Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

1 2 > >>

Articles avec #humour

Couverture : J. Dreidemy

Couverture : J. Dreidemy

 

Hôtel des frissons,

l'étrange visite.

Roman frissons dès 8 ans.

Auteur : V. Villeminot

Illustrateur : J. Dreidemy

 

Avec ce quatrième opus de la série, vous connaissez Surement si vous avez des enfants de 8 ans et plus ce curieux hôtel dont les visiteurs sont pour le moins curieux.

 

Contrairement à ce que croient pas mal de gens, les enfants aiment bien avoir peur, et ce genre d’ouvrages peut pour plus tard leur donner le gout des livres des genres de l’imaginaire. Et non les genres, de l’imaginaire n’est pas forcement gore et horrifique, ils sont même souvent en prise directs avec les grands phénomènes sociétaux.

 

Bien sûr nos charmantes têtes rousses (ben quoi pas toujours blondes les têtes) n’en sont pas encore la …quoique.

 

Je recommande bien sûr aux parents, mais aussi aux enseignants, aux bibliothécaires charger du secteur « Jeunesse » d’acquérir ce volume, et l’ensemble de cette collection.

 

 

Résumé de la série :

Une série pour les 8-11 ans qui aiment avoir peur !

 

Bienvenue à l'hôtel des Frissons : un hôtel lugubre et inquiétant, à chaque tome, un "client" bien particulier à découvrir.

 

Résumé du roman :

Coup de blues pour Margot, la fille du propriétaire de l'Hôtel des Frissons. Sa mère mystérieusement assassinée lui manque. Tristan, le fils du cuisinier, essaie de lui changer les idées, mais rien à faire… Quand soudain un fantôme apparaît et révèle à Margot une information effroyable: l'assassin de sa mère vient de réserver une chambre dans l'hôtel… Est-il venu pour commettre un nouveau crime ?

 

CYCLE 2 (CP, CE1, CE2)

Un roman illustré, dès 8 ans.

96 Pages

Auteur : V. Villeminot

Illustrateur : J. Dreidemy

Disponible

ISBN : 978-2-09-257749-3

Collection : Romans Poche

Série : L’Hôtel des frissons

5,95 €

 

Biographie et bibliographie des auteurs :

 

Vincent Villeminot

Né le 17 mai 1972 à Tours, Vincent Villeminot est diplômé de sciences politiques (Paris). En 1994, il étudie également au Centre de formation des journalistes (CFJ)1. À l'âge de 22 ans il part en Égypte avec son épouse Claire où il participe à la création d'une université d'enseignement du journalisme français. Après avoir collaboré à plusieurs publications, dont le journal d'insertion La Rue, il se tourne vers l'écriture romanesque : il est désormais auteur à temps plein, pour les adultes comme les plus jeunes. Il compte à son actif une trentaine d'ouvrages pour les enfants, et explore aujourd'hui dans ses romans pour les adolescents plusieurs facettes du fantastique et de l'anticipation.

 

Œuvres

 

Recueils

Histoires pour faire peur, Paris, Fleurus, 2011, 61 p. (ISBN 978-2-215-09804-1)

Anatole n'aime pas l'école (ill. Laurent Parienty), Paris, Fleurus, coll. « J'aime la vie ! », 2003, 24 p. (ISBN 2-215-04433-0)

Ma première grande histoire de fée (ill. Hervé Florès), Paris, Fleurus, coll. « Ma première grande histoire de… », 2007, 20 p. (ISBN 978-2215-04647-9)

Vincent Villeminot et Claire Renaud, 13 histoires maboules d'école qui rigole !, Paris, Fleurus, coll. « 13 histoires maboules… », 2007, 76 p. (ISBN 978-2-2150-4654-7)

Bienvenue à Monstroville !, Paris, Fleurus, 2012, 64 p. (ISBN 978-2-215-11756-8)

 

Romans jeunesse

La Confrérie des âmes, Paris, Plon jeunesse, coll. « Héroïc Fantasy », 2008, 403 p. (ISBN 978-2-259-20891-8)

