non seulement écrit, dessiné, mais colorie aussi cette histoire.

 

On appréciera le carnet de dessins a la fin de l’ouvrage.

 

 

 ISBN : 978-2-7560-9551-6

Scénariste : LOCATELLI-KOURNWSKY Loïc

Coloriste : LOCATELLI-KOURNWSKY Loïc

Illustrateur : LOCATELLI-KOURNWSKY Loïc

Série : PERSEPHONE

Collection : HORS COLLECTION

 

Biographie et bibliographie de l’auteur :

 

Sa biographie

Loïc Locatelli, alias Renart, est un jeune auteur Lyonnais de 22 ans. Après des études d’Art Appliqué et d’Illustration à Lyon, il signe sa première bande dessinée en 2008 avec Casterman (Seconde chance, avec Antoine Ozanam, sortie en mai 2010) puis enchaîne avec un huis-clos bichromique et claustrophobe, Base Neptune, sorti chez Manolosanctis en octobre 2009. Actuellement en résidence au Japon.

 

Sa Bibliographie

Canis Majoris One shot en 2013 (Vide cocagne)

Ni dieu ni maître One shot en 2014 ( Casterman)

Pocahontas One shot en 2015 (Sarbacane)

Vaincus mais vivants One shot en 2015 (Le Lombard)

Perséphone One shot en 2017 (Delcourt)

 

Perséphone LOCATELLI-KOURNWSKY Loïc
Perséphone LOCATELLI-KOURNWSKY Loïc
Perséphone LOCATELLI-KOURNWSKY Loïc
Perséphone LOCATELLI-KOURNWSKY Loïc

Voir les commentaires

Vide Grenier du Geek

Vide Grenier du Geek

 

Vide Grenier du Geek

 

Dimanche 30 avril de 10h à 18h

MJC Monplaisir, Lyon 8ème

 

On ne change pas un calendrier qui gagne : la 13ème édition du Vide Grenier du Geek s’annonce pour le dimanche 30 avril prochain et fait son retour au sein du festival Les Intergalactiques de Lyon à la MJC Monplaisir !

 

Au menu bien entendu : l’inévitable vide-grenier en lui-même, des animations et des burgers savoureux !

 

Le concept de la chose : un événement où vous trouverez vos objets Geeks en tout genre :

•Consoles de salon & Jeux vidéo

•Comics

•Bandes dessinées

•Mangas

•Jeux de société

•Figurines

•Livres de SF, Fantasy et Fantastique

•DVD, Blu-Ray, films cultes et nanars

•Jeux de cartes

•Goodies de séries TV actuelles et rétros…

 

Découvrez toutes les animations de la journée !

 

Complément d’information :

•Télécharger le Règlement intérieur Exposants ci dessous

•Yoda vous présente la Charte du Visiteur

 

 

Infos et contact : videgrenier.geek@gmail.com

Réglement Interieur exposant a télécharger

Réglement Interieur exposant a télécharger

Vide Grenier du Geek

MJC MONPLAISIR Vide Grenier du Geek

Voir les commentaires

Les Auteurs

Les Auteurs

Entretien :

Nicolas Jarry

Pierre-Denis GOUX

 

Stéphane Dubois,

Vous êtes les auteurs de la série « Nains », il s’agit d’une série concept ou le dessinateur change à chaque volume, être dessinateur d’un album dans ce genre de série, tout en faisant partie d’un univers ce n’est pas frustrant ?

 

Pierre-Denis GOUX,

Sur la série « Nains », mon ressenti est un peu spécial, n’étant pas un dessinateur parmi d’autres, en effet je suis le designer-concepteur de la série. J’ai donc travaillé sur tous les albums de la série, de ce fait, j’ai moins cette frustration.

 

Stéphane Dubois,

Nicolas Jarry, vous travaillez dans la continuité pour cet univers.

 

Nicolas Jarry,

J’ai scénarisé les cinq albums, chaque dessinateur a un « ordre » de « Nains » et qui sont « pré carré » et le garde d’une saison à l’autre. Pierre-Denis étant le chef d’orchestre de la saga.

 

Les séries concepts existent depuis déjà de nombreuses années.

 

Stéphane Dubois,

Parlons de « Mjöllnir » qui est le nom du marteau de Thor, comment est venue l’idée de cette saga ?

 

Pierre-Denis GOUX,

De façon très spéciale, à l’origine de devait la faire avec Jean-Luc Istin, sur de l’héroïque-fantasy pure, avec des nains. Cela devait être en fait la genèse de la série « Nains » que j’avais faits sur un album bien avant. Il ne pouvait plus le faire par manque de temps, Jean-Luc Istin a envoyé mes deux pages tests à Olivier Peru, en lui disant de supprimer les bulles et les textes et d’imaginer quelques choses à partir de ces deux pages tests.

 

Il avait depuis quelques années l’idée de traiter la mythologie nordique et moi j’avais les nains. Et ce fut la création de la série « Mjöllnir », nous avons mixé la mythologie classique ou les nains créer le marteau de Thor, il s’agit d’une réécriture très libre de la mythologie nordique.

 

Stéphane Dubois,

La mythologie nordique est une chose qui t’a toujours intéressé ?

 

Pierre-Denis GOUX,

Pas particulièrement j’y suis venu par Olivier Peru, sait lui qui avait envie de traité la mythologie nordique, c’est un univers qui me parle, comme celui de la fantasy, mais pas particulièrement la mythologie scandinave, je m’y suis plus intéressé du fait de la série. Qui est une trilogie finit, il n’y aura pas de nouveau cycle.

 

Stéphane Dubois,

Quels sont les autres univers que tu aimes ?

 

Pierre-Denis GOUX,

J’aime beaucoup la SF et les polards, je suis très « ciné » j’y vais une à deux fois par semaine.

 

Stéphane Dubois,

Et quels sont vos projets ?

 

Nicolas Jarry,

Oui j’ai des projets dans le monde d’Aral, avec les « Orcq », un autre projet plus Science-Fiction, mais il est trop tôt pour en parler. Et également un projet sur l’histoire de Bretagne avec Thierry Vigourel , il s’agira une nouvelle fois d’une série concept, mais sur l’histoire de la Bretagne. Sur les 4 /5 premiers tomes nous irons jusqu’au 13eme-14eme siècle. Nous travaillerons avec d’autres dessinateurs et historiens breton et sud normand, au rythme d’un tome tous les deux ou trois mois.

 

 

Biographies et bibliographies des auteurs

Nicolas Jarry Scénariste

 

NICOLAS JARRY est né en 1976 à Rosny-sous-bois. Il réside en Dordogne.

Lors de sa participation au Festival du Film Fantastique, Nicolas fait la connaissance de Jean-Luc Istin. Cette rencontre aboutit à son premier scénario de bande dessinée, Les Brumes d'Asceltis. Paraissent ensuite Maxime Murène chez Delcourt, Les Contes de Brocéliande et La Rose et la Croix aux Éditions Soleil. En 2006, il complète la collection « Soleil Levant » avec Tokyo Ghost, dessiné par Djief, et la collection « Celtic » avec Les Chemins d’Avalon, dessinée par Achile. En 2007, il co-scénarise avec Jean-Luc Istin Les Exilés D’Asceltis et scénarise Le Crépuscule des Dieux. Intarissable, en 2010, tout en poursuivant ses précédentes séries, il revient avec trois projets : Les Princes d’Ambre, Nains et Durandal.

