Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Articles avec #palmares

Le Brussels Film Festival menacé

Le Brussels Film Festival menacé

 

Les pouvoirs publics nous lâchent

L'incompréhension

 

 

Créé en 1974, le Brussels Film Festival (Festival du Film de Bruxelles) se consacre au cinéma européen depuis 2003. Au coeur de la Capitale Européenne, le Festival présente chaque année près de 100 courts et longs métrages belges et européens. Des avant-premières mais aussi des découvertes, petites pépites du 7ème art que le public ne pourrait pas découvrir autrement, des séances événementielles, des projections gratuites en plein air, le tout présenté par des invités prestigieux.

 

Sans oublier les rencontres professionnelles, leçons de cinéma, ciné-concerts, bourses et autres initiatives attirant des milliers de festivaliers et professionnels issus des 4 coins de l’Europe. Et pourtant, malgré ce succès, le Brussels Film Festival 2017 risque bien d’être raboté -voire même annulé- pour sa prochaine édition prévue du 16 au 22 juin à Flagey. Les pouvoirs publics, la Fédération Wallonie Bruxelles et la Région Bruxelles Capitale, ont en effet pris la décision de supprimer leurs subsides. Sans eux, le Festival ne peut pas poursuivre son aventure. Sans eux, Bruxelles perd un événement majeur dans son paysage culturel. Sans eux, il en sera fini de découvrir des talents européens tels que Tom Tykwer, Joachim Lafosse, Gustave Kervern et Benoît Delépine et bien d’autres dont les premières oeuvres ont pu être découvertes au festival. Sans eux, le tapis rouge bruxellois n’accueillera plus des personnalités comme Charlotte Rampling, Alan Parker, Michel Piccoli, Bertrand Tavernier, Volker Schlöndorff, Jacques Doillon, Marie Gillain, Bouli Lanners, Guy Bedos, Michel Boujenah, Peter Greenaway, Micheline Presle, Thomas Bidegain, Bruno Dumont, Samuel Benchetrit, Anna Mouglalis, Jean-Paul Rouve, Mathieu Amalric, Vincent Lindon, Jean-Paul Belmondo et bien d’autres qui l’ont honoré de leur présence.

 

Le Festival avait déjà subi des baisses de budget et se déroulait par la seule volonté d’une poignée de passionnés, aujourd’hui usés et abattus par l’absence de perspective culturelle des pouvoirs publics. 170.000€ de budget en moins, c’est la base même du financement du Festival qui disparaît. Pourtant, plus de 70 partenaires souhaitent toujours soutenir et participer au Festival. Pourtant, malgré les difficultés budgétaires et les circonstances difficiles de 2016 (les alertes attentats, la grève générale et le foot), le Festival se portait bien. Les médias n’ont jamais autant soutenu l’événement. Et le public était toujours au rendez-vous par milliers. Mais le Festival risque bien d’être sacrifié.

 

L’équipe du Festival avait bien entendu avancé dans la préparation de sa prochaine édition. Après l’immense succès de La Fête à Guy Bedos, une nouvelle Fête à… était prévue, l’invité d’honneur 2017 avait confirmé sa présence, et une rétrospective événementielle était prête….

 

L’équipe souhaite se battre malgré tout pour présenter une édition 2017. Encore faut-il que les ministres concernés laissent une chance au Festival d’exister.

 

N'hésitez pas à communiquer votre soutien au Festival auprès des ministères concernés : Vervoort (Ministre Président de la Région Bruxelles Capitale) et Greoli (Ministre de la Culture).

 

 

Partagez avec nous votre incompréhension écrivez à :

slahy@gov.brussels,nngoma@gov.brusselset valerie.delprat@gov.cfwb.be

.

 

 

Communiqué de presse

Lieu de projection

Lieu de Projection

Voir les commentaires

Palmarès Concours d’écriture « Nouveaux  mondes et trahisons

Palmarès

Concours d’écriture

« Nouveaux mondes et trahisons ».

Fleuve Editions.

 

Chers auteurs et participants,

 

Tout d’abord, je tiens en tant que directeur de la collection Outre Fleuve à vous remercier pour votre participation au concours d’écriture « Nouveaux mondes & trahisons » que nous avons lancé avec Michel Robert pour président.

 

Vous avez été nombreux à nous envoyer vos textes, et se plonger dans vos univers pleins d’inventivité et d’imagination a été une très belle expérience, une grande aventure, légèrement étourdissante, mais passionnante.

 

Je ne peux donc que vous encourager tous à poursuivre et persévérer dans vos envies d’écrire, de continuer à créer des histoires originales et exaltantes en n’écoutant que vos envies et votre inspiration foisonnante. Donner vie à des personnages, les jeter dans de folles péripéties demande beaucoup de temps et d’énergie, un grand investissement personnel, mais n’oubliez jamais que la première des récompenses, c’est le plaisir que vous y prenez. Et celui-ci sera partagé par vos lecteurs.

