Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 10 20 30 31 32 33 34 35 36 37 > >>

Articles avec #litterature

jacques goimard

 

Décès de Jacques Goimard (1934-2012)

 

Anthologiste (Le Livre d’Or de la Science-Fiction…), essayiste, directeur de collection chez Pocket

 

Jacques Goimard, né en 1934, fut longtemps l’un des acteurs les plus actifs et passionnés du milieu des littératures de l’Imaginaire, soutenant notamment la parution de plus de 800 romans de SF et de Fantasy.

 

Le décès a été  annoncé par Stéphane Marsan des éditions Bragelonne.

 

Il participe en 1995 à la création des éditions Mnémos, avec Frédéric Weil, au sein de l'éditeur de jeux de rôles Multisim. Il quitte Multisim en janvier 2000 pour fonder Bragelonne, une maison d'édition de fantasy et de science-fiction, aux côtés d'Alain Névant.

 

 Stéphane Marsan a participé à la renaissance d'une fantasy française en publiant les premiers textes d'auteurs comme Mathieu Gaborit, Fabrice Colin, David Calvo, Laurent Kloetzer ou Pierre Grimbert.

 

 Il est l'auteur de romans parus aux éditions Mnémos et basés sur l'univers du jeu de rôle Guildes, c'est-à-dire la trilogie des Carnets de la constellation, soit L'Épreuve de l'Astramance, La Cathédrale des cimes et Les Miroirs de Cosme, et une seconde trilogie, La Légende de Shamir, comptant L'Or de nébuleuse, Le Château de Nocte et L'Empire des naufrageurs.

 

 

Voir les commentaires

 

 

sympathies-for-the-devil-copie-1.jpg

 

Sympathies for the devil par Thomas Day Folio SF

 

Publier en 2004 aux éditions du Bélial, a version de la collection FOLIO SF, a été profondément revu par l’auteur, un texte ayant été remplacé par deux nouveaux. Les autres ayant été plus ou moins grandement remaniés. Ce n’est donc pas une simple réédition, mais sous le même titre générique une nouvelle anthologie.

 

Auteur d’une cinquantaine de nouvelles et d’une dizaine de romans, Thomas Day (né le 3 décembre 1971 à Paris) certain ayant reçu des prix prestigieux :

 

·         « La Voix du Sabre » Prix Julia Verlanger 2003

 

·         « Le Trône d’Ébène » Prix Imaginales 2008

 

Site de l’Editeur :

 

http://www.folio-lesite.fr/foliosf

 

Bibliographie de Thomas Day

 

Cycle La Voie du sabre:

1.      La Voie du sabre, Gallimard, coll. « Folio SF », 2002

Prix Julia-Verlanger 2003

2.      L'homme qui voulait tuer l'Empereur, Le Bélial', revue Bifrost n°32, 2003 / Réédition Gallimard, coll. « Folio SF », 2005

        Sympathies for the Devil, Le Bélial, 2000, recueil de nouvelles / Réédition Gallimard, coll. « Folio SF », 2012

        Les Cinq Derniers Contrats de Daemone Eraser, Le Bélial, 2001

        Rêves de guerre, Mnémos, 2001

        L'École des assassins, Le Bélial, 2002 Co-écrit avec Ugo Bellagamba.

        Nous rêvions d'Amérique, Baleine, 2002

        Stairways to hell, Le Bélial, 2002, recueil de nouvelles

        Resident Evil, Denoël, coll. « Lunes d'encre », 2002, novellisation du film homonyme

        L'Instinct de l'équarisseur, Mnémos, 2002

mettant en scène Sherlock Holmes

        Le Double Corps du roi, 2003

Co-écrit avec Ugo Bellagamba.

