Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

1 2 3 4 > >>

Articles avec #epouvante

COLOSSAL

COLOSSAL

 

SORTIE

LE 27 JUILLET 2017

EXCLUSIVEMENT 

SUR TOUTES LES PLATEFORMES VOD

 

Une fois n’est pas coutume, nous parlerons d’E-Cinéma, en fait sait même la première fois, mais on doit bien vivre avec les nouveaux moyens de diffusions du 7e art, ceux du 21e siècle. À ce propos vous trouverez en bas de l’article les divers modes d’emploi suivant la box, tablette ou autre que vous disposez pour vous connecter.

 

Mais les sorties de films indépendants américains ou pas sont  toujours a encouragé, cela toujours été la ligne de notre politique éditoriale, et ce   dans tous les domaines de la culture des genres de l’imaginaire.

 

Colossal, est un film indépendant qui a sa sortie en salle en Amérique a surpris aussi bien le public que les critiques et a réussi le tour de force de faire 3 millions d’entrées. Vu le budget le réalisateur pensait au départ tournée en Espagne, les choses ont changé lorsque Anne Hathaway découvrit par hasard le scénario et fit part de son intérêt pour celui-ci et de son désir d’interprète le rôle de Gloria.

 

Le réalisateur a fait en moins de 10 ans déjà 5 films de genre, dont un des segments de THE ABC OF DEATH (segment : A is for Apocalypse), il n’est donc pas un inconnu pour les amateurs de films de genre. Anne Hathaway on ne la présente plus elle a joué dans de  très nombreux films et série TV.

 

Un propos original avec cette histoire qui lie deux personnages Gloria est le Monstre qui sévit à Séoul, mais qui des deux est le monstre ? Par certains côtés le réalisateur reprend le mythe de DR JEKYLL & Mr HYDE.

  

Synopsis et détails

 

Gloria est une jeune new-yorkaise sans histoire. Mais lorsqu’elle perd son travail et que son fiancé la quitte, elle est forcée de retourner dans sa ville natale où elle retrouve Oscar, un ami d’enfance. Au même moment, à Séoul, une créature gigantesque détruit la ville, Gloria découvre que ses actes sont étrangement connectés à cette créature. Tout devient hors de contrôle, et Gloria va devoir comprendre comment sa petite existence peut avoir un effet si colossal à l’autre bout du monde…

 

Une femme ordinaire découvre qu'elle est mentalement liée à un lézard géant qui menace de détruire Séoul.

 

Avec Anne Hathaway, Jason Sudeikis, Dan Stevens Réalisé par Nacho Vigalondo

Acteurs et actrices

Anne Hathaway   Rôle : Gloria

Jason Sudeikis Rôle : Oscar

Dan Stevens Rôle : Tim

Tim Blake Nelson   Rôle : Garth

Austin Stowell  

Rukiya Bernard   Rôle : Maggie

Christine Lee X   Rôle : Serveuse Séoul

Agam Darshi Rôle : Ash

Gloria jeune Hannah Cheramy

Reporter Mihoko Suzuki

Mère Sarah Surh

Patron Bar Andrew Tait

 

Scénario

Scénariste

Nacho Vigalondo

Sur une idée de Nacho Vigalondo

 

Soundtrack

Compositeur

Bear McCreary

 

Production

Producteur

Nahikari Ipiña

Zev Foreman

Russell Levine

Dominic Rustam

Shawn Williamson

 

Coproducteur

Arielle Boisvert

Producteur délégué

Garrett Basch

Justin Bursch

Jonathan Deckter

Christopher Lytton

Nacho Vigalondo

 

Producteur associé

Michael Tennant (I)

Coproducteur délégué

Garrett Basch

 

Equipe technique

Directeur de la photographie

Eric Kress

 

Chef monteur

Luke Doolan

 

Directeur artistique

Roger Fires

 

Chef décorateur

Josh Plaw

 

Directrice du casting

Maureen Webb

Sue Chan

 

Directeur de production

Brian Dickman

 

1er assistant réalisateur

Tim Sereda

 

Chef costumier

Antoinette Messam

 

Ingénieur du son

Adam Stein (II)

 

Superviseur des effets spéciaux

Jak Osmond

 

Superviseur des effets visuels

Phil Jones

 

Coordinateur des cascades

Scott J. Ateah

 

Coordinateur des cascades

Paul Wu

 

Chef coiffeur

Fiona Bobowski

 

Chef maquilleur

Dana Hamel

 

Sociétés

Production

Brightlight Pictures

Toy Fight Productions

Sayaka Producciones

 

Distributeur France

TF1 Vidéos

NACHO VIGALONDO

FILMOGRAPHIE

 

2014 - OPEN WINDOWS avec Elijah Wood

2014 - VHS VIRAL (Segment : Parallel Monsters)

2012 - THE ABC OF DEATH (segment : A is for Apocalypse)

2011 - EXTRATERRESTRE

2007 - TIMECRIMES

 

Anne Hathaway

 

Biographie/ Filmographie

Nationalité  Américaine

Naissance   12 novembre 1982   (Brooklyn, New-York - Etats-Unis)

 

Biographie

 

Membre du prestigieux Barrow Group new-yorkais, section cinéma, la jeune Anne Hathaway a 17 ans lorsqu'elle fait ses grands débuts à l'écran, en 1999, dans la série télévisée La Famille Green. Mais c'est deux ans plus tard que l'adolescente se révèle au grand public avec son incarnation de la Princesse Thermopolis dans la production Disney Princesse malgré elle. Ce rôle de figure royale empruntée, gaffeuse et d'une naïveté confondante remporte un joli succès public qui appellera une suite en 2004, intitulée Un mariage de princesse.

 

Entre ses deux rôles de Princesse, Anne Hathaway se forge un chemin sans encombres en se construisant, film par film, une image de jeune fille modèle. Elle joue ainsi uniquement dans des productions destinées au jeune public telles Nicholas Nickleby et Ella au pays enchanté, ou prête sa voix à des films d'animation comme Le Royaume des chats (voix de Haru) et le déjanté La Véritable histoire du petit chaperon rouge (voix du rôle-titre). Anne Hathaway noircit légèrement le trait à partir de Secret de Brokeback Mountain, où elle incarne la compagne délaissée de Jake Gyllenhaal. En 2006, elle est à l'affiche de la comédie dramatique Le Diable s'habille en Prada, en tant qu'assistante d'une tyrannique rédactrice en chef incarnée par Meryl Streep.

