Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 10 20 30 31 32 33 34 35 36 37 38 > >>

Articles avec #litterature

FOIRE DU LIVRE DE BRUXELLES

 

 

QUAND EDITION RIME AVEC REVOLUTION, C’EST L’ECHAPPEE NUMERIQUE !

 

Du 4 au 8 mars 2010, la Foire du Livre de Bruxelles fêtera son 40ème anniversaire. Ce sera l’occasion rêvée de jeter un regard sur cette aventure qui débuta en 1969 et de donner à penser l’avenir du livre.

 

Véritable plate-forme de promotion, la Foire fait écho aux enjeux auxquels est confronté le monde de l’édition. La Foire du Livre abordera le sujet qui attise toutes les conversations : le numérique !

Le mot est sur toutes les lèvres, à la une des journaux spécialisés ! La chaîne du Livre vit une véritable révolution. Source de nouvelles pratiques, de nouveaux objets, de nouveaux usages, le numérique redéfinit progressivement le circuit classique de la création et de la pensée. De l’auteur au lecteur, en passant par l’éditeur, le distributeur, le libraire et les bibliothécaires, le numérique et ses effets nous concernent tous.

 

L’expansion du numérique au cours de ces dernières années n’en reste pas moins une réalité largement méconnue et donne lieu aux réactions les plus diverses. Accueil triomphal de la part des plus confiants, indécision de ceux pour qui l’arrivée du numérique n’est pas pour tout de suite, fatalisme du côté de ceux pour qui le numérique annonce la fin d’un monde.

 

Accepter le numérique revient-il à signer la mort du livre, de ses métiers, de la lecture, du plaisir de la lecture, des idées ? Le numérique marque-t-il le passage d’une ère de la réflexion et des passions à celle du tout virtuel et du tout automatique ? En définitive, le numérique est-il déjà parmi nous ? Et si oui, à quelle échelle ?

 

La Foire du Livre de Bruxelles compte apporter des réponses à ces questions: Elle créera au cœur de la Foire du Livre un nouvel espace de rencontres, Le Labo, où se matérialisera tout ce qui se dématérialise dans l’édition. La Foire demeure en effet un pôle essentiel de rencontres, de découvertes et de débats. Une occasion annuelle unique de rencontrer en chair et en os les hommes et les femmes qui livrent leurs pensées, qui nourrissent notre savoir, notre imaginaire et nos loisirs.

Et ce rendez-vous-là n’a rien de virtuel !

 

Un moment à ne pas manquer pour étoffer notre bibliothèque, un rendez-vous privilégié avec le livre papier, cet objet aimé qui portera la trace laissée par la main de nos auteurs préférés au cours des nombreuses séances de dédicaces qui rythment ces cinq journées.

 

Une manifestation qui rassemble tous les domaines de l’édition, du roman à l’essai, du livre scientifique et scolaire à la BD, du livre de jeunesse au guide pratique, ou encore du livre d’art au recueil de poésie !

 

La Foire du livre en pratique :

Du jeudi 4 au lundi 8 mars inclus sur le site de Tour&Taxis.

Ouverture tous les jours à 10h.

Nocturnes jusqu’à 22h les jeudi 4 et vendredi 5 mars.

Voir les commentaires

Anne Robillard auteur des Chevaliers d’Emeraude,

fera une grande tournée de dédicaces dans toute la France et en Belgique !

 

 

Le 25 et 29 novembre 2009, Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil,

Le 27 novembre,  une journée de promotion en Belgique.

Le 2 décembre  - Présence exceptionnelle d’Anne Robillard pour une signature sur

Les Champs Elysées.











Voir les commentaires

Les Sombres Romantiques - Editions du Riez

Voir les commentaires

Dracula l’Immortel, par Dacre Stoker et Ian Bolt


 

 « Dracula l’Immortel (Editions Michel Lafon ) est ou se veut la suite du livre cultisme « Dracula » écrit par Bram Stoker, et publié a Londres en 1897, vient de sortir.

 

« Dracula l’Immortel » est en partie basé sur les notes que Bram Stoker avaient prises pour la rédaction de son ouvrage. Les  anachronismes, voulus par les auteurs de ce nouvel opus, permettent, pour l’un d’eux, de faire apparaître Bram Stoker dans cette suite, afin de lui rendre hommage.

