Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Articles avec #prix

Hommage Martin Landau

Hommage Martin Landau

 

Il commença sa carrière internationale dans « La Mort aux trousses » d’Alfred Hitchcock qui était son 3e film. Il tourna dans de nombreux films et série TV de genre. Il reçut de nombreuses récompenses internationales pour le film « Ed Wood » dont l’Oscar.

 

Dans les série TV, les plus connus du public français sont « Mission Impossible » ou il interprète le rôle de Martin Hand, spécialiste du déguisement, a noté que dans le remake de la série on retrouve le fils d’un des autres acteurs de la série originelle, qui reprend le même poste que son père et dans certains épisodes le père et le fils a la vie et dans la série son ensemble, je ne vous dis pas qui , petite taquinerie de ma part, laisser  donc dans les commentaires du site les noms en question.

 

Par contrat Martin Landau avait par épisode avec 3 minutes à l’écran et sa femme Barbera Brain deux minutes.  Encore une devinette le rapport entre la série Cosmos 1999 et  le 21 juillet 1969, laissez une fois encore vos réponses via les commentaires du site.

 

Martin Landau regretta que le producteur de Star Trek Fred Freiberger (19 février 1915 - 2 mars 2003) prît le contrôle de Cosmo 1999 (dans lequel le producteur apparut dans 3 épisodes). La série originelle avait été créée par le producteur Gerry Anderson et sa femme Sylvia qui produisait également  « les Sentinelles de l’air ».

 

Le monde a perdu en deux jours, deux grands des genres de l’imaginaire avec Georges Romero et Martin Landau. À ma connaissance ils ne collaborent ensemble jamais à un film ou une série.

 

 

Biographie/Filmographie :

 

Biographie et carrière :

Martin Landau est né le 20 juin 1928 dans une famille juive américaine du quartier de Brooklyn à New York, mort le 15 juillet 2017 à Los Angeles.  . Il est le fils de Morris Landau et de Selma Buchanan. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Morris, un machiniste d'origine autrichienne, se démena pour sauver sa famille des nazis.

 

À l'âge de 17 ans, Martin travaille comme dessinateur pour le Daily News, assistant Gus Edson pendant les années 1940 et 1950.

 

Influencé par Charles Chaplin, et le sentiment d'évasion que l'on trouve dans le cinéma, il mène une carrière d'acteur. Après deux sélections aux Oscars pour ses rôles dans les films Tucker et Crimes et délits, il obtient en 1994 un Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour son interprétation de Bela Lugosi dans le film Ed Wood de Tim Burton.

 

Martin Landau en Rollin Hand dans Mission impossible.

Il est surtout connu pour son interprétation de Rollin Hand (le maître des déguisements) dans la série Mission impossible (1966-1969) aux côtés de sa femme, qu'il retrouvera quelques années plus tard dans la série britannique de science-fiction Cosmos 1999 (1975-1978) où il joue le commandant Koenig ("Roi").

 

Au cinéma, il s'impose d'emblée comme un brillant second rôle, derrière Elizabeth Taylor dans Cléopâtre, Steve McQueen dans Nevada Smith, et surtout en secrétaire du personnage de Philip Vandamm (joué par James Mason) dans La Mort aux trousses de Hitchcock. À l'époque, il apparaît dans nombre de séries cultes. Il marque ensuite en assassin face à Peter Falk dans Columbo et tourne avec Bain la même année (1973) le téléfilm Chantage à Washington réalisé par le jeune Steven Spielberg.

 

Durant la seconde partie de sa carrière, après une transition qui comprend des films de Robert Parrish et Raoul Ruiz et des apparitions dans Arabesque et Matt Houston, des rencontres professionnelles avec Jack Palance et Sean Connery notamment, il brille de nouveau chez Francis Ford Coppola, Woody Allen, Tim Burton, plus tard Ron Howard ou Mark Rydell, donnant la réplique à Robert De Niro, Sharon Stone, Halle Berry, Ellen Burstyn, David Duchovny dans The X Files, le film, Michael Caine, incarnant Bela Lugosi, Gepetto, et pour la télévision Woodrow Wilson, Abraham et Jacob. En 2011, il prête sa voix à un épisode des Simpson. Martin Landau meurt à l'âge de 89 ans à l'hôpital Ronald Reagan UCLA Medical Center à Los Angeles le 15 juillet 2017 suite à des complications.

 

Vie privée

Martin Landau a été marié, de 1957 à 1993, avec l'actrice Barbara Bain. Ils ont eu deux filles, l'actrice Juliet Landau et la productrice de films Susan Bain Landau Finch (en).

 

Filmographie sélective

Cinéma

1959 : La Gloire et la Peur (Pork Chop Hill) de Lewis Milestone

1959 : Un mort récalcitrant (The Gazebo) de George Marshall : A. Wellington Broos « The Duke »

1959 : La Mort aux trousses (North by Northwest) d'Alfred Hitchcock : Leonard

1963 : Cléopâtre (Cleopatra) de Joseph L. Mankiewicz : Rufio

1965 : Sur la piste de la grande caravane (The Hallelujah Trail) de John Sturges : le chef « l'homme qui marche le dos Courbé »

1966 : Nevada Smith de Henry Hathaway : Jesse Coe

1970 : Appelez-moi Monsieur Tibbs (They Call me M. Tibbs) de Gordon Douglas : Le révérend Logan Sharpe.

1971 : Les Aventuriers de l'ouest sauvage (Les Aventuriers de l'Ouest sauvage ou Les Brutes dans la ville), film de Robert Parrish

1979 : Meteor de Ronald Neame : le major général Adlon

1980 : Terreur extraterrestre (Without Warning) de Greydon Clark : Fred "Sarge" Dobbs

1985 : L'Île aux trésors de Raoul Ruiz : le vieux capitaine

1988 : Tucker (Tucker: The Man and His Dream) de Francis Ford Coppola : Abe Karatz / la voix de Walter Winchell à la radio

1990 : Crimes et délits de Woody Allen : Judah Rosenthal

1993 : Sliver de Phillip Noyce : Alex Parsons

1994 : Ed Wood, de Tim Burton : Bela Lugosi

1995 : Joseph, de Robert Malcolm Young : Jacob (TV)

1996 : Pinocchio (The Adventures of Pinocchio) de Steve Barron : Gepetto

1996 : City Hall de Harold Becker: le juge

1998 : The X Files de Rob Bowman : Dr. Alvin Kurtzweil

1998 : Les Joueurs de John Dahl : Abe Petrovsky

1999 : Sleepy Hollow (Sleepy Hollow), de Tim Burton : Peter Van Garrett

1999 : En direct sur Edtv, de Ron Howard : Al

1999 : Pinocchio et Gepetto (The New Adventures of Pinocchio) de Michael Anderson : Gepetto

2000 : Au commencement... la terre promise : Abraham

2000 : Coup pour coup (Shiner) de John Irvin : Frank Spedding

2001 : The Majestic : Harry Trimble

2003 : Hollywood Homicide : Jerry Duran

2008 : La Cité de l'ombre : Sul

2009 : Numéro 9 : 2 (voix)

2010 : Ivory : Leon Spencer

2011 : Mysteria : maître d'hôtel

2012 : Frankenweenie : M. Rzykruski (voix)

2015 : Entourage de Doug Ellin : Bob Ryan

2016 : Remember d'Atom Egoyan : Max Rosenbaum

 

Télévision

1959 : La Quatrième Dimension (The Twilight Zone) (série télévisée) : Dan Hotaling (saison 1, épisode 3 : La Seconde Chance)

1959 : Les Incorruptibles, Pas de cadavre au Mexique, un avocat.

1960 : Au nom de la loi (Wanted dead or alive) (série télévisée) - Saison 2, épisode 19 : le monstre

1963 : Au-delà du réel (The Outer Limits) (série télévisée) - Saison 1 : Épisode 6 et Épisode 20

1965 : Les Mystères de l'Ouest (The Wild Wild West) (série télévisée) - Saison 1, épisode 11 : Général Grimm

1965 : Des agents très spéciaux (The Man from UNCLE) - Saison 2, épisode 28 : Opération chauve-souris (The Bat Cave Affair)

1965 : La grande vallée (The Big Valley) - épisode 11 : La Prairie maudite (The Way to Kill a Killer) : Mariano

1966-1968 : Mission impossible (Mission: Impossible) (série TV) - Saisons 1 à 3 : Rollin Hand

1973 : Columbo - Saison 2, épisode 8 : Dexter et Norman Paris

1973 : Chantage à Washington (Savage), téléfilm de Steven Spielberg : Paul Savage

1975-1976 : Cosmos 1999 (Space: 1999) (série TV) - Saisons 1 et 2 : commandant John Koenig

1981 : The Harlem Globetrotters on Gilligan's Island (en) : J.J. Pierson

1985 : La Cinquième Dimension Saison 1 épisode 11a (Le phare) : James Copper - Gardien du Phare

1993 : 12 h 01, prisonnier du temps (12:01), de Jack Sholder (TV) : DR. Thadius Moxley

2000 : Au commencement... (In the beginning) de Kevin Connor : Abraham

2004-2009 : FBI : Portés disparus (série TV) : Frank Malone (le père de Jack Malone)

2006 : The Evidence : Les Preuves du crime (TV) : Dr Sol Goldman

2006 : Entourage - Saison 3, épisodes 10 à 12 : Bob Ryan

2008 : Entourage - Saison 5, épisode 6 : Bob Ryan

2009 : US Marshals : Protection de témoins (In Plain Sight) - Saison 2, épisode 12 : Joseph l'ex mafieux

2011 : Have a Little Faith de Jon Avnet avec Laurence Fishburne : Albert Lewis

2013 : Anna Nicole : Star déchue (Anna Nicole) (téléfilm) : J. Howard Marshall

2014 : Warren Jeffs : Le Gourou polygame (Outlaw Prophet: Warren Jeffs) (téléfilm) : Rulon Jeffs

 

Récompenses

Le 17 décembre 2001 il obtient son étoile sur le Hollywood Walk of Fame (2 187e étoile).

