Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 10 20 21 22 23 24 25 > >>

Articles avec #dessinateur

POUR L’INDÉPENDANCE DU FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA BANDE DESSINÉE D’ANGOULÊME

 

 

 

POUR L’INDÉPENDANCE DU

FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA BANDE DESSINÉE

D’ANGOULÊME

 

 

Depuis maintenant plusieurs mois, l’Association du FIBD, créatrice et propriétaire du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême, et la société 9eArt+ qui l’organise, tentent de dialoguer avec le ministère de la Culture dans le cadre de la médiation que celui-ci a initiée.

 

Ils n’ont pas été entendus, puisque leur position conjointe n’a pas été respectée et que finalement cette médiation aboutit aujourd’hui à la création d’une association prétendant à la gouvernance de l’événement sur la base de statuts qui portent directement atteinte aux droits de l’Association du FIBD et de 9eArt+, et à la relation contractuelle qui les unit.

 

Au-delà des déclarations de bonnes intentions, cette association qui prétend passer des conventions avec la structure organisatrice du Festival, n’offre pas les conditions à même de garantir l’indépendance éditoriale de celui-ci. En attestent la vocation qu’elle se donne, le contenu de ses statuts et la composition même du collège de ses membres (l’ambiguïté existant jusque dans sa dénomination même).

 

Le Festival, devenu aujourd’hui l’un des événements majeurs du paysage culturel français, est issu d’une initiative citoyenne associative. Sa réussite et son rayonnement mondial sont directement liés à son indépendance, aussi bien vis-à-vis du champ politique que du secteur marchand. C’est cette indépendance qui se trouve de facto mise en cause par la création de cette nouvelle association.

 

Même si certains incidents ont pu émailler son histoire, et alors même que l’édition 2017 du Festival peut être qualifiée objectivement de succès, rien ne peut venir justifier une action qui revêt les allures d’une tentative de prise de contrôle de la manifestation.

 

Être acteur ou partenaire d’un événement ne donne pas pour autant de droit à le diriger.

De la même manière que l’Etat n’est pas fondé à imposer une quelconque modification de la gouvernance d’une manifestation culturelle privée associative qui n’a jamais failli en quarante-cinq années d’existence.

 

C’est pourquoi, l’Association du FIBD et 9eArt+ demandent conjointement et solennellement au ministère de la Culture d’intervenir pour faire modifier dans les meilleurs délais les statuts de « l’Association pour le développement de la bande dessinée à Angoulême » sur la base d’un changement de son objet social, et ce conformément aux demandes qui ont déjà été formulées*.

 

Cette modification nécessaire mettra en conformité la réalité avec les propos de Madame Audrey Azoulay, qui a évoqué publiquement la création d’une entité qui « a vocation à réunir mais pas à faire. Ce n’est pas une structure opérationnelle mais stratégique », et ouvrira enfin la possibilité d’un véritable dialogue respectueux avec le propriétaire et l’opérateur de l’événement.

 

 

*Extrait de la demande de changement de l’objet social soumise par l’Association du FIBD et 9eArt+ au ministère de la Culture le 13 février 2017 :

 

ARTICLE 2 – OBJET

L’Association a pour objet :

•de développer et de promouvoir la bande dessinée, plus particulièrement, à Angoulême, mais aussi sur le territoire communautaire, départemental, régional et international,

•de réunir les partenaires publics et les professionnels du secteur de la bande dessinée afin de définir, de façon partagée et coordonnée les orientations stratégiques de ce secteur,

•de valoriser, dans le domaine de la bande dessinée, la création actuelle et d’encourager la création future dans toutes ses composantes et de développer des actions de sensibilisation en direction de tous publics,

•de soutenir le Festival International de la Bande Dessinée en recherchant les meilleures synergies avec l’Association du FIBD, propriétaire du Festival, et son opérateur assurant l’organisation, la programmation et/ou la gestion du Festival dans le but de favoriser le plus grand rayonnement de la manifestation et sa pérennisation,

•d’être un lieu de concertation où s’organise sous l’égide du Ministère de la Culture, le débat entre les différents acteurs participant au Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême et ce, dans le respect des prérogatives de chacun, afin de traiter de façon collégiale des sujets stratégiques dans le plein respect de l’indépendance éditoriale du Festival.

 

 

 

L’Association est admise à effectuer toutes opérations se rattachant directement ou indirectement à cet objet ou pouvant en favoriser la réalisation.

 

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

JEUDI 23 FÉVRIER 2017

 

 

 

 

POUR L’INDÉPENDANCE DU FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA BANDE DESSINÉE D’ANGOULÊME

Voir les commentaires

Elfes 16 - Rouge comme la lave.

 

Elfes 16 - Rouge comme la lave.

 

Ce dernier volume clos le cycle de lah’ssa, et pour la prochaine saison, on reviendra a des récits complet en un tome, comme cela était lors de la première saison.

 

Ce dernier tome de ce cycle est en tout point fantastique, le scénario est peut-être encore plus riche, plus dense que dans certains épisodes de cette saison, les dessins sont toujours, voir encore plus beaux, voir plus subtil, sait surement dut en partie aux couleurs d’Héban.

 

Bref un album digne de toute bibliothèque Heroic-Fantasy. Je vous en conseille plus que vivement la lecture.

