Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

1 2 > >>

Articles avec #game

INDIE GAME CONTEST 2018

INDIE GAME CONTEST 2018

 

Dans le cadre du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg du 14 au 23 septembre 2018

 

En partenariat avec le Shadok, la section jeux vidéo et réalité virtuelle propose aux festivaliers de célébrer les cultures numériques. Au programme : le 6ème Indie Game Contest (compétition internationale de jeux vidéo indépendants), des conférences, une exposition de Yann Minh, notre artiste en résidence, un concert, du retrogaming, une nocturne dédiée au "survival-horror" et une sélection internationale de films en réalité virtuelle.

 

INDIE GAME CONTEST

Au coeur de la section jeu vidéo et réalité virtuelle du FEFFS, l’Indie Game Contest se propose, pour la 6ème fois, de mettre en lumière la créativité vidéo-ludique dans sa forme la plus pure. Les finalistes de cette compétition internationale de jeux indépendants seront accessibles au public, pendant toute la durée du Festival. Comme chaque année, l’un d’entre eux sera récompensé de l’Octopix décerné par un jury. Il sera composé de : Doc Géraud (youtubeur, ancien game designer pour Ubisoft), Matthieu « Boulapoire » Hurel (sourcier pour Plug in Digital et Playdius, ancien journaliste Gamekult), Sophie « Force Rose » Krupa (journaliste JV le Mag et chroniqueuse pour le podcast ZQSD) et Bounthavy Suvilay (auteure de l’ouvrage IndieGames).

 

Une sélection de jeux retro, en lien avec la thématique « Femmes » de cette 11ème édition du FEFFS, permettra de (re)découvrir les grands personnages féminins de l’histoire du jeu vidéo.

 

Des bornes permettront également et une nouvelle fois de jouer aux grands classiques de l’arcade.

 

27 juin 2018

VR FILM CORNER

Attaché depuis plusieurs années à la diffusion d'oeuvres en réalité virtuelle, le FEFFS proposera une nouvelle sélection internationale de films en VR. Comme chaque année, ce florilège d'oeuvres originales et immersives permettra au public de découvrir l'étendu de la créativité des productions VR dont les modes de narration bouleversent le cinéma traditionnel. Les festivaliers pourront ainsi découvrir ces oeuvres en libre accès pendant toute la durée du Festival.

 

CONFÉRENCES

Les Mondes virtuels : du MMORPG à la VR

Invités : Yann Minh, Patrick Schmoll – Dimanche 16 septembre 2018

Les mondes virtuels et alternatifs prolifèrent sous des formes toujours plus variées. Du jeu vidéo en ligne à l’émergence de la réalité virtuelle, le cyberespace modifie nos imaginaires et nos identités. Deux explorateurs de ces nouveaux mondes seront présents pour en parler : Yann Minh (artiste numérique et père de la cyberculture en France) sera accompagné de Patrick Schmoll (anthropologue ayant travaillé sur les communautés en ligne).

 

Manga et jeu vidéo : un destin croisé

Invités : Bounthavy Suvilay, Alt236, Rufio – Mercredi 19 septembre 2018

Le manga, et par extension l’animation japonaise, ont un destin croisé avec le jeu vidéo. Des adaptations aux reprises de motifs, la sortie en janvier de Dragon Ball FighterZ a réveillé cette petite histoire d’influences. Quels liens unissent ces médiums ? Pour en discuter, trois invités : Rufio (youtubeur et membre du NESblog) Bounthavy Suvilay, et Alt236 (youtubeur passionné de culture pop).

 

Jeux vidéo indépendants : la guerre des consoles ?

Invités : Nicolas Turcev, Thomas Altenburger, Oscar Barda – Vendredi 21 septembre

Depuis une dizaine d’années, les gros constructeurs se disputent les petits jeux. Super Meat Boy, Stardew Valley ou encore Undertale trouvent une place sur les consoles de salon pour toucher un nouveau public. Récemment, c’est la Switch de Nintendo qui est devenue le nouveau porte-étendard du jeu indépendant. Pour en témoigner, Nicolas Turcev (journaliste et auteur pour Third Edition) Thomas Altenburger (cofondateur du studio Flying Oak) et Oscar Barda (curateur pour la plate-forme Blacknut et game designer pour Them Games).

 

ÉVENEMENTS

Concert : Elevn – Samedi 15 septembre

Pour inaugurer la section Jeu Vidéo et Réalité Virtuelle, un concert du groupe Elevn réunira les amateurs de synthwave et d’horreur. Avec seulement une basse et un ordinateur, les deux musiciens produisent un son électro saturé, faisant référence au cinéma de genre et aux sonorités vidéoludiques.

Nocturne « Survival Horror » –

 

Vendredi 21 septembre

L’épouvante s’invite au Shadok pour une nocturne spéciale jeux vidéo d’horreur. Au programme : jeux d’épouvante sur grand écran, jeux d’horreur en réalité virtuelle, cosplays et une ambiance toute particulière.

 

Exposition Artistique – Yann Minh

En collaboration avec le Shadok, le FEFFS accueille cette année Yann Minh, artiste numérique, pour une résidence artistique ainsi qu’une exposition qui lui fera suite. En près de quarante ans de carrière, l’artiste est devenu l’une des figures de proue de la cyberculture française, en traitant du transhumanisme, de nos identités numériques et des canaux d’informations. Il entrera en résidence au Shadok début septembre et exposera ses œuvres pendant toute la durée du Festival.

 

(Communiqué de presse)

INDIE GAME CONTEST 2018

Voir les commentaires

Festival Numerik Games

Festival Numerik Games

Festival Numerik Games

 

Un festival qui va vous en mettre plein les sens, et dont la programmation artistique a été confiée à la Maison d'Ailleurs !

