Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Articles avec #festival de strasbourg

Moi…

Moi…

…Et vous vous y êtes là ?

…Et vous vous y êtes là ?

Zombie Walk Strasbourg 2018…Le Retourrrrrrrrrrrrrrrrrrr
Zombie Walk Strasbourg 2018…Le Retourrrrrrrrrrrrrrrrrrr
Zombie Walk Strasbourg 2018…Le Retourrrrrrrrrrrrrrrrrrr
Zombie Walk Strasbourg 2018…Le Retourrrrrrrrrrrrrrrrrrr
Zombie Walk Strasbourg 2018…Le Retourrrrrrrrrrrrrrrrrrr
Zombie Walk Strasbourg 2018…Le Retourrrrrrrrrrrrrrrrrrr
Zombie Walk Strasbourg 2018…Le Retourrrrrrrrrrrrrrrrrrr
Zombie Walk Strasbourg 2018…Le Retourrrrrrrrrrrrrrrrrrr
Zombie Walk Strasbourg 2018…Le Retourrrrrrrrrrrrrrrrrrr
Zombie Walk Strasbourg 2018…Le Retourrrrrrrrrrrrrrrrrrr
Zombie Walk Strasbourg 2018…Le Retourrrrrrrrrrrrrrrrrrr
Zombie Walk Strasbourg 2018…Le Retourrrrrrrrrrrrrrrrrrr

La suite prochainement :)

 

Voir les commentaires

ZOMBIE WALK STRASBOURG 2018

ZOMBIE WALK

STRASBOURG 2018

 

Le grand retour attendu par toutes et tous depuis plusieurs années, enfin nous allons retrouvez notre « mangeuse » d’homme.

 

Amis(es) Zombies, Vampire … venez défilés nombreux.

 

 Rappelons que l’invité d’honneur John Landis est le réalisateur du clip de Thriller.

 

 

Samedi 15 Septembre

14:00 Maquillage

15:00 Départ du défilé

Place Kléber

 

La marche des zombies est de retour à Strasbourg ! Rendez-vous Place Kléber pour vous faire maquiller et danser sur la musique de Thriller, avant de déambuler dans les rues du centre-ville accompagnés d’une fanfare d’Outre-tombe.

 

 

Attention :

- Pour des raisons de sécurité, ne seront pas acceptés les sacs volumineux ni les bouteilles en verre, ainsi que tout objet pouvant créer un mouvement de panique (pétards, armes blanches, armes factices, cagoules…)

 

- Cette année, place à la Marche des mortalités et honneur aux zombies : costumes de chasseurs de zombies et costumes militaires interdits.

 

 

Je recherche pour la ZOMBIE WALK, une ou des personnes qui ferait un reportage photo, rien de bien compliqué, prendre en s’amusant des photos pour mon site.

Départ Place Klébert

Voir les commentaires

FEFFS PROGRAMME COMPLET

Vous trouverez ci-dessous a téléchargé, le programme complet du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg qui débute le 14 septembre.

 

Cela vous permettra de bien préparer votre venue à ce festival, qui est l’un des meilleurs d’Europe.

Programme complet

Village Fantastique, Billetterie, Informations

Voir les commentaires

INDIE GAME CONTEST 2018

INDIE GAME CONTEST 2018

 

Dans le cadre du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg du 14 au 23 septembre 2018

 

En partenariat avec le Shadok, la section jeux vidéo et réalité virtuelle propose aux festivaliers de célébrer les cultures numériques. Au programme : le 6ème Indie Game Contest (compétition internationale de jeux vidéo indépendants), des conférences, une exposition de Yann Minh, notre artiste en résidence, un concert, du retrogaming, une nocturne dédiée au "survival-horror" et une sélection internationale de films en réalité virtuelle.

 

INDIE GAME CONTEST

Au coeur de la section jeu vidéo et réalité virtuelle du FEFFS, l’Indie Game Contest se propose, pour la 6ème fois, de mettre en lumière la créativité vidéo-ludique dans sa forme la plus pure. Les finalistes de cette compétition internationale de jeux indépendants seront accessibles au public, pendant toute la durée du Festival. Comme chaque année, l’un d’entre eux sera récompensé de l’Octopix décerné par un jury. Il sera composé de : Doc Géraud (youtubeur, ancien game designer pour Ubisoft), Matthieu « Boulapoire » Hurel (sourcier pour Plug in Digital et Playdius, ancien journaliste Gamekult), Sophie « Force Rose » Krupa (journaliste JV le Mag et chroniqueuse pour le podcast ZQSD) et Bounthavy Suvilay (auteure de l’ouvrage IndieGames).