La Confrérie des âmes : Corps et âmes, Paris, Plon jeunesse, coll. « Héroïc Fantasy », 2010, 377 p. (ISBN 978-2-259-21143-7), chap. 2

Le livre des mondes perdus, Paris, Feurus, 2010, 176 p. (ISBN 978-2-215-04935-7)

Whisper girls. 1, Paris, Fleurus, 2011, 266 p. (ISBN 978-2-215-09833-1)

Shadow girls. 2, Paris, Fleurus, 2012, 340 p. (ISBN 978-2-215-11742-1)

Instinct. 1, Paris, Nathan, 2011, 372 p. (ISBN 978-2-09-202314-3)

Instinct. 2, Paris, Nathan, 2011, 328 p. (ISBN 978-2-09-252836-5)

Instinct. 3, Paris, Nathan, 2012, 347 p. (ISBN 978-2-09-252837-2)

Réseaux. 1, Paris, Nathan, 2013, 446 p. (ISBN 978-2-09-254241-5)

Réseaux. 2, Paris, Nathan, 2014, 364 p. (ISBN 978-2-09-254709-0)

Ma famille normale contre les zombies (ill. Yann Autret), Paris, Nathan, 2015, 256 p. (ISBN 978-2-09-255330-5)

Ma famille normale contre les yétis (ill. Yann Autret), Paris, Nathan, 2015, 256 p. (ISBN 978-2-09-255331-2)

Stéphane, Paris, Nathan / Syros, 2015, 448 p. (ISBN 978-2-09-255616-0)

Vincent Villeminot, Yves Grevet, Carole Trebor et Florence Hinckel, Contagion, Paris, Nathan, 2016, 449 p. (ISBN 978-2-09-256718-0)

La Brigade de l'ombre, vol. 1 : La prochaine fois ce sera toi, Bruxelles, Casterman, 2016, 307 p. (ISBN 978-2-203-10636-9)

Les Pluies, Paris, Fleurus, 2016, 320 p. (ISBN 9782215132141)

Samedi 14 novembre, Paris, Sarbacane, 2016, 216 p. (ISBN 978-2-84-865922-0, présentation en ligne [archive])

Le copain de la fille du tueur, Paris, Nathan, 2016, 263 p. (ISBN 978-2-09-256522-3, présentation en ligne [archive])

La Brigade de l'ombre, vol 2: Ne te fie à personne, , Casterman, 2017, 361p. (ISBN 9782203151741)

La brigade de l'ombre, vol 3: Ne compte que sur les tiens,  Casterman, 2017, 353 p. (ISBN 9782203158900)

 

Romans pour adultes

Vincent Villeminot et Christine Pedotti, La Longue Patience du sanglier, Paris, 2009, 292 p. (ISBN 2-259-20520-8)

 

 

L’illustratrice

Joëlle Dreidemy

Diplômée de l’École Émile Cohl, Joëlle Dreidemy est illustratrice pour la France et à l’international. Elle est prof à Émile Cohl et leadeuse du groupe rock Pilgrim. De nombreux prix ont été décernés à ses 2 albums, The Lamb Who Came for Dinner et Smelly Peter the Great Pea Eater traduits en français (et en espagnol, portugais, italien, coréen…) sous les titres Le Loup, l’agneau et le dîner (éditions Le Ballon) et Le roi des mangeurs de pois (Ousti Livres).

 

Œuvres (Sélection)  

Hôtel des frissons,  L’étrange visite, Nathan, Octobre 2018

Ma vie moisie, dieu et moi, Shirley Banana : Sarbacane, 1 octobre 2018

Le Génie de la lampe de poche, Sarbacane, 16 août 2017

Popy sauve le monde , Sarbacane,  2 janvier 2017

L'ogre à poil(s) , Sarbacane, 31 août 2016

La Sorcitresse , Sarbacane, 30 septembre 2015

Popy la Tornade, Sarbacane, 15 janvier 2015

Voir les commentaires

Couverture BOULET

Couverture BOULET

 

Neil Gaiman Boulet

Par bonheur le lait…

 

Au diable vauvert

 

Neil Gaiman, nous offre un ouvrage pour la jeunesse, merveilleusement illustré pour la version française par Boulet.