 

Faire un choix final n’a pas été chose facile, cependant, trois manuscrits se sont finalement détachés et seront publiés par Librinova. Il s’agit de :

 

 

1. La Bibliothèque des existences, de Thomas Gerbaud, qui remporte donc le premier prix décerné par Librinova et qui comprend : la correction du texte, la création d’une couverture, la publication numérique, un suivi des ventes. Félicitations !

 

 

2. Les Gardiens – L’Éveil, d’Ophélie Wilczynski, qui remporte le second prix de Librinova : la création d’une couverture, la publication numérique et le suivi des ventes.

 

 

3. Ayana, de Valérie Verdenet, qui occupe la 3e marche du podium et remporte : la création d’une couverture, la publication numérique et le suivi des ventes.

 

Nous leur souhaitons à tous trois beaucoup de succès avec Librinova !

 

Je sais que vous attendez tous le nom du lauréat. Malheureusement, le jury n’a pas sélectionné de vainqueur pour être publié dans la collection « Outre Fleuve ».

 

 

La première raison qui nous a conduits cette décision difficile est, pour un certain nombre de textes, le non respect du thème imposé. En effet, la découverte et l’exploration de nouveaux mondes ainsi que le motif de la trahison devaient être partie prenante de votre histoire, ils devaient en être des ressorts essentiels. Cela n’a pas toujours été le cas, et il ne nous était pas possible d’élire un texte ne répondant pas complètement aux critères imposés, aux dépens des autres.

 

 

La seconde tient au fait que parmi les textes que nous avions sélectionnés, malgré le plaisir pris à les découvrir, et les bons moments de lecture passés, aucun ne s’est détaché, nous permettant, à l’unanimité du jury, de le proclamer vainqueur.

C’est donc un peu déçus, et avec une pointe de frustration, que nous avons finalement décidé de ne pas élire de Lauréat.

Cependant, comme je vous l’ai dit plus haut : persévérez ! Continuez à écrire, à créer, à inventer et à faire vivre l’Imaginaire. Votre talent conjugué à la persévérance vous donnera tôt ou tard raison.

 

 

Et n’hésitez pas à nous faire parvenir vos manuscrits à : http://www.fleuve-editions.fr/livres-romans/deposez-votre-manuscrit/. . Nous continuerons de vous lire avec la même curiosité et envie.

 

En vous remerciant encore mille fois pour votre participation, votre enthousiasme et votre passion pour les mondes de l’Imaginaire.

 

À très bientôt pour de nouvelles aventures.

 

Stéphane Desa

Directeur de collection « Outre Fleuve »

 

Communiqué de Presse

Voir les commentaires

Pedro Almodóvar lors des Goyas 2010

Pedro Almodóvar lors des Goyas 2010

PEDRO ALMODOVAR

président du

70em Festival de CANNES

 

Nous venons d’apprendre que le Jury du 70 Festivals de Cannes sera présidé par Pedro Almodovar.

 

« Je suis très heureux de fêter le 70e anniversaire du Festival du film de Cannes dans cette fonction si privilégiée. Je suis reconnaissant et honoré et j'ai le trac…"Être président du jury est une lourde responsabilité et j’espère être à la hauteur des circonstances… Je peux vous dire que je vais me dévouer corps et âme à cette tâche, qui est à la fois un plaisir et un privilège", " a déclaré Pedro Almodovar, 67 ans, cité dans le communiqué

 

 

 

À noter toujours dans le cadre du Festival de Cannes que Pierre Lescure ( 2 juillet 1945 (Choisy-le-Roi - France) vient d’être réélu président du Festival de Cannes pour les 3 années à venir.

 

Biographie

 

Après avoir passé ses premières années à Calzada de Calatrava, Pedro Almodóvar déménage avec ses parents à l'âge de 8 ans (un doute plane encore sur sa véritable année de naissance) en Estrémadure. Issu d'une famille relativement pauvre de muletiers d'une région ravagée par la Guerre d'Espagne, il grandit entouré de femmes, ce qui ne sera pas sans conséquence sur son cinéma. Élève particulièrement doué, il étudie chez les Pères Salésiens et les Franciscains, une expérience douloureuse qui lui fera perdre la foi et motivera une certaine aversion pour la religion. Pour se détendre et sortir du carcan stricte de cette éducation, il fréquente assidûment les salles obscures.

 

 

A 17 ans, Pedro Almodóvar. part pour Madrid, seul, sans argent et sans travail, avant d'entamer un tour d'Europe qui le mène à Londres et Paris. Il souhaite ainsi apprendre le cinéma, mais, sur ordre de Franco, l’École Officielle du Cinéma vient de fermer ses portes. Après plusieurs petits boulots, il décroche un emploi de bureau à la Compagnie nationale de téléphone espagnole où il reste douze ans. Parallèlement, il écrit des scénarii, tourne, de 1974 à 1979, des courts-métrages en Super 8, fait la connaissance de Carmen Maura, ce qui l'entraîne à faire du théâtre au sein de la troupe indépendante "Los Goliardos" (au sein de laquelle il montre un goût certain pour le travestissement), et fonde un groupe punk-rock parodique "Almodovar y McNamara".

