Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 1 2

Bonjour Sidney Bernard, vous montez actuellement au Théâtre DEJAZET " 20.000 lieues sous les mers " de Jules Verne, pour ce choix?

 

Jules Verne représente mes lectures d'enfant et probablement ma passion pour les décors, la science fiction et l'aventure. Quand j'ai voulu monter un spectacle de théâtre pour me relancer sur scène j'ai tout de suite pensé à "20 000 Lieues sous les mers", comme un pari fou et impossible ! C'est sûrement cela qui m'a le plus incité à le faire, le fait que cela soit impossible...

 

Pourquoi votre choix, s'est porté sur  un texte d'anticipation, voir a l'époque de sa publication de Science-fiction ?

 

Jules Verne sera présenté par les Américains comme le père de la Science fiction mais bien après 20 000 Lieues sous les mers, à l'époque il s'agit d'une oeuvre pédagogique et fantastique.  Jules Verne dira "tout ce qu'un homme est capable d'imaginer un autre un jour sera capable de le réaliser". J'aime ce monde à la fois onirique et réel. Verne parle d'écologie autant que de science mais toujours dans une fiction qui va se révéler plus tard complètement réelle. Aujourd'hui le public  a du mal à croire que tout ce que je dis dans le spectacle date de 1869... Et pourtant ! Ce choix est aussi dû à cette formidable passion que j'ai pour la mer... et habitant à Brest il était presque naturel de monter un spectacle autour des sous-marins (Brest est la base stratégique des sous-marins nucléaires de l'armée Française)

 

Vous avez déjà adapté des pièces fantastiques d'ou vient ce goût pour ce genre

 

Je suis né exactement en même temps que le lancement du premier spoutnik dans l'espace, le même jour à la même heure de la même année ! Depuis mon enfance je joue dans la fiction, alors Jules Verne devait bien être mon premier grand test en tant que comédien et adaptateur !!!

 

Avez vous dors et déjà prévut de montée une autre pièce ?

 

Oui je travaille actuellement à une autre adaptation encore plus osée et risquée, mais alors vraiment !!! Mais schut pour le moment... on devrait en savoir bientôt un peu plus... en attendant je joue jusqu'au 26 septembre à Paris et nous partons encore pendant deux ans en tournée dans toute la France... c'est un magnifique spectacle que j'ai beaucoup de plaisir à jouer alors j'ai envie que cela dure encore un peu...

 

 

(Jusqu’au 26 septembre 2009 au théâtre DEJAZET à Paris du mardi au Samedi à 20H30 et matinées les Samedi et Dimanche à 15h )



 


Pensez à laisser vos commentaires sur cet article,  à vous inscrire a la Newsletters

 

 

 « C’est l’une des meilleures adaptations  d’une œuvre de Jules que j’ai vu à ce jour… »

Jean Verne (arrière petit-fils de Jules Verne)

 

Texte original de Jules Verne

Adaptation de Sydney Bernard

 Féerie fantastique tout public de 7 à 107 ans

Co-production Le Kraken - Océanopolis de Brest - Spectacle soutenu par le Conseil Régional de Bretagne;

Le  Conseil Général du Finistère - Et les Villes de Brest et de Quiberon - Création résidence au Théâtre des 2 rivières de Lanester - Avec le soutien du Théâtre du Pays de Morlaix et du Fourneau de Brest - Création à Océanopolis de Brest et au 60ème Festival d’Avignon 2006 au Théâtre du Chien qui Fume

 

Mise en scène                                          Sydney Bernard

Direction d’Acteur                                    Thierry le Gad, Patrick Pezin, Jean Pierre Gaillard

Répétiteur                                                 André Grulier & Jean Pierre Gaillard

Interprétations                                          Sydney Bernard  & Thierry le Gad

Décors sonores                                         Loïc le Cadre

Musiques                                                  John Scott « Jules Verne Aventure »

Fabrication du bureau et du poulpe         ATC de Vannes & Hubert Patrice, Ronan Mahéo, Laurent Lavergne, Denis Julia, Nicolas Muller, Nicolas Jahier, Monique Jaligant.

