Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Articles avec #palmares

UTOPIALES PALMARES Littérature  2016

 

Prix meilleur album de bande-dessinée Nefer, Chants & contes des premières terres, d’Arnaud Boutle, Éd. Delcourt, 2015

 

 

Cette année, les sept albums qui entrent en compétition sont :

 

• L’Apocalypse selon Magda, Chloé Vollmer-Lo & Carole Maurel, Éd. Delcourt, 2016

 

• Le dernier arpenteur des sables, Jay Hosler, Éd. Cambourakis, 2015

 

• Ex Nihilo, Stéphane Douay & Jean-François Kierzkowski, Éd. Pirate(s), 2015

 

• Nefer, Chants et contes des premières terres, Arnaud Boutle, Éd. Delcourt, 2015

 

• Pouvoirpoint, Erwann Surcouf, Éd. Vide Cocagne, 2016

 

• Transperceneige Terminus, Jean-Marie Rochette & Olivier Boquet, Éd. Casterman, 2015

 

• Zita, Sylvie Fontaine, Éd. La Boîte à Bulles, 2016

UTOPIALES PALMARES Littérature  2016

 

Prix Utopiales européen jeunesse // mention spéciale Les copies de Jesper Wung-Sung, Éd. Le Rougue Jeunesse, 2015

 

 

 

Cette année encore, le Festival International de Science-Fiction de Nantes - Les Utopiales organise deux prix littéraires dans le but de récompenser des auteurs européens du genre dit « littérature de l’imaginaire ».

 

Ce prix récompense un roman ou un recueil paru en langue française durant la saison littéraire précédant le festival et dont l’auteur est ressortissant d’un pays de la communauté européenne. Ce prix est doté de 2000 euros.

 

Le Prix Utopiales Européen Jeunesse a récompensé l’an dernier Humains, de Matt Haig (traduit par Valérie Le Plouhinec, éd. Hélium).

 

Le comité de présélection, composé d’une bibliothécaire, d’une libraire, d’une documentaliste et d’un traducteur, a retenu quatre ouvrages pour cette nouvelle édition :

•Les copies, de Jesper Wung-Sung, Ed. du Rouergue

•Empreinte digitale, de Patrice Favaro, Ed. Thierry Magnier

•La source, de Maxime Fleury, Ed. Thierry Magnier

•Les sous-vivants, de Johan Héliot, Ed. du Seuil

 

6 jeunes lecteurs volontaires, âgés de 12 à 15 ans, composeront le jury officiel : Eliott Pratz, Alban Mentzer, Iréné Brasseur, Stellen Le Moîne, Anaïs Gervais et Aglaé Thébaud

UTOPIALES PALMARES Littérature  2016

 

Prix Utopiales européen Le vivant de Anna Starobinets, Mirobole Éditions

 

Cette année encore, le Festival International de Science-Fiction de Nantes - Les Utopiales organise deux prix littéraires dans le but de récompenser des auteurs européens du genre dit « littérature de l’imaginaire ».

 

L’année dernière le prix a été décerné à L'Autre Ville, de Michal Ajvaz (traduction de Benoît Meunier, éd. Mirobole).

 

Cette année, six ouvrages entrent en compétition :

•La fenêtre de Diane, de Dominique Douay, Ed. Les moutons électriques

•Futu.re, de Dimitri Glukhovsky, Ed. L'Atalante

•Légationville, de China Miéville, Fleuve édition

•Métaquine, de François Rouiller Ed. L'Atalante

•Sous la colline, de David Calvo, Ed. La Volte

•Le vivant, de Anna Starobinets, Ed. Microbole

 

Le jury de cette année est composé de : Gwen De Bonneval (Président du jury et dessinateur et scénariste de BD), Ludovic Doucet (Nantes), Tiphaine Potiron (Nantes), Joël Dagorn (Maisons-Lafitte) et Aline Celhay (Saint-Nazaire).

