Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>

Articles avec #fantastique

Couverture GRIGOU

Couverture GRIGOU

AOC N°44

Aventures Oniriques et Compagnie

Nouvelles – article sur l’écriture-

Bande dessinées

Science-fiction- fantasy- fantastique

Printemps 2017

 

4 nouvelles…nouvelles nous sont offertes dans ce nouveau numéro de cette revue que vous commencez à bien connaitre depuis le temps que je vous annonce, sa sortie et celle de son frère le fanzine « Présence d’Esprits »

 

Je voudrais souligner cette fois qu’avec un maximum de 50.000 caractères vous pouvez proposer des nouvelles en vue de publications. Mais pas plus de 2 à la fois.

 

Vous trouverez ci-dessous le sommaire.

 

Abonnez-vous et adhérez au club.

Sommaire

Sommaire

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - Fantastique, Nouvelles, Bande dessiné, BD, Fantasy, science-fiction, SF, AOC

Fulgur 01 - Au fond du gouffre Christophe Bec Dejan NENADOV

Fulgur 01 -

Au fond du gouffre

Christophe Bec

Dejan Nevadov

 

Christophe Bec, l’auteur des séries : Prométhée et Cartago, Dean NENADOV le dessinateur de « Ys la légende », nous offrent un univers différent de leurs derniers ouvrages

.

Plus proche de celui de Jules Verne et de ses « voyages extraordinaires » et plus particulièrement « Voyages au cœur de la terre » et « 20.000 lieues sous les mers ».

 

Les dessins de Dejan NENADOV sont vraiment superbes, les dessins doivent surement aussi beaucoup à Tanja Cinna la coloriste et le scénario très fouillé, comme toujours avec Christophe Bec. Vous trouverez ci-dessous les biographies et bibliographies des auteurs et de la coloriste.

 

Prévue en 3 tomes, du moins si un autre cycle ne suis pas le premier, les trois albums sont divisés en chapitre formant le tout un « livre », d’où la possibilité de « livres » suivants. Pourrait fournir a un jeu de plateau une bonne base a mon avis.

 

Depuis quelque temps les Éditions Soleil, on une politique d’éditions digne d’une grande maison d’édition de bandes dessinées.

 

Je vous conseille de vous précipiter chez votre libraire habituel, il risque rapidement d’être à cours de cet album.

 

 

Je ne résiste pas au plaisir de mettre ce poème éponyme de Victor Hugo :

 

Victor HUGO (1802-1885)

Fulgur

L'océan me disait : Ô poète, homme juste,

J'ai parfois comme toi cette surprise auguste

Qu'il me descend des cieux une immense rougeur ;

Et je suis traversé tout à coup, ô songeur,

Par la foudre sublime, irritée et haïe

Comme toi par l'esprit sinistre d'Isaïe ;

Les éclairs sont mes cris, les foudres sont ma voix ;

Je gronde sur l'écueil comme toi sur les rois ;

Je suis l'avertisseur brusque, horrible et céleste.

L'énorme bras de feu m'associe à son geste

Quand il menace l'ombre et le bagne infernal.

On est beau par Virgile et grand par Juvénal,

Et mon gouffre le sait aussi bien que ton âme ;

J'ai, comme toi, l'azur, une douceur de femme,

Une gaîté d'enfant, des vagues pleines d'yeux,

Des aurores où rit le ciel prodigieux,

Des écumes parfois blanches comme les cygnes ;

Les astres par-dessus mes flots se font des signes,

Et se disent : Viens donc te mirer dans la mer.

Je suis le niveau pur, le précipice clair ;

J'offre mes gouttes d'eau nuit et jour aux brins d'herbe.

Mais je fais peu de cas de tout ce bleu superbe,

De ce vaste sourire épanoui sur tout,

De cette grâce où l'ombre en clarté se dissout,

De ces flots de cristal, de ces ondes de moire ;

Et le passage affreux du tonnerre est ma gloire.

 

 

 ISBN : 978-2-3020-5961-0

Scénariste : BEC Christophe

Coloriste : CINNA Tanja

Illustrateur : NENADOV Dejan

Série : FULGUR (LE)

Collection : Fantastique

 

 

Bec, Christophe

Sa biographie

1969 : Naissance le 24 août de Christophe Bec à Rodez. Ses parents travaillant pour la coopération, il vit ses premiers mois au Maroc. Le petit Christophe passera le reste de son enfance dans un village aveyronnais. C'est là qu'il apprendra à lire, dans un recueil du Journal de Tintin. Et, déjà, le premier choc avec la BD : L'Extraordinaire odyssée de Corentin, de Paul Cuvelier. Et bien sûr les aventures de Tintin.

 

1979 : Sa vocation se révèle à l'âge de 10 ans. Malade, il passe quinze jours cloué au lit chez ses grands-parents, où il trouve au fond d'un placard une pile de vieux Astérix. Suivront les années d'apprentissage en autodidacte, la création de petits fanzines tirés à dix exemplaires, un premier album publié par un petit éditeur local.

 

1989 : Création du journal "Esquisse", qui sera nominé pour l'Alph'art 1990 du meilleur fanzine à Angoulême.

 

1990 : Christophe Bec entre à l'École de bande dessinée d'Angoulême. La rencontre avec d'autres jeunes auteurs sera déterminante et se concrétisera un an plus tard avec la publication d'un album historique intitulé "La Bête du Gévaudan"..

