Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

1 2 3 4 5 6 > >>

Articles avec #series teles

R.I.P Roger Moore
Communiqué Officiel des Enfants de Roger Moore

Communiqué Officiel des Enfants de Roger Moore

Disparition de Roger Moore

 

Roger Moore est décédé, on pleure tous/toutes Ivanhoé, Le Saint, James Bond. Jeune téléspectateur, je l’es découvert dans Ivanhoé.  Il ne fut pas que un acteur, il fut aussi un auteur, et l’ambassadeur de l’UNICEF.

 

*******

 

Biographie/Fimographie (source wikipédia)

Roger Moore est un acteur britannique surtout connu pour les rôles d'Ivanhoé dans la série télévisée Ivanhoé, de Simon Templar dans la série télévisée Le Saint, de Brett Sinclair, un lord dandy dans la série télévisée Amicalement vôtre, et de James ... Wikipédia

 

 

Date et lieu de naissance : 14 octobre 1927, Stockwell, Londres, Royaume-Uni

Date et lieu de décès : 23 mai 2017, Suisse

Taille : 1,85 m

 

Épouses : Kristina Tholstrup (m. 2002–2017),

Enfants : Deborah Barrymore, Geoffrey Moore, Christian Moore

 

Jeunesse

Roger George Moore naît le 14 octobre 1927 à Stockwell, près de Londres. Il est le fils unique de George Alfred Moore, un policier, et Lillian Pope (dite Lily), caissière puis femme au foyer.

 

Il fréquente la Battersea Grammar School (en) l'école primaire de Battersea. Il est évacué vers Holsworthy dans le Devon au cours de la Seconde Guerre mondiale. Il fait ses études secondaires à Amersham dans le Buckinghamshire. Il fréquente le collège de Bede et rejoint l'Université de Durham, mais n'a jamais obtenu de diplôme.

 

À 18 ans, peu de temps après la fin de la guerre, Moore est enrôlé au service national. Il suit l'école d'officiers et devient capitaine. Moore a servi dans le Royal Army Service Corps (en), commandant un petit dépôt en Allemagne de l'Ouest. Il a eu un grave accident de voiture avec fracture de la mâchoire et du crâne. Après quelques mois passés dans un hôpital de Hambourg, il rentre en Grande-Bretagne. Plus tard, il étudie à la Royal Academy of Dramatic Art, au cours de laquelle ses frais ont été payés par le réalisateur Brian Desmond Hurst. Moore était un camarade de classe de Lois Maxwell.

 

Le jeune Moore a fait des apparitions dans des films à la fin des années 1940. À 17 ans, Moore est apparu dans César et Cléopâtre (1945).

 

Carrière

Moore joue le rôle d’ Ivanhoé. Ivanhoé est une série télévisée britannique en noir et blanc de 39 épisodes de 25 minutes, créée par Peter Rogers d'après le roman éponyme de Walter Scott et diffusée entre le 5 janvier 1958 et le 4 janvier 1959 sur le réseau ITV. En France, la série a été diffusée à partir du 11 avril 1959 sur l'unique chaîne, à l'époque, la RTF.

 

De 1962 à 1969, Roger Moore joue dans Le Saint, ce qui a assuré sa célébrité internationale.

 

De 1971 à 1972, il joue le rôle de Brett Sinclair, un lord dandy et milliardaire dans la série télévisée Amicalement vôtre avec comme co-vedette Tony Curtis, dont la carrière connaît un nouveau souffle. Moore perçoit un cachet d'un million de dollars pour l'ensemble du tournage de la série, ce qui en fait, à cette époque, l'acteur de télévision le mieux payé au monde. Les premiers épisodes de la série sortiront même au cinéma dans plusieurs pays d'Europe, remontés sous la forme d'un film de 90 minutes intitulé Mission: Monte Carlo.

 

Cette série de succès lui permet d'asseoir sa crédibilité auprès des producteurs qui décident de le choisir pour reprendre le rôle de James Bond au cinéma, à sept reprises, remplaçant ainsi Sean Connery. En 1973, il joue dans Vivre et laisser mourir, en 1974, dans L'Homme au pistolet d'or où il est opposé à Scaramanga, joué par Christopher Lee. En 1977, il joue dans L'Espion qui m'aimait, en 1979, dans Moonraker, en 1981, dans Rien que pour vos yeux, en 1983, Octopussy et en 1985 dans Dangereusement vôtre où il est opposé à Zorin, un psychopathe joué par Christopher Walken.

 

En 1984, le producteur des Oies sauvages (son plus gros succès au cinéma hors James Bond) lui propose de reprendre son rôle aux côtés de Richard Burton dans Les Oies sauvages 2, il confesse non sans humour dans son autobiographie Amicalement vôtre que le rôle de James Bond lui était sans doute un peu trop monté à la tête (comprenez qu'il avait demandé un cachet certainement exorbitant), mais aussi qu'il n'aimait pas le sujet de cette suite. Curieusement, il écrira dans la préface du livre Et Dieu créa Richard Burton avoir abandonné cette séquelle après la disparition de ce dernier juste avant le tournage, ce qui est faux puisque démenti par les faits (un autre acteur l'avait remplacé depuis longtemps) et par... lui-même.

 

La rumeur prétendant que le producteur l'aurait recontacté après la mort de Burton pour sauver le film Les Oies sauvages 2 du désastre (il aurait alors hérité du rôle principal) est peut-être fondée, mais Moore ne peut avoir refusé son aide car il était en tournage à Paris (pour tourner Dangereusement vôtre) au moment où Les oies sauvages 2 se tournait à Berlin. Les deux hommes peuvent d'ailleurs s’être entendus en train de commenter ensemble Les oies sauvages sur le DVD, et ce en toute amitié.

 

En 1991, Roger Moore devient ambassadeur de l'UNICEF pour défendre les droits de l'enfant.

 

Roger Moore soutient activement les droits des animaux avec l'association PETA, de laquelle il reçoit un prix en 2009 pour une campagne anti foie-gras.

 

Vie privée

Roger Moore épouse en 1946 sa première femme, la patineuse Doorn Van Steyn (née en 1922, décédée le 24 août 2010).

 

En 1953, il divorce pour épouser la même année la chanteuse Dorothy Squires, de 12 ans son aînée (née en 1915, décédée en 1998) et, à cette époque, beaucoup plus célèbre que lui ; ils vécurent ensemble pendant une courte période à Dafen (en) dans le Llanelli, au sud du Pays de Galles.