 

Distinctions et nominations

1967 : nommé au Primetime Emmy Awards du meilleur acteur dans une série télévisée Mission: Impossible (1966)

1968 : lauréat du Golden Globes du meilleur acteur dans une série télévisée Mission: Impossible (1966)

1968 : nommé au Primetime Emmy Awards du meilleur acteur dans une série télévisée Mission: Impossible (1966)

1969 : nommé au Primetime Emmy Awards du meilleur acteur dans une série télévisée Mission: Impossible (1966)

1988 : nommé au New York Film Critics Circle Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Tucker (Tucker: The Man and His Dream, 1989)

1988 : nommé au Los Angeles Film Critics Association Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Tucker (Tucker: The Man and His Dream, 1989)

1989 : lauréat du Golden Globes du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Tucker (Tucker: The Man and His Dream, 1989)

1989 : lauréat du Kansas City Film Critics Circle Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Tucker (Tucker: The Man and His Dream, 1989)

1989 : lauréat du Chicago Film Critics Association Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Tucker (Tucker: The Man and His Dream, 1989)

1989 : nommé à l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Tucker (Tucker: The Man and His Dream, 1989)

1989 : nommé au Los Angeles Film Critics Association Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Crimes et délits(1988)

1990 : nommé au Chicago Film Critics Association Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Crimes et délits(1988)

1990 : nommé à l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Crimes et délits(1988)

1991 : nommé au CableACE Awards du meilleur acteur dans un second rôle dans un téléfilm où une mini-série pour L'aube de l'apocalypse (1990)

1991 : nommé au CableACE Awards du meilleur acteur dans un téléfilm où une mini-série pour Max et Hélène (1990)

1991 : lauréat du CableACE Awards du meilleur acteur dans un second rôle dans un téléfilm où une mini-série pour Legacy of Lies (1992)

1994 : lauréat de New York Film Critics Circle Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Ed Wood (1994)

1994 : lauréat de Los Angeles Film Critics Association Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Ed Wood (1994)

1994 : lauréat de Boston Society of Film Critics Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Ed Wood (1994)

1994 : lauréat de National Society of Film Critics Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Ed Wood (1994)

1994 : lauréat de Society of Texas Film Critics Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Ed Wood (1994)

1995 : lauréat du Southeastern Film Critics Association Awards du meilleur acteur dans un second rôle dans Ed Wood (1994)

1995 : lauréat du Screen Actors Guild Awards du meilleur acteur dans un second rôle dans Ed Wood (1994)

1995 : lauréat de l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour le rôle de Bela Lugosi dans Ed Wood (1994)

1995 : lauréat du Golden Globes du meilleur acteur dans un second rôle dans Ed Wood (1994)

1995 : lauréat du Saturn Award du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Ed Wood (1994)

1995 : lauréat de l'American Comedy Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Ed Wood (1994)

1995 : lauréat du Chicago Film Critics Association Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Ed Wood (1994)

1995 : lauréat du Dallas-Fort Worth Film Critics Association Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Ed Wood (1994)

1995 : lauréat du Kansas City Film Critics Circle Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Ed Wood (1994)

1996 : nommé au BAFTA Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Ed Wood (1994)

2004 : nommé au Primetime Emmy Awards du meilleur acteur en tant que Guest dans une série télévisée FBI : Portés disparus (2002–2009)

2005 : nommé au Primetime Emmy Awards du meilleur acteur en tant que Guest dans une série télévisée FBI : Portés disparus (2002–2009)

2007 : nommé au Primetime Emmy Awards du meilleur acteur en tant que Guest dans une série dramatique Entourage (2004–2011)

Hommage Martin Landau
Hommage Martin Landau
Hommage Martin Landau

Voir les commentaires

FIBD / JAZZ À VIENNE
FIBD / JAZZ À VIENNE

 

PARTENARIAT

FIBD / JAZZ À VIENNE

 

Jazz à Vienne et le Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême font dialoguer les arts.

 

 De nombreux points communs existent entre les deux festivals… à commencer par un désir partagé d’offrir aux visiteurs, dans ces deux disciplines que sont  le jazz et la bande dessinée, un programme varié privilégiant avant tout  les découvertes et les rencontres.

 

 En 2017, les deux événements culturels mettent en commun leurs réflexions  en vue de proposer, dès la prochaine édition du Festival d’Angoulême, en janvier 2018, un concert dessiné de création qui sera reprogrammé à Vienne en juillet 2018.

 

 Ainsi, chaque année, un spectacle inédit sera coproduit par les deux festivals.

 

 Par ailleurs, à la demande de Jazz à Vienne, les directions artistiques des deux événements se sont concertées afin que le Festival d’Angoulême propose chaque année à un auteur de bande dessinée différent de réaliser l’affiche des prochaines éditions de Jazz à Vienne. C’est le dessinateur français Brüno, dont l’univers graphique onirique, mystérieux et tout en à-plats se mêle avec aisance à une imagerie musicale, qui relèvera le défi de l’affiche 2018.

 

JEUDI 13 JUILLET 2017

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

FIBD / JAZZ À VIENNE

Voir les commentaires

8e édition de la Fête de la BD

La Fête de la BD 2017

 

Bruxelles organise la 8e édition de la Fête de la BD du 1er au 3 septembre 2017 .

 

 

Depuis ses prémisses au début du siècle, la bande dessinée belge a acquis une véritable renommée internationale. De nombreux dessinateurs et scénaristes issus de notre pays et de sa capitale jouissent en effet d’un rayonnement au-delà de nos frontières. Une bonne raison de dédier un week-end à ce riche patrimoine culturel.

 

Depuis sa création en 2010, La Fête de la BD est ainsi devenue le rendez-vous incontournable de tous les amoureux de la bande dessinée. Petits et grands, amateurs ou spécialistes, tous partagent la passion du neuvième art et s’y croisent chaque année autour des multiples activités qui leur sont proposées.

 

Plus de 100 000 personnes et quelque 250 auteurs de renom s’y réunissent chaque année. Pour cette édition 2017, les immanquables de la programmation sont évidemment au rendez-vous : les séances de dédicaces, les ancêtres du grand Rallye BD oldtimers, la Balloon’s Day Parade et bien d’autres.

 

Outre le Parc de Bruxelles, le Fête de la BD, investira cette année le cadre prestigieux du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, BOZAR. Deux lieux inédits qui offrent une complémentarité inespérée à la Fête de la BD. Les festivaliers pourront y déambuler à leur guise au gré des innombrables activités gratuites et des nouveautés qui leur seront proposées. Des centaines de séances de dédicaces aux projections de dessins animés en avant-première en passant par les nombreuses expositions et rencontres avec les professionnels, les amateurs du neuvième art ne seront pas en reste. Enfin, la Fête de la BD remettra pour la première fois des tous nouveaux prix BD : les Prix Atomium, lors d’une soirée de gala durant laquelle pas moins de 100.000 euros seront distribués aux meilleures créations de l’année écoulée.

 

Cette année, la Fête de la BD célèbre également les 60 ans de ce bon vieux Gaston. A cette occasion, le Festival Spirou invite le célèbre flemmard sexagénaire à la Fête de la BD. Une exposition, un spectacle musical, des conférences, impossible de passer à côté de l’éternel gaffeur.

 

Pendant ces trois jours, la capitale vivra au rythme de la BD. Un petit train circulera dans la ville et s’arrêtera aux arrêts incontournables du Neuvième art à Bruxelles (Musée de la BD, le MOOF, les fresques, les librairies…), des visites guidées gratuites feront découvrir les fresques BD, et de nombreux acteurs de la Région de Bruxelles-Capitale offriront des animations et des réductions autour du Neuvième art. En résumé, du 1er au 3 septembre 2017, la BD se déclinera à toutes les sauces !

 

La Fête de la BD s’est internationalisée depuis deux ans. Dans le cadre de l’année MIXITY.2017 et en écho à la diversité des nationalités présentes à Bruxelles, les stands et les activités proposées sont multiculturels et multilingues. Les langues sont bien représentées : outre les trois langues nationales, on y communiquera en espagnol, italien, chinois ou encore coréen. Une signalétique claire disponible en plusieurs langues sera intégrée dans le programme de la Fête de la BD.

 

 

La Fête de la BD est une initiative de la Région de Bruxelles-Capitale, avec le soutien de la Ville de Bruxelles et de la COCOF, coordonnée par visit.brussels.

 

Des nouveautés à foison

Pour sa 8ème édition, la Fête de la BD marque le coup en apportant son lot de nouveautés. Outre la traditionnelle Balloon’s Day Parade, les conférences et dédicaces, l’évènement étend littéralement ses quartiers. La Fête de la BD remettra les prix les mieux dotés en Europe, proposera des projections de films et mangas en avant-première, des spectacles déjantés et de nombreuses autres activités originales.

 

Un nouveau lieu prestigieux

Pour cette édition, la fête investit le cadre prestigieux du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, BOZAR. Il partagera la scène avec le Parc de Bruxelles. Deux lieux inédits qui offrent une complémentarité inespérée à la Fête de la BD.

 

Lancement des Prix Atomium, les prix les mieux dotés en Europe

Cette année, dans le cadre de sa 8e édition, la Fête de la BD remettra pour la première fois les Prix Atomium de la Bande dessinée. visit.brussels, organisateur de la Fête de la BD, en étroite collaboration avec la Région de Bruxelles-Capitale, tient à marquer son soutien à la création et à rassembler les initiatives existantes en lançant des prix qui, dans leur majorité, seront remis en espèces pour permettre aux lauréats de financer leur travail.

 

 

Jean-David Morvan, parrain des Prix Atomium

Scénariste français de bande dessinée, Jean-David Morvan est le parrain des Prix Atomium. Il sera présent dans son salon tout au long de la Fête de la BD. Il y parlera de son travail et accueillera sur son divan ses principaux collaborateurs. Ces derniers lui montreront (ainsi qu’au public) leurs nouvelles planches, répondront aux questions et improviseront des séances de signature et autres performances originales.

