Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Articles avec #musique

BD Concert Come Prima , d’après Alfred,

BD Concert Come Prima , d’après Alfred,

BD Concert Come Prima , d’après Alfred,

par le groupe Splendor in the Grass

Réalisation vidéo: Benjamin Lacquement.

L’histoire des retrouvailles mouvementées de deux frères italiens séparés brutalement dans les années 30. Ils ne se sont pas revus depuis des années... Pendant 90 minutes, le spectateur assiste à un enchainement d’émotions, où les atmosphères psychologiques sont transcendées par la musique live de Splendor In The Grass. Le montage des images plonge le spectateur dans un road movie percutant.

Entre moments de douceur nostalgique, de violence ou de désespoir, les Splendor In The Grass délivrent une musique à fleur de peau, à l’émotion juste, se déclinant en une multitude de thèmes musicaux (Post-Rock atmosphérique, ballades du nord de l’Italie...).

Un road movie percutant à partir de la BD Come Prima d’Alfred, fauve d’or à Angoulême. 2 frères séparés dans les années 30 se retrouvent et vont traverser la France pour enterrer leur père en Italie.

Pendant 90 minutes, le spectateur assiste à un enchainement d’émotions, où les atmosphères psychologiques sont transcendées par la musique live de Splendor In The Grass.

Auteur :

Alfred vient au monde en mai 1976 au milieu d’une famille d’artistes. Raconter des histoires avec des dessins devient rapidement une idée fixe. Complètement autodidacte, il commence à publier aux Éditions Delcourt dès 1997. En janvier 2009, il part s’installer trois ans à Venise, en Italie. Durant cette période, il illustre plusieurs albums jeunesse et commence à travailler à l’écriture de Come Prima.

Parallèlement, il commence à s’immerger dans le dessin live sur scène, et décide finalement de s’embarquer dans plusieurs aventures théâtrales/dessinées : durant les Concerts de dessin du festival d’Angoulême avec Brigitte Fontaine et Areski, mais également avec Yan Péchin (guitariste de Bashung), Hamid Ben Mahi (danseur), le Glob Théâtre et la Compagnie Fracas.

En 2010, sur l’invitation de Lewis Trondheim, il fait partie de l’équipe fondatrice du virtuel Atelier Mastodonte, chaque semaine dans Spirou. En mai 2014, il est l’invité de la manifestation REGARD9, à Bordeaux, avec une exposition de plus de 300 dessins sur l’Italie.

Il a ensuite dessiné l’un des deux albums de la série Donjon qui ont clôturé la saga en 2014. David Chauvel et lui collaborent dès octobre 2012 avec Étienne Daho, sur la réalisation d’un « making off dessiné » intitulé « Daho, l’Homme qui chante » (paru le 21/10/15) à l’occasion de la sortie du nouvel album de l’artiste.

Enfin, Alfred reçoit le prestigieux Fauve d’Or pour Come Prima au Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême en 2014.

L’auteur avait pourtant rapidement déclaré (sur Telerama.fr) : « Ce livre est certainement plein d'imperfections, bancal ou flottant ici et là. Mais il me ressemble. »

Et si, paradoxalement, ceci expliquait cela... Le secret de Come Prima ? Un auteur, un vrai, est caché dedans.

BD Concert Come Prima , d’après Alfred,
BD Concert Come Prima , d’après Alfred,
BD Concert Come Prima , d’après Alfred,

Teaser du BD concert Come Prima par Splendor in the Grass

Dates des concerts de :La Saga de Grimr

Voir les commentaires

La Saga de Grimr

 

La Saga de Grimr

Création 2020

D'après La Saga de Grimr de Jérémie Moreau - Fauve d'or au Festival International de la BD d'Angoulême 2018

À PROPOS DE L'ARTISTE

La Saga de Grimr est une quête d’identité tragique dans un décor grandiose. Le héros y est confronté à chacun des piliers de la culture islandaise : le prestige de la généalogie, le culte de la loi et la superstition.