 

« Numerik Games » exploite toutes les facettes du numérique et la musique électronique est une des facettes importantes de la création digitale !

 

Venez écouter les DJ’s suisses et internationaux ; et dansez au rythme effréné de leurs sons digitaux ! Une scène extérieure gratuite à tous, une scène « after » pour faire la fête jusqu’au bout de la nuit : il vous en faut vraiment plus ?

 

Le festival « Numerik Games » est un festival tout public dédié à l’art numérique, qui se tiendra les 2, 3 et 4 septembre 2016 à Yverdon-les-Bains.

 

Résolu à vous en mettre plein les yeux, « Numerik Games » aspire à valoriser le digital à travers les différents champs qu’il peut couvrir : économique, musical, culturel, artistique, patrimonial, académique et associatif.

 

Que vous soyez petits ou grands, geeks ou pas geeks, passionnés ou simplement curieux, le festival vous réserve un programme débordant d’originalité. Entre spectacles et ateliers, vous allez vous régaler !

 

En quelques mots, « Numerik Games » c’est :

 

•Des scènes extérieures accessibles gratuitement

 

•Des scènes intérieures accessibles avec un bracelet payant

 

•Deux after électro avec des DJ’s suisses et internationaux

 

•Des scènes « jeux vidéo » (indépendants, rétrogaming, e-sport)

 

•Des performances et des expositions inédites

 

•Des scènes dédiées aux professionnels (showrooms, conférences)

 

•Deux concours de cosplay sur une scène de théâtre authentique

 

•Des animations et ateliers tout public

 

•Un brunch familial le dimanche

 

•Une ambiance dynamique et chaleureuse

 

Horaires du festival

 

Vendredi 2 septembre :

17h – 22h (festival) /

22h – 06h (after)

 Samedi 3 septembre :

10h – 22h (festival) /

22h – 06h (after)

 Dimanche 4 septembre :

10h – 16h

 

Organisation et acteurs

 

L’association « Numerik Games », créée en janvier 2016 et regroupant plusieurs institutions phares de la région, assure le suivi et la pérennité de la manifestation et cherche de nouveaux partenaires intéressées au succès et au développement des Numerik Games.

 

Les membres de son comité sont :

•Anne Gillardin (présidente), directrice opérationnelle de la HEIG-VD (Haute Ecole d’Ingénieurs et de Gestion du Canton de Vaud)

 

•Jean-Marc Buchillier (trésorier), directeur de l’ADNV (Association pour le Développement du Nord Vaudois)

 

•Laurent Gabella (secrétaire), président de la SIC (Société Industrielle et Commerciale d’Yverdon-les-Bains et région)

 

•Marc Atallah (membre), directeur de la Maison d’Ailleurs

 

•Sandy Wetzel (membre), directeur d’Y-Parc

 

La direction artistique du festival est assurée par Marc Atallah, directeur de la Maison d’Ailleurs.

 

La manifestation est soutenue et portée par la Ville d’Yverdon-les-Bains qui en assure la direction logistique via son responsable marketing, Danilo Pierotti.

 

(Communiqué de presse)

Voir les commentaires

Présences d’Esprits #82

Présences d’Esprits #82

 

Plongez en compagnie de Jasper Fforde et découvrez les mots-fiction et le novum. Vous rencontrerez l’inévitable Jacques Fuentealba, discuterez de Geekopolis, tout en feuilletant de vieux fanzines.

 

Avis de parution (hiver 2015)

 Présences d’Esprits #82

 52 pages N&B + 4 pages couleur

 5 euros

 

 Sommaire :

 

Couverture : Thibault Colon de Franciosi

 

• Dossier : Le novum et les mots-fictions

• Dossier : Jasper Fforde

 

• Confessions : Jacques Fuentealba

 

• Nouvelle : Nono de Renaud Balleyguier

 

• Interview : Geekopolis

 

• Vieux fanzines : Le Petit Silence illustré

 

• Burger ou sushi : House Of Secrets

 

• Article : American Horror Story

 

• Article : Purgatoire

 

Et les rubriques habituelles : Des nouvelles de la Galaxie !, Lectures, BD, Jeux, Visions, Illustrations…

 

Pour commander ce N° ou d’anciens numéros, ainsi que ceux d’A.O.C suivez le lien ci-dessous.

Voir les commentaires

Gaming Madness Days BIFFF 2015

Gaming Madness Days

BIFFF 2015

 

 

Le BIFFF organise cette année, des tournois de jeux de rôles « Madness », les aficionados des jeux de rôles, peuvent y participer en s’inscrivant d’avance.

À vos manettes !

Et bonne chance.

 

 

Agenda des Tournois :

•7 Avril : Tournoi de Left For Dead – Outpost – 14h à 21h

•8 Avril : Tournoi de Speedrun de jeux Survival Horror – Hyperion – 14h à 21h

•9 Avril : Une rétrospective des jeux d’horreur de Atari à Xbox One – Schrodigner’s Cat – 14h à 21h

•10 Avril : Tournoi de Sunset Overdrive – EGO – 13h30 à 21h

•13 Avril : Tournoi de Super Smash Bros avec des règles fantastique et cosplay – Game-In Manga Café – 14h à 20h

•14 Avril : Première Européenne de Game Loading : Rise Of The Indies + Masterclass autour du Indie Gaming + Remise des prix – BIFFF – 15h à 18h

•16 Avril : Une nuit de Jeux de société Zombies organisé par la Brussels Games Fesitval – La Table – 22h à 4h

Pour les inscriptions veuillez-vous adresser aux organisateurs des tournois.

 

Vous trouvez leurs liens ici :

Voir les commentaires

Japan Touch Haru 2015

Japan Touch Haru 2015

Communiqué de presse N°1 - Lyon,

Japan Touch Haru 2015

Le festival des cultures Geek et Manga !