 

L’anniversaire de Gaston

2017, c’est l’année des 60 ans de Gaston ! A cette occasion, le Festival Spirou invite le célèbre flemmard sexagénaire à la Fête de la BD. D’une exposition à un spectacle musical en passant par plusieurs conférences inédites, impossible de passer à côté de l’éternel gaffeur.

 

 

La projection de dessins animés et mangas en avant-première

Pour la première fois depuis sa création, et grâce à sa nouvelle implantation à BOZAR, la Fête de la BD a le plaisir de proposer des séances cinéma en avant-première !

 

Encore plus d’expositions

La Fête de la BD 2017 profite de son nouvel écrin pour proposer de nombreuses expositions sur le thème de la BD qui permettront aux visiteurs de découvrir certains des univers emblématiques du 9ème Art. Il y aura même, à l’abri des regards indiscrets, une exposition consacrée à l’érotisme en BD…

 

Des nouveaux prix BD

Cette année, dans le cadre de sa 8e édition, la Fête de la BD remettra pour la première fois les Prix Atomium de la bande dessinée.

 

La création BD s’est fragilisée ces dernières années. Il est souvent devenu difficile, pour les professionnels de la bande dessinée, d’en vivre correctement. visit.brussels, organisateur de la Fête de la BD, en étroite collaboration avec la Région de Bruxelles-Capitale, tient à marquer son soutien à la création et à rassembler les initiatives existantes en lançant des prix qui, dans leur majorité, seront remis en espèces pour permettre aux lauréats de financer leur travail.

 

Sept prix, pour un montant total à attribuer de 100.000 euros, seront remis au cours d’une cérémonie le vendredi 1er septembre à BOZAR, le tout, parrainé pour cette première édition par l’auteur Jean-David Morvan.

Le prix Raymond Leblanc de la Jeune Création

Dotation : 20.000 € en espèces ainsi qu’un contrat d’édition émanant, en alternance, des Editions du Lombard et des Editions Futuropolis.

 

Objet : un concours de BD destiné à récompenser le travail d’un jeune auteur n’ayant pas publié plus de deux albums.

 

Le Prix Raymond Leblanc a été créé il y a dix ans par la Fondation Raymond Leblanc, dont l’objet est de faire connaître, rassembler et conserver l'ensemble du patrimoine culturel constitué par Raymond Leblanc, fondateur, entre autres, du journal « Tintin », des Éditions du Lombard, de l'agence de publicité Publiart et des studios de dessins animés Belvision.

 

Le lauréat 2017 recevra la somme de 10.000 € avec le soutien de la Commission Communautaire française (COCOF), prix remis par la Ministre de la Culture Fadila Laanan. En outre, il se verra offrir un contrat d’édition de son ouvrage chez Futuropolis, contrat assorti de 10.000 €, définitivement acquis, en avance sur tous types de droits d’auteurs.

 

Plus d’informations : www.fondationrleblanc.be

 

Le Prix Fédération Wallonie-Bruxelles en bande dessinée

Dotation : 10.000€

Objet : A l’initiative de Madame Alda Gréoli, Ministre de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles, ce prix est destiné à récompenser un travail d'auteur(s) de la Fédération Wallonie-Bruxelles ayant développé une création originale et innovante.

Le prix est attribué sur proposition de la Commission d'aide à la bande dessinée, instance d'avis culturelle composée de professionnels du secteur.

La sélection du/des lauréat(s) s'opère au sein des candidatures déposées suite aux "appels aux projets en bande dessinée" régulièrement lancés par le Service général des Lettres et du Livre, Administration générale de la Culture.

Informations : www.bandedessinee.cfwb.be

FB: "soutien public à la bande dessinée".

Plus d’informations : www.culture.be

 

Le Prix Spirou de l’aventure humoristique

dotation : 15.000 € en espèces et une publication dans le journal SPIROU.

objet : Le Prix Spirou de l’aventure humoristique est un concours de BD destiné à récompenser l’auteur/les auteurs d’un récit de 44 pages d’aventure humoristique, dans la tradition des grandes séries publiées dans le journal Spirou depuis sa création en 1938.

 

Plus d’informations : www.spirou.com

 

Le Prix Atomium de Bruxelles

dotation : 7.500 € en espèces

objet : nouveau prix créé cette année, le Prix de Bruxelles, remis par Monsieur Rudi Vervoort, le Ministre-Président de la Région bruxelloise, récompense un auteur qui a su mettre en avant Bruxelles dans son travail.

Plus d’informations : www.visit.brussels

 

Le Prix PREM1ÈRE du Roman Graphique

dotation : 20.000 € en espace publicitaire, ainsi qu’une forte présence rédactionnelle.

objet : la RTBF (Radio-Télévision belge de la Communauté française) lance en 2017 ce nouveau prix, récompensant un genre en phase avec les auditeurs de la PREM1ÈRE. Sur base d’une liste de finalistes établie par les journalistes spécialisés en bande dessinée de la RTBF, un jury (composé d’auditeurs, de libraires et de personnalités de la RTBF) sera appelé à se prononcer.

Plus d’informations : www.lapremiere.be

 

Le prix Cognito de la BD historique

dotation : 3.000 € en espèces

objet : le Prix Cognito de la BD historique est remis par la Fondation Cognito et récompense la meilleure bande dessinée à caractère historique. La Fondation privée Cognito a pour vocation de faire découvrir ou redécouvrir l’histoire à travers la bande dessinée. Elle organise ce concours pour couronner les auteurs qui auront su, au travers d’un ouvrage, mettre en lumière une partie du passé.

Plus d’informations : www.cognito-fondation.be

 

Le Prix LE SOIR de la bande dessinée de reportage

dotation : 20.000 € en espace publicitaire, ainsi qu’une forte présence rédactionnelle.

objet : le quotidien belge Le Soir est, depuis toujours, l’un des journaux de référence en matière de bande dessinée. Il a décidé, avec ce nouveau prix, de récompenser l’ouvrage qui, chaque année, traitera le mieux du monde qui nous entoure sous la forme d’un reportage en bande dessinée.

Plus d’informations : www.lesoir.be

 

Jean-David Morvan, parrain des Prix Atomium

Pour présider la première édition des Prix Atomium, la fête de la BD a choisi Jean-David Morvan, scénariste français de bande dessinée. Jean-David Morvan est un passeur. Au croisement de plusieurs cultures et marchés, il était la personne idéale pour exercer ce rôle. Les prix seront remis à Bozar.

 

Jean-David Morvan est également le Président du Prix Raymond Leblanc de la jeune Création, succédant ainsi à Derib, Jean Van Hamme, Olivier Grenson, Frédéric Jannin, Johan De Moor, Zidrou, Jose-Luis Munuera, Stephen Desberg, Jean Dufaux et Dany.

 

Le Salon de Jean-David Morvan

Jean-David Morvan sera présent dans son salon tout au long de la Fête de la BD. Il fera ce qu’il fait d’habitude : il travaillera dans son divan, il utilisera les réseaux sociaux à tout va, parlera de son travail et accueillera sur son divan ses principaux collaborateurs. Ses collaborateurs viendront lui montrer (ainsi qu’au public) leurs nouvelles planches, répondront aux questions, improviseront des séances de signature et autres performances originales.

 

Les 60 ans de GASTON

2017 marque les 60 ans de Gaston ! Pour cette occasion, le Festival Spirou invite ce célèbre flemmard à la Fête de la BD. De la Ballon’s Day Parade à l’exposition « Gaston : le Géant de la Gaffe », en passant par un cycle de conférences, il sera omniprésent.

 

Commissaire : Frédéric Jannin.

 

Des conférences

Gaston, et le travail de son auteur, Franquin, seront au centre des discussions de plusieurs conférences thématiques, animées entre autres par Frédéric Jannin, Numa Sadoul (le biographe de Franquin) et Serge Honorez (directeur éditorial chez Dupuis)…

 

Un spectacle musical hors du commun

L’artiste Max Vandervorst créera pour l’occasion un spectacle inédit, et complètement déjanté, en hommage au fameux gaffophone, cette invention mythique à la force destructrice inégalée. Rendez-vous dans la salle M de BOZAR pour profiter du spectacle (spectacle familial, sur réservation).

 

Un festival rien que pour lui

Le Festival Spirou, rendez-vous annuel de la Fête de la BD, invitera exceptionnellement Gaston et s’habillera aux couleurs du célèbre personnage. Un large espace sera consacré aux activités destinées aux plus jeunes : grimage, coloriage sur tables lumineuses et numériques, quizz Gaston, un jeu de piste pour retrouver les boîtes de sardines Gaston... Mais ce sera également l’occasion de découvrir en avant-première, la Galerie des Gaffes, nouvelle parution des éditions Dupuis !

 

Un ballon géant à son effigie

Pour couronner le tout, Gaston prend la grosse tête et envahit la Balloon’s Day Parade grâce à un tout nouveau ballon à son effigie. Le gonflage des ballons se tiendra sur la Place des Palais, le dimanche 3 septembre.

 

Espaces éditeurs

Comme chaque année, les grands éditeurs prennent leurs quartiers dans la fête de la BD et proposent une programmation exceptionnelle à tous leurs fans. Avec des centaines d’auteurs en dédicaces, des animations pour les plus petits, des conférences pour les plus grands, des concours dans tous les sens, petits et grands y trouveront leur bonheur. Les éditions Glénat feront la part belle à Zep et son enfant terrible Titeuf – dont le nouvel album sera dévoilé à Bruxelles -grâce à une exposition, une projection, des conférences et des séances de dédicaces.

 

Le Festival Spirou invite le célèbre Gaston pour des tonnes de gaffes. Le Lombard organise la Fancy-Fair de Ducobu et Léonie, et fête dignement les 40 ans de Thorgal (avec notamment des performances en live de Rosinski. Dargaud vous invite au spectacle « cadavre exquis » de Zidrou pendant que les plus

jeunes pourront s’essayer au dessin. Kennes Editions vous invitent à tourner la Roue de la Fortune pour gagner de beaux cadeaux. Le Groupe Paquet annonce déjà la présence de Charel Cambré, Olivier Speltens ou encore Lina Neidelstam. les éditions Bamboo présenteront les nouveaux dessins animés des Sisters, ainsi qu’un focus autour de l’oeuvre de Marcel Pagnol. Kana et Casterman rendront hommage au grand auteur Jiro Taniguchi. Balloon Media prend également ses quartiers dans BOZAR et concocte quelques surprises de taille aux visiteurs !