 

L’autre anachronisme, plus gênant a mon sens est d’y mêler, Jack L’Eventreur et les meurtres de White Chapel à cette œuvre.

 

Mais être l’arrière-petit-neveu, suffit-il à avoir la prétention et la légitimité littéraire d’écrire cette suite, sans doute pas, dont l’idée est de Ian Bolt. Non bien sur, quel est la part de Ian Bolt imminent spécialiste des « deux  Dracula», celui de l’œuvre originelle et du voïvode Vlad III Basarab, surnommé Ţepeş (« l'Empaleur ») , l’on ne le saura sans doute jamais.

 

L’ouvrage est bien écrit, si l’on ne s’attarde pas sur les détails décrits ci-dessus, plongent vous dans l’œuvre, immergez vous-y, et vous en retirerez sans doute des frissons, mais aussi le plaisir qui vas avec.

 

 

La sortie simultané dans 45 pays, pour faire un buzz littéraire, laisse présager une suite littéraire ou plus sûrement (et nous le souhaitons) un film dans les 2 à 5 ans

 

On pari ???



 

 

Aux Internautes

 

Vous l’avez lut ?

Vous l’avez adoré ?

Vous avez une opinion plus nuancée ?

 

Dites le dans les Commentaires !!!

 

Inscrivez vous a la newsletters pour être tenus informer de nos mises a jours



 

Voir les commentaires

 

 

Katherine Quénot

John Bolton

 

L'Encyclopédie amoureuse des Vampires

 

 

 

22 x 29, 96 p.

ISBN : 9782-90529-364-8

Paru le 05/11/2009

25€

 

 

Cette Encyclopédie amoureuse des vampires proposée par la vampirologue Katherine Quénot, illustrée par les dessins gothique de John Bolton, est une frissonnante promenade dans le monde des vampires.

 

Une promenade à la fois ludique et savante, jalonnée de nombreuses références littéraires qui témoignent de la force du mythe.

 

Le livre ouvre sur le fameux baiser du vampire - étreinte d’Eros et de Thanatos - qui selon l’auteur sont les deux mamelles du vampirisme. Place est ensuite donnée à Lilith, démon femelle et vampire dont le mythe qui traverse de nombreuses traditions, remonte à plus de 4 000 ans. Lilith est l’ancêtre de toutes les femmes vampires particulièrement bien représentées dans la littérature du 18 ème siècle à nos jours.

 

Continuons notre promenade et nous aurons la surprise de découvrir que, de l’union d’une mère humaine et d’un père vampire, peut naître un "dhampire" qui, mû par la haine de son géniteur, se transformera en chasseur avisé de vampires…

 

Si au terme de votre lecture, la fascination l’emporte, vous apprendrez que la consultation du Livre secret d’Abramelin le Mage vous permettra peut-être de devenir vampire à votre tour.

 

Si au contraire, la répulsion vous anime, pratiquez le rituel anti-vampire présent dans le livre.

Voir les commentaires

 

Dialogue avec Pierre Bordage

 

A l’occasion du Village du Livre de la dernière Fête de l’Humanité nous avons dialogué avec Pierre Bordage, auteur de plus de 40 romans, mais également l’un de ces lecteurs fidèles.

 

Bonjour Pierre Bordage,

 

Commençons, si vous le voulez bien par un rapide survol de votre vie et de votre œuvre, tout d’abord pouvez vous nous dire comment vous avez connu la Science-fiction ?

 

P.B : C’est en suivant, à la Fac, un cours de littérature comparée, que j’ais découvert à l’age de 18 ans la Science-fiction et plus particulièrement avec « Les Chroniques Martiennes » de Ray Bradbury. C’est à cette période que je découvre également d’autres auteurs de SF : Kurstein ……

 

S.D : Vous attendez 12 ans pour commencer à écrire

 

P.B : oui, en 1985 que je commence à véritablement écrire, mais avant cette date, j’avais pris des notes, coucher quelques idées sur le papier, et je publie en 1993, à quelques mois d’intervalle mes 2 premiers romans : « Les Guerriers des Ombres » ( Editions Atalante) et   le début du «  Cycle de Rohel le Conquerant » (Editions du Diable Vauvert).