 

Scénariste

Anneau des Nibelungen (L') (Graffet) Scénariste en 2008

Blackwood Scénariste de 2008 à 2009

Breizh - Histoire de la Bretagne Scénariste en 2017

Brumes d'Asceltis (Les) Scénariste de 2003 à 2015

Chasseur d'héritiers Scénariste de 2014 à 2015

Chemins d'Avalon (Les) Scénariste de 2006 à 2008

Chroniques de Magon (Les) Scénariste de 2003 à 2008

Contes de Brocéliande (Les) Scénariste en 2004

Contes de Brocéliande (Les) Scénariste en 2005

Crépuscule des dieux (Le) Scénariste de 2007 à 2016

Dragons de la Cité Rouge (Les) Scénariste en 2016

Durandal Scénariste de 2010 à 2012

Elfes Scénariste de 2013 à 2015

Elya, les brumes d'Asceltis Scénariste de 2012 à 2015

Ether Scénariste de 2007 à 2008

Exilés d'Asceltis (Les) Scénariste de 2007 à 2009

Fées (Les) – Soleil Scénariste en 2007

Filles de Soleil (Les) Scénariste en 2014

Maîtres inquisiteurs (Les) Scénariste de 2015 à 2016

Maxime Murène Scénariste en 2005

Mercenaires Scénariste de 2012 à 2013

Merlin (Nucléa/Soleil) Scénariste en 2016

Nains Scénariste de 2015 à 2017

Nains ! Scénariste en 2010

Odin Scénariste de 2010 à 2012

Oracle Scénariste en 2014

Princes d'Ambre (Les) Scénariste de 2010 à 2011

Rois Forgerons (Les) Scénariste de 2011 à 2013

Rose et la Croix (La) Scénariste de 2005 à 2009

Testament des siècles (Le) Scénariste de 2007 à 2009

Testament des siècles (Le) Scénariste en 2009

Tokyo Ghost (Jarry & Djief) Scénariste en 2006

Troie Scénariste de 2012 à 2016

Trône d'Argile (Le) Scénariste de 2006 à 2010

Trône d'Argile (Le) Scénariste de 2007 à 2015

Un coin de ciel bleu Scénariste de 2010 à 2011

Valamon Scénariste en 2007

 

 

Pierre-Denis GOUX

Dessinateur, Illustrateur

 

 

Pierre-Denis Goux est né en 1985. Il habite dans la région de Toulouse.

Formé à l’école Pivaut à Nantes en section bande dessinée et illustration, il signe son premier album chez Soleil, avec Merlin le Prophète.

 

Dessinateur

Dragons (Les) (OP Celtic) Dessinateur en 2011

Filles de Soleil (Les) Dessinateur de 2010 à 2017

Guerrières Celtes Dessinateur en 2009

Maîtres inquisiteurs (Les) Dessinateur en 2015

Merlin Le Prophète Dessinateur de 2010 à 2011

Mjöllnir Dessinateur de 2013 à 2016

Nains Dessinateur de 2015 à 2017

 

Coloriste

All-New Spider-Man Coloriste en 2017

Filles de Soleil (Les) Coloriste de 2014 à 2016

 

Autres collaborations

Maîtres inquisiteurs (Les) Storyboard en 2015

Merlin Le Prophète Couverture de 2010 à 2011

Nains de 2015 à 2016

Nains Couverture de 2015 à 2017

 

Documents, Monographies, Biographies

(AUT) Peru, Olivier en 2016

Entretien  Nicolas Jarry Pierre-Denis GOUX
Entretien  Nicolas Jarry Pierre-Denis GOUX
Entretien  Nicolas Jarry Pierre-Denis GOUX
Entretien  Nicolas Jarry Pierre-Denis GOUX
Entretien  Nicolas Jarry Pierre-Denis GOUX

Voir les commentaires

Jérôme Lereculey

Jérôme Lereculey

 

Entretien

Jérôme Lereculey

(Wollodrïn)

 

Stéphane Dubois,

Bonjour, Jérôme Lereculey, tu es dessinateur de BD, tu as commencé jeune à dessiner.

 

Jérôme Lereculey,

Adolescent j’allais aux beaux-arts de la 7eeme à la terminale dans le cadre du temps périscolaire.

Avec des amis on faisait des fanzines. Moins de SF que tu fantastique, j’ai lu les grands classiques du fantastique tel « Dracula » de Bram Stocker, Les Tours de Bois-Maury de Hermann ou de La Quête de l'oiseau du temps de Régis Loisel, un peu plus tard la Légende des contrées oubliées.

J’avais des prétentions en matière de dessins réalistes, je regardais donc du côté de Bouc, Julliard.

 

Au niveau des thématiques ce qui me plaisait le plus était le médiéval-fantastique.

 

Stéphane Dubois,

Et au cinéma quelles furent tes influences ?

 

Jérôme Lereculey,

J’ai beaucoup été marqué par « Excalibur » de John Boorman (1981 ndlr), j’avais 11 ans quand il est sorti. Et bien sur les classiques de l’époque Star Wars, Ludo ma beaucoup marqué par son côté humain.

 

Stéphane Dubois,

Parler nous de Wollodrïn.

 

Jérôme Lereculey

Elle a été construite en deux tomes, si le public n’avait pas accroché et que l’éditeur avait voulu arrêter.

 

Nous en sommes désormais à 4 histoires en deux tomes. Avec cette structure de narration, on peut changer complètement de personnage à chaque diptyque, à partir du tome 8 on a construit un univers, on commence à avoir beaucoup de personnages, désormais les histoires, les destins se recroisent pour en arrivez au dernier diptyque les tomes 9 et 10, nous essayons de faire une fin à la hauteur de la série.

 

Stéphane Dubois,

Quels sont tes projets ?

 

Jérôme Lereculey

Oui, nous avons un projet avec David Chauvel dans un autre univers, qui ne serait pas du fantastique.

J’ai un autre projet chez Dupuis, avec un autre scénariste, une fois encore cela ne serait pas du fantastique, mais l’action ce dérouleras dans la préhistoire quoique pour moi dessiné la préhistoire cela relève du fantastique (rire)

 

Réalisé dans le cadre du 44eme Festival International de la BD d’Angoulême.

 

Wollodrïn 08. Les flammes de Wffnïr 2/2

 

Résumé

Wïnhbor a enfin rencontré le dragon Wffnïr, mais cette rencontre a pris un tour inattendu. Bientôt, leur chemin à tous les deux va croiser celui du nain Tridïk et de l’elfe Haffanen. Tandis que loin de là, Onimaku donne naissance à l’enfant qu’elle porte de Hazngar l’orc, les quatre héros apprennent d’une sorcière revenue d’entre les morts que les pouvoirs anciens dont ils ont hérité n’ont rien de hasardeux et qu’une grande destinée commune les attend.

 

ISBN : 978-2-7560-8664-4 Scénariste : CHAUVEL David

Coloriste : LOU

Illustrateur : LERECULEY Jérôme

Série : WOLLODRIN

Collection : LONG METRAGE, TERRES DE LEGENDES

Dessinateur, Illustrateur

 

Biographie

 

Jérôme Lereculey est né le 12 janvier 1970 à Saint Malo. Il réside aujourd’hui à Cancale. Après le Bac, il suit des études scientifiques, et intègre une école d’ingénieur textile. Parallèlement, il suit pendant huit ans les cours périscolaires de l’école des Beaux-Arts de Rennes. Puis, pendant un an, il prend des cours du soir de nu à Mulhouse. Son apprentissage de l’art de la bande dessinée s’affirme à travers l’association Atchoum qu’il crée à Rennes avec Fagès, Le Saëc et Duval. Il progresse grâce à Plessix, Rollin et Pellerin qui lui apprennent à maîtriser son style. Lereculey obtient le prix Ballon Rouge, prix du meilleur dessinateur, pour un polar sorti de l’imagination débridée de David Chauvel: Nuit Noire. Puis, ils se retrouvent revisitant les mythes gallois pour une adaptation en bande dessinée de la vie du roi Arthur. En 2007, il dessine un tome de 7, Sept voleurs, avec toujours David Chauvel au scénario.