 

Nouveaux venus

En plus de retrouver les éditeurs les plus fidèles de la fête de la BD, les visiteurs pourront également compter sur la présence de nouveaux éditeurs pour leur « première » bruxelloise : Rue de Sèvres, Futuropolis, Fluide Glacial, La Revue Dessinée, Sarbacane, Pinceel Distributie ou encore Stripgids !

 

La Fête de la BD aura également le plaisir d’accueillir une dizaine d’éditeurs indépendants qui font la fierté de notre capitale avec, notamment, l’exposition des éditions Requins Marteaux (Un Monde Méroll) qui sera présentée à BOZAR.

 

Pavillon international

Cette année ce ne sont pas moins de 19 pays étrangers qui font le déplacement à la Fête de la BD. L’occasion idéale pour découvrir la bande dessinée au travers de 19 cultures différentes. Au programme : conférences, expositions, dédicaces et ateliers vous permettront de faire le tour du monde du 9ème Art.

 

Liste des différents pays invités

La Chine (Atlas International Culture)

La Corée du Sud (Centre Culturel Coréen de Bruxelles)

Le Brésil (Ambassade du Brésil à Bruxelles)

La Tunisie (Collectif Lab619)

La Suisse (EPAC)

Hong Kong (Hong Kong Art Center)I

L’Italie (Lucca Comics & Games by LUCCA CREA srl & Instituto Italiano di Cultura)

La République tchèque (Centre tchèque à Bruxelles)

La Havane (Maison Autrique)

L’Egypte (TokTok Mag)

La République démocratique du Congo (Centre congolais de la Bande Dessinée)

Portugal (Camões -Institute of Cooperation and Language, I.P.) -EUNIC Brussels

Estonie (Permanent Representation of Estonia to the EU) -EUNIC Brussels

Pays basque (Euskadi-Basque Country region -Etxepare basque Institute) -EUNIC Brussels

Hongrie (Balassi Institute – Cultural Service of the Embassy of Hungary) -EUNIC Brussels

Pologne (Polish Institute) -EUNIC Brussels

Roumanie (Romanian Cultural Institute Brussels) -EUNIC Brussels

Turquie (Yunus Emre Institute) -EUNIC Brussels

Sterling Books

 

Encore plus d’expositions

La Fête de la BD 2017 profite de son nouvel écrin pour proposer de nombreuses expositions sur le thème de la BD qui permettront aux visiteurs d’en apprendre plus sur certains univers emblématiques du 9ème Art.

 

Aperçu des premières expositions annoncées

Gaston : Le Géant de La Gaffe

Dans le cadre prestigieux du Hall Horta à Bozar, Gaston déroulera ses meilleures gaffes pour une expo clin d’oeil (et grand format !) à l’occasion des soixante ans de son arrivée dans le journal SPIROU en 1957. Un parcours au fil des quasi mille planches du gaffeur préféré des Belges. Commenté par Franquin lui-même : « Beaucoup de gens trouveraient cette idée parfaitement stupide, surtout à, cette

époque-là : on ne faisait pas de héros con ! ». Commissaire : Frédéric Jannin.

 

Château des étoiles

Présentée lors de la 45ième édition du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême, l’exposition Château des Étoiles retrace la création des deux tomes de l’oeuvre d’Alex Alice. Cette exposition d’une qualité exceptionnelle plonge le visiteur dans l’univers fantastique de la découverte de l’espace et du XIXè siècle. Une coproduction du Festival d’Angoulême et de Rue de Sèvres

 

Un Monde Méroll :

l’exposition qui fête les 25 ans des Requins Marteaux

Aujourd’hui, plus d’un habitant sur trois dans le monde consomme quotidiennement de l’huile Méroll. Derrière ce véritable empire économique un homme : Édouard-Michel Méroll. Et une idée toute simple : une huile « deux en un », à la fois délicieuse pour vos fritures et performante pour vos moteurs. Cours magistral sur le consumérisme décomplexé, la propagande publicitaire et la mondialisation, l’exposition Un Monde Méroll est une fable satirique en 3D. Elle éclaire toutes les facettes de cette aventure merv’huileuse : une bande dessinée, un film d’animation (Il était une fois l’huile), des oeuvres d’art cotées, des projets architecturaux ambitieux... Une production Requins-Marteaux

 

« Voyeur »

Le dessinateur argentin Horacio Altuna est certes un artiste engagé dans la narration de la vie quotidienne de son pays sous la junte militaire, un maître du polar en BD où son encrage fait merveille ou encore un dessinateur infatigables de strips et histoires courtes pour les journaux. Mais c’est sa collaboration avec PlayBoy qui a fait de lui un auteur mondialement reconnu. Il a travaillé pour les éditions de cette publication dans une douzaine de pays, où il a su imposer à la fois son latinisme et son humour. L’oeuvre d’Horacio Altuna s’expose, à l’abri des regards, dans l’une des salles de BOZAR. Amateurs : ouvrez l’oeil ! Une production de la librairie Flagey

 

Exposition THORGAL

Dans le cadre des 40 ans de la célèbre série crée par Jean Van Hamme et Grzegorz Rosinski, découvrez plus d’une trentaine de planches originales en noir et blanc, nichées dans cet écrin qu’est le Palais des Beaux-Arts ! Et pour la toute première fois à Bruxelles, assistez à un « live painting » exceptionnel de

Grzegorz Rosinski, en direct dans la fête de la BD ! Une production des Editions du Lombard

 

Mais encore…

Des galeries spécialisées dans la bande dessinée viendront également présenter leurs trésors pour l’occasion : BD Enchères, Galerie des Bulles, Tardioli-Cauwenberghs, Millon Belgique…

 

Projections, spectacles et conférences

Projections d’avant-premières

Pour la première fois depuis sa création, et grâce à sa nouvelle implantation à Bozar, la Fête de la BD

a le plaisir de pouvoir proposer des séances cinéma en avant-première !

 

Le Petit Spirou (Avant-Première belge)

Réalisation : Nicolas Bary

D’après la bande dessinée le Petit Spirou – Éditions Dupuis

Acteurs : Sacha Pinault, Natacha Régnier, Pierre Richard

Petit Spirou, comme toute sa famille avant lui, a un destin professionnel tout tracé. Quand sa mère lui annonce qu’il intègrera dès la rentrée prochaine l’école des grooms, Petit Spirou, avec l’aide de ses copains, va profiter de ses derniers jours de classe pour déclarer sa flamme à Suzette. Et pas n’importe comment. Ils décident de vivre une aventure extraordinaire.

 

C’est donc à Bruxelles, à l’occasion la Fête de la BD, qu’aura lieu l’avant-première belge du tout nouveau film du Petit Spirou. La projection du film se tiendra dans la prestigieuse Salle Henry Le Boeuf.

Samedi 2 septembre à 17h30 – Salle Henry Le Boeuf – entrée payante (réservation bientôt disponible)

 

Polina (première diffusion belge)

Réalisation : Valérie Müller et Angelin Preljocaj

D’après l’ouvrage de Bastien Vives – Éditions Casterman

Acteurs : Nastya Shevtzoda, Juliette Binoche, Niels Schneider, Aleksey Guskov…

Tiré de la bande dessinée de Bastien Vivès, le film Polina retrace la vie d’une jeune danseuse étoile prometteuse, qui n’hésite pas à quitter sa Russie natale pour réaliser ses rêves de danse. Au fil de rencontres, elle va forger son identité, explorer de nouvelles expériences artistiques, et construire son avenir. Le film, réalisé en 2016 par Valérie Müller et Angelin Preljocaj sera diffusé pour la première fois en Belgique, à la Fête de la BD !

 

Un ciel Radieux (avant-première ARTE)

Réalisation : Nicolas Boukhrief

D’après l’ouvrage de Jiro Taniguchi – Éditions Casterman

Acteurs : Léo Legrand, Dimitri Storoge, Armande Boulanger, Marie Kremer

Cette fiction de 90 minutes, coproduite par Arte et EuropaCorp Television et réalisée par Nicolas Boukhrief, est une adaptation du roman graphique de l’auteur japonais Jiro Taniguchi qui raconte l’histoire d’un transfert d’esprits entre un adolescent et un homme d’âge mûr après un accident.

En collaboration avec BOZAR et les éditions Casterman, la Fête de la BD vous propose de découvrir ce bel hommage à Jiro Taniguchi avant sa diffusion officielle sur Arte.

 

 

Dans un recoin de ce monde (avant-première et diffusion belge exclusive)

Réalisation : Sunao Katabuchi

D’après l’ouvrage de Fumiyo Kôno-Éditions Kana

Acteurs : Yoshimasa Hosoya, Daisuke Ono, Mayumi Shintani

Suzu Urano est née à Hiroshima. Après son mariage elle va vivre dans la famille de son mari à Kure, une ville qui dispose d’un port militaire. La guerre s’installe et le quotidien devient de plus en plus difficile pour Suzu. Malgré cela, la jeune femme garde une certaine joie de vivre. Gestion de la maison, ravitaillement, vie de famille et de couple… autant de paramètres à prendre en compte dans ces conditions difficiles qui ne semblent pas s’améliorer avec les premiers bombardements. Ces épreuves permettront-elles à Suzu de préserver la joie de vivre qui la caractérise ?

 

Projections de dessins animés et mangas

Tout au long du weekend, les plus jeunes seront également gâtés par les éditeurs qui proposent gratuitement les diffusions de dessins animés mettant en scène leurs personnages de bande dessinées préférés : -les éditions Bamboo présentent en exclusivité les premiers épisodes de la toute nouvelle série des Sisters ; -les éditions Glénat vous proposent d’assister à une diffusion très spéciale de Titeuf

Le Film, puisqu’elle sera introduite par son célèbre papa, Zep ; Projections et rencontres à la Cinematek

: Comme chaque année, la Cinematek de Bruxelles s’associe à la Fête de la BD et propose trois séances cinéma à thème BD. Chaque jour, un auteur introduira la projection d’un film qu’il aura lui-même choisi et expliquera en quoi ce film a pu inspirer son travail, ou inversement. Une belle occasion de rencontrer ces trois auteurs dans un contexte très différent des dédicaces ou des conférences habituelles.