 

Avec l'arrivée de la démocratie en Espagne, il réalise, sur une période d'environ un an et demi, son premier long métrage Pepi, Luci, Bom et autres filles du quartier. Un film tourné en 16 mm, avec un budget dérisoire, et qui marque sa première collaboration avec l'actrice Carmen Maura. Alors que le mouvement culturel la Movida se développe, il tourne Le Labyrinthe des passions et Matador qui révèlent Antonio Banderas. Scénariste et réalisateur, il ajoute une corde à son arc en 1986, en fondant avec son frère Agustin Almodovar (qui abandonne sa carrière d'ingénieur en chimie pour produire des films), la société de production El Deseo (le désir). Le premier film produit par la société est La Loi du désir (sixième long métrage du cinéaste) en 1987. Par la suite, ils produiront tous les films réalisés par Pedro Almodóvar. Ce dernier prouve qu'il peut être omniprésent sur un projet en enfilant également les costumes de chef décorateur et de compositeur. A l'instar de son frère, il lui arrive même de faire quelques apparitions hitchcockiennes dans certains de ses films, comme dans La Loi du désir.

 

Baroque, adepte du kitsch et de la parodie, Pedro Almodóvar se fait un nom au-delà des frontières espagnoles avec Femmes au bord de la crise de nerfs, en 1988. Le cinéaste se montrant fidèle à ses acteurs, son cinéma est truffé de figures récurrentes, parmi lesquelles Carmen Maura, Victoria Abril, Penélope Cruz, ou encore Antonio Banderas, seule icône masculine de la filmographie de ce "réalisateur à femmes". Ce dernier se montre également assidu à Cannes, qu'il visitera à six reprises : 1992 (membre du jury), 1999 (en compétition avec Tout sur ma mère), 2004 (La Mauvaise éducation projeté en ouverture), 2006 (en compétition avec Volver), 2009 (en compétition avec Etreintes brisées) et 2011 (en compétition avec La Piel que Habito).

 

Avec Tout sur ma mère, qu'il dédie à sa mère, Pedro Almodóvar rafle un nombre impressionnant de prix : Prix de la mise en scène à Cannes, Oscar et César du Meilleur film étranger, Golden Globe et même sept Goya ! Trois ans après, il récidive avec Parle avec elle, et fait mieux encore : Oscar du Meilleur scénario, cinq prix EFA, deux BAFTA, le Nastro d'Argento, le César et beaucoup d'autres prix partout de par le monde, exception faite de l'Espagne. En 2004, il a l'honneur d'ouvrir la 59e cérémonie du Festival de Cannes avec sa Mauvaise éducation, une première pour un film espagnol. Avec ce film intimiste rappelant l'adolescence du réalisateur chez les Franciscains, il révèle un nouveau talent en la personne de Gael Garcia Bernal.

 

Deux ans plus tard, sa nouvelle comédie dramatique, Volver (portrait presque autobiographique de trois générations de femmes au sein de la classe ouvrière), lui permet de retrouver après 17 ans d'absence sa première égérie, Carmen Maura. Il réalise ensuite un rêve, en tournant à Lanzarote Les Etreintes brisées, île découverte pour la première fois par le cinéaste quelques mois après la mort de sa mère. Comme bien souvent au cours de la carrière du réalisateur, cette parenthèse nostalgique est suivie d'un film sombre : le thriller La Piel que Habito. Alternant les registres, c'est avec une comédie "aérienne", Les Amants passagers, qu'il revient deux ans plus tard.

 

En 2016, son 20ème long métrage, Julieta, évoque des thématiques qui lui sont chères comme celles du destin, de la culpabilité et de cette force mystérieuse et insondable qui nous pousse à quitter les personnes que nous aimons. (Source allociné)

 

 

 

Filmographie

Année 2016

Julieta

 

Année 2013

Les Amants passagers

 

 

Année 2011

La Piel que Habito

 

Année 2009

Etreintes brisées

 

Année 2008

La Conseillère anthropophage Court métrage

 

Année 2007

Viva Pedro: The Life & Times of Pedro Almodóvar

 

Année 2003

La Mauvaise éducation

 

Année 2002

Parle avec elle

 

Année 1998

Tout sur ma mère

 

Année 1997

 

En chair et en os

 

Année 1995

La Fleur de mon secret

 

Année 1993

Kika

 

Année 1991

Talons Aiguilles

 

 

Année 1990

Attache-moi !

 

Année1989

Femmes au bord de la crise de nerfs

 

Année 1987

La Loi du désir

 

Année 1986

Matador

 

Année 1985

Tráiler para amantes de lo prohibido (TV)

-

Année 1984

Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça ?

