Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 10 11 12 13 14 15 16 > >>

Articles avec #cinema -dvd

fantasia2012

 

Palmarès du jury Fantasia 2012

La 16e édition du Festival international de films Fantasia est terminée et déjà l’équipe se réjouit du franc succès de cette édition. Nos jurys ont terminé leur délibération sur notre programmation de cette année et sont heureux de vous dévoiler les vainqueurs :

Jury de la compétition longs métrages internationaux


Président : Gabriel Pelletier, avec la participation de Jay Baruchel, Sylvain Krief et Maggie Lee.

Prix Cheval Noir pour le meilleur film :

DOOMSDAY BOOK de Kim Jee-woon et Yim Pil-sung

Le film a impressionné le jury grâce à l'intelligence et l'originalité avec lesquelles il imagine un avenir rapproché au destin funeste imminent à travers une série de courts métrages, tout en faisant preuve d’une maîtrise remarquable dans tous les aspects artistiques de la production.

Meilleur réalisateur :

 Jason Banker, TOAD ROAD
Meilleur scénario :

Alberto Marini, SLEEP TIGHT
Meilleur acteur :

James Davidson, TOAD ROAD

Meilleure actrice :

Majiana Jankovic, BEAST


Mention spéciale :

AnnaLynne McCord, EXCISION

Avec sa performance audacieuse dans Excision, AnnaLynne McCord a créé quelque chose de beau et d’horrifiant, le tout criant de vérité. Sa prestation stupéfiante constitue un véritable tour de force et un cadeau pour le public.

Jury de la compétition premières œuvres

Président : Jorge Michel Grau,avec la participation de Michael Biehn, Travis Crawford, Anne Delseth, Jeff Deutchman et Sonya Kim.

Prix New Flesh pour la meilleure première œuvre :

CRAVE de Charles de Lauzirika

Cet impressionant premier film a séduit le jury par sa remarquable valeur de production. Sa narration efficace et ses intelligents dialogues intérieurs, imprégnés de la personnalité de son auteur, dessinent un portrait fascinant d'un parcours vers la folie.

Mention spéciale :

THE KING OF PIGS de Yeon Sang-ho

Le jury a voulu souligner cet impitoyable, difficile mais gratifiant regard sur l'intimidation et la violence, porteur d’un puissant message qui demeure malheureusement d'actualité dans toute culture.

Jury Animation


Président: Robert Morgan, avec la participation de Patrick Doyon et ÉrikGoulet

Prix Satoshi Kon pour l'excellence en animation :

THE KING OF PIGS de Yeon Sang-ho

Pour son récit choquant et lancinant, son scénario finement ciselé et son style visuel assuré, ponctué de visions hallucinatoires. Un unique et puissant regard sur l’enfer scolaire et ses effets dévastateurs sur la vie adulte.

Meilleur court métrage d’animation :

IT’S SUCH A BEAUTIFUL DAY de Don Hertzfeldt


Pour son mariage parfait entre la forme et le contenu - Un étonnant voyage qui emploie l’animation de manière créative pour explorer la mémoire, la mortalité et toutes ces petites craintes de la vie qui surgissent aux petites heures du matin lorsque l’on n’arrive pas à dormir.

Prix spécial pour l’excellence technique :

BYDLO de Patrick Bouchard

Jury de la compétition de courts métrages internationaux


Président : Samuel Archibald,avec la participation de Marc Walkow et Ant Timpson

Meilleur court métrage international :

VIDEOBOY de Stian Kristiansen


Touchant mais inquiétant récit de passage à l'âge adulte, magnifiquement filmé et jouissant d’une superbe distribution, qui rend hommage aux films d'horreur des années 80, époque qu’il recréé avec grande justesse.

Mention spéciale :

LEYENDA de Pau Teixidor


Un classique « conte de fée devenu réalité » qui pousse à l’extrême le réalisme et l’onirisme, superbement photographié et monté, et jouissant de performances impressionnantes de la part des jeunes actrices.

Voir les commentaires

fantasia2012

 

 

FANTASIA 2012 MONTREAL

Fantastique week-end du court métrage québécois 2012

Palmarès

C’est avec des sentiments de joie et de satisfation que s’est achevé hier le Fantastique week-end du court métrage québécois 2012. Les jurés ont récompensé treize courts métrages québécois.