 

Une sélection de jeux retro, en lien avec la thématique « Femmes » de cette 11ème édition du FEFFS, permettra de (re)découvrir les grands personnages féminins de l’histoire du jeu vidéo.

 

Des bornes permettront également et une nouvelle fois de jouer aux grands classiques de l’arcade.

 

27 juin 2018

VR FILM CORNER

Attaché depuis plusieurs années à la diffusion d'oeuvres en réalité virtuelle, le FEFFS proposera une nouvelle sélection internationale de films en VR. Comme chaque année, ce florilège d'oeuvres originales et immersives permettra au public de découvrir l'étendu de la créativité des productions VR dont les modes de narration bouleversent le cinéma traditionnel. Les festivaliers pourront ainsi découvrir ces oeuvres en libre accès pendant toute la durée du Festival.

 

CONFÉRENCES

Les Mondes virtuels : du MMORPG à la VR

Invités : Yann Minh, Patrick Schmoll – Dimanche 16 septembre 2018

Les mondes virtuels et alternatifs prolifèrent sous des formes toujours plus variées. Du jeu vidéo en ligne à l’émergence de la réalité virtuelle, le cyberespace modifie nos imaginaires et nos identités. Deux explorateurs de ces nouveaux mondes seront présents pour en parler : Yann Minh (artiste numérique et père de la cyberculture en France) sera accompagné de Patrick Schmoll (anthropologue ayant travaillé sur les communautés en ligne).

 

Manga et jeu vidéo : un destin croisé

Invités : Bounthavy Suvilay, Alt236, Rufio – Mercredi 19 septembre 2018

Le manga, et par extension l’animation japonaise, ont un destin croisé avec le jeu vidéo. Des adaptations aux reprises de motifs, la sortie en janvier de Dragon Ball FighterZ a réveillé cette petite histoire d’influences. Quels liens unissent ces médiums ? Pour en discuter, trois invités : Rufio (youtubeur et membre du NESblog) Bounthavy Suvilay, et Alt236 (youtubeur passionné de culture pop).

 

Jeux vidéo indépendants : la guerre des consoles ?

Invités : Nicolas Turcev, Thomas Altenburger, Oscar Barda – Vendredi 21 septembre

Depuis une dizaine d’années, les gros constructeurs se disputent les petits jeux. Super Meat Boy, Stardew Valley ou encore Undertale trouvent une place sur les consoles de salon pour toucher un nouveau public. Récemment, c’est la Switch de Nintendo qui est devenue le nouveau porte-étendard du jeu indépendant. Pour en témoigner, Nicolas Turcev (journaliste et auteur pour Third Edition) Thomas Altenburger (cofondateur du studio Flying Oak) et Oscar Barda (curateur pour la plate-forme Blacknut et game designer pour Them Games).

 

ÉVENEMENTS

Concert : Elevn – Samedi 15 septembre

Pour inaugurer la section Jeu Vidéo et Réalité Virtuelle, un concert du groupe Elevn réunira les amateurs de synthwave et d’horreur. Avec seulement une basse et un ordinateur, les deux musiciens produisent un son électro saturé, faisant référence au cinéma de genre et aux sonorités vidéoludiques.

Nocturne « Survival Horror » –

 

Vendredi 21 septembre

L’épouvante s’invite au Shadok pour une nocturne spéciale jeux vidéo d’horreur. Au programme : jeux d’épouvante sur grand écran, jeux d’horreur en réalité virtuelle, cosplays et une ambiance toute particulière.

 

Exposition Artistique – Yann Minh

En collaboration avec le Shadok, le FEFFS accueille cette année Yann Minh, artiste numérique, pour une résidence artistique ainsi qu’une exposition qui lui fera suite. En près de quarante ans de carrière, l’artiste est devenu l’une des figures de proue de la cyberculture française, en traitant du transhumanisme, de nos identités numériques et des canaux d’informations. Il entrera en résidence au Shadok début septembre et exposera ses œuvres pendant toute la durée du Festival.