 

 

 

Asiexpo présente la seconde édition de la Japan Touch Haru, le festival des cultures Geek et Manga, qui s’installe au Double Mixte (Lyon-Villeurbanne) le week-end du 11 et 12 avril 2015.

 

« La Japan Touch Haru, c’est un lieu d’échanges incroyables. Un événement qui arrive à réunir des personnes totalement inconnues » explique Marie, fan de Manga. « A la différence de la Japan Touch, dédiée à la culture nipponne, la Haru ravit les fans du Japon mais aussi les Geeks avec du High Tech, de l’imaginaire et l’univers des Youtubers », poursuit Jonathan, père de famille et féru d’informatique.

 

Pour cette nouvelle édition, la convention lyonnaise reste fidèle aux attentes de ses visiteurs, mêlant ainsi le Japon à l’univers Geek, inspiré par la culture Nord-Américaine. Le mot d’ordre de la Haru 2015 est « surprendre ». Surprendre les habitués mais également les plus curieux en programmant des animations inédites. Comme le Trollball, sport médiéval-fantastique qui mêle avec humour rugby et combats d’épée ou les Cartonnades, combat d’armures confectionnées uniquement en carton ! La Haru accueille également les 4 rockeuses de GangLioN, véritable phénomène au Japon, pour leur premier concert en Europe ! Et le Naheulband avec les créateurs du Donjon de Naheulbeuk.

 

Autre nouveauté : une salle entièrement dédiée au monde de l’imaginaire. Une invitation à voyager dans le temps avec des exposants médiévaux-fantastiques et des auteurs, mais aussi la découverte du monde enchanté du Steampunk : un art de vivre tout droit sorti d’un roman de Jules Verne. « Cette convention est pour moi le moyen de me déconnecter du train-train quotidien. On en devient vite accro », s’exclame Maëlle, fan de la première heure.

 

D’autres surprises attendent les visiteurs : des concours (cosplay, chant, danse, webséries, game dev), des animations autour des jeux vidéo, des expositions de vaisseaux spatiaux dignes de Star Wars, des conférences sur l’univers Geek, ainsi qu’un Web Corner. « Ce que j'aime dans cette convention c'est que l'on créé de nouvelles amitiés et on passe de très bons moments. Je trouve même que la Japan Touch Haru est plus conviviale que les grosses conventions Geek », souligne Bianca. Un rendez-vous incontournable pour les initiés et pour les familles !

 

Infos Pratiques

 

Asiexpo Association

9 quater rue de Montbrillant

69003 Lyon

Voir les commentaires

Frédéric Dorne entretient

Frédéric Dorne entretient.

 

Bonjour,

Frédéric Dorne, c’est sérieux a 28 ans de se passionner comme ça pour les jeux de rôles ?

Bonjour, C’est trop gentil de me donner 28 printemps, mais en fait, j’ai 28 ans de jeu de rôle ! Et pour répondre à ta question, non ce n’est pas sérieux de se passionner pour un jeu, mais je ne suis pas très sérieux moi-même alors j’en ai fait mon métier ! 

 

Stéphane Dubois,

Tu es tombé à quel âge et comment dans la marmite des jeux de rôles, serais-tu cousin avec Obélix ?

 

Frédéric Dorne,

 Je suis tombé dans pas mal de marmites quand j’étais petit (jdr, wargame, GN), mais jamais dans celle de la potion magique, dommage… Je suis tombé dans celle du jeu de rôle à 12 ans, au retour des vacances de Noël.

Un ami avait reçu un jeu de société génial, offert par sa grand-mère qui avait trouvé ça dans un super marché (véridique, à cette époque antédiluvienne, dans les années 80, les grand-mères achetaient des jdr en cadeau et les boîtes se trouvaient en supermarché !). Il s’agissait de l’œil Noir et la première partie m’a rendu accro immédiatement, je n’ai jamais arrêté.

 

Stéphane Dubois,

Tu as l’air d’aimer dans tes créations les zombies, pourquoi ce choix, morts ils ne peuvent pas protester sur ce que tu leurs faits subir dans tes jeux ?

 

Frédéric Dorne,

Il y a beaucoup de ça ! Mais également, mon premier film vu au cinéma était un film de mort-vivant, on va donc dire que c’est une passion qui remonte assez loin, du coup ! J’aime beaucoup les histoires qui font frissonner et le jeu de rôle se prête à merveille à ça. Et comme je considère que les peurs les plus viscérales tournent autour de la crainte de se faire dévorer ou de voir un mort revenir à la vie, il était naturel que mes jeux regorgent de zombis et de monstres.

 

Stéphane Dubois,

Redevenons sérieux, tu quoi comme formations, quel est ton parcourt professionnel. En quoi cela a –il influencer tes créations de jeux de rôles.

 

Frédéric Dorne,

Après pas mal d’hésitation, j’ai finalement décroché un diplôme de monteur pour la TV et le cinéma et j’ai bossé dans le milieu près de dix ans. Ensuite, j’ai fait webmaster, graphiste, concepteur multimédia, PAO… J’ai gardé de mes années cinéma un goût immodéré pour le 7ème art et mes jeux s’en ressentent, ils sont souvent très visuels et chaque scénario de jdr a de fortes affinités avec un scénario de long métrage.