 

Spectacles/happening

TRAGAWDOUKOUTRRR : ode au gaffophone

Spectacle musical de Max Vandervorst

Bouteillophone, porciphone, chaise musicale, violon à clous, caddie de supermarché ou aspirateur en la bémol : Max Vandervorst fait de la musique avec des instruments qui n’en faisaient pas avant de croiser la route de ce Maestro totalement allumé. Avec ses complices (Frédéric Jannin, Thierry Tinlot, Frank Wuyts, Frédéric Dailly et Stephan Pougin), il a conçu un hilarant hommage au gaffophone, cet instrument mythique à la puissance destructrice inégalée. Dernière minute : on annonce que le gaffophone sera sur la scène de Bozar ! De quoi en mettre plein les yeux et les oreilles des spectateurs de tous âges…

Spectacle familial – entrée payante

 

Conférence du Gag, par Bernstein & James

L'humour, qui est-il ? Que veut-il ? Quels sont ses réseaux ? Avec la rigueur scientifique de concessionnaires automobiles américains et le charisme naturel de physiciens tchécoslovaques, Bernstein & James, célèbres auteurs de "L'école du gag" (Vide Cocagne, 2016), vous proposent un cours magistral largement illustré de 43 minutes et 22 secondes consacré au phénomène humoristique, entrecoupé d'exercices pratiques, de mises en débat et de mots clés notés en direct sur paperboard.

 

Drawing Shows

La Fête de la BD, c’est aussi l’occasion d’assister à des performances uniques grâce à la participation de de dessinateurs exceptionnels : -Kim Jung Gi quitte un moment sa Corée natale pour proposer aux visiteurs, durant trois jours, d’assister à la réalisation de l’une de ses impressionnantes fresques. L’auteur coréen sera aussi présent tout au long de la fête de la BD pour dédicacer ses albums et ses sketchbooks. Il traînera ses pinceaux dans le salon de Jean-David Morvan.

 

-Pour la toute première fois à Bruxelles, Grzegorz Rosinski réalisera une performance dessinée en direct à la Fête de la BD. Venez assistez à l’évolution de la peinture de ce grand maître, et découvrez le résultat à la fin du weekend !

 

Conférences

De nombreux auteurs, spécialistes, éditeurs et journalistes se relayeront dans les salles de Bozar pour proposer aux visiteurs des conférences, rencontres ou tables rondes autour des sujets brûlants qui animent le 9e Art. Ainsi, par exemple, La Revue Dessinée rencontre la rédaction du journal Le Soir en

compagnie de Medor. Ils aborderont ensemble la technique, de plus en plus répandue, du reportage de BD. Zep et Fred Jannin, accompagnés de Daniel Goossens, rendront un vibrant hommage au grand «Déconnus Rex », Marcel Gotlib, qui nous a quittés voici quelques mois ; les éditions Dupuis préparent un cycle de conférences exceptionnelles autour de Franquin, de son travail et de son enfant terrible, Gaston ; plusieurs délégations étrangères du Pavillon International vous proposent de découvrir plus en détails la bande dessinée de leur pays…

 

Rallye BD oldtimers

Cette année, le Rallye BD oldtimers apporte lui aussi son lot de nouveautés. Il invitera, en effet, d’autres univers de bande dessinée que celui de journal Tintin à prendre part à cet événement. Plus de 100 voitures et motos tout droit sorties des planches de ces célèbres journaux sillonneront la Belgique. Le parcours change également. Pas moins de 4 départs seront prévus, depuis Liège, Anvers,

Gand et Bruxelles. Les oldtimers se retrouveront sur la Place des Palais le dimanche 3 septembre. Là, elles seront évaluées par un jury d’exception. Pour clore l’évènement, les belles ancêtres resteront toute la journée sur la place pour le plus grand bonheur des petits et grands.

 

Balloon’s Day Parade

Les personnages de BD plus grands que nature prendront d’assaut les grands axes de la capitale. La Balloon’s Day Parade revient ainsi gonflée à bloc pour faire découvrir à un public toujours plus grand ses ballons gargantuesques. Comme chaque année, un ballon supplémentaire fait son entrée dans la parade. Ainsi, pour son anniversaire, Gaston participera à cette grande aventure, faisant fi de sa célèbre flemme! Venez assister au gonflage de nos amis sur la Place des Palais dès le dimanche matin.

Déambulez ensuite avec eux dans les rues de Bruxelles. Dites-leur finalement « à l’année prochaine » lors du dégonflage sur le Boulevard du Centre.

 

Tout ceci n’est qu’un aperçu de ce qui attend les festivaliers durant les trois jours de la fête de la BD.

D’autres animations gratuites pour petits et grands, conférences, projections viendront bientôt enrichir la programmation. Pour plus d’informations : www.fetedelabd.brussels (site régulièrement mis à jour).

 

Communiqué de presse

 

Voir les commentaires

Vainqueur Concours du Samedi

Vainqueur Concours du Samedi

Vainqueur du Concours du Dimanche

Vainqueur du Concours du Dimanche

Prix du Public du Dimanche

Prix du Public du Dimanche

Autres participants et final du concours
Autres participants et final du concours
Autres participants et final du concours
Autres participants et final du concours
Autres participants et final du concours
Autres participants et final du concours
Autres participants et final du concours
Autres participants et final du concours
Autres participants et final du concours
Autres participants et final du concours
Autres participants et final du concours

Autres participants et final du concours

Voir les commentaires

Bloody Week-end 2017 PALMARES

Compétition internationale

de courts-métrages 2017.

 

 

 

GRAND PRIX:

SIYAH CEMBER (BLACK RING)

de :

Hasan Can Dagli

(Turquie).

Bloody Week-end 2017 PALMARES

PRIX DU PUBLIC 

et

PRIX DU JURY JEUNES:

SPOOKED

de Spook & Gloom

(France).

Bloody Week-end 2017 PALMARES

PRIX DES MEILLEURS EFFETS SPÉCIAUX:

ANIMAL

de Jules Janaud & Fabrice Le Nézet

(France).

Bloody Week-end 2017 PALMARES

PRIX DU MEILLEUR SCÉNARIO :

GEORGE

de David Coudyser

(France).

Bloody Week-end 2017 PALMARES

PRIX DU MEILLEUR FILM D'ANIMATION:

BEYOND THE BOOKS.

École MoPA 3D Animation

(France).

Bloody Week-end 2017 PALMARES

MENTION SPÉCIALE DU JURY:

LA NUIT JE DANSE AVEC LA MORT

de Vincent Gibaud (France)

et CRIATURITAS de Ignasi lopez fabregas (Espagne).

Bloody Week-end 2017 PALMARES

Au

Voir les commentaires

R.I.P Roger Moore
Communiqué Officiel des Enfants de Roger Moore

Communiqué Officiel des Enfants de Roger Moore

Disparition de Roger Moore

 

Roger Moore est décédé, on pleure tous/toutes Ivanhoé, Le Saint, James Bond. Jeune téléspectateur, je l’es découvert dans Ivanhoé.  Il ne fut pas que un acteur, il fut aussi un auteur, et l’ambassadeur de l’UNICEF.

 

*******

 

Biographie/Fimographie (source wikipédia)

Roger Moore est un acteur britannique surtout connu pour les rôles d'Ivanhoé dans la série télévisée Ivanhoé, de Simon Templar dans la série télévisée Le Saint, de Brett Sinclair, un lord dandy dans la série télévisée Amicalement vôtre, et de James ... Wikipédia

 

 

Date et lieu de naissance : 14 octobre 1927, Stockwell, Londres, Royaume-Uni

Date et lieu de décès : 23 mai 2017, Suisse

Taille : 1,85 m

 

Épouses : Kristina Tholstrup (m. 2002–2017),

Enfants : Deborah Barrymore, Geoffrey Moore, Christian Moore

 

Jeunesse

Roger George Moore naît le 14 octobre 1927 à Stockwell, près de Londres. Il est le fils unique de George Alfred Moore, un policier, et Lillian Pope (dite Lily), caissière puis femme au foyer.

 

Il fréquente la Battersea Grammar School (en) l'école primaire de Battersea. Il est évacué vers Holsworthy dans le Devon au cours de la Seconde Guerre mondiale. Il fait ses études secondaires à Amersham dans le Buckinghamshire. Il fréquente le collège de Bede et rejoint l'Université de Durham, mais n'a jamais obtenu de diplôme.

 

À 18 ans, peu de temps après la fin de la guerre, Moore est enrôlé au service national. Il suit l'école d'officiers et devient capitaine. Moore a servi dans le Royal Army Service Corps (en), commandant un petit dépôt en Allemagne de l'Ouest. Il a eu un grave accident de voiture avec fracture de la mâchoire et du crâne. Après quelques mois passés dans un hôpital de Hambourg, il rentre en Grande-Bretagne. Plus tard, il étudie à la Royal Academy of Dramatic Art, au cours de laquelle ses frais ont été payés par le réalisateur Brian Desmond Hurst. Moore était un camarade de classe de Lois Maxwell.

 

Le jeune Moore a fait des apparitions dans des films à la fin des années 1940. À 17 ans, Moore est apparu dans César et Cléopâtre (1945).

 

Carrière

Moore joue le rôle d’ Ivanhoé. Ivanhoé est une série télévisée britannique en noir et blanc de 39 épisodes de 25 minutes, créée par Peter Rogers d'après le roman éponyme de Walter Scott et diffusée entre le 5 janvier 1958 et le 4 janvier 1959 sur le réseau ITV. En France, la série a été diffusée à partir du 11 avril 1959 sur l'unique chaîne, à l'époque, la RTF.