 

(Communiqué de presse)

INDIE GAME CONTEST 2018

Voir les commentaires

The Ranger de Jenn Wexler

The Ranger de Jenn Wexler

 

Festival européen

du film fantastique de Strasbourg

 

 PREMIÈRE VAGUE DE FILMS DÉVOILÉE

 Le cinéma d’animation débarque au FEFFS !

 

 

 

Le Festival européen du film fantastique de Strasbourg dévoile la première vague de films de sa 11e édition !

 

En plus des traditionnelles sections de programmation, à savoir la compétition internationale de films fantastiques, la compétition internationale de Crossovers et les Midnight Movies, le Festival lance, à compter de cette année, une compétition internationale de films d’animation.

 

Cette nouvelle section, soutenue par la Région Grand Est, vise à mettre en valeur la diversité et l’originalité du cinéma d’animation. Si le cinéma d’animation est bien souvent empreint de fantastique, il aborde également des sujets politiques, sociaux ou traite des conflits armés de manière très réaliste grâce à la force suggestive de l’illustration.

 

Et cette nouvelle section frappera d’emblée très fort, comme en témoignent les premiers titres sélectionnés : Miraï, ma petite sœur de Mamoru Hosoda, retrace le voyage magique dans le temps et l’espace d’un garçon qui a du mal à accepter l’arrivée d’une petite sœur dans sa famille.

 

Tout aussi poignant qu’horrifiant, Chris the Swiss est un documentaire hybride qui intègre des séquences d’animation et suit la réalisatrice, Anja Kofmel, partie enquêter sur l’assassinat de son cousin en Croatie en 1992 en plein conflit yougoslave.

 

Enfin, dans un tout autre registre, Chuck Steel : Night of the Trampires, véritable cocktail jubilatoire réalisé en stop motion par Mike Mort, se place à la croisée des chemins entre « actionner » et film d’horreur.

 

 

 

Dans la compétition internationale fantastique, voici les premiers titres.

 

Le dernier ovni cinématographique réalisé par Gaspar Noé, Climax, mêle danse et chaos dans un huis-clos où une troupe danseurs professionnels va danser frénétiquement jusqu’à l’épuisement, voire pire.

 

Piercing de Nicolas Pesce, inspiré du roman éponyme de Ryû Murakami, met en scène de manière extrêmement stylisée l’assassinat, organisé par un père de famille, d’une escort dans une chambre d’hôtel. Cet hommage au cinéma de genre transalpin est accompagné des bandes sons des meilleurs compositeurs de la grande époque du cinéma d’exploitation italien.

 

Dans Meurs, monstre meurs, Alejandro Fadel nous plonge dans l’Argentine rurale au cours d’une enquête policière mâtinée de fantastique.

 

Kim Ki Duk revient en force avec Human, Time, Space and Human, sorte de Battle Royale sur un paquebot où la privation de nourriture infligée aux passagers permet d’observer à la loupe le comportement humain dans ses excès les plus sombres.

 

Avec What Keeps You Alive de Colin Minihan, le «survival» se renouvelle au féminin dans ce film où la mise en scène du réalisateur de Stains The Sands Red vous met face à des rebondissements à vous couper – littéralement – le souffle.

 

Prospect de Chris Caldwell et Zeek Earl, est un film de science-fiction intimiste, aux airs de western de l’espace, où l’on suit le parcours d’une jeune fille qui, après la mort de son père, est obligée de faire alliance avec un prospecteur à la morale incertaine.

 

 

 

La section Crossovers, dédiée aux films de genre au sens large, proposera à nouveau son lot de thrillers, films noirs ou autres comédies noires :

 

Pig de Mani Haghighi oscille entre polar et comédie noire avec une histoire de tueur en série qui élimine les réalisateurs les plus talentueux de Téhéran les uns après les autres, à l’exception du protagoniste, qui petit à petit se vexe de ne pas figurer sur la liste du tueur.

 

Dans The Cannibal Club, un couple de notables brésiliens a pour pratique de dévorer ses employés. Ici, la lutte des classes prend une tournure sensuelle et sanglante.

 

Dans Believer de Hae Yeong-Lee, l’inspecteur Won-ho se lance à la poursuite de M. Lee, le légendaire baron de la drogue dont personne n’a jamais vu le visage. Believer est un thriller stylisé, mené au rythme furieux de scènes d’action explosives, un genre où le cinéma coréen excelle.