Décor et menuiserie                                 Patrick Chemin

Lumières                                                   Jean Marie Dillaser (Delot leblond de Brest),

                                                                         Jean Pierre de Robolight et Tristan Urbanek

Menuiserie et peinture                            Anli Abdillahi, Jean Claude Reffait                     

Décors en tissus                                       Entreprise « Sizorn Store » de Landerneau

Costumes                                                  « Théâtrale » de Paris

Perruques et postiches                             Ateliers « Buteux » Paris

Régisseur lumière & son                         Tristan Urbanek

Animaux et objets de naturaliste             Nérée Boubée Naturaliste à Paris

Taxidermiste                                             Betty Andres

Planisphère géant et programme             « Cérid » de Brest         

Dessins originaux                                     Amélie Michel

Affiche                                                       Agence Mermon Paris

Photos                                                       Thierry Joyeux (Océanopolis) - Benjamin Deroche - Valérie Chevalier

Attaché de Presse                                    Stéphane Letellier AIDEM

Agence de communication                       Agence Mermon

Chargé de diffusion                                   Jean Pierre Gaillard

Vidéo                                                         Eric Basquin & DEllot Leblond Brest

 

Avec l’aimable participation pour les voix-off de : James Bernard, André Grulier, Renée Grulier, Nicolas Le Goff, Eric Basquin, Daniel Dagorne, Pascale Gindre, Louis Héry, Erwan le Pocher, Aurélien Lucas, Kiara Marhic, Patrice Merrien, Loïc Ollive, Joseph Ollivier, Philippe Paugam, Ronan Perrot, Isabelle Pierens, Yann Ruelen, Bruno Mahi - Remerciements à Emilie Bouvais, Virginie Dupont et Julien Goarnisson pour le lancement de la communication à Brest.

 

Le Kraken 12 rue Victor Eusen - 29200 Brest Tel/Fax : 02 98 25 56 07 - Port : 06 11 70 48 36

Licences N°1 : 1015584 – N°2 : 1015587 -  N°3 : 1015588

mail : info@citedesaugustes.com

 

WWW.20000lieuessouslesmers.com

 

Voir les commentaires

9-29 Juillet2009, Montréal-Québec Canada

 Prix décernés  Fantasia

Prix du Jury Long métrage

Meilleur Film : BREATHLESS - Yang Ik-june
Prix spécial du Jury : LOVE EXPOSURE - Sion Sono
Meilleur acteur : YANG IK-JUNE (Breathless)
Meilleure actrice : HIKARI MITSUSHIMA (Love Exposure)
Meilleure réalisation : DAVID RUSSO (The Immaculate Conception of Little Dizzle)
Meilleur scénario : NICOLAS ALBERNY & JEAN MACH (8th Wonderland)
Meilleure direction photo : HIDEHO URATA (The Clone Returns home)
Prix technique : IP MAN
Mention spéciale pour la direction d’enfants acteurs : TOM SHANKLAND (The Children)

Prix du Jury Première oeuvre

Meilleur premier film : WHITE LIGHTNIN’ - Dominic Murphy
Mention spéciale : première performance de l’actrice ELINE KUPPENS (Left Bank)

Prix du Jury Courts-métrages internationaux

Meilleur court métrage en prises de vue réelle : HOLD YOUR FIRE - Wes Benscoter
Meilleur court métrage d’animation : THE CONTROL MASTER - Run Wrake

Prix du Jury Courts métrages québécois

Meilleur court métrage : LES OUTILS - Simon Laganière
Meilleure réalisation : KAGAMIKO - Mathieu Arsenault
Meilleure interprétation : PIERRE-LUC LAFONTAINE, (dans Déraciné -Pierre-Antoine Fournier)
Meilleur scénario : UN COURT SANS TITRE - Alexandre Gibault
Prix spécial du jury : Fantasme - IZABEL GRONDIN (et l’ensemble de son œuvre)

Prix du Jury Courts métrages DIY

Meilleur court métrage DIY : PANORAMA : SEEKING VOÏVOD - Jean-Marc E Roy
Meilleur scénario DIY : CHERS PARENTS - Sébastien Godron
Coups de coeur du jury (ex-aequo) : MASSACRATOR - Pierre Ayotte et SIMONAC - Sylvain Lavigne

Prix SÉQUENCES

Pour son scénario intéressant et bien écrit et pour son mariage parfait entre le film d’auteur et le film d’action, le Prix Séquences est attribué au film coréen ROUGH CUT du réalisateur Jang Hun.

Prix ÉCRAN FANTASTIQUE

Le prix L’Écran Fantastique est attribué au film PACO AND THE MAGIC BOOK de Tetsuya Nakashima.

Prix du public de Fantasia 2009

 

Voici la liste des prix du public de Fantasia 2009. Merci aux spectateurs d’avoir voté en si grand nombre et félicitations à tous les gagnants.