        La Cité des crânes, Le Bélial, 2005

        Le Trône d’ébène, Le Bélial, 2007

Prix Imaginales 2008, catégorie roman francophone, mettant en scène Chaka Zulu

        L'Automate de Nuremberg, Gallimard, coll. « Folio 2€ », 2008

        This is not America, ActuSF, 2009 [1]

        La Maison aux fenêtres de papier, Gallimard, coll. « Folio SF », 2009

        Du sel sous les paupières, Gallimard, coll. « Folio SF », 2012

Nouvelles

Le Dragon des brumes, nouvelle publiée dans le recueil Fantasy, 1998

 

Voir les commentaires


grain de riz
 
Entretien avec :
Marlene Laffarge pour son roman « Le Grain de Riz »
Stéphane Dubois : Votre Roman « Grain de riz », traite de la communication spirituelle, dont vous dites dans votre préface affectionnée ce thème.D’où vous vient ce gout ?
Marlène Laffarge :j'ai toujours été attirée par ce qu'on peut ressentir sans forcément le voir, sans pour autant chercher à expliquer pourquoi cette attirance.
 
·         Qu’elle est votre conception de la communication spirituelle !
·         - je crois que l'esprit occupe notre corps en visiteur, et qu'il ne disparaît pas avec lui à notre mort. Il quitte alors son enveloppe d'emprunt pour aller en chercher une autre. Partant de l'idée qu'il peut s'en détacher, je crois aussi qu'il est capable de le faire à tout moment, pour communiquer avec d'autres (pendant les rêves), ou tout en restant dans le corps qu'il habite se mettre en phase avec un autre (c'est la transmission de pensée).
 
Votre livre est fortement dialogué, on peu parler d’une écriture cinématographique, quelles influences cinématographie et littéraires, pensez vous avoir eu pour votre roman.
Je n'ai pas le sentiment d'avoir été influencée par une œuvre cinématographique, ni par un roman. Ceci dit c'est un thème très affectionné par cinéastes et romanciers, et on m'a déjà dit que « le grain de riz » ferait une belle adaptation à l'écran.
 
Vous avez des origines asiatiques ont’ elles, et comment, jouer un rôle dans l’écriture de votre livre.
Mes origines n'ont pas eu de rôle dans l'écriture de mon livre ; pas de prime abord en tout cas. C'est à cause du titre que vous posez cette question? l’idée de nommer mon roman « Le grain de riz » m’est venue lorsque ma fille ainée m’a offert en cadeau un grain riz enfermé dans une pastille plastifiée sur lequel était écrit : « Je t’aime maman ». Ce cadeau m’a suivie comme un porte-bonheur tout au long de l’écriture du roman, c'est ce qui m’a donné l’idée de l’inclure comme un symbole dans le livre. Et c'est vrai qu'à ce moment-là, il m'a semblé très bien choisi parce qu'il me permettait en même temps de faire un clin d’œil à mes origines asiatiques.
Vous avez publié également « La requête d'un Ange » aux Éditions Sokrys, une histoire plus fantastique que le premier, pouvez-vous nous en parler.
« La requête d'un Ange » est l'histoire d'une petite fille qui rencontre un esprit, de qui elle a peur pour commencer, mais avec lequel elle va progressivement sympathiser. Tout au long du roman, le rôle de l'enfant sera de comprendre pourquoi cet esprit est là et semble avoir besoin d'aide, et une formidable amitié va se tisser entre eux.
Comme pour le grain de riz, nous restons dans ce domaine paranormal que j'affectionne.
 Comment définissez-vous le genre vos ouvrages : fantastique, merveilleux…
Je qualifierais ces deux romans d'ésotériques.
Après « La requête d'un Ange » aux Éditions Sokrys, avez-vous d’autres projets d’écritures, Toujours dans un genre de la littérature de l’imaginaire ?  (voir bande annonce en fin d’article)
Oui, j'ai deux projets en cours : l'un est encore du domaine imaginaire, puisqu'il s'agit de la suite du grain de riz ; voilà deux ans que je l'ai commencé. L'autre est par contre totalement à l'inverse, car j'y traite d'un phénomène tout à fait contemporain et absolument terre à terre : il s'agit de l'histoire basée sur un fait réel d'une femme trompée par son mari.
J'aimerais également répondre à une question que ceux qui ont lu « Le grain de riz » et qui ne me connaissent pas me posent très souvent : Y-a-t-il une part de vécu dans ce que vous racontez dans le grain de riz ? (En effet on m'a très souvent dit que certains passages étaient décrits avec tellement de netteté qu'on dirait qu'ils sont vrais)
Ma réponse: Non, il n'y a aucune part de vécu, et je n'ai pas non plus de proches qui sont restés longtemps dans le coma. Simplement c'est quelque chose qui peut arriver à n'importe qui n'importe quand, pour une durée plus ou moins longue ; et je me dis que pendant que ces personnes sont dans cet état, elles vivent forcément quelque chose dans la mesure où elles ne sont pas mortes ; leur esprit n'est pas mort. J'ai donc voulu imaginer ce que ces esprits peuvent vivre, et partager entre eux - ce qui peut-être d'ailleurs une réalité - on ne peut pas le savoir.
Voilà Stéphane ; j'ai été ravie de répondre à cet entretien, j'espère que mes réponses n’en sont pas trop longues.
À bientôt, bien à vous.
Merci pour cet entretien
LA REQUETE D'UN ANGE (bande annonce)

