Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Articles avec #festival de strasbourg

COMPETITION DES COURTS METRAGES INTERNATIONAUX FEFFS

COMPETITION

DES

COURTS METRAGES INTERNATIONAUX

FEFFS

 

EXPIRE

 

Magali Magistry, lauréate Audi talents 2015, a tournée en Bretagne, grâce au soutien de la région. Porté par Juliette Bettencourt ce film est celui de la section qui a les images les plus abouties, la photographie de ce monde post-apocalyptique ou il est impossible de vivre à l’air libre, est magnifique.

 

 Juliette Bettencourt est une jeune actrice qui n’en est pas moins avec un début de carrière assez fourni au Cinéma  Hasta Manana , mais surtout pour le moment à la Télévision : Irresponsable, Vive la colo 2 qui lui offrit son premier rôle important, Merci papa merci maman, La joie de vivre, Le petit Poucet.

 

Et désormais, EXPIRE ou elle assume le rôle principal avec près de 90/100 du temps seule à l’écran. Il est probable et souhaitable que l’on lui confie à nouveaux des premiers rôles.

 

Dans la sélection Expire est l’un des deux films qui sortent du lot.

 

Court Métrage

Résumé du film :

Un brouillard toxique, le smog, a recouvert la planète et oblige les hommes à vivre confinés. Seulement, lorsqu’on a 15 ans comme Juliette, la vraie vie est dehors.

 

Infos

Pays : France

Année : 2017

Durée : 13′

Réalisation : Magali Magistry

COMPETITION DES COURTS METRAGES INTERNATIONAUX FEFFS
COMPETITION DES COURTS METRAGES INTERNATIONAUX FEFFS

 

SAATANAN KANIT 

FUCKING BUNNIES

 

J’ai beaucoup apprécié l’humour de ce film finlandais. L’on peut y voir aussi une critique des extrémistes et de leurs rejets de l’autre, de celui qui est différent.

Maki, ne cherches-en réalité avec ses amis à vivre leurs vies tranquillement, et Maki voudrait ce faire des amis, dans cette banlieue populaire d’Helsinki.

 

Avec  EXPIRE, le meilleur de la compétition internationale des courts métrages de cette année au FEFFS.

 

               

Résumé du film :

Raimo, finnois d’un certain âge, vit confortablement avec son épouse dans la banlieue d’Helsinki. Une routine perturbée lorsqu’une secte sexuelle satanique s’installe à côté. Le meneur du culte, Maki est une personne considérée et très aimable. Maki cherche toujours à se faire des amis.

 

 

Infos

Pays : Finlande

Année : 2017

Durée : 18′

Réalisation : Teemu Niukkanen

COMPETITION DES COURTS METRAGES INTERNATIONAUX FEFFS

Autres films en compétition

Amy,

Une citronnade, un intérieur classique, une jeune fille désorientée, des bruits sourds… Un court-métrage à la frontière de l’horreur et inspiré par le tueur en série féminin le plus prolifique des États-Unis.

 

Infos

Pays : USA

Année : 2017

Durée : 7′

Réalisation : Gustavo L. Cooper

 

 

Mouse

Un jeune couple en perdition et consumé par la drogue tente désespérément de s’en sortir à la suite d’une découverte pour le moins étrange.

Réalisation : Celine Held, Logan George

 

Real Gods Require Blood

Alice se laisse embarquer comme baby-sitter par sa voisine dont les enfants prétendent nourrir la nuit un mystérieux invité venu tout droit de l’enfer. Entre tensions territoriales des gangs et superstition locale, Alice doit décider de quitter ses nouveaux protégés ou d’y passer la nuit.

Réalisation : Moin Hussain

 

The Robbery

Crystal, une jeune femme en manque de drogue et d’argent, décide sur un coup de tête de braquer une épicerie. Soudain, elle sort son arme…

Réalisation : Jim Cummings

VÄG 13 / ROAD 13

Une femme bloquée dans un embouteillage avec son chien Tango est en route pour le vétérinaire, mais rien ne se passe comme prévu lorsqu’un homme étrange apparaît de l’autre côté de la vitre.

Réalisation : Paolo Iskra, Kim Sundbeck

 

 

WANDERING SOUL

Pendant la guerre du Vietnam, un soldat vietcong stationné dans les tunnels de Cu Chi est hanté par l’énigmatique fantôme d’un camarade déchu.

Réalisation : Josh Tanner

 

Village Fantastique

Voir les commentaires

78/52

78/52

 78/52

Alexandre O.Philippe

 

Alexandre O. Philippe, nous offre avec 78/52 un nouveau documentaire sur le monde du cinéma, après Doc of the Dead, The Life and Times of Paul the Psychic ,The People vs. George Lucas, et son premier en 2005  Earthlings: Ugly Bags of Mostly Water.

