Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Articles avec #sf

Palmarès Concours d’écriture « Nouveaux  mondes et trahisons

Palmarès

Concours d’écriture

« Nouveaux mondes et trahisons ».

Fleuve Editions.

 

Chers auteurs et participants,

 

Tout d’abord, je tiens en tant que directeur de la collection Outre Fleuve à vous remercier pour votre participation au concours d’écriture « Nouveaux mondes & trahisons » que nous avons lancé avec Michel Robert pour président.

 

Vous avez été nombreux à nous envoyer vos textes, et se plonger dans vos univers pleins d’inventivité et d’imagination a été une très belle expérience, une grande aventure, légèrement étourdissante, mais passionnante.

 

Je ne peux donc que vous encourager tous à poursuivre et persévérer dans vos envies d’écrire, de continuer à créer des histoires originales et exaltantes en n’écoutant que vos envies et votre inspiration foisonnante. Donner vie à des personnages, les jeter dans de folles péripéties demande beaucoup de temps et d’énergie, un grand investissement personnel, mais n’oubliez jamais que la première des récompenses, c’est le plaisir que vous y prenez. Et celui-ci sera partagé par vos lecteurs.

 

Faire un choix final n’a pas été chose facile, cependant, trois manuscrits se sont finalement détachés et seront publiés par Librinova. Il s’agit de :

 

 

1. La Bibliothèque des existences, de Thomas Gerbaud, qui remporte donc le premier prix décerné par Librinova et qui comprend : la correction du texte, la création d’une couverture, la publication numérique, un suivi des ventes. Félicitations !

 

 

2. Les Gardiens – L’Éveil, d’Ophélie Wilczynski, qui remporte le second prix de Librinova : la création d’une couverture, la publication numérique et le suivi des ventes.

 

 

3. Ayana, de Valérie Verdenet, qui occupe la 3e marche du podium et remporte : la création d’une couverture, la publication numérique et le suivi des ventes.

 

Nous leur souhaitons à tous trois beaucoup de succès avec Librinova !

 

Je sais que vous attendez tous le nom du lauréat. Malheureusement, le jury n’a pas sélectionné de vainqueur pour être publié dans la collection « Outre Fleuve ».

 

 

La première raison qui nous a conduits cette décision difficile est, pour un certain nombre de textes, le non respect du thème imposé. En effet, la découverte et l’exploration de nouveaux mondes ainsi que le motif de la trahison devaient être partie prenante de votre histoire, ils devaient en être des ressorts essentiels. Cela n’a pas toujours été le cas, et il ne nous était pas possible d’élire un texte ne répondant pas complètement aux critères imposés, aux dépens des autres.

 

 

La seconde tient au fait que parmi les textes que nous avions sélectionnés, malgré le plaisir pris à les découvrir, et les bons moments de lecture passés, aucun ne s’est détaché, nous permettant, à l’unanimité du jury, de le proclamer vainqueur.

C’est donc un peu déçus, et avec une pointe de frustration, que nous avons finalement décidé de ne pas élire de Lauréat.

Cependant, comme je vous l’ai dit plus haut : persévérez ! Continuez à écrire, à créer, à inventer et à faire vivre l’Imaginaire. Votre talent conjugué à la persévérance vous donnera tôt ou tard raison.

 

 

Et n’hésitez pas à nous faire parvenir vos manuscrits à : http://www.fleuve-editions.fr/livres-romans/deposez-votre-manuscrit/. . Nous continuerons de vous lire avec la même curiosité et envie.

 

En vous remerciant encore mille fois pour votre participation, votre enthousiasme et votre passion pour les mondes de l’Imaginaire.

 

À très bientôt pour de nouvelles aventures.

 

Stéphane Desa

Directeur de collection « Outre Fleuve »

 

Communiqué de Presse

Voir les commentaires

La couverture et l'Auteur
La couverture et l'Auteur

La couverture et l'Auteur

La Bibliothèque des Existences

de Thomas Gerbaud

Editions Librinova.

Alors qu'il rentre d'un long exil à l'étranger, Thibault Saintes, romancier à succès, va retrouver deux pages écornées qui décrivent dans les moindres détails les dernières vingt-quatre heures de sa vie.

Cette découverte va le lancer dans une enquête sur les traces du passé et du vieux libraire qui fut jadis son mentor.

Au même moment, un homme se réveille au beau milieu d'une clairière, sans aucun souvenir.

Il va découvrir que, dans le monde où il est tombé, chacun possède un Livre Poussière, un ouvrage relatant sa vie de la naissance à la mort, entreposé entre les murs de la Bibliothèque des Existences et qu'il n'est pas arrivé ici par hasard.

La Bibliothèque des Existences a obtenu le 1er prix du concours de littérature SF organisé par Librinova et les Editions Fleuve.

Biographie de Thomas Gerrbaud.

Au fond, ce qui me passionne depuis toujours, c’est de transporter mon lecteur dans un univers fantastique à travers des histoires mémorables et porteuses de sens. Un livre pour moi, c’est d’abord un voyage hors du quotidien.

Mais un bon livre, c’est aussi un puzzle, une toile d’araignée par laquelle on se laisse prendre et qui nous colle à la peau jusqu’à la dernière page, jusqu’à ce qu’enfin on comprenne le sens de chacune des pièces distillée à travers les pages. Et qui, avec un peu de chance, transcende le cadre du roman pour dire quelque chose de la vie humaine.

C'est avec ces filtres que j'écris mes livres, et j'espère que vous aurez autant de plaisir à les lire que j'en ai à les écrire.

Détails sur le produit

Format : Format Kindle

Taille du fichier : 2455 KB

Nombre de pages de l'édition imprimée : 263 pages

Editeur : Librinova (2 mars 2017)

Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.