 

 

Bibliographie

Scénariste

 

Séraphin et les animaux de la forêt Scénariste en 2008

 

Dessinateur

Arthur Dessinateur de 1999 à 2013

Belles histoires d'Onc' Renaud (Les) Dessinateur en 2016

Cairn - Le miroir des eaux Dessinateur de 1994 à 1995

Francis Cabrel - Les beaux dessins Dessinateur en 2005

Golias Dessinateur de 2012 à 2015

Grimoire du petit peuple (Le) Dessinateur en 2005

Nuit Noire Dessinateur de 1996 à 2013

Sept Dessinateur de 2007 à 2011

Séraphin et les animaux de la forêt Dessinateur en 2008

Veillée funèbre Dessinateur en 2009

Voyages de Frodon (Les) Dessinateur en 2003

Wollodrïn Dessinateur de 2011 à 2017

Arturo Dessinateur en 2007

 

Autres collaborations

Sept Storyboard de 2007 à 2015

 

 

 

 

 

 

Couverture et première planches de Wollodrïn 08. Les flammes de Wffnïr 2/2
Couverture et première planches de Wollodrïn 08. Les flammes de Wffnïr 2/2
Couverture et première planches de Wollodrïn 08. Les flammes de Wffnïr 2/2
Couverture et première planches de Wollodrïn 08. Les flammes de Wffnïr 2/2
Couverture et première planches de Wollodrïn 08. Les flammes de Wffnïr 2/2

Couverture et première planches de Wollodrïn 08. Les flammes de Wffnïr 2/2

Voir les commentaires

Mr FAB

Mr FAB

Gudesonn 01. La Nuit de Walpurgis.

CONVARD Didier, BOISSERIE Pierre,

ADAM Éric, Mr FAB

 

 

Ce premier tome d’un cycle de trois, met en scène, un inspecteur scandinave Gudesonn, au sein d’une uchronie ou les religions polythéisme ont toujours court et se sentent menacée par … n’en disons pas plus.

 

Bien dessinée, avec un scénario solide, cette saga promet d’être passionnante. Au sein de ce monde tous croient dans les dieux, mais l’inspecteur est plus dubitatif, quel secret terrible cache-t-il, nous devrions au fur et à mesure du développement de ce cycle en savoir plus.

 

Passionnant par ses interconnections entre religions, exploitation économique et volonté d’imposer, même aux dieux et aux prophéties la volontiers d’hommes d’affaires, pour de juteux profits, avec un coté écologiste en arrière-plan

 

À lire absolument

 

Fiche technique

ISBN : 978-2-7560-7412-2

Éditions Delcourt

Scénaristes :

CONVARD Didier, BOISSERIE Pierre, ADAM Éric

Coloriste Illustrateur :

Mr FAB

Série : GUDESONN

Collection : MACHINATION

 

 

Biographies et bibliographies des auteurs

 

 

Didier Convard

Didier Convard est né en 1950 à Paris. Grand lecteur, il est aussi passionné d'ésotérisme, de fantastique et d'insolite. Il publie ses premiers dessins dans le magazine Saga et reprend en 1982, après François Bourgeon, le dessin des aventures de Brunelle et Colin. Il publie également une série fantastique, Chats, aux Éditions Dargaud. Parallèlement à sa carrière de dessinateur, Didier Convard écrit de nombreux scénarii pour Gine. Il signe Mathieu Lamy dans Gomme, et Neige dans Tintin. Cette série éditée par Glénat donne naissance à un roman éponyme. Complices depuis 1983 sur la série Neige, Gine et Convard s'associent à nouveau pour une série très ambitieuse et généreuse, dans laquelle ils décrivent un monde aquatique en péril ; un récit emprunt d'écologie et d'humanisme où l'action prend une place prépondérante : Finkel. Convard poursuit aussi une série médiévale dessinée par Alexis Chabert, publiée chez Delcourt : Rogon le Leu. Scénariste prolixe, il entâme chez Glénat une série très singulière, Le Triangle Secret. Entre franc-maçonnerie, Templiers, cathares, Convard part d'un postulat terrible : et si l'Eglise nous avait menti pendant 2000 ans ?! Dessinateur principal du Triangle Secret, Denis Falque assure la partie contemporaine, les flash- backs étant confiés à des artistes tels Gine, Kraehn, Jusseaume, Wachs, Juillard, Chaillet...

 

Sa Bibliographie

(DOC) Études et essais divers en cours en 1974

Geants du sport (Les) finie en 1975

Isabelle Fantouri (Les missions d') finie de 1977 à 1984

Cathares (Les) (Convard et Juillard) One shot en 1980

Chevalier blanc (Le) (Magic Strip) finie en 1981

Inspecteur la bavure One shot en 1981

(Recueil) Tintin Super finie en 1982

Brunelle et Colin finie de 1982 à 1988

2000 ans d'histoire finie en 1983

Huit jours du diable (Les) One shot en 1983

Mathieu Lamy finie en 1983

Songe One shot en 1985

Sur les ailes du temps One shot en 1985

9e jour du Diable (Le) One shot en 1986

A l'ombre des Dieux One shot en 1986

Ariane en cours en 1986

Héritiers du soleil (Les) finie de 1986 à 1997

Cranach de Morganloup finie de 1987 à 1988

Neige suspendue de 1987 à 2007

S.O.S. Gwenn Mor One shot en 1987

Henri Georges Midi (Les aventures d') finie de 1989 à 1991

Révolution enfin ! (La) One shot en 1989

Chevaliers de la cloche (Les) finie de 1990 à 1991

Last abandonnée en 1990

Souvenirs de Toussaint finie de 1990 à 2009

Chats finie de 1992 à 2009

Chevalier blanc (Le) finie en 1994

Finkel abandonnée de 1994 à 2005

Editnalta abandonnée de 1995 à 1997

Polka finie de 1995 à 2005

Nuit du président (La) One shot en 1996

Rogon le Leu en cours de 1996 à 2003

Dernier chapitre (Le) finie de 1998 à 2009

Blake et Mortimer en cours en 2000

Blake et Mortimer (France Loisirs) en cours en 2000

Triangle secret (Le) finie de 2000 à 2009

Triangle Secret (Le) - I.N.R.I finie de 2004 à 2008

Triangle secret (Le) – Hertz en cours de 2006 à 2015

Protocole du tueur (Le) finie de 2007 à 2008

Tanâtos en cours de 2007 à 2011

Sherlock (Convard & Le Hir) en cours en 2008

Vinci finie de 2008 à 2011

Kaplan & Masson (Une aventure de) en cours en 2009

Petite mort en un acte One shot en 2009

Triangle secret (Le) - Les Gardiens du Sang finie de 2009 à 2015

Assassinat du père Noël (L') en cours en 2010

Neige Fondation en cours de 2010 à 2012

Petit Prince (Le) (Les Nouvelles Aventures) en cours de 2011 à 2016 .

Panthéon, Le Tombeau des dieux endormis One shot en 2012

Pendule de Foucault (Le) One shot en 2012

Blake et Mortimer - La collection (Hachette) finie en 2013

Chenue (La) One shot en 2013

Fraternités en cours en 2013

Marco Polo en cours de 2013 à 2014

Paradoxes en cours de 2013 à 2014

Versailles finie en 2013

Enfant Nu (L') One shot en 2014

Ils ont fait l'Histoire en cours en 2014

Abbaye de Clairvaux (L') One shot en 2015

Neige Origines en cours de 2015 à 2016

Roma en cours de 2015 à 2017

Triangle secret (Le) - Lacrima Christi en cours de 2015 à 2016

Années rouge & noir (Les) en cours en 2016

Incroyable histoire du Canard enchaîné (L') One shot en 2016

Sept en cours en 2016

Gudesonn en cours en 2017

Kirgala abandonnée en 1996

Blake and Mortimer (The Adventures of) en cours en 2010

Blake y Mortimer (Las Aventuras de) en cours en 2000

Vinci (en espagnol) finie en 2011

Blake en Mortimer (Uitgeverij Blake en Mortimer) 2000 en cours.

