Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Articles avec #gore

couverture

couverture

Dead tube 3

Mikoto Yamaguchi,

Touta Kitakawa

 

Le Tome 3, dernier de la saga, est paru aux Éditions Delcourt/Tonkam, encore plus gore, plus pervers, plus sadique, il est surtout destiné, non seulement à un public averti, mais a de vrais amateurs de ce genre de manga très particulier.

 

Je le déconseille aux moins de 18 ans.

 

Ci-dessous les liens avec la bande-annonce et les précédents articles sur cette série.

 

Résumé :

Prêt à tout pour devenir riche et célèbre ? Deadtube est fait pour vous ! Tuez, filmez et c’est gagné… ou vous mourrez !

 

Deadtube. Les jeunes gens n’ont plus que ce nom de site de partage de vidéos à la bouche. En fonction du nombre de vues, il peut rendre n’importe qui incroyablement riche. Mais seuls les vidéos les plus trash, les plus humiliantes ou dangereuses intéressent les gens.

 

Accepter d’y participer, c’est prendre le risque de finir dernier et d’endosser tous les crimes réalisés par les autres prétendants. C’est à ce jeu morbide que vont jouer Mai et Tomohiro...

 

Auteurs : Mikoto Yamaguchi, Touta Kitakawa

Bande-Annonce du manga Dead Tube

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - Fantastique, Horreur, gore, Manga, BD, Bande dessiné

Dead tube 02

Dead tube 02

YAMAGUCHI Mikoto

KITAKAWA Touta

Delcourt/ TONKAM SEINEN

 

Le tome 2 s’avère encore plus trash que le tome 1, aussi  bien pour le scénario que le dessin, à réserver au fan du genre.Série prévue en 4 volumes par l’éditeur.Suivez le lien de l’article précèdent plus bas pour plus d’infos.

Je le déconseille au moins de 18 ans.

 

ISBN : 978-2-7560-8101-4 Scénariste : YAMAGUCHI Mikoto

Dessinateur : KITAKAWA Touta

Série : DEAD TUBE

Collection : DELCOURT/TONKAM SEINEN

 

Résumé

Prêt à tout pour devenir riche et célèbre ? Deadtube est fait pour vous ! Tuez, filmez et c’est gagné… ou vous mourrez !

 

Deadtube. Les jeunes gens n’ont plus que ce nom de site de partage de vidéos à la bouche. En fonction du nombre de vues, il peut rendre n’importe qui incroyablement riche. Mais seuls  les vidéos les plus trash, les plus humiliantes ou dangereuses intéressent les gens. Accepter d’y participer, c’est prendre le risque de finir dernier et d’endosser tous les crimes réalisés par les autres prétendants. C’est à ce jeu morbide que vont jouer Mai et Tomohiro…

 

 Auteurs : Mikoto Yamaguchi, Touta Kitakawa

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - Delcourt, dessinateur, Manga, BD, Bande dessiné, Horreur, gore, science-fiction, SF, Jeux (Role

Compétition International RAW GRAVE
Compétition International RAW GRAVE

 

Compétition Internationale

RAW GRAVE

 

Avec PET, l’un des films qui à ses chances dans cette compétition.

On comprend quand on voit personnage féminin principal que Julie Gayet est produit ce film, je pense en effet qu’elle aurait, et  nous aussi, l’interpréter si la différence d’Âge avec le rôle n’avait été si importante.

 

Garance Marillier est excellente, dans son interprétation elle est à la fois toute en nuance et convaincante.

 

Bien mis en scène, avec un scénario solide et une bonne photographie.

 

On peut regretter les deux dernières scènes qui ne rajouter que peu de choses à ce que veut  démontrer la réalisatrice/scénariste.

  

VENTES INTERNATIONALES Wild Bunch

 

Fiche artistique et technique : 

Réalisateur(s) : Julia Ducournau

Producteur(s) : Jean des Forêts, Julie Gayet, Nadia Turincev

Scénariste(s) : Julia Ducournau

Photographie : Jean-Christophe Bouzy

Montage : Jean-Christophe Bouzy

Musique : Jim Williams

Interprète(s) : Garance Marillier, Ella Rumpf, Rabah Nait Oufella

France, Belgique • 2016 • 1h38 • Français, sous-titres anglais

 

Résumé du film :

Le premier film de Julia Ducournau débute comme une chronique postadolescente classique. Une étudiante quitte sa famille et participe à des rites d’intégration au sein d’une prestigieuse école vétérinaire. Mais, dans Grave, il est surtout question de rupture, d’outrance et de catharsis. Le personnage, une jeune fille lisse et discrète, végétarienne convaincue, devient rapidement obsédée par la viande et se trouve guidée par sa sœur sur la voie du cannibalisme.

 

Le cinéma français ne nous avait plus habitué à tant d’audace. Grave est un film drôle, impertinent et provocateur qui balade son spectateur jusqu’à le plaquer pantelant dans son fauteuil.

 

 

 

 

Diffusion :

Vendredi 23 sept. à 20:00 St. Ex

Samedi 24 sept. à 18:15  St. Ex

 

 

 

 

Voir les commentaires

Apéro Zombie 2016 FEFFS

 

Nous commençons la publication de photos de l’Apéro Zombie 2016 du FEFFS.