Langue : Français

ASIN: B06XD78MMS

 

(Communiqué de Presse)

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - Romans, LITTERATURE, Livres, science-fiction, SF, Auteur

Nos univers Drame romantique de science-fiction.

Nos univers

Drame romantique de science-fiction.

 

Court métrage de 15 minutes de Sofia Gutman pour la réalisation et le scénariste Adrien Couret.

 

Un projet de court métrage, mêlant SF et amour, tout ce que nous aimons sur www.science-fiction-fantastique.com en en préparation.

 

Avec comme actrice principale, la comédienne Kayije Kagame

 

En financement participatif, vous avez encore quelques jours pour le soutenir.

 

L’équipe nous offre quelques dessins du story-board en avant-première.

 

Encore un effort et le budget seront finalisés, suivent le lien ci-dessous pour en savoir plus.

 

Nous vous tiendrons bien sûr aux informer du déroulement du tournage au fur et à mesure.

 

Et souhaitons bon courage à l’équipe du film.

 

 

Fiche technique

ÉQUIPE

 

Réalisatrice

Née au Tadjikistan et ayant grandi à Jérusalem, Sofia réalise en prise de vue réelle et en animation. Avec sa grande expérience de story-boardeuse et d’artiste dessinatrice, elle va dessiner le monde visuel de ce film fantastique.

 

Sofia a gagné le prix de La plume de cristal au festival des scénaristes de Valence. Le prix Rising star au Canada's international film festival. Sélectionnée au festival Clermont-Ferrand, Bruz Festival d’animation, IFS Film festival Hollywood Californie et plusieurs autres.

 

 

Comédienne Kayije Kagamé

« Élancée, gracieuse, touchante.. » Pierre Boisselet, à propos de la performance de Kayije.

 

Kayije a joué dans de nombreuses performances théâtrales. Grâce aux conseils de professionnels comme Ariane Mnouchkine et Anne Fischer, elle a développé sa propre approche du jeu. Sa performance donne une interprétation réaliste et puissante à ses rôles.

 

Chef opérateur

Le film sera tourné avec le chef opérateur, Zhi Lei Zhang qui vient du nord de la Chine. La fusion d’une histoire sensible avec le minimalisme de l’image de ses projets va donner le meilleur rendu émotionnel pour cette histoire.

 

Scénariste

AdrIen Couret écrit des courts et des longs-métrages. Ses projets personnels et ses collaborations l’ont amené à expérimenter une palette diversifiée de genre, du thriller psychologique en passant par le drame et les excursions dans le fantastique.

 

Ses scénarios témoignent de son goût pour les voyages et les parcours initiatiques, ainsi que d’une certaine idée de la liberté et de l’épanouissement.

 

 

Musicien

Le son a un rôle fondamental dans ce projet pour conférer toute la magie aux univers parallèles. Le compositeur et preneur de son Gilles Monfort nous apportera son expérience en matière de création musicale hybride mêlant musique instrumentale, électronique et sons naturels. À base de sons d’eau, de vent, de bois, d'insectes, son travail le fait voyager aux quatre coins du monde pour faire des prises de sons et créer des pièces électroacoustiques pour la danse contemporaine, le théâtre ou les arts de la rue.

Nos univers Drame romantique de science-fiction.
Nos univers Drame romantique de science-fiction.
Nos univers Drame romantique de science-fiction.
Nos univers Drame romantique de science-fiction.

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - science-fiction, Cinéma, SF, Films, Fantastique, Courts-métrages

Entretien Florence Porcel Mars Horizon

 

 

Entretien Florence Porcel

Mars Horizon

 

Stéphane Dubois,

Bonjour Florence,

Sort cette semaine aux Éditions Delcourt « Mars Horizon », votre première bande dessinée, comment vous est venue l’idée d’une BD sur ce thème ?

 

Florence Porcel,

Cette nouvelle collection « Octopus » à laquelle m’ont proposé de participer Boulet et Marion Amirganian, les éditeurs, s’inscrit dans une démarche de vulgarisation scientifique. Et il se trouve que je suis fascinée par Mars et que je suis très impatiente de voir les premiers humains fouler son sol. Le sujet est venu comme une évidence…

 

Stéphane Dubois,

D’où vous vient ce goût pour Mars : préface des 5 tomes de « Projet Mars » d’Andréas Eschbach, mission de simulation dans l’Utah, candidate de Mars One… D’ailleurs, goût ou obsession ?

 

Florence Porcel,

Goût obsessionnel, je dirais ! C’est une planète sublime. On a la chance inouïe de vivre à une époque où on en reçoit des photos tous les jours de deux robots différents : Curiosity et Opportunity. Mais l’explorer chaque soir par le biais d’images, c’est un peu frustrant aussi : j’aimerais tellement y aller et voir ça de mes propres yeux… Scientifiquement, Mars présente un intérêt majeur : c’est une sorte de fossile de la Terre dans sa prime jeunesse, et il n’est pas impossible que la vie ait pu s’y développer. On doit absolument nous y rendre en personne pour aller l’étudier et l’explorer.

 

Stéphane Dubois,

Cet ouvrage est pour vous un ouvrage scientifique, de science-fiction, d’anticipation, vous le définiriez comment ?

 

Florence Porcel,

J’ai proposé le mot-valise « vulgarifiction » à mon éditrice, je trouve qu’il fonctionne bien ! C’est de la SF puisque ça se passe en 2080, mais la fiction nourrit la vulgarisation, et inversement… Donc tout est scientifiquement soit juste, soit réalisé, soit réalisable, et les lois de la physique sont respectées.

 

Stéphane Dubois,

On trouve dans votre ouvrage des références à « Retour vers le Futur » avec le module d’exploration « Delorean » ou la guerre des mondes avec le trépied, sans parler des jeux de mots O.BIWAN, O.RIGAMI, quelle furent les influences culturelles, vos lectures, vos films, vos séries TV qui dans le domaine de l’espace, de l’anticipation, de la science (fiction ?) marquèrent votre enfance et votre jeunesse ?