 

Son site

http://marlaff.e-monsite.com/

Son blog

http://marlenelaffarge.over-blog.com/

Voir les commentaires

 

À la poursuite de Dracula

 

4-Targoviste-Statue-de-Vlad-Tepes-2

 

 

Nous vous communiquons une partie des informations sur un projet que nous avons décidé de soutenir, son originalité, la qualité des personnes qui en son à la base, nous poussent à vous le recommander, vous trouverez toutes informations en suivant le lien ci dessous.

 

Notre projet

 

« À la poursuite de Dracula » est un projet littéraire et photographique. Basé sur un voyage à la poursuite du célèbre vampire, de recherches et d’investigations en Roumanie et en Angleterre, le projet a pour objectif de proposer un livre/récit de voyage illustré, une exposition photographique et une série de conférences centrée autour du personnage de Dracula.

 

 

Présentation détaillée du projet

 

« À la poursuite de Dracula » est le troisième volet d’une série de récits de voyages illustrés, expositions et conférences reposant sur le même concept : allier la découverte d’un personnage de littérature populaire à celle d’un territoire réel.

 

En 2008, nous avons effectué un voyage au Texas, autour du personnage de Conan de Robert Ervin Howard, qui donna lieu à un premier livre illustré : « Conan le Texan » (2008 - Les Moutons électriques éditeurs).

 

En 2009, nous sommes partis au Gabon pour y rechercher cette fois le personnage de Tarzan en nous basant sur les livres d’Edgar Rice Burroughs. Ce périple se concrétisa sous la forme d’un blog en partenariat avec Libération.fr et d’un nouveau livre : «Sur la piste de Tarzan» (2010 - Les Moutons électriques éditeurs).

 

Finalement, en mars 2012, nous sommes partis en Roumanie et en Angleterre à la poursuite de Dracula.

 

Comme pour nos précédents « voyages imaginaires », nous prévoyons de publier un livre retraçant notre périple chez les Moutons électriques éditeurs (en fin d’année 2012). « À la poursuite de Dracula » sera un livre étonnant, à la fois carnet de voyage et art-book photographique, 80 pages couleurs illustrées d’une soixantaine de photographies, couverture dure et jaquette couleur, mis en page par Sébastien Hayez.

 

De plus, en lien avec ce voyage, nous souhaitons proposer à un public d’amateurs et/ou de scolaires une exposition de 20 photographies couleurs grand format et une série de rencontres dont l’objectif sera de faire découvrir à la fois l’histoire et la géographie des lieux que nous avons traversé (la Roumanie de Vlad Tépes, l’Angleterre victorienne), Dracula (l’un des premiers personnages emblématiques de la littérature populaire), son auteur (Bram Stoker), et de partager nos expériences en proposant une passerelle entre l’imaginaire et la réalité. Cette exposition à la croisée des mondes remettra en lumière un personnage légendaire dont les aventures déclinées dans de nombreux livres, films et bandes dessinées, ont effrayé et passionné des générations d’enfants et d’adultes.

