Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Articles avec #john carpenter

SWEET HOME rafael Martinez DVD/Blue Ray/VOD

SWEET HOME

rafael Martinez

DVD/Blue Ray/VOD

Distributeur France

Wild Side

 

Vous pensiez avoir déjà eu des anniversaires pourris ? Après avoir visionné le DVD, vous trouverez que vous avez eu les plus beaux de tous les temps.

 

Le réalisateur revendique clairement son admiration à John Carpenter et son  œuvre, il revendique s’en être inspiré.

 

Mais également  « Massacre à la Tronçonneuse » (Tobe Hooper 1974), ainsi que de Mimic (Métamorphose au Québec, est un film américain réalisé par Guillermo del Toro, 1997).

 

Pour Mimic l’influence se retrouve dans la dernière partie du film avec un décor fortement inspiré de ce dernier. Il s’agit de la partie la plus dure, pervers, cruels et violents avec le grand final entre la « belle blonde » et le « tueur ».

 

Pour de nombreuses scènes, dont la finale, les acteurs ont refusé d’être doublés. La scène finale est une vraie prestation tournée sans cascadeur, mais dont on ne peut bien sûr rien vous dirent sans spolier.

 

Tourné avec deux caméras la plupart du temps, certaines scènes vues l’étroitesse des lieux a contraint les acteurs  à porter une caméra « black magic » devant eux, y compris en devant refaire la scène plusieurs dizaines de fois, ce qui est un exploit physique.

 

La pluie n’est pas un élément du décor, à mon sens il s’agit d’un personnage, peut-être même l’un des  principaux

 

Ingrid Garcia Jonsson  et Bruno Sevilla  sont très juste dans leurs interprétations, quand à Oriol Tarrida  tout son rôle tient dans une composition, une présence forte, et même « lourde », il incarne un tueur méticuleux, maniaque…du rangement.

 

Je sais, je dis toujours la même chose concernant les DVD/Blu-Ray, mais bon allons-y :

On aurait  aimé plus de bonus : un making-of (intéressant) et la bande-annonce, ça fait un peu juste à mon gout.

 

 

Sélections

Festival du film fantastique de Strasbourg 2015

Festival du Film Fantastique de Gérardmer 2016

 

Sortie Juillet en Blu-ray, DVD & VOD

 

Filmographie de Rafael Martinez

 

 

NOTE D’INTENTION RÉALISATEUR RAFAEL MARTINEZ

 

Quand nous nous sommes lancés dans l’écriture de SWEET HOME, notre idée principale était de le situer dans un lieu le plus familier possible pour les spectateurs. Nous voulions un film très réaliste et claustrophobique, sans toutefois perdre de vue la dimension fun de l’horreur, qui est quand même ce qu’on préfère ! Nous tenions donc vraiment à ce que le film se déroule dans un lieu effrayant, mais qui soit à la fois reconnaissable pour tout-un-chacun : un hall d’entrée, un escalier, un ascenseur… -typiquement, nos propres logements à tous – et transformer ainsi un immeuble d’habitation typique des grandes villes en véritable train-fantôme, plein de surprises et de frissons.

Pour rendre SWEET HOME d’autant plus réaliste, nous avons choisi une menace on-ne-peut-plus moderne : le propriétaire harceleur. Ce genre de situation est tellement fréquent dans mon pays que c’en est devenu terrifiant, et ça nous a semblé d’autant plus un parfait point de départ pour un film d’horreur. Rien de plus effrayant que de ne pas se sentir en sécurité chez soi.

Tous ces éléments s’emboîtaient parfaitement et nous n’avions plus qu’à trouver notre héroïne, Alice, et son implacable ennemi, le "liquidateur", et développer leur histoire au sein de l’autre personnage principal du film : l’immeuble. Un ensemble d’habitations tout à fait banal, mais qui, au fil du temps, s’est transformé en collection d’appartements uniques en leur genre : un cabinet dentaire abandonné, un local de stockage plein de vieux jouets, un logement dans lequel le temps semble s’être arrêté durant les années 60, une vieille cage d’ascenseur inutilisé depuis des années… et bien sûr, le cœur de l’immeuble, le sous-sol.