Année 1983

Dans les ténèbres

 

Année 1982

Le Labyrinthe des passions

 

Année 1980

Pepi, Luci, Bom et autres filles du quartier

 

Année 1978

Salomé Court métrage

 

Année 1977

Sexo va, sexo viene Court métrage

 

Année 1976

Muerte en la carretera Court métrage

Sea caritativo Court métrage

Tráiler de "Who's Afraid of Virginia Woolf ?" Court métrage

 

1975

Blancor Court métrage

El sueño, o la estrella Court métrage

Homenaje Court métrage

La caída de Sódoma Court métrage

 

Année1974

Dos putas, o historia de amor que termina en boda Court métrage

Film político Court métrage

Voir les commentaires

Palmarès officiel 2017

44e Festival International

de la Bande Dessinée d’Angoulême

Du 26 au 29 janvier 2017

 

 

 

Palmarès officiel 2017

 

 

 

FAUVE D'OR - PRIX DU MEILLEUR ALBUM

 

Paysage après la bataille

Philippe de Pierpont et Éric Lambé, Actes Sud BD/Frémok

 

FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX SPÉCIAL DU JURY

 

Ce qu'il faut de terre à l'homme

Martin Veyron, Dargaud

 

 

FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX DE LA SÉRIE

 

Chiisakobe, tome 4

Minetaro Mochizuki, Le Lézard Noir

 

 

FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX RÉVÉLATION

 

Mauvaises filles

Ancco, Cornélius

 

 

FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX DU PATRIMOINE

Le Club des divorcés, Tome 2

Kazuo Kamimura chez Kana

 

 

 

FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX DU PUBLIC CULTURA

L'Homme qui tua Lucky Luke

Matthieu Bonhomme chez Lucky Comics

 

 

 

FAUVE POLAR SNCF

 

L'Été Diabolik

Alexandre Clérisse et Thierry Smolderen, Dargaud

Voir les commentaires

Palmarès des Prix Découvertes
Palmarès des Prix Découvertes

44e Festival International

de la Bande Dessinée d’Angoulême

Du 26 au 29 janvier 2017

 

Palmarès des Prix Découvertes de la 44e édition du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême.

 

 

 

Fauve d'Angoulême - Prix Jeunesse

La Jeunesse de Mickey

de Tébo chez Glénat

 

 

Mickey Mouse a (enfin) vieilli, et son arrière-petit neveu ne se lasse pas de questionner son célèbre aïeul sur ses aventures. Et pour cause, depuis sa première apparition en 1928, Mickey a tout vu et tout vécu ! Avec malice, le Français Tebo donne à Mickey un rôle de conteur (voire parfois de menteur), avec un trait qui rend brillamment hommage aux cartoons et à l'animation des premières années.

 

 

Tébo est né à Caen en 1972. Il crée dans Tchô ! la série Samson et Néon, dont le premier album est sorti en 1999, Captain Biceps (6 tomes parus) et Comment Dessiner ? avec Zep. Toutes ces séries sont adaptées en séries TV. Tébo a également illustré les livres scientifiques In Caca Veritas, In Pipi Veritas et Je pète donc je suis. En septembre 2010, Comix Buro a publié un sketchbook sur son travail. En 2011, il intègre l’équipe de Spirou pour la série L’Atelier Mastodonte. En 2012, Hélène Bruller lui écrit des textes pour une nouvelle série de livres jeunesse dans la collection Glénat Poche, son nom : Psicopattes (qui va être adaptée en série animée). Tebo est également le scénariste des trois tomes d’Alice au pays des singes, dessinés par Keramidas et publiés chez Glénat. Dernièrement, il a créé la série animée César et Capucine avec le producteur Futurikon pour la chaine France 5.

 

 

 

 

Palmarès des Prix Découvertes

Prix des écoles d'Angoulême

 

La Cantoche T.1 « Premier service » de Nob chez BD Kids

Toujours drôles et percutantes, les histoires de La Cantoche vous rappelleront des situations vécues par la plupart des élèves scolarisés. Au programme : amitiés, haines, jalousies, coups bas, glissades, gourmandises… Mais aussi pique-nique et barbecue, car l’ambiance cantine ne s’arrête pas au simple réfectoire de l’école. À la récré ou en classe verte, on passe son temps à manger et les blagues ne s’arrêtent jamais.

 

Palmarès des Prix Découvertes

Prix des collèges

 

Ninn, Tome 1 « La ligne noire » de Jean-Michel Darlot et Johan Pilet chez Kennes.

 

Ninn fut découverte tout bébé dans le métro parisien par deux ouvriers effectuant des réparations sur les voies. Aujourd'hui, Ninn a onze ans et le métro est son univers. Elle en connaît le moindre recoin et s'y sent comme chez elle. Mais en dépit de sa joie de vivre, Ninn se pose mille questions. D'où vient-elle ? Quels sont ces souvenirs lointains et incompréhensibles qui hantent ses souvenirs, elle qui n'a jamais mis le pied hors de Paris ? Pourquoi voit-elle, depuis peu, des essaims de papillons parcourir les galeries, invisibles aux yeux de tous sauf aux siens ? Toutes ces questions la taraudent, d'autant qu'une sourde menace la traque sans répit…

 

Palmarès des Prix Découvertes

Prix des lycées

 

L'Homme qui tua Lucky Luke de Matthieu Bonhomme chez Lucky Comics.