 

Stéphane Dubois,

Pourquoi avoir créé ce Web Tv dédiée uniquement aux jeux de rôles, peux-tu nous en parler. Un beau jour, un ami rôliste m’a dit qu’il ne parvenait pas à expliquer à ses proches ce qu’était le jdr. A cette époque (2006), il n’y avait encore aucune définition satisfaisante du jdr et la vidéo devenait enfin possible sur le web… J’ai donc allumé ma caméra et j’ai mis en image la première vidéo : qu’est-ce que le jdr ? Elle a été tout de suite bien accueillie, j’ai donc enchaîné sur une deuxième, puis une troisième… C’est pour cela que JdR TV est orientée exclusivement sur le conseil et la découverte du milieu du jdr, car elle n’a été conçue au début que pour répondre au besoin de présenter le jdr aux néophytes 

 

Stéphane Dubois,

Tu la fais seul ? Quels sont les développements prévisibles de ce Web TV ?

 

Frédéric Dorne,

A part un peu de relecture de mon épouse bien aimée, toutes les vidéos en ligne sont réalisées sans aide extérieur. J’ai essayé de faire évoluer la webtv l’année dernière avec une émission type plateau TV de presque une heure, sur un thème. J’y avais invité le rédac chef des Chroniques d’Altaride, un auteur de jeu et un blogger, mais l’alchimie ne s’est pas faite et l’émission ne marchait pas.

 

Un jour je la remanierais pour la rendre plus sympa, mais, pour l’instant, seules les prises ratées et les fous rire sont en ligne. La plus probable évolution sera de passer d’un hébergement privé à Youtube, dès que j’aurais un peu le temps de me pencher dessus.

 

Stéphane Dubois,

D’où t’es venu l’idée de créer « Friday Night’s Zombi » quels y sont les influences, y compris le moins décelable aux départs.

Frédéric Dorne,

J’ai toujours aimé les films de zombis marrants et j’avais totalement accroché sur Le retour des mort-vivants (sorti en 1987 je crois). J’ai écrit un jdr pour rendre cette ambiance dans la foulé et j’y ai joué à plusieurs reprises. Mais revivre le jour où les morts se relèvent (le moment le plus critique avec nos amis zombis), demandait de repartir de zéro avec des nouveaux personnages et un nouveau décor à chaque fois, c’était lassant et plus proche du jeu de société. C’est là que l’étincelle a jailli : et si les morts se relevaient tous les vendredis soirs, à heure fixe ? C’est delà qu’est venu le concept du jeu, il m’a suffit d’y glisser une cause originale et pas mal de guerre froide. Lorsque j’ai commencé à rédiger le jeu pour l’édition, en 2012, j’ai largement replongé dans les livres et films qui sont à l’origine du jeu (World War Z, le livre de Max Brooks, les films Le jour des mort-vivants, La nuit des mort-vivants, Le retour des mort-vivants donc, Shaun of the dead, Zombi…).

 

Stéphane Dubois,

Tu peux nous parler également de « Scenari » et de son concept. 

 

Frédéric Dorne,

En 2011, je me suis retrouvé embarqué dans l’aventure JdR Editions : une société d’édition de jeu de rôle français (pas de traduction ou d’import) et il nous fallait un premier produit. Après des années d’écriture de scénarios et de campagnes, j’avais des centaines de parties prêtes à jouer. J’ai trié les meilleures et l’idée de proposer un recueil de 52 scénarios pour tous les jeux medfan est venue naturellement. Le travail de réécriture et de coordination de mes aventures et de celles des autres auteurs a été énorme. Chaque scénario a été présenté de la même façon, avec ses plans pour le MJ et ceux pour les joueurs, des illustrations couleurs, une idée pour développer une suite (oui, au total, il y a 104 idées dans ce bouquin !) et une progression naturelle mais pas du tout imposée entre chaque aventure. Le livre contient du coup pour tous les goûts : des dizaines de one-shot, plusieurs campagnes et une quête musclée. Un monde simple, proposé pour les jeux sans univers, a même été intégré au livre ! Au bout de 6 mois de travail acharné, le gros bouquin de 400 pages était né et a tout de suite plu : il est en rupture de stock pour l’instant (disponible aussi en PDF) ! Le concept est simple : un MJ peut proposer une partie pour son jeu à lui sans aucune préparation ou modification ou presque (un système interne avec toutes les tables de conversion est prévu et des conseils guident les débutants et vétérans). En moins d’une heure de lecture d’un scénario pris totalement au hasard parmi les 52 proposés, le MJ peut embarquer ses joueurs à l’assaut du château décapité ou dans la chasse au démon Nalul.

 

Stéphane Dubois,

Tu viens de voir un jeu de rôle steampunk être édité, peux-tu nous en parler ?

 

Frédéric Dorne,

 SteamShadows, le rêve de Sir Stockwell est un jeu que je voulais voir édité depuis longtemps ! C’est un univers sombre où les fantômes sont légions et trompent la population pour se repaître de l’énergie des vivants en deuil. En plus des revenants, des monstres sanguinaires et des créatures vouées à la destruction de l’humanité sont manifestement liés aux machines à vapeur inventées par le génial Stockwell. Pour se débarrasser des créatures, le savant a formé des tueurs de monstres discrets qui utilisent la plus étrange vapotechnologie partout dans le monde : dans les rues de Londres, les jungles perdues ou sur des dirigeables de guerre. Epouvante, pulp et action se combinent dans un monde victorien transformé par la vapeur, la cupidité des nations et l’influence insidieuse des monstres. Après un gros succès en souscription, le très joli livre (et très épais : 480 pages) est enfin en boutique. J’adore cet univers uchronique à la fois léger et noir et j’ai pris un réel plaisir à concevoir des règles qui permettent de créer n’importe quelle machine, de l’ombrelle volante à l’armure intégrale de vigilant (les super-héros de SteamShadows).

 

Stéphane Dubois,

Tu peux nous dire ce que tu penses d’autres formes de jeux proche des jeux de rôles par exemple le GN.