Grimr a perdu ses parents et ses terres lors d’une longue irruption volcanique. Confronté au pire des dénuements il va devoir se faire un nom seul. Il a pourtant des atouts, étant doté d’une force impressionnante, il se sait capable de rivaliser avec les plus fameux héros de saga même s’il n’est le fils de personne. Sa rencontre avec une jeune femme confrontée à un environnement hostile lui semble l’occasion de prouver sa capacité à un avenir héroïque. Une accusation de meurtre va chambouler son projet et le renvoyer à sa condition d’orphelin déshonoré devant lutter contre la loi du puissant et la superstition du peuple.

 

Scénario et dessin :

Jérémie Moreau

Editions Delcourt 2017

Création lumière :

Eric Blosse

Création vidéo :

Benjamin Lacquement

 

L’Equipe artistique

L’ensemble Drift avec Sol Hess, musicien, chanteur, scénariste de bande dessinée britannique; côté musique on le retrouve notamment dans Sweat Like an Ape. Jérôme d’Aviau auteur de BD, batteur, réalisateur, designer de film d’animation; il partage la scène avec Sol Hess dans Sweat Like an Ape. Frédéric Cazaux, musicien et un des piliers artistiques de la Cie Fracas.

Marie Savignat : régisseuse son – Benjamin Lacquement : régisseur vidéo

 

Référence presse

“Jérémy Moreau, signe à 30 ans, une quête initiatique sombre et forte dotée d’un incroyable souffle” Anne Douhaire – France Inter

 

“Porté par un souffle romanesque indéniable, ce récit au long cours (220 pages) vaut aussi pour la beauté magnétique de ses pages.” Frédéric Potet – Le Monde

LA ROUTE PRODUCTIONS EN QUELQUES MOTS

LA ROUTE, comme un clin d’œil à notre condition humaine de chercheurs, combattants, voyageurs en quête de rencontres bienfaisantes où l’artiste en est une source.Créée en 2012, La Route Productions, est une structure bordelaise dont l’ambition première est le développement de carrière par la scène, d’artistes prometteurs dont l’objectif est de trouver un public.

Du Blues à la Cumbia, du Folk trash à la chanson, en passant par le BD-Concert, nous accompagnons les projets artistiques, de la production des œuvres, à leur diffusion et promotion.

 C’est avec cette vision à 360° que nous créons une dynamique importante de structuration des projets artistiques dans tous les domaines afin de représenter un maillon indispensable entre les artistes et l’ensemble de la filière professionnelle. L’engagement scénique, la passion du chant, une écriture exigeante, une sensibilité aiguë sont les talents communs des artistes soutenus par La Route Productions.

Communiqué de presse.

Voir les commentaires

Verda Suno

Retrouvez le clip

en suivant le lien

ci-dessous.

VERDA SUNO (Electro Alternative)

VERDA SUNO

(Electro Alternative)

Nous continuons à vous faire découvrir cet univers si particulier alliant musique et science-fiction.

*****

BIOGRAPHIE

Verda Suno, c’est l’ambiance musicale d’univers à la fois lointains et très proches, comme Philip K. Dick ou George Orwell auraient pu les représenter. C’est une lettre d’amour à la Science-Fiction et à l’Electronica, dans lesquels les membres du projet puisent leur inspiration.

C’est en 2018 à Bois-Colombes, dans les Hauts-de-Seine, que les membres du groupe ont installé le laboratoire sonore dans lequel ils assemblent avec rigueur le vaisseau dans lequel ils accueillent le public, afin de les accompagner dans leur expédition.

Chaque nouveau morceau est un nouveau chapitre de la fresque que le groupe compose en parallèle à son univers musical.

Extrait d’un texte (non daté) retrouvé sur Verda Suno :

Au commencement, n’existait qu’un vaste océan. En son milieu, se dressait un arbre immense dont les racines s'enfonçaient aussi profondément sous les eaux que ses branches se perdaient dans l'infinité des cieux.

Un jour, un gigantesque oiseau nommé OVO, descendant des royaumes célestes pour assouvir sa curiosité, se perdit dans l'immensité de cet océan. Lorsqu'il aperçut l'arbre, il décida de s'y poser, épuisé qu'il était par son périple. Il confectionna un nid en utilisant les feuilles et les branches de l'arbre. Durant 7 jours et 7 nuits, il se nourrit des fruits de l'arbre et de l'eau de l'océan, et se reposa dans son abri.