 

Toutes personnes passionnées par le cinéma, de genre ou pas, doit voir ce film, l’on y apprend bien plus que de simples anecdotes de tournages, mais comment peut être conçue une scène comme celle de la baignoire de Psychose, et plus largement ce que ce genre de scènes à apporter et apporte toujours de nos jours au cinéma, a la culture populaire.

 

Le documentaire ne se contente pas de la scène culte du film, mais aborde d’autres scènes, et analyse l’avant et l’après « Psychose ».

 

Sans doute de loin l’un des meilleurs documentaires sur le cinéma, et vous remarquerez que je ne dis pas « sur le cinéma d’épouvante » , mais sur LE cinéma.

 

Les élèves d’écoles de cinéma ne peuvent à mon avis pas faire l’impasse, quand il sera programmé par ARTE.  À étudier dans les écoles du 7e art.

 

Résumé du film (FEFFS)

Après les très remarqués Doc of the Dead et The People vs George Lucas , le réalisateur Alexandre Philippe explore à nouveau les racines et le fondement d’une certaine cinéphilie. Il passe cette fois au crible la fameuse scène de douche de Psychose d’Alfred Hitchcock, et s’intéresse à la portée de cet enchaînement de plans menant à la mort sanglante de Janet Leigh. De Peter Bogdanovich à Guillermo del Toro, les cinéastes et analystes les plus prestigieux s’expriment devant la caméra du documentariste pour révéler l’impact de cette scène, la façon dont elle a modifié leur regard sur le 7e art et à quel point elle a pu marquer un tournant dans la représentation de la mort sur grand écran.

  

Infos

Pays : USA

Année : 2017

Durée : 1h31

Version : Le 19 en VF / Le 20 en VOSTFR

Réalisation : Alexandre O . Philippe

Production : Kerry Deignan Roy

Scénario : Alexandre O . Philippe

Photographie : Robert Muratore

Montage : Chad Herschberger

Musique : Jon Hegel

Commentaires : G . del Toro, Eli Roth, Peter Bogdanovich, Alexandre O. Philippe, Jamie Lee Curtis, Guillermo del Toro, Elijah Wood, Danny Elfman, Leigh Whannell, Peter Bogdanovich, Neil Marshall,  Osgood Perkins (II),  Bret Easton Ellis, Karyn Kusama, Richard Stanley, Walter Murch, Josh C. Waller, Herself, Mali Elfman, Fred Raskin, Stephen Rebello, Daniel Noah, Marion Crane, Emilie Germain, John Venzon, Jeffrey Ford, Bob Murawski, Chris Innis, Marli Renfro.

 

 

Mother/Norman Bates

Geoff Marslett

 

Soundtrack

Compositeur

Jon Hegel

 

Production

Jon Hegel

Robert Muratore

Kerry Deignan Roy

 

Coproducteur

Chad Herschberger

Annick Mahnert

 

 

Equipe technique

Directeur de la photographie

Robert Muratore

 

Monteur

Chad Herschberger

78/52

Traile'r

Voir les commentaires

COURTS METRAGE FRANÇAIS

COURTS METRAGE FRANÇAIS

10e Festival Européen

du Film Fantastique

de Strasbourg

 

Fox-terrier, n’est pas un film fantastique, plus un crossover, voir un thriller. Mais je vous rassure ca vas déménager quand même, ou quand le niveau intellectuel de certains des personnages avoisine le zéro  absolu.

 

Et c’est bien là que se situe le problème pour Daniel et son Chien Cajou, les personnes avec qui Daniel doit chassez, et Cajou le Chien le sait bien il y as laissez une patte et il aimerais surement garder les trois autres, mais avec le retour du responsable de son état, il risque d’y avoir un souci.

 

Si vous devez aller chasser avec des chasseurs de votre commune, veillez donc à être ami avec eux, mais aussi que leur Q.I soit suffisant, et si vous êtes pas chasseur, attendez la fin de la période de la chasse.

 

FOX-TERRIER

Daniel et Cajou, son fox-terrier à trois pattes, retrouvent Hervé à la chasse. Cajou, il a trois pattes à cause de Francis, le fils de Gilles.

Fiches thecnique :

 

Scénaristes :

Hubert Charuel, Claude Le Pape

 

Ingénieur du son :

Marc-Olivier Brullé

 

Cadreur :

Sébastien Goepfert

 

Monteuse :

Julie Lena

 

Scripte :

Mélanie Parent-Chauveau

 

Producteur délégué :

Pierre-Louis Garnon

 

Directeur de la photo :

Sébastien Goepfert

 

Assistant son :

Pierre Leblanc

 

Directrice de production :

Sarah Coutausse

 

Monteur son :

Marc-Olivier Brullé

 

Mixeur :

Matthieu Langlet

 

Genre(s) : Fiction

Sous-genres : Humour noir

Thèmes : Meurtre, Monde rural

Langue de tournage : Français

Autre pays coproducteur : France

Nationalité : 100% français (France)

Année de production : 2016

Durée : 14 min 10 secondes

 

QUAND LES POULES ONT EU DES DENTS

Je trouve que ce film nous avertis du danger d’une véritable dictature des écologistes, avec les sectes de végans qui se développent doit nous alerter plus sur le danger de la disparition de l’Humanité et de la nourriture carné, alors que nous sommes depuis toujours omnivores. Ce film est aussi une histoire  sue a censure, les autodafés que l’on as connu tout au long de l’histoire.