 

 

Boisserie, Pierre

Sa biographie

Depuis son entrée dans l’univers du 9e art, il s’est fait une place remarquée comme scénariste de BD réalistes et d’aventures. En tandem avec Éric Stalner sur Voyageur, Flor de Luna ou la Croix de Cazenac, il signe aussi ses propres histoires comme Robin ou initie d’autres collaborations avec Frédéric Ploquin (le Temps des Cités) ou avec Philippe Guillaume (Dantès) avec toujours un grand sens des dialogues. L’esprit pétillant, il sait varier les univers et les époques grâce à une culture étendue, une excellente organisation et puissance de travail. Et surtout il sait cultiver les valeurs de l’amitié. L’année 2009 aura été particulièrement abondante sous l’effet de la saga Voyageur, publiée chez Glénat, qui a fini le cycle Présent avec Marc Bourgne et lancé le dernier cycle Passé avec Lucien Rollin sur le Moyen-Age, Siro sur l’Occupation nazie (sortie le 23 juin 2010), Éric Lambert sur l’époque de Louis XIII (sortie en octobre 2010) et Eric Liberge sur l’Antiquité (sortie en mars 2011) avant l’épilogue dessiné par Juanjo Guarnido (sortie en mai 2011). L’autre série, terminée, avec Éric Stalner, la Croix de Cazenac fera l’objet d’une intégrale des derniers cycles chez Dargaud à l’automne. Après un premier cycle, la dernière série des deux auteurs Flor de Luna se poursuivra en 2011 et 2012 avec 2 tomes dessinés par Éric Lambert. Ce dernier aura lancé une nouvelle série le Dernier Cathare chez 12 bis et réalisé son album Voyageur entre temps. Pour la rentrée 2010, sont prévus chez Dargaud le T.4. de Dantès et chez 12 bis le T.2 de Robin avec Héloret, le dernier volume du Temps des Cités avec Luc Brahy et un nouvel album très politique la Droite ! Petites trahison entre amis avec Frédéric Ploquin et Pascal Gros. Parmi les autres projets, Pierre Boisserie envisage pour 2011 , une nouvelle collaboration avec Siro et une nouvelle série avec Malo Kerfriden. Après avoir adapté Loup de Nicolas […]

 

 

Sa Bibliographie

Croix de Cazenac (La) finie de 1999 à 2010

Nova Genesis finie de 2003 à 2007

Eastern en cours de 2004 à 2007

Chant des Malpas (Le) One shot en 2006

Libera en cours de 2006 à 2008

Dantès finie de 2007 à 2016

Flor de Luna en cours de 2007 à 2014

Voyageur finie de 2007 à 2011

Mafias & Co. abandonnée en 2008

Temps des cités (Le) finie de 2008 à 2011

Loup (Stalner) One shot en 2009

Robin (Héloret) finie de 2009 à 2014

Droite (La) ! finie en 2010

Agents du Mossad finie de 2011 à 2014

Gauche ! (La) en cours en 2011

Nakara en cours de 2011 à 2012

Rage (La) en cours de 2011 à 2013

Marseille - Une ville sous inflence One shot en 2013

Attoneen en cours de 2014 à 2015

Banque (La) en cours de 2014 à 2016

Patxi Babel en cours de 2014 à 2015

Roma en cours de 2015 à 2017

Années rouge & noir (Les) en cours en 2016

Concile des arbres (Le) One shot en 2016

Saint-Barthélemy en cours en 2016

Gran Fraude (El) abandonnée de 2008 à 2009

 

Biographie

Adam, Éric

Éric Adam est scénariste professionnel depuis 1994. Il a réalisé des dizaines de scénarios de bandes dessinées de communication d'entreprise, puis a notamment travaillé en collaboration sur de célèbres séries grand public comme « Lucky Luke », « Rantanplan » ou « Le Marsupilami ». Son scénario des « Contes du 7e Souffle » s'éloigne des sentiers battus et des clichés pour se concentrer sur une trame simple et puissante digne des grands westerns ou des films de samouraïs, dont le personnage central est aussi le plus souvent un guerrier solitaire. Éric prépare pour 2008 une nouvelle série sur le monde de l'art, sujet qui ne lui est pas étranger car il a fait les Beaux Arts de Bruxelles, un cycle d'histoire de l'Art du CNED et réussit le concours de l'école du Louvre. Texte © Glénat

 

 

Sa Bibliographie

 

À la recherche du diamant perdu One shot en D.V.S.I présente (La) finie en 1991

Triera bien qui triera le dernier finie en 1995

Astérix (Autres) en cours en 1996

Marsupilami en cours de 1996 à 1997

Kali'stoire finie en 1997

Lucky Luke finie en 1997

Rantanplan en cours en 1997

Aventures de Xavier & Éric (Les) One shot en 1999

Sur la piste de l'eau en cours en 2000

Certaines économies coûtent cher... One shot en 2002

Contes du 7ème souffle (Les) finie de 2002 à 2006

Pour le choix du papier, y a pas photo ! finie en 2003

Prix + choix + service = l'addition gagnante ! finie en 2003

Arrivederci Amore finie de 2004 à 2005

Romano en cours en 2006

Tranchée (La) abandonnée en 2006

Lucky Luke (Int Dupuis / Dargaud) finie de 2007 à 2008

Nil abandonnée de 2007 à 2009

Carrés (Les) finie de 2008 à 2010

D'Artagnan ! (Micol) en cours de 2008 à 2009

Sherlock (Convard & Le Hir) en cours en 2008

Petite mort en un acte One shot en 2009

Assassinat du père Noël (L') en cours en 2010

Neige Fondation en cours de 2010 à 2012

Panthéon, Le Tombeau des dieux endormis One shot en 2012

Pendule de Foucault (Le) One shot en 2012

Triangle secret (Le) – Hertz en cours de 2012 à 2015

Versailles finie de 2012 à 2013

Lucky Luke - La collection (Hachette) en cours en 2013

Marco Polo en cours de 2013 à 2014

Ils ont fait l'Histoire en cours en 2014

Marsupilami - La collection (Hachette) en cours en 2014

Abbaye de Clairvaux (L') One shot en 2015

Neige Origines en cours de 2015 à 2016

Roma en cours de 2015 à 2017

 

Sa Biographie

Mr FAB

 

Fab apprend à dessiner en lisant des BD et en particulier avec la série Blueberry. Après son bac, il suit des cours préparatoires à l'ESAG (design, art graphique) qui lui donnent de solides bases en dessin. À 18 ans, trouvant les cours trop académiques, il part vivre en Hollande et intègre la section mode de la Kunstakademie de Arnhem où il passe pendant 4 ans. Mr Fab travaille depuis 20 ans dans la mode et la Haute couture chez Jean-Paul Gaultier. En parallèle, depuis 1995, il exerce en tant que créateur de costumes de cinéma au sein du duo Chattoune&Fab. C'est dans ce cadre qu'il fait la rencontre de Fred Blanchard, lors d'une collaboration sur un film de Marc Caro, Dante 01. Peu après, Mr Fab envoie à Fred Blanchard un projet qui s'inspire de la littérature SF qu'il affectionne tout particulièrement. Fred lui propose alors de lui confier le dessin du premier tome de Spyder (quatre tomes chez Delcourt). L'inspiration de Mr Fab vient essentiellement du cinéma, de la peinture ou de l'illustration, de Paris, et d'une multitude de sources hétéroclites.

 

 

Sa Bibliographie

Jour J en cours de 2011 à 2014

Michel Vaillant (Dupuis) en cours en 2011

Spyder finie en 2011

Homme de l'année (L') en cours

couverture

couverture

Planches
Planches
Planches
Planches

Planches

Voir les commentaires

Entretien Florence Porcel Mars Horizon

 

 

Entretien Florence Porcel

Mars Horizon

 

Stéphane Dubois,

Bonjour Florence,

Sort cette semaine aux Éditions Delcourt « Mars Horizon », votre première bande dessinée, comment vous est venue l’idée d’une BD sur ce thème ?

 

Florence Porcel,

Cette nouvelle collection « Octopus » à laquelle m’ont proposé de participer Boulet et Marion Amirganian, les éditeurs, s’inscrit dans une démarche de vulgarisation scientifique. Et il se trouve que je suis fascinée par Mars et que je suis très impatiente de voir les premiers humains fouler son sol. Le sujet est venu comme une évidence…

 

Stéphane Dubois,

D’où vous vient ce goût pour Mars : préface des 5 tomes de « Projet Mars » d’Andréas Eschbach, mission de simulation dans l’Utah, candidate de Mars One… D’ailleurs, goût ou obsession ?

 

Florence Porcel,

Goût obsessionnel, je dirais ! C’est une planète sublime. On a la chance inouïe de vivre à une époque où on en reçoit des photos tous les jours de deux robots différents : Curiosity et Opportunity. Mais l’explorer chaque soir par le biais d’images, c’est un peu frustrant aussi : j’aimerais tellement y aller et voir ça de mes propres yeux… Scientifiquement, Mars présente un intérêt majeur : c’est une sorte de fossile de la Terre dans sa prime jeunesse, et il n’est pas impossible que la vie ait pu s’y développer. On doit absolument nous y rendre en personne pour aller l’étudier et l’explorer.