 

Meilleur film asiatique

 

Or: LOVE EXPOSURE (Japon) – Sion Sono

Argent: IP MAN (Hong Kong) – Wilson Yip

Bronze: THIRST (Corée du Sud) – Park Chan-wook

 

Meilleur film international

 

Or: 8th WONDERLAND (France) – Nicolas Alberny, Jean Mach

Argent: Ex-aequo

EMBODIMENT OF EVIL (Brésil) – Jose Mojica Marins

MUST LOVE DEATH (Allemagne) – Andreas Schaap

Bronze: BLACK (France) – Pierre Laffargue

 

Meilleur long métrage québécois

 

Or: SANS DESSEIN – Caroline Labrèche, Steeve Léonard

Argent: THE ANTE – Max Perrier

Bronze: CRAWLER – Sv Bell

 

Meilleur film d'animation

 

HELLS (Japon) – Yoshiki Yamakawa

 

Prix GURU pour le film le plus énergétique

 

Or: YATTERMAN (Japon) – Takashi Miike

Argent: IP MAN (Hong Kong) – Wilson Yip

Bronze: ex-aequo

VAMPIRE GIRL VS FRANKESTEIN GIRL (Japon) – Naoyuki Tomomastu, Yoshihiro Nishimura

FIREBALL (Thaïlande) – Thanakorn Pongsuwan

 

Film le plus innovateur (court ou long métrage)

 

Or: LOVE EXPOSURE (Japon) – Sion Sono

Argent: 8th WONDERLAND (France) – Nicolas Alberny, Jean Mach

Bronze: Ex-Aequo

GENIUS PARTY BEYOND (Japon) – Mahiro Maeda, Koji Morimoto, Kazuto Nakazawa, Shinya Ohira, Tatsuyuki Tanaka

MUST LOVE DEATH (Allemagne) – Andreas Schaap

 

Meilleur documentaire

 

BEST WORST MOVIE (É-U) – Michael Paul Stephenson

 

Meilleur court métrage

 

Or: THE HORRIBLY SLOW MURDERER WITH THE EXTREMELY INEFFICIENT WEAPON (É-U) – Richard Gale

Argent: HIDDEN LIFE OF THE BURROWING OWL (É-U) – Mike Roush

Bronze: ex-aequo

CENCOROLL (Japon) – Atsuya Uki

MORTIFIED (Angleterre) – Robert Nevitt

 

 

Voir les commentaires

 

(Source : site officiel du Prix Jacques-Brossard 2009)

 

Frédérick Durand, lauréat du prix Jacques-Brossard 2009

 

Montréal, 7 août 2009. Le prix Jacques-Brossard est décerné cette année à Frédérick Durand pour son recueil de nouvelles fantastiques À l’intention des ombres (Éditions Vents d’Ouest) et son roman fantastique La Nuit soupire quand elle arrête (La Veuve noire). La remise du prix a eu lieu dans le cadre de la convention mondiale de science-ficion, ANTICIPATION 2009, qui se tient présentement à Montréal. Le lauréat reçoit une bourse de 2 500 $ provenant de différents dons recueillis par la corporation Passeport pour l’imaginaire qui gère le prix Jacques-Brossard.Le jury a motivé son choix en soulignant d’entrée de jeu la voix personnelle, le style particulier de Frédérick Durand. Son recueil de nouvelles À l’intention des ombres présente un large éventail des atmosphères créées par l’auteur et des univers qu’il explore. Qu’il décrive des situations banales tirées de la vie quotidienne qui basculent soudainement dans le fantastique ou qu’il dépeigne sommairement un décor qui installe d’emblée un climat d’étrangeté ou une ambiance surréaliste, Durand réussit immanquablement à distiller un malaise. Son esthétique l’apparente à des auteurs européens comme Thomas Owens, Marcel Béalu et Jean Rollin. Le format de ses nouvelles, des textes de quelques pages seulement qui nécessitent une grande maîtrise de la narration, le rattache également à cette famille littéraire.

 

Si son recueil, de façon prévisible, offre une variété de genres, il en est de même de son roman La Nuit soupire quand elle s’arrête qui fusionne plusieurs courants littéraires – surréalisme, gothique, onirisme – qui emportent le récit dans un flot irrésistible charriant sa part de perversion et de sadisme.

 

Détenteur d’un doctorat en littérature de l’Université du Québec à Trois-Rivières, professeur au niveau collégial et musicien, Frédérick Durand a publié onze romans et un recueil de nouvelles depuis 1997, améliorant sans cesse son art de la narration et affinant son style. À l’intention des ombres lui a valu en 2008 le Prix de littérature–Librairie Clément-Morin.