 

Florence Porcel,

Clairement, la trilogie « Retour vers le futur » est un gros morceau de mon enfance – ainsi que la trilogie Star Wars d’origine. Très jeune, j’ai été également été biberonnée aux nouvelles de Fredric Brown et d’Isaac Asimov avant de m’attaquer aux romans plus costauds.

 

Côté télé, je l’ai très peu regardée, mais les quelques épisodes de « Au-delà du réel, l’aventure continue » que j’ai vus m’ont beaucoup marquée.

 

Stéphane Dubois,

« Mars Horizon » montre l’installation durable et permanente de Mars, que penser l’hypothèse de la terraformation de Mars ?

 

Florence Porcel,

Je ne suis pas très à l’aise avec cette idée. Tant qu’on ne sera pas sûr à 100% que Mars n’a jamais accueilli d’êtres vivants et/ou qu’elle n’en accueille plus à l’heure actuelle, on n’a pas le droit de la modeler à nos besoins. Or, on ne sera jamais sûr de ça. Donc pas de terraformation souhaitable, à mon sens, pour des raisons éthiques.

 

Évitons de reproduire nos erreurs du passé : ce monde n’est pas le nôtre. Nous pouvons l’explorer, mais dans le respect de ce qu’il est et de ce qu’il a été.

 

Et si on y trouve des traces de vie, présente ou passé, alors la question ne se pose même pas : Mars n’est pas notre planète, nous n’avons pas le droit de la transformer.

 

Stéphane Dubois,

Fin 2018 est prévu le premier vol privé autour de la Lune, la même société envisage justement d’installer des colonies permanentes sur Mars, quelle est votre position sur la privatisation de l’espace, de la Lune, de Mars ?

 

Florence Porcel,

SpaceX n’envisage pas d’installer des infrastructures sur Mars, même si Elon Musk, son PDG, rêve de créer une ville martienne. SpaceX se positionne « seulement » dans le transport interplanétaire avec le développement de lanceurs lourds et de capsules spatiales. Je trouve ça très excitant. Les agences gouvernementales ne s’en occupent plus depuis des décennies, donc c’est très bien que le privé se lance dans ces missions.

 

Ça dynamise un peu tout ce domaine du spatial habité qui « ronronne » en orbite autour de la Terre depuis plus de 40 ans ! Je mets « ronronner » entre guillemets parce qu’aller dans l’espace, et surtout y séjourner, n’a absolument rien de facile ni d’évident et ce sont des exploits quotidiens, mais c’est vrai que c’est frustrant de vivre au 21ème siècle et de n’avoir jamais vu personne marcher sur un autre sol que celui de la Terre…

 

Résumé de l’album.

Embarquez avec l’équipage de la mission Mars Horizon, les pionniers de la planète rouge. Une excursion passionnante pour un projet complexe et ambitieux : la première installation humaine sur Mars !

 

Ils sont psychiatre, médecin, ingénieur, pilote ou encore botaniste : ce sont les ambassadeurs de la première mission habitée vers Mars. Mais comment réagiraient les humains à 150 millions de kilomètres de la Terre ? Quel lien les unit à Mars ? C’est aussi l’occasion d’en apprendre plus sur cette magnifique et dangereuse planète…

 

Un récit de « vulgarifiction » piloté par Florence Porcel et Erwann Surcouf !

 

Biographies et bibliographies des auteurs

 

Biographie

Florence PORCEL

FLORENCE PORCEL est né en 1983 dans la Marne. Elle réside à Lyon.

Florence Porcel (auteure, comédienne et animatrice) est LA vulgarisatrice spécialiste de la planète Mars et la community manager officielle de l’Univers. Elle a été chroniqueuse pour La Tête au carré sur France Inter, anime et réalise des vidéos passionnantes dont La Folle histoire de l’Univers sur sa chaîne Youtube. Elle participe à de nombreuses manifestations et conférences sur l’exploration spatiale et vient de publier son premier ouvrage L’Espace sans gravité (Marabout).

 

Bibliographie

Préfaces du « Projet Mars » d’Andreas Eschbach (L’Atalante), tome 1 à 5

« L’espace sans gravité » (Marabout)

« Mars Horizon », dessin d’Erwann Surcouf (Delcourt)

 

Biographie

Erwann SURCOUF

 

ERWANN SURCOUF est né en 1974 en Bourgongne. Il réside à Paris.

Après le bac, Erwann part étudier à l’École des Arts décoratifs de Strasbourg, où il fait partie de la même promotion que Boulet, Reno, Lisa Mandel et Nicolas Wild. Il fait également un passage par les Gobelins. C’est avec la presse et l’édition jeunesse qu’il commence son travail d’illustrateur : Sally Lockhart (Gallimard), Je lis des histoires vraies (Fleurus). Son premier album, Erminio le Milanais, paraît chez Vents d’Ouest en 2006, puis vient Le Chant du Pluvier chez Delcourt en 2009.

 

Grand amateur de science-fiction, il signe un premier récit lié au cosmos : Pouvoirpoint (Vide Cocagne) qui raconte l’histoire d’un stagiaire de l’espace. C’est donc tout naturellement qu’il rejoint Florence Porcel sur Mars Horizon. On a également pu voir son travail dans Axolot 1, ou Les Autres gens (Dupuis)…

 

Sa Bibliographie

 

Erminio le Milanais One shot en 2006

Boule de Neige (Shampooing) One shot en 2007

Un soir d'été finie en 2007

Chicou Chicou One shot en 2008

Chant du pluvier (Le) One shot en 2009

Tribute to Popeye One shot en 2010

Autres gens (Les) en cours de 2011 à 2014

Axolot en cours en 2014

Pouvoirpoint One shot en 2016

Mars Horizon One shot

Entretien Florence Porcel Mars Horizon
Entretien Florence Porcel Mars Horizon
Entretien Florence Porcel Mars Horizon
Entretien Florence Porcel Mars Horizon

Voir les commentaires

Couverture de Olympus Mons

Couverture de Olympus Mons

Entretien Christophe BEC

 

Stéphane Dubois,

Est-il exact que tu sois autodidacte ?