 

Stéphane Dubois,

Cet ouvrage est pour vous un ouvrage scientifique, de science-fiction, d’anticipation, vous le définiriez comment ?

 

Florence Porcel,

J’ai proposé le mot-valise « vulgarifiction » à mon éditrice, je trouve qu’il fonctionne bien ! C’est de la SF puisque ça se passe en 2080, mais la fiction nourrit la vulgarisation, et inversement… Donc tout est scientifiquement soit juste, soit réalisé, soit réalisable, et les lois de la physique sont respectées.

 

Stéphane Dubois,

On trouve dans votre ouvrage des références à « Retour vers le Futur » avec le module d’exploration « Delorean » ou la guerre des mondes avec le trépied, sans parler des jeux de mots O.BIWAN, O.RIGAMI, quelle furent les influences culturelles, vos lectures, vos films, vos séries TV qui dans le domaine de l’espace, de l’anticipation, de la science (fiction ?) marquèrent votre enfance et votre jeunesse ?

 

Florence Porcel,

Clairement, la trilogie « Retour vers le futur » est un gros morceau de mon enfance – ainsi que la trilogie Star Wars d’origine. Très jeune, j’ai été également été biberonnée aux nouvelles de Fredric Brown et d’Isaac Asimov avant de m’attaquer aux romans plus costauds.

 

Côté télé, je l’ai très peu regardée, mais les quelques épisodes de « Au-delà du réel, l’aventure continue » que j’ai vus m’ont beaucoup marquée.

 

Stéphane Dubois,

« Mars Horizon » montre l’installation durable et permanente de Mars, que penser l’hypothèse de la terraformation de Mars ?

 

Florence Porcel,

Je ne suis pas très à l’aise avec cette idée. Tant qu’on ne sera pas sûr à 100% que Mars n’a jamais accueilli d’êtres vivants et/ou qu’elle n’en accueille plus à l’heure actuelle, on n’a pas le droit de la modeler à nos besoins. Or, on ne sera jamais sûr de ça. Donc pas de terraformation souhaitable, à mon sens, pour des raisons éthiques.

 

Évitons de reproduire nos erreurs du passé : ce monde n’est pas le nôtre. Nous pouvons l’explorer, mais dans le respect de ce qu’il est et de ce qu’il a été.

 

Et si on y trouve des traces de vie, présente ou passé, alors la question ne se pose même pas : Mars n’est pas notre planète, nous n’avons pas le droit de la transformer.

 

Stéphane Dubois,

Fin 2018 est prévu le premier vol privé autour de la Lune, la même société envisage justement d’installer des colonies permanentes sur Mars, quelle est votre position sur la privatisation de l’espace, de la Lune, de Mars ?

 

Florence Porcel,

SpaceX n’envisage pas d’installer des infrastructures sur Mars, même si Elon Musk, son PDG, rêve de créer une ville martienne. SpaceX se positionne « seulement » dans le transport interplanétaire avec le développement de lanceurs lourds et de capsules spatiales. Je trouve ça très excitant. Les agences gouvernementales ne s’en occupent plus depuis des décennies, donc c’est très bien que le privé se lance dans ces missions.

 

Ça dynamise un peu tout ce domaine du spatial habité qui « ronronne » en orbite autour de la Terre depuis plus de 40 ans ! Je mets « ronronner » entre guillemets parce qu’aller dans l’espace, et surtout y séjourner, n’a absolument rien de facile ni d’évident et ce sont des exploits quotidiens, mais c’est vrai que c’est frustrant de vivre au 21ème siècle et de n’avoir jamais vu personne marcher sur un autre sol que celui de la Terre…

 

Résumé de l’album.

Embarquez avec l’équipage de la mission Mars Horizon, les pionniers de la planète rouge. Une excursion passionnante pour un projet complexe et ambitieux : la première installation humaine sur Mars !

 

Ils sont psychiatre, médecin, ingénieur, pilote ou encore botaniste : ce sont les ambassadeurs de la première mission habitée vers Mars. Mais comment réagiraient les humains à 150 millions de kilomètres de la Terre ? Quel lien les unit à Mars ? C’est aussi l’occasion d’en apprendre plus sur cette magnifique et dangereuse planète…

 

Un récit de « vulgarifiction » piloté par Florence Porcel et Erwann Surcouf !

 

Biographies et bibliographies des auteurs

 

Biographie

Florence PORCEL

FLORENCE PORCEL est né en 1983 dans la Marne. Elle réside à Lyon.

Florence Porcel (auteure, comédienne et animatrice) est LA vulgarisatrice spécialiste de la planète Mars et la community manager officielle de l’Univers. Elle a été chroniqueuse pour La Tête au carré sur France Inter, anime et réalise des vidéos passionnantes dont La Folle histoire de l’Univers sur sa chaîne Youtube. Elle participe à de nombreuses manifestations et conférences sur l’exploration spatiale et vient de publier son premier ouvrage L’Espace sans gravité (Marabout).

 

Bibliographie

Préfaces du « Projet Mars » d’Andreas Eschbach (L’Atalante), tome 1 à 5

« L’espace sans gravité » (Marabout)

« Mars Horizon », dessin d’Erwann Surcouf (Delcourt)

 

Biographie

Erwann SURCOUF

 

ERWANN SURCOUF est né en 1974 en Bourgongne. Il réside à Paris.

Après le bac, Erwann part étudier à l’École des Arts décoratifs de Strasbourg, où il fait partie de la même promotion que Boulet, Reno, Lisa Mandel et Nicolas Wild. Il fait également un passage par les Gobelins. C’est avec la presse et l’édition jeunesse qu’il commence son travail d’illustrateur : Sally Lockhart (Gallimard), Je lis des histoires vraies (Fleurus). Son premier album, Erminio le Milanais, paraît chez Vents d’Ouest en 2006, puis vient Le Chant du Pluvier chez Delcourt en 2009.

 

Grand amateur de science-fiction, il signe un premier récit lié au cosmos : Pouvoirpoint (Vide Cocagne) qui raconte l’histoire d’un stagiaire de l’espace. C’est donc tout naturellement qu’il rejoint Florence Porcel sur Mars Horizon. On a également pu voir son travail dans Axolot 1, ou Les Autres gens (Dupuis)…

 

Sa Bibliographie

 

Erminio le Milanais One shot en 2006

Boule de Neige (Shampooing) One shot en 2007

Un soir d'été finie en 2007

Chicou Chicou One shot en 2008

Chant du pluvier (Le) One shot en 2009

Tribute to Popeye One shot en 2010

Autres gens (Les) en cours de 2011 à 2014

Axolot en cours en 2014

Pouvoirpoint One shot en 2016

Mars Horizon One shot

Entretien Florence Porcel Mars Horizon
Entretien Florence Porcel Mars Horizon
Entretien Florence Porcel Mars Horizon
Entretien Florence Porcel Mars Horizon

Voir les commentaires

Couverture de Olympus Mons

Couverture de Olympus Mons

Entretien Christophe BEC

 

Stéphane Dubois,

Est-il exact que tu sois autodidacte ?

 

Christophe BEC,

Oui et non, j’aie commencé comme autodidacte, avant de faire l'École de bande dessinée d'Angoulême, ou je suis resté que quelques mois, avant de signé mon premier contrat, chez les Éditions Soleil très rapidement.

 

Stéphane Dubois,

Tu avais déjà publié pas mal de planches dans des fanzines.

 

Christophe BEC,

J’ai commencé à dessiner et à écrire à 11 ans, j’avais déjà dessiné 300 à 400 pages, avant de faire l’École de la BD d’Angoulême.

 

Stéphane Dubois,

Que t’à apporter d’avoir publié autant de planches dans des fanzines, avant de devenir professionnel ?

Christophe BEC,

Il s’agissait d’une passion, on aime voir le résultat de ce que l’on fait publié, même si n’est qu’à quelques exemplaires, cela permet de mieux le juger, avec un résultat imprimer et de ce confronté à d’autres auteurs et au public.