 

Frais, gaie, humoristique, que les jeunes liront (mais si les jeunes lisent encore) avec plaisir cet opuscule et les moins jeunes se rappellerons les livres de leurs enfances, qui les ont émerveiller .

    

 

Il serait question  que le studio hollywoodien 20th Century Fox  produise une version ciné du roman, avec Johnny Depp (Pirates des Caraïbes) dans le rôle principal et Edgar Wright (Scott Pilgrim) à la réalisation.

 

 

L’auteur :

Né en 1960 en Angleterre, Neil Gaiman vit aux États-Unis. Salué comme un surdoué par Stephen King, lu dans le monde entier, il est l’auteur d’un chef-d’oeuvred’humour anglais co-écrit avec la star anglaise Terry Pratchett, De bons présages, de BD devenues cultes (The Sandman, Violent Cases, Signal/Bruit), de livres pour la jeunesse (et de nombreux romans et nouvelles dont son best-seller American Gods

(prix Hugo, Nébula, Bram Stoker et Locus) parus Au diable vauvert.

 

L’illustrateur :

Auteur de bande dessinée, Gilles Roussel alias Boulet a fait ses études aux Arts Décoratifs de Strasbourg. Il publie dans le magazine Tchô ! de Glénat ses quatre séries principales : Raghnarok, La Rubrique scientifique, Womoks et La Miya. Il participe à de nombreuses bandes dessinées, en tant que scénariste ou dessinateur. Il tient un blog BD (www.bouletcorp.)

 

Bibliographe de Boulet (pour celle de Neil Gaiman suivre le lien plus bas)

 

 

Roman illustré

126 pages – 15 €

ISBN 978-2-84626-968-1

VAU 4350

Diffusion CDE-SODIS

Voir les commentaires

New cinema from Asia

Black & White :

Dawn of Justice

 

 

Tsai Yueh-hsun, Taiwan, 2014

 

Résumé

Deux policiers que tout oppose s'associent pour mettre un terme aux terroristes qui saccagent la ville. Un film d'action explosif qui rivalise sans gêne avec les blockbusters US.projection(s).

 

lun 06 20:00-22:00 arcades

 

sam 11 20:15-22:15 arcades

 

pays de production Taiwan

année de production2014

durée126’

version mandarin ST english,français

âge minimum12

genre thriller,action

réalisateur Tsai Yueh-hsunscénarioTsai Yueh-hsun / Yu Hsiao-huicast

New cinema from Asia

Full Strike

Résumé

Des voyous et une sportive déchue s'entrainent pour un tournoi pan-asiatique de badminton.

Le réalisateur de Gallants signe une comédie loufoque qui sent bon l'âge d'or du cinéma HK !

projection(s)

dim 05 22:00-00:00 passage 1

sam 11 15:30-17:30 passage 1

pays de production Hong-Kong

année de production 2015

durée 108’

version chinese ST english,français

âge minimum 12

genre comedy,action

réalisateur Henri Wong / Derek Kwok

scénario Chi-kin Kwok / Henri Wong

casting Ekin Cheng / Josie Ho / Wilfred Lau

Voir les commentaires

Trish Trash, rollergirl sur Mars, Dargaud, 2015
Trish Trash, rollergirl sur Mars, Dargaud, 2015

Trish Trash, rollergirl sur Mars, Dargaud, 2015

Entretien JESSICA ABEL

Trish Trash,

rollergirl sur Mars,

Dargaud, 2015

Stéphane Dubois,

Vous sortez : «  Trish Trash, rollergirl sur Mars » à quel public vous adressez vous ?