L’événement dédié à la promotion du cinéma québécois a connu un lancement retentissant jeudi dernier avec la première de la version restaurée (ÉLÉPHANT) de DANS LE VENTRE DU DRAGON devant une salle comble survoltée qui a visionné le film en présence d’YVES SIMONEAU et de plusieurs des acteurs du film heureux de se retrouver et d’être aussi bien accueillis par le public.

Notons également une salle comble pour COLUMBARIUM de STEVE KERR mettant en vedette DAVID BOUTIN dans une performance hors du commun.

La projection des 100 courts québécois n’est pas en reste avec des salles bien remplies et animées. Un nouveau partenariat avec Kino montréal a porté fruit puisque le film SUPER EGOS d’HUGO MATTE a ravi les artisans du film ALTER EGOS (USA) et sera inclus sur le DVD et servira également de matériel promotionel. Les projections de courts métrages avant les longs ont également remporté beaucoup de succès auprès des festivaliers.

Pour les courts métrages québécois DIY (indépendants) :

Prix Spirafilm du meilleur film DIY :

Lilly de Olaf Svenson

Prix ARRQ de la meilleure mise en scène :

Notre Nature de Dominic Goyer

Prix SARTEC du meilleur scénario :

Mauser de Marc-André Girard

Prix de l’Union des artistes au meilleur acteur(trice)  :

 Maxime Morin dans Gräns

Prix VIDEOMTL de la meilleure direction photo :

 A Little Off the Top de Adam O’Brien

Prix coup de coeur du jury :

Combustion de Renaud Hallé

Pour les courts métrages québécois :

 

Meilleur film :

Alone With Mr Carter de Jean-Pierre Bergeron

Meilleur scénario :

Bonheur à tous de Loic Guyot

Meilleure direction photo :

Hope de Pedro Pires

Meilleur acteur :

 Martin Dubreuil dans Ce n’est rien

Meilleur actrice :

Élianne Préfontaine dans La ronde

Meilleure réalisation :

Yan Giroux pour Surveillant

Coup de coeur du jury/animation :

 Bydlo de Patrick Bouchard

 

 

Voir les commentaires

 

Entretien avec Pascal Chind

 

Bonjour Pascal Chind,


Tu es le réalisateur de « Coupé Court » (voir article sur notre site), tu peux nous dire pourquoi avoir décidé de le mettre gratuitement sur Dailymotion.


Je n’aime pas le dire, mais Coupé Court a terminé sa vie en festival et à la télévision. Une très belle vie ! C’est donc l’ultime étape de son exploitation. Cela ne veut bien sûr pas dire qu’il va disparaître ! Mais, s’il survit, il le fera par lui même, sans que moi ou mon producteur n’intervenions. C’est d’ailleurs à ce moment, qu’on peut rêver que le film devienne culte, et soit vu et revu, qu’il devienne un objet de curiosité auprès des générations de cinéphiles qui suivront.


« Coupé Court » a reçut 8 prix, dont le Méliès, d’Argent, cela a eu quelles influences sur tes projets ?

 

À vrai dire aucune influence directe. Je n’ai pas eu de producteur qui se soit précipité à ma porte pour me proposer la lune. L’impact le plus important est que la reconnaissance augmente considérablement la confiance en soi. Il est facile de tomber dans la paranoïa et se demander si on est vraiment à la hauteur des enjeux.

 

  

 

D’ailleurs, j’ai une petite anecdote savoureuse à propose du Méliès d’Argent. Ça faisait bien une décennie que je n’avais pas mis les pieds au cimetière du Père Lachaise, quand j’y suis entré, non pas pour m’y promener, mais pour prendre un raccourcit. Je ne portais aucune attention aux inscriptions sur les tombes, quand je suis tombé sur celle de Georges Méliès. J’ignorais qu’il avait été enterré là. Je m’y suis donc arrêté, et me suis laissé aller à rêver que je l’avais en face de moi. Je lui racontais ce que je faisais, et le bonheur que j’éprouvais à faire ce métier. J’y suis bien resté une demie heure. Je n’ai pas vu le temps passer. J’étais bien avec Georges.