 

À son retour en 1961, alors qu'il tourne en Italie, il abandonne Dorothy pour l'actrice italienne Luisa Mattioli (it) qu'il épouse en 1969, après que Dorothy a finalement accepté de divorcer en 1968. Ils auront une fille, Deborah et deux fils, Christian et Geoffrey. Séparés en 1993, ils divorcent en 2002.

 

En 1993, Roger Moore apprend qu'il est atteint d'un cancer de la prostate. Après avoir terminé une tournée en Finlande pour l'UNICEF, il entre à l'hôpital de Cedars Sinai pour une intervention chirurgicale et ce sous un faux nom pour échapper à la presse. Après une convalescence de six semaines, il se rétablit puis reprend non seulement les tournées pour l'UNICEF mais aussi sa carrière d'acteur.

 

En 1996, il se lie avec Kristina Tholstrup, une Danoise richissime née en 1942, qu'il connaissait depuis 1981 quand ils étaient voisins sur la Côte d’Azur. Ils se marient discrètement à Copenhague le 10 mars 2008.

 

Décès

Roger Moore meurt le 23 mai 2017 des suites d'un cancer. La nouvelle de son décès est annoncée par ses enfants via son compte Twitter.

 

Honneurs

Sir Roger Moore en 2012.En 1999, Roger Moore est fait commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique (CBE), et le 14 juin 2003, il est anobli comme chevalier commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique (KBE).

Le 11 octobre 2007, il obtient enfin son étoile sur Hollywood Boulevard (2 350e étoile).

Le 28 octobre 2008, il est fait Commandeur des Arts et des Lettres par la ministre française de la Culture Christine Albanel.

 

Le 12 juin 2012, l'Ambassadors Club de Monaco lui dédie le titre d'Ambassadeur de bonne volonté, remis notamment par le prince Albert II.

Filmographie sélective

Cinéma

1945 : Le Verdict de l'amour (Perfect Strangers) de Alexander Korda : un marin

1945 : César et Cléopâtre (Caesar and Cleopatra) de Gabriel Pascal : un soldat romain

1946 : Gaiety George de George King et Leontine Sagan : un membre de l'audience (non crédité)

1946 : Piccadilly Incident de Herbert Wilcox

1949 : Paper Orchid de Roy Ward Baker

1949 : Trottie True de Brian Desmond Hurst

1949 : The Interrupted Journey de Daniel Birt : soldat dans le café de Paddington

1950 : Due mogli sono troppe de Mario Camerini : ornithologue dans un train

1951 : One Wild Oat de Charles Saunders

1954 : La Dernière Fois que j'ai vu Paris (The Last Time I Saw Paris) de Richard Brooks : Paul Lane

1955 : Mélodie interrompue (Unterrupted melody) de Curtis Bernhardt : Cyril Lawrence

1955 : Le Voleur du Roi (The King's Thief) de Robert Z. Leonard : Jack

1956 : Diane de Poitiers (Diane de Poitiers) de David Miller : Le roi Henri II

1959 : Quand la terre brûle (en) (The Miracle) d'Irving Rapper : Michael

1961 : Au péril de sa vie (The Sins of Rachel Cade) de Gordon Douglas : Paul Wilton

1961 : Le Trésor des sept collines (Gold of the Seven Saints) de Gordon Douglas : Shaun Garrett

1961 : L'Enlèvement des Sabines (Il ratto delle sabine) de Richard Pottier : Romulus

1962 : Bande de lâches (Una branco di vigliacchi) de Fabrizio Taglioni

1967 : Double méprise (The Fiction Makers) (Film Le Saint)

1969 : Vendetta pour le Saint (Vendetta for the Saint) (Film Le Saint)

1969 : Double jeu (Crossplot) d'Alvin Rakoff

1970 : La Seconde Mort d'Harold Pelham (The Man who Haunted Himself) de Basil Dearden : Harold Pelham

1974 : Gold de Peter Hunt : Rod Slater

1975 : Le Veinard (That Lucky Touch) de Christopher Miles : Michael Scott

1976 : L'Exécuteur (également connu sous le titre de Braquage à 20 Millions) (Gli essecutori) de Maurizio Lucidi

1976 : Parole d'homme (Shout at the Devil) de Peter R. Hunt : Sebastian Oldsmith

1978 : Les Oies sauvages (The wild geese) d'Andrew V. McLaglen : Lieutenant Sean Fynn

1979 : Les Loups de haute mer (North Sea Hijack) d'Andrew V. McLaglen : Rufus Excalibur ffolkes

1979 : Bons baisers d'Athènes (Escape to Athena) de George Pan Cosmatos : Major Otto Hecht

1980 : Les Séducteurs (Sunday Lovers), segment « An englishman's home » de Bryan Forbes : Harry Lindon

1980 : Le Commando de sa Majesté (The Sea Wolwes) d'Andrew V. McLaglen

1981 : L'Équipée du Cannonball (The Cannonball Run) de Hal Needham : Seymour Goldfarb, Jr.

1983 : L'Héritier de la panthère rose (Curse of the Pink Panther) de Blake Edwards : inspecteur en chef Jacques Clouseau

1984 : La Machination The Naked Face de Bryan Forbes : Dr. Judd Stevens

1990 : Feu, Glace et Dynamite (Feuer, Eis & Dynamit) de Willy Bogner

1990 : Double Arnaque (Bullseye !) de Michael Winner : Bradley-Smith/sir John Bevistock

1991 : Un loup dans la bergerie (Bed and Breakfast) de Robert Ellis Miller

1996 : Le Grand Tournoi (The quest) de Jean-Claude Van Damme : Lord Edgar Dobbs

1997 : Spice World, le film (Spice world) de Bob Spiers : le Chef

2001 : Stratégiquement vôtre (The Enemy) de Tom Kinninmont : le superintendant de police Robert Ogilvie

2001 : Na svoji vesni de Klemen Dvornik et Saso Dzukic

2002 : Boat Trip de Mort Nathan : Lloyd Faversham

2010 : Comme chiens et chats : La Revanche de Kitty Galore (Cats and Dogs: The Revenge of Kitty Galore) de Brad Peyton : Tab Lazenby (voix)

2013 : Incompatibles de Paolo Cedolin Petrini : lui-même

 

Films de James Bond

1973 : Vivre et laisser mourir (Live and Let Die) de Guy Hamilton

1974 : L'Homme au pistolet d'or (The Man with the Golden Gun) de Guy Hamilton

1977 : L'Espion qui m'aimait (The Spy who Loved me) de Lewis Gilbert

1979 : Moonraker de Lewis Gilbert

1981 : Rien que pour vos yeux (For Your Eyes Only) de John Glen

1983 : Octopussy de John Glen

1985 : Dangereusement vôtre (A View to a Kill) de John Glen

 

