Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Articles avec #diable

Luciferina (Christened by the Devil)

Luciferina (Christened by the Devil)

Luciferina

(Christened by the Devil)

Sélection officielle au BIFFF 2018

Luciferina est le premier volet d’une trilogie dont le thème est la virginité. Luciferina est une œuvre d’un cinéaste argentin qui avait déjà réalisé Resurrection en 2015. Nous fait plonger dans le tréfonds de l’âme d’un jeune novice qui cette « planque » comme lui dis la mère supérieure du couvent ou elle a trouvé refuge dans un couvent.

Magnifiquement interpréter par Désirée Salgueiro déjà  vue dans le rôle de Marta dans La plegaria del vidente en 2012 et dans Resurrección en 2015 avec déjà a la réalisation Gonzalo Calzada, si elle est dans les deux prochains volets de la trilogie, l’on pourra parler de muse, ou d’actrice fétiche pour ce réalisateur.

 

Certain on put trouvez trop long ce film de 114 mm, ce n’est pas mon cas, je pense qu’il fallait bien ça pour développer la complexité des personnages et des situations.

La mise en scène, les dialogues et la photographie font de ce fim un des meilleurs de ce BIFFF 2018.

L’on attend avec impatience le deuxième volet, pour le BIFFF 2019 ?

 

Déconseillé au moins de 16 ans.

 

Résumé du film (source BIFFF)

À 19 ans, Natalia est poursuivie par un don qui l’effraie : capable de percevoir une aura puissante autour de ses semblables, elle n’a certes pas besoin d’une cure de vitamine D, mais elle sait que l’origine de ce don se trouve au sein d’une malédiction familiale. Fuyant ces ampoules vivantes comme la peste, elle a trouvé refuge dans un couvent et s’apprête à rester un signe du zodiaque très apprécié chez les nonnes. Mais le suicide brutal de sa mère va chambouler son mode de vie janséniste : de retour chez elle, Natalia doit affronter sa sœur cadette – psychologiquement laminée par une éducation très floue – qui décide de l’embarquer dans un trip initiatique au cœur de la jungle. Le but ? Une purge costaude de l’âme à base d’une potion hallucinogène ancestrale. Alors oui, vu ainsi, ça a l’air plus funky qu’un bouquin de Françoise Dolto sur le surendettement affectif. Mais certains secrets de famille ont de très bonnes raisons de rester des secrets : surtout quand les drogues décuplent des effets d’annonce qui causent de boucs, de messes noires et de possessions démoniaques…

 

Sans nul doute l’un des fers de lance du genre en Argentine, Gonzalo Calzada n’a pas tardé à rebondir après son Resurrection (2016), film d’horreur le plus vu au pays de Maradona ! Cette fois, il nous vient avec Luciferina, première partie de sa trinité des vierges, au sous-titre plus que croustillant pour tous les bouffeurs de curé du coin. Mêlant drogues ancestrales et rites païens, tout en pervertissant les dogmes immuables du combat millénaire entre le Bien et le Mal, Calzada n’est pas prêt de se débarrasser de cette tenace odeur de souffre, qui le suit désormais comme son ombre.

 

 

Genre horreur

Première Internationale

Pays Argentine

Audience ENA

Audio Espagnol

Sous-Titres Anglais, Français, Néerlandais

Réalisateur Gonzalo Calzada

 

Casting

Desirée Salgueiro, Malena Sánchez, Pedro Merlo Marta Lubos, Sofía del Tuffo

Distributeur La Puerta Cinematográfica

Running time 114

Luciferina (Christened by the Devil)

Voir les commentaires

Errementari BIFFF 2018

Errementari

 

Le projet de ce film avait été présenté  au Marche du film  FRONTIERS qui se déroulait en 2016 au BIFFF, et qui permis sa production.

Le film est entièrement en langue basque, bien sûr il bénéficie, je vous rassure de sous-titre en français, néerlandais et anglais, pour ça projection au BIFFF.

L’action se déroule 8 ans après la Première Guerre carliste.

Il bénéficié d’une superbe photographie, ainsi que d’une mise en scène auquel je ne vois pas grand-chose  voir rien a reproché. Le scénario est très bien construit, et les acteurs principaux  on tu jeu subtil et rôles secondaires sont également bien interprétés.