 

S.D : Quelle  était la place de la SF a vos début en France ?

 

P.B : J’ais eu la chance que cela soit la période de renouveau de genre en France, il sortait d’une période  peu faste en publication, c’est un genre qui connaît des cycles, depuis 2004 /2005, nous sommes de nouveau dans le creux de  la vague

 

S.D : (Durant notre entretien plusieurs lecteurs, vinrent ce faire dédicacer des ouvrages de Pierre Bordage, avec l’aimable accord de ce dernier je posait une question a l’un d’eux  Jacques* nom d’emprunt )

 

SD : qu’est qui es différent dans son œuvre, ce qui vous plait et pourquoi ?

 

Jacques : Tout d’abord ses efforts  pour garder des effets réels, qui évite aux lecteurs de totalement décroché. Ensuite l’imbrication dans ces romans de nouvelles avec la multiplication des points de vues, et le fait que ces principaux personnages, ne sont pas forcement des héros a qui tout réussi, mais au contraire, ils les malmènes, voir les faits disparaître, mais aussi l’humanité dont il fait preuve

 

S.D. Quand pensez vous Pierre Bordage de cette analyse de votre œuvre ?

 

P.B :  Oui, c’est tout à fait ça, mes livres  sot composé de plusieurs nouvelles, chacune abordant un point de vue différents de l’histoire, suivant le personnage en question. Je me considère effectivement comme un écrivain humaniste

 

S.D : Parler nous maintenant de votre dernier roman parut , comment le définiriez vous ?

 

P.B : « Feu de Dieu » est un road-movie apocalyptique, avec une partie ce déroulant dans un huis clos , le personnage principal essaie dans un voyage initiatique de rejoindre sa famille, l’action ce situe dans une France, victime d’une ére glaciale.

 

 

S.D : Et le prochain ?

 

P.B : Le prochain sortira fin 2009, il s’agira du tome 3 de «  La Fraternité du Panca » prévue en 5 volumes.

 

S.D : Vous avez participer a un concept novateur de BD-Vidéos sous forme de feuilleton (voir a la fin de l’article le « teaser » )

 

P.B : Oui la société qui a eu l’idée de ce concept ma contactez pour que j’écrive le scénarii , j’avais déjà ecrit un roman feuilleton pour la maison d’édition Librio. 

 

SD : Vous avez aussi co-écrit 2 scénario de film comment etes vous arrivez au cinéma ? e( voir les extraits plus bas de ces 2 films )

 

P.B : c’est Marc Caro, qui connaissant mon œuvre ma contactez l’écriture est différente bien sur d’un roman, mais cela reste une forme d’écriture, par contre je ne suis pas attiré par la réalisation qui es une autre forme d’expressions

 

Merci de ce dialogue Pierre Bordage, et merci à Jacques* de bien avoir aussi voulut dialoguer avec nous.

 

Jacques* nom d’emprunt

 

Eden Log (2007) de Franck Vestiel

Dante 01 ( 2008) de Marc Caro

Voir les commentaires

FETE DE L HUMANITE 2009 ( Village du Livre)

 

Notre Cyber-Journaliste serat présent a la Fête de l’Humanité

Si les Auteurs, ou Editeurs de livres de SF ou de fantastique qui  désirent le rencontrer dans  ce cadre, pour un reportage vidéo, qu’il nous contact, via le formulaire de contact en bas de page.

 

 

Voir les commentaires

Depuis 1980, le prix Rosny Aîné récompense des œuvres de science-fiction (romans et nouvelles parues en langue française sur support papier au cours de l'année civile précédente.


Les résultats de l'édition 2009 ont été annoncés durant la 36e Convention nationale française de science-fiction qui s'est tenue tiendra à Bellaing du 20 au 23 août 2009.