Télévision

Sir Roger Moore in Colour, par Allan Warren1958-1959 : Ivanhoé (Ivanhoe) (série de 39 épisodes) : Ivanhoé

1959-1960 : The Alaskans (série de 37 épisodes) : Silky Harris

1959-1961 : Maverick (série américaine de 16 épisodes) : Beau Maverick

1962-1969 : Le Saint (The Saint) (série britannique de 118 épisodes) : Simon Templar

1971-1972 : Amicalement vôtre (The Persuaders!) (série de 24 épisodes) : Lord Brett Sinclair

1976 : Sherlock Holmes à New York (Sherlock Holmes in New York) (téléfilm) de Boris Sagal : Sherlock Holmes

1994 : L'Homme qui refusait de mourir (The Man who wouldn't die) (téléfilm) de Bill Condon : Thomas Grace / Inspecteur Fulbright

1999 : Une journée de fous (The Dream Team) (téléfilm)

2002 : Alias (série) (saison 1, épisode 16 : la Prophétie) : Edward Poole

2002 : Tatort (1 épisode de cette série)

2011 : Il était une fois à Castlebury... (A Princess for Christmas) de Michael Damian (téléfilm) : Edward, duc de Castlebury

2013 : The Saint (téléfilm) de Simon West : Jasper

2014 : The Life of Rock with Brian Pern (série) : lui-même

 

Publications

Roger Moore, Amicalement vôtre, Paris, L'Archipel, 2008 (ISBN 978-2-809-80092-0)

Roger Moore, Vivre et laisser mourir - Le film d'un film, Plon, 1973 (épuisé non réédité)

Roger Moore, James Bond par Roger Moore : 50 ans d'aventures au cinéma, Paris, Gründ, 2012 (ISBN 978-2-324-00302-8)

 

Voix françaises

Claude Bertrand fut la voix française régulière de Roger Moore de 1964 à 1985. Moore fut aussi doublé occasionnellement par d'autres comédiens tels que Jean-Louis Jemma, René Arrieu ou encore Claude Giraud

Voir les commentaires

Star Trek French club

Star Trek French club

Star Trek French club.

Rencontre à Lyon

 

Bonjour à tous tes !

Une rencontre locale du STFC est en cours de préparation dans la ville de Lyon. Lyonnais.es et habitantS.es de la région, nous vous invitons à remplir ce sondage afin de nous aider à fixer la date de la rencontre. Elle aura lieu durant la deuxième quinzaine de juin.

 

Le sondage est ouvert jusqu'au dimanche 21 mai 2017 à 19h.

 

Une rencontre est prévue à Lyon lors de la deuxième quinzaine de juin.

 

Au programme, une visite du Musée des miniatures et du cinéma l’après-midi sera suivie d’un restaurant le soir.

 

Cette rencontre est ouverte à tous .tes, adhérent ou non au Star Trek French club.

 

En force les Gônes

 

Pour le sondage suivre le lien ci-dessous.

Voir les commentaires

"Alphabrick" HORS MURS FANTASY BASEL

"Alphabrick"

HORS MURS

FANTASY BASEL

Maison d’Ailleurs

 

L'exposition "Alphabrick" s'exporte à Bâle : entre réflexion sur les mythologies contemporaines au travers des univers fictionnels de George Lucas (Stars Wars) et de J.R.R. Tolkien (Le Seigneur des Anneaux) et construction briques après briques, louvoyez entre les œuvres de John Howe et de Benjamin Carré. Une perspective qui réjouira les fans de space opera, de fantasy et de... LEGO® !

 

 

Avec l’accord des groupes LEGO®, Warner Bros. et Disney, « Alphabrick » est une exposition qui traite des modalités de fabrication des univers fictionnels de George Lucas (Star Wars) et de J. R. R. Tolkien (Le Seigneur des Anneaux et Le Hobbit). Ces modalités – constituées à l’origine par plusieurs « briques » médiatiques – trouvent aujourd’hui un renouveau significatif grâce à l’industrie du jouet, en particulier au travers des modèles LEGO®.

 

La perspective est inédite : en faisant dialoguer les œuvres artistiques de John Howe et de Benjamin Carré avec les modèles LEGO®, la Maison d’Ailleurs souhaite instituer une réflexion singulière sur les mythologies contemporaines et rappeler que si certains univers fictionnels semblent plus propices à la multiplication de « briques » différentes, c’est parce que ces mondes s’appuient sur le besoin de demeurer dans les fictions que l’on apprécie.

 

SA 29.4 au LU 1.5 | 10h-19h

Foire de Bâle | Halle 2.1

Tout public

 

Communiqué de presse

"Alphabrick" HORS MURS FANTASY BASEL
"Alphabrick" HORS MURS FANTASY BASEL

Voir les commentaires

Couverture du dernier N° de CinéFun

Couverture du dernier N° de CinéFun

CinéFun

Fanzine gratuit

paraissant 6 fois par année.

 

Il se passe plein de choses à Yverdon-les-Bains (Suisse), mes ancêtres sont en partie originaires de là-bas, mais ça vous intéresse pas bien sûr :( , mais aussi je vous parle souvent de la Maison d’Ailleurs, mais je ne vous ai jamais parlé de CinéFun qui y est également publié par Alain Kaehr.

 

Ce fanzine est disponible gratuitement en PDF, depuis 4 ans, sur simple demande par Facebook (lien ci-dessous). Ce fanzine aborde tous les genres de cinéma.

 

Elle fait toujours une belle place au cinéma de genre quelques exemples tirés du dernier fanzine : "La Baie sanglante», « Seuls », « Grave » (dont nous avons largement parlé lors de sa sortie dans les festivals, mais également de série TV : Sérié télé: "Gotham, saison 1", et de DVD-Blu-Ray.

 

Avec des avis très trancher, d’Alain Kaehr et de Pascal journaliste qui collabore avec CinéFun depuis le début. ils aiment ils le disent, ils n’aiment pas…tant pis pour le film ou la série.

 

Comme nous sommes toujours à la pointe, vous trouverez en téléchargement gratuit et légal (avec l’aimable autorisation d’Alain Kaehr) le dernier numéro de CinéFun en bas de cet article.