 

Dans Holiday d’Isabella Eklöf, un gangster est en vacances sur la riviera turque avec sa garde rapprochée et sa petite amie, Sasha. Mais l’ambiance de vacances détonne brutalement avec son univers cruel de mâle alpha. Docile comme une poupée de chiffon, Sasha est humiliée sexuellement.

  

 

Les tant attendus Midnight Movies déverseront, comme à l’accoutumée, leurs flots d’excès et d’outrance :

 

Dans Mandy de Panos Cosmatos, un bûcheron file le parfait amour jusqu’au jour où sa compagne est kidnappée puis sacrifiée par les membres d’une secte. L’inénarrable Nicolas Cage trouve ici un rôle à la hauteur de sa démesure et une occasion de faire hurler la tronçonneuse.

 

Avec The Field Guide to Evil, huit cinéastes internationaux s’emparent du folklore de leur pays d’origine dans cette anthologie horrifique conçue par les producteurs de The ABCs of Death.

 

La conduite d’une bande d’ados légèrement punks sur les bords va être mise à très rude épreuve par à un gardien de parc naturel qui est loin d’apprécier le comportement de ces intrus venus de la ville dans The Ranger de Jenn Wexler. 

 

L’ensemble de la programmation sera dévoilé à la mi-août.

 

(Communiqué de presse)

 

 

Pig de Mani Haghighi

Pig de Mani Haghighi

Voir les commentaires

11ème FESTIVAL EUROPEEN DU FILM FANTASTIQUE DE STRASBOURG

11ème FESTIVAL EUROPEEN

DU FILM FANTASTIQUE DE STRASBOURG

 14 au 23 septembre 2018

11ème FESTIVAL EUROPEEN DU FILM FANTASTIQUE DE STRASBOURG

JOHN LANDIS

INVITE D'HONNEUR

du 11ème FESTIVAL EUROPEEN DU FILM FANTASTIQUE DE STRASBOURG

 

( The Blues Brothers, Thriller, Le Flic de Beverly Hills, Le Loup Garou de Londres)

 

Pour sa 11è édition qui se déroulera du 14 au 23 septembre 2018, le Festival européen du film fantastique de Strasbourg aura le plaisir d’accueillir le réalisateur américain John Landis en tant qu’invité d’honneur.

 

 

Grand cinéphile, John Landis quitte le lycée et commence sa carrière en se faisant embaucher comme coursier à la 20th Century Fox. Il enchainera plusieurs métiers dont celui d’acteur puis de cascadeur sur plusieurs western spaghettis tournés en Espagne à la fin des années 60 avant d’écrire et de réaliser à 21 ans Schlock, son premier long métrage Schlock, son premier long métrage, hommage aux films de monstres. Réalisateur de plusieurs comédies et de blockbusters à succès tels que American Collège, Trois Amigos, un fauteuil pour deux, un prince a New-York et Le Flic de Beverly Hills 3 avec Eddy Murphy,  Série noire pour une nuit blanche avec Michelle Pfeiffer, il réussit le tour de force de rassembler Ray Charles, Aretha Franklin, Cab Calloway, James Brown à l’écran dans la comédie musicale Les Blues Brothers.

 

John Landis recevra un prix d’honneur pour l’ensemble de sa carrière lors de la cérémonie d’ouverture du Festival  le Vendredi 14, puis ce prêtera à l’exercice d’une Master Classe et présentera enfin une séance exceptionnelle des des Blues Brothers en drive le lundi 17 septembre.

 

 

Une rétrospective sélective permettra de redécouvrir  ses films sur grand écran.

.... )

 

Cette année le Festival célèbrera à sa manière les femmes comme le laisse entrevoir l’affiche, avec une rétrospective intitulée « Chromosome XX ». A travers une dizaine de classiques tels que Possession d’Andrzej Zulawski, Docteur Jekyll et Sister Hyde de Roy Ward Baker ou encore Sisters de Brian De Palma, les spectateurs pourront appréhender les personnages féminins dans le cinéma de genre sous plusieurs facettes et à travers différentes époques.

 

Et comme chaque année, le Festival proposera une sélection d’une quarantaine de films de genre, répartis en plusieurs sections, permettant au public de découvrir un panorama des dernières productions indépendantes des quatre coins du monde ainsi que les nouveaux talents qui en sont les artisans.