 

Personnellement j’attends avec impatience, le premier tome (17) du nouveau cycle.

 

 

Date de parution : 15/02/2017 / ISBN : 978-2-3020-5585-8

Scénariste : ISTIN Jean-Luc

Coloriste : HÉBAN Olivier

Illustrateur : KYKO DUARTE

Série : ELFES

Collection : Heroic fantasy

 

Résumé

 

L’ultime confrontation entre Lah’saa et les peuples unifiés des Terres d’Arran…

 

Contre toute attente, l’elfe bleu Athé’non a survécu à l’assaut de la forteresse de Kastennroc. Il est aux portes de la mort mais se venger de Lah’saa est une idée qui l’aide à survivre.

 

Lah’saa qui, au pied de la citadelle de Slurce, négocie avec les elfes noirs… Soit ils l’acceptent comme leur souveraine, soit elle les détruit tous. Les elfes Noirs acceptent et laissent Lah’saa atteindre L’objectif qu’elle s’est fixée. L’elfe nécromancienne exerce désormais son pouvoir sur les terres d’Arran à partir de la citadelle…

 

Mais une autre armée approche, dirigée par Tenashep l’elfe blanc, Redwin le guerrier nain, Aamnon le seigneur elfe Bleu, Gal l’Yrlanais, et on raconte même qu’il y aurait un mage parmi eux…

 

 

 

Biographies des auteurs (officielles, sources Editions Soleil)

 

JEAN-LUC ISTIN est né en 1970 à Pontivy dans le Morbihan. Il réside dans les Côtes d'Armor.

 

En 1999, il s’implique en tant qu’auteur et directeur de collection chez Nucléa. C’est à cette époque qu’il crée Merlin, dessiné par Eric Lambert et Aleph avec DIM-D. Il travaille ensuite pour les Éditions Soleil, où il reprend la série Merlin, et écrit alors Le Seigneur d’Ombre que dessine DIM-D. Il dessine également Les Brumes d’Asceltis sur un scénario de Nicolas Jarry. De son intérêt et de son attachement pour la Bretagne, il a l’idée de créer un collectif de contes bretons : Les Contes du Korrigan. Suite au succès de cette série, Jean-Luc Istin va imaginer la collection « Soleil Celtic », qu’il propose à Mourad Boudjellal. Il est, à ce jour, directeur de cinq collections et scénariste de nombreuses séries : « Soleil Celtic » (Le Sang du Dragon, Les Contes de l’Ankou, Les Druides, Le Grimoire de Féérie, Merlin la Quête de l’Epée), « 1800 », « Anticipation » (Nirvana), « Abysses » et « Soleil Ésotérique » (Le Cinquième Évangile, Templier). En 2013, il crée avec Nicolas Jarry la série concept Elfes, 5 races, 5 scénaristes, 5 dessinateurs, 1 seul univers. Viennent ensuite les séries Les Maîtres inquisiteurs et Nains.


 

KYKO DUARTE est né à Malaga en Espagne.

 

Dès ses 19 ans, il signe plusieurs contrats presse pour des journaux et magazines locaux, nationaux et internationaux. Il réalise toujours aujourd'hui des strips quotidiens humoristiques et satiriques, notamment sur l'actualité politique, et s’est vu récompensé en 2007 du Prix Premio Plumilla Andalucía. Parallèlement, il a publié en 2003 sa première bande dessinée, De sang froid (Bamboo). Chez Soleil, il a travaillé sur les séries Elfes et Chroniques de la guerre des fées.

Jean-Luc Istin

Jean-Luc Istin

Elfes 16 - Rouge comme la lave.
Elfes 16 - Rouge comme la lave.
Elfes 16 - Rouge comme la lave.
Elfes 16 - Rouge comme la lave.

Voir les commentaires

Couverture  T3

Couverture T3

Zombies néchronologies

03 - La Peste

 

Vient de paraitre le tome 3 de cette série, cette fois l’on quitte l’Europe, pour l’Asie, mais le fond reste le même.

 

Les amateurs d’histoires de zombies, d’infestations, et autres morts-vivants, devraient être ravis de retrouver cette série, mais aussi Olivier Peru, qu’ils connaissent bien avec les diverses séries qu’il a créée, chez Soleil et d’autres.

 

Vous trouverez la biographie et la bibliographie des auteurs en bas de pages.

 

PROCHAINEMENT des ENTRETIENS AVEC DES AUTEURS DE DELCOURT/SOLEIL sur ce site.

 

Date de parution : 25/01/2017 / ISBN : 978-2-3020-5784-5 Scénariste : PERU Olivier

Illustrateur : BERVAS Stéphane

Série : ZOMBIES NECHRONOLOGIES

Collection : Anticipation

 

Résumé :

“La première espérance suffit à détruire ce que la peur et le désespoir n’avaient pu entamer. ” Albert Camus

 

Les îles japonaises sont ravagées par les zombies. Mais dans un village de montagne, un millier de civils, des militaires et des chercheurs tiennent bon. Ils ont en leur possession une momie plusieurs fois millénaires à partir de laquelle le virus a été créé. En explorant les origines du mal, les scientifiques espèrent lui trouver un remède ; ils ne reculent devant aucun sacrifice, aucune expérience, pour arriver à leurs fins. Le résultat de leurs travaux pourrait aussi bien offrir une deuxième chance à l’humanité que la précipiter vers une extinction plus rapide.