 

Qui est le Diable, qui est CE Diable, qui sommes-nous pour dirent que l’autre est le diable, et ne serions-nous pas surtout et avant tout notre propre diable ?

 

Comme vous l’aurez sans doute compris, j’ai plus qu’apprécier ce film, qui pour moi se place d’ores et déjà dans la course de la compétition du Méliès, avec une bonne longueur d’avance sur ces concurrents.  

 

 

Résumé du film (source BIFFF):

Au 19e siècle, dans un village de l’Alava qui traîne ses Basques dans une ambiance pas très olé olé, après la défaite de la première guerre carliste (oui, un peu de culture, ça fait toujours du bien). Alfredo, un officiel du gouvernement, vient d’y arriver et enquête sur le forgeron du coin, un certain Patxi qui vit en ermite dans sa tanière au fond des bois. Faut dire qu’en guise de paillasson Welcome, Patxi a hérissé des dizaines de cure-dents de deux mètres tout le long de sa propriété, et autant de pièges à loup à l’intérieur. Forcément, autant d’efforts pour éviter la journée porte ouverte, ça fait jacter dans le village : les locaux abreuvent Alfredo de rumeurs concernant un pacte faustien que le forgeron aurait passé avec le Diable. Pire encore, lorsque des cris inhumains sont portés par le vent, certains vont même jusqu’à dire que Patxi – qui fait raisonnablement deux mètres de haut et qui a des troncs d’arbres en guise de cuisses – est en train de torturer le Malin pour non-respect du contrat. Évidemment, toutes ces rumeurs vont bon train à la buvette du coin, jusqu’au jour où une jeune fillette disparaît derrière les portes peu accueillantes de Patxi. Là, du coup, les habitants et Alfredo vont devoir mesurer la taille de leur cojones à celle de leur folklore : et donc, kicékiva en premier, finalement ?

 

Si le 21e siècle n’a que Lakshmi Mittal pour menacer le Diable d’éteindre ses fourneaux, le 19e siècle avait un forgeron comme tortionnaire du Malin… Premier film de genre issu du pays Basque, Errementari dégaine sa mythologie avec un visuel digne des pires cauchemars des frères Grimm ! Non seulement, la galette est produite par notre ami Alex de la Iglesia, mais il s’agit en plus d’un des projets Frontières du BIFFF 2016 : bref, une A.O.C. pour une perle assez unique en son genre !

 

 

 

 

Compétition Méliès

Première Belge

Pays Espagne

Audience ENA

Audio Basque

Sous-Titres Anglais, Français, Néerlandais

Distributeur Filmax intl

Réalisateur Paul Urkijo Alijo

 

Casting

Eneko Sagardoy, Kandido Uranga,

Ramón Aguirre, Uma Bracaglia

Running time 98'

BOZART Cine 2 - 14/04/2018 16:30

Voir les commentaires

Démon Le Sanctuaire du Démon NOLANE SURO

Démon 

Le Sanctuaire du Démon

NOLANE SURO

Enfin les auteurs de « Démon » nous offre le tome 2 et dernier de cette curieuse et passionnante uchronie. Je dis enfin, car il aura fallu cinq ans pour que le second et dernier tome paraisse, le premier datait de février 2012. Peut-être que ce long passage au purgatoire des Éditions Soleil vient du fait des critiques de l’époque. Il avait en effet recentré peu d’enthousiasme à sa sortie : scénario trop prévisible  et dessin trop classique,     Manque de dynamisme du découpage et des cases.

 

Le tome deux ne rectifie que parcellement les défauts du premier tome.

 

Même si on se dit qu’un jour Alaric de Rhedae et Ermengarde pourrait bien revenir un jour pour de nouvelles aventures, mais il faudrait alors vraiment revoir les défauts de ces deux tomes.

 

Vu le nombre d’années entre les deux parutions je remets le résumé du premier tome en plus du second.

 

Résumé du tome 1

 

ET SI L'UNE DES GRANDES RELIGION N'AVAIT JAMAIS EXISTE ?

 

En l'an 1213, l'Atlantide est découverte par des marins, révélant de nombreux trésors et recélant autant de mystères.

Mais deux ans plus tard, l'Europe se retrouve en proie au Mal des esprits, une « peste noire » mentale qui plonge ses victimes dans d'atroces souffrances puis les prive de toute raison.