 

Peu après, Christophe signe son premier contrat professionnel aux Éditions Soleil.

 

1997 : Il publie le premier tome de la série "Zéro Absolu", sur un scénario de Richard Marazano.

2001 : Avec Xavier Dorison au scénario, il lance aux Humanoïdes Associés la série "Sanctuaire".

2002 : Sortie du tome 2 de Sanctuaire, les couleurs de la série sont réalisées par l'un des meilleurs coloristes américain : Homer Reyes.

2003 : Il crée "Processus" son site internet officiel : www.bec-processus.com.

2004 : Sortie du tome 3 qui clôt la série Sanctuaire. Déjà un best- seller, l'album se classe parmi les meilleures ventes de livres et de BD, avec à ce jour, plus de 150 000 ventes. Ce troisième volume est nominé au Festival du Film Policier.

 

Sa Bibliographie

Dragan finie en 1993

Princesse Rouge finie en 1995

Zéro absolu finie de 1997 à 2000

Hôtel particulier One shot en 2000

Sanctuaire finie de 2001 à 2007

Anna One shot en 2004

Carême finie de 2004 à 2009

(AUT) Bec en cours en 2006

Bunker finie de 2006 à 2012

Temps des loups (Le) finie de 2006 à 2012

Carthago en cours de 2007 à 2016

Pandemonium (Bec - Raffaele) finie de 2007 à 2012

Deus abandonnée en 2008

Fontainebleau One shot en 2008

Hanté (collectif) en cours en 2008

Prométhée en cours de 2008 à 2016

Sarah finie de 2008 à 2014

Redemption abandonnée en 2009

Ténèbres (Soleil) en cours de 2009 à 2013

Casse (Le) finie en 2010

Under finie de 2010 à 2011

Wadlow One shot en 2010

Carthago Adventures en cours de 2011 à 2017

Doppelgänger - Le Double Maléfique finie en 2011

Royal Aubrac finie de 2011 à 2012

Meilleur Job du monde (le) finie de 2012 à 2015

Aéropostale (L') - Des pilotes de légende finie de 2013 à 2016

Death Mountains finie en 2013

Fils de la perdition (Le) One shot en 2013

Lancaster en cours de 2013 à 2014

Monde perdu (Le) finie de 2013 à 2017

Montefiore (Les) finie de 2013 à 2014

Deepwater Prison finie de 2014 à 2016

Filles de Soleil (Les) en cours en 2014

Siberia 56 finie de 2014 à 2016

Sunlight One shot en 2014

Eternum en cours de 2015 à 2016

Sanctuaire Genesis finie de 2015 à 2016

Sanctuaire Redux finie en 2015

Bikini atoll One shot en 2016

Blood Red Lake One shot en 2016

Tourbières noires (Les) One shot en 2016

Fulgur (Le) en cours en 2017

Olympus mons en cours en 2017

Bunker (en allemand) finie de 2011 à 2012

Sanctum (Sanctuaire US) 2005 finie

 

 

Cinna, Tanja

Sa biographie

Tanja CINNA, coloriste, vit en Belgique. Chez Emmanuel Proust éditions, elle réalise plusieurs colorisations pour des albums très différents : l’adaptation en BD de Mongo le magnifique, des romans de James Ellroy et Les Equilibres Meurtriers. Elle collabore surtout avec Ptoma, sa couleur valorisant le trait et les ambiances sombres du dessinateur.

 

Texte © Emmanuel Proust Éditions

Sa Bibliographie

Michel Vaillant en cours de 1993 à 2007

Mongo le magnifique abandonnée en 2004

Torch song en cours en 2004

Adèle & Caïn en cours en 2005

Clandestin suspendue en 2005

Michel Vaillant (Dossiers) en cours de 2006 à 2010

Labourdet (Les) en cours en 2007

Tiger Joe finie de 2007 à 2015

Big K en cours de 2011 à 2015

Harry Octane en cours en 2012

Michel Vaillant (Intégrale) en cours en 2013

24 Heures du Mans en cours de 2014 à 2016

Ayrton Senna One shot en 2014

1940 - Et si la France avait continué la guerre en cours de 2015 à 2016

Frères RODRIGUEZ (Les) en cours en 2016

Fulgur (Le) en cours en 2017

 

Nenadov, Dejan

Sa biographie

Dejan Nenadov est né le 28 octobre 1966 en Serbie, ex-Yougoslavie, et vit actuellement entre Amsterdam et Novi Sad (Serbie). Il passa sa dernière année d'études à l'école de design graphique ainsi qu'à l'Académie d'art, au département peinture. Une fois diplômé, Nenadov a suivi une spécialisation à l'Académie d'art d'Oslo, son goût pour l'art et la bande dessinée lui étant venu très tôt. Il publia d'ailleurs ses premiers travaux alors qu'il était encore collégien, paraissant notamment dans la plupart des grands magazines nationaux tels que Yu Strip Magazin et Stripoteka.