 

Avec Jane, où elle  interprète la célèbre écrivain Jane Austen, l'actrice semble dorénavant prête à assumer des rôles plus complexes. Elle ne renonce pas pour autant aux films légers, puisqu'après avoir partagé l'affiche de Max la menace avec Steve Carell, elle devient la Meilleure ennemie de Kate Hudson. Avec Passengers, elle rejoint un univers très différent de ceux auxquels elle était habituée : le film est un drame qui flirte avec le surnaturel. Mais, c'est avec Rachel se marie, où elle incarne une ex-mannequin qui sort d'une cure de désintoxication pour se rendre au mariage de sa sœur, qu'elle obtient sa toute première consécration : une nomination à l'Oscar de la meilleure actrice.

 

Après la comédie romantique Valentine's Day (2010), Anne Hathaway retrouve une nouvelle fois les studios Disney, non plus en tant que princesse mais sous les traits de la Reine Blanche, dans le fantasmagorique Alice au Pays des Merveilles de Tim Burton (id.). La même année, la comédie Love, et autres drogues marque sa deuxième collaboration avec l'acteur Jake Gyllenhaal. Elle interprète pour l'occasion une jeune artiste atteinte de la maladie de Parkinson. L'année suivante, elle s'adonne une nouvelle fois au doublage de film d'animation pour les besoins de Rio, avant de se voir proposer par Christopher Nolan le rôle de Catwoman dans le troisième opus de la franchise Batman.

 

On l'aperçoit plus tard dans Les Misérables, une adaptation américaine du classique de Victor Hugo, elle-même inspirée d'une comédie musicale de Broadway où, métamorphosée, elle campe Fantine, la mère de la petite Cosette. En 2014, Anne Hathaway prête de nouveau sa voix à la pétillante Jewel, dans Rio 2, avant de retrouver Christopher Nolan dans le sublime Interstellar.

 

FILMOGRAPHIE SÉLECTIVE

2001 – PRINCESSE MALGRÉ ELLE de Garry Marshall

2004 – UN MARIAGE DE PRINCESSE de Garry Marshall

2005 – LE SECRET DE BROKE BACK MOUNTAIN de Ang Lee

2006 – LE DIABLE S’HABILLE EN PRADA de David Frankel

2007 – JANE de Julian Jarrold

2008 – RACHEL SE MARIE de Jonathan Demme

2009 – MEILLEURES ENNEMIES de Gary Winick

2010 – VALENTINE’S DAY de Garry Marshall

2010 – ALICE AU PAYS DES MERVEILLES de Tim Burton

2010 – LOVE, ET AUTRES DROGUES de Edward Zwick

2011 – UN JOUR de Lone Scherfig

2012 – THE DARK KNIGHT RISES de Christopher Nolan

2012 – LES MISERABLES de Tom Hooper

2014 – INTERSTELLAR de Christopher Nolan

2015 – LE NOUVEAU STAGIAIRE de Nancy Meyers

2016 – ALICE DE L’AUTRE COTE DU MIROIR de James Bobin

2016 – COLOSSAL de Nacho Vigalondo

2018 – OCEAN’S EIGHT de Gary Ross

 

 

JASON SUDEIKIS - OSCAR

FILMOGRAPHIE SÉLECTIVE

2007 / 2010 – 30 ROCK (TV)

2003 / 2016 – SATURDAY NIGHT LIVE (TV)

2008 – JACKPOT de Tom Vaughan

2010 – LE CHASSEUR DE PRIME de Andy Tennant

2010 – TROP LOIN POUR TOI de Nanette Brustein

2011 – B.A.T (BON A TIRER) de Peter et Bobby Farelly

2011 – COMMENT TUER SON BOSS ? de Seth Gordon

2013 – LES MILLER, UNE FAMILLE EN HERBE de Rawson Marshal Thurber

2014 – COMMENT TUER SON BOSS 2 de Sean Anders

2015 – JAMAIS ENTRE AMIS de Leslye Headland

2015 / 2016 – THE LAST MAN ON EARTH (TV)

2016 – COLOSSAL de Nacho Vigalondo

2016 – LES CERVEAUX de Jared Hess

2017 – DOWNSIZING d’Alexander Payne

2017 – PERMISSION de Brian Crano

 

 

DAN STEVENS - TIM

FILMOGRAPHIE SÉLECTIVE

2010 / 2012 - DOWNTON ABBEY (TV)

2013 – LE CINQUIEME POUVOIR de Bill Condon

2014 – BALADE ENTRE LES TOMBES de Scott Frank

2014 – LA NUIT AU MUSEE : LE SECRET DES PHARAONS de Shawn Levy

2016 – COLOSSAL de Nacho Vigalondo

2017 – LA BELLE ET LA BETE de Bill Condon

2017 – REDIVIDER de Tim Smit

2017 – PERMISSION de Brian Crano

 

 

Pour voir le film :

BBox, Orange et Numéricâble : appuyer sur la touche VOD de la télécommande.

 

Free : appuyer sur la touche Free de votre télécommande puis rendez-vous dans votre Vidéo Club.

 

SFR : rendez-vous dans votre menu « vidéos à la demande » rubrique « à la carte ». Vous pouvez également accéder au e-CINEMA grâce aux TV connectées LG et SAMSUNG en vous rendant sur le Smart Hub / pour télécharger l’application MYTF1 VOD.

 

Connectez-vous via votre ordinateur :

Rendez-vous sur MYTF1VOD.fr (compatible Internet Explorer, Google Chrome, Mozilla Firefox, Opera et Safari) ou sur iTunes dans la rubrique FILMS.

 

Que vous soyez équipé d’une tablette ou d’un téléphone Android ou iOS, il vous suffit de télécharger l’application MYTF1VOD depuis votre store.

 

XBOX 360 : Téléchargez l’application MYTF1VOD gratuitement depuis la rubrique « Apps » ou rendez-vous dans la rubrique films.

 

COLOSSAL
COLOSSAL
COLOSSAL
COLOSSAL

© 2017 - Metropole Films

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - Cinéma, Films, Epouvante, Fantastique, E-cinéma, e-cinéma, Colossal, Anne Hathaway

Couverture: AGILL

Couverture: AGILL

Présences d’Esprits

Été 2017  N°89

Le zine des mondes de l’imaginaire

Littérature-BD-Cinéma-TV-Jeu-Illustration

 

Nouvel arrivage de l’un des meilleurs fanzines sur les genres de l’imaginaire.

On relèvera plus particulièrement dans cette livraison, la nouvelle de Bernard Amade « Ce Matin le soleil ne s’est pas levé »

 

À noter également un article sur le Mook Breeks et la rubrique ANSIBLE (la SF dans le monde) dans laquelle  vous trouverez, comme toujours une masse d’information sur les conventions, en France et surtout à l’étranger.