 

Film en fait plus engager qu’il n’yu parait du moins a mon sens.

 

SYNOPSIS :

An 2137, Les animaux ont disparu depuis tellement d’années que les jeunes générations ne s’en souviennent plus. Alors que la dictature écologiste au pouvoir tente de réintroduire dans la forêt une poule, les éco-citoyens ont l’interdiction formelle de s’en approcher. Mais Oscar, conservant illégalement un vieux livre de cuisine chez lui, n’a qu’une idée en tête : la manger !

 

ANNÉE : 2017

DURÉE : 24 min

FORMAT : 2k –Scope – DCP

SCÉNARIO : Camille François & David Braun en collaboration avec Mathieu Z’graggen

RÉALISATION : David Braun

PRODUCTION : ALPAGA FILMS / Innervision / Alsace 20

DIFFUSION : Alsace 20

PRODUCTEUR : David Braun

IMAGE : Hervé Roesch

SON : Jérémie Vernerey

MUSIQUE : Julien Hermann

POST-PRODUCTION : KARHU STUDIO

 

 Autres films en compétition:

 LA PEUR DU VIDE

Simone est une vieille dame isolée dont le quotidien est rythmé par un étrange tas de détritus, si imposant dans son petit appartement qu’il l’empêche de vivre normalement. Un jour, Simone se risque à y toucher…

 Infos

Pays : France

Année : 2017

Durée : 15′

Réalisation : Thomas Soulignac

 

MON PÈRE LE POISSON / MY FATHER THE FISH

Dans le chaos d’une ferme du Morvan, Esteban, 7 ans, vit seul avec son père turc. Rentrant de la rivière avec une truite, Esteban trouve celui-ci suffoquant tel un poisson hors de l’eau. Dans l’imaginaire magique de l’enfant tout se mêle : sauver le poisson pour sauver son père…

 Infos

Pays : France, Allemagne

Année : 2017

Durée : 15′

Réalisation : Britta Potthoff, Adrien Pavie

 

Infos

Pays : France

Année : 2017

Durée : 24′

 Réalisation : David Braun

 

ANIMAL

Dans un futur proche, Jawak vit reclus avec un étrange animal dont il prend soin. La nuit, hanté par un grave accident d’enfance, il prépare sa vengeance.

Infos

Pays : France

Année : 2017

Durée : 17′

Réalisation : Jules Janaud, Fabrice Le Nézet

 

 

EVENT HORIZON

Été 1997, dans un petit village d’Écosse, où chaque jour se ressemble et jamais rien ne se passe, un étrange événement cosmique vient perturber le quotidien monotone de Julianne. 

Infos

Pays : France, UK

Année : 2016

Durée : 11′

Réalisation : Joséfa Celestin

Mardi 19 septembre à 20h Star

Mercredi 20 et Vendredi 22 septembre à 14h Star St-Ex

Voir les commentaires

Courts Métrages Animation FEFFS

Courts Métrages Animation

 

De cette compétition de court métrage d’animation je retiendrais plus particulièrement deux films:

 

LA MORT PÈRE ET FILS / THE DEATH, DAD & SON

Ou les pères qui élèvent seuls leurs jeunes ados, compatirons avec Mr La Mort, car avoir un ado rebelle quand on est la mort et qu’il détient certains pouvoirs, peu vite, très vite virer à la grosse galère pour le père. Denis Walgenwitz n’est pas un inconnu il a déjà a divers titres 7 courts métrages et 2 longs métrages.

 

Pas du tout mortifère, bien au contraire, il est très distrayant, bien fait, une belle animation  dynamique et fluide. Je vous le recommande donc.

 

 

 Résumé du film

La Mort fils ne souhaite pas suivre les traces de son père et reprendre l’entreprise familiale. Son rêve : devenir un ange gardien, s’ensuit alors des événements plutôt inattendus.

 

Infos

Pays : France

Année : 2017

Durée : 14′

 

Réalisation : Denis Walgenwitz, Winshluss

 

 

Catherine est totalement déjantée comme film, l’humour flamand est un humour souvent particulier on est dans le non-sens, l’absurde. Ou comment une brave fille, gentille, enfin peut-être fait sans le vouloir le malheur de ses animaux de compagnies jusqu’où et jusqu’à quand ? Et -elle si gentille et innocente que ça, vous le serez a la  douzième minute.

 

Ce film d’animation n’est pas un film d’animation (brave Magritte).

Bref, je pense que du bien de ce film et du non-sens de nos amis belge.  