 

Certaines de ses planches étaient également publiées à l'étranger. Exposant fréquemment, Nenadov reçut le premier prix du meilleur jeune artiste, celui du meilleur comics contemporain ainsi que celui décerné par Vidici, prestigieux magazine culturel. Il fut également récompensé par le prix Stylo d'Or de Belgrade, dans le cadre de la biennale traditionnelle des arts graphiques. Ses plus grands succès se situent dans le domaine de la bande dessinée dit ''d'auteur ''. Grâce à Elazar, son album regroupant

cinq histoires, les critiques le placèrent dans le top des auteurs du pays. Ses travaux devirent dès lors culte dans la bande dessinée ''intellectuelle'', cette fusion entre comics et littérature lui ayant d'ailleurs valut le prix Zaharije Orfelin.

 

Son dessin rythmé, tout à la fois enjoué et rempli de clins d'oeil culturels, renforcent d'autant plus la

puissance de son graphisme. Bien qu'il ait été longtemps absent des comics, se consacrant à son métier de peintre, il revient de nouveau à ses anciennes amours: la bande dessinée. Série B s'en félicite, Nenadov ayant dessiné avec Kovacevic le tome 6 d'Arcanes, scénarisé par Pécau.

Texte © Delcourt

 

Sa Bibliographie

Arcanes finie de 2008 à 2012

Ys la légende en cours de 2011 à 2014

Lignes de front (Pécau) finie de 2014 à 2015

Filles de Soleil (Les) en cours en 2017

Fulgur (Le) en cours en 2017

Fulgur 01 - Au fond du gouffre Christophe Bec Dejan NENADOV
Fulgur 01 - Au fond du gouffre Christophe Bec Dejan NENADOV
Fulgur 01 - Au fond du gouffre Christophe Bec Dejan NENADOV
Fulgur 01 - Au fond du gouffre Christophe Bec Dejan NENADOV

Voir les commentaires

Perséphone LOCATELLI-KOURNWSKY Loïc

Perséphone

LOCATELLI-KOURNWSKY Loïc

Editions Delcourt

 

L’auteur nous offre un nouvel univers dans lequel deux mondes cohabitent, le monde du Haut appeler Eleudis et le Monde des Enfers. Perséphone vit dans le premier, fille de celle qui sauva son monde des armées de l’Enfer, elle va se retrouver dans le second monde.

 

Avec un scénario très riche, un découpage agréable, et des dessins déjà assez maitrisés, ce jeune auteur qui en est à 22 ans à ses 5 albums, tous des one-shot à ce jour, devrait s’affirmer de plus en plus dans le milieu de la bande dessinée dans les années à venir.

 

À avoir dans sa bibliothèque

 

À partir de 12 ans.

 

 

Cet album est un récit complet, mais il est fort probable d’autres suivront, surement toujours sous forme de récit complet.

 

C’est l’avantage d’album en 144 et dans un format de 198x263, il permet une plus grande expression de l’auteur. Auteur qui non seulement écrit, dessiné, mais colorie aussi cette histoire.

 

On appréciera le carnet de dessins a la fin de l’ouvrage.

 

 

 ISBN : 978-2-7560-9551-6

Scénariste : LOCATELLI-KOURNWSKY Loïc

Coloriste : LOCATELLI-KOURNWSKY Loïc

Illustrateur : LOCATELLI-KOURNWSKY Loïc

Série : PERSEPHONE

Collection : HORS COLLECTION

 

Biographie et bibliographie de l’auteur :

 

Sa biographie

Loïc Locatelli, alias Renart, est un jeune auteur Lyonnais de 22 ans. Après des études d’Art Appliqué et d’Illustration à Lyon, il signe sa première bande dessinée en 2008 avec Casterman (Seconde chance, avec Antoine Ozanam, sortie en mai 2010) puis enchaîne avec un huis-clos bichromique et claustrophobe, Base Neptune, sorti chez Manolosanctis en octobre 2009. Actuellement en résidence au Japon.

 

Sa Bibliographie

Canis Majoris One shot en 2013 (Vide cocagne)

Ni dieu ni maître One shot en 2014 ( Casterman)

Pocahontas One shot en 2015 (Sarbacane)

Vaincus mais vivants One shot en 2015 (Le Lombard)

Perséphone One shot en 2017 (Delcourt)

 

Perséphone LOCATELLI-KOURNWSKY Loïc
Perséphone LOCATELLI-KOURNWSKY Loïc
Perséphone LOCATELLI-KOURNWSKY Loïc
Perséphone LOCATELLI-KOURNWSKY Loïc

Voir les commentaires

BIFFF 2017 PALMARES

BIFFF 2017 PALMARES

 

 

PALMARES LONGS METRAGES

Le Prix de la Critique, composé de David Hainaut, Marc Bussens et Olivier Clinckart a décerné le prix suivant Prix de la Critique : The Tunnel (Seong-hun Kim)

 

Le Jury 7e Parallèle, composé de Lucile Poulain, Bénédicte Philippon, Xavier Seron et présidé par Aaron Christensen a décerné le prix suivant :

 

Mention Spéciale : Saving Sally (Avid Liongoren)

 

Prix du 7e Parallèle :

Swiss Army Man (Dan Kwan & Daniel Scheinert)

 

Le Jury Thriller, composé de Kody Kim, Jacques De Pierpont et présidé par Patrick Raynal a décerné le prix suivant :

 

Prix du Meilleur Thriller : At The End of the Tunnel (Rodrigo Grande)

 

Mention Spéciale : Free Fire (Ben Wheatley) pour l'absence totale de temps morts et les 12.622 douilles répandues.