 

 

Pour soutenir ce projet et

avoir toutes les informations utile suivez ce lien :

 

 http://www.kisskissbankbank.com/a-la-poursuite-de-dracula

 

 

 

 

Voir les commentaires

 

L’Enigme du Rorkal de Piet Legay

rorkal

Piet Legay, publie un nouveau roman aux Editions Rivière Blanche (Anticipation-Fiction), « L’Enigme du Rorkal » (ne cherchez pas le « rorkal » un problème de titre serait survenu, il aurait du être celui du tome 2).

Le ptich est simple, un américain riche, les mercenaires qu’il emploie et une métisse dont on sait peu de chose, se retrouvent projetés dans une galaxie, qui déplairait fortement a Superman, puisque il y brille un soleil rouge. Ils devront combattre avec tout leur savoir militaire pour espérer continuer à vivre, avant même d’espérer revenir dans notre monde.

Les situations qu’ils vivront le sont moins et se dévoile déjà dans ce premier tome, et devraient encore être développé dans le tome suivant. 

Comme toujours pensez a laissez vos commentaires et si ce n’es pas déjà fait a vos inscrire aux newsletters 

 

Pseudonyme :
Piet Legay, de son vrai nom Baudouin Chailley, Piet Legay, Guy Lespig, Baldwin Wolf, Igor Ivanov, Guy Jacquelin, B. Hilley, Pat Marcy, Pseudo collectif : , H. B. Treilley son premier roman (écrit en collaboration avec Henri Tremesaigues), Pierre Lucas  

Bibliographie SF/ FANTASTIQUE

•Démonia, planète maudite (1977) Fleuve Noir, Anticipation (III)  n° 771, 1977.

•Le sursis d'Hypnos (1977) Fleuve Noir, Anticipation (IV)  n° 795, 1977.

•Les passagers du temps (1978)  Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 894, 1978.

•Les pétrifiés d'Altaïr (1978) Fleuve Noir, Anticipation (IV)  n° 859, 1978.

•Les sphères de l'oubli (1978) Fleuve Noir, Anticipation (IV)  n° 829, 1978.

•Véga IV (1978) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 881, 1978.

•L'exilé de l'infini (1979) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 911, 1979.

•Projet Phoenix (1979)  Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 921, 1979.

•L'ultime test (1980) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1025, 1980.

•Le défi génétique (1980) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1011, 1980.

•Le maître des cerveaux (1980) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 961, 1980.

•Transfert psi (1980) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 975, 1980.

•Au nom de l'espèce (1981) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1112, 1981.

•Echecs aux Ro'has (1981) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1068, 1981.

•L'étrange maléfice (1981) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1039, 1981.

•Le mystère Varga (1981)  Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1061, 1981.

•Obsession temporelle (1981)  Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1048, 1981.

•Elle s'appelait Loan (1982) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1168, 1982.

•Hypothèse "Gamma" (1982)  Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1138, 1982.

•Un monde si noir (1982) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1150, 1982.

•Une peau si... bleue ! (1982) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1179, 1982.

•Anticorps 107 (1983) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1212, 1983.

•Ce coeur dans la glace... (1983) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1223, 1983.

•Dimension quatre ! (La loi du temps) (1983) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1241, 1983.

•Perpetuum... (1983) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1196, 1983.

•Génération Satan (1984)  Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1277, 1984.

•L'autre race... (1984) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1295, 1984.

•Les décervelés (1984) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1335, 1984.

•Psy-connection (1984) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1306, 1984.

•Viol génétique [La trace du Sirénien] (1985)  Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1373, 1985.

•Ultime solution... (1986) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1508, 1986.

•Mortel contact [Les dossiers maudits - 1] (1987) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1520, 1987.

•Les portes de l'enfer [Les dossiers maudits - 2] (1987) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1539, 1987.

•Le dernier témoin [Les dossiers maudits - 3] (1987) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1558, 1987.

•Cette vérité qui tue [Les dossiers maudits - 4] (1987) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1579, 1987.

•Aqualud ! (1988) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1606, 1988.

•Survival [Les dossiers maudits - 5] (1988) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1625, 1988.

•L'enfer des Homosiniens [Les dossiers maudits - 6] (1988) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1648, 1988.

•Dernière chance : humanité (1989) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1665, 1989.

•Shandoah ! (1989) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1689, 1989.