 

Pas de dossier cette fois-ci, mais ce numéro reste aussi passionnant et source  d’information importante, pour tous les amateurs des genres de l’imaginaire.

 

N’hésitez pas à proposer: articles, dossiers et nouvelles à la rédaction.

 

 

Sommaire

Sommaire

Voir les commentaires

Hommage : George Romero

Hommage :

George Romero

 

On vient d’apprendre que le père des zombies est décédé à Toronto où il résidait, il fut l’un des réalisateurs les plus prolifiques des films de genres depuis 1968 et la sortit de son film culte « La nuit des morts-vivants ».

 

Ses films sont des critiques de ce que l’Amérique a produit de pire : racisme, société de consommation poussée à l’excès, mais également dans « Chronique des morts vivants » il critique la médiatisation à outrance.

 

Plus que des films gore ou sanglants, il fit des films présentant des contenus  sociaux politiques.

 

Il avait présidé le jury du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg en 2011, à cette occasion, il avait été très attentif à être proche de ses nombreux fans présents. Au Festival Lumière (Lyon)  de 2015  lors de la : LA NUIT DE LA PEUR.  La Nuit des morts-vivants de George A.Romero (1970, 1h36) –y avait été présenté dans une version restaurée.

 

Dans « Super 8 » Steven Spielberg qui le réalise y inclus plus clins d’œil  de films de zombies son ami George A. Romero.

 

Tous les amateurs de films de genre sont un peu orphelins.

Décidément après l’annonce du décès de Martin Landau, la journée n’est pas de celle qui l’on voudrait ce souvenir.

 

 

Biographie

Romero naît le 4 février 1940 et grandit dans la ville de New York1. Il tourne ses premiers films à l'âge de 14 ans et connait d'ailleurs quelques déboires avec la police après la chute depuis une fenêtre d'un mannequin en feu. Il s'inscrit à l'université Carnegie-Mellon de Pittsburgh2. Après son diplôme, il commence à tourner, principalement des courts métrages et des publicités. À la fin des années soixante, il fonde avec des amis la société de production Image Ten Productions. Ils regroupent 114 000 $, dont 60 000 de leurs poches, pour produire en 1968 la Nuit des morts-vivants. Écrit en collaboration avec John A. Russo, le film deviendra culte les années suivantes et rapportera entre quatre et cinq millions de dollars.

 

Ses films suivants sont moins populaires : There's Always Vanilla (1971), La Nuit des fous vivants (1973), Season of the Witch (1973) et Martin (1976). Bien que n'étant pas aussi acclamés que la Nuit des morts-vivants ou d'autres films plus récents, ceux-ci portent sa marque : un commentaire social généralement sur fond de terreur. Comme la plupart de ses films, ceux-ci furent tournés dans sa ville favorite, Pittsburgh, ou dans ses environs.

 

En 1978, Romero revint au film de zombies avec Dawn of the Dead. Sorti sous ce titre aux États-Unis, il est remonté par Dario Argento et sorti sous le titre Zombie en Europe. Tourné avec un budget de 1,5 million de dollars, le film en rapporte 40 millions et Entertainment Weekly le choisit pour sa liste des plus grands films cultes en 2003.

 

À la fin des années 1970, Romero est pressenti pour réaliser Les Vampires de Salem, d'après le roman de Stephen King. Il finit par abandonner le projet quand celui-ci passe du statut de film à celui de mini-série, mais sympathise à cette occasion avec l'écrivain3. Les deux hommes bâtissent ensemble le projet du film à sketches Creepshow (1982), qui connaît un certain succès. Par la suite, Romero passe un an à travailler sur l'adaptation de Simetierre (1989) mais quitte le film quand les producteurs décident d'en modifier la fin. Il réalise ensuite une autre adaptation d'un roman de King, La Part des ténèbres (1992), mais le film est un échec.

 

Parallèlement, Romero continue sa saga des zombies avec Le Jour des morts-vivants (Day of the Dead) en 1985, avec Le Territoire des morts (Land of the Dead) en 2005, avec Chronique des morts-vivants (Diary of the Dead) en 2008 et avec Survival of the Dead en 2010.

 

Il entreprend ensuite de mettre en scène un remake de l'un des meilleurs films de son ami Dario Argento, Les Frissons de l'angoisse. Prévu en 3D, le film n'est finalement pas tourné à cause du mécontentement d'Argento.

 

Romero est pressenti pour écrire et réaliser le film Resident Evil, mais il quitte le projet en 1999 à la suite de divergences artistiques avec la production car Capcom avait refusé le scénario de Romero. Le script est néanmoins disponible sur le net, on constate que le film reprenait le scénario des 2 premiers jeux Resident Evil. En effet, Romero avait demandé à un de ses assistants de jouer aux deux premiers Resident Evil et d'enregistrer ses parties sur cassette pour qu'il puisse écrire le scénario4. Néanmoins, Romero a réalisé deux spots télévisés pour la télévision japonaise pour la publicité de Resident Evil 2.

 

Du 11 au 18 septembre 2011, George A. Romero préside le Festival européen du film fantastique de Strasbourg.

 

En 2014, il sort directement en bande-dessinée le nouvel opus de sa saga zombiesque. Paru à un rythme régulier depuis janvier 2014 aux États-Unis, Empire of the Dead se déroule à New York et met en scène pour la première fois dans la saga de Romero des vampires en plus des zombies.

 

George A. Romero meurt le 16 juillet 2017 à l'âge de 77 ans dans son sommeil après une courte lutte contre un cancer du poumon.

 

Publications

Roman jeunesse Le Petit Monde d'Humongo Dongo / George A. Romero ; trad. Laurent Buscaglia et Betty Short. Paris : Seuil jeunesse-Nemo, avril 1996, 96 p. (ISBN 2-02-029382-X)

Bandes dessinées Empire of the dead (Volume 1) / scénario George A. Romero ; dessin Dalibor Talajic ; couleurs Rain Beredo ; traduction Makma, Mathieu Auverdin. Nice : Panini comics, mai 2015, (ISBN 978-2-8094-4911-2)

Empire of the dead (Volume 2) / scénario George A. Romero ; dessin Alex Maleev ; couleurs Matt Hollingsworth ; traduction Makma, Mathieu Auverdin. Nice : Panini comics, sept. 2014, (ISBN 978-2-8094-4249-6)

Empire of the dead (Volume 3) / scénario George A. Romero ; dessin Andrea Mutti ; couleurs Rain Beredo ; traduction Makma, Mathieu Auverdin. Nice : Panini comics, janv. 2016, (ISBN 978-2-8094-5317-1)