 

D’autres séries seront publiées dans les jours qui viennent, pensez a vous inscrites aux newsletters, pour être sûr de ne pas les manquer, ainsi que les articles et entretiens que nous publions régulièrement tout au long de l’année, sur les genres de l’imaginaire.

 

Nous remercions, pour leur aide le service de presse du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg pour leur aide.

Série 1
Série 1
Série 1
Série 1
Série 1
Série 1
Série 1
Série 1
Série 1
Série 1
Série 1

Série 1

Série 2
Série 2
Série 2
Série 2
Série 2
Série 2
Série 2
Série 2
Série 2
Série 2
Série 2
Série 2
Série 2
Série 2
Série 2
Série 2
Série 2

Série 2

Série 3
Série 3
Série 3
Série 3
Série 3
Série 3
Série 3
Série 3
Série 3
Série 3
Série 3
Série 3

Série 3

Série 4
Série 4
Série 4
Série 4
Série 4
Série 4
Série 4
Série 4
Série 4
Série 4
Série 4
Série 4

Série 4

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - Zombie Walk Zombie parade, zombies, Vampires, Horreur, gore, Album, photos

COMPETITION CROSSOVERS OUTLAWS AND ANGELS

 

COMPETITION CROSSOVERS

OUTLAWS AND ANGELS

 

Francesca Eastwood (fille de qui vous savez) est l’actrice principale de ce western, cette jeune actrice née en 1993 a déjà une filmographie impressionnante à seulement 23 ans. Elle est l’élément porteur de ce film. Il est sûr que dans l’avenir, on la rêvera dans des rôles et des films de plus en plus importants, elle risque de vite dépasser son père.

 

Très réussis, aussi bien la mise en scène, que le scénario, avec une superbe photographie de Matthew Irving.

 

Il s’agit d’un très bon film que je ne serais que trop vous conseiller d’aller le voir a sa sortie en salle, ou si vous êtes présent à assisté à la séance dans le cadre du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg.

 

Je pense que ce film, à de grandes chance dans cette compétition.

 

 

 

Fiche technique et   artistique du film.

Réalisateur(s) : JT Mollner

Producteur(s) : JT Mollner, Rosanne Korenberg, Chris Ivan Cevic

Scénariste(s) : JT Mollner

Photographie : Matthew Irving

Montage : Christopher Robin Bell

Musique : Colin Stetson, Aleks De Carvalho

Interprète(s) : Chad Michael Murray, Francesca Eastwood, Madisen Beaty

 

USA • 2016 • 2h • Anglais, VOSTFR

VENTES INTERNATIONALES VMI Worldwide

 

Filmographie de Francesca Eastwood.

 

2016   Outlaws and Angels  Florence Tildon    

2015   Heroes Reborn - Saison 1 Episodes 2 - 3 - 4 - 7 - 8  Molly Walker   

2015   Kids vs Monsters  Candy Chance    

2014   Perception - Saison 3 Episode 7  Hallucination Modèle    

2014   Final Girl : La dernière proie  Gwen    

2014   Jersey Boys  Serveuse   

1995   Les aventuriers de l'or noir  Mary Day  

 

 

Filmographie de JT Mollner.

Outlaws and Angels   2016

The I Scream Man   2007

 

 

Jury crossovers

 

STÉPHANE LIBS,JÉRÔME MALIEN,SWEN DE PAUW.

 

 

Résumé du Film

 

En cavale, une bande de braqueurs à la gâchette facile trouvent refuge pour la nuit dans la ferme isolée d’un couple de fervents chrétiens et de leur fille adolescente. Bien loin de La petite maison dans la prairie, ils trouvent un jardin bucolique semé de haines familiales et de perversité. À mesure que la nuit avance, les serments de loyauté volent en éclats et d’autres liens se créent dans une confrontation morale brutale entre voleurs, assassins et hypocrites.

 

Les anges pataugent dans des eaux boueuses et les hors-la-loi frôlent le divin dans ce western intime et cynique sur fond de trahisons croisées, baignant dans une atmosphère mortifère qu’un fragile rayon de lumière parvient toutefois à égayer, puisque même les meurtriers peuvent rencontrer l’amour.

 

 

Rediffusion ;

Dimanche 25 sept. à 13:45 UGC

 

Outlaws and Angels Official Trailer #1 (2016) - Chad Michael Murray, Luke Wilson Movie HD

COMPETITION CROSSOVERS OUTLAWS AND ANGELS

Village Fantastique

Voir les commentaires

DARIO ARGENTO, invité d’honneur

DARIO ARGENTO, invité d’honneur

DARIO ARGENTO,

invité d’honneur

 

 

9ème

FESTIVAL EUROPÉEN DU FILM FANTASTIQUE DE STRASBOURG

DU 16 AU 25 SEPTEMBRE 2016

Dario Argento sera l’invité d’honneur.

 

Nous avons l’immense plaisir de vous annoncer que le maestro Dario Argento sera l’invité d’honneur de la 9ème édition du festival.

 

Après avoir débuté sa carrière notamment aux côtés de Sergio Leone en tant que co-scénariste de Il était une fois dans l’ouest, il va développer un style singulier, parfait mélange entre modernité et cinéma populaire, pour mettre en scène des thrillers et des films fantastiques qui le propulseront au rang des plus grands réalisateurs du genre.

 

Le maître du giallo donnera une Master class qui accompagnera une rétrospective permettant de revoir ses gialli ainsi que ses œuvres fantastiques les plus marquantes sur grand écran.