L’année prochaine elle ce dérouleras à Grenoble ( Isère)

 

Romans :
Xavier Mauméjan : Lilliputia (Calmann-Lévy)

Nouvelles :
Jeanne-A Debats : La vieille anglaise et le continent (Griffe D’encre)

Voir les commentaires

 

(Source : site officiel du Prix Jacques-Brossard 2009)

 

Frédérick Durand, lauréat du prix Jacques-Brossard 2009

 

Montréal, 7 août 2009. Le prix Jacques-Brossard est décerné cette année à Frédérick Durand pour son recueil de nouvelles fantastiques À l’intention des ombres (Éditions Vents d’Ouest) et son roman fantastique La Nuit soupire quand elle arrête (La Veuve noire). La remise du prix a eu lieu dans le cadre de la convention mondiale de science-ficion, ANTICIPATION 2009, qui se tient présentement à Montréal. Le lauréat reçoit une bourse de 2 500 $ provenant de différents dons recueillis par la corporation Passeport pour l’imaginaire qui gère le prix Jacques-Brossard.Le jury a motivé son choix en soulignant d’entrée de jeu la voix personnelle, le style particulier de Frédérick Durand. Son recueil de nouvelles À l’intention des ombres présente un large éventail des atmosphères créées par l’auteur et des univers qu’il explore. Qu’il décrive des situations banales tirées de la vie quotidienne qui basculent soudainement dans le fantastique ou qu’il dépeigne sommairement un décor qui installe d’emblée un climat d’étrangeté ou une ambiance surréaliste, Durand réussit immanquablement à distiller un malaise. Son esthétique l’apparente à des auteurs européens comme Thomas Owens, Marcel Béalu et Jean Rollin. Le format de ses nouvelles, des textes de quelques pages seulement qui nécessitent une grande maîtrise de la narration, le rattache également à cette famille littéraire.

 

Si son recueil, de façon prévisible, offre une variété de genres, il en est de même de son roman La Nuit soupire quand elle s’arrête qui fusionne plusieurs courants littéraires – surréalisme, gothique, onirisme – qui emportent le récit dans un flot irrésistible charriant sa part de perversion et de sadisme.

 

Détenteur d’un doctorat en littérature de l’Université du Québec à Trois-Rivières, professeur au niveau collégial et musicien, Frédérick Durand a publié onze romans et un recueil de nouvelles depuis 1997, améliorant sans cesse son art de la narration et affinant son style. À l’intention des ombres lui a valu en 2008 le Prix de littérature–Librairie Clément-Morin.

 

Trois finalistes parmi une soixantaine d’auteurs en lice au départ se disputaient le titre de la meilleure production québécoise de l’année 2008 en science-fiction et en fantastique. Outre Frédérick Durand, les deux autres aspirants étaient Éric Gauthier pour son roman fantastique Une fêlure au flanc du monde (Éditions Alire) et Daniel Sernine pour son roman de science-fiction Les Écueils du temps (Éditions Alire).

 

Le jury du prix Jacques-Brossard 2009 était composé de Joël Champetier, rédacteur en chef de Solaris, écrivain et scénariste, de Martin Hébert, professeur d’anthropologie à l’Université Laval et écrivain de science-fiction, de Mathieu Fontaine, cinéaste, de Françoise Cadieux, représentante des lecteurs des genres de l’imaginaire, et de Jonathan Reynolds, auteur et éditeur pour Les Six Brumes

 

http://aveugle.wordpress.com/2009/08/10/un-prix-bien-merite/

Voir les commentaires

 Philippe Ward directeur de la « Collection Noire » aux Editions Rivière Blanche,
répond a nos questions

 

 

Présentation :

Auteur, collectionneur, passionné de littérature fantastique, il a publié à ce jour 3 romans  et dont l’un des auteurs de prédilection est  H.P. Lovecraft. Philippe Ward, auquel il a consacré une monumentale biographie, est également le directeur de la collection « noire » au Editions Rivière Blanche, il a bien voulut accorder aux lecteurs de notre blog cet entretien.

 

*****

Bonjour,

Avant de parler du dernier ouvrage parut dans la « collection Noire » que vous diriger, empruntons la machine a remonter le temps de Ferbert George WELLS, et retournons a celui de notre jeunesse...


Vous avez inaugurer votre « collection Noire » en republiant l’intégrale de la sage d’André Caroff « Madame Atomos », pourquoi avoir  choisi cette série d’ouvrage ?