 

Christophe BEC,

Oui et non, j’aie commencé comme autodidacte, avant de faire l'École de bande dessinée d'Angoulême, ou je suis resté que quelques mois, avant de signé mon premier contrat, chez les Éditions Soleil très rapidement.

 

Stéphane Dubois,

Tu avais déjà publié pas mal de planches dans des fanzines.

 

Christophe BEC,

J’ai commencé à dessiner et à écrire à 11 ans, j’avais déjà dessiné 300 à 400 pages, avant de faire l’École de la BD d’Angoulême.

 

Stéphane Dubois,

Que t’à apporter d’avoir publié autant de planches dans des fanzines, avant de devenir professionnel ?

Christophe BEC,

Il s’agissait d’une passion, on aime voir le résultat de ce que l’on fait publié, même si n’est qu’à quelques exemplaires, cela permet de mieux le juger, avec un résultat imprimer et de ce confronté à d’autres auteurs et au public.

Stéphane Dubois,

Quand tu étais enfant, quels étaient tes BD préférer ?

Christophe Bec,

Assez classique : Bob Morane Vance et de Verne, XIII de Vance dont j’aimais beaucoup les albums, Lefranc avec Alix, et les grands classiques : Tintin, Astérix. Mais Vance vu celui qui me donnait vraiment envie de dessiner. Par contre les comics, je les ai découvert beaucoup plus tard à l’adolescence avec des gens comme Franck Miller, mais je fus jamais un grand lecteur de comics.

Stéphane Dubois,

Tu peux nous parler de ton premier album ?

Christophe BEC,

Il s’agissait de « Dragan » avec Éric Corbeyran, c’était un album catastrophique, on était jeunes. Tout est mauvais, le scénario, le dessin, un bide, c’était très très nul. Autant le dessin on peut arriver très jeune a rendre un travail correct, autant le scénario il faut des années pour en avoir la maitrise. Il faut du vécu pour écrire des scénarios, Éric Corbeyran a explosé 7 ans après.

 

Stéphane Dubois,

Tu viens toi-même au scénario pourquoi ce virage ?

Christophe BEC,

Après de « Sanctuaire » qui fut un gros succès, j’ai commencé à plus écrire que dessiné, depuis que je suis enfant, ce qui m’intéresse est de raconter des histoires. Le dessin réaliste sait un an de travail, je me suis rendu compte que je ne pourrais pas dessiner tout ce que je voulais raconter, je me suis donc réorienté vers l’écriture des textes.

J’ai eu la chance que la série « Carthago » soit tout de suite un succès qui m’a ouvert des portes pour vraiment poursuivre dans cette voie. Désormais je suis cent pour cent scénariste.

 

Stéphane Dubois,

Cela te manque de dessiner ?

 

Christophe BEC,

Un peu, mais dessiné un album complet, je ne pense pas le refaire, si je redessine cela sera pour des expositions par exemple.

 

Stéphane Dubois,

Comme dessinateur quel est ton meilleur album pour toi ?

 

Christophe BEC,

Si tu demandes aux lecteurs, ils répondront « Sanctuaire », qui fut un grand succès, mais pour sait le dernier « les Tourbières noires » dont les dessins sont le plus abouti, j’aime aussi beaucoup « Bunker ».

Stéphane Dubois,

Et en scénario ?

Christophe BEC,

C’est plus dur à dire, mais cela rejoint souvent l’avis des lecteurs, la série « Pandemonium » qui fut le premier j’y reste très attaché, ainsi que « Royal Aubrac » qui ne fut pas un gros succès, mais auquel je tiens également.

Stéphane Dubois,

Tu viens de finir la série « Deepwater Prison », et tu commences « Olympus Mons », parle-nous-en.

 

Christophe Bec,

Comme « Prométhée », il s’agit d’un feuilleton, mais les lecteurs qui feuillèteraient que les premières pages peuvent se tromper sur l’univers de « Olympus Mons ». Il s’agit d’un genre plus proche du fantastique, d’anticipation et un peu de SF, mais il s’agit plus d’un album d’action.

Je suis parti d’un article de presse, parlant de chercheur qui avait trouvé dans la mer Baltique, un objet un peu étrange.

 

J’avais envie d’une histoire qui se situe dans les profondeurs de la terre, en trouvant un écho sur une autre planète. Nous sommes à la fois sur Mars et au fond de la mer sur Terre, avec deux découvertes qui vont être liées. Un médium va se battre contre tout le monde, pour que l’on ne touche pas à ses objets.

Le thème supposait Mars et l’objectif dans les 20 ou 30 prochaines années.

 

 

Stéphane Dubois,

Tu prévois une saga en 50 tomes (rire) ?

 

Christophe Bec,

Non, mais comme il s’agit d’un feuilleton, je pense que suivant le succès, il y aura entre 5 et 8 albums. On fera deux Prométhée et deux Olympus Mons en parallèle, Raffaele aux dessins.

 

Stéphane Dubois,

Comme tu écris très vite, quels sont tes projets à courts ou moyens termes ?

 

Christophe Bec,

Un second cycle pour Prométhée, quelques nouvelles.

 

Stéphane Dubois,

On peut parler de l’avenir de la BD r, la Bande dessinée franco-belge, comment tu vois ça dans l’avenir, par rapport au cinéma, aux nouvelles technologies, comme la réalité augmentée par exemple ?