Prix Joël-Champetier

 

Prix Joël-Champetier (prix hébergé par Les Utopiales)Olivier Paquet pour Graine de fer

 

Le prix Joël Champetier est pour la première fois hébérgé aux Utopiales.

 

Joël Champetier était un auteur québécois de fantasy et de science-fiction qui nous a quittés en mai 2015. Outre les seize romans à son actif, il a été le rédacteur en chef de la revue Solaris pendant près de vingt ans. Un prix a été créé à son nom, qui s’adresse aux auteurs de nouvelles non canadiens qui écrivent en français, dans les domaines de la science-fiction, du fantastique et de la fantasy.

 

Le ou la gagnante recevra 1000 € et verra son texte publié dans les pages de la revue Solaris.

UTOPIALES PALMARES Littérature  2016

Prix Julia Verlanger

 Le club des punks et l'apocalypse zombie, Karim Berrouka, Éd. Actu SF

 

La fondation Julia Verlanger a été créée par Jean-Pierre Verlanger sous l'égide de la fondation de France en 1986 pour perpétuer la mémoire de son épouse (1929-1985), auteur de nombreux romans de science-fiction sous le pseudonyme de Gilles Thomas. Il récompense chaque année un roman fantastique ou de science-fiction.

 

Cette année, cinq ouvrages entrent dans la compétition :

•FUTU.RE, Dmitry Glukhosky, Éd. L'Atalante

•Le Club, Michel Pagel, Éd. Les moutons électriques

•Le club des punks et l'apocalypse zombie, Karim Berrouka, Éd. Actu SF

•La justice de l'ancillaire, Ann Leckie, Éd. J'ai Lu

•Métaquine 1 & 2, François Rouiller, Éd.L'Atalante

Voir les commentaires

couverture

couverture

AOC 42

Nouvelles Articles sur l’écriture, Bandes dessinées.

SPÉCIAL CONCOURS VISION DU FUTUR 2016.

 

Dans ce numéro spécial, vous trouverez  les textes de vainqueurs de l’édition 2016 du désormais célébrissime concours « Vision du Futur ».

 

Trois prix ont été décernés plus un « Accessit ».

Vous trouverez le palmarès ci-dessous.

 

Comme toujours, je ne saurais que vous conseillez de vous abonner aux publications du Club « Présences d’Esprits »  

 

 

Vous trouverez également plus bas un appel à texte

Vision du Futur 2017.

Vous trouverez le règlement et les thématiques si dessous.

J’ignore si les BD sont admises au concours, mais ça vaut la peine de se renseigner.

À vos plumes.

Et bonne chance.

 

4 eme de couverture

4 eme de couverture

Appel à Texte "Vision du Futur 2017"

Appel à Texte "Vision du Futur 2017"

Voir les commentaires

Prix du Public, Octopus d'Or

Prix du Public, Octopus d'Or

FESTIVAL EUROPÉEN

DU FILM FANTASTIQUE

DE STRASBOURG

9ème édition

 

Nous sommes très heureux de vous annoncer le palmarès de cette 9ème édition du FEFFS !

 

LONGS-MÉTRAGES

Compétition Internationale

Prix décernés par William Lustig, président du jury et Veronika Franz, Brontis Jodorowsky et John Ajvide Lindqvist.

 

Octopus d’Or : Grave de Julia Ducournau

 

Méliès d’Argent : I am not a serial killer de Billy O’Brien

Le film concourra pour le Méliés d’Or

 

Mention Spéciale : Another Evil de Carson Mell

 

Prix du Public : Grave de Julia Ducournau

 

Compétition Crossovers

Prix décernés par Stéphane Libs, Jérôme Malien, Swen de Pauw

 

Prix du Jury: Psycho Raman de Anurag Kashyap

 

 

COURTS-MÉTRAGES

Prix décernés par Étienne Jaxel-Truer, Stéphane Martinez  et Romain Zaniboni, membres du jury.