 

Le Jury Européen, composé de Khadija Leclère, Anne-Laure Guégan, Martin Vachiéry, Riton Liebman, Jean-Jacques Rausin et présidé par Sylvain Goldberg a décerné les prix suivants :

 

Méliès d'Argent : Small Town Killers (Ole Bornedal)

 

Mention Spéciale : Orbiter 9 (Hatem Khraiche)

 

 

Le Jury International, composé de Christina Lindberg, Mar Targarona, Macarena Gomez, Axelle Carolyn et présidé par Euzhan Palcy a décerné les prix suivants :

 

Mention Spéciale : Vanishing Time : A Boy who returned (Tae-hwa Um)

Corbeau d'Argent : We Go On (Jesse Holland & Andy Mitton)

Corbeau d'Argent :The Mermaid (Stephen Chow)

Corbeau d'Or : Safe Neighborhood (Chris Peckover)

 

Et le Pégase 2017, Prix du Public, a été décerné à :

The Autopsy of Jane Doe (Andre Ovredal)

 

PALMARES COURTS

Prix Jeunesse : Downside Up (Peter Ghesquière)

Prix BeTv : Spooked (Emma Spook & Gil Gloom)

Prix La Trois : Nimmer (Lieven Vanhove)

Prix Sabam : Downside Up (Peter Ghesquière)

Prix Fedex : Spooked (Emma Spook & Gil Gloom)

Grand Prix : Spooked (Emma Spook & Gil Gloom)

Méliès d'Argent : Siyah Cember (Hasan Can Dagli)

 

Pour le Body Painting:

En 3e place, nous avons Jémymah Raty avec son Fantasmagorie.

En 2e place, applaudissons Amandine Fourny et son Biomechanical

En 1ère place, c'est Ratanak Tan et The Dragon Queen Universe qui remporte le double ticket d’AIR EUROPA, avec une mention spéciale pour la performance de son modèle, Maelleya Jessica, pour sa performance scénique.

 

pour le make up:

Catégorie Amateur :

en 2e place, Aveline STOQUART

A la 1ère place, Annamaria KOUALS

 

Catégorie semi-pro :

A la 3e place, nous avons Valeria ENEA

A la 2e place, Victoria DEPAUL

ET A la 1ère place, Lou EMMANUELLI

 

Catégorie FX,:

en 3e place, nous avons Laetitia MARIETTE

en 2e place, Sandrine LAHOU

et en 1ère place Laetitia DENEVE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

BIFFF 2007 Courts-métrages Science-fiction
BIFFF 2007 Courts-métrages Science-fiction
BIFFF 2007 Courts-métrages Science-fiction

BIFFF 2007

Courts-métrages

Science-fiction

HORS COMPETITIONS

 

Une nouvelle fois « hors compétition » ne veut pas dire, loin de là, qu’il ne s’agit pas d’une sélection de haut niveau.

 

Dans les courts-métrages de cette sélection, je parlerais plus particulièrement de deux films.

Le premier « Green Light » est un film d’animation sud-coréen post apocalyptique. Ou une jeune fille essaie de faire pousser des arbres dans un désert de sable et de pierre. La seule « foret» est celle d’éolienne sensée alimentée le lieu où elle vie en électricité, je dis bien sensé, car comme toute installation d’éolienne qui ce respecte, cela ne fournit quasi rien (« l’éolien, c’est du vent » disait à juste titre l’ancien PDG de TOTAL)

 

Elle rencontre un robot guerrier, bien mal en point, et Mari décident de s’en faire un ami.

Très bien animé, sans paroles, mais pas sans contenu, ce film peut convenir à tout public, particulièrement au plus jeune. Je vous le recommande vivement.

 

Green Light

 

a film by Kim Seong-min

Screenplay: Kim Seong-min

Music: Lim Jeong-up

Version: No dialogue

2016 / 15 min. 33 / South Korea

 

L’écosystème a été détruit suite à une guerre nucléaire. Mari, survivante qui va faire ce qu’elle peut, rencontre un robot-soldat…

BIFFF 2007 Courts-métrages Science-fiction

Orbital inn

 

Le second est sur le thème de la famille, il n’était pas le seul avec un autre film, «Icarus », de cette sélection également sur ce thème, mais ce dernier était un peu trop mélodramatique et pas mal pathos, trop en fait.

 

Ce qui n’est pas du tout le cas, de « Orbital INN », dans un monde ou désormais il est tout bonnement interdit d’avoir des enfants, l’on retrouve dans une station spatiale, une famille avec le papa, la maman et un superbe enfant, une famille bien sous tous rapport. Mais vous découvrirez que cette famille de l’espace est aussi une famille…spéciale.

 

Justement comment cette famille peu elle vu la loi sur Terre, seulement existé et y retournée ?

 

Bien sûr je ne vous le dirais pas, ce que je peux vous dire, sait que la fin, je l’espère vous surprendra.

Visible par toute la famille.

 

Orbital Inn

Réalisé par Pierre Alain M'BARGA

Casting : Pauline Lefèvre, Olivier Raynal, Aurore Erguy, Noah Labastie

Screenplay: Pierre-Alain M’Barga, Nirina Ralanto, Jérôme Armand & Benoît Taltasse

D.O.P.: Romuald Riffaud

Version: Eng. O.V., Fre. st

2016 / 15 min. / France

 

Durée 15 mn

Produit en août 2016

Pays france

Langue ANGLAIS (USA)

Catégorie Fiction

Genres :Science-fiction

Tourné en Numérique

 

Synopsis

L'an 2076. Population mondiale: 24 milliards. Afin d'éviter le chaos, les nations du monde ont mis en place des mesures radicales. Il est désormais interdit de concevoir ou d'élever un nouvel enfant. ORBITAL INN raconte l'histoire d'un homme, sa femme, et leur jeune fils qui ne devrait pas être là.