 

De 1962 à 1969, Roger Moore joue dans Le Saint, ce qui a assuré sa célébrité internationale.

 

De 1971 à 1972, il joue le rôle de Brett Sinclair, un lord dandy et milliardaire dans la série télévisée Amicalement vôtre avec comme co-vedette Tony Curtis, dont la carrière connaît un nouveau souffle. Moore perçoit un cachet d'un million de dollars pour l'ensemble du tournage de la série, ce qui en fait, à cette époque, l'acteur de télévision le mieux payé au monde. Les premiers épisodes de la série sortiront même au cinéma dans plusieurs pays d'Europe, remontés sous la forme d'un film de 90 minutes intitulé Mission: Monte Carlo.

 

Cette série de succès lui permet d'asseoir sa crédibilité auprès des producteurs qui décident de le choisir pour reprendre le rôle de James Bond au cinéma, à sept reprises, remplaçant ainsi Sean Connery. En 1973, il joue dans Vivre et laisser mourir, en 1974, dans L'Homme au pistolet d'or où il est opposé à Scaramanga, joué par Christopher Lee. En 1977, il joue dans L'Espion qui m'aimait, en 1979, dans Moonraker, en 1981, dans Rien que pour vos yeux, en 1983, Octopussy et en 1985 dans Dangereusement vôtre où il est opposé à Zorin, un psychopathe joué par Christopher Walken.

 

En 1984, le producteur des Oies sauvages (son plus gros succès au cinéma hors James Bond) lui propose de reprendre son rôle aux côtés de Richard Burton dans Les Oies sauvages 2, il confesse non sans humour dans son autobiographie Amicalement vôtre que le rôle de James Bond lui était sans doute un peu trop monté à la tête (comprenez qu'il avait demandé un cachet certainement exorbitant), mais aussi qu'il n'aimait pas le sujet de cette suite. Curieusement, il écrira dans la préface du livre Et Dieu créa Richard Burton avoir abandonné cette séquelle après la disparition de ce dernier juste avant le tournage, ce qui est faux puisque démenti par les faits (un autre acteur l'avait remplacé depuis longtemps) et par... lui-même.

 

La rumeur prétendant que le producteur l'aurait recontacté après la mort de Burton pour sauver le film Les Oies sauvages 2 du désastre (il aurait alors hérité du rôle principal) est peut-être fondée, mais Moore ne peut avoir refusé son aide car il était en tournage à Paris (pour tourner Dangereusement vôtre) au moment où Les oies sauvages 2 se tournait à Berlin. Les deux hommes peuvent d'ailleurs s’être entendus en train de commenter ensemble Les oies sauvages sur le DVD, et ce en toute amitié.

 

En 1991, Roger Moore devient ambassadeur de l'UNICEF pour défendre les droits de l'enfant.

 

Roger Moore soutient activement les droits des animaux avec l'association PETA, de laquelle il reçoit un prix en 2009 pour une campagne anti foie-gras.

 

Vie privée

Roger Moore épouse en 1946 sa première femme, la patineuse Doorn Van Steyn (née en 1922, décédée le 24 août 2010).

 

En 1953, il divorce pour épouser la même année la chanteuse Dorothy Squires, de 12 ans son aînée (née en 1915, décédée en 1998) et, à cette époque, beaucoup plus célèbre que lui ; ils vécurent ensemble pendant une courte période à Dafen (en) dans le Llanelli, au sud du Pays de Galles.

 

À son retour en 1961, alors qu'il tourne en Italie, il abandonne Dorothy pour l'actrice italienne Luisa Mattioli (it) qu'il épouse en 1969, après que Dorothy a finalement accepté de divorcer en 1968. Ils auront une fille, Deborah et deux fils, Christian et Geoffrey. Séparés en 1993, ils divorcent en 2002.

 

En 1993, Roger Moore apprend qu'il est atteint d'un cancer de la prostate. Après avoir terminé une tournée en Finlande pour l'UNICEF, il entre à l'hôpital de Cedars Sinai pour une intervention chirurgicale et ce sous un faux nom pour échapper à la presse. Après une convalescence de six semaines, il se rétablit puis reprend non seulement les tournées pour l'UNICEF mais aussi sa carrière d'acteur.

 

En 1996, il se lie avec Kristina Tholstrup, une Danoise richissime née en 1942, qu'il connaissait depuis 1981 quand ils étaient voisins sur la Côte d’Azur. Ils se marient discrètement à Copenhague le 10 mars 2008.

 

Décès

Roger Moore meurt le 23 mai 2017 des suites d'un cancer. La nouvelle de son décès est annoncée par ses enfants via son compte Twitter.

 

Honneurs

Sir Roger Moore en 2012.En 1999, Roger Moore est fait commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique (CBE), et le 14 juin 2003, il est anobli comme chevalier commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique (KBE).

Le 11 octobre 2007, il obtient enfin son étoile sur Hollywood Boulevard (2 350e étoile).

Le 28 octobre 2008, il est fait Commandeur des Arts et des Lettres par la ministre française de la Culture Christine Albanel.

 

Le 12 juin 2012, l'Ambassadors Club de Monaco lui dédie le titre d'Ambassadeur de bonne volonté, remis notamment par le prince Albert II.

Filmographie sélective

Cinéma

1945 : Le Verdict de l'amour (Perfect Strangers) de Alexander Korda : un marin

1945 : César et Cléopâtre (Caesar and Cleopatra) de Gabriel Pascal : un soldat romain

1946 : Gaiety George de George King et Leontine Sagan : un membre de l'audience (non crédité)

1946 : Piccadilly Incident de Herbert Wilcox

1949 : Paper Orchid de Roy Ward Baker

1949 : Trottie True de Brian Desmond Hurst

1949 : The Interrupted Journey de Daniel Birt : soldat dans le café de Paddington

1950 : Due mogli sono troppe de Mario Camerini : ornithologue dans un train

1951 : One Wild Oat de Charles Saunders

1954 : La Dernière Fois que j'ai vu Paris (The Last Time I Saw Paris) de Richard Brooks : Paul Lane

1955 : Mélodie interrompue (Unterrupted melody) de Curtis Bernhardt : Cyril Lawrence

1955 : Le Voleur du Roi (The King's Thief) de Robert Z. Leonard : Jack

1956 : Diane de Poitiers (Diane de Poitiers) de David Miller : Le roi Henri II

1959 : Quand la terre brûle (en) (The Miracle) d'Irving Rapper : Michael

1961 : Au péril de sa vie (The Sins of Rachel Cade) de Gordon Douglas : Paul Wilton

1961 : Le Trésor des sept collines (Gold of the Seven Saints) de Gordon Douglas : Shaun Garrett

1961 : L'Enlèvement des Sabines (Il ratto delle sabine) de Richard Pottier : Romulus

1962 : Bande de lâches (Una branco di vigliacchi) de Fabrizio Taglioni

1967 : Double méprise (The Fiction Makers) (Film Le Saint)

1969 : Vendetta pour le Saint (Vendetta for the Saint) (Film Le Saint)

1969 : Double jeu (Crossplot) d'Alvin Rakoff

1970 : La Seconde Mort d'Harold Pelham (The Man who Haunted Himself) de Basil Dearden : Harold Pelham

1974 : Gold de Peter Hunt : Rod Slater

1975 : Le Veinard (That Lucky Touch) de Christopher Miles : Michael Scott

1976 : L'Exécuteur (également connu sous le titre de Braquage à 20 Millions) (Gli essecutori) de Maurizio Lucidi

1976 : Parole d'homme (Shout at the Devil) de Peter R. Hunt : Sebastian Oldsmith

1978 : Les Oies sauvages (The wild geese) d'Andrew V. McLaglen : Lieutenant Sean Fynn

1979 : Les Loups de haute mer (North Sea Hijack) d'Andrew V. McLaglen : Rufus Excalibur ffolkes

1979 : Bons baisers d'Athènes (Escape to Athena) de George Pan Cosmatos : Major Otto Hecht

1980 : Les Séducteurs (Sunday Lovers), segment « An englishman's home » de Bryan Forbes : Harry Lindon

1980 : Le Commando de sa Majesté (The Sea Wolwes) d'Andrew V. McLaglen

1981 : L'Équipée du Cannonball (The Cannonball Run) de Hal Needham : Seymour Goldfarb, Jr.

1983 : L'Héritier de la panthère rose (Curse of the Pink Panther) de Blake Edwards : inspecteur en chef Jacques Clouseau

1984 : La Machination The Naked Face de Bryan Forbes : Dr. Judd Stevens

1990 : Feu, Glace et Dynamite (Feuer, Eis & Dynamit) de Willy Bogner

1990 : Double Arnaque (Bullseye !) de Michael Winner : Bradley-Smith/sir John Bevistock

1991 : Un loup dans la bergerie (Bed and Breakfast) de Robert Ellis Miller

1996 : Le Grand Tournoi (The quest) de Jean-Claude Van Damme : Lord Edgar Dobbs

1997 : Spice World, le film (Spice world) de Bob Spiers : le Chef

2001 : Stratégiquement vôtre (The Enemy) de Tom Kinninmont : le superintendant de police Robert Ogilvie

2001 : Na svoji vesni de Klemen Dvornik et Saso Dzukic

2002 : Boat Trip de Mort Nathan : Lloyd Faversham

2010 : Comme chiens et chats : La Revanche de Kitty Galore (Cats and Dogs: The Revenge of Kitty Galore) de Brad Peyton : Tab Lazenby (voix)

2013 : Incompatibles de Paolo Cedolin Petrini : lui-même

 

Films de James Bond

1973 : Vivre et laisser mourir (Live and Let Die) de Guy Hamilton

1974 : L'Homme au pistolet d'or (The Man with the Golden Gun) de Guy Hamilton

1977 : L'Espion qui m'aimait (The Spy who Loved me) de Lewis Gilbert

1979 : Moonraker de Lewis Gilbert

1981 : Rien que pour vos yeux (For Your Eyes Only) de John Glen

1983 : Octopussy de John Glen

1985 : Dangereusement vôtre (A View to a Kill) de John Glen

 