Alors que, reposé par son séjour, OVO se préparait à repartir pour les royaumes célestes, il découvrit que la nourriture qu'il avait consommée de l'arbre et l'eau qu'il avait bu de l'océan avaient formé un œuf dans la chaleur de son ventre. Et une fois de plus, il attendit 7 jours et 7 nuits que l'œuf quitte son corps.

Lorsque, enfin, OVO déposa l'œuf dans son nid, il se rendit compte à son grand désespoir qu'il ne pourrait pas le prendre avec lui pour la route du retour. Il enveloppa donc l'œuf dans un couffin composé de feuilles collées entre elles avec la sève de l'arbre et abandonna ici sa descendance, afin de retrouver ses terres originelles.

L'œuf resta dans ce lit de fortune durant 7 jours et 7 nuits supplémentaires et, enfin, à l'aube du huitième jour, il éclot finalement, se séparant en deux morceaux qui donnèrent respectivement naissance au ciel et à la terre. En son centre, naquit la lumière sacrée qui façonna alors les êtres vivants et organisa les éléments.

Et c'est ainsi, selon la légende, que Verda Suno apparut...

 

(Communiqué de presse)

SORTIE DU CLIP OVO LE 29 MARS 2019

Voir les commentaires

Verda Suno Imago

Verda Suno

Imago

Science-Fiction et Electronica

 

Verda Suno, c’est la destination finale d’un long périple, comme Georges Méliès ou Jules Verne auraient pu le représenter. C’est une lettre d’amour à la Science-Fiction et à l’Electronica, dans lesquels les membres du projet puisent leur inspiration.

 

C’est en 2018 à Bois-Colombes, dans les Hauts-de-Seine, que les membres du groupe ont installé le laboratoire sonore dans lequel ils assemblent avec rigueur le vaisseau dans lequel ils accueillent le public, afin de les accompagner dans leur expédition.

 

Le voyage sera tantôt calme, tantôt tumultueux, mais toujours inattendu.

 

Préparez-vous au départ, le décollage est imminent...

 

Pour le premier titre du projet Verda Suno, nommé Imago, le groupe a décidé de réaliser un clip « fait maison » rendant hommage à tous les grands maîtres et précurseurs de la science-fiction qui ont inspirés l’univers de ce projet.

 

On peut s’amuser à tester sa culture cinématographique et reconnaitre la plupart des films marquants du genre :

 

 De l’art illusionniste de Georges Méliès aux récits visionnaires de Jules Vernes ou K. Dick, en passant bien entendu par Métropolis et bien d’autres…

 

Le titre Imago renvoi directement à l’influence de nos ancêtres sur notre propre psyché et, plus tard, à la construction de la mémoire collective, thème cher à la science-fiction.

 

(Communiqué de Presse)

Voir les commentaires

Janski Beeeats

Janski Beeeats

Janski Beeeats

 RÉCIT COMPLET

PAR JANSKI

 

Très curieux album, basé non pas sur un scénario, mais sur un personnage interprété sur scène par l’auteur ou il  mélange diverses tendances musicales avec des sons de Gameboy.

 

On ne peut que très difficilement décrire une telle œuvre,  vous devrez en faire par vous-même la découverte, en ayant un esprit ouvert sur des formes d’art à la fois novatrices et très contestataires.

 

 

Quelques pages  à la fin de l’album, nous font entrevoir ce que sont ses concerts, accompagné d’ « essais recherches et crobars divers ».

 

 

D’ailleurs toute cette collection risque de nous  surprendre, voire de perturber ceux qui sont habitués à des bandes dessinées ou  des comics avec des auteurs et des dessinateurs du « métier ».

 

Perturbant peut-être, mais cela peu renouveler justement le monde, parfois très fermer de la bande dessinée française, voir franco-belge et plus largement l’univers de la création dans ce domaine.

 

Résumé de l’album :

Au XXIIe siècle, la terre est contaminée par un dangereux virus : la peste violette qui transforme la population en mutants cannibales. Seule la mégalopole de Tower City résiste encore à la pandémie. L’histoire est celle d’un jeune homme : Janski. Né avec le virus sur le visage, il a le pouvoir de le contrôler à condition qu’il ait de la musique dans les oreilles. Son but est de devenir une rock star à Tower city, et de témoigner de son extraordinaire capacité à vaincre la peste violette. Mais il désire surtout se faire accepter parmi les êtres humains et retrouver sa seule amie : Doloréanne.