Notre défi a été ensuite de conserver un rythme très soutenu tout au long du film, en créant une véritable atmosphère hostile, un champ de bataille plein de tension et d’obstacles. Avec comme inspiration des films comme [REC] ou même Die Hard, conserver toute l’action exclusivement sous le même toit nous vraiment permis de transformer cet endroit très familier en un véritable lieu de cauchemar, en ayant toute latitude pour laisser libre cours à notre imagination ! SWEET HOME est un film à la fois brutal et excitant, souvent fun (parfois pas du tout), sanglant et violent, claustrophobique, tendu et avec beaucoup de suspense… J’espère que les spectateurs seront rivés à leur siège !

 

Casting et fiche technique :

 

Réalisateurs

Rafa Martínez 

 

Acteurs et actrices

Ingrid García Jonsson  Rôle : Alicia

Bruno Sevilla  Rôle : Simon

Oriol Tarrida  Rôle : Le tueur

Eduardo Lloveras Rôle : L'homme à la capuche 1

Miguel Ángel Alarcón  Rôle : L'homme à la capuche 2

Luka Peros  Rôle : L'homme à la capuche 3

José María Blanco Rôle : Monsieur Ramon

Mariona Perrier Rôle : Madame Carmen

Acteurs de doublage (Voix originales)

Leticia Dolera  Rôle : 112 Operator

 

Scénario

Scénariste

Ángel Agudo

Rafa Martínez

Teresa de Rosendo

 

Soundtrack

Compositeur

Ginés Carrión

 

Production

Producteurs délégués

Valentina Chidichino

Stanislaw Dziedzic

Carlos Fernández

Laura Fernández

Adrià Monés

Anna Rozalska

Klaudia Smieja

 

Equipe technique

Directeur de la photographie

Antonio J. García

 

Directeur artistique

Silvia Steinbrecht

 

Directrice du casting

Luci Lenox

 

Chef costumier

Olga Rodal

 

Sociétés

Production

Castelao Pictures

 

Production

Film Produkcja

 

Distributeur France

Wild Side

SWEET HOME rafael Martinez DVD/Blue Ray/VOD
SWEET HOME rafael Martinez DVD/Blue Ray/VOD
SWEET HOME rafael Martinez DVD/Blue Ray/VOD
SWEET HOME rafael Martinez DVD/Blue Ray/VOD

Voir les commentaires

JOHN CARPENTER RETROSPECTIVE NIFFF 2016
JOHN CARPENTER RETROSPECTIVE NIFFF 2016

JOHN CARPENTER

RETROSPECTIVE

NIFFF 2016

 

Comme précédemment annoncé, le mythique réalisateur américain John Carpenter est l’invité d’honneur de la 16e édition du NIFFF. 

 

A l’occasion de cette venue exceptionnelle du « Maître de l’Horreur » à Neuchâtel, le festival concrétise un projet de longue date et propose une rétrospective de ses œuvres emblématiques. Une opportunité unique de découvrir ou de redécouvrir, sur grand écran et dans les meilleurs formats disponibles, 18 titres qui ont littéralement écrit l’histoire contemporaine du cinéma fantastique. 

 

 

 

Le programme complet de la rétrospective, qui se déroulera du 1er au 9 juillet 2016:

 

Dark Star, 1974

Assault On Precinct 13, 1976

Halloween, 1978

The Fog, 1980

Escape From New York, 1981

The Thing, 1982

Christine, 1983

Starman, 1984

Big Trouble In Little China, 1986

Prince Of Darkness, 1987

They Live, 1988

Memoirs Of An Invisible Man, 1992

In The Mouth Of Madness, 1994

Village Of The Damned, 1995

Escape From L.A., 1996

Vampires, 1998

Ghosts Of Mars, 2001

The Ward, 2010

 

 

Voir les commentaires

John Carpenter en live  NIFFF 2016

John Carpenter en live 

NIFFF 2016

 

Dans le cadre de sa 16e édition, le Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel aura l’honneur d’accueillir une figure majeure du cinéma américain en la personne de John Carpenter. Le mercredi 6 juillet 2016, le légendaire réalisateur de films de genre et compositeur interprétera en live une sélection de ses thèmes mythiques ainsi que ses nouvelles créations à l'occasion d'un concert présenté en exclusivité suisse et dont la billetterie est ouverte dès aujourd’hui. Le programme sera complété durant les 9 jours du festival par une rétrospective de ses œuvres les plus marquantes. 