Stéphane Dubois,

Quand tu étais enfant, quels étaient tes BD préférer ?

Christophe Bec,

Assez classique : Bob Morane Vance et de Verne, XIII de Vance dont j’aimais beaucoup les albums, Lefranc avec Alix, et les grands classiques : Tintin, Astérix. Mais Vance vu celui qui me donnait vraiment envie de dessiner. Par contre les comics, je les ai découvert beaucoup plus tard à l’adolescence avec des gens comme Franck Miller, mais je fus jamais un grand lecteur de comics.

Stéphane Dubois,

Tu peux nous parler de ton premier album ?

Christophe BEC,

Il s’agissait de « Dragan » avec Éric Corbeyran, c’était un album catastrophique, on était jeunes. Tout est mauvais, le scénario, le dessin, un bide, c’était très très nul. Autant le dessin on peut arriver très jeune a rendre un travail correct, autant le scénario il faut des années pour en avoir la maitrise. Il faut du vécu pour écrire des scénarios, Éric Corbeyran a explosé 7 ans après.

 

Stéphane Dubois,

Tu viens toi-même au scénario pourquoi ce virage ?

Christophe BEC,

Après de « Sanctuaire » qui fut un gros succès, j’ai commencé à plus écrire que dessiné, depuis que je suis enfant, ce qui m’intéresse est de raconter des histoires. Le dessin réaliste sait un an de travail, je me suis rendu compte que je ne pourrais pas dessiner tout ce que je voulais raconter, je me suis donc réorienté vers l’écriture des textes.

J’ai eu la chance que la série « Carthago » soit tout de suite un succès qui m’a ouvert des portes pour vraiment poursuivre dans cette voie. Désormais je suis cent pour cent scénariste.

 

Stéphane Dubois,

Cela te manque de dessiner ?

 

Christophe BEC,

Un peu, mais dessiné un album complet, je ne pense pas le refaire, si je redessine cela sera pour des expositions par exemple.

 

Stéphane Dubois,

Comme dessinateur quel est ton meilleur album pour toi ?

 

Christophe BEC,

Si tu demandes aux lecteurs, ils répondront « Sanctuaire », qui fut un grand succès, mais pour sait le dernier « les Tourbières noires » dont les dessins sont le plus abouti, j’aime aussi beaucoup « Bunker ».

Stéphane Dubois,

Et en scénario ?

Christophe BEC,

C’est plus dur à dire, mais cela rejoint souvent l’avis des lecteurs, la série « Pandemonium » qui fut le premier j’y reste très attaché, ainsi que « Royal Aubrac » qui ne fut pas un gros succès, mais auquel je tiens également.

Stéphane Dubois,

Tu viens de finir la série « Deepwater Prison », et tu commences « Olympus Mons », parle-nous-en.

 

Christophe Bec,

Comme « Prométhée », il s’agit d’un feuilleton, mais les lecteurs qui feuillèteraient que les premières pages peuvent se tromper sur l’univers de « Olympus Mons ». Il s’agit d’un genre plus proche du fantastique, d’anticipation et un peu de SF, mais il s’agit plus d’un album d’action.

Je suis parti d’un article de presse, parlant de chercheur qui avait trouvé dans la mer Baltique, un objet un peu étrange.

 

J’avais envie d’une histoire qui se situe dans les profondeurs de la terre, en trouvant un écho sur une autre planète. Nous sommes à la fois sur Mars et au fond de la mer sur Terre, avec deux découvertes qui vont être liées. Un médium va se battre contre tout le monde, pour que l’on ne touche pas à ses objets.

Le thème supposait Mars et l’objectif dans les 20 ou 30 prochaines années.

 

 

Stéphane Dubois,

Tu prévois une saga en 50 tomes (rire) ?

 

Christophe Bec,

Non, mais comme il s’agit d’un feuilleton, je pense que suivant le succès, il y aura entre 5 et 8 albums. On fera deux Prométhée et deux Olympus Mons en parallèle, Raffaele aux dessins.

 

Stéphane Dubois,

Comme tu écris très vite, quels sont tes projets à courts ou moyens termes ?

 

Christophe Bec,

Un second cycle pour Prométhée, quelques nouvelles.

 

Stéphane Dubois,

On peut parler de l’avenir de la BD r, la Bande dessinée franco-belge, comment tu vois ça dans l’avenir, par rapport au cinéma, aux nouvelles technologies, comme la réalité augmentée par exemple ?

 

Christophe Bec,

Je pense que la BD doit rester la BD, sinon il n’y a pas d’intérêts, je n’y crois pas. Une BD « améliorer » je n’y crois pas, des passerelles s’existes de plus en plus entre BD : cinéma, TV, dessins animés ou les jeux vidéo. Mais il y a peu d’élus. Le cinéma américain ne fait plus de créations, que des adaptations de comics. Quand on voit l’état de décrépitude du cinéma français, il devrait adapter plus de BD franco-belge.

 

Stéphane Dubois,

Et les mangas, tu en pense quoi, certains prétendent que cela n’est pas de la BD, ont as vus les polémiques lors de la remise du Grand Prix d’Angoulême à un Mangaka.

 

Christophe Bec,

Nous sommes de nains à côté du marché japonais, un japonais achète cinquante fois plus de BD qu’un français.

 

Stéphane Dubois,

Au niveau films et dessins animé, tu peu nous dire ou tu en es ?

 

Christophe Bec,

J’ai un projet de films, mais sait plus compliquer, il faut des producteurs, diffuseurs, réalisateur pour l’instant cela n’as pas abouti, celui peu prendre plusieurs années. De plus ce n’est en rien ma priorité. Je suis bien plus sollicité pour des séries TV, nouvelle mannes pour les auteurs, il s’agirait d’adapatations, adaptations pour la télé ou pour des plateformes de diffusions en VOD.

 

Entretien réalisé au 44e Festival International de la BD d’Angoulême.

 

Biographie

 

1969 : Naissance le 24 août de Christophe Bec à Rodez. Ses parents travaillant pour la coopération, il vit ses premiers mois au Maroc. Le petit Christophe passera le reste de son enfance dans un village aveyronnais. C'est là qu'il apprendra à lire, dans un recueil du Journal de Tintin. Et, déjà, le premier choc avec la BD : L'Extraordinaire odyssée de Corentin, de Paul Cuvelier. Et bien sûr les aventures de Tintin.

 

1979 : Sa vocation se révèle à l'âge de 10 ans. Malade, il passe quinze jours cloué au lit chez ses grands-parents, où il trouve au fond d'un placard une pile de vieux Astérix. Suivront les années d'apprentissage en autodidacte, la création de petits fanzines tirés à dix exemplaires, un premier album publié par un petit éditeur local.

 

1989 : Création du journal "Esquisse", qui sera nominé pour l'Alph'art 1990 du meilleur fanzine à Angoulême.

 

1990 : Christophe Bec entre à l'École de bande dessinée d'Angoulême. La rencontre avec d'autres jeunes auteurs sera déterminante et se concrétisera un an plus tard avec la publication d'un album historique intitulé "La Bête du Gévaudan".

 

Peu après, Christophe signe son premier contrat professionnel aux Éditions Soleil.

 

1997 : Il publie le premier tome de la série "Zéro Absolu", sur un scénario de Richard Marazano.

2001 : Avec Xavier Dorison au scénario, il lance aux Humanoïdes Associés la série "Sanctuaire".

2002 : Sortie du tome 2 de Sanctuaire, les couleurs de la série sont réalisées par l'un des meilleurs coloristes américain : Homer Reyes.

2003 : Il crée "Processus" son site internet officiel.