Télévision

Sir Roger Moore in Colour, par Allan Warren1958-1959 : Ivanhoé (Ivanhoe) (série de 39 épisodes) : Ivanhoé

1959-1960 : The Alaskans (série de 37 épisodes) : Silky Harris

1959-1961 : Maverick (série américaine de 16 épisodes) : Beau Maverick

1962-1969 : Le Saint (The Saint) (série britannique de 118 épisodes) : Simon Templar

1971-1972 : Amicalement vôtre (The Persuaders!) (série de 24 épisodes) : Lord Brett Sinclair

1976 : Sherlock Holmes à New York (Sherlock Holmes in New York) (téléfilm) de Boris Sagal : Sherlock Holmes

1994 : L'Homme qui refusait de mourir (The Man who wouldn't die) (téléfilm) de Bill Condon : Thomas Grace / Inspecteur Fulbright

1999 : Une journée de fous (The Dream Team) (téléfilm)

2002 : Alias (série) (saison 1, épisode 16 : la Prophétie) : Edward Poole

2002 : Tatort (1 épisode de cette série)

2011 : Il était une fois à Castlebury... (A Princess for Christmas) de Michael Damian (téléfilm) : Edward, duc de Castlebury

2013 : The Saint (téléfilm) de Simon West : Jasper

2014 : The Life of Rock with Brian Pern (série) : lui-même

 

Publications

Roger Moore, Amicalement vôtre, Paris, L'Archipel, 2008 (ISBN 978-2-809-80092-0)

Roger Moore, Vivre et laisser mourir - Le film d'un film, Plon, 1973 (épuisé non réédité)

Roger Moore, James Bond par Roger Moore : 50 ans d'aventures au cinéma, Paris, Gründ, 2012 (ISBN 978-2-324-00302-8)

 

Voix françaises

Claude Bertrand fut la voix française régulière de Roger Moore de 1964 à 1985. Moore fut aussi doublé occasionnellement par d'autres comédiens tels que Jean-Louis Jemma, René Arrieu ou encore Claude Giraud

Voir les commentaires

Bloody week end le programme.

Bloody week end.

le programme.

 

Vous trouverez ci-dessous le programme du Bloody week-end.

Comme chaque année nous couvrons cet événement, qui d’année en année, prend de plus en plus d’ampleur.

 

Le jury cette année sera présidé par les frères Igor et Grichka Bogdanoff.

À très bientôt à l’Espace Japy à Audincourt.

Le Programme
Le Programme
Le Programme

Le Programme

Espace Japy

Voir les commentaires

Ledun Marin

Ledun Marin

Entretien Ledun Marin

 

Stéphane Dubois,

Bonjour Marin Ledun,

Vous êtes au BIFFF 2017, pour le Boulevard du Polar, vous êtes l’auteur de polard, de polard avec un contenue souvent social ?

 

Ledun Marin,

Oui, de romans noir, des romans de critique sociale.

 

Stéphane Dubois,

Il se situe dans diverses régions françaises : l’Ardèche, les Landes et le Pays basque ?

 

Ledun Marin,

Il s’agit de diverses régions du même pays, la France. Je n’ai pas assez d’imagination pour écrire sur des lieux que je ne connais pas, je parle uniquement de ceux que je connais pour y avoir vécu, ou grandi. L’Ardèche, la région Rhône-Alpes avec Grenoble où j’ai vécu 15 ans, et le sud-ouest de la France.

 

Stéphane Dubois,

Dans vos romans noirs, il y a un contenu social important, d’où vous vient ce gout à ce type de romans très particulier ? Comment avez-vous découvert ce genre littéraire?

 

Ledun Marin,

Cela me vient d’une part de ma formation qui est la sociologie critique, avant d’être écrivain, j’étais chercheur en doctorat à l’université Stendhal de Grenoble, puis pour France Télécom Recherche et Développement, anciennement le Centre National d’Études de Télécommunications. J’ai ensuite vécu une période de presque 10 ans comme salarié à France Télécoms, avec la bataille contre le plan NEXT et toute l’horreur des restructurations qu’il a généré. Je suis arrivé au roman noir, par mon premier roman, un éditeur m’a mis entre les mains, un roman GB84 de David Peace qui traite de la lutte des mineurs et sa répression en Grande-Bretagne durant le thatchérisme. Cela se déroulait 30 ans plus tôt, mais la grande force du roman et plus particulièrement du roman noir était de nous parler du monde dans lequel nous vivons aujourd’hui.

 

Stéphane Dubois,

 

Dans le cadre du boulevard du polar au BIFFF, vous avez dit « jeune j’ai lu, de la science-fiction, pour vous la science-fiction, il s’agit de science, de fiction, que préfériez-vous l’uchronie, la dystopie…

 

 

Ledun Marin,

Le côté scientifique comme je travaillais dans un univers de chercheurs, c’était presque naturel, ce qui m’intéressait plus était le côté fiction avec un exemple Ayerdhal (26 janvier 1959, Lyon 27 octobre 2015, Bruxelles, Belgique Ndlr) qui est à la science-fiction ce que le roman noir au polar. Il s’agit d’une littérature, peu importe le cadre, peu importe que cela soit dans 1000 ans ou il y a 1000 ans. Ce qui importe est la manière dont cela nous parle dans le monde ou on vit. Cette science-fiction est celle que j’aime : Carbone modifié (Roman de Richard Morgan Ndlr), Philip K. Dick, Wilson, Duncan ou Gibson.

 

Stéphane Dubois,

Souvent en SF, il existe une critique sociale, que beaucoup d’auteurs étaient critique, voir proche d’une forme d’anarchisme, vous en pensez quoi ?

 

 

Ledun Marin,

Ce qui m’importe le plus est la qualité littéraire de l’œuvre, ils ne fonctionnent que s’ils sont bien écrit, tout le monde peut faire un livre de contestation, cela n’est pas pour autant que cela vas être un bon roman. Philip K. Dick cela fonctionne parce que ce sont de fantastiques romans. Si la critique sociale n’est pas porter par des auteurs, cela ne fonctionne pas. Un de mes livres culte est Radio libre Albemuth de Philip K. Dick

 

Stéphane Dubois,

Vous avez été tentée par l’écriture d’un roman SF ?

 

Ledun Marin,

Une fois, pour m’amuser j’ai écrit un livre d’anticipation intitulé Zone Est (Fleuve noir, 2011, NDLR). Cela n’est pas un bon livre, plus un clin d’œil, c’est un des genres que je privilégie dans mes lectures.

 

 

Stéphane Dubois

Vous avez publié des pièces radiophoniques, l’écriture est-elle très différente ? Et pourquoi pas des pièces pour le théâtre, cela ne vous a jamais tenté ?

 

Ledun Marin,

J’ai écrit cinq ou six pièces radio pour France Culture et France Inter, parce qu’on me l’a proposé, parce que c’est un exercice qui vous oblige d’aller à l’os, de travailler les dialogues. C’est une école d’écriture qui me convient parfaitement, très exigeante. Il y a ensuite le travail avec le service fiction de la radio, puis le réalisateur, le choix des acteurs. Après ça, le retour au roman profite vraiment du travail d’épure. Le théâtre, pourquoi pas ? Je n’y ai jamais songé.

 

Stéphane Dubois,

La question traditionnelle, qu’elles sont vos projets ?

 

Ledun Marin,

 

L’actualité du moment est l’adaptation d’un de mes romans Les Visages écrasés, par Louis-Julien Petit ((Carole Matthieu, Discount, Bande Démo) avec Isabelle Adjani, Corinne Masiero ou Sarah Suco, et la publication en octobre prochain de mon prochain texte, « Ils ont voulu nous civiliser », chez Ombres Noires / Flammarion qui est un roman noir sur les rapports de domination et le déclassement social.

Entretien Ledun Marin
Entretien Ledun Marin

 

 

Biographie

Il a publié une quinzaine de romans, dont Au fer rouge, L'homme qui a vu l'homme (Prix Amila-Meckert 2014), Dans le ventre des mères, Les visages écrasés (Trophée 813 du roman français 2011 ; Grand Prix du roman noir 2012 du Festival International du film policier de Beaune, Prix des lecteurs du Festival de Polar de Villeneuve-lès-Avignon 2012[réf. nécessaire] et La Guerre des Vanités (Prix Mystère de la critique 2011), traduits dans de nombreux pays (Espagne, Russie, Italie, Brésil…), et écrit des pièces radiophoniques pour France Culture. Les Visages écrasés est en cours d'adaptation pour Arte, par le réalisateur Louis-Julien Petit, avec Isabelle Adjani, Corinne Masiero, Ola Rapace, Pablo Pauly et Sarah Suco. Il participe régulièrement au festival Nuits noires à Aubusson. Son dernier roman, En douce, est paru aux éditions Ombres Noires le 24 août 2016 ; il a reçu le Prix Transfuge du meilleur Polar 2016.

 

Docteur en sciences de l’information et de la communication, chercheur à France Télécom R&D de 2000 à 2007, il est également l’auteur de trois essais, La Démocratie assistée par ordinateur, Pendant qu’ils comptent les morts (coécrit avec Brigitte Font le Bret et Bernard Floris) et La vie marchandise (coécrit avec Bernard Floris). Ses romans évoquent la crise contemporaine et ses conséquences sociales.

 

Œuvres

Romans

Modus operandi, Au diable vauvert, 2007

Marketing viral, Au diable vauvert, 2008

Le Cinquième Clandestin, La tengo, 2009

La Guerre des vanités, Gallimard, (Prix Mystère de la critique 2011), Série noire, 2010

Un singe en Isère, Baleine, Le Poulpe, 2010

Zone Est, Fleuve noir, 2011

Les Visages écrasés, Le Seuil, (Trophée 813 du meilleur roman 2011, Grand Prix du roman noir du Festival international du film policier de Beaune 2011, Prix des lecteurs du Festival de Polar de Villeneuve-lès-Avignon 2012), 2011

Luz, Syros, 2012

Dans le ventres des mères, Ombres noires, 2012

No more Natalie, In8, « Polaroïd », 2013

Que ta volonté soit faite, « Les Petits Polars du Monde », 2013

Comme un crabe, de côté, « Les Petits Polars du Monde », 2014

L'Homme qui a vu l'homme, Ombres noires, 2014 (Prix Jean Amila-Meckert)

Au fer rouge, Ombres noires, 20153

En douce, Ombres noires (Prix Transfuge du Meilleur Polar 2016), 2016.