 

Autres films présentés :

 

Icarus

 

a film by Tom Teller

Cast: Jason Tobias, Julia Farino, Thurston Hill

Screenplay: Andrew Guastaferro

Music: Ryan Stratton

D.O.P.: Nico Aguilar

SFX: Tom Teller

Version: O.V.

 

 

Chris veut rejoindre sa maman – qui est partie en expédition vers Mars – avec laquelle il n’a plus de contact !

 

They will all die in Space

 

a film by Javier Chillon

Cast: Francesc Garrido, Julio Perillan, Ben Temple

Screenplay: Javier Chillon

Music: Cirilo Fernandez

D.O.P.: Luis Fuentes

SFX: User T38

Version: Eng. O.V., Fre. st

2015 / 14 min. 50 / Spain

 

 

Le vaisseau spatial Tantalus dérive à travers l’Espace…

 

The App

 

a film by Julian Merino

Cast: Carlos Areces, Hugo Silva, Luis Zahera, Aino Sirje

Screenplay: Julian Merino & Karin Wolf

Music: Luis Hernaiz

Version: O.V., Eng. st

2016 / 15 min. / Spain

 

Une application qui dicte la voie à suivre pour atteindre le Bonheur…

 

Man in the Moon

 

a film by Monique Mulcahy

Cast: Pauline Grace, JC Innamorati

Screenplay: Monique Mulcahy

Music: Stuart Cullen

D.O.P.: Eric Maddison

Version: O.V.

2016 / 13 min. 17 / Australia

 

Une maman sous-estimée reçoit un étrange message sur sa radio de poche…

 

TimeLapse

 

a film by Aleix Castro Marin

Cast: Julia Estarnell, Edgar Moreno

Screenplay: Aleix Castro Marin

Music: Daniel Poza & Pablo Suarez

Version: O.V., Eng. & Fre. st

2016 / 10 min. / Spain

 

 

Dans un futur proche, un implant a été développé afin d’automatiser le travail mécanique…

 

 

F Meat

 

a film by Sean Bell

Cast: Ivan Kants, Harry Pavlidis

Screenplay: Sean Bell & Jeremiah Galea

Music: Alison Cole

Version: O.V.

2016 / 18 min. / Australia

 

Quand il est établi que cette nouvelle nourriture est à base de chair humaine…

 

 

Voir les commentaires

Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017
Album Photos BIFFF Zombie WALK 2017

Voir les commentaires

Affiche du film et photo du réalisateur
Affiche du film et photo du réalisateur

Affiche du film et photo du réalisateur

BIFFF 2017

Missing You

Compétition internationale

 

Ce thriller, sud-coréen, bénéficie d’une très bonne mise en scène, d’une excellente photographie et d’une bande-son ou j’ai apprécié surtout pour une scène l’usage des tambours géants d’Okinawa (Japon).

 

Coté jeux des acteurs, aussi bien celui de Hong-Jin Mo, qui as son habitude en plus de réalisé interprète le rôle masculin principal. Mais aussi celui de l’actrice principale, ainsi que la plupart des seconds rôles sont superbes.

 

L’histoire est celle d’une vengeance, comme souvent dans les thrillers, dans tout thriller qui ce respect on trouve soit un psychopathe, soit un sociopathe, sans déflorer le film on se demande combien il y en a.

 

Dans la noirceur des âmes meurtries par les évènements, on sent, comme au fond de la boite de Pandore, un espoir. L’on se demande qui est le plus a blâmé, la police, le serial killer, la jeune fille toute a sa vengeance.

 

Rien n’est simple, surtout que les philosophies taoïste, bouddhiste asiatiques est fors différente de l’occidentale, et la certaine devrais avoir les chakras fermer pour pas mal de temps et coté réincarnations ce retrouvé en mouche, mais on aime souvent ça les mouches au BIFFF.

 

 

À voir et à avoir dans son DVD thèque.

 

 

 

Original title : Neol gi-da-ri-myeo

Résumé : (texte du BIFFF)

D’habitude, Hee-joo se réveille avec l’odeur d’un bon petit déj’ préparé par son papa. Mais pas ce matin. Par contre, ce que voit la petite fille de sept ans lorsqu’elle ouvre les yeux, c’est le cadavre ensanglanté de son père gisant à côté d’elle… Et ça, elle le doit à Ki-bum, un tueur en série particulièrement crapuleux que la police finit par arrêter. Avec au moins sept meurtres à son compteur macabre, Ki-bum va vraisemblablement prendre perpète, mais c’est sans compter sur une justice purement mécanique qui s’est fait un joli nœud avec l’affect émotionnel au profit des preuves : et, pour le coup, cette enflure sadique a clairement le cul bordé de nouilles puisqu’on ne lui colle qu’un seul meurtre sur le dos. 15 ans plus tard, Ki-bum a payé sa dette au rabais à la société et retrouve la liberté. Mais, si les cadavres n’ont pas de mémoire, certaines victimes collatérales, comme Hee-jo, ont bien grandi et ont eu largement le temps de réfléchir à pas mal de choses. Et forcément, le pardon ne fait pas partie du lot…

 

Dans le cercle de plus en plus large des réalisateurs talentueux de Corée, on applaudit bien fort l’arrivée de Mo Hong-jin ! Frappant très fort avec Missing You – un titre faussement romantique et violemment cynique -, il rejoint la grande tradition des péloches de vengeance qui – de Old Boy à I Saw the Devil – ont bâti la réputation largement méritée du cinéma coréen. Vicieux et implacable, Missing You confirme également le talent de Shim Eun-kyung qui a délaissé les comédies légères pour des pépites telles que Seouls Station et Train to Busan !