 

Biographies

 

PERU Olivier

 

OLIVIER PERU est né en 1977 à Montpellier. Il réside en Loire-Atlantique.

Auteur de BD et de romans, scénariste, designer, storyboarder et réalisateur pour la télé et le cinéma, Olivier Peru est polyvalent. Après quelques albums BD sortis ces dernières années, notamment la série Shaman (Édition Soleil), et de plus en plus d'illustrations publiées chez différents éditeurs, il trimballe ses pinceaux vers les rivages de la littérature, du petit et du grand écran. En 2009, chez Soleil, il fait la couverture de Ted Bundy. En 2010, toujours pour Soleil, il collabore au scénario de Lancelot tome 2 et écrit le scénario de Zombies avec Cholet au dessin. Son imagination débordante lui permet d’écrire dans des genres complètement différents, Assassin et In Nomine dans la collection « Secrets du Vatican », Nosferatu et La Guerre des Orcs.

 

Bibliographie

Scénariste

Androïdes (Soleil) Scénariste en 2016

Assassin Scénariste en 2011

Elfes Scénariste de 2013 à 2016

Filles de Soleil (Les) Scénariste en 2014

Guerre des Orcs (La) Scénariste de 2011 à 2012

Guerres parallèles Scénariste en 2007

In Nomine Scénariste de 2011 à 2013

Lancelot (Soleil) Scénariste de 2012 à 2014

Lancelot (Soleil) Scénariste en 2010

Maîtres inquisiteurs (Les) Scénariste en 2015

Médicis Scénariste en 2017

Mjöllnir Scénariste de 2013 à 2016

Nosferatu (Soleil) Scénariste de 2011 à 2012

Oracle Scénariste en 2014

Shaman Scénariste de 2003 à 2007

Zombies (Peru/Cholet) Scénariste de 2010 à 2015

Zombies Néchronologies Scénariste de 2014 à 2017

 

Dessinateur

Guerres parallèles Dessinateur en 2007

Guerrières Celtes Dessinateur en 2009

Hexagon universe Dessinateur en 2011

Kookaburra Universe Dessinateur en 2006

Shaman Dessinateur de 2003 à 2007

Zak Blackhole Dessinateur en 2004

Zembla (Spécial) Dessinateur en 2001

 

Coloriste

Arthur le fantôme justicier Coloriste de 2002 à 2006

Collection Image Coloriste en 2004

Hexagon universe Coloriste en 2011

King Kabur Coloriste en 2003

Kookaburra Universe Coloriste en 2006

Mustang (Semic) Coloriste en 2002

Strangers (Hexagon Comics) Coloriste en 2003

 

Autres collaborations

Assassin Couverture en 2011

Carnets secrets du Vatican (Les) Couverture en 2008

Dossier tueurs en série Couverture en 2010

Évangile selon Satan (L') Couverture de 2009 à 2011

Judge Dredd (Soleil) Couverture en 2013

Pandemonium (Bec - Raffaele) Couverture

 

STÉPHANE BERVA EST NÉ EN 1971 À DIÉGO SUAREZ, À MADAGASCAR.

Après des études littéraires à Brest, Stéphane Bervas quitte les bancs de la faculté pour devenir infographiste dans le secteur du jeu vidéo. Il y travaillera durant près de 15 ans. En 2012, il se reconvertit dans la bande dessinée en signant chez Soleil un diptyque d’anticipation, 2021, sur le scénario de Betbeder.

 

Dessinateur

2021 Dessinateur de 2012 à 2013

Filles de Soleil (Les) Dessinateur en 2015

Oracle Dessinateur en 2015

Sherlock Holmes Society Dessinateur en 2015

Zombies Néchronologies Dessinateur en 2017

 

Coloriste

Filles de Soleil (Les) Coloriste

Olivier PERU

Olivier PERU

Planches T3
Planches T3
Planches T3
Planches T3

Planches T3

Couverture T2

Couverture T2

Voir les commentaires

Bilan de la 44e édition du Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême

 

 

Bilan de la

44e édition

du Festival International de la Bande Dessinée

d'Angoulême

 

La 44e édition du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême vient de se terminer. Elle aura de nouveau permis d’ouvrir une fenêtre majeure sur le 9e Art.

 

Avec une programmation dense, éclectique et internationale, les festivaliers ont pu découvrir, ou redécouvrir, des œuvres incontournables, devenues des « classiques », telles que celles d’Hermann, Christin et Mézières, Will Eisner, mais aussi certaines encore trop méconnues, dont celles de Sophie Guerrive, Loo Hui Phang, Kazuo Kamimura.

 

La manifestation a ainsi réaffirmé sa vocation à mettre en avant les grands noms de la bande dessinée, mais également ses avant-gardes et ses jeunes talents.

 

L'événement aura été aussi un espace de création (avec ses Concerts de dessins®, le Concert de China Moses & Pénélope Bagieu, …) et de réflexion sur les enjeux de l'univers de la bande dessinée, comme la place des autrices et le statut des auteurs.