 

Octopus d'Or : The Disappearance of Willie Bingham de Matt Richards

 

Méliès d'Argent : Tunnelen de André Odreval

 

Mention Spéciale: Subotika, Land of Wonders de Peter Volkart

 

Prix du Jury - Catégorie Made in France : Quenottes de Pascal Thiebaux et Gil Pinheiro

 

Prix du Jury - Catégorie Animation : Teeth de Daniel Gray et Tom Brown

 

Prix du Jury Jeune : The Disappearance of Willie Bingham de Matt Richards

 

Prix du Public : Madam Black de Ivan Barge

 

 

PALMARÈS JEUX VIDÉO

Prix décernés par Sébastien Gaillard, Maria Kalash, Juliette Noureddine, Étienne Perin, membres du jury.

 

Octopix : Mars Underground de Matt Sanderson (www.marsunderground.net)

 

Prix du Jeu Fantastique : MachiaVillain de Wildfactor (www.wildfactor.net)

 

 

Le festival a eu une fréquentation globale de 28 000 personnes.

En effet, nous sommes très fiers d’avoir accueilli plus de 15000 spectateurs aux projections, toutes sections confondues. Notre apéro Zombie a rassemblé 1800 zombies et c’est 4000 spectateurs qui se sont réunis aux pieds de la Cathédrale de Strasbourg pour la projection en plein air de Jurassic Park. Les deux projections du film Les Dents de la mer aux Bains Municipaux furent une belle réussite en étant complètes en seulement une demie heure !

 

Pour la 2ème année, notre section jeux vidéo s’est installée au Shadok où plus de 2000 visiteurs sont venus découvrir une sélection de jeux indépendants et d’expériences en réalité virtuelle.

 

Nous vous donnons rendez-vous l’année prochaine pour fêter les 10 ans du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg !

 

(communqiué de presse)

Voir les commentaires

© Patrick Swirc - Modds

© Patrick Swirc - Modds

Catherine Deneuve

Prix Lumière 2016

 

C’est la comédienne française Catherine Deneuve qui recevra le 8e Prix Lumière. Il lui sera remis lors du festival Lumière qui se tiendra à Lyon et dans sa Métropole du samedi 8 au dimanche 16 octobre 2016. « C’est une déesse du cinéma » dit d’elle Martin Scorsese qui reçut le Prix Lumière en 2015.

 

Décerné par l’Institut Lumière, le Prix Lumière est attribué à Catherine Deneuve pour ce qu’elle est, ce qu’elle fait, ce qu’elle dit, ce qu’elle joue, ce qu’elle chante et ce qu’elle enchante depuis toujours et pour toujours.

 

Catherine Deneuve est née à Paris dans une famille de comédiens : son père Maurice Dorléac est acteur au théâtre et au cinéma, sa mère Renée Simonot fut pensionnaire au Théâtre de l’Odéon, et l’une de ses soeurs, Françoise, sera également comédienne.

 

Elle fait ses premiers pas devant la caméra en 1957 dans Les Collégiennes d’André Hunebelle, et obtient d’autres petits rôles (L’Homme à femmes de Jacques-Gérard Cornu, Les Portes claquent de Michel Fermaud et Jacques Poitrenaud, le segment Sophie réalisé par Marc Allégret dans le film collectif Les Parisiennes).

 

Au début des années 1960, elle rencontre le cinéaste Roger Vadim. Elle joue pour lui, aux côtés d’Annie Girardot, dans Le Vice et la vertu, rôle important dans une décennie qui sera florissante : Catherine Deneuve illumine les films de Jacques Demy (Les Parapluies de Cherbourg qui fait d’elle une star, Les Demoiselles de Rochefort, Peau d’âne) et plonge dans l’univers de Roman Polanski (Répulsion), de Luis Buñuel (Belle de jour, Tristana) ou de François Truffaut (La Sirène du Mississipi).