Par une nuit orageuse, Lucky Luke arrive dans la bourgade boueuse de Froggy Town. Comme dans de nombreuses villes de l'Ouest, une poignée d'hommes y poursuit le rêve fou de trouver de l'or. Luke souhaite y faire une halte rapide. Mais il ne peut refuser l'aide qui lui est demandée : retrouver l'or dérobé aux pauvres mineurs du coin la semaine précédente. Avec l'aide de Doc Wesnedsay, Lucky Luke mène une enquête dangereuse, car il est confronté à une fratrie impitoyable qui fait sa loi à Froggy Town, les Bone...

 

Palmarès des Prix Découvertes

Concours de la BD scolaire, parrainé par la MGEN

Prix d'Angoulême de la BD scolaire

Monde à part, Clémence André

Palmarès des Prix Découvertes

Concours de la BD scolaire

Prix Coup de coeur

Dans un monde sans berger, Léopold Kalinda

Palmarès des Prix Découvertes

Concours de la BD scolaire

Prix Scénario

Bien vu Monsieur Darwin, Kerrian Giammattei

Palmarès des Prix Découvertes

Concours de la BD scolaire

Prix Graphisme

Dessins jetés, Elliot Royer

Palmarès des Prix Découvertes
Palmarès des Prix Découvertes
Palmarès des Prix Découvertes
Palmarès des Prix Découvertes

Prix Jeunes Talents

Premier Lauréat

Jeux Olympiques des Athlètes Aléatoirement Répartis, Nassim Sarni

 

Deuxième Lauréat

Jour 1 : Qu'est ce que je fous là ?, Fabien Roché

 

Troisième Lauréat

L'Étang, Yannick Grossetête

Prix Jeunes Talents région

Pour une vie meilleure, Théo Masson

 

Palmarès des Prix Découvertes
Palmarès des Prix Découvertes
Palmarès des Prix Découvertes

Challenge digital

Premier Lauréat

Vidu et Batraf pour leur oeuvre interactive

L'Immeuble

 

Deuxième Lauréat

Antoine Maillard pour son oeuvre interactive

Roaxaca Zone

 

Troisième Lauréat

Camille Prieur de la Comble et Vincent Malgras pour leur oeuvre interactive L'Odyssée 2.0

 

Voir les commentaires

COSEY, Grand Prix

COSEY, Grand Prix

COSEY, Grand Prix

de la 44e édition

du Festival International de la Bande Dessinée

d’Angoulême

 

Au terme des deux tours du vote des auteurs et des autrices professionnel.le.s de bande dessinée, organisé par le Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême au cours du mois de janvier 2017, la majorité des suffrages est allée à Cosey. Les autrices et les auteurs consacrent ainsi par leur vote un auteur dont l’univers onirique, tourné notamment vers les pérégrinations et les cimes enneigées, a déjà réuni, depuis plus de quarante ans, des lecteurs d’une indéfectible fidélité.

 

Né le 14 juin 1950 en Suisse, Cosey, de son vrai nom Bernard Cosendai, entame sa carrière à la fin des années 1960 auprès de son compatriote Derib, auteur de la série Yakari. Figurant parmi les lauréats d’un concours organisé par le journal Spirou, il signe en 1969 une couverture pour l’hebdomadaire.

 

Dessinant par la suite pour différents journaux, il crée en 1975 dans les pages de Tintin un personnage auquel il va se lier durablement : Jonathan. Ni vraiment héros ni franchement anti-héros, Jonathan incarne dès son apparition une bande dessinée nouvelle, où l’aventure, tout en restant tournée vers les voyages lointains, est aussi volontiers introspective. Le personnage apparaît comme une figure un peu à part dans l’imaginaire du héros franco-belge : il se place d’emblée du côté d’une contemplation singulière, arpentant l’Inde, le Népal et le Tibet, en quête des autres comme de lui-même. Cette singularité, le personnage la doit à son créateur, qui lui a prêté ses sentiments, ses interrogations, ses impressions de voyages et ses goûts artistiques. Cosey a ainsi réalisé une bande dessinée que l’on pourrait aujourd’hui apparenter à l’autofiction, chose rare au moment où naît la série.

 

Nombreux sont les auteurs à avoir été marqués par la lecture de Jonathan, et à avoir été influencés plus généralement par le travail de Cosey : c’est le cas par exemple d’Étienne Davodeau ou encore de Manu Larcenet... Reconnu et honoré par la critique depuis de très nombreuses années, Cosey reçoit l’Alfred de la meilleure BD de l’année au Festival d’Angoulême en 1982, pour le 7e tome de la série Jonathan, Kate, puis l’Alph-Art du meilleur scénario, en 1993, pour Saïgon-Hanoï. Tout en revenant de temps à autre à Jonathan, héros au long cours dont la dernière aventure, Celle qui fut, est parue en 2013 (Le Lombard), Cosey publie par ailleurs les deux volumes du Voyage en Italie, qui inaugurent en 1988 la collection Aire Libre (Dupuis), où l’auteur réalise également Orchidea, Saïgon-Hanoï, Joyeux noël, May !, Zeke raconte des histoires et Une maison de Frank L. Wright. Il publie par ailleurs les deux volumes d’À la recherche de Peter Pan et Zélie Nord – Sud (Le Lombard), ainsi que Le Bouddha d’Azur (Dupuis).