Oui je sais on est les meilleurs :(

CinéFun en Téléchargement

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - Fanzines-Revues, Cinéma, Cinéma -DVD, Séries Télés, Films

Logan

Logan

 

Hugh Jackman, a annoncé que cela serait la dernière fois qu’il interpréterait e rôle. Rôle qu’il avait endossé la première fois en l’an 2000. La licence, elle devrait continuer, quant à savoir qui aura le rôle de Logan/Wolvorine dans l’avenir, nous verrons bien.

 

Et vous qui verriez-vous ?

Que pensez-vous du film ?

 

Laissez vos commentaires sur ce site, et donnez votre avis sur ces questions existentielles :)

 

 

 

LOGAN

De James Mangold

 

Avec Hugh Jackman, Patrick Stewart, Dafne Keen plus

 

Genres Action, Science fiction, Aventure

 

Nationalité Américain

 

SYNOPSIS : LOGAN

 

Dans un futur proche, un certain Logan, épuisé de fatigue, s’occupe d’un Professeur X souffrant, dans un lieu gardé secret à la frontière Mexicaine.

 

Mais les tentatives de Logan pour se retrancher du monde et rompre avec son passé vont s’épuiser lorsqu’une jeune mutante traquée par de sombres individus va se retrouver soudainement face à lui.

 

 

Réalisateurs

James Mangold

 

Acteurs et actrices

Hugh Jackman Rôle : Logan / Wolverine

 

Patrick Stewart Rôle : Professeur Charles Xavier

 

Dafne Keen Rôle : Laura Kinney / X-23

 

Boyd Holbrook Rôle : Donald Pierce

 

Stephen Merchant Rôle : Caliban

 

Richard E. Grant Rôle : Dr. Zander Rice

 

Elisabeth Rodriguez Rôle : Gabriela

 

Scénario

Scénaristes

James Mangold

David James Kelly

Michael Green

Scott Frank

 

Soundtrack

Compositeur

Marco Beltrami

 

Production

Producteur

Hutch Parker

Productrice

Lauren Shuler Donner

Producteur

Simon Kinberg

 

Equipe technique

Directeur de la photographie John Mathieson

Chef monteur Michael McCusker

Chef monteur Dirk Westervelt

Directeur artistique Chris Farmer

Directeur artistique Jordan Ferrer

Chef décorateur François Audouy

Décorateur Peter Lando

Directrice du casting Lisa Beach

Directrice du casting Sarah Katzman

Directeur du casting Luke Freeborn

Directeur du casting Scott Plauche

 

 

Chef costumier Daniel Orlandi

 

Sociétés Production Twentieth Century Fox

Distributeur France (Sortie en salle) Twentieth Century

 

 

 

Filmographie Hugh Jackman

 

Cinéma :

Films

1999 : Paperback Hero de Antony J. Bowman : Jack Willis

1999 : Erskineville Kings de Alan White : Wace

2000 : X-Men de Bryan Singer : James « Logan » Howlett / Wolverine

2001 : Attraction animale (Someone Like You...) de Tony Goldwyn : Eddie Alden

2001 : Opération Espadon (Swordfish) de Dominic Sena : Stanley Jobson

2001 : Kate et Léopold (Kate and Léopold) de James Mangold : Leopold

2003 : X-Men 2 (X2) de Bryan Singer : Logan / Wolverine

2004 : Profile of a Serial Killer de Steve Jodrell : Eric Ringer

2004 : Standing Room Only de Deborra-Lee Furness : Roger

2004 : Van Helsing de Stephen Sommers : Gabriel Van Helsing

2006 : X-Men : L'Affrontement final (X-Men: The Last Stand) de Brett Ratner : Logan / Wolverine

2006 : Scoop de Woody Allen : Peter Lyman

2006 : The Fountain de Darren Aronofsky : Tomas / Tommy / Tom Creo

2006 : Le Prestige (The Prestige) de Christopher Nolan : Robert Angier

2008 : Uncle Jonny de Mark Constable : oncle Russell

2008 : Manipulation (Deception) de Marcel Langenegger : Wyatt Bose

2008 : Australia de Baz Luhrmann : Drover

2009 : X-Men Origins: Wolverine de Gavin Hood : Logan / Wolverine

2011 : X-Men : Le Commencement (X-Men: First Class) de Matthew Vaughn : Logan / Wolverine (caméo)

2011 : Real Steel de Shawn Levy : Charlie Kenton

2011 : Snow Flower and the Secret Fan de Wayne Wang : Arthur, l'amoureux occidental

2011 : Butter de Jim Field Smith :Boyd BoltonN 1,13

2012 : Les Misérables de Tom Hooper : Jean Valjean

2013 : Wolverine : Le Combat de l'immortel (The Wolverine) de James Mangold : Logan / Wolverine

2013 : My Movie Project (Movie 43) de Peter Farelly : Davis ( court-métrage The Catch )

2013 : Prisoners de Denis Villeneuve : Keller Dover

2014 : X-Men: Days of Future Past de Bryan Singer : Logan / Wolverine

2014 : La Nuit au musée : Le Secret des Pharaons (Night at the Museum: Secret of the Tomb) de Shawn Levy : lui-même (caméo)

2015 : Chappie de Neill Blomkamp : Vincent

2015 : Pan de Joe Wright : Barbe Noire

2016 : Eddie the Eagle de Dexter Fletcher : Bronson Peary

2016 : X-Men: Apocalypse de Bryan Singer : Logan / Wolverine

2017 : Logan de James Mangold : Logan/Wolverine

2017 : The Greatest Showman on Earth de Michael Gracey : Phineas Taylor Barnum

 

Films d'animation

2006 : Souris City (Flushed Away) : Roddy (voix originale)

2006 : Happy Feet : Memphis (voix originale)

2011 : Happy Feet 2 : Memphis (voix originale)

2012 : Les Cinq Légendes : le Lapin de Pâques (voix originale)

 

Télévision

 

Téléfilms

1998 : Halifax f.p: Afraid of the Dark : Eric Ringer

1999 : Oklahoma ! : Curly McLain

2004 : Making the Grade : M. Slattery

 

Séries télévisées

1994 : Law of the Land : Charles « Chicka » McCray

1995 : Correlli : Kevin Jones

1995 : Blue Heelers : Brady Jackson

1996 : La Saga des McGregor (Snowy River: The McGregor Saga) : Duncan Jones

2001 : Saturday Night Live : Host

2007 : Viva Laughlin : Nicky Fontana

 

Théâtre

Beauty And The Beast (1995)

Sunset Boulevard (1996)

Oklahoma! (1998)

Carousel (2002)

The Boy From Oz (2003)

The Boy From Oz Arena Spectacular (2006)

A Steady Rain (2009)

Hugh Jackman, in Performance (2011)