 

 

 

Compétition Compétition Internationale

Première Première Belge

Pays Corée du Sud

Audience ENA

Audio Coréen

Sous-Titres Anglais, Français, Néerlandais

Réalisateur Hong-Jin Mo

 

Casting

Ahn Jae-hong, Kim Hong-pa, Kim Sung-oh, Kim Won-hae, Shim Eun-kyung, Yoon Je-moon

 

Distributeur Contents Panda

Année 2016

Running time 108'

 

 

BIOGRAPHIE/FILMOGRAPHIE du réalisateur :

Mo Hong-jin

Réalisateur et acteur. Lieu de naissance : Corée du Sud

Films : Missing You, Our Town

Nominations : Grand Bell Award

Sélectionné au BIFFF 2017 pour Missing You

Voir les commentaires

  Isti Madarasz

Isti Madarasz

BIFFF 2017

Entretien

Isti Madarasz

 

Stéphane Dubois,

Bonjour Isti,

Vous avez commencé par des courts-métrages, court-métrage « Sooner or Later » a été récompensé à la 57e Berlinale et au 13e Festival de Sarajevo Talent Campus en 2007, vous pouvez nous en parler ?

 

Isti Madarasz,

Il s’agit de mon cinquième court-métrage, mais du 1er fait professionnellement, les quatre premiers étaient des films réalisés de manières plus amateurs. Le film parlait du voyage dans le temps, il se déroulait durant la Deuxième Guerre mondiale. L’action se déroule dans un souterrain avec uniquement deux personnages. Les nazis faisaient durant la guerre des expériences sur l’espace-temps sur les prisonniers.

 

Ce film à gagner plusieurs prix dans des festivals, et cela lui a donné l’idée de faire « Loop », un film de long métrage sur le thème de la boucle temporelle. « Sooner or Later » a également, cette structure scénaristique, mais de manière assez linéaire. C’est évidemment la structure de « Loop »

 

Stéphane Dubois,

Cette envie de traité la boucle temporelle, vous viens d’où, sujet difficile a traité.

 

Isti Madarasz,

j'ai toujours aimé les films sur les boucles temporelles il était fan de « Retour vers le Futur », et d’autres films sur le même sujet. Il s’agit d’un genre le plus intéressant, mais effectivement l’un des plus durs a travaillé. Mon attachement à ce thème vient de là.

 

Pour « Loop », je pense que dans la vie, on fait des erreurs que l’on aimerait corriger en revenant en arrière, mais sait impossible. C’est assez commun et universel, j’ai voulu le traité avec « Loop ».

 

Stéphane Dubois,

Derrière ce traitement du remord le film comporte aussi une romance, avez-vous voulu aussi parler des sentiments, il s’agit aussi d’une histoire d’amour.

 

Isti Madarasz,

« Loop » est évidemment aussi un film romantique, un film sur l’amour, je base cette idée de l’amour dans mon film, dans un thème très fantastique. Une histoire d’amour plus ou moins normale, mais sur un thème complètement fou.

 

Stéphane Dubois,

Justement film fantastique, merveilleux, de SF…

 

Isti Madarasz,

Un film qui a énormément de cœur, mais qui est aussi très intellectuel, j’aime à penser qu’en voyant ce film les gens vont se poser des questions, à ce demander au fil du film ce qui ce passe.

 

Un film du cœur, mais aussi un film intellectuel.

 

Stéphane Dubois,

Quels sont les films, les séries TV, les livres que vous aimez et qui vous ont inspiré, voire les ouvrages scientifiques ?

 

Isti Madarasz,

J’ai commencé à lire des livres scientifiques sur les boucles temporelles, mais j’ai vite abandonné. Trop ennuyeux, et je me suis dit que le voyage dans le temps est aussi du merveilleux, sait aussi du domaine du conte, et j’ai préférée faire quelques choses de plus fun.

 

Je me mets dans la position de voir le voyage dans le temps comme un amateur de cinéma et non comme un amateur de science, j’ai placé énormément de référence à d’autres films qui traitent du sujet dans mon film.

 

Stéphane Dubois,

Quels sont les films et série TV qui l’on marquer ?

 

Isti Madarasz,

 

La trilogie de « Retour vers le Futur », « Primer », un film indépendant (Primer (2004) Shane Carruth, Ndlr), qui est mon préféré, bien sûr j’en ai visionné beaucoup d’autres. Je suis bien sur fan de Steven Spielberg.

 

Stéphane Dubois,

Et bien sur la question traditionnelle… quels sont ses projets ?

 

Isti Madarasz,

Je viens de finir une comédie musicale, il s’agit d’une comédie romantique, pour la télévision hongroise, actuellement en post-production.