 

La visite de la Ministre de la Culture, qui a qualifié la manifestation de "joyau" en la comptant parmi "les plus grands Festivals", a donné une dimension supplémentaire à celle-ci.

 

Sous l'égide de son organisation et avec le concours des professionnels de la bande dessinée et des partenaires publics et privés, l'événement a ainsi globalement démontré sa dynamique, ce que de nombreux acteurs majeurs de celui-ci ont bien voulu souligner :

 

« Vous ne vous en rendez pas compte mais c’est un cadeau énorme. C’était déjà pour nous une très grande fierté que de figurer dans la sélection du plus grand festival de bande dessinée. »

Philippe de Pierpont, co-auteur de Paysage après la bataille (Fauve d’Or 2017)

 

« C’est cliché, mais ce Festival est incroyable. C’est un merveilleux rassemblement de créateurs, d’œuvres et de passionnés. Il n’y a rien de semblable ailleurs dans le monde ! En plus, Angoulême possède un charme qui lui confère une dimension humaine. »

Chris Claremont, auteur

 

« Après quatre jours passés à partager mon univers avec un public de tous âges, je suis très heureux que le Festival d’Angoulême m’ait fait confiance pour proposer « Un voyage au Château des étoiles ». À la fin du parcours, nous présentons une assez grande maquette de la Lune. En entrant dans la salle, j’ai entendu un élève demander à son voisin : « Tu crois que c’est la vraie ? ». Merci au festival et à l’équipe de l’exposition d’avoir permis ce moment. »

Alex Alice, auteur

 

« C’était mon 44e Festival, toujours dans la joie et le bonheur de vivre dans le monde de la bande dessinée. »

Jacques Glénat, Éditions Glénat

 

« Une très belle édition, et l’un des plus beaux palmarès de ces dernières années. »

Olivier Bron, Éditions 2024

 

« Très grand cru, très bien organisé, très bien équilibré en terme artistique. »

Philippe Ostermann, Éditions Dargaud

 

« Une grande cuvée, remarquable à tout points de vues. »

Serge Ewenczyk, Éditions çà et là

 

« Une édition extrêmement joyeuse et fédératrice pour les auteurs et nos équipes. Un vrai moment de partage et de découvertes. À titre personnel, le Festival le plus épanouissant que je n’ai jamais vécu. »

Benoît Mouchart, Éditions Casterman

 

« Toute l’équipe Dupuis est heureuse d’être de retour au Festival et d’avoir pu partager avec lecteurs et auteurs notre passion de la bande dessinée. Quatre journées enthousiasmantes de rencontres, d’animations, de surprises et d’expositions qui lancent une riche année 2017 pour Dupuis. À l’année prochaine ».

Julien Papelier, Éditions Dupuis

 

« Une exposition Kamimura élégante, touchante et émouvante, nous ont dit les visiteurs unanimes. Une grande claque, ont dit d’autres. Nous n’avons jamais vendu autant de mangas à un public totalement novice pour la majorité. Un grand bravo au Festival pour ce qui restera un sacré tour de force (150 originaux venus du Japon) et une belle ouverture d’esprit. Merci !! À bientôt pour 2018 ! »

Christel Hoolans, Éditions Kana

 

Voir les commentaires

Palmarès officiel 2017

44e Festival International

de la Bande Dessinée d’Angoulême

Du 26 au 29 janvier 2017

 

 

 

Palmarès officiel 2017

 

 

 

FAUVE D'OR - PRIX DU MEILLEUR ALBUM

 

Paysage après la bataille

Philippe de Pierpont et Éric Lambé, Actes Sud BD/Frémok

 

FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX SPÉCIAL DU JURY

 

Ce qu'il faut de terre à l'homme

Martin Veyron, Dargaud

 

 

FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX DE LA SÉRIE

 

Chiisakobe, tome 4

Minetaro Mochizuki, Le Lézard Noir

 

 

FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX RÉVÉLATION

 

Mauvaises filles

Ancco, Cornélius

 

 

FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX DU PATRIMOINE

Le Club des divorcés, Tome 2

Kazuo Kamimura chez Kana

 

 

 

FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX DU PUBLIC CULTURA

L'Homme qui tua Lucky Luke

Matthieu Bonhomme chez Lucky Comics

 

 

 

FAUVE POLAR SNCF

 

L'Été Diabolik

Alexandre Clérisse et Thierry Smolderen, Dargaud

Voir les commentaires

Auteurs présents au

Festival d’Angoulême 2016

 

 

Le Festival International de la bande dessinée d’Angoulême commence le 26 janvier 2016, vous trouverez sous divers format (photo, PDF, EXEL) les horaires d’un certain nombre de maisons d’édition.

 

Nous couvrons le festival comme chaque année, à bientôt.

 

Sarbacane

Sarbacane

Gallimard BD

Gallimard BD

A

Voir les commentaires

Rencontres internationales

 

44e Festival International

de la Bande Dessinée d’Angoulême

Du 26 au 29 janvier 2017

 

Les Rencontres internationales

 

 

Les Rencontres internationales du Festival sont des moments privilégiés et très appréciés des festivaliers. Venus du monde entier, les auteurs qui y participent sont les invités exceptionnels de ces rencontres d'une durée moyenne d'une heure et demie. Interrogés par des spécialistes de la bande dessinée, les auteurs reviennent en détail sur leurs travaux et leurs influences.