 

Jessica Abel,

À partir de 15 ans on peut le lire jusqu’as 100 ans (rire)j, Trish Trash habite sur Mars, planète en cours de terraformation, personnage central de cette trilogie ,elle rêve d’être une star de Rollergil, pour pouvoir échappé à l’ennui et sa famille d’adoption.

 

Stéphane Dubois,

C’est un monde totalitaire ?

 

Jessica Abel,

Pas dans le sens politique tu terme, c’est un complexe capitaliste, une entreprise capitaliste qui exploitent les gens à la limite de l’esclavage.

Un peu sur le modèle des contrats qui permirent le peuplement de l’Australie.

 

J’ai déjà dessiné le second tome de Trish Trash, il est terminé.

 

Cela sera une trilogie.

J’aimerais que cet album soit diffusé aux USA.

 

Je fais les dessins, les décors sont faits par mon assistance et j’ai un coloriste, c’est la méthode de travail américaine, un peu comme ateliers les peintres  de la renaissance.

 

Stéphane Dubois,

Vous avez aussi publié une histoire de vampire ?

 

Jessica Abel,

Oui, une histoire assez humoristique qui se passe a Los Angeles avec un vampire…végétarien ?

 

Stéphane Dubois,

Vous avez enseigné la bande dessinée pouvez-vous nous en parler ?

 

Jessica Abel,

J’ais enseigner durant 12 ans à  School of Visual Arts à New York, j’ais publier deux  manuels (avec Matt Madden  ) , sur le procéder narrative, c’est pareil pour la Franco-belge ou les comics, seuls change des aspects comme le découpage…

 

Maintenant je suis résidente  La Maison des auteurs de la BD d’Angoulême depuis 2 ans et demi et je pense le rester encore 1 ou 2 ans.

 

Stéphane Dubois,

Comment avez-vous vous commencer la bande dessinée.

 

Jessica Abel,

J’ais commencer par de petites histoires de 4 ou 5 pages (voir bibliographie NDLR), ils ont été publie en anthologie dans Mirror, Window et Soundtrack, et j’ai également coscénariste la comédie romantique vampirique Ouvert la Nuit,  j’ais publier  chez Delcourt un roman graphique « La Perdita » .

 

 

Biographie

Elle commence à dessiner des bandes dessinées à l'Université de Chicago. En 1992, elle présente une impression maison de son comix Artbabe à Fantagraphics lors de la Chicago Comics Convention, sans succès. Quatre ans plus tard, elle publie toujours Artbabe (un numéro par an) et finit par attirer l'attention de Fantagraphics qui est, depuis, son éditeur.


En 2005, elle termine La Perdida un récit de fiction qui se passe au Mexique.

 

À côté de son activité d'auteur, Jessica Abel enseigne dans la section bande dessinée de l'école des arts visuels (School of Visual Arts) de New York.

Elle est mariée à l'auteur Matt Madden, également enseignant dans la même école.

En 2015, elle publie le premier tome d'une trilogie directement en français, Trish Trash, rollergirl sur Mars, pour Dargaud.

 

Bibliographie

Prix et récompenses

  • 1997 : Prix Harvey du meilleur nouveau talent
  •  
  • 2002 : Prix Harvey de la meilleure nouvelle série pour La Perdida
  •  
  • nommé pour le prix « Essentiels » au FIBD d'Angoulême, en 2006

 

Ouvert la nuit  Abel ( Scénario )   Pleece ( Dessin )   SORIA ( Scénario )

Ouvert la nuit Abel ( Scénario ) Pleece ( Dessin ) SORIA ( Scénario )

Ouvert la nuit

Abel

( Scénario )

Pleece

( Dessin )

SORIA

( Scénario )

 

Quand on est végétarien, le pire en devenant un vampire, ce n'est pas d'avoir à se nourrir de sang, c'est de savoir que c'est pour l'éternité !

 

C'est ce que se dit Dave, devenu vampire à Los Angeles, et contraint pour payer son loyer de devenir l'employé de son maître.

 

Il travaille donc dans un magasin pour vampires, en assurant le tour de nuit.