 

Catherine Deneuve a tourné dans de nombreux films, elle est une actrice exigeante et une star populaire, la muse de grands maîtres et l’accompagnatrice indéfectible des jeunes réalisateurs. Traversant le cinéma français et international avec élégance et intensité, avec une distinction qui n’appartient qu’à elle, dotée de cette voix lointaine si reconnaissable, elle a travaillé avec les grands noms du cinéma français (André Téchiné, Agnès Varda, Jean-Pierre Melville, Alain Corneau, Régis Wargnier, Jean-Paul Rappeneau, Philippe de Broca, Philippe Garrel, Benoît Jacquot), européen (Luis Buñuel, Manoel de Oliveira, Raoul Ruiz, Marco Ferreri, Dino Risi, Mario Monicelli, Lars von Trier), américain (Terence Young, Tony Scott, Robert Aldrich) et désormais avec la nouvelle génération (Gaël Morel, François Ozon, Marjane Satrapi, Christophe Honoré, Arnaud Desplechin, Emmanuelle Bercot).

 

Si sa filmographie est éblouissante, ses rôles le sont tout autant. Femme forte ou fragile, énigmatique ou quotidienne, c’est avec une douce distance qu’elle développe un don d’ubiquité : être partout et se laisser désirer, emprunter les chemins de traverse, ne tourner que ce qu’on désire ardemment. Catherine Deneuve devenue mythe a un sens prodigieux pour choisir des cinéastes avec lesquelles elle veut voyager. « Je ne travaille pas à ma postérité. Je me sens comme une passagère. »

 

Sa carrière a été récompensée par de nombreux prix et si elle est discrète sur son parcours personnel, elle est engagée depuis des années pour le cinéma de patrimoine en tant qu’ambassadrice à la préservation du patrimoine cinématographique pour l’Unesco. Femme engagée, Catherine Deneuve a pris position sur le droit des femmes, l’abolition de la peine de mort et le soutien aux réfugiés. Elle fut également le visage de Marianne en 1985.

 

Ils ont dit d’elle :

 

Arnaud Desplechin : « Elle voulait changer le cinéma et sa douce intransigeance a tout bouleversé. Elle a inventé une façon nouvelle de regarder un film et de l’aimer. »

 

Régis Wargnier : « Son visage est comme un écran qui révèle et qui cache. »

 

Roman Polanski : « Travailler avec elle est comme danser le tango avec une cavalière farouche. »

 

André Téchiné : « J’ai appris à voir le monde à la clarté d’une fin d’après-midi d’été, quand les choses prennent leur vraie valeur. Elle est l’émanation de la lumière du soir, de l’étendue et du silence. »

 

François Truffaut : « D’une apparence romantique et fragile et d’un visage sublime qui suggère une deuxième existence pleine de pensées secrètes, elle crée du rêve et invente du mystère. »

 

 

Le Prix Lumière sera remis à Catherine Deneuve le vendredi 14 octobre au Centre de Congrès de Lyon, en présence du public et de nombreux invités venus du monde entier.

 

Le Prix Lumière a été créé par Thierry Frémaux et Bertrand Tavernier afin de célébrer à Lyon une personnalité du septième art, à l’endroit même où le Cinématographe a été inventé par Louis et Auguste Lumière et où ils ont tourné leur premier film, Sortie d’Usine, en 1895. Parce qu’il faut savoir exprimer notre gratitude envers les artistes qui habitent nos vies, le Prix Lumière est une distinction qui repose sur le temps, la reconnaissance et l’admiration.

 

Les Prix Lumière :

Clint Eastwood Prix Lumière 2009 [vidéo]

Milos Forman Prix Lumière 2010 [vidéo]

Gérard Depardieu Prix Lumière 2011 [vidéo]

Ken Loach Prix Lumière 2012 [vidéo]

Quentin Tarantino Prix Lumière 2013 [vidéo]

Pedro Almodóvar Prix Lumière 2014 [vidéo]

Martin Scorsese Prix Lumière 2015 [vidéo]

 

(Communiqué de Presse-Institut Lumière)

Clip Officiel

Voir les commentaires

Bloody Week-end   Compétition internationale de courts-métrages

Bloody Week-end 

  Compétition internationale

de courts-métrages

Palmarès

 

*GRAND PRIX: Quenottes de Pascal Thiebaux et Gil Pinheiro.