 

En partenariat avec le Centre national du livre et Le Point.

 

 

Au programme

 

Hermann, le Grand Prix de cette 44e édition sera à l’honneur à travers une rencontre exceptionnelle autour de son œuvre prolifique. Hermann a œuvré dans tous les genres de la bande dessinée, et il reviendra sur une carrière de plus de 50 ans.

 

 

Vendredi 27 janvier, 14h - 15h30 : Rencontre avec Hermann animée par Romain Brethes et Christophe Ono-Dit-Biot

Conservatoire - Auditorium

 

 

Jean-Claude Mézières et Pierre Christin, les créateurs de Valérian et Laureline (Dargaud), seront présents à Angoulême pour deux rencontres exceptionnelles ! Ils reviendront sur les 50 ans de leur série culte et sur les coulisses de l'adaptation de leur bande dessinée par Luc Besson.

 

 

Vendredi 27 janvier, 14h - 15h30 : Rencontre Valérian parrainée par BNP Paribas avec Pierre Christin et Jean-Claude Mézières animée par Laurence Le Saux

L'Alpha - Auditorium

 

 

Samedi 28 Janvier, 11h - 12h30 : Rencontre Valerian - Le film avec Jean-Claude Mézières, Pierre Christin, Virginie Besson (productrice), Sylvain Despretz (concept art), Eric Gandois (storyboard) et Hugues Tissandier (décorateur)

En partenariat avec BNP Paribas

Théâtre - Scène Nationale

 

 

Dan Clowes, auteur culte de Ghost World, de Wilson et d'Ice Haven, publie en 2016 Patience (Cornélius), un voyage dans le temps halluciné qui rend hommage au trait de l'auteur de comics Steve Ditko. Clowes compte parmi les invités de marque de cette 44e édition!

Vendredi 27 janvier, 16h - 17h30 : Rencontre avec Daniel Clowes (États-Unis) animée par Romain Brethes et Christophe Ono-Dit-Biot

Conservatoire - Auditorium

 

Rao Pingru, auteur chinois de 95 ans publie son premier livre Notre histoire, Pingru et Meitang le 19 janvier 2017 au Seuil. Tour à tour soldat, comptable et éditeur, Rao Pingru est devenu peintre et écrivain à l'orée de ses quatre-vingt-dix ans. Sa sagesse, son style simple et vif, son talent d'illustrateur en font un auteur inclassable.

 

 

Vendredi 27 janvier, 10h30 - 12h : Rencontre avec Rao Pingru (Chine) animée par Christophe Ono-Dit-Biot

Théâtre - Studio

 

Tintin et Spirou : deux journaux mythiques vus par leurs auteurs

 

 

Rencontre au sommet pour la bande dessinée franco-belge ! En présence d'Hermann, différents auteurs des journaux Spirou et Tintin défendront leurs couleurs respectives. Bruxelles VS Marcinelle, que le match commence ! Une rencontre exceptionnelle de plus de 2 heures animée par Thierry Tinlot, ancien rédacteur en chef de Spirou.

 

Samedi 28 janvier, 14h - 16h : Rencontre Duel Tintin - Spirou : deux journaux mythiques vus par leurs auteurs avec Hermann, Grzegorz Rosinski, Dany, Frank Pé et Fred Janin animée par Thierry Tinlot et illustrée par Clarke

Espace Franquin - Salle Bunuel

 

Mais aussi...

Blutch et Riad Sattouf (France) avec le soutien du CNL, Zerocalcare (Italie), Loo Hui Phang (France), Tébo et Régis Loisel (France), Ed Piskor et Chris Claremont (États-Unis), Simon Hanselmann (Australie), Thierry Van Hasselt, Anne-Françoise Rouche, Erwin Dejasse (Belgique) et Margaux Duseigneur (France), JL Martin, Jean-Yves Mitton, Jean-David Morvan et Paul Renaud (France), Andreas (Allemagne), Tori Miki et Mari Yamazaki (Japon), Gengoroh Tagame (Japon), Eldo Yoshimizu (Japon).

 

 

Rencontres internationales

 

Vendredi 27 janvier

 

10h30 - 12h : Rencontre avec Rao Pingru (Chine) animée par Christophe Ono-Dit-Biot

Théâtre - Studio

 

12h30 - 14h : Rencontre avec Zerocalcare (Italie) animée par Christophe Ono-Dit-Biot

Conservatoire - Auditorium

 

13h30 - 15h : Rencontre Knock Outsider Komiks avec Thierry Van Hasselt, Margaux Duseigneur, Anne-Françoise Rouche et Erwin Dejasse animée par Yassine

Théâtre - Studio

 

14h - 15h30 - Rencontre avec Hermann animée par Romain Brethes et Christophe Ono-Dit-Biot

Conservatoire - Auditorium

 

14h - 15h30 : Rencontre Valérian parrainée par BNP Paribas avec Pierre Christin et Jean-Claude Mézières animée par Laurence Le Saux - avec le soutien du CNL

L'Alpha - Auditorium

 

15h - 16h30 : Rencontre avec Eldo Yoshimizu (Japon) animée par Xavier Guilbert

Théâtre - Studio

 