•Génésis II [Les dossiers maudits - 7] (1989) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1679, 1989.

•Egrégore [Les dossiers maudits - 8] (1989) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1700, 1989.

•Le rire du clone [Les dossiers maudits - 9] (1989) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1715, 1989.

•O'Gamesh prince des ténèbres (1990) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1726, 1990.

•Vous avez dit "Humains" ! [Les dossiers maudits - 10] (1990) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1744, 1990.

•Emergency [Les dossiers maudits - 11] (1990) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1756, 1990.

•Le profanateur [Les dossiers maudits - 12] (1990) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1774, 1990.

•Le temps de l'effroi [Chronos - 1] (1991) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1799, 1991.

•Le temps des lumières [Chronos - 2] (1991) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1814, 1991.

•Le temps des révélations [Chronos - 3] (1991) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1826, 1991.

•L'énigme du Squalus (1992) Fleuve Noir, Anticipation (IV) n° 1860, 1992.

•La mandragore (1992) Fleuve Noir, Anticipation n° 1888, 1992.

•Révélations interdites (1992) Fleuve Noir, Anticipation n° 1876, 1992.

•Rawâhlpurgis (1993) Fleuve Noir, Anticipation n° 1914, 1993.

•Shaan ! (1994) Fleuve Noir, Anticipation n° 1950, 1994.

•Ultime Frontière (2006)  Black Coat Press, Rivière Blanche, Coll. Blanche n° 2023, 2006.

•Radiations (2007) Black Coat Press, Rivière Blanche, Coll. Blanche n° 2031, 2007.

•Enigma (2009) Black Coat Press, Rivière Blanche, Coll. Blanche n° 2056, 2009.

•Le silence des abysses (2010) Black Coat Press, Rivière Blanche, Coll. Blanche n° 2069, 2010.

•La loi de la horde (2011) Black Coat Press, Rivière Blanche, Coll. Noire n° 31, 2011.

•L'énigme du Rorkal (2012) Black Coat Press, Rivière Blanche, Coll. Blanche n° 2091, 2012.

 

Voir les commentaires

L’homme volcan de Mathias Malzieu
Dessins de Frédéric Perrin, musique de Dionysos
Flammarion et Actialuna co-éditent leur première production adulte numérique, écrite par Mathias Malzieu, accompagnée d’une série de peintures animées interactives de Frédéric Perrin, et sur une musique originale signée Dionysos.
L’Homme Volcan est un récit tendre et mélancolique d’une jeune fille qui vit les retrouvailles d’avec son petit frère, mort quelques temps plus tôt en tombant dans un volcan, et qui revient la visiter sous la forme d’un fantôme incandescent.
Mathias Malzieu, chanteur survolté du groupe de rock français Dionysos, mène de front une carrière musicale et littéraire. Il est l’auteur de « Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi » (Flammarion, 2005) et de « La Mécanique du cœur » (Flammarion, 2007), énorme succès critique et populaire, en cours de publication dans 22 pays et d’adaptation au cinéma.
Métamorphose en bord de ciel, son dernier livre, est paru chez Flammarion en mars 2011.
Disponible en version française, anglaise, espagnole et japonaise, L’Homme Volcan sera mondialement disponible en téléchargement sur l’AppStore vers la mi-Décembre, puis par la suite sur d’autres supports, papier et numérique.
Communiqué de Presse
 

Voir les commentaires

James Perry par Edgard Dubourg

James Perry

 

Bonjour Edgar,


Tu viens de publier à l’âge de 17 ans ton premier roman, avais tu auparavant publié des nouvelles, participé à des fanzines, des concours littéraires, ateliers d’écritures ?

À vrai dire, non. Petit, j’écrivais beaucoup (poèmes, petites histoires,...) mais je n’ai jamais pensé à publier. À dix ans, je rêvais d’écrire un roman entier. Mais je n’ai jamais dépassé les quatre premières pages (c’était très dur de dépasser le stade de la situation initiale. J’avais l’histoire en tête, mais je ne savais pas comment démarrer). Tout ça pour dire que j’ai commencé James Perry en sixième, mais que j’ai vraiment écrit de quatorze à seize ans. Je passais beaucoup de temps à me relire pour améliorer et modifier ce que j’écrivais (avec l’aide précieuse de Sarah).