Sa vie éternelle va changer quand il tombe amoureux d'une jolie mortelle gothique...

 

Une comédie romantique dans la droite ligne de Clerks et Buffy, deux séries télé mythiques chez les ados/jeunes adultes, avec en vedette le plus sympathique loser de l'histoire des vampires !

Entretien Jessica Abel Trish Trash, Dargaud

Voir les commentaires

Gilles le Coz Yo-Yo post mortem
Gilles le Coz Yo-Yo post mortem

Gilles le Coz Yo-Yo post mortem

Entretien :

Gilles le Coz

Yo-Yo post mortem

 

Stéphane Dubois,

Comment avez-vous connu Sandawe ?

 

Gilles Le Coz,

J’avais un ami qui avait un projet en financement chez cet éditeur, il m’a suggéré de présenter ce projet ce que j’ai fait. J’ai envoyé mon dossier et dans la semaine j’ai eu une réponse positive de l’éditeur. J’ai été un peu surpris, de la rapidité de l’acceptation et du fait que l’on démarrait tout de suite.

 

Stéphane Dubois,

Quel est le genre d’univers dans lequel se déroule « Yo-Yo Post Mortem » ?

 

Gilles Le Coz,

De l’humour noir, un mort est dans son cercueil et un passeur, viens frapper et lui dis de la suivre dans un inframonde. On découvre qu’il se passe quelques choses, que l’on ne reste pas dans son cercueil. Un univers un peu déjanté des clins d’œil.

 

Plus que de l’horreur c’est de l’humour noir, avec plein de squelettes.

 

Je l’es dessiné  en noir et blanc, dans la nuance des gris également pour rester dans l’ambiance du thème souterrain, je ne voulais pas mettre trop de couleurs. 

Avec des personnages un peu rocambolesques, des personnages déjantés.

 

Stéphane Dubois,

Comment as-tu débuté dans la BD ?

 

Gilles Le Coz,

Il s’agit d’une passion de jeunesse, mais j’ai vraiment dessiné sur le tard. Les circonstances on fait que j’ai rencontré un scénariste, l’on a monté un premier projet ensemble, et petit à petit  je suis entrée dans l’univers de la BD.

 

À la base, j’ai une formation de roughman.

 

Stéphane Dubois,

Roughman, justement tout le  monde ne connait pas cette fonction tu peux nous l’explicité ?

 

Gilles Le Coz,

Le roughman fait du dessin au feutre, très lâché, pour représenter des projets dans des agences de communication. Du dessin rapide léger…

 

Stéphane Dubois,

Tu peux nous parler de la suite de «Yo-yo Post Mortem » ?

 

Gilles Le Coz,

Le tome deux qui est déjà depuis trois mois en financement chez Sandawe, d’un one-shot a la base, j’ais décider de continuer à développer le personnage et son univers.

 

Le second tome verra de nouveaux personnages, d’autres qui seront développés, il y aura des clins d’œil au premier, mais il pourra se lire indépendamment.  

 

J’ai déjà fait quelques planches du second tome.

 

Stéphane Dubois,

Tu as un autre titre qui sort ?

 

Gilles Le Coz,

Oui, un autre album « Nous Irons tous au bois » sort également pour le festival, c’est publier chez un autre éditeur, et il s’agit d’un polar.

 

 

Biographie (officielle)

 

Dessinateur, roughman, directeur artistique, sur Paris. Je quitte le métro, boulot, dodo, pour la province.

Je m'installe en free-lance.

Parallèlement à mon travail, je fais des recherches à l'encre de Chine proche de la calligraphie.

 

Passionné par la BD et les comics depuis mon plus jeune âge, je me décide enfin à monter un projet en BD.

 

J'intègre un atelier avec des dessinateurs et des scénaristes, et c'est là que l'aventure commence...