 

Et bien croyez le ou non, au moment où j’ai posé le pied à l’extérieur du cimetière, j’ai reçu un coup de fil de l’Angleterre m’annonçant que mon film Coupé Court avait été sélectionné pour le Méliès d’Argent au festival International du film de Leeds… Et quelques semaines plus tard, je l’ai remporté ! Je tiens donc à remercier Georges, qui y est certainement pour quelque chose.

 

 

Tom cache cache bureauOn parle de projets de courts et longs métrages, ainsi que de série TV en ce qui te concerne, tu peu nous en dire plus.

 


Je ne cesse pas de développer des courts métrages. Ils sont le creuset des histoires « longues » auxquelles je travaille également. Je suis boulimique. Je développe toujours plusieurs histoires en même temps (longues ou courtes). Avec un de mes producteurs, on attend le retour d’un diffuseur à propos d’une série, qui raconte les tribulations d’un robot.

Je crois énormément à cette série. J’ai également entrepris le développement d’une série à partir de mon film « Coupé Court ». Ça fait longtemps que l’idée de trottais dans la tête. Cela m’a même emmené à développer un long métrage en collaboration avec l’auteur de bd François Schuiten. Mais, la proportion démesurée du projet pour la France et pour un premier film a eu raison de moi temporairement. J’ai mis le projet en attente, et me suis concentré sur la série. On retrouvera le héros de Coupé Court, Tom, ainsi que les autres protagonistes. Il y aura bien entendu de nouveaux personnages. On apprendra au cours de la série l’origine de la ville et l’histoire de ses habitants. La surprise sera de taille !


En SF/Fantasy toujours ?


Toujours, oui. Bien que je travaille actuellement sur une comédie plus classique (long métrage) avec la productrice Sophie Baudin, mon univers se situe généralement dans des univers proches de ceux de la SF, de l’uchronie et du fantastique.


En quoi ces genres te permettent-ils de t’exprimer plus complètement que d’autres ?


N’est-il pas plus simple d’avoir une autre vision sur le monde pour mieux le comprendre ? C’est d’ailleurs ce qui motive mon intérêt pour les personnages marginaux, atypiques, mis au banc de la société, ou simplement exclus par leur différence. Leur vision du monde m’intéresse. Quand on est bien inséré dans la société, et qu’on arrête de se poser des questions sur le monde dans lequel on vit, on devient des automates, on ne remet plus rien en question, on est des petits soldats de la pensée unique… L’un des mes acteurs fétiche, Christophe Fluder, est une personne de petite taille. J’ai depuis longtemps oublié ses un mètre vingt-trois. Mais, souvent j’essaie de me mettre à sa place et d’imaginer le monde à son niveau, avec tous ces « grands » qui l’enveloppent par leur présence, les difficultés à être comme tout le monde. Cette bataille, pour lui, est perpétuelle. Elle ne cessera jamais. Il se verra toujours différent des autres, c’est sa condition qui l’exige. Même s’il mène une vie agréable et qu’il est entouré d’amis fidèles. Il n’en demeure pas moins qu’il est différent. Il ne s’endormira jamais dans cette conformité et ce confort apparent, qui sont le lot des gens qui sont comme tout le monde. Et, cette différence le rend inestimable à mes yeux. Son regard est fondamental pour comprendre le monde et le questionner.


De nombreux films de cinéma ou de téléfilm, ainsi que des séries Tv de genre sortent, quels films et/ou séries récentes tu recommanderais a nos internautes en SF/Fantasy.

 

J’aime les films qui préservent le mystère et qui donnent la part belle aux personnages.

  

Mon palmarès se situe plutôt avant… pour en citer quelques-uns qui me passent par la tête : 2001 l’Odysée de l’espace de Stanley Kubrick, Bienvenue à Gattaca d’Andrew Niccol, Time Bandit, Brazil, Twelve Monkeys de Terry gilliam, Blade Runner et Alien de Ridley Scott, E.T. de Steven Spielberg…

 

En ce qui concerne les séries, il y en a beaucoup qui me plaisent : Game of thrones, Breaking Bad et pour les anciennes The Twilight Zone, la meilleure d’entre toutes, avec toutes les histoires écrites par le grand Richard Mattheson.