 

 

Catherine

Catherine a un ours préféré qu’elle traîne partout avec elle, mais qui disparaît tragiquement. Pour la consoler, sa mère lui offre un poisson que Catherine tue, par excès d’enthousiasme ! Qu’en sera-t-il pour les animaux suivant ?

 

Infos

Pays : Belgique

Année : 2016

Durée : 12′

 

Réalisation : Britt Raes

 

 

Autres film présentés :

 THE ABSENCE OF EDDY TABLE

Que se passerait-il si votre pire cauchemar et votre plus grand amour ne faisaient plus qu’un ? Perdu dans une forêt sombre, Eddy Table rencontre une fille mystérieuse et de dangereux parasites. Il devrait s’échapper, mais quelque chose l’en empêche…

 

 Infos

Pays : Norvège

Année : 2016

Durée : 12′

Réalisation : Rune Spaans

 

CIPKA / PUSSY

Une jeune fille passe une soirée seule à la maison. Elle décide de s’octroyer un moment de plaisir solitaire, mais tout ne se passe pas comme prévu.

Infos

Pays : Pologne

Année : 2016

Durée : 8′

Réalisation : Renata Gąsiorowska

 

THE EMPTY / LA CHAMBRE VIDE

 

Dans la chambre de la femme, des souvenirs s’accumulent et disparaissent sans cesse comme de la poussière. L’homme passe du temps dans cette chambre en créant de petits jeux inutiles avec ses souvenirs à elle.

Infos

Pays : France, Corée du Sud

Année : 2016

Durée : 10′

Réalisation : Dahee Jeong

 

GARDEN PARTY

Dans une villa abandonnée, des amphibiens explorent les environs, poussés par leurs instincts primaires.

Infos

Pays : France

Année : 2016

Durée : 7′

Réalisation : Florian Babikian, Vincent Bayoux, Victor Caire, Théophile Dufresne, Gabriel Grapperon, Lucas Navarro

 

HAPPY END

Une comédie noire sur la mort avec une fin heureuse. Une magnifique série de rencontres improbables entre des chasseurs, un paysan sur son tracteur, un disco boy et un cadavre.

Infos

Pays : République Tchèque

Année : 2015

Durée : 6′

Réalisation : Jan Saska

 

ROBHOT

Une banale scène de ménage se transforme en combat organique et surréaliste entre deux robots humanoïdes.

Infos

Pays : France

Année : 2017

Durée : 6′

Réalisation : Donato Sansone

 

 

Mardi 19 septembre à 18h Star

Mercredi 20 septembre à 11h Star St-EX

Voir les commentaires

STAR WAR au FEFFS 2017

STAR WAR

au FEFFS 2017

 

Dans le cadre du 10e Festival du Film Fantastique de Strasbourg, l’Univers de Star Ward était à l’honneur, après celui de Star Trek en 2017.

 

Une exposition est présente au CAUE jusqu’à la fin du festival, elle en vaut largement le détour comme ces quelques photos qui vous en donnent un léger et incomplet aperçu.

STAR WAR au FEFFS 2017
STAR WAR au FEFFS 2017
STAR WAR au FEFFS 2017

Mais ce n’est pas tout, la 68E IMPERIAL, association de fan de Star Ward anime le village en y déambulant dans de superbes Cosplay, dignes des professionnelles.

 

Et comme vous le voyez je suis même leur prisonnier, j’espère ne pas finir dans la  Ruche Stalgasin, comme  Obi-Wan Kenobi.

68E IMPERIAL
68E IMPERIAL
68E IMPERIAL
68E IMPERIAL
68E IMPERIAL

68E IMPERIAL

Expo Star Ward Rue Hanong

Voir les commentaires

It –Ca

It –Ca

 

Film d’ouverture du 10e Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg,  cette première partie sur l’enfance des personnages, que nous retrouverons l’année prochaine sur nos écrans pour la suite, avait on sans doute attiré un large public.

 

Toutes les personnes avec qui j’ais parler sons unanime le film à 25 à 40 minutes de trop et ce n’est pas la seule critique ; les scènes sont trop sélectives, soit nous avant les jeunes entre eux qui il faut le dire ce chamailles surtout durant ces scènes, soit ils combattent « CA », pas de scènes appondissent les caractères de divers personnages

 

 

Par contre la photographie et les effets spéciaux sont tares bon.

 

Attendons-la sortie de la deuxième partie pour juger l’ensemble.

 

Résumé du film (officiel FEFFS).

La première adaptation du roman-fleuve de Stephen King a contribué à développer la coulrophobie, cette peur massive du clown. Le personnage de Grippe-Sou y est un symbole, une manifestation grotesque des terreurs enfantines. Et cette fois, c’est le cinéaste argentin Andy Muschietti, auteur de l’excellent Mama, qui se saisit de l’ouvrage culte avec pour objectif de raviver nos souvenirs d’adolescents. Dans ce premier segment (le film est en deux parties), le « club des paumés », groupe de gamins impopulaires, lutte contre l’entité maléfique qui sévit dans la ville de Derry depuis plusieurs centaines d’années.