 

(Communiqué de presse)

Voir les commentaires

Palmarès complet de la 10ème édition du FEFFS

 

LONGS MÉTRAGES

 - Octopus d'or : Double Date de Benjamin Barfoot (UK)

 

 

- Méliès d'argent : Laissez bronzer les cadavres d'Hélène Cattet et Bruno Forzani (FR)

 

- Mention spéciale du jury : Terra e Luz (Earth and light) de Renné França (BR)

 

- Prix du public : Dave Made A Maze de Bill Watterson (USA)

 

- Prix du jury du meilleur film Crossovers : Bitch de Marianna Palka (USA)

COURTS-MÉTRAGES

 

 

- Octopus du meilleur court-métrage international : Saatanan Kanit de Teemu Niukkanen (FIN)

 

- Méliès d'argent du meilleur court-métrage européen : The Absence of Eddy Table de Rune Spaans (NO)

 

- Mention spéciale du jury dans la catégorie internationale : Mouse de Celine Held et Logan George (USA)

 

- Prix du jury du meilleur court-métrage d'animation : The Absence of Eddy Table de Rune Spaans (NO)

 

- Mention spéciale du jury dans la catégorie animation : Cipka (Pussy) de Renata Gasiorowska (PL)

INDIE GAME CONTEST

INDIE GAME CONTEST

5eme INDIE GAME CONTEST

 

- Octopix du meilleur jeu vidéo indépendant : Do Not Feed The Monkeys de Fictiorama Studios (SP)

 

- Prix du jury du meilleur jeu vidéo étudiant : Abadi (ETPA - Ecole technique privée de Photographie et de Game Design)

 

- Prix Arte Creative du meilleur jeu vidéo : oQo de Lance / 3-50

 

JURY 5ÈME INDIE GAME CONTEST

 

 

Isabelle Arvers est auteur, commissaire d’exposition indépendante et game artiste. Son champ d’investigation est l’immatériel, au travers de la relation entre l’art, les jeux vidéo, internet et les nouvelles formes d’images liées au réseau et à l’imagerie numérique. Elle propose également des ateliers et des formations autour de ces formes de création, notamment avec l’association Kareron qu’elle a créée et dirige depuis 2014.

 

 

 

Immergé depuis toujours dans le jeu vidéo, Benoît « ExServ » Reinier ouvre sa chaîne YouTube en 2011 où il publie des vidéos de vulgarisation des mécaniques de gameplay et d’analyse de l’actualité du média. Remarqué notamment par le Nesblog et le site Gamekult, il rejoint ce dernier comme journaliste jusqu’en 2016 ; il est aujourd’hui auteur indépendant et signe ses articles chez Gamekult, NextINpact et 3rd Editions.

 

FibreTigre est auteur de fictions interactives, co-créateur d’Out There au sein de Mi-Clos Studio, titulaire de nombreux prix internationaux. Il intervient actuellement sur la création et le développement de Sigma Theory, Antioch, Out There Chronicles 1, 2 et 3, The Beautiful Walk, Firebird, Maspero Blue et Eugenics. Il est chroniqueur dans le podcast technologique Studio404 et animateur du podcast de culture mathématique Trajectoires. Il est le créateur de La Pièce, 1er escape game original de France et de sa suite, l’Odyssée de la Pièce. Il est également auteur de jeux de société et de romans jeunesse. Il espère vous apporter dans les années qui viennent des aventures étonnantes qui vous passionneront.

 

Elizabeth Maler est cofondatrice du studio Accidental Queens. Leur premier jeu, « A Normal Lost Phone », est sorti en janvier 2017 et s’est vendu à plus de 100.000 exemplaires. À travers une enquête dans l’interface d’un téléphone, le jeu touche à des sujets sensibles, comme l’adolescence, la quête de soi, le passage à l’âge adulte, l’homophobie et la dépression.

 

Voir les commentaires

DOUBLE DATE

 DOUBLE DATE

COMPETITION INTERNATIONALE

 

Dès les 20 premières secondes la bande son et la musique, nous mettent dans l’ambiance.

 

Avec son coté gothique ce film à petit budget est pour moi l’un des meilleurs en compétition pour le Méliès d’argent, même s’ils ne sont pas dans la même catégorie rien n’a voir avec le soporifique « Kaléidoscope » film on ne peut plus ennuyeux.

 

Sexy, parfois violent, gore  a certains autres moments, sans aucun doute « Double Date » est pour moi le film qui de la programmation est le plus proche de l’esprit du FEFFS.