 

Trois finalistes parmi une soixantaine d’auteurs en lice au départ se disputaient le titre de la meilleure production québécoise de l’année 2008 en science-fiction et en fantastique. Outre Frédérick Durand, les deux autres aspirants étaient Éric Gauthier pour son roman fantastique Une fêlure au flanc du monde (Éditions Alire) et Daniel Sernine pour son roman de science-fiction Les Écueils du temps (Éditions Alire).

 

Le jury du prix Jacques-Brossard 2009 était composé de Joël Champetier, rédacteur en chef de Solaris, écrivain et scénariste, de Martin Hébert, professeur d’anthropologie à l’Université Laval et écrivain de science-fiction, de Mathieu Fontaine, cinéaste, de Françoise Cadieux, représentante des lecteurs des genres de l’imaginaire, et de Jonathan Reynolds, auteur et éditeur pour Les Six Brumes

 

http://aveugle.wordpress.com/2009/08/10/un-prix-bien-merite/

Voir les commentaires

 

Il se déroule jusqu’au 6 septembre 2009, au château de Villandraut (33), ancien palais fortifié du Pape Clément V (né en 1264 a proximité de Villandraut, décédé  20 avril 1314, à Roquemaure, actuellement dans le Gard), une exposition d’Art Gothique Contemporain.

 

 Cette exposition dans ce lieu permet la mise en résonance du gothique du XIVe siècle, art essentiellement basé sur l’architecture (arcs brisés, voûtes d’ogives, nervure, des jeux de lumières, nombreuses ouvertures), avec ce qu’il est convenu d’appeler la Culture  Gothique contemporaine avec sa mode, sa musique, ses codes, mais aussi ses « chapelles ».

 

L’ambivalence entre les deux périodes gothiques entre histoire et art gothique contemporain, entre architecture gothique du XIVe siècle et œuvres également gothique du XXIe, nous fait penser a la fameuse phrase de Lavoisier  «Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ».

 

Sept artistes :Pierre Wetzel  (Photographe), Patricia Molins (Sculptrice sur fer), Nes (Désigner métal), Anne Dubois Kreler (Artiste plasticienne), Jean-Francois Buisson (Artiste designer, Sculpteur) Michèle Robine (Artiste plasticienne) et Gauthier Joyeux (Peintre, installations) on relever le défi de cette confrontation entre les deux formes d’art gothique, celle venue de 700 ans en arrière avec leurs visions du XXIe siècle du gothique

 

La visite met en médiation le château, lieu d’histoire, et les œuvres des artistes




 

Si vous vous y rendez penser à nous communiquer,

Vos impressions, donnez nous votre avis dans les commentaires.

Voir les commentaires

« Eternelle » (Episode 3 et 4, avec Claire Keim)

 

L’intrigue se densifie, prend du corps. Le  père de «  Elle »,du moins le prétend t-il,  apparaît, les acteurs tienne leurs promesses.

 

La solution du mystère, nous conduit apparemment, à l’époque des Pharaons « Maudits ». «  Elle » est –elle vraiment le mal incarné, une sorte d’Anti-christ ??

 

Contrairement a certains critique TV, je trouve, pour l’instant, que cette série tient ses promesses : un  scénario solide avec juste ce qu’il faut de rebondissements, mêlant fantastique et drame, de bon acteurs et actrices y compris dans les seconds rôles. Certains trouverons faibles les effets spéciaux, certes, mais doit-on  avoir obligatoirement : effets spéciaux spectaculaire sur effets spéciaux spectaculaires, pour avoir une série télévisée fantastique de qualité ?

 

Trop souvent ne cache t-il pas : scénario, jeu des acteurs et mise en scène faible ?

 

J’attends les 2 derniers épisodes avec impatience.

 

ET VOUS ??????????

 

Exprimer vous via les commentaires

Voir les commentaires

 Philippe Ward directeur de la « Collection Noire » aux Editions Rivière Blanche,
répond a nos questions

 

 

Présentation :

Auteur, collectionneur, passionné de littérature fantastique, il a publié à ce jour 3 romans  et dont l’un des auteurs de prédilection est  H.P. Lovecraft. Philippe Ward, auquel il a consacré une monumentale biographie, est également le directeur de la collection « noire » au Editions Rivière Blanche, il a bien voulut accorder aux lecteurs de notre blog cet entretien.

 

*****

Bonjour,

Avant de parler du dernier ouvrage parut dans la « collection Noire » que vous diriger, empruntons la machine a remonter le temps de Ferbert George WELLS, et retournons a celui de notre jeunesse...


Vous avez inaugurer votre « collection Noire » en republiant l’intégrale de la sage d’André Caroff « Madame Atomos », pourquoi avoir  choisi cette série d’ouvrage ?