 

Le Festival s’ouvrira avec ce qui est indéniablement le film d’horreur le plus attendu de 2017.

 

Infos

Pays : USA

 

Année : 2017

 

Durée : 2h15

 

Version : Anglais / VOSTFR

 

Avertissement : Interdit aux moins de 12 ans

 

Réalisation :  Andy Muschietti

 

Production : Roy Lee, Dan Lin, Seth Grahame-Smith

 

Scénario :  Chase Palmer, Cary Fukunaga, Gary Dauberman

 

Photographie :  Chase Palmer, Cary Fukunaga, Gary Dauberman

 

Montage :  Jason Ballantine

 

Musique :  Benjamin Wallfisch

 

Interprétation :  Bill Skarsgard, Jaeden Lieberher, Jeremy Ray Taylor

 

Voir les commentaires

Hommage Tobe Hooper

Hommage

Tobe Hooper

 

En 2014, il présida le jury du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg. Ce fut un grand moment pour tous ceux/celles qui le rencontrèrent à cette occasion. Empreint d’humour le maitre de l’horreur ravi tous ses  fans.

 

Maitre de l’horreur, ce film le plus culte fut interdit dans plusieurs pays à sa sortie, nos amis anglais durant attendre…25 ans pour le voir.

 

Le monde du cinéma de genre perd l’un de ces plus prestigieux représentants.

 

Le prochain FEFFS, devrait lui rendre hommage lors de  la cérémonie d’ouverture, les délais ne permettant pas d’intégrer une programmation.

 

Biographie/ filmographie

 

En 1962, Tobe Hooper entre au département Radio-Television-Film de l'université du Texas. Il travaille également en tant que caméraman pour la station de télévision KLRN. Il est engagé afin de filmer un documentaire consacré au groupe folk Peter, Paul and Mary. En 1970, Hooper réalise Eggshells (en), un long métrage à petit budget. À cette occasion il fait la connaissance de Kim Henkel3.

 

Tobe Hooper organise un casting qui réunit professeurs et élèves de son école. Avec Kim Henkel, il réalise Massacre à la tronçonneuse, film qui influence l'industrie du film d'horreur et reste aujourd'hui un classique du genre4. Hooper s'inspire pour ce film de la vie d'Ed Gein, tueur nécrophile responsable du meurtre de plusieurs personnes dans les années 1950. En 1976, Tobe Hooper reforme l'équipe de ce film pour réaliser Le Crocodile de la mort (Eaten Alive en version originale), film d'horreur gore avec Mel Ferrer, William Finley et Marilyn Burns (l'actrice principale de Massacre à la tronçonneuse). Ce film conte l'histoire d'un gardien de motel donnant ses clients en pâture à son alligator. Dans ce même film, un rôle principal aida la carrière de Robert Englund à décoller et il retravailla avec Tobe Hooper à plusieurs reprises. Le Crocodile de la mort reçut de nombreux prix dans des festivals de films d'horreur.

 

En 1979, Tobe Hooper est choisi par les productions Film Ventures International pour réaliser The Dark, un thriller de science-fiction mais est remercié trois jours après le début du tournage et remplacé par John Cardos. Il a plus de chance la même année avec l'adaptation en feuilleton de Salem, le roman de Stephen King. En 1981, il réalise, pour Universal Pictures, Massacres dans le train fantôme. En 1982, il rencontre le succès quand Steven Spielberg le choisit pour réaliser une de ses productions, Poltergeist, qui devient rapidement un succès au box-office. Des rumeurs persistantes affirment que Steven Spielberg aurait réalisé une grande partie du film. Il est vrai que ce dernier monta et contrôla la plupart des éléments du film.

 

Poltergeist a peut-être plus de succès que Massacre à la tronçonneuse mais trois ans s'écoulent avant que Tobe Hooper ne retrouve enfin du travail. Il signe un contrat de trois ans avec Menahem Golan et Cannon Films, et réalise de nombreux films dont l'apocalyptique Lifeforce en 1985, un remake de Les Envahisseurs de la planète rouge en 1986, et une suite à son premier film, Massacre à la tronçonneuse 2. Il réalise également deux films avec Robert Englund, Nuit de la Terreur en 1993 et The Mangler en 1995, ainsi que de nombreux épisodes pour des séries télévisées d'horreur comme Les Contes de la crypte. Il réalise aussi l'épisode pilote de Freddy, le cauchemar de vos nuits (Freddy's Nightmares), préquelle télévisée du film de Wes Craven, Les Griffes de la nuit. Malgré des critiques très favorables, son remake d'un classique du film d'horreur The Toolbox Murders sort directement en vidéo. Son film suivant, Mortuary a, en revanche, les honneurs d'une exploitation en salles dans l'Hexagone en 2005. Sa dernière réalisation, Djinn, a connu une post-production houleuse et ne sera distribuée qu'en 2016 (soit 3 ans après la fin de son tournage) en DVD et Blu-ray en Allemagne puis aux États-Unis.