Hugh Jackman, in Concert (2011)

Hugh Jackman, Back On Broadway (2011)

The River (2014)

Crédits: 20th Century Fox 2017
Crédits: 20th Century Fox 2017
Crédits: 20th Century Fox 2017
Crédits: 20th Century Fox 2017

Crédits: 20th Century Fox 2017

Crédits: 20th Century Fox 2017

Voir les commentaires

Robert Vaughn

Robert Vaughn

 

Hommage Robert Vaughn  

 

Il a débuté au cinéma, dans l’un des plus grands films de tous les temps : Les dix commandements en 1960, il joue dans les Sept Mercenaires. Bien sûr pour de nombreux Français de ma génération c’est avant tout Napoléon Solo dans les Agents très spéciaux qui le font connaitre et qui fait que l’on c’était attaché  a ce personnage   et celui de son acolyte : Illya Kuryakin (David McCallum dernière star en vie de la Grande évasion). Il interpréta des rôles aussi bien au cinéma qu’a la Télévision.

À noter qu’il tourna dans un thriller de René Clément «  La baby-sitter » en 1975.  

Comme James Bond, je considère que « Des agents très spéciaux (The Man from UNCLE) », contient des aspects de science-fiction, d’anticipation par l’usage de certains gadgets. Et cet avis est renforcé par le fait que dans  « Le Retour des agents très spéciaux (The Fifteen Years Old Affair) » réalisé par Ray Austin, avec une apparition de George Lazenby dans le rôle de James Bond, au volant d'une Aston Martin DB5, et la participation de Patrick Macnee, le John Steed de Chapeau melon et bottes de cuir.

Il joua dans de nombreux films et série de genre films : Catastrophe  avec : La Tour Infernale,  fantastique : Le Mystère de la montagne ensorcelée (TV),Les Dix Commandements, horreur : Enterré vivant  au côté de Donald Pleasence   Rôle : Dr. Schaeffer et John Carradine   Rôle : Jacob, Science-fiction : Superman III, pour en citer que quelques-uns.

Si à la fin de sa carrière il fit surtout des « Guest Star » voir filmographie, ou des séries de moindres importances comme « Les Arnaqueurs » il n’en demeure pas moins qu’il fut l’un des acteurs les plus prolixes de sa génération.

RIP Robert Vaughn  :'(

 

Biographie

Nationalité Américaine

Naissance 22 novembre 1932 (New York, New York - Etats-Unis)

Décès  11 novembre 2016 à l'âge de 83 ans.

Issu d'une famille d'acteurs - son père Walter a fait une belle carrière à la radio et sa mère Marcella était une actrice de théâtre - , Robert Vaughn se forme très jeune à l'art de comédie. Il fait ses débuts sur le petit écran, avant de se voir confier un petit rôle (non crédité) dans Les Dix Commandements. Mais le cinéma le découvre véritablement dans Ce monde à part, où il compose un jeune homme sombrant peu à peu dans l'alcoolisme sous les yeux impuissants de son ami, campé par Paul Newman. Sa prestation, marquée de l'empreinte de l'Actor's Studio, lui vaut une nomination à l'Oscar du Meilleur Second rôle. Nous sommes en 1959, et Vaughn est à la veille de connaître la consécration.

C'est avec Les 7 Mercenaires que l'acteur s'impose au niveau mondial. Devant la caméra de John Sturges, il est Lee, le tueur ganté de cuir ravagé par la culpabilité de ses crimes passés (le rôle sera repris par Ethan Hawke dans le remake sorti en 2016). La participation à la série d'espionnage Des agents très spéciaux, aux côtés de David McCallum, assoit encore sa renommée. Son flegme et son charme sobre font mouche, et le comédien devient un habitué du petit écran américain. A la fin des années 60, sa notoriété atteint son zénith lorsque Peter Yates l'oppose à Steve McQueen dans Bullitt. Manipulateur et arriviste à souhait, il contraste parfaitement avec le héros de ce polar-culte.

 

Les décennies suivantes verront Robert Vaughn se consacrer à la télévision. Il apparaît ainsi dans de nombreux unitaires de prestige, et régle les téléspectateurs par ses prestations dans Arabesque, L'Agence tous risques, Une nounou d'enfer ou encore Walter Texas Ranger. Démocrate engagé, il est un temps tenté par un destin politique pour contrer le Républicain (et acteur) Ronald Reagan. Robert Vaughn n'abandonne cependant pas le cinéma pour autant. On le retrouve ainsi, entre autres, au générique du all-star La Tour infernale, du désopilant S.O.B. et de Superman III, où il est le grand méchant mettant sa fortune au service de l'anéantissement du Man of Steel.

 

Filmographie

Récompense

BAFTA Awards / Orange British Academy Film Awards (édition n°23)  1970

 Nommé  Meilleur acteur dans un second rôle dans :  Bullitt  

Golden Globes (édition n°18)  1961

Nommé  Meilleure révélation masculine de l'année 

Golden Globes (édition n°17) 1960

Nommé  Meilleur acteur dans un second rôle dans :  Ce monde à part 

 