 

2016 sera décidément un très grand cru !

 

LA MASTER CLASS

La Master Class de Dario Argento aura lieu le samedi 24 septembre à 14h au cinéma Star St-Exupéry.

Elle sera encadrée par Jean-François Roger, directeur de la programmation de la Cinémathèque française, et sera suivie de la projection des Frissons de l'angoisse en version restaurée par la Cinémathèque nationale italienne.

 

LA RÉTROSPECTIVE

 

L’Oiseau au plumage de cristal avec Mario Adorf, Tony Musante, Suzy Kendall (1969)

 

Le Chat à neuf queues avec James Franciscus, Karl Malden, Catherine Spaak (1971 )

 

4 Mouches de velours gris avec Michael Brandon, Mimsy Farmer, Bud Spencer, Jean-Pierre Marielle (1971)

 

Suspiria avec Jessica Harper, Stefania Casini, Alida Valli, Joan Bennett, Udo Kier, Eva Axen, Miguel Bose (1977)

 

Ténèbres avec Anthony Franciosa, Daria Nicolodi, Christian Borromeo (1982) 

 

 

 

 

biographie et filmographie sommaire:

 Réalisateur Dario Argento est un réalisateur et scénariste italien né le 7 septembre 1940, à Rome. Wikipédia Naissance : 7 septembre 1940 (75 ans), Rome, Italie Enfants : Asia Argento, Fiore Argento Musique de film : Suspiria, Inferno, Zombie Livres : Paura, La sindrome, Les frissons de l'angoisse: un film de Dario Argento, Les Frissons de l'angoisse: Scénario du film Album : L'uccello dalle piume di cristallo

 

Filmographie

 Réalisateur

Cinéma

1970 : L'Oiseau au plumage de cristal (Drapeau de l'Italie L'uccello dalle piume di cristallo / The Bird With The Cristal Plumage)

 

1971 : Le Chat à neuf queues (Drapeau de l'Italie Il gatto a nove code /The Cat o'nine tails)

1971 : Quatre mouches de velours gris (Drapeau de l'Italie 4 mosche di velluto grigio Four Flies on Grey Velvet)

1973 : Cinq jours à Milan ( Le cinque giornate)

1975 : Les Frissons de l'angoisse (Drapeau de l'Italie Profondo rosso /Deep Red)

1977 : Suspiria

1980 : Inferno

1982 : Ténèbres (Drapeau de l'Italie Tenebre / Tenebrae)

1985 : Phenomena 1987 : Opéra (Drapeau de l'Italie Opera /Terror at the Opera)

1990 : Deux yeux maléfiques - segment Le Chat noir (Due occhi diabolici /i Two Evil Eyes)

1993 : Trauma

1996 : Le Syndrome de Stendhal (Drapeau de l'Italie La sindrome di Stendhal / The Stendhal Syndrome)

1998 : Le Fantôme de l'Opéra (Il fantasma dell'opera / Drapeau du Royaume-Uni The Phantom of the Opera)

2001 : Le Sang des innocents ( Non ho sonno / Sleepless)

2004 : Card Player Il Cartaio) 2007 : La Troisième Mère (La Terza madre / Mother of Tears) 2009 : Giallo

2012 : Dracula 3D

2015 : The Sandman

Télévision

 1973 : Testimone oculare (épisode 1 de la 1re saison de la série La porta sul buio)

1973 : Il tram (2e épisode de la 1re saison de la série La porta sul buio)

2005 : Jenifer (4e épisode de la 1re saison de la série Les Maîtres de l'horreur)

2005 : Aimez-vous Hitchcock ? (Ti Piace Hitchcock ? / Do you like Hitchcock)

2006 : J'aurai leur peau (Pelts - 6e épisode de la 2e saison de la série Les Maîtres de l'horreur)

Producteur

1978 : Zombie (film) (Dawn of the Dead), de George A. Romero

1985 : Démons (Démoni), de Lamberto Bava

1986 : Démons 2 (Démoni 2), de Lamberto Bava

1989 : Sanctuaire (La chiesa), de Michele Soavi

1991 : La Secte (La Setta) de Michele Soavi

 

Trilogie animalière

1.L'Oiseau au plumage de cristal (1970),2.Le Chat à neuf queues (1971),3.Quatre mouches de velours gris (1971)

« Trilogie des Enfers »

(ou « Les trois Mères) ] 1.Suspiria (1977) 2.Inferno (1980) 3.La Troisième Mère (2007)

Études, essais

 Dario Argento : sensualità dell'omicidio, Antonio Tentori. Alessandria : Edizioni Falsopiano, 1997, 196 p. (Falsopiano cinema ; 2) (ISBN 88-87011-09-5)

 

Les Frissons de l'Angoisse - Livret d'analyse, Jean-Baptiste Thoret, Wild Side Video, Paris, 2004

Dario Argento, magicien de la peur, Jean-Baptiste Thoret. Paris : "Cahiers du cinéma", 2002, 160 p. (Auteurs) (ISBN 2-86642-345-3)

Dario Argento : toutes les facettes de la créativité du "Maître de l'horreur", Vivien Villani. Rome : Gremese, 2008, 127 p. (Grands cinéastes de notre temps) (ISBN 978-88-7301-617-5)

Crime designer : Dario Argento et le cinéma, Bernard Joisten. Maisons-Alfort : Ère ; Paris : diff. Belles lettres, 2007, 154 p. (ISBN 978-2-915453-33-1)