Merci de nous avoir accordé cet entretien.


Merci de mettre la lumière sur les courts métrages !

 

Voir les commentaires

 

Appel à films : la longue nuit avant l'apocalypse".

L'association Pour le Cinéma en partenariat avec AOA Production préparent la "Dernière longue nuit avant l'apocalypse" organisée dans le cadre de la 33ème édition du festival du film court de Villeurbanne, du 16 au 23 novembre 2012 au cinéma le Zola.


Au programme :
une sélection de plusieurs heures de courts métrages sur le thème de la fin du monde, des animations, ambiance et décoration toute la nuit avec petit déjeuner offert.

Nous invitons donc vidéastes et réalisateurs à rejoindre la sélection de films de la soirée et proposer leur vision de la fin de l'humanité au comité de sélection du festival.

 

Informations pour participer :


- Durée maximum : 20 minutes.


- Date de rendu : le 15 juillet au plus tard.


Pour transmettre vos films, deux solutions :


. DVD - Bureau des festivals, 37 rue Colin, 69100 Villeurbanne.


. Envoyer le lien de votre film par mail à direction.festivals@lezola.com en précisant l'objet "Appel à films : la longue nuit avant l'apocalypse".



Pour en savoir plus :


> Site du Festival du Film Court de Villeurbanne : www.festcourt-villeurbanne.com
> En partenariat avec AOA Production : www.aoa-prod.com

 

Voir les commentaires

 

Coupé court arrive sur Dailymotion !

LE COURT MÉTRAGE CULTE ACCESSIBLE GRATUITEMENT

 

lune

Coupé Court arrive sur Internet et c’est un événement ! Le film a connu un parcours incroyable : 350 diffusions télé (13ème Rue, CinéCinéma, Orange), 42 sélections internationales et 8 prix (dont le prestigieux Méliès d’Argent au Leeds International Film Festival). Coupé Court sera gratuit et accessible par tous pour une diffusion massive et gratuite en Français et en version sous-titrée en anglais.

 

DAILYMOTION

Le site a sélectionné Coupé Court dans le cadre de ses « Courts du soir », un programme mettant en avant le meilleur court métrage du moment. La production a donc décidé que c’était le bon moment pour lancer le film sur la toile et le rendre accessible gratuitement au plus grand nombre.

 

 

 

Synopsis

Pour Tom le grand amour n'est pas une affaire de taille. Mais pour Françoise, celle qu'il aime, ça pourrait le devenir... Si la jeune femme ne mesure pas les conséquences de ses actes, d'autres se chargeront d'ajuster ce petit différend.

 

GENERIQUE

Tom : Christophe Fluder

Ricky John : Chris Egloff

Françoise : Karen Alyx

Fritz (le fou) : Jean-Paul Bernard

Wang : Jean-François Lam

Ruth (serveuse) : Isabelle Sosolic

Scénario & Réalisation

Pascal Chind

Direction de la Photographie

Christophe Grelié

Co-Production

Freshline Production & Mikros Image

Direction Artistique

Aurélien Police

Son

Jean-Philippe Damblant

Montage son

Julien Bourdeau

Bruitage

François Lepeuple

Mixage son & Post-synchronisation

Christophe Vingtrinier

Assistant réalisateur

Jules-César Bréchet

Costumes

Alice Touvet

Cadre

Alain Baptizet

Scripte

Soisic Poences

Musique

Jean-François Binet & Jean-François Pauvros

Montage

Manuel De Sousa

Décors

Thomas Turpin

Effets spéciaux Superviseur (Mikros)

Bertrand Levallois

Effets spéciaux Matte Painting (Mikros)

Christophe Courgeau

Traduction sous-titres

Anna Brooke

Ayant droit

Fastprod

 

PRIX

MELIES D’ARGENT (LEEDS)!

Prix du Jury (Mons/Belgique)"

Grand Prix (CNG/Lyon)"

Prix Orange (TM/Tours)

Prix Titus Prod (TM/Tours)"

Prix du Public (OS/Paris)"

Prix Spécial du Jury (OSC/Bischheim)

Prix Spécial 19 Tout Court (19/Paris)

 

Voir les commentaires

 

Cannes 2012 : PHILIP KAUFMAN ,UNE LEÇON DE MISE EN SCÈNE

 

Philip-Kaufman

 

Réalisateur du célèbre L’Étoffe des héros ou de l’adaptation du roman de Milan Kundera, L’Insoutenable légèreté de l’être, Philip Kaufman est une grande figure du cinéma américain des années soixante à aujourd’hui.