 

Scénario de film

George A. Romero, La Nuit des morts vivants : découpage intégral, dialogues bilingues et dossier, in L'Avant-scène cinéma n° 619, janvier 2015, 147 p. (ISBN 978-2-84725-114-2)

 

Filmographie

Réalisateur

1968 : La Nuit des morts-vivants (The Night of the Living Dead)

1971 : There's Always Vanilla

1972 : Season of the Witch

1973 : La Nuit des fous vivants (The Crazies)

1977 : Martin

1978 : Zombie (Zombi / Dawn of the Dead)

1981 : Knightriders

1982 : Creepshow

1985 : Le Jour des morts-vivants (Day of the Dead)

1988 : Incidents de parcours (Monkey Shines)

1990 : Deux yeux maléfiques - segment La Vérité sur le cas de Monsieur Valdemar (Due occhi diabolici)

1992 : La Part des ténèbres (The Dark Half)

2000 : Bruiser

2005 : Le Territoire des morts (Land of the Dead)

2008 : Chronique des morts-vivants (George A. Romero's Diary of the Dead)

2009 : Le Vestige des morts-vivants (George A. Romero's Survival of the Dead)

 

Scénariste

1968 : La Nuit des morts-vivants (Night of the Living Dead), de George A. Romero

1972 : Season of the Witch, de George A. Romero

1973 : La Nuit des fous vivants (The Crazies), de George A. Romero

1977 : Martin, de George A. Romero

1978 : Zombie (Zombi / Dawn of the Dead), de George A. Romero

1981 : Knightriders, de George A. Romero

1986 : Le Jour des morts-vivants (Day of the Dead), de George A. Romero

1987 : Creepshow 2, de Michael Gornick

1988 : Incidents de parcours (Monkey Shines), de George A. Romero

1989 : Darkside, les contes de la nuit noire (Tales from the Darkside), de John Harrison

1990 : La Nuit des morts-vivants (The Night of the Living Dead), de Tom Savini

1990 : Deux yeux maléfiques (Due occhi diabolici), de George A. Romero et Dario Argento

1992 : La Part des ténèbres (The Dark Half), de George A. Romero

2000 : Bruiser, de George A. Romero

2003 : L'Armée des morts (Dawn of the Dead, L'Aube des morts au Québec), de Zack Snyder (scénario original de Zombie)

2005 : Le Territoire des morts (Land of the Dead), de George A. Romero

2008 : Chronique des morts-vivants (Diary of the Dead), de George A. Romero

2009 : Le Vestige des morts-vivants (Survival of the Dead), de George A. Romero

 

Acteur

1968 : La Nuit des morts-vivants (Night of the Living Dead), de George A. Romero

1977 : Martin, de George A. Romero

1978 : Zombie (Zombi / Dawn of the Dead), de George A. Romero

1986 : Le Jour des morts-vivants (Day of the Dead), de George A. Romero

1990 : Le Silence des agneaux (The Silence of the Lambs), de Jonathan Demme

2008 : Chronique des morts-vivants (Diary of the Dead), de George A. Romero

2011 : Deadtime Stories, de Jeff Monahan, Matt Walsh et Tom Savini

 

Monteur

1968 : La Nuit des morts-vivants (The Night of the Living Dead), de George A. Romero

1973 : La Nuit des fous vivants (The Crazies), de George A. Romero

1977 : Martin, de George A. Romero

1978 : Zombie (Zombi / Dawn of the Dead), de George A. Romero

1981 : Knightriders, de George A. Romero

 

Producteur

1968 : La Nuit des morts-vivants (Night of the Living Dead), de George A. Romero

1990 : La Nuit des morts-vivants (The Night of the Living Dead), de Tom Savini

1992 : La Part des ténèbres (The Dark Half), de George A. Romero

2009 : Scream Show (Deadtime Stories)

2010 : The Crazies (Remake de La Nuit des fous vivants (The Crazies)), de Breck Eisner

2011 : Scream Show 2 (Deadtime Stories 2)

 

Directeur de la photographie

1968 : La Nuit des morts-vivants (Night of the Living Dead), de George A. Romero

 

Hommages

Dans Grand Theft Auto: Vice City et Grand Theft Auto V, le corbillard porte le nom de "Corbillard Romero".

 

Romero fait une apparition dans un des modes de jeu du jeu vidéo Call of Duty: Black Ops dans lequel le joueur est confronté à des morts-vivants ; dans la carte "Call of the Dead", compris dans l'add-on Escalation sorti le 3 mai 20115, il tourne un film de zombie avec quatre acteurs, (de véritables stars de cinéma : Danny Trejo, Sarah Michelle Gellar, Robert Englund, Michael Rooker). Mais en plein tournage, parmi les acteurs et les figurants maquillés en zombie, un vrai mort-vivant arrive par surprise et enlève Romero, bientôt suivi d'innombrables autres zombies. Une fois que le joueur commence la partie (en incarnant un des quatre acteurs cités plus haut), Romero réapparait sous forme zombifiée, suivant les joueurs à travers toute la carte et les attaquants s'ils le touchent ou lui tirent dessus. Il est immortel, sa disparition – temporaire – de la carte n'étant possible qu'au moyen d'un grand nombre de munitions d'armes spéciales.

 

Dans Saints Row: The Third dans le mode "Horde" une manche est appelée "la Vengeance de Romero", manche constituée de zombies.

 

Dans le quatrième épisode de la série d'animation japonaise Space Dandy, il s'affiche à la fin de l'épisode (donc avant le générique de fin) le nom de George A. Romero en tant que scénariste de l'histoire qui tourne à ce moment-là sur les zombies.

 

Dans Dead Island, premier du nom, à la mort du "chaman" dans la quête "Sang Pur" le personnage Sam B. fait illusion au film de George Romero : La nuit des mort-vivant.

 

Dans la trilogie de romans Feed, dont l'action se déroule dans un monde hyper-sécuritaire à la suite de l'émergence d'un virus transformant la population en zombies, l'héroïne du livre se prénomme Georgia, comme beaucoup d'autres enfants (d'ailleurs, un membre de son équipe s'appelle Georgette), en hommage à George Romero. Grâce à ses films, il a préparé l'humanité à se défendre.

 

Dans le jeu Dead Nation sur Playstation 3,4 et vita, le trophée platine se nomme "Romero serait très fier". (Source Wikipédia)

Voir les commentaires

FEFFS 2017

FEFFS 2017

 

Nous vous présentons les premiers films annoncés pour le 10e Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg.

 

Nous croyons savoir que les amateurs de science-fiction pourraient avoir une bonne surprise cette année lors du festival. Dès que nous en serons plus, nous vous en tiendrons informé.