 

En 2017, il apparait dans le film documentaire de Jean-Baptiste Thoret, We Blew It.

 

Filmographie]

 

Cinéma

1970 : Eggshells (en)

1974 : Massacre à la tronçonneuse (The Texas Chain Saw Massacre)

1977 : Le Crocodile de la mort (Eaten Alive)

1981 : Massacres dans le train fantôme (The Funhouse)

1982 : Poltergeist

1985 : Lifeforce

1986 : L'Invasion vient de Mars (Invaders from Mars)

1986 : Massacre à la tronçonneuse 2 (The Texas Chainsaw Massacre 2)

1990 : Spontaneous Combustion

1993 : Nuit de la Terreur (Night Terrors)

1995 : The Mangler

2000 : Crocodile

2004 : Toolbox Murders

2005 : Mortuary

2013 : Djinn

 

Télévision

1979 : Les Vampires de Salem (Salem's Lot)

1988 : Freddy's Nightmares - épisode C'était un tendre (No More Mr. Nice Guy)

1990 : Les Contes de la crypte - épisode La Perle noire

1990 : Red Evil Terror ou Robe de sang (I'm Dangerous Tonight)

1991 : Haunted Lives: True Ghost Stories

1993 : Petits cauchemars avant la nuit - segment Œil pour œil (Body Bags)

1999 : The Apartment Complex

2002 : Shadow Realm

2002 : Disparition (Taken) - épisode Beyond the sky

2005 : Les Maîtres de l'horreur, épisode Dance of the Dead

2006 : Les Maîtres de l'horreur, épisode The Damned Thing

 

Clips musicaux

1983 : Dancing with Myself (Billy Idol)

 

(Source Wikipédia)

Voir les commentaires

Exposition Star Wars 1977-2017 –

Exposition Star Wars 1977-2017 –

Exposition Star Wars

1977-2017 –

FEFFS 2017 - Caue Du Bas-Rhin

 

Après une exposition sur Star Trek en 2016, le Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg et le CAUE du Bas-Rhin, nous fait redécouvrir, la Force qui à envahi la terre en 1977.

 

Du vendredi 15 septembre 2017 au samedi 23 septembre 2017 - De 09h00 à 17h00

 

De 1977 à 2017, Star Wars déborde largement de l'univers de la science-fiction, pour envahir toutes les couches sociales, réunir toutes les tranches d'âges et réconcilier tous les côtés de la  Force. Cette année, le CAUE accueillera une exposition, qui si elle reste modeste, n'en est pas moins un réel hommage à cette icône de la culture populaire qui célèbre ses 40 ans.

 

 Des maquettes, bien sûr, des affiches, mais aussi des goodies, des objets, des costumes, et un photo call très spécial. Alors, Star Wars geeks, fan freaks, ou même wookies, venez fêter avec nous l’anniversaire de cette belle saga universelle !

 

 Du 15 au 23 sept.

 

 Entrée libre

 

 De 09h à 17h

 

Caue Du Bas-Rhin 

 5 Rue Hannong

67000   Strasbourg

Voir les commentaires

WILLIAM FRIEDKIN – INVITE D’HONNEUR DE LA 10è EDITION DU FEFFS

WILLIAM FRIEDKIN –

INVITE D’HONNEUR DE LA 10è EDITION DU FEFFS

 

Le Festival européen du film fantastique de Strasbourg est très heureux d’annoncer l’invité d’honneur de sa 10è édition, le réalisateur emblématique du Nouvel Hollywood, William Friedkin, connu de tous pour avoir mis en scène en 1973 L’Exorciste (The Exorcist), l’un des films les plus effrayants de tous les temps.

 

Le Festival lui remettra un Prix d’honneur pour sa carrière et sa contribution au patrimoine cinématographique lors de la cérémonie de clôture, le samedi 23 septembre.

 

William Friedkin se prêtera également à une Master class, permettant de revenir sur sa carrière prolifique, de French Connection (The French Connection), réalisé en 1971 et qui révolutionna les codes du polar, à Killer Joe, sorti en 2012 pour lequel il travaille actuellement à une adaptation en série TV.

  

Et pour compléter cet hommage, le Festival proposera une rétrospective sélective de son œuvre, composée de titres tels que French Connection,  le director’s cut de L’Exorciste, La Chasse (Cruising), Police Fédérale : Los Angeles (To Live and Die in L.A.), Bug, ou encore Killer Joe.

  

La Master class sera suivie de la projection du Convoi de la peur (Sorcerer), célébrant également le 40è anniversaire de la sortie de ce film, resté longtemps invisible. Cette nouvelle adaptation du roman Le Salaire de la peur de Georges Arnaud,  qu’Henri-Georges Clouzot avait déjà adapté en 1952, sera diffusée dans sa version récemment remasterisée.

 

 Le programme complet de la rétrospective et les horaires seront dévoilés mi-août.