Hop nous prenons la machine. Nous avons publié Mme Atomos pour des raisons personnelles et professionnelles. Personnelles, cela reste pour moi une des meilleures séries du roman populaire français. Une série qui a pris quelques rides mais pas trop. Mme Atomos reste un des personnages les plus marquant dans la galerie des vilains. Et puis vouloir détruire les USA, c’est toujours d’actualité. Professionnellement, cette série n’avait jamais été rééditée, alors nous avons voulu la republier intégralement avec le 18° volume Mme cosmos et dans chaque ouvrage nous avons ajouté des bonus, comme dans les DVD. Articles, biographie de Caroff, nouvelles d’autres auteurs. Et surtout des couvertures inédites. Au final cela donne 6 volumes de belle facture pour tous les amoureux du genre. Et puis après mme Atomos, nous publions l’énigmatique Panthéra, du non moins énigmatique auteur PA ORLOFF.

 


Pour Rivière Blanche Mme Atomos a inauguré la collection noire qui est réservée à la littérature fantastique.

 

 

Et cette réédition a permis à André Caroff de retrouver les joies de l’écriture et de nous avoir donné 5 romans et peut-être un 6e.

Cela défini t’il votre ligne éditoriale pour l’ensemble de votre collection ?

 

 

Oui, Mme Atomos c’est la littérature populaire au sens noble du terme. C’est notre but avec rivière Blanche. Aussi bien dans la collection blanche que les 2 autres Noires et bleues. Des livres que l’on prend plaisir à lire, certains parlent de littérature de quai de gare. Des livres qu’ont lit dans le train et qu’on oublie en descendant. Mais c’est cela aussi le plaisir de lire. Même si je cherche aussi à diversifier les textes. Dans la collection blanche il y a du space-opéra, du post-apocalypse, de la Hard-science, tous les genres de la SF et aussi tous les auteurs, des grands anciens au petits nouveaux qui deviendront les futurs grands de la SF française. Car c’est aussi cela ma politique éditoriale, donner la chance à de jeunes auteurs.

Dans les années 70, la série «  Madame Atomos » a été adapter dans une revue de BD d’anticipation « ATOMOS » quel est votre point de vue sur cette adaptation ?

Là je suis mal placé pour vous répondre, pour une raison simple, je n’ai jamais été un vrai amateur de BD, de toutes les BD, à part Tintin, Gaston, Astérix, je suis assez inculte dans ce domaine. Ce qui fait que je n’ai pas lu à l’époque les BD de Mme Atomos, j’en ai relu récemment et je n’accroche pas, mais là c’est très personnel, je ne suis pas BD, en tous les cas il s‘agit d’une fidèle adaptation des Mme Atomos.



 

Revenons au temps présent : Le 14eme volume de votre collection est  A l'ombre d'Halloween de Joseph Ouaknine pouvez vous présenter cette auteur et son œuvre a nos lecteurs internautes. Il es né je crois à Rabat (Maroc)  en février 1957 ?

 

Je pense que ce serait à l’auteur de se présenter. Pour moi Joseph Ouaknine fait partie de ces auteurs qui sont aussi à l’aise dans le fantastique comme le prouve son roman a l’ombre d’Halloween, que dans le polar. Et il écrit dans son élément avec des textes longs ou avec des textes courts. C’est pour cela que dans a l’ombre d’Halloween, nous avons rajouté des nouvelles.

 

Le présent de la R.B c’est un roman fantastique de votre serviteur 16 rue du repos, c’est 2 romans d’un grand ancien : Daniel Piret. Et pour le dernier trimestre, une roman de Fantasy historique de Nicolas Cluzeau, un grand roman de SF de Gil Prou et Oksana, une anthologie : l’épopée de Cal de Ter, un roman JM Archaimbault, et pour décembre un roman inédit de Kurt Steiner (André Ruellan) avec la réédition de 3 de ses romans Angoisse jamais réédité dans la collection noire. Et si tout va bien, un recueil de nouvelles d’un auteur cubain YOSS.

 

Et je travaille au programme 2010

 

 

Adaptation en  BD de Mme Atomos

Merci pour nous avoir accorder cet entretien, nos fidèles internautes, trouverons en page « liens » celui de Rivière Blanche






Adaptation de Madame Atomos en BD



Dernières parutions dans la "Collection Noire"  

Voir les commentaires

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Archives

Hébergé par Overblog