 

Gilles le Coz

Gilles le Coz

Entretien : Gilles le Coz Yo-Yo post mortem

Voir les commentaires

1) La couverture française provisoire, 2) La couverture de l’édition espagnole. .3) Couverture Definitive
1) La couverture française provisoire, 2) La couverture de l’édition espagnole. .3) Couverture Definitive
1) La couverture française provisoire, 2) La couverture de l’édition espagnole. .3) Couverture Definitive

1) La couverture française provisoire, 2) La couverture de l’édition espagnole. .3) Couverture Definitive

La Chica zombie

Laura Fernández

Collection Y,

Edition Denoël.

 

 

Résumé du Livre

Bienvenue dans le monde jubilatoire et déjanté de Laura Fernández, ou l’art de reprendre les codes du film d’horreur et de la comédie romantique pour mieux les détourner.

 

C’est dans la ville fictive d’Elron, à la fin des années quatre-vingtdix, que l’auteur situe les aventures d’une poignée d’élèves et de professeurs à l’approche du célèbre bal des Monstres du lycée Robert Mitchum.

 

L’action se cristallise autour d’Erin, seize ans, qui se réveille un matin et découvre avec surprise que ses cheveux sont pleins de vers, que ses doigts tombent les uns après les autres… Tout semble indiquer qu’elle est morte. Pourtant, malgré son odeur pestilentielle et son corps en lambeaux, Erin doit quand même aller en cours.

 

Elle cache son corps putréfié de zombie derrière des vêtements informes, du maquillage, et personne ne semble s’apercevoir de son état.

 

Derrière un récit survolté et gorgé de références à la Pop culture se dessine une description juste de l’adolescence, entre exploration de soi et besoin de ressembler aux autres. Un style vif et original, un ton irrévérencieux, des rebondissements totalement extravagants.

 

Biographie officielle

Laura Fernández est née à Barcelone en 1981.

 

Elle est journaliste culturelle et littéraire pour différents journaux et magazines.

 

Elle est considérée comme l’une des révélations littéraires espagnoles.

 

La Chica zombie est son premier roman publié en France.

 

 

Parution : 06/11/14

Traduit de l’espagnol par Isabelle Gugnon

Format : 140 x 205 mm

Prix : 16 euros

Nombre de pages : 320

ISBN : 978-2-207-11668-5

 

 

(Communiqué de presse)

Voir les commentaires

Marc Agapit «  Guignol tragique », collection « Angoisse » Éditions « Fleuve Noir » N° 105

En cette fin de mois d’aout, j’ai décidé de parler de quelques  ouvrages anciens sortis de ma collection personnelle.

 

Marc Agapit

«  Guignol tragique »,

collection « Angoisse »

Éditions « Fleuve Noir »

N° 105

 

L’humour particulier et l’univers  fantasmagorique de l’auteur sont plus que jamais présents  dans cet ouvrage. Que veut cette femme et qui est le mystérieux mari de cette dernière, cherche-t-il le « valet parfait » ou tel un nouveau docteur Moreau des surhommes ?

 

Un docteur moreau de la robotisation, correspondant bien à cette période ou tout semblait possible avec la science, même le pire, n’oublions pas que nous sommes en pleine guerre froide, et que le souvenir des atrocités des savants fous nazis hante beaucoup les esprits.

 

Quels intérêts poursuit la femme de cet homme ? À qui est-elle fidèle ?

 

Moins auteur d’épouvante que d’angoisse Marc Agapit, trouvais toute sa place dans cette collection.

 

Bien plus que ce roman sait l’ensemble de l’œuvre de cet auteur français d’anticipation qu’était Marc Agapit qui est à redécouvrir dans son ensemble.

 

Vous avez lu ce livre dit ce que vous en pensez.

Vous avez lu d’autres livres de cet auteur, que pensez-vous de son œuvre

Utiliser les commentaires pour vous exprimer.