Acteur

2015   Private Sessions  Oliver Coles    

2014   New York Unité Spéciale - Saison 16  Episode 16   Walter Briggs 

2012   Les Arnaqueurs VIP - Saison 8  Albert Stroller  

2012   Excuse me for living  Jacob    

2011   Les Arnaqueurs VIP - Saison 7  Albert Stroller 

2010   Les Arnaqueurs VIP - Saison 6  Albert Stroller  

2009   Les Arnaqueurs VIP - Saison 5  Albert Stroller 

2008   Little Britain USA - Saison 1 Episode 5  Paul Getty II

2007   Les Arnaqueurs VIP - Saison 4  Albert Stroller   

2006   New York Unité Spéciale - Saison 8 Episode 2  Tate Speer  

2006   Les Arnaqueurs VIP - Saison 3  Albert Stroller   

2005   Les Arnaqueurs VIP - Saison 2  Albert Stroller   

2004   Les Arnaqueurs VIP - Saison 1  Albert Stroller  

2003   Happy Hour  Tulley Sr.   

2001   Pootie Tang  Dick Lecter   

1999   La Sentinelle - Saison 4 Episode 6  Vince Deal   

1999   Motel Blue  MacIntyre    

1998   Les Sept mercenaires - Saison 1 Episodes 3 - 7   Juge Oren Travis 

1998   BASEketball  Baxter Cain  

1998   Le trésor de McCinsey  Walter Denkins   

1997   New York District / New York Police Judiciaire - Saison 8 Episodes 9 - 21 - 24   Carl Anderton    

1997   Diagnostic : Meurtre - Saison 5  Episode 10   Alexander Drake  

1997   Une Nounou d'enfer - Saison 5 Episode 19  James Sheffield  

1996   Walker, Texas Ranger - Saison 5 Episode 5  Dr Rizor  

1996   Une Nounou d'enfer - Saison 4 Episode 6  M. James Sheffield  

1996   Joe's Apartment  Sénateur Dougherty   

1995   Diagnostic : Meurtre - Saison 3 Episode 11  Bill Stratton    

1995   Le Mystère de la montagne ensorcelée (TV)  Edward Bolt  

1991   Arabesque - Saison 8 Episode 12  Charles Winthrop     

1990   Enterré vivant  Gary   

1989   Arabesque - Saison 6 Episode 3  Edwin Chancellor  

1989   C.H.U.D. 2  Colonel Masters   

1989   La rivière de la mort  Wolfgang Manteuffel   

1989   Personne n'est parfait  -  

1988   Rick Hunter - Saison 5 Episodes 11 - 12 - 13  Curtis Moorehead     

1988   Skeleton Coast  Col. Schneider   

1987   L'attaque des morts-vivants  Dr. Fred Brown  

1987   Renegade  Lawson   

1986   L'Agence tous risques - Saison 5 Episodes 2 - 9   Général Hunt Stockwell  

1986   The Delta Force  General Woodbridge   

1985   Arabesque - Saison 2 Episode 11  Gideon Armstrong  

1983   Superman III  Ross Webster   

1983   Veliki transport  Dr. Emil Kovac   

1982   Inside the Third Reich  Marshal Milch     1

1981   S.O.B  David Blackman   

1980   Les Mercenaires de l'espace  Gelt  

1980   Virus  Senateur Barkley   

1978   Colorado - Saison 1  Morgan Wendell   

1978   The Islander - Saison 1  Sénateur Gerald Stratton    

1978   La Cible étoilée  Colonel Donald Rogers   

1977   L'Invasion des soucoupes volantes  Professeur Allan Duncan  

1975   Columbo - Saison 5 Episode 6  Charles Clay   

1975   La Baby-Sitter  Star   

1974   Columbo - Saison 4 Episode 4  Hayden Danziger 

1974   La Tour infernale  Le sénateur Parker   

1972   Poigne de fer et séduction - Saison 2  Harry Rule  

1972   Poigne de fer et séduction - Saison 1  Harry Rule 

1971   The Statue  Ray    

1970   Jules César  Casca   

1969   Le Pont de Remagen  Maj. Paul Kreuger  

1969   Mardi, c'est donc la Belgique  Antonio, le photographe   

1968   Bullitt  Walter Chambers  

1968   Espions en hélicoptère  Napoleon Solo   

1968   Le Maître du monde  Napoleon Solo    

1967   Des agents très spéciaux - Saison 4  Napoleon Solo 

1967   Des agents très spéciaux - Saison 0  Napoleon Solo    

1967   Minuit sur le grand canal  Bill Fenner   

1967   Tueurs au karaté  Napoleon Solo   

1966   Des agents très spéciaux - Saison 3  Napoleon Solo 

 1966   Annie, agent très spécial - Saison 1 Episode 3  Napoleon Solo    

1966   L'Espion au chapeau vert  Napoleon Solo   

1966   Un espion de trop  Napoleon Solo  

1965   Des agents très spéciaux - Saison 2  Napoleon Solo   

1965   Le Mystère de la chambre forte  Napoleon Solo     1

1964   Des agents très spéciaux - Saison 1  Napoleon Solo  

1960   Les Sept mercenaires  Lee  

1959   Ce monde à part  Chester A. "Chet" Gwynn   

1958   Zorro - Saison 2 Episode 20  Miguel Roverto  

1958   Teenage Caveman  Le jeune fils du faiseur de symbole   

1957   Le Carrefour de la vengeance  -   

1956   Les Dix commandements  L'Hébreu au veau d'or   

 

Production

2014   L'Ange gardien de Noël  Producteur délégué 

2013   Si Noël m'était conté  Producteur délégué 

2002   Le Chien qui valait six milliards (TV)  Coproducteur délégué 

Hommage Robert Vaughn

Voir les commentaires

Entretien Laurent Gonel / Laurence Both

Entretien

Laurent Gonel / Laurence Both

 

Stéphane Dubois,

Bonjour Laurent,

Tu es un de ceux qui récemment ont proposé une exposition sur le thème de Star Trek au Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg. 

D’où est venu cette idée, allons-nous retrouver cette exposition dans des conventions, ou autres festivals ?

Laurent Gonel,

Bonjour Stéphane,

Ce sont les organisateurs du FEFFS, Daniel Cohen (directeur artistique) et Alain Chevalier (vice-président de l’association des films du Spectre) qui ont décidé de monter une exposition pour fêter le cinquantième anniversaire de la saga Star Trek.

Alain m’a contacté car il me sait collectionneur, et j’ai proposé deux autres amis à moi, Dominique Deloze et Denis Scheer, pour contribuer à l’expo.

A nous trois, nous avons facilement rempli les 160 m2 de la salle avec des figurines, maquettes, goodies, cosplays, affiches, et autres accessoires insolites, tous dédiés à la franchise Star Trek.

Personnellement, j’en ai aussi profité pour exposer mes aquarelles Star Trek, et j’ai fait participer 10 autres artistes qui ont proposé des fanarts réalisés exprès pour l’exposition.

Cette expo a été conçu uniquement pour le FEFFS 2016, on ne la retrouvera pas ailleurs, mais Dominique, Denis, et moi participons par ailleurs à de nombreuses autres conventions, où il sera possible de retrouver nos collections ou notre travail artistique (comme par exemple, prochainement, la SF Connexion de Turckheim les 26 & 27 novembre).

Pour savoir où apparaissent mes œuvres sur Star Trek, rien ne vaut de suivre la page facebook dédiée:

       :  https://www.facebook.com/GonelStarTrekWatercolors/ .

Stéphane Dubois,

Tu as la passion de la SF et plus particulièrement de Star Trek, depuis quand, ce fut quoi le déclencheur ?

Laurent Gonel,

Depuis mon adolescence, avec la bande dessinée de l’époque, dans le magazine Métal Hurlant, on trouvait des auteurs comme Moebius, Druillet, Corben, etc… ensuite il y a eut Valérian & Laureline de Mézières.