Dario Argento : le montreur d'ombres, photographies présentées par Gérard Noël. Cahors : G. Noël, 1988, 31 p. (Horror pictures) (ISBN 2-9502269-2-2)

Dario Argento : acte 2, conception-éd., Gérard Noël. Cahors : G. Noël, 1988, 31 p. (Horror pictures) (ISBN 2-9502269-3-0)

Voyage au cœur des Ténèbres, Julien Astorino. Nancy : Wotan Editions, 2014, 192 p. ISBN 9781326061678

Dario Argento : le règne animal, Thibault Loucheux. Nîmes : Lacour-Ollé, 2015, 105 p. (ISBN 978-2-7504-4096-1)

 

Voir les commentaires

Tag Sion Sono Strasbourg2015
Tag Sion Sono Strasbourg2015

 

Tag

Sion Sono

Strasbourg 2015

 

Le réalisateur n’a pas  moins que sept films à son actif en 2015, plusieurs étant de grandes qualités, les organisateurs du Festival eurent du mal à sélectionner, l’un par rapport à l’autre.

On entre vite dans le « vif » du sujet, vif et saignant à souhait, sans rien déflorer du film, compté quand même une bonne centaine de morts, disons en 1 minute 30 chronos. Bref une bonne boucherie, mais aussi de la poésie et des jeunes filles en fleurs.

À la fois gore, bizarre, étonnant, curieux et poétique comme le sont souvent les films asiatiques et particulièrement japonais, c’est jusqu’as présent en compétition internationale, mon film préférer.

La fin est particulièrement bien amener, et on comprend enfin ou voulait en venir l’auteur du film.

A noté la bonne photographie, et un tres bon scénario.

Vous trouverez ci-dessous la biographie/filmographie de Sion Sono.

 

 

Réalisateur(s) : Sion Sono Producteur(s) : Masayuki Tanishima, Ryuichiro Inagaki, Takahiro Ohno Scénariste(s) : Sion Sono Photographie : Maki Ito Montage : Junichi Ito Interprète(s) : Reina Triendl, Mariko Shinoda, Erina Mano

 

Résumé du film :

Tag s’ouvre sur un tourbillon de scènes mêlant à merveille le gore et le poétique. En un éclair de seconde, la vie d’une écolière insouciante bascule à tout jamais. Commence alors pour elle un voyage frénétique au cœur d’obscures réalités parallèles où règnent le désordre et la violence, et où la sensualité féminine est exacerbée.

 

À travers ses deux héroïnes, Mitsuki et sa copine Izumi, Sion Sono confère cohérence et profondeur à ce film qui, autrement, aurait pu n’être qu’une incursion divertissante dans un surréalisme particulièrement déjanté. Il parvient ainsi à faire de Tag un témoignage touchant de notre consternation face au chaos de la vie. « La vie est comme une plume qui tombe », dit Izumi, « et personne ne sait où elle finira par atterrir. Tout ce qu’on peut faire, c’est la berner en allant là où elle ne nous attend pas ». Et c’est précisément ce qui se passe à la fin du film.

 

 

Dimanche 27 septembre à 14h

 

STAR

Biographie et filmographie du réalisateur :

 

Sion Sono (園子温, Sono Shion?) est un écrivain, poète, réalisateur et scénariste japonais, né en 1961 à Toyokawa, dans la préfecture d'Aichi. Il est principalement connu en Occident pour les films qu'il a réalisé après la sortie de Suicide Club (2001), notamment Noriko's Dinner Table (2006), Love Exposure (2008) ou Cold Fish (2010). Cite  également Babe 2, le cochon dans la ville de George Miller comme son film préféré.

 

Bibliographie[

1993 : Tokyo GAGAGA

2000 : Introduction to Novel Current Poetry on Bath Time (Furo de Yomu Gendai Shi Nyūmon)

2002 : Statute Police (Jikō Keisatsu) (Coauteur)

2002 : Suicide Circle: The Complete Edition (Jisatsu Saakuru: Kanzenban)

2005 : Into a Dream (Yume no Naka e)

 

Filmographie

1985 : I am Sion Sono!! (Ore wa Sion Sono da!!), réalisateur, scénariste et acteur

1986 : Otoko no hanamichi, réalisateur, scénariste et acteur

1988 : Kessen! Joshiryo tai Danshiryo, réalisateur et scénariste

1990 : Bicycle Sighs (Jitensha toiki), réalisateur et co-scénariste et acteur

1991 : Kirai... Janaiyo, acteur

1992 : Heya, réalisateur et scénariste

1994 : Otaku : fils de l'empire du virtuel, acteur

1995 : Bad film, réalisateur et scénariste

1997 : Keiko desu kedo, réalisateur et scénariste

1998 : Kaze, réalisateur et scénariste

1998 : Dankon: The Man, réalisateur et scénariste

2000 : Seigi no Tatsujin Nyotai Tsubo saguri, réalisateur et scénariste

2000 : Utsushimi, réalisateur, scénariste et directeur de la photographie

2001 : Suicide Club (Jisatsu saakuru), réalisateur et scénariste

2001 : Blind Beast vs. Dwarf (Mōjū tai Issunbōshi), acteur

2003 : Chichi no Hi, directeur et réalisateur

2004 : Otona ni Nattara, directeur et réalisateur

2005 : Comme dans un rêve (Yume no naka e), réalisateur et scénariste

2005 : Noriko's Dinner Table (Noriko no shokutaku), réalisateur et scénariste

2005 : Strange Circus (Kimyô na sâkasu), réalisateur, scénariste, directeur de la photographie et compositeur

