Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 1 2 3 > >>

 

The Woman

 

WOMAN

 

 

Ce film présenté dans la compétition internationale du festival est l’un de ceux qui on fait impression a leur projection.

 

Le californien Lucky Mckee avait déjà réalisé en 2002 May et en 2008 Red.

 

Dans ce film, on aborde la question de l’image projeter en dehors de la maisonnée, famille « respectable et sans histoire » on entend ca souvent d’ailleurs dans la réalité ou des personnes « pétes  les plombs » il suffit de voir les infos pour sans convaincre.

 

Idéaliste le père de famille en deviens un pervers fini, il rencontre une femme sorte de vouivre, vivant au bord d’un ruisseau en pleine foret et … et on vous laissera découvrir la suite de l’histoire par vous-même.

 

Bien interpréter et avec une photographie (surtout pour les scènes de foret et intérieure) particulièrement réussit. A noté également la musique de Sean Spillane. Ce film peut sans doute prétendre à un prix.

 

******

Genre

Horreur

 

Durée

1 H 40

 

Réalisateur

Lucky McKee

 

Acteurs (es)

Pollyanna MacIntosh

Sean Bridgers

Angela Bettis

 

Producteurs

Robert Tonino

Andrew von den Houten

 

Scenario

Lucky McKee

Jack Ketchum

 

Direction de la Photographie

Alex Vender

 

Musique

Sean Spillane

 

Editeur

Zach Passera

 

Production

Modernciné

 

Distribution en France

Emylia

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

 

Cinemaniac

 

Cinemaniac

 

Dans Cinémaniac, nous sommes dans la trame souvent utilisé, du scénariste-psychopathe qui en veut au « vilain producteur » qui n’a pas lut le scénario qu’il lui a envoyé, rien de bien neuf dans l’idée de base.

 

Les scènes d’horreurs décevront beaucoup, du moins ceux qui aiment le gore pur et dur.

 

Alexandre Jousse nous livre un film de 21 minutes, un peu trop formater a mon sens, mais la sélection française n’est pas globalement à la même hauteur, comme souvent, des court-métrages étrangers.

 

Voir les commentaires

 

Sint (Saint)

 

Dick Maas, réalise la un film dans la ligné de Amsterdamned (1988) ou de l’Asenceur (1983), d’aussi bonne facture.

 

L’on ce rappel également de : Down (2001) et de Killer Babes (2007) qu’il à également  réaliser.

 

Le film traite du mythe de Saint Nicolas, saint populaire aux Pays-Bas, mais également en Alsace ce qui est un peut être, un plus pour le festival de Strasbourg, problème c’est que ce Saint Nicolas nous ferait regrettez le père noël inspiré et relooké par une célèbre boisson américaine. Ce Saint-Nicolas reviens avec ces sbires, tout les 5 décembre de pleines lunes pour tuer et ce venger. Ca popularité a entrainé aux Pays-Bas a ca sortie de vives protestations de la part de certains.

 

La fin relève du thriller  également du thriller, bien maitrisé et inattendue la fin est également très réussit. C’est l’un des favoris de la compétition internationale, mais les palmarès réservent toujours des surprises dans ce genre de compétitions.

 

*****

Réalisateur

Dick Maas

 

Acteurs principaux

Egbert Jan Weeber

Bert Luppes

Caro Lenssen

 

Scenario

Dick Maas

 

Directeur de la Photo

Guido van Gennep

 

Musique

Dick Maas

 

Editeur

Bert Rijkelijkzen

 

Production

Parachute Picture, Amsterdam

 

Ventes

Film Factory Entertainment, Espagne

 

Distribution française

Aventi 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

 

Kalevet (Rabie)

 

Kalevet (Rabie)

 

Ce film israélien est présenté par les organisateurs du Festival, comme le premier film israélien d’horreur.

 

Il est réalisé par : Ahraon Keshales, qui avais produit le court métrage Zeitgeist et par Navot Papushado qui avait réalisé déjà deux courts métrages New Born et justement Zeigeist.