 

Nouvelles

Entreprise, illustrée par EO, Black Mamba n° 14, 15 mai 2009

Vendredi, dans le Dictionnaire des personnages populaires de la littérature, Éditions Le Seuil, sous la direction de Stéfanie Delestré et Hagar Desanti - 11 mars 2010

Vendeur de cadavres, Polychromes Virus n°2, éditions Écorce, avril 2011

Dead line, dans Laboratoires du noir, éditions Loubatières, 2012

Statues de sel, dans TGV Magazine n° 173, avril 2015, p. 106-109.

 

Jeunesse

Un royaume pour deux, Syros, « Souris Noire », 2017

Un cri dans la forêt, Syros, « Souris Noire », 2010

Luz, Syros, « Rat Noir », 2012

Interception, collection « Thriller » (Prix POLAR 2013 du Meilleur Roman Jeunesse / Cognac 2013), éditions Rageot, 2012

 

Essais

Pendant qu'ils comptent les morts, coécrit avec Brigitte Font le Bret, La Tengo, 2010

La Démocratie assistée par ordinateur, Connaissances & Savoirs, 2005

La Vie marchandise, coécrit avec Bernard Floris, éditions La Tengo, 2013

 

Pièces radiophoniques

Fractale, La Tengo, « Pièces à conviction », 2011 (France Culture, 2010) - réalisation : Étienne Vallès.

La Cigarette, France Culture, 2013 - réalisation : Etienne Vallès.

Que ta volonté soit faite, France Culture, 2013 - réalisation : François Christophe.

Comme un crabe, de côté, France Culture, 2014 - réalisation : Étienne Vallès.

 

Récompenses

Prix Plume Libre 2008, pour Modus Operandi, Editions Au Diable Vauvert, 2007

Prix Mystère de la critique 2011, pour La guerre des vanités, Gallimard, « Série Noire », 2010.

Trophée 813 du meilleur roman 2011 pour Les visages écrasés, Le Seuil, « Romans noirs », 2011

Grand Prix du roman noir du Festival de Beaune 2011 pour Les visages écrasés, Le Seuil, « Romans noirs », 2011

Prix des lecteurs du Festival de Polar de Villeneuve-lès-Avignon 2012, pour Les visages écrasés, Le Seuil, « Romans noirs », 2011

Prix POLAR 2013 du Meilleur Roman Jeunesse / Cognac 2013, pour "Interception", Rageot, 2012

Prix AMILA-MECKERT 2014, pour L'homme qui a vu l'homme, Ombres Noires, 2014.

 

(Source Wikipédia)

Entretien Ledun Marin

Voir les commentaires

BIFFF 2017 PALMARES

BIFFF 2017 PALMARES

 

 

PALMARES LONGS METRAGES

Le Prix de la Critique, composé de David Hainaut, Marc Bussens et Olivier Clinckart a décerné le prix suivant Prix de la Critique : The Tunnel (Seong-hun Kim)

 

Le Jury 7e Parallèle, composé de Lucile Poulain, Bénédicte Philippon, Xavier Seron et présidé par Aaron Christensen a décerné le prix suivant :

 

Mention Spéciale : Saving Sally (Avid Liongoren)

 

Prix du 7e Parallèle :

Swiss Army Man (Dan Kwan & Daniel Scheinert)

 

Le Jury Thriller, composé de Kody Kim, Jacques De Pierpont et présidé par Patrick Raynal a décerné le prix suivant :

 

Prix du Meilleur Thriller : At The End of the Tunnel (Rodrigo Grande)

 

Mention Spéciale : Free Fire (Ben Wheatley) pour l'absence totale de temps morts et les 12.622 douilles répandues.

 

Le Jury Européen, composé de Khadija Leclère, Anne-Laure Guégan, Martin Vachiéry, Riton Liebman, Jean-Jacques Rausin et présidé par Sylvain Goldberg a décerné les prix suivants :

 

Méliès d'Argent : Small Town Killers (Ole Bornedal)

 

Mention Spéciale : Orbiter 9 (Hatem Khraiche)

 

 

Le Jury International, composé de Christina Lindberg, Mar Targarona, Macarena Gomez, Axelle Carolyn et présidé par Euzhan Palcy a décerné les prix suivants :

 

Mention Spéciale : Vanishing Time : A Boy who returned (Tae-hwa Um)

Corbeau d'Argent : We Go On (Jesse Holland & Andy Mitton)

Corbeau d'Argent :The Mermaid (Stephen Chow)

Corbeau d'Or : Safe Neighborhood (Chris Peckover)

 

Et le Pégase 2017, Prix du Public, a été décerné à :

The Autopsy of Jane Doe (Andre Ovredal)

 

PALMARES COURTS

Prix Jeunesse : Downside Up (Peter Ghesquière)

Prix BeTv : Spooked (Emma Spook & Gil Gloom)

Prix La Trois : Nimmer (Lieven Vanhove)

Prix Sabam : Downside Up (Peter Ghesquière)

Prix Fedex : Spooked (Emma Spook & Gil Gloom)

Grand Prix : Spooked (Emma Spook & Gil Gloom)

Méliès d'Argent : Siyah Cember (Hasan Can Dagli)

 

Pour le Body Painting:

En 3e place, nous avons Jémymah Raty avec son Fantasmagorie.

En 2e place, applaudissons Amandine Fourny et son Biomechanical

En 1ère place, c'est Ratanak Tan et The Dragon Queen Universe qui remporte le double ticket d’AIR EUROPA, avec une mention spéciale pour la performance de son modèle, Maelleya Jessica, pour sa performance scénique.

 

pour le make up:

Catégorie Amateur :

en 2e place, Aveline STOQUART

A la 1ère place, Annamaria KOUALS

 

Catégorie semi-pro :

A la 3e place, nous avons Valeria ENEA

A la 2e place, Victoria DEPAUL

ET A la 1ère place, Lou EMMANUELLI

 

Catégorie FX,:

en 3e place, nous avons Laetitia MARIETTE

en 2e place, Sandrine LAHOU

et en 1ère place Laetitia DENEVE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

BIFFF 2017 Attraction Compétition Internationale
BIFFF 2017 Attraction Compétition Internationale

BIFFF 2017

Attraction

Compétition Internationale

 

Ce film de science-fiction russe est le film SF qui a eu les plus gros moyens budgétaires à ce jour, et cela ce vois à l’écran, les scènes du début du film sont a coupé le souffle, une autre scène que je qualifierais de « bucolique » est superbe, mais je ne vous en dirais pas plus pour ne pas déflorer la scène.

 

La tradition russe des films de science-fiction, remonte loin, en fait au début du cinéma sovietitique, une autre tradition respectez par les réalisateurs russes d’aujourd’hui …la longueur 130 mm pour « ATTRACTION ».

 

Pour être honnête, on ne voit pas le temps passer, l’action est prenante, l’action se déroule en souplesse.

Le message pacifiste et contre la violence brutale est évident dans ce film.

 

Le réalisateur Fedor Bondarchuck n’est pas un inconnu, il avait déjà réalisé The 9th Company (2005), sélectionné pour les Oscars et Stalingrad tourné en IMAX en 2013 et qui fut un succès commercial.

 

Je vous recommande de voir ce film.

 

 

 

Original title : Prityazhenie

 

Moscou est en alerte rouge : alors qu’une pluie de météorites est sur le point de traverser le ciel russe, l’armée a détecté un intrus parmi les gros cailloux interstellaires… N’étant pas très chaudes pour une rencontre du 3e type, les grosses huiles de l’état-major ordonnent à leurs avions de chasse de dégommer l’énorme vaisseau extraterrestre, sans prendre en compte un facteur physique essentiel : la force d’attraction terrestre. Une grosse chute plus tard, le vaisseau ennemi a rasé un quartier entier de Moscou, tout en aplatissant des centaines de civils trop curieux pour se planquer. L’armée établit très vite son périmètre de sécurité, tandis que les chaînes d’info du monde entier font péter les Breaking News en commentant les images de chaos qui leur parviennent de la capitale russe. Forcément, avec son ambiance fin du monde, la ville est en ébullition : les extrémistes sont à la fête avec ces nouveaux clandestins, les bagarreurs essorés à la vodka frelatée prévoient déjà un accueil à la Rodney King. Et pourtant, personne n’a encore osé s’approcher de ce monstre échoué sur les décombres d’HLM car, vu la taille de l’engin, ça risque d’être un peu plus rempli qu’un monospace à banquettes repliables. Et vu ce qu’ils viennent de se prendre dans la gueule, pas sûr qu’ils vont amener les merguez et la bière lors de leur première sortie…

 

Cador du cinéma populaire russe, Fedor Bondarchuk est habitué à voir les choses en grand : après The 9th Company (2005) choisi pour représenter la Russie aux Oscars, et Stalingrad (2013) – filmé en IMAX et plus gros succès de tous les temps dans la mère patrie -, il relève un nouveau défi : réaliser le plus gros film SF russe de tous les temps, capable de transformer les blockbusters de Roland Emmerich et de Michael Bay en bricolages d’ados. Pari réussi, Fedor : Attraction est d’ores et déjà une référence en la matière !

 

 

 

Genre/ disaster, monster movie, science-fiction

Compétition/ Compétition Internationale

Première Internationale

 

Pays Russie

Audience ENA

Audio Russe

Sous-Titres Anglais, Français, Néerlandais

Réalisateur : Fedor Bondarchuck

Casting

Alexander Petrov, Irina Starshenbaum, Rinal Mukhametov

 

Distributeur

Art Pictures Studio

 

Anné 2017

Running time 130'

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Thêatre..

Pages

Hébergé par Overblog