Hop nous prenons la machine. Nous avons publié Mme Atomos pour des raisons personnelles et professionnelles. Personnelles, cela reste pour moi une des meilleures séries du roman populaire français. Une série qui a pris quelques rides mais pas trop. Mme Atomos reste un des personnages les plus marquant dans la galerie des vilains. Et puis vouloir détruire les USA, c’est toujours d’actualité. Professionnellement, cette série n’avait jamais été rééditée, alors nous avons voulu la republier intégralement avec le 18° volume Mme cosmos et dans chaque ouvrage nous avons ajouté des bonus, comme dans les DVD. Articles, biographie de Caroff, nouvelles d’autres auteurs. Et surtout des couvertures inédites. Au final cela donne 6 volumes de belle facture pour tous les amoureux du genre. Et puis après mme Atomos, nous publions l’énigmatique Panthéra, du non moins énigmatique auteur PA ORLOFF.

 


Pour Rivière Blanche Mme Atomos a inauguré la collection noire qui est réservée à la littérature fantastique.

 

 

Et cette réédition a permis à André Caroff de retrouver les joies de l’écriture et de nous avoir donné 5 romans et peut-être un 6e.

Cela défini t’il votre ligne éditoriale pour l’ensemble de votre collection ?

 

 

Oui, Mme Atomos c’est la littérature populaire au sens noble du terme. C’est notre but avec rivière Blanche. Aussi bien dans la collection blanche que les 2 autres Noires et bleues. Des livres que l’on prend plaisir à lire, certains parlent de littérature de quai de gare. Des livres qu’ont lit dans le train et qu’on oublie en descendant. Mais c’est cela aussi le plaisir de lire. Même si je cherche aussi à diversifier les textes. Dans la collection blanche il y a du space-opéra, du post-apocalypse, de la Hard-science, tous les genres de la SF et aussi tous les auteurs, des grands anciens au petits nouveaux qui deviendront les futurs grands de la SF française. Car c’est aussi cela ma politique éditoriale, donner la chance à de jeunes auteurs.

Dans les années 70, la série «  Madame Atomos » a été adapter dans une revue de BD d’anticipation « ATOMOS » quel est votre point de vue sur cette adaptation ?

Là je suis mal placé pour vous répondre, pour une raison simple, je n’ai jamais été un vrai amateur de BD, de toutes les BD, à part Tintin, Gaston, Astérix, je suis assez inculte dans ce domaine. Ce qui fait que je n’ai pas lu à l’époque les BD de Mme Atomos, j’en ai relu récemment et je n’accroche pas, mais là c’est très personnel, je ne suis pas BD, en tous les cas il s‘agit d’une fidèle adaptation des Mme Atomos.



 

Revenons au temps présent : Le 14eme volume de votre collection est  A l'ombre d'Halloween de Joseph Ouaknine pouvez vous présenter cette auteur et son œuvre a nos lecteurs internautes. Il es né je crois à Rabat (Maroc)  en février 1957 ?

 

Je pense que ce serait à l’auteur de se présenter. Pour moi Joseph Ouaknine fait partie de ces auteurs qui sont aussi à l’aise dans le fantastique comme le prouve son roman a l’ombre d’Halloween, que dans le polar. Et il écrit dans son élément avec des textes longs ou avec des textes courts. C’est pour cela que dans a l’ombre d’Halloween, nous avons rajouté des nouvelles.

 

Le présent de la R.B c’est un roman fantastique de votre serviteur 16 rue du repos, c’est 2 romans d’un grand ancien : Daniel Piret. Et pour le dernier trimestre, une roman de Fantasy historique de Nicolas Cluzeau, un grand roman de SF de Gil Prou et Oksana, une anthologie : l’épopée de Cal de Ter, un roman JM Archaimbault, et pour décembre un roman inédit de Kurt Steiner (André Ruellan) avec la réédition de 3 de ses romans Angoisse jamais réédité dans la collection noire. Et si tout va bien, un recueil de nouvelles d’un auteur cubain YOSS.

 

Et je travaille au programme 2010

 

 

Adaptation en  BD de Mme Atomos

Merci pour nous avoir accorder cet entretien, nos fidèles internautes, trouverons en page « liens » celui de Rivière Blanche






Adaptation de Madame Atomos en BD



Dernières parutions dans la "Collection Noire"  

Voir les commentaires


Carla Borghetti Boris Vian Les Joyeux Bouchers

Voir les commentaires

<< < 1 2
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Archives

Hébergé par Overblog