 

Politique éditoriale de la collection :

Le label « Une case en moins » est une collection dirigée par Davy Mourier et met en avant des artistes polyvalents et non issus de la BD pour raconter leur histoire en dessin grâce à des artistes-auteurs de talent.

 

 

Album broché

192 pages

198 x 263 mm

EAN: 9782413001829

ISBN : 978-2-413-00182-9

Prix : 17,30 €

Scénariste : Janski

Illustrateur : Janski

Coloriste : Janski

Série : JANSKI BEEEATS

Collection : UNE CASE EN MOINS

 

Biographie de l’auteur :

JANSKI

EST NE A TOURS. RESIDE EN LOIRE-ATLANTIQUE

Jean-Sébastien Vermalle, connu sous le nom de JANSKI Beeeats, est un artiste multidisciplinaire: musicien, dessinateur, compositeur, animateur 2D, il appartient à cette frange d'artistes autodidactes et singuliers qui dénaturent les genres, transforment les styles et métissent les cultures populaires. Inspiré autant par le comics, le manga et l'école européenne, par les bandes dessinées d'auteur autant que par la BD populaire d'humour, de science-fiction et d'aventure, ce premier ouvrage – JANSKI Beeeats – est la mise en abîme du personnage qu'il interprète sur scène depuis 2007, sur fond de musique club, rock, pop, et de sons de Gameboy.

 

Janski Beeeats
Janski Beeeats
Janski Beeeats
Janski Beeeats

Voir les commentaires

Jann Halexander

  Jann Halexander

 

Mise en ligne intégrale des films de Jann Halexander [2007-2011]

 

Les films 'J'Aimerais J'Aimerais', 'Occident', 'Une dernière nuit au Mans', 'La Bête Immonde' de et avec Jann Halexander* sont disponibles intégralement et gratuitement sur les plates-formes Youtube et Dailymotion.

 

De 2006 à 2011, le chanteur a réalisé des films pour le marché DVD, écoulés à des milliers d'exemplaires en France et à l'étranger. Certains de ses films ont fait l'objet de diffusions dans des festivals.

 

Le chanteur, influencé aussi bien par le fantastique que l'animation ou les comédies musicales, lointain héritier de Jean Rollin, a mis en images et musiques son univers trouble, diffus, où la thématique de l'Autre, que ce soit sous le registre de l'horreur ('La Bête Immonde'), le dramatique ('J'Aimerais J'Aimerais') ou la comédie ('Une dernière nuit au Mans') est omniprésente.

 

Une thématique que l'on retrouve par ailleurs, déclinée sur différents tons dans ses chansons, y compris le dernier album paru en juin 2017, 'A Vous Dirais-Je'* (distribution Lalouline Editions). (Communiqué de presse)

 

 

 

Biographie de

Jann Halexander

 

Jann Halexander, de son vrai nom Aurélien Makosso-Akendengué (né le 13 septembre 1982 à Libreville, Gabon) est un auteur-compositeur-interprète, acteur et réalisateur franco-gabonais.

 

Son premier album 'Halexander Songs' est sorti en 2003.

La Bête immonde

Jann Halexander
Jann Halexander
Jann Halexander
Jann Halexander
Jann Halexander
Jann Halexander

En tournée en France

 

03/11 – THÉÂTRE DU GOUVERNAIL - PARIS [75]

 

04/11- THÉÂTRE DU GOUVERNAIL- PARIS [75]

 

24/11 – THÉÂTRE DE L'ALMENDRA – ROUEN [76]

 

10/11 LES MOTS A LA BOUCHE – SAINT-SYLVESTRE-CAPPEL [59]

Voir les commentaires

Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg

Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg

 

Tu as un groupe, tu es d’Alsace et tu aimes les Zombies… cette annonce est pour toi !

 

 Le Festival européen du film fantastique de Strasbourg lance un appel à groupes de la scène locale pour donner un concert à l’arrivée de la Zombie Walk le samedi 19 septembre, Place de la Bourse.