2005 : Hazard, réalisateur et scénariste

2006 : Balloon Club, Afterwards (Kikyû Kurabu, Sonogo), réalisateur et scénariste

2006 : Jikô keisatsu (série TV), réalisateur et scénariste

2007 : Exte: Hair Extensions (Ekusute), réalisateur et scénariste

2008 : Love exposure (Ai no mukidashi), réalisateur et scénariste

2009 : Be Sure To Share (Chanto tsutaeru), réalisateur et scénariste

2010 : Cold Fish (Tsumetai nettaigyo), réalisateur et co-scénariste

2011 : Guilty of Romance (Koi no tsumi), réalisateur et scénariste

2011 : Himizu (Himizu), réalisateur

2012 : The Land of Hope (Kibō no Kuni), réalisateur et scénariste

2013 : Why Don't You Play in Hell (Jigoku de naze warui), réalisateur et scénariste

2014 : Tokyo Tribe, réalisateur et scénariste

2015 : Shinjuku Swan (新宿スワン), réalisateur et scénariste (31/05/2015)

2015 : The Chasing World ( リアル鬼ごっこ), réalisateur et scénariste (11/07/2015)

2015 : Love And Peace (ラブ&ピース), réalisateur et scénariste (été 2015)

2015 : Eiga Minna Esupa Dayo (映画 みんな!エスパーだよ!), réalisateur (septembre 2015)

2015 : Hisohiso Boshi (ひそひそ星), réalisateur et scénariste (post-production)

 

Récompenses

Grand prix du festival du film Pia pour Otoko no Hanamichi en 19872.

Prix spécial du jury, lors du festival de Sundance pour Heya, en 1994.

Prix du film révolutionnaire et Fantasia Ground-Breaker d'argent, lors du festival FanTasia 2003 pour Suicide Club.

Prix Don Quichotte, mention spéciale et nomination Globe de Cristal, lors du Festival international du film de Karlovy Vary 2005 pour Noriko's Dinner Table.

Prix du meilleur film, lors du festival FanTasia 2006 pour Strange Circus.

Prix du jury des lecteurs du Berliner Zeitung, lors du Festival de Berlin 2006 pour Strange Circus.

Prix Agnès b, lors du Tokyo Filmex 2008, pour Love Exposure.

Prix FIPRESCI et Caligari, lors de la Berlinale 2009, pour Love Exposure.

Prix du meilleur film, lors du festival FanTasia 2009 pour Love Exposure.

Prix Lotus Air France (prix de la critique internationale) lors du Festival du film asiatique de Deauville en 2011 pour Cold Fish.

Prix Marcello Mastroianni du Meilleur jeune interprète lors de la 68e édition de la Mostra de Venise en 2011 pour Shôta Sometani et Fumi Nikaidô dans Himizu.

Prix du Public à la 19e édition de L’Étrange Festival en 2013 pour Why Don't You Play in Hell (Jigoku de naze warui)

Tag de Sono Sion : bande annonce

Voir les commentaires

Innocents (The)
Innocents (The)

Innocents (The)

Focus argentine

BIFFF 2015

 

Le BIFFF nous présentait cette année, après l’Inde l’année dernière, un Focus sur l’Argentine. 

 

Personnellement, j’en retiendrais surtout   Innocents (The) (titre  original: Los Inocentes, Returned (The) (titre original : Ellos Volvieron) .

 

Sur cinq films présentés trois ont une connotation sociale importante, liée soit à l’esclavagisme, la présence de nazis  dans le pays après la Deuxième Guerre mondiale, et la volonté de multinationale pour des simples questions de profits de détruire la forêt amazonienne.

 

Le premier « Innocents (The) », nous fait connaitre la condition des esclaves noirs en Argentine à la fin du 19e siècle, très réaliste, l’actrice principale la vécu en totale immersion, ne rentrant pas chez elle le soir, mais dormant dans les conditions des esclaves dans les lieux mêmes du tournage.

 

La religion catholique est mise à mal, dans sa complicité avec les  hacendado  ou  patrón, terme donné aux grands propriétaires d’hacienda en Amérique latine.

 

Les esclaves quant à eux, rejettent la religion du maitre, au grand dam   de celui-ci qui veut leurs apprendre le respect de la Sainte Église à coups de fouet, ces derniers se réfugiant dans une autre religion, mais connu des amateurs de zombies : le Vaudou.

 

Une ambiance pesante et glauque traverse tout le film, les non-dits des biens pensants, leur coutera cher.

 

Sans angélisme en faveur des esclaves, qui peuvent trahir les leurs, par vengeances ou par calcul.

 

Bien mis en scène et avec une belle photo, il est très bien interprété ;

 c’est  le meilleur film du focus argentin de mon point de vue, avec Returned (The) .

 

 Justement parlons maintenant de Returned (The) (titre original :  Ellos Volvieron) , une fois encore nous c’est la partie la moins glorieuse de l’histoire du pays qui nous est présenté dans un film gore.