 

Frédéric Dorne,

J’ai tout essayé, par curiosité et j’ai écris quelques murder, un killer et même un GN. Il s’agit d’autres jeux, qui chacun apportent un plaisir de jeu différent et étrangement complémentaire et tous m’ont emballé. Je conseille donc à tout rôliste de s’essayer à une soirée enquête ou de prendre une arme en mousse et d’aller courir en forêt !

 

Stéphane Dubois,

D’autres projets dans ton escarcelle ? J’ai écris de nombreux jeux de rôles qui sont en attente d’édition, le prochain est HOMEKA, où les joueurs tentent de survivre sur une planète dévastée par une exploitation intensive, à bord de vieux mékas militaires réparés depuis des années, parfois avec de la bande adhésive ! Un mélange de Mad Max et de Serenity, mais avec des robots de 15 mètres de haut  Il devrait sortir en début d’année, mon prochain projet est donc déjà sur les rails...

Biographie et Bibliogaphie

JdR Editions

Chargé de communication multimédia chez FFKaraté

Mairie d'Eaubonne

CTM – Debrie

Digital Group

Études et formations BTS Audiovisuel

Auteur de :

SteamShadows,

Friday Night's Zombi et co-auteur de Scenarii (recueil de 52 scénarios complets de jeu de rôle médiéval fantastique prêt à jouer, JdR Editions).

Frédéric Dorne entretient
Frédéric Dorne entretient
Frédéric Dorne entretient

Voir les commentaires

R.T.S « Respect Ton Six » Octogones 2014

R.T.S « Respect Ton Six »

Octogones 2014

 

Stéphane Dubois,

Bonjour Thomas,

Tu es l’un des responsables de l’Association R.T.S, que signifient ce sigle et pourquoi ce choix ?

 

Thomas,

R.T.S signifie « Respect Ton Six », sait tirer d’une vieille légende du monde des jeux, ou le 6 était sensée portée malchance au joueur. Il s’agit donc d’un clin d’œil à cette superstition.  Suis les règles et assume tout ce qui se passe.

 

Stéphane,

Depuis quand existe l’association R.T.S « Respect Ton Six ».

 

Thomas,

Les origines de R.T.S « Respect Ton Six », remonte à très loin, les membres on changer, sait une confrérie ancienne qui évolue au fil du temps avec des membres qui partent d’autres qui arrivent.

 

Le relais se passe de membre en membre, les membres fondateurs ont plus ou moins vaqué à d’autres occupations.

 

Un noyau dur des origines qui survit de quelques passionnés.

 

Nous sommes essentiellement sur Lyon et numériquement autour d’une vingtaine. Notre siège est à la Mairie du 7eme arrondissement ou une salle nous est prêtée par la municipalité.

 

Nous avons des contacts avec des associations similaires sur la région et au-delà.

 

Nous organisons un grand nombre de tournois de figurines, nous sommes l’organisateur principal de la communauté Ward machines dans nos effectifs, nous faisons surtout de jeux de figurines, mais pas historique.

 

Stéphane,

Comment définirais-tu le jeu de stratégie par rapport à celui de « figurines » ?

 

Thomas,

Le  jeu est stratégique, mais la figurine apporte une autre dimension, un peu plus visuel, mais aussi un peu plus stratégique par le placement, car le placement est libre, car on n’a pas de cases dans le plus grand des cas.

 

La stratégie a donc une dimension et chaque figure étant différentes, à son propre profil, ça donne un visuel également plus intéressant, on peut composer son armée et cela vas revenir un des aspects importants du jeu, de la partie.

 

Stéphane,

Vous êtes présent aux « Octogones » depuis le début ?

 

Thomas,

Oui, nous faisons partie des associations qui font partie depuis le début du pôle « Figurine », TAZE est à la fois membre de notre association et responsable de TROLLUNES qui gèrent l’espace figurine au sein des OCTOGONES. Nous gérons en partie le pôle figurine.

 

Nous disposons d’une bonne communauté « Infinity ».

 

Stéphane,

Vos activités dans l’avenir ?

 

Thomas,

Nous organisons des tournois autour des figurines à notre local, avec des jeux de figurines plus confidentielles que les plus célèbres. Ce n’est pas de gros évènements, mais cela nous permet de promouvoir les jeux de figurines plus confidentiels.

 

L’on devrait organiser un tournoi de « Buschido » dans un avenir, plus ou moins proche.

 

 Nous avons une bonne communauté qui émerge, avec des participants venant d’assez loin et plus particulièrement de Grenoble, de Lyon…

Voir les commentaires

Communiqué de presse commun du Festival international du Film Fantastique de Neuchâtel (NIFFF), de la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia et de la FONDATION SUISA.

Neuchâtel, le 10 juillet 2013

 

« Call for Projects: Swiss Games 2012/2013 » : le palmarès !

Le Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel, la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia et la FONDATION SUISA sont heureux d’annoncer le palmarès du « Call for Projects: Swiss Games 2012/2013 ». A l’issue de la cérémonie officielle qui s’est déroulée hier soir a eu lieu, devant un public nombreux, la remise des prix en présence des différents jurys, des représentants des institutions organisatrices et des développeurs des sept jeux lauréats. La soirée s’est poursuivie par le vernissage de l’exposition consacrée aux jeux sélectionnés que le public a dès lors pu découvrir et tester.

 

 

Palmarès

Le jury international disposait d’un crédit-cadre de CHF 150’000, chaque projet pouvant se voir attribuer au maximum 50’000 CHF.