 

Christophe Bec,

Je pense que la BD doit rester la BD, sinon il n’y a pas d’intérêts, je n’y crois pas. Une BD « améliorer » je n’y crois pas, des passerelles s’existes de plus en plus entre BD : cinéma, TV, dessins animés ou les jeux vidéo. Mais il y a peu d’élus. Le cinéma américain ne fait plus de créations, que des adaptations de comics. Quand on voit l’état de décrépitude du cinéma français, il devrait adapter plus de BD franco-belge.

 

Stéphane Dubois,

Et les mangas, tu en pense quoi, certains prétendent que cela n’est pas de la BD, ont as vus les polémiques lors de la remise du Grand Prix d’Angoulême à un Mangaka.

 

Christophe Bec,

Nous sommes de nains à côté du marché japonais, un japonais achète cinquante fois plus de BD qu’un français.

 

Stéphane Dubois,

Au niveau films et dessins animé, tu peu nous dire ou tu en es ?

 

Christophe Bec,

J’ai un projet de films, mais sait plus compliquer, il faut des producteurs, diffuseurs, réalisateur pour l’instant cela n’as pas abouti, celui peu prendre plusieurs années. De plus ce n’est en rien ma priorité. Je suis bien plus sollicité pour des séries TV, nouvelle mannes pour les auteurs, il s’agirait d’adapatations, adaptations pour la télé ou pour des plateformes de diffusions en VOD.

 

Entretien réalisé au 44e Festival International de la BD d’Angoulême.

 

Biographie

 

1969 : Naissance le 24 août de Christophe Bec à Rodez. Ses parents travaillant pour la coopération, il vit ses premiers mois au Maroc. Le petit Christophe passera le reste de son enfance dans un village aveyronnais. C'est là qu'il apprendra à lire, dans un recueil du Journal de Tintin. Et, déjà, le premier choc avec la BD : L'Extraordinaire odyssée de Corentin, de Paul Cuvelier. Et bien sûr les aventures de Tintin.

 

1979 : Sa vocation se révèle à l'âge de 10 ans. Malade, il passe quinze jours cloué au lit chez ses grands-parents, où il trouve au fond d'un placard une pile de vieux Astérix. Suivront les années d'apprentissage en autodidacte, la création de petits fanzines tirés à dix exemplaires, un premier album publié par un petit éditeur local.

 

1989 : Création du journal "Esquisse", qui sera nominé pour l'Alph'art 1990 du meilleur fanzine à Angoulême.

 

1990 : Christophe Bec entre à l'École de bande dessinée d'Angoulême. La rencontre avec d'autres jeunes auteurs sera déterminante et se concrétisera un an plus tard avec la publication d'un album historique intitulé "La Bête du Gévaudan".

 

Peu après, Christophe signe son premier contrat professionnel aux Éditions Soleil.

 

1997 : Il publie le premier tome de la série "Zéro Absolu", sur un scénario de Richard Marazano.

2001 : Avec Xavier Dorison au scénario, il lance aux Humanoïdes Associés la série "Sanctuaire".

2002 : Sortie du tome 2 de Sanctuaire, les couleurs de la série sont réalisées par l'un des meilleurs coloristes américain : Homer Reyes.

2003 : Il crée "Processus" son site internet officiel.

2004 : Sortie du tome 3 qui clôt la série Sanctuaire. Déjà un best- seller, l'album se classe parmi les meilleures ventes de livres et de BD, avec à ce jour, plus de 150 000 ventes. Ce troisième volume est nominé au Festival du Film Policier […]

 

 

Sa Bibliographie

 

Dragan finie en 1993

Princesse Rouge finie en 1995

Zéro absolu finie de 1997 à 2000

Hôtel particulier One shot en 2000

Sanctuaire finie de 2001 à 2007

Anna One shot en 2004

Carême finie de 2004 à 2009

(AUT) Bec en cours en 2006

Bunker finie de 2006 à 2012

Temps des loups (Le) finie de 2006 à 2012

Carthago en cours de 2007 à 2016

Pandemonium (Bec - Raffaele) finie de 2007 à 2012

Deus abandonnée en 2008

Fontainebleau One shot en 2008

Hanté (collectif) en cours en 2008

Prométhée en cours de 2008 à 2016

Sarah finie de 2008 à 2014

Redemption abandonnée en 2009

Ténèbres (Soleil) en cours de 2009 à 2013

Casse (Le) finie en 2010

Under finie de 2010 à 2011

Wadlow One shot en 2010

Carthago Adventures en cours de 2011 à 2016

Doppelgänger - Le Double Maléfique finie en 2011

Royal Aubrac finie de 2011 à 2012

Meilleur Job du monde (le) finie de 2012 à 2015

Aéropostale (L') - Des pilotes de légende finie de 2013 à 2016

Death Mountains finie en 2013

Fils de la perdition (Le) One shot en 2013

Lancaster en cours de 2013 à 2014

Monde perdu (Le) finie de 2013 à 2017

Montefiore (Les) finie de 2013 à 2014

Deepwater Prison finie de 2014 à 2016

Filles de Soleil (Les) en cours en 2014

Siberia 56 finie de 2014 à 2016

Sunlight One shot en 2014

Eternum en cours de 2015 à 2016

Sanctuaire Genesis finie en 2015

Sanctuaire Redux finie en 2015

Bikini atoll One shot en 2016

Blood Red Lake One shot en 2016

Tourbières noires (Les) One shot en 2016

Olympus mons en cours en 2017

Bunker (en allemand) finie de 2011 à 2012

Sanctum (Sanctuaire US) finie en 2005

Planches d'Olympus Mons
Planches d'Olympus Mons
Planches d'Olympus Mons
Planches d'Olympus Mons

Planches d'Olympus Mons

Voir les commentaires

COMIC CON BRUSSELS 2017

 

COMIC CON

BRUSSELS 2017

 

 

COMIC CON BRUSSELS amÈne L’AGENCE TOUS RISQUES, FLASH GORDON ET STAR WARS À TOUR&TAXIS

 

Le grand moment est enfin arrivé ! Comic Con Brussels aura de nouveau lieu dans les bâtiments de Tour&Taxis durant le week-end des samedi 25 et dimanche 26 février. Des milliers de fans, cosplayers et autres visiteurs seront plongés dans un monde de science-fiction, de fantasy et de culture pop contemporaine issue des comics les plus populaires.