Dans ce monde qui n'a jamais connu l'Islam, règnent un Saint Empire Frank, hérité de Charlemagne, et une Église que l'épidémie commence à inquiéter, au point d'envisager les plus étranges solutions pour la contrer...

Pendant ce temps-là, Alaric de Rhedae, jeune agent des Missi Dominici, enquête sur le meurtre d'un brillant savant de Carcassonne soupçonné d'hérésie cathare. Sans savoir que les ténèbres ne vont pas tarder à s'ouvrir sous ses pas...

 

Résumé du tome 2

 

Quand le Diable s’invite au concile du Pape à Carcassonne, l’avenir spirituel du monde prend une tournure inattendue.

 

1215, alors qu’est scellé le pacte entre le diable et le Pape pour lutter contre le démon qui se cache derrière les ravages du Mal des Esprits, Alaric de Rhedae et Ermengarde poursuivent  leur enquête sur les assassinats et autres actes blasphématoires qui ont ensanglanté Carcassonne. Mais la piste qui les conduit à Bordeaux va les emmener bien plus loin : dans le sanctuaire du démon, en Atlantide.

 

Date de parution : 23/08/2017 

 ISBN : 978-2-302-06371-6

Scénariste : D. NOLANE Richard

Coloriste : FACIO

Illustrateur : SURO Michel

Série : DEMON

Collection : Fantastique

 

Biographies et bibliographies des auteurs :

 

RICHARD D. NOLANE est né en 1955 en France. Il réside dans le Tarn-et-Garonne.

 

 C'est un spécialiste de la littérature populaire, du fantastique et du paranormal. Il est tour à tour directeur artistique de collection, éditeur et rédacteur en chef pour différents supports. Il publie des articles dès 1973 dans des magazines spécialisés, ainsi que divers essais. Écrivain, il est l’auteur de plus de 40 romans et de plus de 30 nouvelles. Pour la bande dessinée, il scénarise notamment Les Tigres volants, Harry Dickson, Wunderwaffen ou encore Space Reich (Soleil).

 

Scénariste

20 000 siècles sous les mers  Scénariste de 2010 à 2012

Alchimie  Scénariste de 2010 à 2011

Centurion  Scénariste en 2009

Contes et légendes des régions de France  Scénariste en 2012

Corpus Hermeticum Scénariste en 2009

 Démon  Scénariste de 2012 à 2017

 Dumarest L' Aventurier des étoiles  Scénariste en 2009

 Grande Guerre des Mondes (La)  Scénariste en 2016

 Harry Dickson (Nolane/Roman)  Scénariste de 1992 à 2014

 Lüger et paix Scénariste de 1987 à 1995

 Millénaire  Scénariste de 2003 à 2016

 Russell Chase  Scénariste de 2005 à 2016

 Siècle de sang  Scénariste en 1994

 Space Reich Scénariste de 2015 à 2017

 Tigres volants (Les) Scénariste de 1994 à 2013

 Trains de légende  Scénariste en 2014

 Une dans le caniveau (La)  Scénariste en 1988

 Vidocq (Soleil)  Scénariste en 2015

 Voitures de légende  Scénariste en 2015

 Wunderwaffen  Scénariste de 2012 à 2017

 Zeppelin's War  Scénariste de 2014 à 2016

 

 

Michel SURO

Né à Toulouse en 1968 dans le Midi-Pyrénée où il réside. Employé par une entreprise comme dessinateur monteur, il suit ensuite des cours d'infographie et réalise quelques dessins et BD pour le quotidien La Dépêche du Midi. En 1993, ses dessins seront remarqués par Serge Carrère en quête d'un assistant. Après un premier travail sur Léo Loden, Serge Carrère l'encourage à continuer. Il publie, en 1994, son premier album sur le scénario de Corteggiani, Thunderhawks, aux éditions Soleil. Et enchaîne avec le même scénariste, avec Sundance (Glénat).Sensible au travail d'Eric Corbeyran, il le contacte en 1999, c'est le début d'une belle collaboration dans l'univers des Stryges aux éditions Delcourt, Le Clan des Chimères et Le Siècle des Ombres. Parallèlement, il réalise deux one shot pour les éditions Milan – Raymond le Cathare obtiendra le Louis d'or de la BD Historique de Neuilly. Aujourd'hui, il publie Démon avec Richard D.Nolane et retrouve ses domaines de prédilection : l'histoire et le fantastique et son premier éditeur, Soleil.