 

Composition du jury international :

 

MALTE BEHRMANN, ALLEMAGNE, PRÉSIDENT DU JURY ,

Secrétaire général de l’Association Européenne des Développeurs de Jeux vidéo (EGDF), avocat et enseignant

 

C FROM SUPERBROTHERS, CANADA ,

fondateur de Superbrothers HQ

 

DEBORA FERRARI, ITALIE

  commissaire d’exposition, critique d’art et créatrice de la Game Art Gallery

 

MARC BODMER, SUISSE,

juriste et journaliste spécialiste des médias numériques

 

LYN M, SUISSE,

interprète, auteure et co-compositrice du groupe Aloan

 

Parmi les 43 projets au concours, les cinq membres du jury international ont fixé leur choix sur sept projets (4 d’origine suisse-alémanique et 3 romands) auxquels ils ont accordé les soutiens suivants :

 

 

ANTYZ (iPhone/Android/iPad) , DNA Studios   

Soutenu par un gameplay amusant et rapide, le message que transmettent l‘intrigue et le scénario d’ANTYZ retient ’attention, grâce notamment aux références aux études biologiques et paléontologiques durant la transformation d’’invisible stromatolite en insecte.

 

 

DONT KILL HER (Mac/PC, browser game) , Jérémy « Wuthrer » Cuany

 

DON’T KILL HER est simple et intimiste, enfantin tout en saluant l’Art Brut de Dubuffet, graphique mais tendant vers la peinture. Son style artistique nous ramène au cœur des meilleures traditions du design suisse et d’Europe centrale, sans perdre des yeux les autres formes d’art. Outre le style visuel cohérent et l’humeur musicale, on ne peut rester insensibles à son approche délicate et expressive.

 

DREI (iPad/desktop browser) – Etter Studio    

 

En plus d’un concept ludique à l’attrait universel et d’une présentation sophistiquée mais accessible, DREI offre une expérience collective dynamique. Aussi essentiel que le rationalisme abstrait, aussi absolu que le minimalisme, l’art de DREI nous mène vers le meilleur de l’abstraction géométrique en y insérant des citations issues de cultures diverses.

 

 

JOURNEY OF A ROACH (Mac/PC), Koboldgames GmbH

Dans la lignée du graphisme et de l’animation contemporains, l’art de JOURNEY OF A ROACH nous ramène aux œuvres de Henry J. Darger et associe les visions d’un Odilon Redon aux observations scientifiques des entomologistes. La possibilité de grimper aux murs et aux plafonds donne une tournure inattendue à l’aventure, le tout s’appuyant sur une présentation élégante et un game design solide.

 

 

MIRAGE (Mac/PC/iPad) – Mario von Rickenbach, Andi Bissig  

Mélange exquis de surréalisme et de mondes imaginaires, de Goya à Max Ernst, MIRAGE est un jeu extrêmement artistique qui cite de plus avec élégance des films tels que A Clockwork Orange ou Blow-Up. Il ouvre la voie à une nouvelle ère de game design, influencé par le cinéma et l’art.

 

NED& TED (Mac/PC) , Simon Kovatsch, Marc Gruber 

NED& TED offre une plongée dans un style visuel à la fois fou et attrayant, une mécanique bien huilée et un gameplay au rythme accrocheur. Grâce à une implémentation réussie du mode de jeu coopératif, deux personnages peuvent être maniés en simultané. Entre cubisme, dadaïsme et culture pop, NED& TED intègre également un rappel aux duos burlesques caractéristiques du cinéma muet du siècle dernier.

 

 

UNMEM (iPad/iPhone), CAUSE (Karian Foehr) 

Nous dépendons, aujourd’hui plus que jamais, de signes et de mot d’idiomes, transforme les signes en art et mène à une expérience surprenante. Ses références aux travaux de Nam June Paik, à certains aspects de l’Optical Art suisse et allemand, au minimalisme et au spazialismo font aussi d’UNMEM un fin témoignage.

 

////////

 

La FONDATION SUISA mettait en outre à disposition 15’000 CHF pour un prix destiné à la meilleure composition sonore originale.

 

 

Composition du jury de la FONDATION SUISA :

LYN M — interprète, auteure et co-compositrice/Aloan

ALAIN MONOD — musicien/Young Gods, Al Comet

MARCEL VAID — compositeur cinéma et théâtre

CHRISTOPHE CALPINI — compositeur, arrangeur et mixeur/Stade, Mobile in Motion

URS SCHNELL — directeur de la FONDATION SUISA

Parmi les sept projets retenus par le jury international, le jury de la FONDATION SUISA a choisi de remettre le prix de la meilleure composition sonore originale à :

 

UNMEM (iPad/iPhone) , Compositeur : Elliot Vaucher

La démarche artistique a particulièrement touché les membres du jury. La recherche de sons actuels et originaux donnent au jeu une personnalité forte et clairement définie mettant en valeur l’identité graphique si particulière d’UNMEM. La musique révèle une vraie volonté de recherche, d’innovation et complète parfaitement ce projet dont la cohérence a été pensée dans son entier. Au-delà du divertissement, l’univers sonore d’UNMEM vous emmène dans les recoins les plus abstraits de votre esprit.

 

Enfin, la société Miniclip SA a remis le Prix Miniclip Swiss Games, permettant ainsi au jeu primé de bénéficier d’une diffusion internationale sur la plateforme de la compagnie.

Composition du jury de la société Miniclip SA :

 

ALEX WILLIAMS —  Global Head of Games

CHRISTOPHER BERGSTRESSER — EVP & Commercial Director

RICARDO VLADIMIRO — Executive Producer, Mobile group

SAAD CHOUDR — VP Business Affairs

 

Parmi les sept projets retenus par le jury international, le jury de la société Miniclip SA a choisi de remettre le prix Miniclip Swiss Games à :

 

DREI (iPad/desktop browser), Etter Studio 

Le jury salue dans le jeu DREI un design épuré très typique du game design suisse ainsi que la qualité de l’implémentation du mode multi-joueurs qui correspond particulièrement à la philosophie de Miniclip.