 

Pour son premier long métrage le réalisateur réussit un très bon film, le mélange : horreur, humour et amour (pour qui ?) est bien dosé, les scènes d’action ont parfois un effet cocasse voulu.

 

La photographie et les effets spéciaux sont à la hauteur étant donné le budget pour ce premier film.

 

J’espère franchement qu’il aura une récompense au FEFFS 2017, voire dans d’autres festival.

   

Résumé  du film :

Alex est résolu à ce que son ami Jim perde sa virginité avant ses 30 ans. Pour cela, les deux hommes vont suivre deux femmes, séduisantes et tentatrices, d’un bar à une grande maison en périphérie de la ville, sans savoir qu’elles ont de plus obscurs projets.

 

Double Date inverse un processus bien connu du cinéma d’horreur. Ici, l’assaillant, le prédateur, la menace est une femme. Ou plutôt un duo de femmes décidées à utiliser l’obsession sexuelle masculine pour un rituel de magie noire. Benjamin Barfoot, dont il s’agit du premier long-métrage, se révèle particulièrement habile pour mêler l’horreur à l’humour. Il évolue ainsi à la limite du genre pour proposer un récit fun et débridé.

 

 

Filmographie de Benjamin Barfoot (source imdb)

 

Director (6 credits)

2017  Double Date

2016  Fist (Short)

2012  Where Did It All Go Ron? (Short)

2012  Who Is Albert Plum? (Short)

2012  Drive Too (Short)

2010  Fuse (Short)

 

Editor (5 credits)

2017  Double Date

2016  Fist (Short)

2012  Where Did It All Go Ron? (Short)

2012  Who Is Albert Plum? (Short)

2012  Drive Too (Short)

 

Cinematographer (3 credits)

2012  Where Did It All Go Ron? (Short)

2012  Who Is Albert Plum? (Short)

2012  Drive Too (Short)

 

Writer (1 credit)

2016  Fist (Short)

 

 

Visual effects (1 credit)

2010  Fuse (Short) (visual effects)

 

Camera and Electrical Department (1 credit)

2016  Panorama (TV Series documentary) (camera - 1 episode)

- Gangs, Guns and the Police (2016) ... (camera)

 

Infos sur DOUBLE DATE

Pays : Royaume-Uni

Année : 2017

Durée : 1h30

Version : Anglais / VOSTFR

Avertissement : Interdit aux moins de 12 ans

 

Réalisation : Benjamin Barfoot

Production : Maggie Monteith, Chris Reed, Matthew James Wilkinson

Scénario : Danny Morgan

Photographie : Laura Bellingham

Montage :  Benjamin Barfoot

Interprétation : Danny Morgan, Georgia Groome, Michael Socha

Ventes Internationales : Film Constellation

DOUBLE DATE

Dimanche 24 septembre à 22h UGC

Voir les commentaires

THE VILAINESS

THE VILAINESS

Compétition Crossover

FEFFS

 

L’un des meilleurs films dans cette catégorie.

D’entrée on est dans le grand bain, sanglant il va sans dire.

Certains vous diront que le film est traité comme un jeu vidéo, ce n’est sans doute pas faux, la culture coréenne surtout chez les jeunes des jeux vidéo est très présente. Néanmoins je pense que l’on est plus proche des  Manhwa (nom des mangas coréens) dans ce film que des jeux vidéos à proprement parler.

 

Un enfant voit sa vie purement et simplement détruite en quelques minutes, et passeras le reste de sa vie a vivre dans la vengeance, la sienne, celles d’autres personnes, et durant ce temps sera manipulé.

La question du choix de sa vie de la nôtre surement y est posée.

 

Rassuré vous amateurs d’hémoglobines, vous n’en manquerez pas, en disons 60 secondes vous aurez votre dose, et la fin du film une overdose !   

 

Un scénario sérieux, une photographie superbe, des mouvements fluides de la caméra en font l’un des favoris à mon sens de la compétition 2017 dans la catégorie Crossover.                             

 

Résumé du film : THE VILLAINESS

 

The Villainess s’ouvre sur le postulat classique de la tueuse professionnelle qui a envie de raccrocher, de l’assassin qui essaie de sortir de sa condition par amour mais finit rattrapé par son passé.

 

Si la trame est connue, le cinéaste Jung Byung-gil s’attache à livrer un objet formel incroyablement abouti. La scène d’ouverture, et son bain de sang en caméra subjective, a notamment stupéfié le public cannois lors d’une mémorable séance de minuit.