 

 

Dessinateur

Barca  Dessinateur en 1996

Clan des Chimères (Le)  Dessinateur de 2001 à 2011

Démon  Dessinateur de 2012 à 2017

Enquêtes de Séraphin Cantarel (Les)  Dessinateur de 2016 à 2017

Innuat  Dessinateur en 2000

Jugurtha  Dessinateur de 1983 à 1995

Raimond le Cathare Dessinateur en 2004

Siècle des ombres (Le) Dessinateur de 2009 à 2015

Sundance Dessinateur de 1995 à 1998

Thunderhawks  Dessinateur de 1994 à 1995

Vent de cocagne Dessinateur en 2008

 

Autres collaborations

Léo Loden en 1995

 

Démon Le Sanctuaire du Démon NOLANE SURO
Démon Le Sanctuaire du Démon NOLANE SURO
Démon Le Sanctuaire du Démon NOLANE SURO
Démon Le Sanctuaire du Démon NOLANE SURO

Voir les commentaires

Livre des miracles

Livre des miracles

 

Livre des miracles a refait surface il y a quelques années et constitue l’une des découvertes les plus spectaculaires dans le domaine de l’art de la Renaissance. Le manuscrit illustré quasi complet, produit à Augsburg vers 1550, est composé de 169 pages d’illustrations grand format à la gouache et à l’aquarelle, qui dépeignent des phénomènes extraordinaires et souvent inquiétants.

 

 Les images, fascinantes, mêlent histoires bibliques et contes populaires, et puisent dans l’Ancien Testament et dans le livre des Révélations autant que dans les événements de l’époque contemporaine de l’auteur du manuscrit. Étoiles filantes et invasions de sauterelles, monstres terrifiants et déluges meurtriers, chaque page nous hypnotise avec des visions tantôt terrifiantes, tantôt spectaculaires, parfois même apocalyptiques.

 

 Cet ouvrage présente le fascinant Livre des Miracles dans un nouveau format plus compact qui rend ce document extraordinaire accessible à tous. Le texte du manuscrit est accompagné de sa traduction et de deux essais présentant le contexte culturel et historique dans lequel est née cette œuvre unique de la Renaissance.

 

 

Collaborateurs  

 

À propos des auteurs

 

Till-Holger Borchert a étudié l’histoire de l’art, la musicologie et la littérature allemande à l’université de Bonn et de Bloomington (IN). Expert reconnu des primitifs néerlandais, il fut conservateur en chef du Groeningemuseum de Bruges dès 2002 et est, depuis 2014, le directeur des musées de Bruges. Borchert enseigne l’histoire de l’art dans les universités d’Aix-la-Chapelle, de Memphis (TN) et de Middlebury (VT), et a organisé de nombreuses expositions à Bruxelles, Rome, Madrid et New York. Il dirige le Centre de recherche flamand pour les arts dans les Pays-Bas bourguignons.

 

Joshua P. Waterman a étudié l’histoire de l’art à l’Oregon State University et obtenu un doctorat à Princeton pour son mémoire sur les interactions entre littérature et art visuel dans le Baroque silésien. Expert reconnu en art germanique de la fin du Moyen Âge et du début de l’ère moderne, il a travaillé au Metropolitan Museum of Art de New York et obtenu la bourse de recherche postdoctorale Andrew W. Mellon pour œuvrer au Museum of Art de Philadelphie. Il est actuellement chercheur associé au Germanisches Nationalmuseum de Nuremberg. Il a collaboré à des expositions à New York, Philadelphie, Cologne et Bruges.

 

 

 Nouvelle édition, seulement € 39,99

Édition originale € 99,99

 

Détail des produits  

Le Livre des miracles

    Till-Holger Borchert, Joshua P. Waterman

 Relié, 30 x 25 cm, 292 pages

 

 ISBN 978-3-8365-6414-4

Édition multilingue: Allemand, Anglais, Français

 

ISBN 978-3-8365-6549-3

Édition multilingue: Anglais, Espagnol, Italien

 

(Communiqué de presse)

 

Livre des miracles
Livre des miracles
Livre des miracles
Livre des miracles
Livre des miracles
Livre des miracles

Voir les commentaires

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Hébergé par Overblog