16h - 17h30 : Rencontre avec Daniel Clowes (États-Unis) animée par Romain Brethes et Christophe Ono-Dit-Biot

Conservatoire - Auditorium

 

 

Samedi 28 janvier

 

10h - 11h30 : Rencontre avec Loo Hui Phang animée par François Olislaeger

Théâtre - Studio

 

10h15 - 11h15 : Rencontre avec Ed Piskor (États-Unis) animée par Xavier Guibert

Conservatoire - Auditorium

 

10h30 - 12h : Rencontre La French Touch de Marvel avec JL Mast, Jean-Yves Mitton, Jean-David Morvan et Paul Renaud animée par Xavier Fournier

Espace Franquin - Salle Bunuel

 

 

 

11h - 12h30 : Rencontre Valerian - Le film avec Jean-Claude Mézières, Pierre Christin, Virginie Besson (productrice), Sylvain Despretz (concept art), Eric Gandois (storyboard) et Hugues Tissandier (décorateur)

En partenariat avec BNP Paribas

Théâtre - Scène Nationale

 

11h30 - 13h : Rencontre avec Reinhard Kleist (Allemagne) animée par Jean-Claude Loiseau

Théâtre - Studio

 

11h30 - 12h30 : Rencontre avec Simon Hanselmann (Australie) animée par Xavier Guilbert

Conservatoire - Auditorium

 

13h - 14h : Rencontre Chris Claremont par Ed Piskor avec Chris Claremont (États-Unis) et Ed Piskor (États-Unis)

Conservatoire - Auditorium

 

14h - 15h30 : Rencontre avec Blutch et Riad Sattouf - avec le soutien du CNL

Théâtre - Studio

 

14h - 16h : Rencontre Tintin et Spirou : deux journaux mythiques vus par leurs auteurs avec Hermann, Grzegorz Rosinski, Dany, Frank Pé et Fred Janin animée par Thierry Tinlot et illustrée par Clarke

Espace Franquin - Salle Bunuel

 

14h30 - 16h : Rencontre avec Tori Miki et Mari Yamazaki (Japon)

Conservatoire - Auditorium

 

15h30 - 16h30 : Rencontre avec Tébo et Régis Loisel animée par Romain Gallissot

Théâtre - Studio

 

16h15 - 17h15 : Rencontre avec Gengoroh Tagame (Japon) animée par Xavier Guilbert

Conservatoire - Auditorium

 

17h - 18h : Rencontre avec Andreas (Allemagne) animée par Benjamin Roure

Théâtre - Studio

 

 

Dimanche 29 janvier

 

12h - 13h30 : Rencontre avec Tori Miki et Mari Yamazaki (Japon) animée par Romain Brethes

Conservatoire - Auditorium

 

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

LE 17 JANVIER 2016

 

 

 

 

Voir les commentaires

Copyright : EX-ARM © 2015 by HiRock, Shin-ya Komi/ SHUEISHA Inc.

Copyright : EX-ARM © 2015 by HiRock, Shin-ya Komi/ SHUEISHA Inc.

EX ARM TOME 03

PAR

HIROCK

ET

SHIN-YA KOMI

 

Le tome 3, viens d’être publié aux éditions Delcourt, on connaitre enfin la suite de cette sage, qui va connaitre de nouveau développement. Les trois tomes déjà publiés au Japon sont donc déjà disponibles en France. Le tome 4 est en préparation, je ne serais pas vous dire quand il serait publié, mais bien sûr nous vous tiendrons informer.

Vous trouverez le lien avec les articles précédents sur la même série en fin de cet article

À réserver au plus de 18 ans

 

Note de l’éditeur :

Après le succès de la mini-série en deux volumes Ex-Vita, la version longue arrive chez Delcourt-Tonkam. L’histoire reprend à zéro avec, cette fois-ci, la présence d’un scénariste et l’arrivée de nouveaux personnages…

Année 2030, sur le port de Tokyo. Un groupe doté de l’« Ex-Arm » n°08, attaque la policière Minami Uezono et sa co-équipière androïde Alma, alors infiltrées dans la transaction de l’« Ex-Arm », arme inconnue. Jouant le tout pour le tout, les deux acolytes réussiront-elles à initialiser l’ « Ex-Arm » n°00  qu’elles ont dérobé à leurs assaillants ?

 

• Reboot de la série Ex-Vita parue chez Delcourt en mai 2015.

• 3 volumes parus au Japon, série en cours.

Album broché

224 pages

128 x 182 mm

EAN : 978-2-7560-8505-0

PRIX : 9,35€

Voir les commentaires

Trolls de Troy 22 - À l'école des Trolls (couverture)

Trolls de Troy 22 - À l'école des Trolls (couverture)

 

Trolls de Troy 22 -

À l'école des Trolls

Histoire complète en 1 tome.

Jubilatoire, que dire d’autres, ce tome 2e de Trolls de  Troy ? Axé sur Waha, alors qu’elle n’est encore qu’une   enfant est un vrai régal.  Vous aimerez ce  qui a fait le succès de cet univers, jeu de mots et allusion à des personnages ou évènements.  Les dessins sont toujours aussi sublimes.

Bref du pur Arleston / Mourier.