 

Ce film n’es pas empreint des  problèmes sociaux et politique que connait Israël  et la région, sauf peut être une ou deux touche mais qui relève à mon sens, plus de la psychologie du peuple israélien étant donner la situation qui perdurent depuis plusieurs décennies.

 

Ce film est l’une de surprise, et des curiosités de ce festival. Bonne surprise, le film écrits et réalisé par des fans de fils d’horreurs avec surement  une influence des films de genre français.

 

Ici plus que UN psychopathe qui courre après sa ou ces victimes, on aborde le thème de victimes qui peuvent par les circonstances devenir schizophrènes ou psychopathes, et c’est justement la et seulement la que l’on peut voir une analyse du ressenti des habitants de ce pays.

 

Le résumé est a la base classique dans le genre horreur, un frère veut sauvez d’un piège tendu par un maniaque ca sœur, par rechercher des secours en l’occurrence il trouve 4 jeunes (2 filles, 2 garçons) et la situation dégénère vite.

 

Cela reste un bon film, même si l’on aurait put en faire un moyen métrage les 15 ou 20 dernières minutes on ressent comme souvent une difficulté à conclure. A mon sens il mérite une mention, plus que le prix.

 

***

Producteur

Tami Leon

Chilik Michaeli

Avraham Pirchi

Réalisation,  Scenario, Editeurs

Aharon Keshales

Navot Papushado

Acteurs principaux

Lior Ashkenazi

Danny Geva

Ania Bukstein

Directeur de la Photo

Guy Raz

Musique

Franck Ilman

Haim Franck Ilman

Production

United Chanel Movies, Israel

Ventes

Jinga Film, Royaume-Unis

 

Voir les commentaires

 

Stake Land

 

Stake Land

 

Jim Mickle est déjà connu pour son court métrage Undergods (2002) et Mulberry Street long métrage réalisé en 2006. Présenter  déjà dans des festivals, à celui de Toronto (Canada) il y remporte d’ailleurs le Grand Prix Midnigth Madness en 2010, et Mention spécial du jury international (Jim Mickle) en juillet 2011 au NIFFF (Neuchâtel, Suisse).

 

L’action de ce film post-apocalyptique est un voyage initiatique pour celui qui accompagne « Mister » chasseur de vampires dont on ignore le passé.       

 

Le film est dans l’ensemble assez bien, mieux que « Vampires », même si l’on ne comprend pas trop l’intérêt du dernier personnage féminin a quelques minutes de la fin du film, mais nous en diront pas plus pour ne pas déflorer trop le film pour ceux qui ne l’on pas encore vu.

 

A cette réservée prêt le film est assez classique dans ce qu’il est convenu d’appeler le post apocalyptique, on est pas sans pensez à l’atmosphère par exemple de La Route de Cormac McCarty, même si le déroulement du film est essentiellement centrée sur les personnages plus que sur l’action proprement dite, il n’en reste pas moins un film d’horreur avec   des gores.

 

 

Laissez vos commentaires sur ce film

 

 

*****

Casting et équipe technique

 

Réalisateur 

 Jim Mickle

 

Acteurs principaux

Connor Paolo rôle : Martin

Nick Damici rôle: Mister

Kelly McGillis rôle: Sister

 

Producteurs

Larry Fessender

Adam Folk

 

Scénario

Nick Damici

Jim Mickle

 

Photographie

Ryan Samul

 

Musique

Jeff Grace

 

Editeur

Jim Mickle

 

Production

Glass Eye Film

Dark Film Production

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

 

RED STATE

red-state.jpg

 

Ce film que  Kevin Smith (  âgé de 41 ans né dans le New Jersey) et qui avait par le passé réalisé et/ou   scenariste de : Zak and Miri Make a Porno ( 2008), Jersey Girl (2004), Jay and Silent Bob Strike Back (2001), Dogma (1999),  Chassing Amy (1997) et Clerks (1994), nous livrent cette fois ci est a la limite du film du film d’horreur et du drame sociale. Si certaines scènes peuvent être qualifier d’horreur ou de gore, la trame du scénario est celle d’un drame sociale au sens politique du terme et comprend une forte critique a la fois des pasteurs fondamentalistes tel que Fred Phelps et du pouvoir démesuré donné a des agences de sécurités suite au 11 septembre, et plus particulièrement avec le  patriot act.