 

Le scénario repose sur un fait historique, la venue en masse de nazis en Argentine, après la guerre, grâce à la complicité de l’Église catholique (tiens encore elle) et du dictateur Juan Domingo Perón.

 

Le tristement docteur Josef Mengele, si réfugia en 1947 et justement le film a pour fond un hôpital dans une région reculée du pays qu’aurait tenu ce personnage, 60 ans plus tard « Ils sont de retour ».

*

Un des leitmotive des dialogues est le mot « Honte ».   Honte pour ceux de toutes conditions sociales qui dans le village sur, mais ne dirent rien et qui des décennies après son rattrapé par la vengeance des victimes du passé.

 

Il n’en reste pas moins un film gore, comportant des images d’archives, bien filmé également.

 

 

Note : vous trouverez plus bas les fiches techniques et le casting  de l’ensemble des films présenté dans le cadre de ce focus. (source BIFFF 2015)

Innocents (The)

 Original title : Los Inocentes

Après 15 ans d’exil forcé, Rodrigo décide de retourner à la ferme familiale, la Mercedaria, afin de présenter sa jeune épouse, Bianca, à ses parents. Comme on est au milieu du 19e siècle, Rodrigo peut difficilement faire appel à Skype et à Google images pour préparer sa femme à cette rencontre redoutée. Tout ce qui lui reste, ce sont de vagues souvenirs de jeunesse, dont la plupart feraient bondir Child Focus : une enfance passée dans des champs de coton parmi des esclaves noirs qui pratiquaient le vaudou entre deux coups de fouet, un père qui le conchie tout en pleurant son fils aîné décédé, des viols en cuisine suivis – neuf mois plus tard – par un bûcher chrétien organisé par la mère de Rodrigo afin de sauver son honneur. Aux yeux des esclaves, une telle exécution a transformé la mère de Rodrigo comme une Barbara Gould avant l’heure : une femme que l’on n’oublie pas… Et 15 ans plus tard, quand toute la famille est enfin réunie, le timing est parfait pour le double effet Kiss Cool vaudou…

 

Genre : gore

 Première Mondiale

 Pays Argentine

 Audio Espagnol

 Sous-Titres Anglais, Français, Néerlandais

 Réalisateur Mauricio Brunetti

 Casting Beatriz Spelzini, Lito Cruz, Ludovico Di Santo, Sabrina Garciarena

 Scénario Andres Gelos, Mauricio Brunetti, Natacha Caravia

 Soundtracks Jose Luis Diaz

 Producteur Fernando Sokolowicz, Mauricio Brunetti

 Distributeur Aeph Media S.A.

 Année 2014

 

 

Returned (The)

 Original title : Ellos Volvieron

 

Quelque part dans l’Argentine profonde, un village qui sent fortement l’ancienne amicale nazie a fait de son passé un tabou absolu. Il faut dire que ses habitants ont des problèmes plus immédiats que l’odeur rance de leurs aïeux : trois enfants du pueblo, qui avaient disparu depuis 24 heures, viennent de refaire surface. Mutiques et complètement nus… Mais l’horreur succède vite au soulagement des parents lorsque ces derniers constatent que deux des gosses ont été mutilés du trois-pièces cuisine, ne laissant que des traces de dents autour de la plaie purulente. L’inspecteur Cohen est rapidement dépêché sur place, la jouant profil bas sur son obédience religieuse dans ce petit coin de Bavière sud-américain. Pourtant, personne au village ne semble jeter de l’huile sur le feu, trop occupés qu’ils sont à se jauger les uns les autres, accablés par des secrets peu ragoûtants qui risquent de leur péter à la gueule d’un moment à l’autre. Et le top départ sera d’ailleurs donné par les trois victimes, qui se mettront à faire des dessins prémonitoires sur un exode rural aussi violent que mortel…

 

Autodidacte d’origine espagnole, Ivan Noel a d’abord tâté du cinéma guérilla, sortant directement ses films sur Internet et très vite récupérés par les festivals du monde entier. Ses thématiques récurrentes – la psychologie de l’enfance et les dilemmes moraux – assoient sa réputation de réalisateur atypique, à la touche aussi macabre que poétique : son sixième film, The Returned, est fait du même cuir, avec un sous-texte historique peu glorieux qui rend l’œuvre aussi envoûtante que dérangeante !

 

Genre supernatural

 Pays Argentine

 Audio Espagnol

 Sous-Titres Anglais, Français, Néerlandais

 Réalisateur Ivan Noel

 Casting Juan Ignacio, Lauro Sarmento Veron, Romina Pinto, Valentina Sartorelli

Scénario Ivan Noel

 Soundtracks Ivan Noel

 Producteur Christian Luther, Ian Evans, Paul Sestina

 Distributeur One Eyed Films

 Année 2014

 

 

Ardor (El)

Entourés de jaguars, de pumas, de caïmans et d’anacondas, les agriculteurs du Rio Parana argentin ne craignent pourtant qu’une espèce : l’homme. Et, plus particulièrement, ces immondes conglomérats de la monoculture globalisée qui filent un joli chèque philanthropique côté cour, mais qui – côté jardin – envoient une armada de mercenaires aux confins de la forêt vierge pour « négocier » les maigres parcelles des petits propriétaires terriens. Au programme : harcèlement, humiliation, ratonnade, viol et assassinat. Un homme, pourtant, va tenir tête à ces machettes du néo-libéralisme sauvage en arrivant dans une modeste exploitation de tabac tenue par Vania, fraîchement orpheline depuis le passage de ces fameux « négociateurs ». Cet inconnu ne vient pas des hautes plaines, n’a pas de cheval et ne mâchonne pas de cigarillo ; mais il entend bien verser le sang de chacun de ces mercenaires sans scrupules, faisant de cette jungle impénétrable leur dernière demeure…