À ce propos, je vous conseille pour ceux/celles qui ne l’auraient pas encore fait de lire l’entretien que nous a accordé Christophe Arleston pour « Sangre », je vous remets le lien après cet article.

 

Résumé de l’album

Un album consacré à l’enfance de Waha, la plus trolle des trolls.

Waha est une petite fille comme les autres… ou presque. Adoptée par les trolls, elle suit l’enseignement trollesque. Et aujourd’hui, une sortie scolaire à travers la forêt est programmée. Avec le petit Roken, déjà très bête, et deux autres petits trolls, ils suivent le maître Fidelkass, mais le danger rôde… Un terrible chasseur a promis à une magicienne de lui ramener des dents de trolls, et les petits sont des proies qui semblent faciles…

 

Date de parution : 30/11/2016  /

ISBN : 978-2-3020-5593-3

Scénariste : ARLESTON Christophe

Coloriste : GUTH Claude

Illustrateur : MOURIER Jean-Louis

Série : TROLLS DE TROY

Collection : Lanfeust-univers de Troy

 

CHRISTOPHE ARLESTON

EST NÉ EN 1963 À AIX-EN-PROVENCE.

IL RÉSIDE DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE.

Il a été journaliste, rédacteur publicitaire, puis auteur dramatique. C’est à la fin des années 80 qu’il se

tourne vers le scénario de BD. Il travaille pour les magazines Circus et Spirou et crée des séries dans des styles très différents : du polar humoristique avec Léo Loden, de la parodie historique avec Tandori,

et de l’aventure médiévale fantastique avec Les Maîtres cartographes puis Les Feux d’Askell. En 1994,

il créé Lanfeust de Troy avec Didier Tarquin, série qui mêle aventure-fantasy et humour, et remporte un succès immédiat. Dans la foulée, suivent Trolls de Troy puis Le Chant d’Excalibur, Les Forêts d’Opale,

Morea, Les Conquérants de Troy, Elixirs, Les Naufragés d’Ythaq, etc. En 2009, il développe encore le

monde de Troy avec une première Légende de Troy. Enfin, depuis 1998, il est aussi rédacteur en chef du Lanfeust Mag. Diplômé des Arts Appliqués, il quitte l’école et se lance dans la pratique de divers petits boulots dans l’imprimerie, la copie de tableaux, etc. Un passage à Tintin Reporter lui permet de dessiner des pages d’informations, et enfin une BD sur la vie de Rodin est éditée dans le catalogue consacré à l’exposition sur « Rodin et la caricature ». Sa rencontre à Marseille avec Christophe Arleston lui permet de réaliser son premier album, Les Feux d’Askell. En 1997, forts du succès de Lanfeust, ils développent ensemble le Monde de Troy avec les aventures du grand-père du Troll Hébus : Trolls de Troy.

 

JEAN-LOUIS MOURIER

EST NÉ EN 1962.

IL RÉSIDE À MARSEILLE.

Diplômé des Arts Appliqués, il quitte l’école et se lance dans la pratique de divers petits boulots dans

l’imprimerie, la copie de tableaux, etc. Un passage à Tintin Reporter lui permet de dessiner des pages

d’informations, et enfin une BD sur la vie de Rodin est éditée dans le catalogue consacré à l’exposition sur « Rodin et la caricature ». Sa rencontre à Marseille avec Christophe Arleston lui permet de réaliser son premier album, Les Feux d’Askell. En 1997, forts du succès de Lanfeust, ils développent ensemble le Monde de Troy avec les aventures du grand-père du Troll Hébus : Trolls de Troy

ARLESTON Christophe

ARLESTON Christophe

MOURIER Jean-Louis

MOURIER Jean-Louis

Les deux premières planches
Les deux premières planches

Les deux premières planches

Voir les commentaires

© Éditions Soleil, 2016 – Arleston, Floch

© Éditions Soleil, 2016 – Arleston, Floch

Entretien

Arleston

SANGRE

 

Stéphane Dubois,

Pouvez-vous nous  parler de la genèse de cette nouvelle série ?

Arleston

J’avais depuis longtemps l’envie d’aborder le thème de la vengeance, chose que je n’ai jamais faite en plus de 150 albums ! Lorsque j’en ai parlé à Adrien Floch, le concept, avec un méchant à traquer par album, lui a beaucoup plu. Au départ, je voulais en faire une série historico-fantastique, qui démarrait durant la Révolution française et se poursuivait jusqu’au XIXème siècle, avec des décors multiples : Paris, bien sûr, mais aussi la Toscane, la Caraïbe, le Brésil, la Russie...

Adrin Floch a fait de nombreuses recherches, mais il a fini par m’avouer qu’il ne se sentait pas à l’aise dans un contexte trop historique, il craignait d’être bridé par la documentation. J’ai donc transposé mon concept à un univers de fantasy où chaque monde correspond à un des décors que j’avais en tête. Le second volume aura des parfums d’Italie projetée sur un monde imaginaire.

 

Stéphane DUBOIS

Pour la sortie du tome 1, l’éditeur a précisé « une nouvelle série non humoristique d’Arleston ». Pourquoi pour une fois renoncer à l’humour ?