 

Au cours du mois d’aout, une deuxième série de films et d’animations devrait être annoncée, bien sûr nous vous tiendrons également informer dès que nous le serons.

 

 Film d'ouverture :

 

- Ça d'Andy Muschietti (États-Unis) adaptation cinématographique du best-seller éponyme de Stephen King qui terrorise les lecteurs depuis des décennies.

 

RÉTROSPECTIVE HUMANS 2.0

 

Le Festival aura aussi le plaisir de présenter la version en 3D de Terminator 2. Mètre étalon des films sur le post-humain, cette remasterisation supervisée par le réalisateur, donne un nouvel éclat au chef d'œuvre de James Cameron.

 

 

Nous aurons également le plaisir de redécouvrir les films suivants :

 

Tetsuo de Shinya Tsukamoto, le fétichisme absolu du metal body

                                                                                                

Bienvenue à Gattaca d’Andrew Niccol ou le monde privilégié d’une élite modifiée par le génie génétique

 

 Saturn 3 de Stanley Donen et son robot renégat Hector, convoitant la belle Frah Fawcett

 

 Ghost in the Shell de Mamoru Oshii, quand l’animation japonaise questionne la nature humaine tout en célébrant le cyberpunk

 

Vous les attendiez avec impatience… Voici les premiers films sélectionnés, toutes sections confondues, ainsi que ceux de la rétro principale, Humans 2.0.

 

 

Compétition internationale fantastique :

 

- La Lune de Jupiter de Kornél Mundruczó (Hongrie) qui marquera le retour du réalisateur hongrois Kornél Mundruczó au festival, après avoir été récompensé de l’Octopus d’or en 2014 pour White God.

 

- Mise à mort du cerf sacré de Yorgos Lanthimos (Grèce / Royaume-Uni) nouveau film de Yórgos Lánthimos, qui avait également  été récompensé du prix du public au FEFFS en 2015 avec The Lobster, sera à nouveau en sélection

 

 - Kaleidoscope de Rupert Jones (Royaume-Uni)

 - Double Date de Benjamin Barfoot (Royaume-Uni)

 - The Endless de Justin Benson & Aaron Moorhead (États-Unis)

 

Compétition Crossovers :

 

- Bitch de Marianna Palka (États-Unis)

- Super Dark Times de Kevin Phillips (États-Unis)

 - Laissez bronzer les cadavres de Hélène Cattet et Bruno Forzani (France, Belgique)

- The Little Hours de Jeff Baena (États-Unis / Canada)

- Fashionista de Simon Rumley (États-Unis)

 

Midnight Movies :

 

- Lowlife de Ryan Prows (États-Unis)

 - 68 Kill de Trent Haaga (États-Unis)

 - Kodoku Meatball Machine de Yoshihiro Nishimura (Japon)

 - Kuso de Flying Lotus (États-Unis)

 

Rétrospective Humans 2.0 :

 

- Terminator 2 : Le Jugement dernier 3D de James Cameron

 - Tetsuo de Shinya Tsukamoto

- Bienvenue à Gattaca d’ Andrew Niccol

 - Saturn 3 de Stanley Donen

 - Ghost in the Shell de Mamoru Oshii

 

 

Voir les commentaires

Ordre Terne La prophétie des sables

Ordre Terne

La prophétie des sables

I. M. Nancy

 

 Réédition de la saga publiée en 2015, ce premier volume vous permettra de découvrir un univers étrange, curieux, et fantastique pour un prix relativement modique. Il s’agit d’une version entièrement revisité, donc les personnes ayant  lu la saga à sa sortie originelle, seront peut-être également intéressez par lire ce volume et les suivants.

 

A avoir dans sa bibliothèque.

 

ISBN : 1095352016

Éditeur : AFNIL

 

 Résumé :

Berendor Cairn est un Da¨mon, un sorcier de l'ancien temps, un survivant de l'époque où la magie et les hommes coexistaient en paix. Mais c'est surtout par sa faute qu'est arrivé le Grand Ravage, un désastre dont les habitants du Monde Connu payent encore le prix. Rongé par la culpabilité, le vieillard cherche à se racheter en éliminant, l'un après l'autre, les envoyés des Lunes. Pour la énième fois de sa longue vie, il se met en quête du Mok'zir. Mais cette fois-ci, il semble bien que la tâche soit plus ardue que prévue. Peut-être même impossible à accomplir. Ce premier volet de la saga de l'Ordre Terne ouvre les portes d'un monde dans lequel une magie agonisante brouille les cartes du destin pour le pire et... pour bien pire encore... Berendor Cairn le sorcier parviendra t-il à déjouer la vengeance des Lunes avant que la mort ne le rattrape ? Qui est Bethsahire, cette enfant aux yeux jaunes qui porte en elle les réponses de la prophétie ? L'envoyé est-il prêt à se sacrifier pour sauver l'humanité ? Et surtout, quel est le secret de cet Ordre Terne que tous craignent mais que nul ne connaît ? Voilà une épopée passionnante dans laquelle cinq royaumes vont affronter le plus grand péril auquel on puisse être confronté : la fin de tout espoir.

 

 

CA Y EST !!!!! Le nouvel Ordre est en place.

 La version remasterisée de La Prophétie des Sables est enfin disponible sur Amazon :

1/3 de racine souche, 1/3 d’hybride et 1/3 de pure nouveauté. Le cocktail fantasy de l’été qui va vous faire voyager.

 

Dans une nouvelle mise en page, éclairé de nombreux nouveaux chapitres, ce premier opus de la saga de l’Ordre Terne se fait fort de remonter plus avant aux origines pour explorer les racines de la tragédie qui guette les Cinq Royaumes. Ainsi s’éclaire l’inquiète obsession de Berendor Cairn pour cet enfant qu’il appelle le Mok’zir, et le bras de fer qu’il entame avec les trois Lunes pour mettre la main sur cet élu qu’il lui faut éliminer, sur cette jeune fille aux yeux jaunes qu’on appelle ‘la Carte’, mais aussi cette mystérieuse gemme Noire dont les pouvoirs terrifiants sont réveillés après des siècles de silence.

 

 

ECRITURE

C’est en Ecosse, plus précisément au château d’Inverlochy, entre deux averses (accompagnées d’un peu de panse de brebis) qu’est né L’Ordre Terne.

 

Sous l’impulsion d’un binôme fan de fantasy, l’idée prend forme. C’est Reza Ghaem-Maghami qui en aura l’idée et Isabelle Nancy qui s’attelle à l’écriture du récit. L’idée est simple et se résume à deux questions : qu’arriverait-il si le destin de tous les hommes tenait au choix d’un seul d’entre eux ?