 

Ils faut noté le jeu des acteurs et plus particulièrement Michael Park, John Goodman, et Kerry Bishe dans le rôle de Cheyenne qui est a mon sens celle qui fait la meilleur composition des rôles féminins de cette œuvre.

 

Dans les films de genre on as souvent une critique de la société, mais celui-ci nous amène a réfléchir sur plusieurs de ces sujets, je ne serait que trop vous recommander de le voir

 

Comme toujours pensez a laissez vos commentaires

et a bientôt du

4eme Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg

 

********

Casting

Réalisation : Kevin Smith

Scénariste : Kevin Smith

John Goodman  Rôle : Joseph Keenan

Michael Angarano Rôle : Travis

Melissa Leo Rôle : Sara

Nicholas Braun  Rôle : Billy-Ray

Anna Gunn Rôle : La mère de Travis

Deborah Aquila  Rôle : Mme Vasquez

Ronnie Connell  Rôle : Randy

Kaylee Defer  Rôle : Dana

Joey Figueroa  Rôle : L'ami de la route 9

Kyle Gallner  Rôle : Jarod

L'adjoint Pete Matt :L. Jones

Le père de Travis : John Lacy

La journaliste : Catherine McCord

Jesse : Alexa Nikolas

Le shérif Wynan : Stephen Root

L'homme à l'emballage plastique : Cooper Thornton

Abigail Betty: Aberlin

Cheyenne: Kerry Bishe

Caleb: Ralph Garman

Fiona: May  Molly Livingston

Mordechai:  James Parks

Abin Coope: Michael Parks

Maggie: Haley Ramm

Esther: Jennifer Schwalbach Smith

Melanie: Elizabeth Tripp

Production

Producteur Jonathan Gordon

Producteur exécutif :

Victor Choy ,Jason Clark ,Harvey Cohen ,Philip Elway , Shea Kammer ,Nhaelan McMillan ,Elyse Seiden

Production:

NVSH Productions ,The Harvey Boys

Equipe technique

Chef décorateur  Cabot McMullen

Directeur artistique Susan Bolles

Créatrice de costumes  Beth Pasternak

Superviseur post-production  Leslie Rodier

Superviseur de production  Shea Kammer

1er assistant réalisateur  Adam Druxman

2ème assistant réalisateur Danny Giles

Mixage

Glenn Trew

Coordinateur des cascades

 Ben Jensen

Directeur de la photographie

 David Klein

Monteur

  Kevin Smith

Directrice du casting

 Deborah Aquila

Tricia Wood

 

Voir les commentaires

 

ZOMBIE WALK Dam Val

Bonjour Dam Val,

Tu es une habituée des zombies parades, non seulement a Strasbourg ou nous nous trouvons mais aussi dans d’autres villes je crois ?

Oui un peu partout : Lyon, Strasbourg, Bruxelles, Tours,  Paris, je vais un peu partout pour y participer, j’en suis déjà à une dizaine de zombie parade dans divers tenues.

Pourquoi tu fais le tour de France, voir d’Europe pour participer à ces zombies parades ?

Je le fait avant que le phénomène de mode s’essouffle, j’en fait un maximum avant que la mode ne passe a autre chose

Tu pense que c’est juste une mode ?

La première à Paris ca fait a peine 3 ans, alors que dans certain pays ca fait plus de 10 ans

Pourquoi tu y participe ?

D’abord parce que j’adore me maquillé et toute la critique sociale derrière qui est intéressante et je suis fan de film d’horreur

Et la critique sociale tu peux développer ?

En deux minutes non (sourire), en une heure non plus, mais par contre il y a M. Ferri un italien qui fait des conférences justement sur les phénomènes des zombies parades, mais on peut dire : l’homme qui n’as plus de cerveau, la survie, l’apocalypse, c’est intéressant comme thématique

Tu fais ton maquillage toi-même, tu as appris dans une école de maquillage FX ?