 

*MENTION SPÉCIALE DU JURY et PRIX DU PUBLIC: L'ours Noir de Xavier Seron et Méryl Fortunat-Rossi.

 

*Prix des MEILLEURS EFFETS SPÉCIAUX: Quenottes de Pascal Thiebaux et Gil Pinheiro.

 

*PRIX DU MEILLEUR SCÉNARIO : La fille Bionique de Stéphanie Cabdevila.

 

*PRIX DU MEILLEUR FILM D'ANIMATION: Julie Artigny, Claire Courrier, Florent Bossoutrot, Camille Savary, Lisa Bouët.

 

*PRIX DU JURY JEUNES: Tombes & Manèges de Nicolas ALBRECHT, Jérémie AURAY, Alexandre GARNIER, Antoine GIULIANI, Sandrine NORMAND, Ambre POCHET, Marc VISINTIN.

 

 

 

 

Loïc  BUGNON

 

Directeur artistique et Fondateur du Festival Bloody Week-end  

7ème Festival International du film Fantastique d'Audincourt  

26, 27, 28 et 29 mai 2016

 

(Communiqué de presse)

Voir les commentaires

Body et Make-Up.

 

contest du BIFFF 2016.

 

 Palmarès et photos.

©BIFFF
©BIFFF
©BIFFF
©BIFFF
©BIFFF
©BIFFF
©BIFFF
©BIFFF
©BIFFF
©BIFFF
©BIFFF
©BIFFF
©BIFFF
©BIFFF
©BIFFF
©BIFFF

©BIFFF

Voir les commentaires

Palmarès BIFFF 2016
Palmarès BIFFF 2016

Palmarès BIFFF 2016

 

Le jury International (Jaume Balaguero, Bai Ling, Marc Caro, Luigi Cozzi et Jasna Kohoutova)

 

a décidé de récompenser les films suivants :

 

-Mention spéciale pour THE ARTI:

THE ADVENTURE BEGINS de Huang Wen Chang

(voir lien ci-dessous)

 

-Corbeau d'Argent : SEOUL STATION de Yeon Sang-ho

 

-Corbeau d'Argent : THE PHONE de Bong-joo Kim

 

-Corbeau d'Or : I AM A HERO de Shinsuke Sato

 

 

Le jury Européen (Olivier Mortagne, Monique Licht, Nancy Ngoma, Freddy Thielemans, Pierre Beaudot, Manu Dacosse, Sacha Feiner) a décidé de remettre le Méliès d'Argent à DEMON de Marcin Wrona.

 

 

  

Le jury Thriller (Ana Garcia, Joëlle Baumerder, Gorian Delpâture, Michel Dufranne) a décidé de récompenser THE PHOTOGRAPHER de Waldemar Krzystek.

  

 

Le jury 7e Parallèle (Georges Lini, Maxime Dieu, Joost Vandecasteele, Geoffrey Claustriaux) a décidé de récompenser TRADERS de Rachael Moriarty et Peter Murphy.

 

 Le prix du Public revient pour la deuxième fois, après GHOST GRADUATION en 2013, à Javier Ruiz Caldera pour SPY TIME.

 

 

 

 

 

 

 

Courts-métrages belges :

 

 -Grand Prix : L'OEIL SILENCIEUX de Karim Ouelhaj

 

-Méliès d'Argent : L'OEIL SILENCIEUX de Karim Ouelhaj

 

-Prix BeTV : XYZ de M. Tikal

 

-Prix SABAM : XYZ de M. Tikal

 

-Prix de la Presse : XYZ de M. Tikal

 

-Prix RTBF (La Trois) : VOLTAIRE de Jan Snoekx

 

-Prix FEDEX : VOLTAIRE de Jan Snoekx

 