 

Comic Con Brussels vise l'expérience totale, ce qui, bien sûr, ne va pas sans acteurs internationaux de prestige. Chasseurs d’autographes, ouvrez l’œil, car la liste est longue. Avec l’acteur Dirk Benedict, vous faites d’emblée d’une pierre deux coups, car il est non seulement le célèbre interprète de « Futé » dans L’Agence tous risques, mais aussi du Lt. Starbuck dans Battlestar Galactica. Issu de la même épique eighties era, nul autre que Sam Jones, surtout connu pour son rôle en tant que Flash Gordon (avec la célèbre bande son de Queen) du film éponyme et du blockbuster Ted de Seth MacFarlane, vient rejoindre la liste. Et que dites-vous de la seule appearance européenne exclusive de Kevin Eastman, le dessinateur et créateur original des Tortues Ninja ? Mais que serait un salon de la fantasy sans Star Wars?

 

C’est pourquoi Comic Con Brussels présente une impressionnante liste afin de célébrer les 40 ans de Star Wars : Paul Blake, plus connu pour son rôle de Greedo le chasseur de primes dans la mémorable scène « Qui a vraiment tiré le premier » avec Han Solo, Anna Brewster, qui a joué l’espionne Bazine Netal dans Le Réveil de la Force, Femi Taylor alias Oola, Garrick Hagon ou Biggs, le meilleur ami de Luke Skywalker dans Star Wars : Un nouvel espoir, et Michael Carter ou Bib Fortuna. D’autres grosses pointures comme Julian Glover (Grand Maester Pycelle dans Game Of Thrones) et James Duval (Frank The Bunny dans le classique culte Donnie Darko) complètent le tableau.

 

Mais, bien sûr, Comic Con Brussels ne se limite pas à rencontrer des invités internationaux ! Vous pourrez fouiner dans le merchandise de centaines d’exposants, à la recherche de gadgets sympas, jeux et comics uniques, ou encore T-shirts de la série dont vous êtes fan. Comic Con Brussels, c’est aussi l’occasion d’apprendre ! Au cours des nombreux workshops, vous pourrez notamment apprendre à manier le Sabre laser et courir avec de vrais drones.

 

Et avec une véritable Jedi Academy, les plus petits, qui peuvent entrer gratuitement, n’ont pas été oubliés ! Vous pensez tout savoir sur la création de costumes époustouflants ? Dans ce cas, le concours Cosplay, présidé cette année par l’une des plus célèbres cosplayers de toute la planète, Nicole Marie Jean (USA), est fait pour vous ! De plus, vous tentez votre chance de gagner un prix de 1 000 euros cash.

 

La présentation de Comic Con Brussels est confiée au célèbre comédien et chanteur Alex Agnew et au comédien britannique Matthew Highton. Inscrivez-vous sans attendre : le rire sera au rendez-vous.

 

Super costumes, vedettes internationales et merchandise unique à profusion : c’est maintenant ! Comic Con Brussels propose plaisir et étonnement pour jeunes et moins jeunes dans les magnifiques bâtiments de Tour & Taxis à Bruxelles.

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Bruxelles, le 13 février 2017

Voir les commentaires

Affiche de l'expo

Affiche de l'expo

Prolongation exposition

Le Château des étoiles

 

 

Forte de son succès auprès du public, des groupes scolaires, des professionnels, des institutionnels, et de ses qualités esthétique et scénographique remarquables, l'exposition Le Château des étoiles, produite par le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême avec le soutien des éditions Rue de Sèvres, dans le cadre de la 44e édition du Festival, est prolongée jusqu'au 5 mars 2017.

 

Parce que la jeunesse est une priorité pour les partenaires de ce territoire et au regard du caractère spectaculaire de cette exposition, le Département de la Charente, Grand Angoulême et la Ville d’Angoulême ont souhaité créer les conditions de la prolongation exceptionnelle de cette exposition, en partenariat avec le Festival international de la bande dessinée, les éditions Rue de Sèvres, le Pôle image Magelis et la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image.

 

L'exposition Le Château des étoiles, imaginée par Alex Alice, l'auteur de la série de bande dessinée homonyme, s'adresse à un public familial. Machines automates, costumes réels inspirés de la série, maquettes et plans sont quelques-unes des merveilles proposées dans cette exposition immersive. Une scénographie unique qui présente des planches originales, des esquisses de travail et essais ainsi que des dessins inédits autour de la série. Dans sa version bande dessinée, dont le tome trois est à paraître en avril 2017, Le Château des étoiles a déjà conquis plusieurs centaines de milliers de lecteurs. Cette exposition tout public, ouvrira gratuitement, du mardi 7 février au dimanche 5 mars 2017, aux horaires du musée de la bande dessinée, mardi - vendredi 10h-18h, samedi et dimanche 14h-18h.

 

communiqué de presse

 l'exposition Le Château des étoiles,
 l'exposition Le Château des étoiles,
 l'exposition Le Château des étoiles,
 l'exposition Le Château des étoiles,
 l'exposition Le Château des étoiles,

l'exposition Le Château des étoiles,

Voir les commentaires

Couverture Simon CARR

Couverture Simon CARR

Présence d’Esprits N° 87

Hiver 2017

littérature, BD cinéma, TV, jeu, illustration.