2004 : Sortie du tome 3 qui clôt la série Sanctuaire. Déjà un best- seller, l'album se classe parmi les meilleures ventes de livres et de BD, avec à ce jour, plus de 150 000 ventes. Ce troisième volume est nominé au Festival du Film Policier […]

 

 

Sa Bibliographie

 

Dragan finie en 1993

Princesse Rouge finie en 1995

Zéro absolu finie de 1997 à 2000

Hôtel particulier One shot en 2000

Sanctuaire finie de 2001 à 2007

Anna One shot en 2004

Carême finie de 2004 à 2009

(AUT) Bec en cours en 2006

Bunker finie de 2006 à 2012

Temps des loups (Le) finie de 2006 à 2012

Carthago en cours de 2007 à 2016

Pandemonium (Bec - Raffaele) finie de 2007 à 2012

Deus abandonnée en 2008

Fontainebleau One shot en 2008

Hanté (collectif) en cours en 2008

Prométhée en cours de 2008 à 2016

Sarah finie de 2008 à 2014

Redemption abandonnée en 2009

Ténèbres (Soleil) en cours de 2009 à 2013

Casse (Le) finie en 2010

Under finie de 2010 à 2011

Wadlow One shot en 2010

Carthago Adventures en cours de 2011 à 2016

Doppelgänger - Le Double Maléfique finie en 2011

Royal Aubrac finie de 2011 à 2012

Meilleur Job du monde (le) finie de 2012 à 2015

Aéropostale (L') - Des pilotes de légende finie de 2013 à 2016

Death Mountains finie en 2013

Fils de la perdition (Le) One shot en 2013

Lancaster en cours de 2013 à 2014

Monde perdu (Le) finie de 2013 à 2017

Montefiore (Les) finie de 2013 à 2014

Deepwater Prison finie de 2014 à 2016

Filles de Soleil (Les) en cours en 2014

Siberia 56 finie de 2014 à 2016

Sunlight One shot en 2014

Eternum en cours de 2015 à 2016

Sanctuaire Genesis finie en 2015

Sanctuaire Redux finie en 2015

Bikini atoll One shot en 2016

Blood Red Lake One shot en 2016

Tourbières noires (Les) One shot en 2016

Olympus mons en cours en 2017

Bunker (en allemand) finie de 2011 à 2012

Sanctum (Sanctuaire US) finie en 2005

Planches d'Olympus Mons
Planches d'Olympus Mons
Planches d'Olympus Mons
Planches d'Olympus Mons

Planches d'Olympus Mons

Voir les commentaires

POUR L’INDÉPENDANCE DU FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA BANDE DESSINÉE D’ANGOULÊME

 

 

 

POUR L’INDÉPENDANCE DU

FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA BANDE DESSINÉE

D’ANGOULÊME

 

 

Depuis maintenant plusieurs mois, l’Association du FIBD, créatrice et propriétaire du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême, et la société 9eArt+ qui l’organise, tentent de dialoguer avec le ministère de la Culture dans le cadre de la médiation que celui-ci a initiée.

 

Ils n’ont pas été entendus, puisque leur position conjointe n’a pas été respectée et que finalement cette médiation aboutit aujourd’hui à la création d’une association prétendant à la gouvernance de l’événement sur la base de statuts qui portent directement atteinte aux droits de l’Association du FIBD et de 9eArt+, et à la relation contractuelle qui les unit.

 

Au-delà des déclarations de bonnes intentions, cette association qui prétend passer des conventions avec la structure organisatrice du Festival, n’offre pas les conditions à même de garantir l’indépendance éditoriale de celui-ci. En attestent la vocation qu’elle se donne, le contenu de ses statuts et la composition même du collège de ses membres (l’ambiguïté existant jusque dans sa dénomination même).

 

Le Festival, devenu aujourd’hui l’un des événements majeurs du paysage culturel français, est issu d’une initiative citoyenne associative. Sa réussite et son rayonnement mondial sont directement liés à son indépendance, aussi bien vis-à-vis du champ politique que du secteur marchand. C’est cette indépendance qui se trouve de facto mise en cause par la création de cette nouvelle association.

 

Même si certains incidents ont pu émailler son histoire, et alors même que l’édition 2017 du Festival peut être qualifiée objectivement de succès, rien ne peut venir justifier une action qui revêt les allures d’une tentative de prise de contrôle de la manifestation.

 

Être acteur ou partenaire d’un événement ne donne pas pour autant de droit à le diriger.

De la même manière que l’Etat n’est pas fondé à imposer une quelconque modification de la gouvernance d’une manifestation culturelle privée associative qui n’a jamais failli en quarante-cinq années d’existence.

 

C’est pourquoi, l’Association du FIBD et 9eArt+ demandent conjointement et solennellement au ministère de la Culture d’intervenir pour faire modifier dans les meilleurs délais les statuts de « l’Association pour le développement de la bande dessinée à Angoulême » sur la base d’un changement de son objet social, et ce conformément aux demandes qui ont déjà été formulées*.

 

Cette modification nécessaire mettra en conformité la réalité avec les propos de Madame Audrey Azoulay, qui a évoqué publiquement la création d’une entité qui « a vocation à réunir mais pas à faire. Ce n’est pas une structure opérationnelle mais stratégique », et ouvrira enfin la possibilité d’un véritable dialogue respectueux avec le propriétaire et l’opérateur de l’événement.

 

 

*Extrait de la demande de changement de l’objet social soumise par l’Association du FIBD et 9eArt+ au ministère de la Culture le 13 février 2017 :

 

ARTICLE 2 – OBJET

L’Association a pour objet :

•de développer et de promouvoir la bande dessinée, plus particulièrement, à Angoulême, mais aussi sur le territoire communautaire, départemental, régional et international,

•de réunir les partenaires publics et les professionnels du secteur de la bande dessinée afin de définir, de façon partagée et coordonnée les orientations stratégiques de ce secteur,

•de valoriser, dans le domaine de la bande dessinée, la création actuelle et d’encourager la création future dans toutes ses composantes et de développer des actions de sensibilisation en direction de tous publics,

•de soutenir le Festival International de la Bande Dessinée en recherchant les meilleures synergies avec l’Association du FIBD, propriétaire du Festival, et son opérateur assurant l’organisation, la programmation et/ou la gestion du Festival dans le but de favoriser le plus grand rayonnement de la manifestation et sa pérennisation,

•d’être un lieu de concertation où s’organise sous l’égide du Ministère de la Culture, le débat entre les différents acteurs participant au Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême et ce, dans le respect des prérogatives de chacun, afin de traiter de façon collégiale des sujets stratégiques dans le plein respect de l’indépendance éditoriale du Festival.

 

 

 

L’Association est admise à effectuer toutes opérations se rattachant directement ou indirectement à cet objet ou pouvant en favoriser la réalisation.

 

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

JEUDI 23 FÉVRIER 2017

 

 

 

 

POUR L’INDÉPENDANCE DU FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA BANDE DESSINÉE D’ANGOULÊME

Voir les commentaires

Masque(s) de Tarek (Affiche de l'Exposition)

Masque(s) de Tarek (Affiche de l'Exposition)

Exposition Masque(s)

de Tarek

 

La seconde exposition personnelle de Tarek dans la galerie Philippe Gelot a pour thème le masque africain à travers le monde coloré et pictural de l’artiste.

 

Vernissage le 2 mars à partir de 17 heures.

Rencontre et dédicace le 3 mars de 14 à 20 heures.

 

L’idée de customiser des masques n’est pas récente dans le travail de Tarek puisqu’il a déjà réalisé quelques pièces entre 2010 et 2016. Lors de son séjour au Cameroun durant lequel il a peint des murs, partager avec d’autres peintres ou encore discuter avec les personnes qui ont découvert son travail, il a acquis de nombreux masques africains.

 

De retour en France, il a customisé une partie de ceux-ci et peint une grande série de toiles intitulée « Masque(s) »… Ce thème lui tient a cœur depuis longtemps puisqu’à de nombreuses occasions il a peint des toiles avec des masques et a réalisé de plusieurs dessins sur cette thématique. Sa série « Tribal » tout comme « Homme des bois » ont généré également des masques fictifs d’inspiration africaine…

 

2 au 23 mars 2017

Présentation de l’artiste Peinture, photographie, street art et bande dessinée.

 

Biographie

Né à Paris en 1971 et travaillant à Rennes.

Adhérent à la Maison des artistes, la charte des auteurs et l’ADAGP.

Diplômé de la Sorbonne (université Paris I) en histoire médiévale et en histoire de l’art, Tarek a sorti Paris Tonkar en 1991 à l’âge de 19 ans : c’est le premier livre d’art consacré au Spraycan art à Paris publié en Europe !