 

Le téléfilm a été tellement apprécié que même avant la diffusion par la Télévision Hongroise, il as été Décidé de produire un long métrage pour le cinéma reprenant le court métrage.

 

Je suis sur l’écriture d’un film de science-fiction, l’action ne se déroulera pas dans l’espace, mais dans un petit village hongrois.

 

Stéphane Dubois,

C’est votre première visite au BIFFF, que pensez du festival, de son ambiance si particulière ?

 

Isti Madarasz,

C’est non seulement la première fois que je viens au BIFFF, mais également à Bruxelles.

 

J’ai vraiment aimé, avec à la projection de « Loop », que c’était spécial, mais j’ai adoré que les gens cris, applaudissent, font un peu n’importe quoi dans la salle, j’ai trouvé ça génial. Comme réalisateur, voir la salle pleine est bien sûr un vrai plaisir, surtout avec un public d’amateurs de films de genre.

 

Merci au Service de presse du BIFFF, pour avoir fournis un traducteur pour cet entretien.

 

 

 

 

 

Biographie

Né en 1976, le Hongrois Isti Madarász réalise des films depuis ses années d’école secondaire, et chacune de ses œuvres a remporté plusieurs prix dans différents festivals de cinéma. Il a été remarqué pour la première fois à la Hungarian Film Week, en 2001, avec sa comédie indépendante et autoproduite intitulée «Moral Bypass». En 2007, son court-métrage « Sooner or Later » l’a désigné comme un talent émergent. Le film a d’ailleurs remporté plusieurs prix et a été sélectionné dans plus de 20 festivals à travers le monde. Il a notamment participé à la 57e Berlinale et au 13ème Festival de Sarajevo Talent Campus en 2007. Il a écrit plusieurs courts métrages et deux longs métrages : «Loop», un thriller SF qui s’attaque au concept casse-gueule des boucles temporelles, et «The Invincibles», une aventure basée sur une histoire vraie et produite par la télévision nationale hongroise (MTV) en 2013.

 

Filmo:

•Loop (2016)

 

 

Original title : Hurok

 

Enfumer ses employeurs quand on est dans la vente de substances illicites est déjà une mauvaise idée en soi. Mais lorsque Adam découvre que Anna, sa compagne et complice de crime, a une brioche au four, notre galant homme ne décide pas pour autant de postposer – disons, de neuf mois – son idée suicidaire. Non, il décide de se la jouer en solo et pousse même le vice jusqu’à larguer sa blonde par VHS interposée. Mais, dix minutes à peine après avoir vomi son poème de gentleman dégrossi, Adam tombe sur Anna en pleine rue. La gueule en sang et la fameuse VHS dans la main… Et, plutôt que de lui passer un savon à l’arsenic pour sa lâcheté, Anna lui annonce qu’elle a vu Adam mourir sur cette même VHS, avant de faire trois pas de côté et se manger mortellement le pare-choc d’un chauffard. Fuyant la scène de crime à toute berzingue, Adam se réfugie chez lui et décide de regarder la cassette jusqu’au bout. Jusqu’à ce que les images semblent être enregistrées en temps réel, tel un miroir reflétant une nouvelle réalité. Jusqu’à ce que quelqu’un frappe trois coups à sa porte. Anna, mais pas que…

 

Joliment emballé par la boîte de production derrière, notamment, le Kontroll de Nimrod Antal, Loop est – avec son pitch alléchant – l’une des premières incursions hongroises dans la SF pure et dure ! Écrit et réalisé par Isti Madarasz, ce casse-tête temporel à plusieurs couches n’est pas sans rappeler Timecrimes de l’ami Vigalondo ou, plus récemment, The Infinite Man qui était reparti avec le Corbeau d’Argent au BIFFF 2015 ! Bref, vous l’aurez compris, c’est l’heure des boucles !

 

 

Genre

science-fiction, time travel

 

Compétition

Compétition Méliès

 

Première

Première Belge

 

Pays

Hongrie

 

Audience

ENA

 

Audio

Hongrois

 

Sous-Titres

Anglais, Français, Néerlandais

 

Réalisateur

Isti Madarász

 

Cast

Dénes Szaraz, Dorina Martinovics, Ferenc Elek, Géza Hegedüs D., Zsolt Anger, Zsuzsa Malnai

 

Distributeur

Hungarian National Film Fund

 

Année

2016

 

Running time

95'

BIFFF 2017 Entretien  Isti Madarasz
BIFFF 2017 Entretien  Isti Madarasz

Voir les commentaires

  • ALBUM PHOTO

BIFFF 2017

Nous commençons notre traditionnelle publication d’un album photo pour le BIFFF.

 

Pour commencer par l’ambiance.

Nous publierons régulièrement de nouvelles photos.

 

MAKE UP

COSPLAY

 

Donc on surveille cette page avec attention, peut-être y serez-vous avec de la chance.