 

Tenant d’une ligne claire aérienne soulignée par des couleurs douces, presque au bord de l’évanescence mais gorgées de lumière, Cosey est un observateur minutieux des grands espaces et des paysages du monde. Au coeur de cette oeuvre résolument tournée vers le voyage se trouvent les neiges éternelles des montagnes lointaines, et la promesse d’un ailleurs toujours à découvrir. Tout récemment, en 2016, l’auteur reprend le temps d’un album le personnage de Mickey Mouse dans Une mystérieuse mélodie (Glénat), hommage au héros mythique de Walt Disney où Cosey imagine la rencontre de Mickey et Minnie. Une manière inattendue d’inviter le lecteur, une fois de plus, à un voyage en bande dessinée.

 

BIBLIOGRAPHIE

Jonathan (Le Lombard)

1 - Souviens-toi, Jonathan (1977)

2 - Et la montagne chantera pour toi (1977)

3 - Pieds nus sous les Rhododendrons (1978)

4 - Le berceau du Bodhisattva (1979)

5 - L’espace bleu entre les nuages (1980)

6 - Douniacha, il y a longtemps... (1980)

7 - Kate (1981)

8 - Le privilège du serpent (1982)

9 - Neal et Sylvester (1983)

10 - Oncle Howard est de retour (1985)

11 - Greyshore island (1986)

12 - Celui qui mène les fleuves à la mer (1997)

13 - La Saveur du Songrong (2001)

14 - Elle ou dix mille lucioles (2008)

15 - Atsuko (2011)

16 - Celle qui fut (2013)

 

Jonathan Hors-série : Une autobiographie imaginaire en BD (2011)

Intégrale 1 (2009)

Intégrale 2 (2009)

Intégrale 3 (2010)

Intégrale 4 (2010)

Intégrale 5 (2010)

 

À la recherche de Peter Pan (Le Lombard)

Tome 1 (1984)

Tome 2 (1985)

Intégrale (2007)

Le Bouddha

Voir les commentaires

Robert Vaughn

Robert Vaughn

 

Hommage Robert Vaughn  

 

Il a débuté au cinéma, dans l’un des plus grands films de tous les temps : Les dix commandements en 1960, il joue dans les Sept Mercenaires. Bien sûr pour de nombreux Français de ma génération c’est avant tout Napoléon Solo dans les Agents très spéciaux qui le font connaitre et qui fait que l’on c’était attaché  a ce personnage   et celui de son acolyte : Illya Kuryakin (David McCallum dernière star en vie de la Grande évasion). Il interpréta des rôles aussi bien au cinéma qu’a la Télévision.

À noter qu’il tourna dans un thriller de René Clément «  La baby-sitter » en 1975.  

Comme James Bond, je considère que « Des agents très spéciaux (The Man from UNCLE) », contient des aspects de science-fiction, d’anticipation par l’usage de certains gadgets. Et cet avis est renforcé par le fait que dans  « Le Retour des agents très spéciaux (The Fifteen Years Old Affair) » réalisé par Ray Austin, avec une apparition de George Lazenby dans le rôle de James Bond, au volant d'une Aston Martin DB5, et la participation de Patrick Macnee, le John Steed de Chapeau melon et bottes de cuir.

Il joua dans de nombreux films et série de genre films : Catastrophe  avec : La Tour Infernale,  fantastique : Le Mystère de la montagne ensorcelée (TV),Les Dix Commandements, horreur : Enterré vivant  au côté de Donald Pleasence   Rôle : Dr. Schaeffer et John Carradine   Rôle : Jacob, Science-fiction : Superman III, pour en citer que quelques-uns.

Si à la fin de sa carrière il fit surtout des « Guest Star » voir filmographie, ou des séries de moindres importances comme « Les Arnaqueurs » il n’en demeure pas moins qu’il fut l’un des acteurs les plus prolixes de sa génération.

RIP Robert Vaughn  :'(

 

Biographie

Nationalité Américaine

Naissance 22 novembre 1932 (New York, New York - Etats-Unis)

Décès  11 novembre 2016 à l'âge de 83 ans.

Issu d'une famille d'acteurs - son père Walter a fait une belle carrière à la radio et sa mère Marcella était une actrice de théâtre - , Robert Vaughn se forme très jeune à l'art de comédie. Il fait ses débuts sur le petit écran, avant de se voir confier un petit rôle (non crédité) dans Les Dix Commandements. Mais le cinéma le découvre véritablement dans Ce monde à part, où il compose un jeune homme sombrant peu à peu dans l'alcoolisme sous les yeux impuissants de son ami, campé par Paul Newman. Sa prestation, marquée de l'empreinte de l'Actor's Studio, lui vaut une nomination à l'Oscar du Meilleur Second rôle. Nous sommes en 1959, et Vaughn est à la veille de connaître la consécration.