Après la BD, le choc au cinoche ce fut 2001 l’odyssée de l’espace… j’ai découvert Star Trek par les films, puis j’ai rattrapé les séries, ça prend du temps il y a 800 heures de programme avec l’ensemble de Star Trek !

Ce que je trouve dans Star Trek que je ne trouve pas autant ailleurs, c’est à la fois esthétique et cérébral.

Esthétique parce que Star Trek a ses propres codes visuels, les couleurs vives des uniformes, les formes épurées des vaisseaux et des intérieurs high-tech, les écrans tactiles, tout un univers purement visuel qui me plait énormément, et qui n’ai pas aussi bon dans les autres sagas de SF.

Cérébral parce que Star Trek a avant tout un message humaniste, optimiste, à faire passer sur le futur de l’humanité, c’est peut être de l’utopie, mais pour moi c’est un grand moteur psychologique de me ressourcer régulièrement dans cette philosophie positive.

 

Stéphane Dubois,

Tu réalises aussi des illustrations des divers univers de SF, tu as toujours dessiné ?

Laurent Gonel,

Oui j’ai toujours dessiné, je faisais une page de BD par jour quand j’étais au collège, ensuite j’ai produit énormément d’illustrations pour les jeux de rôles auxquels je participais…

 

J’ai fait des études d’arts plastiques, envisagé de devenir prof (je suis finalement professeur des écoles), j’ai peint durant mes études, et avec l’aide de mon père Jean-François Gonel qui est artiste amateur (son site : http://jfg-peintures.e-monsite.com/).

En 2015, j’ai rejoint l’association L’Esprit BD, organisant le salon de la bande dessinée de Colmar, grâce à laquelle j’ai commencé à exposer sur des salons…

Une fois ce cap passé, mon activité d’illustrateur de SF a pris de l’essor, et le rythme de ma production aussi !

Etre invité pour exposer au FedCon (la plus grosse convention Star Trek en Europe) ou au ComicCon de Stuttgart c’est une récompense enthousiasmante pour la suite…

Stéphane Dubois,

Quels sont tes techniques préférées comme illustrateur ?

 

Laurent Gonel,

Ce que je préfère c’est l’aquarelle, mais je pratique aussi régulièrement la peinture à l’acrylique sur toile, et même l’infographie.

J’aime bien aussi mélanger les techniques pour chercher des effets « inédits ».

On peut retrouver l’ensemble de mon travail plastique (et bien d’autres choses) sur mon site internet : http://www.gonel-zone.fr/

Stéphane Dubois,

Laurence, tu peux nous dire ce qui t’a amené à la science-fiction, et je crois que tu participe aussi aux créations avec Laurent, n’est-ce pas ?

Laurence Both,

J’ai toujours été passionné par la SF avec mon père qui m’a fait découvrir des films et des séries à l’époque, et j’ai également profité de la découverte de films inédits au festival de Gérardmer dès 1995, ainsi que l’ambiance des festivals.

Je participe quelques fois sur les œuvres de Laurent en rajoutant ma petite touche personnelle, car j’ai également beaucoup dessiné étant jeune, mais j’ai toujours considéré cette activité comme un loisir.

 

Stéphane Dubois,

Laurent, tu peux nous en dire plus sur l’association qui vient de se monter autour de STAR TREK, quels sont ses buts, qui s’en occupe, et comment peut on la rejoindre ?

Laurent Gonel,

Il s’agit du STFC (Star Trek French Club), qui est un fan club francophone autour de Star Trek.

Il y en a déjà eu autrefois (notamment dirigé par mon amie Dominique Deloze, co-exposante au FEFFS), mais plus rien depuis des années.

Avec l’impulsion des 50 ans, et des nouveaux blockbusters à succès, il est temps de remettre ça !

Le but de STFC est de promouvoir Star Trek, que ses fans se connaissent et se rencontrent autour d’évènements, et à terme d’organiser un salon dédié.

Nous avons donc créé une association loi 1901, dont le président est Renato Negroni, et le responsable de la communication David Martinez.

Personnellement, je suis l’ambassadeur du STFC pour la région Grand Est, c'est-à-dire que je coordonne toutes les apparitions du club dans cette partie de la France.

Pour se faire une idée, il y a la page facebook :

https://www.facebook.com/groups/532832090193055/

Pour discuter entre nous, il y a le forum :

http://stfc.forumactif.org/

Nous avons déjà un site :

http://www.star-trek-french-club.fr/

Avec la page où l’on peut s’inscrire au club :

http://www.star-trek-french-club.fr/shop

 

Stéphane Dubois,

Quels sont vos projets à tous les deux ?

Laurent Gonel,

Sur le plan peinture et illustrations, nous allons continuer sur cette voie, participer au maximum de salons pour les geeks, mais en élargissant notre champ d’action, l’anniversaire de Star Trek étant passé, je dessinerai des vaisseaux spatiaux d’autres univers de SF…

J’ai déjà commencé avec Star Wars, V les visiteurs, Babylon 5, et je ne vais pas m’arrêter là !

Comme nous sommes aussi cinéastes amateurs, le prochain court métrage d’animation sur lequel nous travaillons depuis quelques années déjà, nommé « Action Max », devrait commencer à être tourné cet été…

Il s’agit d’une poursuite entre Mad Max et la course de Pod de la Menace fantôme, encore des vaisseaux !

 

Laurence Both,

Je continue à suivre Laurent dans ses projets et ses délires les plus fous, au mieux de mes possibilités, je prends également plaisir à participer à des salons et des conventions, tout en montrant nos techniques de dessins.

 

 

Entretien Laurent Gonel / Laurence BothEntretien Laurent Gonel / Laurence Both
Entretien Laurent Gonel / Laurence BothEntretien Laurent Gonel / Laurence Both

Voir les commentaires

 

Ikaria XB 1

 de Jindrich Polák ,

Tchécoslovaquie ,

1963

 

Ce film précède de 3 ans Star Trek (ou Patrouille du cosmos au Québec et au Nouveau-Brunswick) et de 5 ans 2001, l'Odyssée de l'espace de Stanley Kubrick, sorti en 1968.

 

Ce denier connaissait le film, il avait en effet l’habitude de se faire livrer les films de SF des pays de l’Est, il  le considérait comme un grand film.

 

Sans allez jusque-là, on peut considérer que ce fut une avancé, on y trouve une scène reprise dans le film « Solaris »  (acteurs George Clooney et Natascha McElhone, Réalisateur : Steven Soderbergh, .sortie francaise19  novembre 2002).

 

Une ressortie en salle est prévue dans  le 1er semestre 2017, nous en reparlerons donc certainement à ce moment-là.