 

Celui-ci est devenu un ouvrage de référence pour tous les amateurs d’art urbain tout comme pour les spécialistes du Hip-hop. Il a exposé ses premières peintures en 1992 à l’espace Chapon lors de la grande exposition Paris Graffiti, un événement marquant puisque le magazine 1Tox est lancé au même moment. Il a participé activement à l’organisation de cette exposition et au lancement du magazine : le graffiti connait alors ses premières heures de gloire.

 

Tarek a préféré se détacher de ce milieu pour mieux se consacrer à ses études et à l’écriture de son mémoire consacré aux néoplatoniciens à Bagdad durant l’âge d’or des Abbassides. Il a étudié la langue arabe à l’institut Bourguiba de Tunis de 1992 à 1993, tout en réalisant de nombreux reportages photos. Puis il a vécu à Damas, entre 1995 et 1997, où il a enseigné le français et a donné des conférences aux centres culturels français de Damas et Alep ainsi qu’à l’école des Beaux-arts de Lattaquié.

 

Son travail photographique est alors exposé à Lattaquié et à Damas puis en France dans de nombreux lieux dont le centre culturel syrien à Paris puis divers espaces culturels en province.

 

Depuis 1999, Tarek a écrit plus d’une soixantaine d’albums chez plusieurs éditeurs pour lesquels il a rencontré l’adhésion du public et a remporté de nombreux prix dont le Saint-Michel du meilleur scénario en 2007 pour sa série Sir Arthur Benton.

 

Cette année-là, son travail sur cette série a fait l’objet d’une grande exposition de 200 m2 au Mémorial de Caen durant quatre mois : c’était la première fois qu’une bande dessinée était ainsi mise en valeur dans un lieu d’histoire et de mémoire. Ses albums BD jeunesse sont régulièrement utilisés dans les écoles et dans les parcours de lecture depuis 2004.

 

Il donne régulièrement des conférences sur la bande dessinée, l’histoire et l’art contemporain. En 2009, il participe à un colloque sur la Guerre Froide au mémorial de Caen en présentant son travail sur la propagande et la BD durant cette période.

 

L’année 2010 a marqué un tournant dans son parcours artistique puisqu’il a commencé à diriger Paris Tonkar magazine, une revue consacrée à l’art urbain et au graffiti mais aussi à collaborer régulièrement avec International Hip-Hop, Cosmic Hip-Hop et Fatcap magazine. La même année, il a co-écrit le scénario d’un pilote pour une série TV américaine et a exposé en Suisse puis au Canada avant de (re)proposer son travail pictural et photographique en France !

 

Il se consacre de plus en plus à la photographie et prépare actuellement une édition anniversaire de son premier ouvrage ainsi qu’un livre sur l’histoire du graffiti de 1983 à 1995. Depuis vingt ans, il travaille et réfléchit sur différentes expressions artistiques : bande dessinée, graffiti, street art, photographie, vidéo, calligraphie arabe.

 

Il a aussi collaboré dans de nombreuses revues comme Bédéka, Meuriad ou encore Ya ! en tant que journaliste ou auteur de BD. La bande dessinée n’est pas délaissée pour autant : il a scénarisé de nouvelles séries dont une consacrée à un super héros Blateman et Bobine avec Vhenin au dessin (publié en décembre 2015), une autre sur La guerre des Gaules (en 2 tomes, le premier a été présenté en avant-première au FIBD d’Angoulême en 2012) et Turcos, une histoire sur les Indigènes dans les tranchées entre 1914 et 1918, chez Tartamudo. Cet album a été nommé pour le prix Tournesol en 2012 au FIBD où Tarek a présenté son documentaire, Turcos le makingoff.

 

Tarek a également publié un album de bande dessinée avec Seb Cazes au dessin aux éditions du Moule à gaufres intitulé Le Concierge. L’accueil du public et de la presse ont été unanimes pour saluer l’audace et la qualité de cette histoire.

 

Au même moment, il a exposé en France dans de nouvelles galeries d’art, participé à des ventes aux enchères à Lyon et à Paris chez Artcurial… La galerie Philippe Gelot le soutient dans son travail et le représente à Paris. Il participe à de nombreuses manifestations d’art urbain en France : ses collages sont visibles au quatre coins du monde !

 

Depuis septembre 2013, la galerie 203 située à Montréal le représente au Canada… Concernant la bande dessinée, cette année marque aussi une nouvelle étape puisque certains de ses albums sont disponibles en langue anglaise et flamande. Entre 2013 et 2014, il expose ses peintures à deux reprises à New York où il se rend pour un live painting. L’Urban galerie située à Paris et la galerie Cognac art accueillent désormais ses dernières oeuvres en volume ainsi que des peintures grands formats. Plusieurs de ses peintures rejoignent des collections privées d’entreprises et des institutions publiques. Il a également participé à de nombreuses ventes aux enchères que ce soit à Paris ou à Lyon. La galerie en ligne Newarty’s a intégré certaines de ses oeuvres dès 2013 : son travail rencontre aussitôt un vif succès auprès de leurs collectionneurs.

 

En 2015, Tarek a débuté une collaboration avec le collectif Parcours Aucwin et il a également relancé la dynamique du collectif Partitions urbaines avec qui il a exposé dans de nombreuses galeries en France et réalisé des performances urbaines, essentiellement à Paris et à Rennes. Ses séries BD continuent de susciter de l’engouement auprès du public : la Guerre des Gaules obtient le prix de la meilleure série historique au salon BD de Rive de Giers et les planches des deux albums sont exposées dans de nombreuses institutions publiques.

 

La galerie L’oeil ouvert (République et Saint-Paul) à Paris accueille dorénavant des oeuvres inédites de Tarek : dessins et customs. Enfin, il a débuté une collaboration artistique avec la galerie Jed Voras (Paris) : exposition collective, happening lors de l’élection régionale… La Depôt art gallery à Athènes a proposé à Tarek de devenir artiste résident et une grande exposition collective en décembre a officialisé cette nouvelle collaboration. Concernant son travail d’écriture, Tarek s’est lancé sur plusieurs projets dont le scénario d’Hannibal avec Vincent Pompetti au dessin (prévu chez Tartamudo), la suite de Blateman et Bobine avec Vhenin et un scénario de court-métrage.

 

Depuis 2016 à Hambourg, Tarek a proposé au public de découvrir ses oeuvres dans de nombreuses galeries et s’est fait connaitre de la communauté française vivant dans cette ville. Il a exposé au Bateau culturel MS Stubnit, à la Kunsthaus an der Alster et au Studio Longboard. En fin d’année, il s’est rendu au Cameroun au Festiv’art à Kribi où il a réalisé de nombreux murs dans des écoles et au ministère du tourisme. Durant ce voyage, il a pu acquérir des masques africains pour son projet artistique Masque(s).

 

Collections

Mes peintures et mes volumes ont intégré les collections de plusieurs amateurs d’art dans le monde.

• Afrique : Tunisie, Maroc, Cameroun

• Asie : Japon, Corée du sud, Palestine, Dubaï

• Amérique : USA, Canada

• Europe : France, Belgique, Suisse, Allemagne, Andorre,

Angleterre, Italie, Espagne, Ibiza, Grèce

• Océanie : Australie

Acquisitions

Mes peintures ont intégré les collections de musées, de villes et de sociétés.

• France : Viltaïs (Moulins), Ville de Guéret, Croix-Rouge Française (Paris), Ad Tatum (Paris), Monin (Bourges), Havas Worldwide (Paris), MJC (Pacé) • Belgique : Musée Shoes or no Shoes

 

Les œuvres

Peintures

Galerie Philippe Gelot 29, rue Saint Paul 75004 Paris +33(0)1 40 27 00 50 ou +33(0)6 45 03 95 31

Ouvert tous les jours de 14h30 à 19h00. Le matin sur rendez-vous, fermé le mercredi. 1er jeudi de chaque mois ouverture jusqu'à 21 heures.

 

(Communiqué de presse)

 

 

Exposition Masque(s) de Tarek
Exposition Masque(s) de Tarek

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Thêatre..

Pages

Hébergé par Overblog