C'est avec Les 7 Mercenaires que l'acteur s'impose au niveau mondial. Devant la caméra de John Sturges, il est Lee, le tueur ganté de cuir ravagé par la culpabilité de ses crimes passés (le rôle sera repris par Ethan Hawke dans le remake sorti en 2016). La participation à la série d'espionnage Des agents très spéciaux, aux côtés de David McCallum, assoit encore sa renommée. Son flegme et son charme sobre font mouche, et le comédien devient un habitué du petit écran américain. A la fin des années 60, sa notoriété atteint son zénith lorsque Peter Yates l'oppose à Steve McQueen dans Bullitt. Manipulateur et arriviste à souhait, il contraste parfaitement avec le héros de ce polar-culte.

 

Les décennies suivantes verront Robert Vaughn se consacrer à la télévision. Il apparaît ainsi dans de nombreux unitaires de prestige, et régle les téléspectateurs par ses prestations dans Arabesque, L'Agence tous risques, Une nounou d'enfer ou encore Walter Texas Ranger. Démocrate engagé, il est un temps tenté par un destin politique pour contrer le Républicain (et acteur) Ronald Reagan. Robert Vaughn n'abandonne cependant pas le cinéma pour autant. On le retrouve ainsi, entre autres, au générique du all-star La Tour infernale, du désopilant S.O.B. et de Superman III, où il est le grand méchant mettant sa fortune au service de l'anéantissement du Man of Steel.

 

Filmographie

Récompense

BAFTA Awards / Orange British Academy Film Awards (édition n°23)  1970

 Nommé  Meilleur acteur dans un second rôle dans :  Bullitt  

Golden Globes (édition n°18)  1961

Nommé  Meilleure révélation masculine de l'année 

Golden Globes (édition n°17) 1960

Nommé  Meilleur acteur dans un second rôle dans :  Ce monde à part 

 