 

Le fanzine des mondes de l’imaginaire, viens de sortir avec ce nouveau numéro, qui un dossier sur Edgar Rice Burroughs auteur de Tarzan, mais pas seulement. Loin de se contenter de ce personnage comme les cycles de Mars ou de Pellicidar et bien d’autres de SF et/ou de science-fiction.

Vous découvrirez dans ce riche dossier, tous les aspects de cet auteur, ma foi assez mal connu.

 

On lira également avec intérêt la table ronde sur le Steampunk, la nouvelle « La Balançoire » d’Élodie Beaussart.

 

Vous y trouverez toutes les rubriques habituelles : Nouvelles de la galaxie (news), Lectures (livres), Visions (Cinéma DVD), Jeux…

 

Pensez à rejoindre le club et as vous abonnez aux deux périodiques.

Voir les commentaires

ALEXEÏ KISPREDILOV

ALEXEÏ KISPREDILOV

Entretien : ALEXEÏ KISPREDILOV

 

Stéphane Dubois,

Bonjour, on va commencer par ton parcours, tu as fait une école des beaux-arts ?

 

Alexeï Kispredilov,

Un très court passage aux beaux-arts, moins d’un an et demi. J’ai d’abord fait une école de prépa à Paris, aux ateliers de Sèvres, qui est une école de prépa privée pour les écoles de beaux-arts supérieures.

 

Je voulais dessiner, et éventuellement en faire mon métier, tout en ignorant que je voulais faire de la BD. J’avais passé le concours des beaux-arts d’Angoulême, j’avais été reçu, mais une fois sur place cela ne m’a pas plu. J’y suis resté moins d’un an, mais en venant à Angoulême, j’ai commencé à m’intéresser à la Bande dessinée.

 

Il y a toujours eu la bibliothèque paternelle à la maison, et j’avais accès à toutes les BD, à Angoulême, j’ai eu l’occasion de découvrir les grands classiques, et à vouloir, en faire mon métier.

 

Stéphane Dubois,

Actuellement tu travailles avec ZIDROU, sur un projet, tu peux nous en parler ?

 

Alexeï Kispredilov,

C’est un ancien projet qui avait été abandonné, il a plusieurs années, à l’époque chez DUPUIS, comme j’ai fini ROSKO, on avait bien avancé à l’époque avec ZIDROU, j’avais fait une dizaine de pages à cette période. Il avait écrit le premier tome, c’était prévu en deux volumes. Je pense que l’on va en faire un one-shot. Il s’agit d’une bande dessinée d’anticipation sur l’eugénisme. Un univers a la David Cronenberg (réalisateur NDLR), un univers sombre. ZIDROU appelle ça parfois le gattacais érotique, référence à « Bienvenue à Gattaca » (réalisateur, Andrew Niccol, NDLR), je dirais plus malsain, je ne sais pas si on peut parler encore d’érotisme.

 

Stéphane Dubois,

Tu viens juste de sortir le tome 2 de ROSKO, le premier a été sorti en 2014 pourquoi autant de temps entre les deux volumes ?

 

Alexeï Kispredilov,

J’ai fait une petite déprime sur le deuxième tome, et j’ai eu des difficultés à avancer dans mon travail.

 

Stéphane Dubois,

Tu peux nous expliquer l’univers de ROSKO ?

 

Alexeï Kispredilov,

Il s’agit d’anticipation, l’univers où se déroule l’action est important. Le thème est le rapport entre les grands groupes financiers avec l’audiovisuel et la manipulation des images. Un tueur en série va être aidé par une grande chaine de télévision, pour faire de l’audience.

 

Stéphane Dubois,

Dans les deux cas tu parles d’anticipation et pas de science-fiction, pourquoi ?

 

Alexeï Kispredilov,

Je parle d’anticipation, car je pense qu’il s’agit de choses qui existent déjà et je mets la « loupe » dessus. Avec une forme de télé-réalité qui existent déjà, les hélicoptères qui suivent les chasses a l’homme aux USA, par exemple, dans cet ouvrage, on a poussé a une police qui est quasiment privatisé et passe des accords avec les chaines pour faire de l’audimat, et pouvoir vendre aux prix forts les espaces publicitaires.

 

Stéphane Dubois,

Tu peux nous parler de tes projets ?

 

Alexeï Kispredilov,

Actuellement je fais du story-board pour un dessin animé destiné aux plus petits, »Blaireau et Renard », c’est d’après une bande dessinée. La diffusion devrait se faire courant 2017.

 

Stéphane Dubois,

Pour Even, tu as déjà trouvé un éditeur, ou en êtes vous avec ZIDROU de ce projet ?

 

Alexeï Kispredilov,

Pour le moment, je vais faire une dizaine de pages et avec ZIDROU, nous démarcherons les éditeurs ensuite.

 

Entretien réaliser dans le cadre du 44e Festival International de la BD d’Angoulême.

 

 

Biographie

Alexeï Kispredilov naît le 13 juillet 1987. Sa passion pour le dessin naît très tôt, de ces heures passées à noircir des cahiers de San Goku et autres Simpson. Le bac en poche, il enchaîne un an en école prépa et une école d’art, peu convaincu de pouvoir y assouvir sa passion naissante pour la bande dessinée. Quelques errances et remises en question plus tard, il rejoint la Maison des auteurs. Il a publié à plusieurs reprises dans le magazine Fluide Glacial. The Tatane’s hospital, sa première histoire éditée en album, figure dans le recueil collectif Joyeuses Nouvelles (éditions Dupuis) dont Zidrou a écrit l’ensemble des scénarios. Il travaille actuellement -toujours avec Zidrou au scénario- sur Even, une bande dessinée d’anticipation qui se déroule dans une société cherchant à contrôler la sexualité des individus et où règne un eugenisme basé sur l’apparence physique.