Le roi du BIFFF (moaaaaaaaaaaaaaaa )
Le roi du BIFFF (moaaaaaaaaaaaaaaa )
Le roi du BIFFF (moaaaaaaaaaaaaaaa )

Le roi du BIFFF (moaaaaaaaaaaaaaaa )

Oeuvres d'art au BIFFF
Oeuvres d'art au BIFFF
Oeuvres d'art au BIFFF

Oeuvres d'art au BIFFF

Body Paint CONTEST
Body Paint CONTEST
Body Paint CONTEST
Body Paint CONTEST

Body Paint CONTEST

Animations
Animations

Animations

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - album, BIFFF Bruxelles Belgique, Cosplay, Make up, fantasy, Fantastique, zombies

BIFFF 2017 Courts-métrages européens – Compétition Méliès d’OR 2017
BIFFF 2017 Courts-métrages européens – Compétition Méliès d’OR 2017
BIFFF 2017 Courts-métrages européens – Compétition Méliès d’OR 2017

BIFFF 2017

Courts-métrages européens –

Compétition Méliès d’OR 2017

 

Le film de cette compétition que j’ai le plus appréciez est : Siyah Cember (Black Ring), il en effet le plus original et le plus aboutit des films présenter dans cette compétition.

 

Le côté « culturel » et « artistique » est à prendre au second degré, la stupidité des gens qui sont du « Monde » entendez bien sur le « beau monde » ce dévoileras à vous.

 

Mais comme souvent je ne vous en parlerais pas trop, pour ne pas déflorer le sujet.

 

À noter que seul le PUBLIC vote cette année pour le MELIES d’OR.

 

Nous publierons le palmarès dès que nous en aurons connaissance, et l’ensemble des palmarès du BIFFF, pensez pour être sûr de n’en manquer aucun de vos inscrire aux newsletters.

 

Siyah Cember (Black Ring)

 

a film by Hasan Can Dagli

Cast: Turgay Dogan, Dounia Jauneaud, Sait Erol, Yuce Eser

Screenplay: Hasan Can Dagli, Turgay Dogan & Cem Ozuduru

Music: David Kiledjian

Version: No dialogue, Eng. st

2016 / 15 min. / Turkey

 

 

Une mystérieuse rencontre dans une maison abandonnée…

BIFFF 2017 Courts-métrages européens – Compétition Méliès d’OR 2017

Sputnik

 

a film by Vicente Bonet

Cast: Nikita Yashchuk, Sofia Feord

Screenplay: Abdon Alcaniz

Editing: Vicente Bonet

Music: Francis Hernandez & Pablo Cebrian

D.O.P.: Guillem Oliver

SFX: Onirikal s.l.

Version: Rus. & Spa. O.V., Fre. st

20 16 / 23 min. / Spain

 

Suite à un problème technique, un cosmonaute ne peut revenir sur Terre vivant ; attendant sa fin tragique, il fait néanmoins une rencontre…

BIFFF 2017 Courts-métrages européens – Compétition Méliès d’OR 2017

Dawn of the deaf

 

a film by Rob Savage

Cast: Caroline Ward, Stephen Collins

Screenplay: Rob Savage

Music: Patrick Jonsson

Version: British Sign O.V., Eng. st

2016 / 12 min. / U.K.

 

Quand un son étrange anéantit la population entendante, les sourds se réunissent afin de survivre…

BIFFF 2017 Courts-métrages européens – Compétition Méliès d’OR 2017

Bon Appétit

 

a film by Erenik Beqiri

Cast: Arben Bajraktaraj, Romir Zalla, Ema Andrea, Elvin Minaj

Screenplay: Erenik Beqiri

Music: Moby & Rael Hoxha

Version: O.V., Eng. st

2016 / 18 min. / Albania

 

Un homme erre dans les sombres recoins d’un bâtiment abandonné;

un serveur l’y attend avec un dîner spécial…

BIFFF 2017 Courts-métrages européens – Compétition Méliès d’OR 2017

When demons die

 

a film by Daniel Ruebesam

Cast: Jonathan Ohlrogge, Crispian Belfrage

Screenplay: Daniel Ruebesam

Music: Jasmin Reuter

Version: Eng. O.V.

2016 / 18 min. / Germany

 

Il a 8 ans et n’a jamais quitté sa maison car de dangereuses créatures vivent à l’extérieur; il devra pourtant en sortir !

 

Le court-métrage belge, gagnant de la veille…

(Voir le palmarès sur les courts-métrages belges)

BIFFF 2017 Courts-métrages européens – Compétition Méliès d’OR 2017

Drip Drop

 

a film by Jonna Nilsson

Cast: Siham Shurafa

Screenplay: Fredrik Myrtell

Music: Benny Persson

D.O.P.: Joachim Heden

SFX: Truls Berlin

Version: Eng. O.V.

2016 / 8 min. / Sweden

 

Plus d’eau à la maison ! Ouf, elle finit par revenir ; … mais pas sous sa forme originelle !

BIFFF 2017 Courts-métrages européens – Compétition Méliès d’OR 2017

Animal

 

a film by Jules Janaud & Fabrice Le Nézet

Cast: Mbissine Thérèse Diop, Issaka Sawadogo, Bass Dhem, Lazare Minoungou, Ibrahim Darboe, Joahkim Sigué, Ablaye Bathily

Screenplay: Jules Janaud & Fabrice Le Nézet

Editing: Jules Janaud & Fabrice Le Nézet

Music: Raphaël Martinez Bachel

D.O.P.: Xavier Dolléans

Version: Wollot O.V., Fre. st

2017 / 17 min. / France

 

 

Jawak vit reclus avec un étrange animal dont il prend soin. Il prépare sa vengeance…

 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Thêatre..

Pages

Hébergé par Overblog