 Et si pour sauver le monde celui-ci devait mourir mais qu’en dépit de cela il survivait ?

 

Nourri par l’imaginaire de David Eddings, de Dan Simmons, Stephen King et de J.R Tolkien, les auteurs plongent aux racines de la pure fantasy, explorant son côté sombre. Leur univers mêle magie, quêtes, compagnonnage, et puise à la source de la fatalité des destinées humaines.

 

Plus de deux ans seront nécessaires à la rédaction du « corpus » principal et la finalisation du premier livre du premier tome de la saga : La Prophétie des Sables. Un an plus tard sortira le second opus : La Colère du Magicien.

 

INSPIRATIONS

Star Trek. J.J.Abrams – film

Hyperion. Dan Simmons – livre

Blade Runner. Ridley Scott – film

Le Moine. C.S. Lewis – livre

Là-bas. C.J. Huysmans – livre

La Tour Sombre. Stephen King – livre

La Belgariade. David Eddings – livre

Le Seigneur des Anneaux. Peter Jackson – film

 La stratégie Ender. Orson Scott Card – livre

Les Carnets du sous-sol. Fedor Dostoïevski – livre (traduction André Markowicz)

H2G2, le guide du voyageur intergalactique. Douglas Adams – livre

L’homme démoli. Robert Silberberg – livre

Des fleurs pour Algernon. Albert Reyes – livre

Conan le Barbare. Marcus Nispel – filmAmerican Horror Story. Ryan Murphy & Brad Falchuk – série

Battlestar Galactica. Ronal D. Moore – série

Harry Potter. J.K. Rowling – livre

Stalker. Arcadi & Boris Strougaski – livre

Rashomon. Akira Kurosawa – film

Le bon, la brute et le truand. Sergio Leone – film

 

 

Auteurs :

Née en 1975 à Avignon, I.M. Nancy a passé la majeure partie de son enfance à Arles et aux Antilles dont elle est en partie originaire.

 

Après une école préparatoire littéraire, elle étudie la philosophie pendant huit ans tout en travaillant avec Hubert Nyssen, le fondateur des éditions Actes Sud. Ce dernier lui confiera notamment la publication de plusieurs ouvrages dans la collection Un Endroit où Aller. Elle rédige aussi pour Rivages des notes de lecture avant de se tourner vers un univers où le story telling occupe une place prépondérante : la publicité.

 

Pendant onze ans, elle travaille  pour de grands groupes publicitaires internationaux avant de commencer à écrire.

 

L’Ordre Terne est son premier roman, une saga d’heroic fantasy dans laquelle les hommes s’affrontent aux impératifs du destin.

 

 

Idée originale de :

Reza Ghaem-Maghami est né en 1970 à Téhéran, en Iran. Après des études de droit, il se tourne vers le monde de la communication et des nouvelles technologies. Il est aujourd’hui président d’Ogilvy One, une des plus grandes agences françaises de communication digitale.

Illustration Zegrean.Sergiu
Illustration Zegrean.Sergiu

Illustration Zegrean.Sergiu

Voir les commentaires

Entretien Julie Leconte auteure

Entretien

Julie Leconte

auteure

 

Bonjour Julie,

Tu es l’auteur de deux ouvrages  « Le sépulcre de cristal » et « L’Antre du blafard »  tu peux nous dire de quel style ?

 

Julie Leconte,

Je suis plus fidèle aux origines des histoires de vampires que les histoires de vampires romantiques que l’on connait, ils ont leurs publics, que je  respecte, mais j’ai voulu retourner aux sources comme Bram Stocke ou  Anne Rice, les lecteurs de ce type d’ouvrages apprécient de retrouver

 

Stéphane Dubois,

Tu as sorti, il y a deux ans à l’ occasion du Bloody Week End,   « Le Sépulcre de cristal » comme une histoire complète ?

 

Julie Leconte,

Oui elle se suffisait à elle-même.

 

Stéphane Dubois,

Alors, pourquoi avoir écrit la suite « « L’Antre du blafard » ?

 

Julie Leconte,

Bon nombre de lecteurs, mon écrit que le roman leur avait beaucoup plut, mais que l’on savait assez peu de chose sur le personnage principal, ils avaient besoin dans savoir plus sur lui. Ainsi que sur les différents belligérants de l’histoire. Ils aimaient le livre, mais étaient assez frustrés de ne pas dans connaitre davantage.

 

J’ai donc choisi de développer, de reprendre et de continuer l’intrigue. Ce n’est pas une préquelle, mais bien une suite.

 

Stéphane Dubois,

Tu as prévu un tome 3 ?

 

Julie Leconte,

Oui j’ai prévu un dernier tome, car je n’ai pas pu tout raconter dans le second tome. Il sortira dans un an. Dans le tome 1, je commençais l’histoire à un moment précis, ce qui a dérouté le lecteur sait que cela se passait à un moment précis, mais faisait référence à des faits antérieurs, qui sont suggérés sans être pleinement développés. Le second tome explique donc ce qui sait dérouler avant l’action du tome 1, mais continue l’histoire, les personnages évoluant.  Le tome 3 continuera puisque le deux se termine sans avoir tout révélé. Je ne sais pas si cela sert le dernier, dans le processus d’écriture est une chose assez étrange, vous parterre pour raconter une histoire au bout d’un certain moment les personnages vous échappent.

 

Stéphane Dubois,

Dans tes romans il y a quoi de Julie ?

 

Julie Leconte,

 On  livre une partie de soi-même dans l’interprétation, ma manière de construire, d’écrire, je suis une littéraire, j’ai fait des études de lettres, il y a ma manière de traité une histoire-t-elle que je l’aime la lire, par tableau, par moment.

 

Stéphane Dubois,

D’où te vient ce gout pour les histoires de vampires, du fantastique ?

 

Julie Leconte,

C’est venu, comme beaucoup de gens du Dracula de Bram Stocker et  Anne Rice, que j’ai lu très jeune. Je suis de formation littéraire, la littérature est une chose que j’aime énormément depuis que je suis toute jeune. J’ai toujours aimé m’évader dans des  univers fantasmagoriques. Très  jeune j’avais décidé de crée le mien. Pourquoi les vampires ? Parce qu’il s’agir d’un thème qui fascine et mort-vivant refuse de quitter ce monde dans lequel il est très enraciné. Le thème de  la quête de la conquête de nouveaux territoires, un personnage froid et dangereux, il est également une personne qui donne la vie, la vie éternelle.