 

 Tous les styles de musique sont acceptés. 2 groupes seront sélectionnés. Les concerts auront lieu en plein air entre 16h et 19h.

 

 Alors si tu souhaites tenter ta chance et peut-être jouer lors de la plus grande Zombie Walk de France, envoie-nous ton CD avant le 21 juin 2015 à l’adresse suivante :

 

 Les Films du Spectre

 9 rue du Vieil Hôpital

 67000 Strasbourg

 

 Ça va être mortel !

Voir les commentaires

CINE-TRIO – Concert #15 SCIENCE-FICTION

CINE-TRIO – Concert

15 SCIENCE-FICTION

 

Samedi 24 janvier 2015, à 18h30

(Durée : 1h10 environ)

 

Le Ciné-Trio vous fait passer au-delà du réel avec quelques-uns des thèmes les plus envoûtants de la Science-Fiction au cinéma.

 

Avec des extraits de :

 Star Wars,

Rencontres du troisième type,

 2001 l’Odyssée de l’espace,

La Planète des Singes,

Bienvenue à Gattaca,

E.T. l’extra-terrestre,

Retour vers le futur,

Minority Report,

Jurassic Park,

 Star Trek,

A. I. Intelligence Artificielle…

 

  

Interprètes :     

Philippe Barbey-Lallia (pianiste)

Cyril Baleton (violoniste)

Timothée Oudinot (hautboïste)

 

 

Le CINE-TRIO est la plus petite « phalange » de l’OCP (Orchestre Cinématographique de Paris), formation symphonique entièrement dédiée à la musique de film, qui soutient notamment le travail de jeunes compositeurs pour l'image.

 

 Il est composé d’un pianiste (Philippe BARBEY-LALLIA), d’un violoniste (Cyril BALETON) et d’un hautboïste (Timothée OUDINOT).

 

 Le CINE-TRIO est d'abord le fruit d'une amitié entre trois musiciens diplômés, la même année du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Leur passion commune pour la musique de film les a incités à créer cet ensemble alors qu'ils étaient encore étudiants. Depuis, le CINE-TRIO compte à son répertoire près de 300 arrangements inédits de thèmes parmi les plus célèbres composés pour le cinéma, allant des films des années trente à nos jours.

 

 

Le CINE-TRIO se produit en concert lors de festivals de cinéma ou de musique, et lors de soirées événementielles. Le CINE-TRIO porte une attention toute particulière au jeune public en proposant des concerts pédagogiques grâce à un répertoire adapté et sans cesse renouvelé.

Temple de l’Annonciation 19 rue Cortambert 75016 Paris Métro : Rue de la Pompe (Ligne 9)

Voir les commentaires

Les représentants de la Maison d’Ailleurs vont défendre le musée en Estonie

Communiqué de presse du mardi 13 mai 2014

 

Les représentants de la Maison d’Ailleurs

vont défendre le musée en Estonie !

 

Le 14 mai prochain, l’équipe de la Maison d’Ailleurs s’envolera pour Tallinn (Estonie), afin de défendre l’institution auprès du jury du « European Museum of the Year Award 2014 » (EMYA). En lice avec 35 autres musées, la Maison d’Ailleurs espère pouvoir décrocher le prix le plus prestigieux d’Europe venant récompenser l’innovation et l’excellence dans le secteur muséal. Le vainqueur sera annoncé dans la soirée du 17 mai 2014.

 

Défendre l’innovation du musée

La nomination de la Maison d’Ailleurs pour l’édition 2014 de l’EMYA a été annoncée début décembre 2013, ce qui a permis à l’équipe du musée de constituer un solide dossier et de préparer un poster synthétique afin de présenter aux participants de l’événement les points forts du musée yverdonnois.

 

En effet, pendant trois jours (du 14 au 16 mai 2014), les représentants de chaque musée sélectionné pourront ainsi plaider leur cause auprès du jury.