Acteur

2015   Private Sessions  Oliver Coles    

2014   New York Unité Spéciale - Saison 16  Episode 16   Walter Briggs 

2012   Les Arnaqueurs VIP - Saison 8  Albert Stroller  

2012   Excuse me for living  Jacob    

2011   Les Arnaqueurs VIP - Saison 7  Albert Stroller 

2010   Les Arnaqueurs VIP - Saison 6  Albert Stroller  

2009   Les Arnaqueurs VIP - Saison 5  Albert Stroller 

2008   Little Britain USA - Saison 1 Episode 5  Paul Getty II

2007   Les Arnaqueurs VIP - Saison 4  Albert Stroller   

2006   New York Unité Spéciale - Saison 8 Episode 2  Tate Speer  

2006   Les Arnaqueurs VIP - Saison 3  Albert Stroller   

2005   Les Arnaqueurs VIP - Saison 2  Albert Stroller   

2004   Les Arnaqueurs VIP - Saison 1  Albert Stroller  

2003   Happy Hour  Tulley Sr.   

2001   Pootie Tang  Dick Lecter   

1999   La Sentinelle - Saison 4 Episode 6  Vince Deal   

1999   Motel Blue  MacIntyre    

1998   Les Sept mercenaires - Saison 1 Episodes 3 - 7   Juge Oren Travis 

1998   BASEketball  Baxter Cain  

1998   Le trésor de McCinsey  Walter Denkins   

1997   New York District / New York Police Judiciaire - Saison 8 Episodes 9 - 21 - 24   Carl Anderton    

1997   Diagnostic : Meurtre - Saison 5  Episode 10   Alexander Drake  

1997   Une Nounou d'enfer - Saison 5 Episode 19  James Sheffield  

1996   Walker, Texas Ranger - Saison 5 Episode 5  Dr Rizor  

1996   Une Nounou d'enfer - Saison 4 Episode 6  M. James Sheffield  

1996   Joe's Apartment  Sénateur Dougherty   

1995   Diagnostic : Meurtre - Saison 3 Episode 11  Bill Stratton    

1995   Le Mystère de la montagne ensorcelée (TV)  Edward Bolt  

1991   Arabesque - Saison 8 Episode 12  Charles Winthrop     

1990   Enterré vivant  Gary   

1989   Arabesque - Saison 6 Episode 3  Edwin Chancellor  

1989   C.H.U.D. 2  Colonel Masters   

1989   La rivière de la mort  Wolfgang Manteuffel   

1989   Personne n'est parfait  -  

1988   Rick Hunter - Saison 5 Episodes 11 - 12 - 13  Curtis Moorehead     

1988   Skeleton Coast  Col. Schneider   

1987   L'attaque des morts-vivants  Dr. Fred Brown  

1987   Renegade  Lawson   

1986   L'Agence tous risques - Saison 5 Episodes 2 - 9   Général Hunt Stockwell  

1986   The Delta Force  General Woodbridge   

1985   Arabesque - Saison 2 Episode 11  Gideon Armstrong  

1983   Superman III  Ross Webster   

1983   Veliki transport  Dr. Emil Kovac   

1982   Inside the Third Reich  Marshal Milch     1

1981   S.O.B  David Blackman   

1980   Les Mercenaires de l'espace  Gelt  

1980   Virus  Senateur Barkley   

1978   Colorado - Saison 1  Morgan Wendell   

1978   The Islander - Saison 1  Sénateur Gerald Stratton    

1978   La Cible étoilée  Colonel Donald Rogers   

1977   L'Invasion des soucoupes volantes  Professeur Allan Duncan  

1975   Columbo - Saison 5 Episode 6  Charles Clay   

1975   La Baby-Sitter  Star   

1974   Columbo - Saison 4 Episode 4  Hayden Danziger 

1974   La Tour infernale  Le sénateur Parker   

1972   Poigne de fer et séduction - Saison 2  Harry Rule  

1972   Poigne de fer et séduction - Saison 1  Harry Rule 

1971   The Statue  Ray    

1970   Jules César  Casca   

1969   Le Pont de Remagen  Maj. Paul Kreuger  

1969   Mardi, c'est donc la Belgique  Antonio, le photographe   

1968   Bullitt  Walter Chambers  

1968   Espions en hélicoptère  Napoleon Solo   

1968   Le Maître du monde  Napoleon Solo    

1967   Des agents très spéciaux - Saison 4  Napoleon Solo 

1967   Des agents très spéciaux - Saison 0  Napoleon Solo    

1967   Minuit sur le grand canal  Bill Fenner   

1967   Tueurs au karaté  Napoleon Solo   

1966   Des agents très spéciaux - Saison 3  Napoleon Solo 

 1966   Annie, agent très spécial - Saison 1 Episode 3  Napoleon Solo    

1966   L'Espion au chapeau vert  Napoleon Solo   

1966   Un espion de trop  Napoleon Solo  

1965   Des agents très spéciaux - Saison 2  Napoleon Solo   

1965   Le Mystère de la chambre forte  Napoleon Solo     1

1964   Des agents très spéciaux - Saison 1  Napoleon Solo  

1960   Les Sept mercenaires  Lee  

1959   Ce monde à part  Chester A. "Chet" Gwynn   

1958   Zorro - Saison 2 Episode 20  Miguel Roverto  

1958   Teenage Caveman  Le jeune fils du faiseur de symbole   

1957   Le Carrefour de la vengeance  -   

1956   Les Dix commandements  L'Hébreu au veau d'or   

 

Production

2014   L'Ange gardien de Noël  Producteur délégué 

2013   Si Noël m'était conté  Producteur délégué 

2002   Le Chien qui valait six milliards (TV)  Coproducteur délégué 

Hommage Robert Vaughn

Voir les commentaires

Amo et Time Rodent
Amo et Time Rodent

Amo et Time Rodent

UTOPIALES 2016

CINEMA PALMARES

COURTS-METRAGES

 

Prix du jury // compétition internationale de courts-métrages Ex-aequo Time Rodent de Ondrej Svadlena et Amo de Alex Gargot

Mention spéciale du jury // compétition internationale de courts-métrages Decorado de Alberto Vásquez

Prix du jury Canal + // compétition internationale de courts-métrages Planemo de Veljko Popovic

Prix du public // compétition internationale de courts-métrages Automatic Fitness de Alejandra Tomei

UTOPIALES 2016 CINEMA PALMARES

UTOPIALES 2016

CINEMA PALMARES

LONG-METRAGES

 

Grand prix du jury // compétition internationale de longs-métrages Realive de Mateo Gil

 

Mention speciale du jury // compétition internationale de longs-métrages Sam was here de Christophe Deroo

 

Prix du public // compétition internationale de longs-métrages Realive de Mateo Gil

Voir les commentaires

Prix de groupe // concours de cosplay Yona et Son Hak pour Akatsuki no Yona
Prix de groupe // concours de cosplay Yona et Son Hak pour Akatsuki no Yona

Prix de groupe // concours de cosplay Yona et Son Hak pour Akatsuki no Yona

Prix coup de coeur // concours de cosplay Columbia pour Rocky Horror Picture Show
Prix coup de coeur // concours de cosplay Columbia pour Rocky Horror Picture Show
Prix coup de coeur // concours de cosplay Columbia pour Rocky Horror Picture Show

Prix coup de coeur // concours de cosplay Columbia pour Rocky Horror Picture Show

Prix solo // concours de cosplay Mercy pour Overwatch
Prix solo // concours de cosplay Mercy pour Overwatch
Prix solo // concours de cosplay Mercy pour Overwatch

Prix solo // concours de cosplay Mercy pour Overwatch

Autres participants au concours
Autres participants au concours
Autres participants au concours
Autres participants au concours

Autres participants au concours

Utopilaes 2016

Voir les commentaires

Utopiales 2016  palmarès jeux de rôle jeu vidéo

Prix du meilleur scénario de jeu de rôle

Un été en hiver pour le jeu L’appel de Cthulhu/Delta Green

de Jean-Marc Choserot et Cyril Puig

 

Prix du meilleur jeu vidéo realisé à la game jam

Rémi Gourrierec, Raphaël Beuchot,

Michel Belleperche, Louis Godart

 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Hébergé par Overblog