Tu sembles t’être inspiré de ta propre famille pour elle de James Perry, qu’en est-il des autres personnages, ils t’on été également inspirés par des proches ?


Chaque personnage de l’histoire - ou presque - se rattache symboliquement à quelqu’un de mon entourage. Même si, au fur et à mesure des pages, les personnalités des personnages se détachent plus ou moins fortement de mes amis et de ma famille. James Perry par ailleurs est très différent de moi. On peut trouver des points communs, bien évidemment. Mais rien que son scepticisme au début du roman le différencie de ma personnalité. Il est vrai cependant que la famille de James est très ressemblante à ma famille.


Tu sembles attaché beaucoup d’importance aux descriptions [peut-être trop d’après certains], cela est important pour toi et pour le développement de l’intrigue ?


Je pense effectivement qu’il faut «poser le décor». J’aime, quand je lis des romans, pouvoir imaginer les lieux et les personnages d’après les descriptions de l’auteur. Pour moi, la couleur des murs a autant d’importance que l’agencement de la pièce dans laquelle se trouve le personnage. Ça pose l’ambiance, non ? Peut-être en ai-je un peu abusé, mais je ne pense pas avoir ralenti l’intrigue avec mes descriptions - en tout cas, je n’espère pas. Pour moi, les batailles, les énigmes, les aventures de James et ses amis en général restent le plus important !


Quels sont tes auteurs, romans, films, série TV, jeux préférés ?


J’ai bien évidemment lu Harry Potter ! Mais la saga qui a le plus marqué mon adolescence est Percy Jackson. J’aime cette littérature fantastique, mais j’aime aussi la littérature plus «classique» : Aragon, Victor Hugo, Zola... J’adore aussi les films fantastiques (les adaptations des romans ci-dessus) mais aussi les comédies. J’aime rire devant un film ! Quant aux séries, et tous mes proches pourront le confirmer sans exception, je suis un fan inconditionnel de la série Friends, qui a bercé mon enfance et que je continue à regarder quotidiennement.

Le premier tirage était de 300 exemplaires, il est question de retirage, tu peux nous dire a combien tu espères diffuser ce premier roman ?


Les 300 exemplaires ont déjà étaient écoulés ! On en a réimprimé. Tant qu’on en demande, mon édition (De l’écrit au livre) en réimprime. Après ces 300 premiers exemplaires (ce qui me réjouit déjà), j’espère bien évidemment le plus possible (!) mais je ne peux pas vraiment chiffrer. D’ailleurs, je n’ai pas à le faire. Ce sont les lecteurs qui décident de mon aventure. Tant qu’il y a des lecteurs pour me lire, l’aventure continue.

La fin semble « ouverte » penses-tu écrire une suite, en faire un personnage récurant ?

Oui la fin est ouverte. J’espère bien évidemment finir ce deuxième tome (que j’ai déjà commencé à écrire). Cette année, je n’ai pas beaucoup de temps (j’en suis un peu frustré), mais je trouverai le temps pendant les prochaines vacances d’été. D’ailleurs, ce second tome sera riche en rebondissements, et on peut lire dans le tome un des indices sur cette prochaine intrigue ! Personne ne les trouvera maintenant, mais en lisant le tome deux, on comprendra beaucoup de choses du premier tome !


Penses-tu écrire d’autres romans en dehors d’une suite de James Perry, toujours dans les genres de l’imaginaire ?


J’ai beaucoup beaucoup d’idées ! Beaucoup trop ! J’ai toujours eu de l’imagination, mais c’est évident qu’en grandissant, cette imagination évolue et se transforme. Depuis deux ans maintenant, j’écris toutes ces idées dans des cahiers dans l’espoir d’avoir le temps d’écrire toujours plus ! Je ne peux pas me prononcer sur l’avenir, mais une chose est (presque) sûr : si j’écris, c’est du fantastique ! D’abord, je ne me pense pas capable d’écrire autre chose. Ensuite, je prends vraiment plaisir à écrire ce genre littéraire : je m’imagine à la place du personnage (ici James) et c’est ce qui est le plus génial !