 

 

 

Accroche du Livre :

« Approchez, mesdames et messieurs. Le théâtre est ouvert. Le spectacle va commencer. Asseyez-vous sur les bancs, là devant. Et soyez bien sages. (...) Aujourd'hui, les petits enfants ne sont pas admis. C'est un spectacle pour grandes personnes. Attention ! Je passe de l'autre côté. Je vais dire à mes marionnettes d'entrer en scène. N'ayez pas peur quand vous entendrez un coup de revolver. C'est pour éveiller quelqu'un qui dort. »

 

Biographie et bibliographie sommaire :

 

Adrien Sobra, né à Perpignan le 12 octobre 1897 et mort le 21 septembre 1985, est un écrivain de langue française, auteur de romans fantastiques et policiers. Il est professeur d'anglais et il utilise les pseudonymes Marc Agapit, Ange Arbos ou "Nini".

 

Œuvres

 

Sous son nom : Adrien Sobra

 

Le Valet, Paris, Éditions Bordas, 1949, 307 p.

Portes sur l'inconnu, Paris, Éditions Métal, 1956, 191 p.

Morts sans fleurs, Paris, Éditions Métal, 1956, 191 p.

 

Sous le pseudonyme de Marc Agapit

 

Puzzle macabre, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Piège infernal, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Le Visage du spectre, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Nuits rouges, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Opéra de la mort, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Complexes, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Ténèbres, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Phantasmes, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

École des monstres, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Guignol tragique, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse » N° 105 ,1964 

Le Voyage en rond, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

La Nuit du minotaure, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Les Yeux braqués, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Le Fluide magique, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

L’Appel de l'abîme, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

La Guivre, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

La Ville hallucinante, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Monsieur Personne, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

L’Île magique, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Les Santons du diable, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Parade des morts-vivants, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

La Goule, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

La Dame à l'os, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

La Poursuite infernale, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Agence tous crimes, Paris, Éditions Fleuve Noir, 1958, 223 p.

Greffe mortelle, Paris, Éditions Fleuve Noir, 1958, 223 p.

La Bête immonde…, Paris, Éditions Fleuve Noir, 1959, 222 p.

Le Doigt de l'ombre…, Paris, Éditions Fleuve Noir, 1959, 223 p.

Le Chasseur d'âmes, Paris, Éditions Fleuve Noir, 1974, 218 p.

 

Sous le pseudonyme d’Ange Arbos

La Juive d’Oran, Paris, Éditions La Pensée latine, 1925

L’Épouvantable piège, Paris, Ferenczi & fils Éditeurs, coll. « Police », 1935

L’Esprit de la boîte aux lettres, Paris, Ferenczi & fils Éditeurs, coll. « Police et Mystère »,1935

Le Robot fantôme, Paris, Ferenczi & fils Éditeurs, coll. « Police »,1935

La Tour du silence, Paris, Ferenczi & fils Éditeurs, coll. « Police »,1935.

 

Inédit en France :

LES CUISINES DE SIRIUS. (Publié en Italie, Date inconnue)

Voir les commentaires

Pascal Tourain, auteur, comédien

Pascal Tourain, auteur, comédien

 

 

Stéphane Dubois,

 

Bonjour Pascal,

 

Tu as  fait l’animation au bloody week-end où tu as présenté également ton spectacle « L’homme tatoué »

 

Pascal Tourain,

 

Oui, je suis auteur, comédien, surtout de spectacle de poche  « l’homme tatoué » a déjà été joué plus de 500 fois. Ce sont des spectacles où je mets mon âme à nu, voire plus car, ainsi dans « l’homme tatoué »,  j’apparais en string…. J’ai commencé il y a plus de dix ans à me faire tatouer, j’en m’en suis fait un, puis deux, cinq… Au lieu de les cacher, j’ai décidé, en entendant les bêtises que l’on disait sur le tatouage, de les montrer en en faisant un spectacle.

 

Le  point de départ du spectacle, c’est pourquoi l’on se tatoue, ce qui passe dans la tête, j’essaie de répondre à ces questions, avec humour.

 

Stéphane Dubois,

 

 Tu en es donc à plus à plus de 500 représentations avec ce spectacle ? Dis-nous en plus.