 

Bilan des organisateurs

Les organisateurs se montrent extrêmement satisfaits de la tenue de ce second appel à projets qui fait montre non seulement d’un saut qualitatif par rapport à la première édition, mais aussi du professionnalisme toujours plus grand des différentes équipes de développeurs. Les lauréats ont jusqu’à juillet 2014 pour finaliser leur projet de jeux. Les organisateurs sont particulièrement heureux que le Call for Projects puisse servir de tremplin en vue d’une distribution internationale et de futures sélections dans des conventions. Cela démontre que la réputation du jeu vidéo suisse a désormais largement dépassé les frontières.

 

Le Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel (NIFFF) est fier d’avoir été mandaté pour organiser ce second appel à projets qui correspond tant aux activités développées depuis plusieurs années déjà dans le cadre du symposium Imaging The Future qu’à la programmation du festival.

 

La Fondation pour la culture Pro Helvetia poursuit quant à elle son engagement pour le jeu vidéo qu’elle considère comme un moteur de la création digitale, au croisement entre technologie, innovation et culture. Pro Helvetia annonce d’ailleurs la mise sur pied d’un nouveau concours qui se déroulera à Zurich en 2014.

 

La FONDATION SUISA est heureuse de pouvoir, grâce à son engagement dans les deux premières éditions du Call for Projects, réunir musiciens et producteurs de jeux vidéo afin de créer des synergies qui puissent révéler la qualité de la créativité suisse. La FONDATION SUISA entend également par-là rendre les différents partenaires et le public attentifs à la nécessité de préserver et respecter les droits d’auteurs et la propriété intellectuelle.

« Call for Projects: Swiss Games 2012/2013 » : le palmarès !

Voir les commentaires

Les personnalités marquantes de la 13ème édition

NIFFF 2013

 

 

Larry Cohen, Renny Harlin et Cliff Martinez côtoient la relève du cinéma suisse au NIFFF 2013 J-8 avant le coup d'envoi du Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel. La 13ème édition 0s’annonce riche en rencontres et découvertes. Après la présentation du programme complet et des premières qui ponctueront cette 13ème édition, survol des différentes personnalités qui feront vivre le festival et des conférences qui feront découvrir au public la face cachée des génériques de films et les processus de mise en musique.

Les personnalités marquantes de la 13ème édition

Larry Cohen, figure de proue du cinéma horrifique américain sera l’invité d’honneur de cette 13ème édition et viendra présenter une dizaine de ses œuvres les plus significatives, dont la fameuse trilogie It’s Alive, ainsi qu’un programme composé de trois des épisodes TV qu’il a scénarisés.

Les incontournables compositeurs américains Cliff Martinez (Drive, Only God Forgives) et Jeff Grace (We Are What We Are en compétition internationale) seront présents dans le cadre la rétrospective When music scores, ainsi que le compositeur suédois Johan Söderqvist (Tannöd, Insensibles), le français Marc Teissier Du Cros (Drive, Virgin Suicides) fondateur du label Record Makers et Laurent Guido, professeur à l’Université de Lausanne et grand spécialiste de la thématique.

Dans le cadre du nouveau programme très attendu Histoires du genre, les spectateurs auront la chance de rencontrer le cultissime cinéaste allemand Roland Klick qui viendra présenter deux de ses films qui borderont la projection de The Heart is a Hungry Hunter, un documentaire qui lui est dédié, réalisé par Sandra Prechtel, également présente.

Dans la prestigieuse compétition internationale, la réalisatrice française Marina de Van proposera Dark Touch, le réalisateur finlandais Renny Harlin (Die Hard 2, Cliffhanger, Deep Blue Sea) sera là pour présenter et défendre son dernier film The Dyatlov Pass Incident tandis que le producteur Raphaël Margules présentera en première mondiale Contracted. Le réalisateur thailandais Kongkiat Komesiri offrira quant à lui The Gangster dans la compétition New Cinema from Asia. Dans la section Ultra Movies, le réalisateur italien Federico Zampaglione proposera sa vision du Giallo avec Tulpa en première suisse.

Autre réalisateur présent à Neuchâtel, Yann Gonzalez dévoilera son premier long métrage, Les Rencontres d’Après Minuit.

Le Jury international

François Cognard, producteur français (Amer, Insensibles, L'Etrange couleur des larmes de ton corps) et Co créateur de la revue de cinéma Starfix, mènera un jury aux personnalités nuancées. A commencer par Orson Scott Card, l’un des auteurs essentiels de la littérature de science-fiction contemporaine (Le Cycle Ender) et invité spécial du forum littéraire New Worlds of Fantasy. Pour les épauler, Frederike Dellert directrice du Fantasy Film Fest, Jean-François Rauger, directeur de la programmation de la Cinémathèque française et auteur de plusieurs ouvrages sur le cinéma, Kim Newman, journaliste anglo-américain et rédacteur pour les revues Sight & Sound et Empire et auteur de nombreuses fictions (The Night Mayor, Bad Dreams). Ils auront la lourde tâche de départager 14 longs métrages en provenance de 9 pays.

Un festival en prise directe avec la création suisse

Dans le cadre de la compétition SSA/Suissimage de courts métrages helvétiques, une conférence très prisée permettra aux spectateurs de rencontrer la relève du cinéma suisse alors que la compétition internationale offrira pour la première fois deux films suisses en compétition et présentés par leurs réalisateurs, Der Ausflug de Mathieu Seiler et Chimères de Olivier Beguin.