 

Originaire de Chicago mais définitivement identifié à San Francisco où il vit depuis plus de 50 ans, il a mené une œuvre singulière entre cinéma indépendant et films de studio, «une œuvre polyvalente s’appuyant sur une grande richesse stylistique et philosophique», dit Annette Insdorf qui vient de lui consacrer un livre.

 

Scénariste (il est le co-auteur avec George Lucas de l’histoire originale des Aventuriers de l’Arche perdue) et réalisateur, Philip Kaufman répondra aux questions de Michel Ciment qui l’interrogera sur son travail, ses films et l’évolution du cinéma américain.

 

> La leçon de cinéma de Philip Kaufman a lieu le Vendredi 25 mai à 14h00 dans la salle Buñuel.

 

(Communiqué de presse du Festival de Cannes 2012)

 

Voir les commentaires

 

Cannes 2012 : NORMAN LLOYD UNE LEÇON D’HISTOIRE

 

NORMAN LLOYD

 

Acteur, producteur et réalisateur, mêlant théâtre (il est avec Orson Welles le co-fondateur du Mercury Theater) et cinéma (il est l’homme qui tombe de la statue de la liberté à la fin de Cinquième Colonne d’Alfred Hitchcock en 1942), Norman Lloyd est une personnalité extraordinaire, à laquelle l’âge (il a 97 ans) a donné une vision exceptionnelle sur l’histoire du cinéma américain.

 

« J’ai rencontré Norman lloyd pour la première fois en 1976, raconte le journaliste et écrivain Todd McCarthy, chez Jean Renoir à Los Angeles.

De l’avoir interviewé sur scène à deux reprises me permet de dire que son apparition suscitera un grand enthousiasme. Les festivaliers de Cannes seront ravis de l’avoir. A l’âge de 97 ans, il est toujours dans une forme éblouissante. »

 

> La rencontre avec Norman Lloyd a lieu le Jeudi 24 mai à 17h00 dans la salle Buñuel.

(Communiqué de presse du Festival de Cannes 2012)

 

Voir les commentaires

Prometheus –
Bande-Annonce Officielle Internationale VOSTF [HD]
 
Vous pensez quoi de cette Bande annonce du prequel de « Alien » qui viens d’être présenter au WonderCon de San Francisco (festival consacré aux comics et à la science-fiction) 2012.
Laissez vos commentaires et penser à vous inscrire aux les newsletters.  

Voir les commentaires

 

CINÉ-CONCERT METROPOLIS

Cinéma muet : l’événement Metropolis à l'Institut Lumière !

Sam. 21/01 à 16h15 - Vend. 03/02 à 21h15
Metropolis de Fritz Lang (1927)
Nouvelle version longue de ce chef-d’œuvre de l'histoire du cinéma !

  Metropolis

 Metropolis, chef-d’oeuvre de la période muette de Fritz Lang, fait l’objet de plusieurs actualités.

Tout d’abord, des scènes inédites, considérées jusqu’alors comme perdues, ont été retrouvées en 2008 en Argentine, restaurée par la fondation Murnau en Allemagne, et une nouvelle version du film, définitive, est désormais visible. Evénement relayé par mk2 qui ressort le film en salle.

Par ailleurs, Bernard Eisenschitz publie un ouvrage somme Fritz Lang au travail (Cahiers du Cinéma).

De son côté, la Cinémathèque française présente une somptueuse exposition sur la genèse, les moyens mis en oeuvre pour la réalisation du film.

Enfin, le groupe Actuel Remix de l’ARFI propose, en partenariat avec l’Institut Lumière, une création originale sur le film, à découvrir en exclusivité en live dans la salle du Hangar du Premier-Film.

 

En partenariat avec l'ARFI

(communiqué de presse)

 

 

Voir les commentaires

Melies

Voir les commentaires

<< < 10 11 12 13 14 15 16 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Archives

Hébergé par Overblog