 

Pascal Tourain,

 

Oui, cela doit être à peu près ça, sur 11 ans, avec plus de 34.000 spectateurs, sachant qu’entre deux séries de représentations de ce spectacle, je fais d’autres choses. Déjà, je l’avais joué au bloody week-end il y a deux ans avec deux représentations, je le  reprends  à La Cantada (Bar-Rock de Paris) en juillet prochain.

 

C’est sur la liberté d’être ce que l’on est dans la vie.

 

Stéphane Dubois,

 

« Comme un plateau de fruit de mer », l’autre show sur lequel tu es entrain de travailler, ce n’est pas un restaurant que tu tiens ! C’est quoi ?

 

Pascal Tourain,

 

C’est un autre spectacle que j’ai créé, huit sketches, de l’humour, cela parle aussi bien du « Titanic », du sens de l’introduction du suppositoire, du fait que je n’aurais pas eu envie d’être une femme et surtout d’être enceinte.

 

Je suis présent avec ces deux spectacles à la suite à partir du 2 juillet tous les mercredis, à 20h30, à La Cantada (Bar-Rock de Paris).

 

C’est frais, intelligent et plein d’humour et gratuit, on donne ce que l’on veut à la sortie.

 

Stéphane Dubois,

 

Cela fait longtemps que tu es acteur ?

 

Pascal Tourain,

 

J’ai commencé dans le feuilleton « Thierry la Fronde », j’étais un enfant. En 1964, mes parents habitaient à côté de Senlis où était tournée une partie du feuilleton, et ils m’ont trouvé un rôle de figuration, afin d’améliorer les fins de mois.  On tournait les films de cape et d’épée à l’époque à Senlis.

 

Cela n’avait rien à voir avec un encouragement de mes parents aux arts vivant, mais était purement une question financière, faisant partie d’une famille relativement pauvre.

 

J’ai commencé à en vivre dans les années 80, j’ai suivi quelques cours privés, mais très peu et ai surtout appris le métier sur les planches. J’ai fait beaucoup de théâtre, de cabaret, de café-théâtre, des petits bouts de rôle dans des films.

 

Merci pour cet entretien.

 

 

Biographie officielle

 

Comédien par nature, acteur par vocation, Pascal TOURAIN est un Personnage :

 

2 mètres, 120 kilos, une voix de baryton, un sourire accueillant, capable de la plus grande déférence comme de la plus amusante irrévérence, suivant les cas…

 

Tantôt aboyeur, maître de cérémonie ou animateur, Pascal crée également ses propres spectacles.

 

 Pascal TOURAIN est également "bleu", tatoué intégralement (hormis les mains et le visage) par le célèbre tatoueur TIN-TIN (Paris)

 

La Cantada (Bar-Rock) 13 rue Moret Paris 11ème (M° Ménilmontant ou Parmentier)

Voir les commentaires

Le village zombie et les stands d’animations

Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014

Zombies en mode summer

Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014

La Zombie Walk

Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014
Album photo  Zombie Summer Camp 2014

Voir les commentaires

Couverture de Radja

Couverture de Radja

A.O.C N° 32 Printemps 2014

Aventures Oniriques et Compagnie

 

Nouvelle livraison de la revue sur le SF, la Fantasy et le Fantastique du Club Présences d’Esprits.

 

On y trouvera la nouvelle qui a gagné le concours  Geekopolis 2013 :

de   Dean Ventza.

 

Les autres nouvelles publiées sont :

 

« Le jour ou mardi fut suivi du mercredi »

d’ Hugues Livetout ,illustré par Dog.

 

« En adon je puise mes force »

de Dominique Lémuri, illustrée par Jessica Brisset.

 

« Le Banshee »

de Tom Araudion, illustré par Aline Lascols.

 

Il y est annoncé la prochaine publication  du premier recueil d’auteur que le club vas publier sous le titre : «  Ferrous Occire et autres récits d’Aurélie Wellenstein, nous y reviendront prochainement.

 

Pensez à vous abonnez a la revue et a visité le site ( voir lien ci-dessous)

Voir les commentaires

1 2 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Hébergé par Overblog