 

Il y a toujours a creusé, a rajouté sur le vampire, c’est vraiment  le personnage dans le mythe fantastique qui se rapproche le plus de l’humain dans son université, son approche du monde, de  la mort, de la vie et de cette quête du sang qui est  au cœur du mythe et de sa construction.

 

Stéphane Dubois,

Dans les adaptations cinématographes quelles est ta préférée : Nosferatu d’avant-guerre,  celui de 1932… ?

 

Julie Leconte,

Je reste un adepte de Friedrich Wilhelm Murnau  et de son Nosferatu le vampire, j’ai également beaucoup aimé le film de Coppola, mais je trouvais qu’il était très infidèle au livre, puisque le livre de Bram Stocker ne parle pas du tout d’amour, c’est une libre interprétation qui est très belle, les images sont sensationnelles, très    Travaillées. Mais je reste quand même une grande adepte de Murnau.

 

Ce film qui m’a beaucoup marqué. Tout dans la suggestion du mythe vampirique y était traité, de manières très esthétiques et très intellectuelles. On en a fait un être romantique, beau, d’autre comme Coppola, l’on transformer  en bête, en chauve-souris. Je trouve que Murnau avec un seul personnage arrive à développer toutes les facettes du personnage.  

 

Biographie

 Née le 10 juillet 1978 en région parisienne. L’art et la culture tiennent une grande place dans l'éducation que ses parents, professeurs des écoles tous les deux, lui prodiguent. Très jeune, on lui lit beaucoup d’histoires et très vite, elle trouve un véritable plaisir à s'évader au cœur de ces mondes imaginaires qui peuplent la littérature enfantine. Son goût pour la lecture et l'écriture l'oriente tout naturellement vers des études littéraires.

 

En 1996, elle obtient un baccalauréat série littéraire et entre en hypokhâgne. L’année suivante, elle rejoint l’université  de Paris X - Nanterre et obtient un DEUG de lettres modernes en juin 1998. Elle intègre alors un cercle littéraire, participe au Printemps des Poètes et publie plusieurs poésies illustrées dont l’Effraie et La nuit de Walpurgis dans le journal de la faculté. Elle poursuit en licence qu'elle valide en juin 1999. Elle quitte alors la région parisienne pour le Finistère et obtient une maîtrise sur le thème du masque dans la société aristocratique du XVIIème siècle en juin 2000 à la faculté de Lettres de Brest.

Parallèlement, sa passion immodérée pour l'art compliqué de la photographie trouve son avènement cette année-là. Elle rencontre Yves Moraud, professeur de lettres et homme de théâtre qui lui ouvre les portes de la Mission Culturelle l’Université de Bretagne Occidentale, dont elle devient la photographe officielle. Cela marquera un tournant décisif dans son existence.

 

En 2012, elle crée sa micro-entreprise de cadeaux photos personnalisés, Personnalis'Art (R).

(Source : site officiel de l’auteur)

 

 

 

Entretien Julie Leconte auteure
Entretien Julie Leconte auteure
Entretien Julie Leconte auteure
Entretien Julie Leconte auteure

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - Auteur, Romans, Vampires, Fantastique, LITTERATURE, Livres, Epouvante

Bloody Week-end 2017 PALMARES

Compétition internationale

de courts-métrages 2017.

 

 

 

GRAND PRIX:

SIYAH CEMBER (BLACK RING)

de :

Hasan Can Dagli

(Turquie).

Bloody Week-end 2017 PALMARES

PRIX DU PUBLIC 

et

PRIX DU JURY JEUNES:

SPOOKED

de Spook & Gloom

(France).

Bloody Week-end 2017 PALMARES

PRIX DES MEILLEURS EFFETS SPÉCIAUX:

ANIMAL

de Jules Janaud & Fabrice Le Nézet

(France).

Bloody Week-end 2017 PALMARES

PRIX DU MEILLEUR SCÉNARIO :

GEORGE

de David Coudyser

(France).

Bloody Week-end 2017 PALMARES

PRIX DU MEILLEUR FILM D'ANIMATION:

BEYOND THE BOOKS.

École MoPA 3D Animation

(France).

Bloody Week-end 2017 PALMARES

MENTION SPÉCIALE DU JURY:

LA NUIT JE DANSE AVEC LA MORT

de Vincent Gibaud (France)

et CRIATURITAS de Ignasi lopez fabregas (Espagne).

Bloody Week-end 2017 PALMARES

Au

Voir les commentaires

Bloody week end COURTS METRAGE session  1

 

Bloody week end

COURTS METRAGE

session 1

 

Nous retrouvons dans cette première session des films très divers dans leurs genres, comme dans leurs origines, certains de grandes factures, d’autres moins, certains faisant polémiques, d’autres pas.

 

Je pense qu’il faut retenir de cette première série de films en compétition : Margaux pour le coté recherche sur les « monstres » qui peuvent hanter une jeune ado, et le fait aussi que des ados peuvent être monstrueux avec d’autres ados. Peut-être à réserver à un public de plus de 16 ans.

 

L’autre film de la session à voir est SIYAH CEMBER (BLACK RING), que nous avions déjà croisée dans d’autres festivals cette année

 

Bien sûr nous vous parlerons des autres films en compétition samedi et dimanche.

 

 

Résumées des films de la première session en compétition.

 

Red Skies USA

2016

9'

Réalisateur : Bret Miller

Synopsis :

Un homme essaie d'emporter ses affaires avant qu'une tempête ne frappe sa maison urbaine. Comme l'œil de la tempête remonte sur lui, l'homme découvre que quelque chose d'autre monde rampe parmi les boîtes de carton.

 

Margaux

France

2016

17'

Réalisation : Jodéphine Hopkins, Rémy Barbe, Joseph Bouquin

Synopsis :

Margaux, une jeune fille de 15 ans, découvre son pouvoir de séduction et les balbutiements de sa sexualité, en tentant parallèlement de fuir une créature monstrueuse qui hante son quotidien et semble de plus en plus se rapprocher d’elle.

 

Marée basse

France

2016

7'

Réalisateur : Adrien Jeannot

Synopsis :

Comme chaque matin, Francis chasse à vue les terribles créatures qui envahissent les plages de son pays. Un jour, son gouvernement le licencie...

 

SIYAH CEMBER (BLACK RING)

Turquie

2016

14’58

Réalisateur :Hasan Can Dagli

Synopsis :

Un groupe de personnes organise un événement spécial dans une mansion abandonnée. Bientôt avec l'arrivée d'hôtes, les choses changent.