 

Le film est ainsi ponctué de formidables morceaux de bravoure pour les fans de cinéma d’action décomplexé. Si toutes les histoires ont été racontées, on peut toujours compter sur le cinéma coréen pour proposer une nouvelle manière de faire vivre les grands récits.

 

Infos

Pays : Corée du Sud

Année : 2017

Durée : 2h09

Version : Coréen / VOSTFR

Avertissement : Interdit au moins de 12 ans

 

Réalisation : Jung Byung-gil

Production : Jung Byung-gil

Scénario : Jung Byung-gil, Jung Byeong-sik

Photographie : Park Jung-hun

Montage : Heo Sun-mi

Musique : Koo Ja-wan

Interprétation : Kim Ok-vin, Shin Ha-kyun, Bang Sung-jun

Ventes Internationales : Contents Panda

Dimanche 24 septembre à 11h UGC

Voir les commentaires

THE LITTLE HOURS / LES BONNES SŒURS FEFFS

 

 

THE LITTLE HOURS

/ LES BONNES SŒURS

Compétition Crossover

FEFFS

 

Un film léger, même bucolique par moment, mais qui a un fond  historique, les jeunes filles étant envoyées dans des couvents, sans convictions religieuses, mais pour satisfaire les familles. Certaines avaient « fauté », d’autres auraient dû être dotés et ils revenaient bien moins cher de   les casées au couvent.

 

Alors oui, et on le sait d’après des écrits de l’époque, dans les couvents et les monastères on ne ce privait pas d’avoir une sexualité débridée.

 

On exagère je trouve le côté érotique du film, parfois presque présenté comme limite pornographique. Il est, disons plus conte malicieux que pornographique.

 

Le scénario est travaillé, et la photographie tout à fait correct, même plus un seul regret je ne suis pas sûr que dans ‘Italie de 1347 ont parlais comme au 21e siècle, on aurait pu faire un peu attention à certains dialogues.

 

Un bon film dans l’ensemble, mais je ne pense pas qu’il gagne cette   compétition, d’autres films lui sont à mon sens supérieur.

 

 

Résumé du film

 

Italie, 1347. En fuite après avoir fauté avec la femme de son maître, un serviteur trouve refuge dans un couvent, à condition qu’il feigne d’être sourd et muet pour éviter toute tentation aux bonnes sœurs. Chaud devant : The Little Hours, c’est « Sexe, drogue et rock’n roll » chez les bonnes sœurs – au Moyen-Âge, qui plus est !

 

Toutefois, si extravagante soit-elle, cette comédie emmenée par des nonnes couguars n’est pas sans lien avec l’Histoire. Le réalisateur nous donne ici à voir la réalité moins souriante d’une époque où les femmes entraient rarement au couvent par choix. La transgression des interdits sexuels était donc monnaie courante dans ce que Baena appelle les « hauts lieux du pêché ». Si ce film s’inspire librement du Décaméron de Boccace, il rappelle aussi, de par sa thématique, Les Diables de Ken Russell.

  

Infos

Pays : USA

Année : 2016

Durée : 1h30

Version : Anglais / VOSTFR

Avertissement : Tout public

 

Réalisateurs

Jeff Baena  

 

Acteurs et actrices

Alison Brie   Rôle : Alessandra

Aubrey Plaza   Rôle : Fernanda

Dave Franco Rôle : Massetto

John C. Reilly   Rôle : Le père Tommasso

Kate Micucci   Rôle : Ginevra

Molly Shannon   Rôle : Mère supérieure

Fred Armisen   Rôle : Bishop Bartolomeo

Jon Gabrus   Rôle : Guard Gregorio

 

Scénario

Scénariste

Jeff Baena

 

Production : Carlos Cusco, Emerson Machtus, Fernando Loureiro

 

Photographie : Quyen Tran

Montage : Ryan Brown

Musique : Dan Romer

Interprétation : John C . Reilly, Alison Brie, Dave Franco, Aubrey Plaza

Titre original  The Little Hours

Distributeur  Pretty Pictures 

Diffusion : Pretty Pictures

Ventes Internationales : Gunpowder and Sky

 

Année de production 2017

Type de film Long-métrage

Langues Anglais

The Little Hours Trailer - FEFFS 2017

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Hébergé par Overblog