J’ai cru remarquez que la couverture, par ailleurs très belle, était signée par Victor Toctoc Dubourg qui est t-il par rapport a toi ?


C’est mon frère ! Je dois dire que j’adore sa couverture ! Je pense qu’elle reflète bien l’ambiance du livre ! Je peux le laisser se présenter et expliquer la couverture, car ce n’est pas mon domaine :

Je suis le grand frère de ce jeune écrivain ! Je suis dans une école d’art spécialisée dans la communication visuelle et je réalise parallèlement des toiles, street-art, customisations de sac, etc... Sous le nom de Toctoc (http://toctoc.book.fr). L’éditeur a accepté que je réalise la couverture de son premier roman, j’étais très content à l’idée de réaliser la partie visuelle de son livre (avec quelques illustrations à l’aquarelle visible sur son site) et d’imaginer une couverture qui reste fidèle à l’intrigue.

A-t-il été facile de trouver un éditeur, par quel biais l’as-tu trouvé ?


J’ai juste envoyé des mails avec mon manuscrit en pièce jointe. J’ai reçu plusieurs réponses et j’ai choisi De l’écrit au livre presque immédiatement.


Peux-tu nous donner quelques dates et lieux de signatures pour que les lecteurs de cet article qui le souhaiterait puissent te rencontrer ?


Je n’ai pas de séances de signatures prévues pour le moment. Je suis très occupé par mes études cette année... De toute façon, toutes les informations sont sur le site de James Perry !

Je voudrais profiter de ce petit entretien pour remercier toutes les personnes qui m’ont aidé pour l’écriture, la relecture, la publication (etc.) dont mes parents, mes deux frères, mes grands-parents, mes oncles et tantes et mes cousins cousines (en fait, toute ma famille !) et mes amis (en particulier Sarah, Léa et Léa !).

Merci a toi de bien avoir voulu nous accorder cet entretien.

Site de l’auteur http://www.james-perry.com/

Site de l’éditeur http://www.ecritaulivre.fr/

 

Voir les commentaires

Phil Becker « La Reine des Crocs »

 

 

Vous avez été le lauréat 2011 de Visions du Futur, pour commencer pouvez-vous nous dire quel a été votre parcours qui vous a amené à écrire des nouvelles de SF ?

 

 

J’ai commencé à griffonner mes premiers textes au lycée. De l’imaginaire, mais pas des nouvelles, plutôt des idées de grandes sagas ambitieuses et de space opéras interminables qui n’ont jamais été achevés. En 2006 ou 2007, j’ai rédigé ma première nouvelle à cause d’une idée SF entêtante, il fallait que je la mette par écrit. C’était mon premier texte achevé, je l’ai envoyé à un concours, il a été publié dans le recueil d’un petit éditeur. Du coup, je ne me sentais plus, alors j’en ai écrit d’autres. Les fanzines, comme AOC du club Présences d’Esprits, m’aident beaucoup, non seulement à publier mais aussi à progresser en écriture.

 

 

Depuis « La Pause », votre première nouvelle publiée en 2007, vous avez publié une douzaine de nouvelles, certaines ont été récompensées, la dernière en date étant « La Reine des Crocs », qui vient d’obtenir le prix Visions du Futur 2011. Qu’apporte à un auteur comme vous le fait d’être primé ?

 

 

Pour un auteur amateur, être primé donne un sacré coup de motivation ! D’autant qu’après avoir publié ma première nouvelle, je suis loin d’avoir placé toutes les suivantes, et j’ai collectionné les lettres de refus qui découragent parfois. Alors la moindre reconnaissance est précieuse. J’ai eu la chance d’avoir deux fois un premier prix, l’un pour une nouvelle noire, et le second avec le Visions du Futur. Ce ne sont pas des distinctions professionelles mais ça offre une visibilité aux textes du fanzinat.

 

 

Vous avez qualifié, je crois, sur votre blog de « casse-gueule » le thème, que vous avez choisi pour le concours de Visions du Futur, en quoi l’était-il ? Comment vous est venue l’idée d’Anna-les-Crocs ?