 

ROSKO Tome 2
ROSKO Tome 2
ROSKO Tome 2
ROSKO Tome 2

ROSKO Tome 2

Voir les commentaires

Couverture  T3

Couverture T3

Zombies néchronologies

03 - La Peste

 

Vient de paraitre le tome 3 de cette série, cette fois l’on quitte l’Europe, pour l’Asie, mais le fond reste le même.

 

Les amateurs d’histoires de zombies, d’infestations, et autres morts-vivants, devraient être ravis de retrouver cette série, mais aussi Olivier Peru, qu’ils connaissent bien avec les diverses séries qu’il a créée, chez Soleil et d’autres.

 

Vous trouverez la biographie et la bibliographie des auteurs en bas de pages.

 

PROCHAINEMENT des ENTRETIENS AVEC DES AUTEURS DE DELCOURT/SOLEIL sur ce site.

 

Date de parution : 25/01/2017 / ISBN : 978-2-3020-5784-5 Scénariste : PERU Olivier

Illustrateur : BERVAS Stéphane

Série : ZOMBIES NECHRONOLOGIES

Collection : Anticipation

 

Résumé :

“La première espérance suffit à détruire ce que la peur et le désespoir n’avaient pu entamer. ” Albert Camus

 

Les îles japonaises sont ravagées par les zombies. Mais dans un village de montagne, un millier de civils, des militaires et des chercheurs tiennent bon. Ils ont en leur possession une momie plusieurs fois millénaires à partir de laquelle le virus a été créé. En explorant les origines du mal, les scientifiques espèrent lui trouver un remède ; ils ne reculent devant aucun sacrifice, aucune expérience, pour arriver à leurs fins. Le résultat de leurs travaux pourrait aussi bien offrir une deuxième chance à l’humanité que la précipiter vers une extinction plus rapide.

 

Biographies

 

PERU Olivier

 

OLIVIER PERU est né en 1977 à Montpellier. Il réside en Loire-Atlantique.

Auteur de BD et de romans, scénariste, designer, storyboarder et réalisateur pour la télé et le cinéma, Olivier Peru est polyvalent. Après quelques albums BD sortis ces dernières années, notamment la série Shaman (Édition Soleil), et de plus en plus d'illustrations publiées chez différents éditeurs, il trimballe ses pinceaux vers les rivages de la littérature, du petit et du grand écran. En 2009, chez Soleil, il fait la couverture de Ted Bundy. En 2010, toujours pour Soleil, il collabore au scénario de Lancelot tome 2 et écrit le scénario de Zombies avec Cholet au dessin. Son imagination débordante lui permet d’écrire dans des genres complètement différents, Assassin et In Nomine dans la collection « Secrets du Vatican », Nosferatu et La Guerre des Orcs.

 

Bibliographie

Scénariste

Androïdes (Soleil) Scénariste en 2016

Assassin Scénariste en 2011

Elfes Scénariste de 2013 à 2016

Filles de Soleil (Les) Scénariste en 2014

Guerre des Orcs (La) Scénariste de 2011 à 2012

Guerres parallèles Scénariste en 2007

In Nomine Scénariste de 2011 à 2013

Lancelot (Soleil) Scénariste de 2012 à 2014

Lancelot (Soleil) Scénariste en 2010

Maîtres inquisiteurs (Les) Scénariste en 2015

Médicis Scénariste en 2017

Mjöllnir Scénariste de 2013 à 2016

Nosferatu (Soleil) Scénariste de 2011 à 2012

Oracle Scénariste en 2014

Shaman Scénariste de 2003 à 2007

Zombies (Peru/Cholet) Scénariste de 2010 à 2015

Zombies Néchronologies Scénariste de 2014 à 2017

 

Dessinateur

Guerres parallèles Dessinateur en 2007

Guerrières Celtes Dessinateur en 2009

Hexagon universe Dessinateur en 2011

Kookaburra Universe Dessinateur en 2006

Shaman Dessinateur de 2003 à 2007

Zak Blackhole Dessinateur en 2004

Zembla (Spécial) Dessinateur en 2001

 

Coloriste

Arthur le fantôme justicier Coloriste de 2002 à 2006

Collection Image Coloriste en 2004

Hexagon universe Coloriste en 2011

King Kabur Coloriste en 2003

Kookaburra Universe Coloriste en 2006

Mustang (Semic) Coloriste en 2002

Strangers (Hexagon Comics) Coloriste en 2003

 

Autres collaborations

Assassin Couverture en 2011

Carnets secrets du Vatican (Les) Couverture en 2008

Dossier tueurs en série Couverture en 2010

Évangile selon Satan (L') Couverture de 2009 à 2011

Judge Dredd (Soleil) Couverture en 2013

Pandemonium (Bec - Raffaele) Couverture

 

STÉPHANE BERVA EST NÉ EN 1971 À DIÉGO SUAREZ, À MADAGASCAR.

Après des études littéraires à Brest, Stéphane Bervas quitte les bancs de la faculté pour devenir infographiste dans le secteur du jeu vidéo. Il y travaillera durant près de 15 ans. En 2012, il se reconvertit dans la bande dessinée en signant chez Soleil un diptyque d’anticipation, 2021, sur le scénario de Betbeder.

 

Dessinateur

2021 Dessinateur de 2012 à 2013

Filles de Soleil (Les) Dessinateur en 2015

Oracle Dessinateur en 2015

Sherlock Holmes Society Dessinateur en 2015

Zombies Néchronologies Dessinateur en 2017

 

Coloriste

Filles de Soleil (Les) Coloriste

Olivier PERU

Olivier PERU

Planches T3
Planches T3
Planches T3
Planches T3

Planches T3

Couverture T2

Couverture T2

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Thêatre..

Pages

Hébergé par Overblog