 

(Communiqué de Presse)

Voir les commentaires

Hommage : George Romero

Hommage :

George Romero

 

On vient d’apprendre que le père des zombies est décédé à Toronto où il résidait, il fut l’un des réalisateurs les plus prolifiques des films de genres depuis 1968 et la sortit de son film culte « La nuit des morts-vivants ».

 

Ses films sont des critiques de ce que l’Amérique a produit de pire : racisme, société de consommation poussée à l’excès, mais également dans « Chronique des morts vivants » il critique la médiatisation à outrance.

 

Plus que des films gore ou sanglants, il fit des films présentant des contenus  sociaux politiques.

 

Il avait présidé le jury du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg en 2011, à cette occasion, il avait été très attentif à être proche de ses nombreux fans présents. Au Festival Lumière (Lyon)  de 2015  lors de la : LA NUIT DE LA PEUR.  La Nuit des morts-vivants de George A.Romero (1970, 1h36) –y avait été présenté dans une version restaurée.

 

Dans « Super 8 » Steven Spielberg qui le réalise y inclus plus clins d’œil  de films de zombies son ami George A. Romero.

 

Tous les amateurs de films de genre sont un peu orphelins.

Décidément après l’annonce du décès de Martin Landau, la journée n’est pas de celle qui l’on voudrait ce souvenir.

 

 

Biographie

Romero naît le 4 février 1940 et grandit dans la ville de New York1. Il tourne ses premiers films à l'âge de 14 ans et connait d'ailleurs quelques déboires avec la police après la chute depuis une fenêtre d'un mannequin en feu. Il s'inscrit à l'université Carnegie-Mellon de Pittsburgh2. Après son diplôme, il commence à tourner, principalement des courts métrages et des publicités. À la fin des années soixante, il fonde avec des amis la société de production Image Ten Productions. Ils regroupent 114 000 $, dont 60 000 de leurs poches, pour produire en 1968 la Nuit des morts-vivants. Écrit en collaboration avec John A. Russo, le film deviendra culte les années suivantes et rapportera entre quatre et cinq millions de dollars.

 

Ses films suivants sont moins populaires : There's Always Vanilla (1971), La Nuit des fous vivants (1973), Season of the Witch (1973) et Martin (1976). Bien que n'étant pas aussi acclamés que la Nuit des morts-vivants ou d'autres films plus récents, ceux-ci portent sa marque : un commentaire social généralement sur fond de terreur. Comme la plupart de ses films, ceux-ci furent tournés dans sa ville favorite, Pittsburgh, ou dans ses environs.

 

En 1978, Romero revint au film de zombies avec Dawn of the Dead. Sorti sous ce titre aux États-Unis, il est remonté par Dario Argento et sorti sous le titre Zombie en Europe. Tourné avec un budget de 1,5 million de dollars, le film en rapporte 40 millions et Entertainment Weekly le choisit pour sa liste des plus grands films cultes en 2003.

 

À la fin des années 1970, Romero est pressenti pour réaliser Les Vampires de Salem, d'après le roman de Stephen King. Il finit par abandonner le projet quand celui-ci passe du statut de film à celui de mini-série, mais sympathise à cette occasion avec l'écrivain3. Les deux hommes bâtissent ensemble le projet du film à sketches Creepshow (1982), qui connaît un certain succès. Par la suite, Romero passe un an à travailler sur l'adaptation de Simetierre (1989) mais quitte le film quand les producteurs décident d'en modifier la fin. Il réalise ensuite une autre adaptation d'un roman de King, La Part des ténèbres (1992), mais le film est un échec.

 

Parallèlement, Romero continue sa saga des zombies avec Le Jour des morts-vivants (Day of the Dead) en 1985, avec Le Territoire des morts (Land of the Dead) en 2005, avec Chronique des morts-vivants (Diary of the Dead) en 2008 et avec Survival of the Dead en 2010.

 

Il entreprend ensuite de mettre en scène un remake de l'un des meilleurs films de son ami Dario Argento, Les Frissons de l'angoisse. Prévu en 3D, le film n'est finalement pas tourné à cause du mécontentement d'Argento.

 

Romero est pressenti pour écrire et réaliser le film Resident Evil, mais il quitte le projet en 1999 à la suite de divergences artistiques avec la production car Capcom avait refusé le scénario de Romero. Le script est néanmoins disponible sur le net, on constate que le film reprenait le scénario des 2 premiers jeux Resident Evil. En effet, Romero avait demandé à un de ses assistants de jouer aux deux premiers Resident Evil et d'enregistrer ses parties sur cassette pour qu'il puisse écrire le scénario4. Néanmoins, Romero a réalisé deux spots télévisés pour la télévision japonaise pour la publicité de Resident Evil 2.

 

Du 11 au 18 septembre 2011, George A. Romero préside le Festival européen du film fantastique de Strasbourg.

 

En 2014, il sort directement en bande-dessinée le nouvel opus de sa saga zombiesque. Paru à un rythme régulier depuis janvier 2014 aux États-Unis, Empire of the Dead se déroule à New York et met en scène pour la première fois dans la saga de Romero des vampires en plus des zombies.