 

C’est sur la base du nouveau concept muséal Souvenirs du Futur – verni en mars 2013 – que la Maison d’Ailleurs a été sélectionnée pour participer à la compétition récompensant le musée ayant fait particulièrement preuve d’originalité et d’innovation dans son secteur d’activités. Souvenirs du Futur présente, par le biais d’une salle « Chronologie » et de quatre salles dédiées aux médias contemporains (« Littérature », « Cinéma », « Bande dessinée », « Musique »), les objets composant les collections de la Maison d’Ailleurs.

 

 Au demeurant, et l’originalité de ce point a été soulevée par les jurés, ces objets changent en fonction du thème abordé dans l’Espace Temporaire. Cette rotation permet donc, d’une part, de contextualiser la thématique présentée à ce moment-ci et, d’autre part, d’instituer un dialogue avec les travaux artistiques contemporains.

 

Le comité de sélection a également été séduit par les conséquences de cette refonte structurelle du musée et ses impacts sur tous les secteurs : la gestion optimale des collections et de leur conservation, le développement d’une médiation culturelle riche et adaptée aux types de public (visite interactive pour les familles, audio-guide gratuit), l’accroissement de la fréquentation montrant à quel point ce nouveau dispositif plaît aux connaisseurs mais aussi aux novices.

 

Prix

Le Prix EMYA a été fondé en 1977 et a pour but de reconnaître l’excellence et d’encourager les procédés innovants d’un musée aussi bien du côté des collections exposées que du bénéfice qu’il apporte à la société. Les musées en compétition sont choisis au sein des 47 États membres du Conseil de l’Europe. Lors de l’édition 2011, la Maison d’Ailleurs a été sélectionnée suite à l’ouverture de l’Espace Jules Verne mais n’avait pas remporté de prix.

 

 

Prix du Musée Européen de l’Année 2014 :

Voir les commentaires

LUFF 2013 !

 

La 12e édition du Lausanne Underground Film and Music Festival (LUFF) offrira du 16 au 20 octobre 2013 un panel éclectique de 98 films et 28 concerts/performances qui vous emmèneront de la Californie avec le souverain pontife du punk Jello Biafra et la sous-musique de Smegma, au Japon avec l'empereur du surréalisme au cinéma Katsu Kanai, ou encore le super groupe d'Otomo Yoshihide et les nouveaux venus de Endon.!

 

Répondez à cet email en mentionnant votre nom et votre adresse postale complète et gagnez 2 invitations pour des projections!

 

Cinéma: horriblement punk!

Amputé l'an dernier d'un concert punk, le LUFF transcende les disciplines et invite le plus pur représentant du mouvement à investir tous les secteurs de sa programmation: Jello Biafra en curateur et acteur avec 5 films de son choix et en performeur sur scène le vendredi 18! C'est à la racine du même bouillonnement culturel que F.J. Ossang puise sa force pour conjuguer poésie, musique et cinéma, dont le LUFF présente l'intégralité des films et le dernier livre. Un hommage appuyé sera également rendu au travail de réalisateur de Pierre Clémenti, dont les films sont autant de poèmes visuels que de coups de gueule hallucinogènes.

 

Dans un souci de présenter des jalons de l'art cinématographique, le LUFF fait (re-)découvrir les joyaux restaurés du polonais Walerian Borowczyk, dont Blanche avec Michel Simon ou l'œuvre de Katsu Kanai, représentant de la Nouvelle Vague japonaise. L'artiste protéiforme Marcel Broodthaers développait son art au plus proche des mots, pour mieux en dépasser le sens, et la prolongation de ce travail sur pellicule s'avère une réflexion essentielle, présentée en deux programmes de courts.

 

Des zombies nazis dans les films issus des mythiques studios Eurociné, qui feront l'objet d'un documentaire et d'une nuit spéciale de projection, aux représentations cauchemardesques d'Andrey Iskanov qui sondent les tréfonds de la souffrance humaine en 4 films jamais montrés en Suisse, l'horreur naviguera entre dérision et ultraréalisme.

En alpha et oméga de cette orgie filmique, un Bad Film, tourné en mode guérilla par Sion Sono (auteur de Suicide Club) sera présenté lors de la cérémonie d'ouverture du mercredi et A Field in England du déjà respecté britannique Ben Weathley clôturera la partie cinéma samedi soir.

 

 

 

 

LUFF 2013
LUFF 2013

Voir les commentaires

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Hébergé par Overblog