Arleston

Ce n’est pas la première série sans humour que j’écris, c’est déjà le cas des Forêts d’Opale avec Philippe Pellet, qui ne se sent pas très à l’aise dans les scènes de comédie. En ce qui concerne Sangre, ce n’est pas un choix délibéré. Adrien a montré dans les Naufragés d’Ythaq qu’il était très efficace en comédie, mais notre envie était de faire avec Sangre quelque chose de différent. La vengeance peut être traitée de façon marrante, comme Tarantino l’a fait dans kill Bill, mais là, c’était délicat. Je voulais rendre toute l’injustice dont cette gamine est victime, et expliquer comment une personnalité peut se reconstruire suite à un traumatisme violent, grâce au support de sa haine. Et ensuite, bien sûr, explorer les évolutions de cette personnalité. Pas vraiment l’endroit pour placer des calembours !

 

Stéphane Dubois,

Les acteurs disent souvent que les rôles comiques sont bien plus difficiles à interpréter que les rôles tragiques. C’est la même chose pour les scénarios de bande dessinée ?

Arleston

Le travail du scénariste et celui du comédien n’ont rien à voir ! En bande dessinée, c’est plutôt le dessinateur qui fait jouer les acteurs, c’est lui l’interprète. Et dans ce sens, je pense qu’il est moins difficile en effet de dessiner une scène sérieuse qu’une scène de comédie, qui demande un jeu plus subtil pour être réussie. En revanche, le travail du scénariste est compliqué dans les deux cas. Bien sûr, faire rire est une des choses les plus difficiles au monde, mais émouvoir n’est pas aisé non plus. Il faut trouver le bon équilibre des tensions pour ne pas tomber dans le mélo et garder le lecteur sur le qui-vive à chaque seconde.

Stéphane Dubois

Lors des Utopiales, vous avez expliqué, que vous dépassez souvent le format classique des 44 pages, et que vous aimez travailler sur des cycles de 8 albums.

Arleston

Oui, c’est un format dans lequel je me sens à l’aise. En fait, en quantité d’informations, 8 albums de BD correspondent à un roman de taille moyenne. Sangre est bien une histoire en huit parties, puisqu’il y a sept pirates écumeurs à retrouver, et leur complice ligat qui fait l’objet du premier tome. D’ailleurs, les titres sont annoncés dès le premier album : il s’agit à chaque fois du nom de l’individu que Sangre traque. Nous allons essayer de sortir un album par an, si tout va bien !

 

Stéphane Dubois,

Au fil des albums, divers mondes de l’univers que vous avez créé pour cette série seront abordés, quels sont le ou les messages, que vous souhaitez faire passer avec Sangre ?

Arleston

Je conclus la première histoire par : « la vengeance n’apaise pas vraiment, mais son absence ronge plus encore ». C’est un sujet difficile. Moralement, je suis opposé à la notion de vengeance. Je ne l’ai d’ailleurs jamais appliquée, à mon niveau, dans ma vie personnelle.

Mais je cherche à imaginer ce qui se passe dans le cerveau d’une victime d’évènements gravissimes, comment des réflexes viscéraux peuvent prendre le dessus, comment ce sentiment violent peut devenir ce qui va permettre sa survie mentale, et comment le personnage va devoir vivre avec les actes terribles qu’elle peut commettre. Il n’y a pas de message direct, juste l’exploration de sentiments complexes.

Ensuite, d’un point de vue narratif, je vais m’appuyer sur les diverses sociétés des divers mondes que j’ai imaginé pour que Sangre accomplisse sa vengeance, d’une façon ou d’une autre.

 

Stéphane Dubois,

Dans cette série, avez-vous mis  des indices, des jeux, des messages dans les planches ?

Arleston

Non, pas du tout. Les petits jeux s’intègrent bien dans le cadre d’une série d’humour, ici ils seraient déplacés.

 

Stéphane Dubois,

Cette saga vous a-t-elle donné envie d’écrire désormais des histoires plus sombres, plus ténébreuses ?

Arleston

Je suis en plein dedans, puisque je prépare en ce moment le second tome, mais ça n’influencera en rien des séries comme Lanfeust, les Trolls ou Ekhö, j’éprouve toujours autant de plaisir à écrire de la comédie.

 

Stéphane Dubois,

Parallèlement à SANGRE, avez-vous d’autres projets pour de nouvelles séries ?

Arleston

J’ai déjà beaucoup de séries en cours, et c’est beaucoup de travail ! Lanfeust, les Trolls, Ekhö, les Naufragés d’Ythaq, les Forêts d’Opale, Léo Loden, Chimère(s)1887, Sangre : si je tiens le rythme, ça représente déjà huit albums par an ! Sans compter que je viens de sortir un roman chez ActuSF, Le Souper des Maléfices, et que j’aimerais bien continuer... Alors bien sûr j’ai des idées, des envies, mais il va me falloir du temps pour les développer.

© Éditions Soleil, 2016 – Arleston, Floch
© Éditions Soleil, 2016 – Arleston, Floch
© Éditions Soleil, 2016 – Arleston, Floch
© Éditions Soleil, 2016 – Arleston, Floch
© Éditions Soleil, 2016 – Arleston, Floch

© Éditions Soleil, 2016 – Arleston, Floch

Voir les commentaires

<< < 10 20 21 22 23 24 25 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Archives

Hébergé par Overblog