L’annonce des lauréats du Call for project Swiss Games

2012/2013 donnera l’occasion de rencontrer l’avant-garde des développeurs de jeux vidéo suisses. Le forum littéraire New Worlds of Fantasy permettra de redécouvrir le fantastique dans son acceptation pluridisciplinaire : les nouvelles voies de la narration au cinéma seront explorées par Samuel et Frédéric Guillaume ainsi que Vincent Gessler. Les artistes lausannois Guy Meldem et Philippe Daerendinger proposeront une performance monumentale dans le cadre de Actual Fears, collaboration du CAN et du NIFFF.

Imaging The Future et son nouveau Jury VFX

A découvrir lors du symposium Imaging The Future, des intervenants prestigieux dont Henry Hobson (Snow White and the Huntsman, Rango, Robin Hood) qui proposera une réflexion sur son travail et l’art du générique de film, Scott Ross, general Manager chez LukasFilms et membre du Jury VFX avec Laurent Brett et Pascal Montjovent, qui décernera le prix Imaging The Future pour la première fois cette année, ou encore Bastien Grivet, concept artist et matte painter qui offrira un séminaire sur la cinématique de jeu, considérée entre cinéma et jeu vidéo.

affiche NIFFF 2013

affiche NIFFF 2013

Voir les commentaires

Communiqué de presse commun du Festival international du Film Fantastique de Neuchâtel (NIFFF),

de la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia

et de la FONDATION SUISA.
 

Neuchâtel, le 12 juin 2013

 

« Call for Projects: Swiss Games 2012/2013 » :

7 projets reçoivent un soutien !

 

Le Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel, la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia et la FONDATION SUISA, organisateurs du « Call for Projects: Swiss Games 2012/2013 », sont heureux d’annoncer que le jury international a choisi de soutenir le développement de sept projets. La cérémonie officielle, la remise du prix de la meilleure composition sonore originale, du Prix Miniclip ainsi que le vernissage de l’exposition consacrée aux jeux sélectionnés auront lieu à Neuchâtel le 9 juillet, dans le cadre du symposium Imaging The Future organisé par le Festival International du Film Fantastique (NIFFF).


Sept projets sélectionnés

En septembre 2012, le Festival international du Film Fantastique de Neuchâtel (NIFFF), la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia et la FONDATION SUISA ont lancé conjointement le « Call for Projects : Swiss Games 2012/2013 », un appel à projets pour jeux vidéo suisses novateurs répondant à des exigences artistiques. Pour cette seconde édition, le jury disposait d’un crédit-cadre de CHF 150'000, chaque projet pouvant se voir attribuer au maximum CHF 50'000. La FONDATION SUISA mettait en outre à disposition CHF 15'000 pour un prix destiné à la meilleure composition sonore originale.

 

Soulignant la qualité et la diversité des 43 projets au concours, les cinq membres du jury ont clos le processus de délibération les 18 et 19 mars derniers à Neuchâtel, fixant leur choix sur les sept projets suivants :

  • ANTYZ (iPhone/Android/iPad) – DNA Studios
  • DON’T KILL HER (Mac/PC, browser game) – Jérémy « Wuthrer » Cuany
  • DREI (iPad/desktop browser) – Etter Studio
  • JOURNEY OF A ROACH (Mac/PC) – Koboldgames GmbH
  • MIRAGE (Mac/PC/iPad) – Mario von Rickenbach, Andi Bissig
  • NED&TED (Mac/PC) – Simon Kovatsch, Marc Gruber
  • UNMEM (iPad/iPhone) – CAUSE (Karian Foehr)

Composition du jury international :

  • MALTE BEHRMANN, ALLEMAGNE, PRÉSIDENT DU JURY
  • – Secrétaire général de l’Association Européenne des Développeurs de Jeux vidéo (EGDF), avocat et enseignant
  • C FROM SUPERBROTHERS, CANADA –
  • fondateur de Superbrothers HQ
  • DEBORA FERRARI, ITALIE -
  • commissaire d'exposition, critique d'art et créatrice de la Game Art Gallery
  • MARC BODMER, SUISSE –
  • juriste et journaliste spécialiste des médias numériques
  • LYN M, SUISSE –
  • interprète, auteure et co-compositrice du groupe Aloan


Prix de la meilleure composition sonore originale et Prix Miniclip

Les sept projets, parmi lesquels quatre d’'origine suisse-alémanique et trois romands, sont également en lice pour le prix décerné à la meilleure composition sonore originale. Présidé par Lyn M (Aloan), le jury de la FONDATION SUISA accueillera de surcroît Alain Monod (musicien / Young Gods, Al Comet), Marcel Vaid (compositeur cinéma et théâtre), Christophe Calpini (compositeur, arrangeur et mixeur / Stade, Mobile in Motion) et Urs Schnell (président FONDATION SUISA).

 

Miniclip SA remettra quant à elle le « Prix Miniclip Swiss Games ». Le jeu primé bénéficiera d’une diffusion internationale sur la plateforme de la compagnie.

Les résultats seront connus lors de la cérémonie officielle du 9 juillet 2013.

Cérémonie et vernissage
La cérémonie de présentation des lauréats aura lieu à Neuchâtel le 9 juillet, à 18.00, au Théâtre du Passage, dans le cadre du symposium Imaging The Future organisé par le NIFFF.

Interviendront lors de cette cérémonie:
MARIO ANNONI, président de la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia
URS SCHNELL, directeur de la FONDATION SUISA
ANAÏS EMERY, directrice artistique du Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel
MALTE BEHRMANN, président du jury « Call for Projects : Swiss Games 2012/2013 »


La cérémonie sera suivie du vernissage de l’exposition « Swiss Game Selection 2013 », à travers laquelle le public pourra découvrir et tester les jeux récompensés
.

« Call for Projects: Swiss Games 2012/2013 »

Voir les commentaires

1 2 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Hébergé par Overblog