Non j’ais appris toute seule, je suis autodidacte, je suis également la dans le cadre de  la préparation de la Bloody Week N°3

On connait bien on a parlé sur le blog de l’édition de juillet dernier

Merci de nous avoir accordé ces quelques minutes

Entretien réalisé à l’ occasion de la 3em Zombie Walk de Strasbourg dans le cadre du 4eme Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg 2011.

 

 

Voir les commentaires

 

Zombie Walk Ludivine

 

Bonjour Ludivine,

Tu en es à ta deuxième Zombie parade de Strasbourg, je crois ?

 

Ludivine :

Oui c’est la seconde année que je participe

 

Qu’est qui t’attire ?

C’est  le fait tous le monde fasse plein  chose en même temps, c’est une forme d’union, c’est aussi amusant, de ce promener devant des gens qui sont surpris, en zombie.

 

Tu es plutôt gothique ?

Oui dans la vraie vie je suis plutôt gothique et rock, dans les mangas

 

En dehors de la zombie parade tu participe au festival du fil fantastique ?

Non, je l’es découvert ce festival a travers  la Zombie Walk ?

 

Tu es gothique depuis longtemps et qu’es qui ta motivée ?

Ca fait deux trois ans, pour être différente et aussi parce que j’écoute de la musique rock

 

Tu parle de manga, tu peux nous dire ceux que tu préfère

Celui que je préfère c’est blackbulter

 

Entièrement d’accord avec toi (rire)

La saison 1 on est d’accord, mais la saison 2 tu en pense quoi ?

J’ais bien aimé mais parfois l’histoire est un peu bizarre, le fait que tout soit révéler que sur un épisode est déroutant, ca change beaucoup de la saison 1

 

Déçut par la saison 2 ?

Je n’es pas aimé la saison 2 dans la saison 1 : parfois c’est triste, parfois c’est joyeux  ce n’es pas le cas de la saison 2 qui as un coté tragique je trouve ca très différents

 

Tu as été surprise par la saison 2 ?

Oui j’ais assez été surprise

 

Et a part Black butler en manga tu en aime d’autres ?

A une époque je regardais par exemple On piece ou Ful Métal Alchimist, les mangas qui passait sur certaines chaine de la TNT ( NRJ12 ou NT1)

 

Je te remercie de nous avoir accordé cet entretien Ludivine et as bientôt peut être

 

zombie

Entretien réalisé à l’ occasion de la 3em Zombie Walk de Strasbourg dans le cadre du 4eme Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg 2011.

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

 

 

 

 

Programme de la Nuit de la SF

Lyon 7 Octobre Halle Tony Garnier (Gerland)

nuit SF

Ouverture a 20 Heures 30

 

Le Voyage dans la Lune

De Georges Méliès (restauré, couleur,1902,16 mm)

 

Soleil Vert

 De Richard Fleischer (Copie neuve, Soylent Green, 1973, 1 heures 37)

 

District 9

De Neil Blomkamp ( 2009, 1 heures 57)

 

La Machine à Explorer le temps

De Georges Pal (The Time Machine, 1960, 1 heures 35)

 

2001,L’Odyssée de l’Espace

De Stanley Kubrick (2001,A Space Odyssey, 1968,2 heures 19)

 

Pour réservez vos places rendez vous sur le site du Festival LUMIERE 2011 www.festival-lumiere.org ,projeter sur un écran géant, un dortoir est prévu derrière l’écran et le petit déjeuner sera offert après le dernier film !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Science Fiction Magazine N°73

capitain america

 

 

Dans le dernier numéro ce Science Fiction Mag, on trouve un dossier sur le film : « Captain América » avec pas moi de cinq interview, et un article en quatrième de couverture.

A coté des chroniques : BD, Films, Livres, on trouveras trois autres interview d’auteurs : Sophie Audouin –Mamikonian, Cendrine Wolf et Anne Plichota, et enfin Daniel Picouly sur son œuvre et plus particulierement « La nuit de Lampedusa »

Cette revue est disponible via le site www.sfmag.fr

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Archives

Hébergé par Overblog