-Prix Jeunesse : ICE SCREAM de Vincent Smitz

Voir les commentaires

BIFFF 2016

Films déja Chroniqués

BIFFF 2016 SCHERZO DIABOLICO,   Tag
BIFFF 2016 SCHERZO DIABOLICO,   Tag

Voir les commentaires

Prix du cinéma suisse 2016
Prix du cinéma suisse 2016

Prix du cinéma suisse 2016

Le prix d'honneur

 à Renato Berta

 

Le Prix d’honneur du cinéma suisse 2016 est décerné à Renato Berta. Il récompense la carrière d’un directeur de la photographie qui a profondément influencé le cinéma d’auteur européen de ces dernières décennies. Le Conseiller fédéral Alain Berset remettra le «Quartz» à Renato Berta à l’occasion de la remise des Prix du cinéma suisse le 18 mars prochain à Zurich.

 

Le directeur de la photographie d’origine tessinoise est considéré comme une figure clé de la renaissance du cinéma suisse dans les années 1970. L’Office fédéral de la culture (OFC) décerne le prix d’honneur à Renato Berta pour l’ensemble de son œuvre cinématographique dans le cadre du Prix du cinéma suisse 2016. Le prix est doté de CHF 30’000.

 

Les débuts de Renato Berta sont liés à la Nouvelle Vague suisse ; il a notamment travaillé pour les films dirigés par Alain Tanner, Daniel Schmid ou Claude Goretta. A la même période, il commencera aussi sa longue collaboration avec le couple de cinéastes français Danièle Huillet et Jean-Marie Straub. Renato Berta a également régulièrement travaillé avec les réalisateurs Alain Resnais, Louis Malle, Amos Gitai et Manoel de Oliveira. Il n‘a pas seulement profondément influencé le cinéma d’auteur européen, mais il a également apporté de nouvelles images et techniques dans le cinéma suisse. Dernièrement, Renato Berta a exercé ses talents de directeur de la photographie dans «L’ombre des femmes» (2015) de Philippe Garrel et «For This Is My Body» (2015) de Paule Muret.

 

La 19e cérémonie de remise du Prix du cinéma suisse aura lieu le vendredi 18 mars 2016 à Zurich. Cette mise à l’honneur du cinéma suisse est réalisée par l’Office fédéral de la culture en partenariat avec SRG SSR et l’Association «Quartz» Genève Zurich et en collaboration avec SWISS FILMS, l’Académie du cinéma suisse et les Journées de Soleure. 

 

Communiqué de presse SWISS FILMS

Voir les commentaires

 The Assassin

The Assassin

AVANT-PREMIÈRE -

The Assassin

Institut Lumière

Lyon

Vendredi 19 février à 20h

 

En présence de Hou Hsiao-hsien

 

Résumé du film :

The Assassin de Hou Hsiao-hsien (2016, 1h45)

 

Chine, IX siècle. Nie Yinniang revient dans sa famille après de longues années d’exil.  Son éducation a été confiée à une nonne qui l’a initiée dans le plus grand secret aux arts martiaux. Véritable justicière, sa mission est d'éliminer les tyrans. A son retour, sa mère lui remet un morceau de jade, symbole du maintien de la paix entre la cour impériale et la province de Weibo, mais aussi de son mariage avorté avec son cousin Tian Ji’an. Fragilisé par les rebellions, l'Empereur  a tenté de reprendre le contrôle en s'organisant en régions militaires, mais les gouverneurs essayent désormais de les soustraire à son autorité. Devenu gouverneur de la province de Weibo, Tian Ji'an décide de le défier ouvertement. Alors que Nie Yinniang a pour mission de tuer son cousin, elle lui révèle son identité en lui abandonnant le morceau jade. Elle va devoir choisir : sacrifier l'homme qu’elle aime ou rompre pour toujours avec  "l'ordre des Assassins".

 

 

Sortie en salles le 9 mars 2016.

(Communiqué de presse)

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Hébergé par Overblog