 

The sunken couvent

Danemark

2016

15'

Réalisateur : Michael Pandur

Synopsis :

Un homme se réveille, travaille, mange, réalise un peu de chirurgie sur son propre corps avant de se rendre dans un bois... Sans parole et librement inspiré par le conte de Hans Christian Andersen, «The Sunken Convent» est une histoire grotesque et légèrement surréaliste de mauvaises habitudes.

 

 

Le plan

France

2016

12'59

Réalisateur : Pierre Teulieres

Synopsis :

Dans un manoir isolé, une créature reçoit des ordres afin d’accomplir un sombre dessein. Pendant ce temps-là, un père aux abois est à la recherche de sa fille, disparue.

Margaux et  SIYAH CEMBER (BLACK RING),
Margaux et  SIYAH CEMBER (BLACK RING),

Margaux et SIYAH CEMBER (BLACK RING),

Autres films en compétitions
Autres films en compétitions
Autres films en compétitions
Autres films en compétitions

Autres films en compétitions

Voir les commentaires

Elfes 17 - Le Sang noir des Sylvains

 

Elfes 17

Le Sang noir des Sylvains

 

Cette fois, l’on se rend vraiment compte du début de convergences entre les divers volumes de la saga. Très noir comme toute la série peut être encore plus cette fois-ci. On peut regretter le titre qui trahit un peu l’intrigue. Le scénario de Nicolas Jarry est toujours aussi fouillé, précis et les dessins de Maconi toujours aussi superbes (voir biographies ci-dessous).

 

Avec Ilaw l’on a une fois de plus un parcourt initiatique, ou pour être plus exacte une véritable introspection du héros de cet album, sur ce que l’on a de plus noir au fond de sa conscience.

 

Peu ton combattre la partie sombre de soi-même, le doit-on même ?

Cette histoire d’Elfes sylvains devrait être suivi de deux albums, le premier qui doit paraitre (N°18 ) est sur les Elfes blancs, le second sur les semi-Elfes (N°19°, aucun album ne semble prévue sur les Elfes noirs ce qui ferait que 3 albums pour ces derniers, à mon qu’un vingtième album non annoncé face la convergence des diverses races d’Elfes et nous révèlent ce que sont vraiment les Elfes noirs, mais la je suppute n’ayant pas d’informations particulières sur le sujet.

 

Nous sommes impatients de voir paraitre les deux volumes déjà annoncés.

 

Je le déconseiller au moins de 16.

 

 

 

ISBN : 978-2-3020-5960-3

Scénariste : JARRY Nicolas

Coloriste : RIGHI Nicola

Illustrateur : MACONI Gianluca

Série : ELFES

Collection : Heroic fantasy

 

Résumé

 

On ne peut oublier qui l’on est vraiment…

Ilaw a sept ans quand ses parents l’abandonnent. C’est à son oncle, un bâtard de Sylvain et de Bleu, capitaine de navire, que revient la tâche de l’élever. Au fil des années, le jeune elfe oublie tout de sa vie dans la forêt. Après plus d’une décennie passée en mer à voguer de port en port, son oncle se fait tuer. Ilaw est alors livré à lui-même.

 

Fuyant l’avancée des goules, il rencontre Ora, la reine de la forêt de Duhann.

 

Il pense avoir enfin trouvé une nouvelle famille, un nouveau clan, jusqu’à ce que des assassins elfes noirs lui révèlent le sombre secret qui se cache en lui et la raison pour laquelle ses parents l’ont jadis abandonné…

 

Biographie des auteurs

 

NICOLAS JARRY est né en 1976 à Rosny-sous-bois. Il réside en Dordogne.

Lors de sa participation au Festival du Film Fantastique, Nicolas fait la connaissance de Jean-Luc Istin. Cette rencontre aboutit à son premier scénario de bande dessinée, Les Brumes d'Asceltis. Paraissent ensuite Maxime Murène chez Delcourt, Les Contes de Brocéliande et La Rose et la Croix aux Éditions Soleil. En 2006, il complète la collection « Soleil Levant » avec Tokyo Ghost, dessiné par Djief, et la collection « Celtic » avec Les Chemins d’Avalon, dessinée par Achile. En 2007, il co-scénarise avec Jean-Luc Istin Les Exilés D’Asceltis et scénarise Le Crépuscule des Dieux. Intarissable, en 2010, tout en poursuivant ses précédentes séries, il revient avec trois projets : Les Princes d’Ambre, Nains et Durandal.

 

Gianluca Maconi est un dessinateur de BD italien. Il est diplômé de l'Istituto Statale d'Arte de Cordenons et est diplômé en sculpture de l'Académie des Beaux-Arts de Venise. Il pratique sculpture, décoration, animation et illustration, et cela se reflète dans ses BD. En 2004 il remporte le prix Miccia de la meilleure BD au festival Torinocomics pour "Le ombre della laguna". Il a eu aussi le prix Boscarato pour "La casa di Alice".

Elfes 17 - Le Sang noir des Sylvains
Elfes 17 - Le Sang noir des Sylvains
Elfes 17 - Le Sang noir des Sylvains
Elfes 17 - Le Sang noir des Sylvains

Voir les commentaires

Mushroom : ÉDITION COLLECTOR

Mushroom :

ÉDITION COLLECTOR

 

ÉDITION COLLECTOR du tome 1 !

 

Disponible uniquement pour le 1er tirage du tome 1 !

Une édition collector qui a nécessité un véritable travail d'orfèvre.

 

Komikku éditions a pour habitude de gâter ses lecteurs en proposant très souvent des éditions soignées de ses titres.

 

Pour le lancement de MUSHROOM, nous vous proposons une expérience totalement unique. Le premier tirage du tome 1 sera proposé dans une version collector exclusive avec une jaquette recouverte d'un film métallique miroir en aluminium.

 

Contrairement à une cinquième couleur soutenue par un vernis sélectif que vous pouvez voir sur bon nombre de titres, ce procédé est particulier et requiert beaucoup d'attention :

 

Un film métallique en aluminium est minutieusement déposé sur la jaquette, puis l'impression est réalisée sur celui-ci.

 

Le résultat de ce travail d'orfèvre est absolument bluffant !

 

Véritable miroir, vous tenez entre vos mains un objet de collection, véritable écrin pour un titre qui ne vous laissera pas indifférent.

 

Cette édition collector a été réalisée en quantité limitée, uniquement pour le premier tirage du tome 1. Il n'y en aura donc pas pour tout le monde !

 

(Communiqué de presse)

Mushroom : ÉDITION COLLECTOR

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - Fantastique, Horreur, Manga, BD, Bande dessiné, zombies, album, Démons, Epouvante

1 2 3 4 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Thêatre..

Pages

Hébergé par Overblog