 

 

Résumé et Fiche technique, Institut Lumière  

 

Nous sommes en 2163, le vaisseau spatial Ikarie XB 1 se dirige vers l’étoile Alpha Centauri, à la recherche de formes de vie extraterrestre. Avec à son bord une quarantaine de scientifiques, le vaisseau navigue pendant près de 28 mois. Confrontés à tous les dangers, les membres de l’équipage doivent apprendre à vivre ensemble.

 

 

Aujourd’hui un classique, Ikarie XB 1, du cinéaste tchèque Jindrich Polák, est présenté pour la première fois en 1963, au Festival international de Science-Fiction de Trieste. Largement salué par la critique, le film remporte l’Astéroïde d’or, qu’il partage avec La Jetée de Chris Marker.

 

Sous le titre de Voyage to the End of the Universe, le film est ensuite projeté à l'étranger dans une version remontée et doublée en anglais.

Ce montage alternatif, modifiant jusqu’à la scène finale, en détourne totalement le sens.

 

En 2016, le film est restauré en 4K, par la National Film Archive (NFA) au Hungarian Filmlab.

 

On redécouvre aujourd’hui, dans un sublime noir & blanc, la version originale d’Ikarie XB 1.

 

Polák livre ici une fable morale, mais également un incroyable travail visuel, peuplé d’effets spéciaux étonnants.

 

Odyssée spatiale, mais surtout humaine,Ikarie XB 1 s’inspire du roman Le Nuage Magellan de l’auteur polonais Stanislaw Lem, grande plume de la science-fiction, à qui l'on doit le célèbre Solaris, porté à l’écran par Andreï Tarkovski et Steven Soderbergh.

 

 

Ikarie XB 1, chef-d’œuvre venu de l’Est, aurait inspiré quelques-uns des plus grands films de science-fiction, parmi lesquels Alien de Ridley Scott,Sunshine de Danny Boyle ou encore 2001 l’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrick.

 

« Ikaria XB 1, du Tchèque Jindrich Polák. C’est le nom du premier long métrage de science-fiction complètement adulte. […] La beauté sublime, quotidienne, des décors, qui sont, au bout d’un instant, familiers, habitables, comme si l’on se trouvait à bord d’un grand voilier qui double le cap Horn, la grâce des personnages, la justesse humaine profonde des rapports nouveaux qui s’établissent, font d’Ikaria XB 1 le film qu’on a envie de montrer et de remontrer aux amateurs, pour le plaisir, et de montrer et remontrer à ceux qui n’aiment pas, pour qu’ils touchent des yeux ce que la science-fiction peut apporter au cinéma. » (Pierre Kast, Cahiers du cinéma n° 149, novembre 1963)

 

  

Ikarie XB 1 (Ikaria XB 1)

Tchécoslovaquie, 1963, 1h28, noir et blanc, format 2.35

Réalisation : Jindrich Polák

Scénario : Jindrich Polák, Pavel Jurácek, d’après le roman Le Nuage Magellan (Oblok Magellana) de Stanislaw Lem

Photo : Jan Kalis, Sasa Rasilov

Effets spéciaux : Karel Cisarovsky, Jirí Hlupý, Jan Kalis, Pavel Necesal, Milan Nejedlý, Frantisek Zemlicka

Musique : Zdenek Liska

Montage : Josef Dobrichovský

Décors : Karel Lukas, Jan Zázvorka

Costumes : Dena Rova

Production: Filmové studio Barrandov

Interprètes : Zdenek Stepánek (Vladimir Abajev), Frantisek Smolík (Anthony Hopkins), Dana Medrická (Nina Kirova), Irena Kacírková (Brigitta), Radovan Lukavský (MacDonald), Otto Lackovic (Michal), Miroslav Machácek (Marcel Bernard), Jirí Vrstála (Erik Svenson), Rudolf Deyl (Ervin Herold), Jaroslav Mares (Milek Wertbowsky)

 

Issu de la collection du Centre national tchèque

 

Présentation au Festival de Science-fiction de Trieste : juillet 1963

Sortie en Tchécoslovaquie : 23 juillet 1963

 

Ressortie en salle le 1er semeste 2017

 

 FILM RESTAURÉ

Ikaria XB 1
Ikaria XB 1

Voir les commentaires

EXPOSITION : « STAR TREK LONGUE VIE ET PROSPÉRITÉ »

EXPOSITION : « STAR TREK LONGUE VIE ET PROSPÉRITÉ »

EXPOSITION :

« STAR TREK LONGUE VIE ET PROSPÉRITÉ »

 

Du 16 au 25 septembre 2016 Le Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg investit le CAUE avec une exposition inédite STAR TREK pour fêter les 50 ans de la série culte de Gene Roddenberry.

 

La concordance des dates avec le Festival et l’arrivée sur nos écrans du 13ème opus cinéma, Star Trek Beyond, nous offrent l’occasion de revenir sur les 6 séries TV, 29 saisons et 726 épisodes de cette saga universelle.

 

Au travers de maquettes, affiches, costumes, figurines, objets insolites et fan arts, grâce aux collections privées de Francis et Dominique Delozé, Laurent Gonel, Denis Scheer et Audrey Ferrah, parcourez l’espace, frontière de l’infini, explorez des mondes étranges, d’autres civilisations et au mépris du danger, avancer vers l’inconnu.

 

17, 18 et 24 septembre 2016

Laurent Gonel, illustrateur trekkie, fera une démonstration d’aquarelle. Monsieur Spock à Enterprise : prêt pour la téléportation, énergie !

Entrée libre.

Communiqué de presse

Voir les commentaires

Couverture : Rémi Dousset

Couverture : Rémi Dousset

Présences d’Esprit N° 85

Le zine des mondes de l’imaginaire

Littérature-bd-cinéma-tv-jeu-illustration

 

 

En cette période d’invasion de Star Wars, sur nos écrans et dans  tous les domaines possibles, on retrouvera avec plaisirs nos amis de «  Star Trek » dans un dossier, très complet sur le sujet.

 

En prime du dossier proprement dis, vous trouvera dans le reportage sur « LuxCon 2015 » un petit lexique klingon, il faut en effet, si vous leurs parler éviter les impairs.

 

Autre entretien passionnant celui sur les « Editions du Chat Noir » et de leur entretien croisé avec Céline Guillot et Mathieu Guibé.

 

Comme toujours vous y trouveras d’autres articles et rubriques (voir sommaire ci-dessous)

 

 

 

Présences d’Esprit N° 85

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Thêatre..

Pages

Hébergé par Overblog