 

 

Genre  surreal

 Pays Argentine, Brésil, France, Mexique

 Audio Espagnol

 Sous-Titres Anglais, Français, Néerlandais

 Réalisateur Pablo Fendrik

 Casting/ Alice Braga, Claudio Tolcachir, Gael Garcia Bernal, Ivan Steinhardt, Jorge Sesan

 Scénario :Pablo Fendrik

 Soundtracks Sebastian Escofet

 Producteur: Axel Kuschevatzky, Birgit Kemner, Gael Garcia Bernal, Jeff Skoll, Jonathan King, Juan Pablo Garcia, Natalia Videla Pena, Pablo Cruz, Philippe Gompel, Vania Catani

 Distributeur BAC Films

 Année 2014

 

 

Born to Die

 Original title : Nacido Para Morir

Un massacre sans précédent a drastiquement réduit le nombre d’employés dans une usine de sauces piquantes. Le responsable n’est autre que l’infâme Victor Patibulo, assassin sans scrupules et facilement reconnaissable à la tétine qu’il mâchonne inlassablement depuis la mort de son caniche. Mais, lors de ce carnage, un homme a disparu : le docteur Heraclito Pupete, qui venait tout juste de mettre au point une sauce à vous coller des hémorroïdes rien qu’en la reniflant… Y aurait-il un lien ? C’est ce que devra découvrir le beau, le grand, le fort, le légendaire Marcello Risk, agent vedette de la nouvelle unité anti-terroriste K.K.D.B.B. ; baptisée ainsi car le boss, sorti du four un peu prématurément, trouvait ça plus marrant à prononcer. Aidé de son coéquipier Guadalajaraman, féru d’arts martiaux et de bananes, Marcello va affronter le côté obscur du slip mondial, dont les relents méphitiques ont bien du mal à cacher le vrai coupable : le diabolique Poker Face, une petite bite mal psychanalysée qui se cache derrière le gang des « maniaques de la propreté », redoutables ninjas qui ont remplacé le nunchaku par le balai à chiottes, dans le but de faire régner la terreur…

 

Genre action, parodie

 Première Internationale

 Pays Argentine

 Audio Espagnol

 Sous-Titres Anglais, Français, Néerlandais

 Réalisateur Andres Borghi

 Casting Andres Borghi, Leandro Coccaro, Nicolas Stilman, Vanina Balena

 Scénario Andres Borghi

 Soundtracks Pablo Borghi

 Producteur Andres Borghi

 Distributeur Andres Borghi, Estrella Infernal

 Année 2014

 

Missing Part (The)

 Original title : La Parte Ausente

Dans un futur proche, où le climat n’a cessé de confondre banquise et tropiques et où la course aux nouvelles technologies a éradiqué la notion même de service public, le tango insouciant des rues de Buenos Aires a vite cédé la place aux sirènes des flics et des ambulances. Les uns pour mater la rébellion permanente des tricards, les autres pour ramasser les morceaux… Les suicides d’une balle dans le dos sont devenus monnaie courante afin de choper plus vite le bas de laine familial, et c’est justement la spécialité de Chockler qui se fait son mois en 4 coups de silencieux. Pourtant, sa nouvelle mission est d’un tout autre calibre : une énigmatique Lucrèce, belle à damner un saint, s’est carrément invitée dans sa garçonnière pour le convaincre de retrouver un mystérieux Victor, mort ou vif. Versé dans la viande froide et non dans les peines de cœur, Chockler hésite juste deux secondes, le temps de faire une photo mentale du châssis de la donzelle. Mais l’affaire va se révéler beaucoup plus corsée que prévue, où chevaux de course et expériences génétiques humaines se retrouveront très souvent dans la même phrase…

 

Genre dystopia, near future, vampire

 Première Internationale

 Compétition 7e Parallèle

 Pays Argentine

 Audio Espagnol

 Sous-Titres Anglais, Français, Néerlandais

 Réalisateur Galel Maidana

 Casting Alberto Ajaka, Celeste Kid, Edgardo Castro, Guillermo Pfnening

 Scénario Galel Maidana

 Soundtracks Trasvorder

 Producteur Alejandro Israel

 

Jorge y Alberto contra los demonios neoliberales

 

À Buenos Aires, parmi les danseurs de tango et les joueurs de foot, on trouve parfois des êtres exceptionnels qui s’ignorent : Jorge, avec sa gueule de fonctionnaire insipide, vient de se faire larguer par sa copine, possédée par le feu occulte. Alberto, lui, a tout du chômeur patenté qui se gratte les gonades en attendant de malaxer les nibards de ses clientes afin de leur lire l’avenir. Pourtant, ces deux branquignols sont le dernier espoir du monde libre et, lorsqu’ils sont convoqués par la plus haute instance de l’Argentine, à savoir sa présidente (et non pas Messi, comme on a pu entendre là-bas dans le fond), ils n’hésitent pas : la fille de leur dirigeante a été kidnappée par des fondamentalistes ultralibéraux, qui attendent l’alignement de Saturne pour imposer le diktat du marché unique et la déréglementation du service public. Une telle idée, aussi absurde soit-elle, est évidemment inconcevable pour ces deux pourfendeurs de l’hémiplégie sociale qui vont allègrement niquer les suppôts démoniaques de la dérégulation. Et, accessoirement, Alberto pourra réaliser son rêve de toujours : s’attaquer enfin à des gros bonnets !