 

 

John Carpenter en live

 

La musique est considérée par John Carpenter comme une forme d’expression fondamentale et instinctive. Compositeur innovant, il a créé la plupart des bandes originales de sa filmographie qui ont largement contribué à sa notoriété. Son univers sonore à base de synthétiseur minimal, d’accompagnements de piano et de boîte à rythme illustre à merveille l’ambiance émotionnelle qui émane de ses films et l’intersection cruciale existant entre musique et cinéma. En 2014, John Carpenter, assisté par les deux compositeurs Cody Carpenter (son fils) et Daniel Davis (son filleul), présente son tout premier album intitulé Lost Themes. Le succès rencontré le pousse à se produire en live et à entamer une tournée en 2016. Le Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel a le privilège d’avoir été sélectionné par l’artiste pour un concert unique en Suisse qui se tiendra le mercredi 6 juillet. John Carpenter jouera autant ses bandes originales, ses morceaux issus de Lost Themes mais aussi ses compositions inédites tirées du second opus Lost Themes II. Agrémenté de plages de guitare électrique et acoustique, Lost Themes II sortira le 1er avril 2016.

 

 

John Carpenter Live

Mercredi 6 juillet 2016 – 20h00

Théâtre du Passage / Neuchâtel 

 

 

Une rétrospective dédiée au « Maître de l’Horreur »

 

John Carpenter est la signature légendaire qui personnifie le cinéma fantastique américain. Au travers d’une carrière longue d’une quarantaine d’années, il s’est imposé sur la scène internationale comme un des auteurs les plus inventifs et novateurs. Ainsi, la conception moderne des grands sous-genres du fantastique que sont le slasher, la science-fiction, l’horreur ou le western urbain est majoritairement influencée par des œuvres telles qu’Halloween, The Thing, Assault on Precinct 13 ou Escape from New York pour n’en citer que quelques-unes. La venue exceptionnelle de John Carpenter à Neuchâtel, référence majeure du genre, est l’occasion unique pour le NIFFF de réaliser un projet de longue date et de projeter en salle ses œuvres emblématiques dans les meilleurs formats disponibles. Le programme complet de la rétrospective, qui se déroulera du 1er au 9 juillet 2016, sera révélé dans le courant du mois d’avril. 

 

  Communiqué de presse du NIFFF

Voir les commentaires

Festival Lumière La Nuit de la peur

Festival Lumière

La Nuit de la peur

 

 

 

The Thing / La Nuit des morts-vivants / Insidious / Evil Dead

 

 

 

Samedi 17 octobre de 21h à l'aube / Halle Tony Garnier

 

Bar, dortoir derrière l'écran et petit-déjeuner offert.

 

 

 

 

Billets en vente !

15 € / 13 € accrédités, étudiants et -18 ans

 

Quatre films incontournables pour une parfaite nuit de terreur

à la Halle Tony Garnier !

The Thing de John Carpenter (2012, 1h48)

The Thing de John Carpenter (2012, 1h48)

La Nuit des morts-vivants de George A.Romero (1970, 1h36)

La Nuit des morts-vivants de George A.Romero (1970, 1h36)

Insidious de James Wan (2011, 1h42)

Insidious de James Wan (2011, 1h42)

Evil Dead de Sam Raimi (1983, 1h20)

Evil Dead de Sam Raimi (1983, 1h20)

Une nuit qui s'annonce impressionnante !

Après la comédie américaine, la science-fiction, musique et cinéma, Les Monty Python, et la Nuit Alien l'année dernière, le cinéma de genre reprend ses quartiers à la Halle Tony Garnier, le samedi 17 octobre !

Parasites extraterrestres, mort-vivants, esprits et démons...

De quoi mettre les nerfs à rude épreuve au fil de quatre classiques de l'épouvante, concoctés par des maitres du genre : John Carpenter, George A. Romero, Sam Raimi et James Wan.

Entre les films, tous présentés, de nombreux extraits et avant-programmes !

On retrouvera un dortoir derrière l’écran pour les plus fatigués (et les moins éprouvés), ainsi que le traditionnel petit déjeuner à l'issue du dernier film.

 

Venez vivre l’expérience unique, et collective, de la grande nuit cinéma à la Halle Tony Garnier !

Films projetés en VOST.

Cette nuit est déconseillée aux enfants de moins de 13 ans.

Remerciements à Splendor Films, Films sans Frontières, Wild Bunch, Renaissance Pictures.

 

(Communiqué de Presse)

Voir les commentaires

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Hébergé par Overblog