 

 

Le thème « Le monde a fait de moi une putain, je veux faire du monde un bordel » me semble casse-gueule parce qu’il est jouissif. Avec une telle phrase, je ne pouvais tout simplement pas prendre l’un des deux autres choix, il fallait que ce soit ça. Mais en même temps foncer sur un thème avec des putes et des bordels peut amener facilement à l’excessif... j’ai tenté de rester mesuré. L’idée en elle même, comme pour beaucoup de mes nouvelles, m’est venue après un rêve. Quelques images d’un bâtiment dans une jungle et de fauves bleus me restaient au réveil. Mélangé au thème imposé, ça donne la Reine des Crocs.

 

 

Pourquoi accordez-vous autant d’importance au décor et a l’ambiance dans vos nouvelles ?

 

 

C’est ce qui me fait vibrer. Je suis très porté sur le visuel, le décor me vient facilement alors que pour le caractère des personnages, je dois travailler. Je suppose que beaucoup d’auteurs construisent à partir de héros déterminés. Pour ma part j’aime avoir d’abord mon ambiance, avant d’y jeter des personnages et de voir comment ils s’y débrouillent. J’admire beaucoup des auteurs comme J.G Ballard qui ont réussi à donner à certains environnements – un immeuble, un terrain vague – une telle importance qu’ils en deviennent eux-mêmes des personnages.

 

 

Et un Roman, vous tente-t-il ? Et quels sont vos projets éditoriaux ?

 

 

Bien sûr le roman me tente. C’est en quelque sorte la prochaine marche que je n’arrive pas à gravir. J’ai bien un roman SF terminé dans un tiroir, que je juge encore trop immature pour être soumis à un éditeur. J’ai le sentiment que le roman n’est pas seulement une longue nouvelle, il y a une substance autre que je ne parviens pas à saisir. Ça n’empêche pas que j’en ai quelques uns en projet, dont un roman mixant SF et policier, et une histoire SF contemplative sans violence. Hors SF, j’essaie d’écrire un essai vaguement autobiographique en rapport avec la crise, mais ça reste top secret ^^. Et bien sûr, je continue les nouvelles... Il n’y a plus qu’à trouver le temps de tout faire !

 

Merci de nous avoir accordé cet entretien

Merci à vous !

 

Site de Phil Becker http://philbecker.blogspot.com/

 

Voir les commentaires

 

Rubedo la Conspiration des Lumieres

Franck Plasse

Editions Mnémos , Collection Dédales

 

Rubedo-C1

 

Ce premier roman, de Franck Plasse, nous entrainent dans les méandres des évènements allant de 1760 au 14 juillet 1789. Le comte de Saint-Germain nous les narrent, déroulants les complots, mystères, secrets de l’occultisme. Prenant  de bout en bout, ce livre de Fantasy Historique, bien documenté autant pour les personnages historiques que des lieux (souvent « magiques » ou « mystiques ») reflète l’humanisme de l’auteur.

Inspiré a la fois des jeux de rôles, série TV, et romans populaire du 19 eme siècle, l’auteur as découvert, enfant, le « mystère » avec le clan des 7 (lyonnais je préfère les « six compagnons de la Croix-Rousse », d’accord c’est un peu chauvin J ).

Les nombreuses répliques nerveuses, font mouche, l’auteur nous livre un ouvrage de fantasy historique rare dans la littérature fantastique française depuis déjà quelques années, prouvent que l’on peut avoir de nouveaux auteurs, d’une nouvelle génération.

Il est as noté que la collection DEDALES, des Editions Mnémos, privilégies les auteurs de premier romans, essentiellement français.

Espérons que, tout en ce renouvelant, car rien n’es pire qu’un auteur qui écrit toujours le même roman, la même histoire, Franck Plasse nous livres d’autres ouvrages de la même veine.

ISBN: 978-2-35408-123-2 / octobre  2011 / pages / 18,5 € /

illustration : Franck Achard

 

 

 

Voir les commentaires

NON STOP, un thriller de Frédéric mars (trailer)

Voir les commentaires

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Archives

Hébergé par Overblog