 

Genre black comedy, surreal

 Pays Argentine, Brésil

 Audio Espagnol

 Sous-Titres Anglais, Français, Néerlandais

 Réalisateur Gonzalo Fernando Quintana

 Casting Andrea Carballo, Gonzalo Quintana, Luis Aranosky, Valentin Javier Diment

 Scénario Gonzalo Quintana, Hernan Quintana, Valentin Javier Diment

 Soundtracks Bo Uonder, Emilio Malagrino, Los Kahunas

 Producteur Gonzalo Fernando Quintana

 Distributeur El Desquicio Prods

 Année 2014

Focus argentine BIFFF 2015
Focus argentine BIFFF 2015
Focus argentine BIFFF 2015
Focus argentine BIFFF 2015
Focus argentine BIFFF 2015
Focus argentine BIFFF 2015Focus argentine BIFFF 2015Focus argentine BIFFF 2015

Voir les commentaires

  • LeDouble (dessinateur, stroryboardeur,)

  • « Friskoz Invaderz From Space »

    Bonjour LeDouble,

    Tu peux te présenter ?

    Je suis le scénariste de « Friskoz Invaderz From Space » avec Niro comme dessinateur et coloriste (Friskoz Invaderzen  [Indeez urban editions], Mutafukazen [Ankama Éditions], Star Trek [Delcourt], c’est le premier tome d’une trilogie, c’est ambiance série Z, science fiction post-apocalyptique.

    Je suis à la fois le scénariste et le stroryboardeur, j’ai fait tout le découpage et les dialogues, l’histoire je l’ai faite en partenariat avec Niro.

    Tu peux nous donner le contexte de l’histoire.

    On part du principe que 2012 est vraiment arrivé, avec la montée des eaux, la Terre c’est retrouvez submerger avec des milliers de morts et il ne ne reste qu’une ville qui était très en hauteur et est devenu une ile.

    L’histoire ce déroule sur cette ile, et il c’est développer dans cette ile une politique anti-migratoire très sévère, ils ne veulent pas des survivants, ils ont à peine de quoi vivre et ils rejettent tout ce qui est les réfugié climatique.    Et dans cette ambiance un peu délétère, on suit les aventures Nick Loomis un détective privé, c’est inspiré du docteur dans Halloween, ils y a pleins de clins d’œil aux films d’horreur, que l’on trouve un peu partout dans l’album.   

    Ca particularité c’est la même que le dessinateur, c’est qu’ils sont tous les deux handicapés, Niro a le syndrome de little, c’est-à-dire une atrophiée des membres inférieures, et Nick Loomis marche avec des béquilles.

    J’ai voulu travailler la dessus parce que Niro est venu avec ce personnage-là qui changeait un peu de ce que l’on a l’habitude de voir.

    C’est Niro qui a proposé ce personnage ?

    Exactement, il a proposé tout l’univers, toute l’idée et ensemble on a travaillé et préféré positionné ça dans une ambiance de science-fiction post-apocalyptique, car généralement les films de science-fiction, c’est une occasion de parler de chose qui dérangent.

    C’est édité par qui ?

    C’est sorti chez Indeez urban éditions dans leur collection : Urban, le premier tome fait 92 planches.

    Le tome 2 devrait sortir en janvier 2013, le suivant a déjà une trentaine de pages finie.

    Puis-je te demander ce que tu avais fait avant ?

    C’est ma première bande dessinée importante, j’ai travaillé il y a 4 ans avec un petit éditeur numérique, j’y faisais une série uniquement disponible sur Internet, avec des dragons dans un bar, cela parlait également de la fin du monde.           

    Quelles sont les références et les influences pour « Friskoz Invaderz From Space »?

    Concernant « Friskoz Invaderz From Space » on est sur du post apocalyptique, cela n’est pas « Ken, le survivant » ou « Mad Max », on est entre les deux, les influences c’est plus les séries Z, on c’est permis un humour très gras et gore également, c’est ce que nous aimons.

     Les références graphiques, c’est plus Niro qui aurait pu vous en parler avec des films comme « Bad Taste » de Peter Jackson de la première époque.

    Moi c’est les TROMA, « Elmer, le remue-méninges », on est plus dans cette ambiance, Niro à réussit faire ressortir des couleurs, c’est très marqué « Métal, » la musique Métal, Niro étant un fan de Métal.

    On as des passage un peu gore, il a vraiment fait un travail sur les couleurs qui est magnifiques, de la texture, je suis très content de travaillé avec lui, car il a beaucoup de talent.

    À plus long terme quels sont tes projets ?

    Je prépare une autre bande dessinée, c’est un thriller avec des légumes, cela serrât, je pense, a voir, l’idée c’est aussi des fruits et des légumes qui s’embrouille entre eux, il y aura aussi des recettes de cuisine.

  •  

     

     

    Réalisé au Salon de la BD de Lyon

     

     

LeDouble
LeDouble

LeDouble

Voir les commentaires

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Thêatre..

Pages

Hébergé par Overblog