 

George A. Romero meurt le 16 juillet 2017 à l'âge de 77 ans dans son sommeil après une courte lutte contre un cancer du poumon.

 

Publications

Roman jeunesse Le Petit Monde d'Humongo Dongo / George A. Romero ; trad. Laurent Buscaglia et Betty Short. Paris : Seuil jeunesse-Nemo, avril 1996, 96 p. (ISBN 2-02-029382-X)

Bandes dessinées Empire of the dead (Volume 1) / scénario George A. Romero ; dessin Dalibor Talajic ; couleurs Rain Beredo ; traduction Makma, Mathieu Auverdin. Nice : Panini comics, mai 2015, (ISBN 978-2-8094-4911-2)

Empire of the dead (Volume 2) / scénario George A. Romero ; dessin Alex Maleev ; couleurs Matt Hollingsworth ; traduction Makma, Mathieu Auverdin. Nice : Panini comics, sept. 2014, (ISBN 978-2-8094-4249-6)

Empire of the dead (Volume 3) / scénario George A. Romero ; dessin Andrea Mutti ; couleurs Rain Beredo ; traduction Makma, Mathieu Auverdin. Nice : Panini comics, janv. 2016, (ISBN 978-2-8094-5317-1)

 

Scénario de film

George A. Romero, La Nuit des morts vivants : découpage intégral, dialogues bilingues et dossier, in L'Avant-scène cinéma n° 619, janvier 2015, 147 p. (ISBN 978-2-84725-114-2)

 

Filmographie

Réalisateur

1968 : La Nuit des morts-vivants (The Night of the Living Dead)

1971 : There's Always Vanilla

1972 : Season of the Witch

1973 : La Nuit des fous vivants (The Crazies)

1977 : Martin

1978 : Zombie (Zombi / Dawn of the Dead)

1981 : Knightriders

1982 : Creepshow

1985 : Le Jour des morts-vivants (Day of the Dead)

1988 : Incidents de parcours (Monkey Shines)

1990 : Deux yeux maléfiques - segment La Vérité sur le cas de Monsieur Valdemar (Due occhi diabolici)

1992 : La Part des ténèbres (The Dark Half)

2000 : Bruiser

2005 : Le Territoire des morts (Land of the Dead)

2008 : Chronique des morts-vivants (George A. Romero's Diary of the Dead)

2009 : Le Vestige des morts-vivants (George A. Romero's Survival of the Dead)

 

Scénariste

1968 : La Nuit des morts-vivants (Night of the Living Dead), de George A. Romero

1972 : Season of the Witch, de George A. Romero

1973 : La Nuit des fous vivants (The Crazies), de George A. Romero

1977 : Martin, de George A. Romero

1978 : Zombie (Zombi / Dawn of the Dead), de George A. Romero

1981 : Knightriders, de George A. Romero

1986 : Le Jour des morts-vivants (Day of the Dead), de George A. Romero

1987 : Creepshow 2, de Michael Gornick

1988 : Incidents de parcours (Monkey Shines), de George A. Romero

1989 : Darkside, les contes de la nuit noire (Tales from the Darkside), de John Harrison

1990 : La Nuit des morts-vivants (The Night of the Living Dead), de Tom Savini

1990 : Deux yeux maléfiques (Due occhi diabolici), de George A. Romero et Dario Argento

1992 : La Part des ténèbres (The Dark Half), de George A. Romero

2000 : Bruiser, de George A. Romero

2003 : L'Armée des morts (Dawn of the Dead, L'Aube des morts au Québec), de Zack Snyder (scénario original de Zombie)

2005 : Le Territoire des morts (Land of the Dead), de George A. Romero

2008 : Chronique des morts-vivants (Diary of the Dead), de George A. Romero

2009 : Le Vestige des morts-vivants (Survival of the Dead), de George A. Romero

 

Acteur

1968 : La Nuit des morts-vivants (Night of the Living Dead), de George A. Romero

1977 : Martin, de George A. Romero

1978 : Zombie (Zombi / Dawn of the Dead), de George A. Romero

1986 : Le Jour des morts-vivants (Day of the Dead), de George A. Romero

1990 : Le Silence des agneaux (The Silence of the Lambs), de Jonathan Demme

2008 : Chronique des morts-vivants (Diary of the Dead), de George A. Romero

2011 : Deadtime Stories, de Jeff Monahan, Matt Walsh et Tom Savini

 

Monteur

1968 : La Nuit des morts-vivants (The Night of the Living Dead), de George A. Romero

1973 : La Nuit des fous vivants (The Crazies), de George A. Romero

1977 : Martin, de George A. Romero

1978 : Zombie (Zombi / Dawn of the Dead), de George A. Romero

1981 : Knightriders, de George A. Romero

 

Producteur

1968 : La Nuit des morts-vivants (Night of the Living Dead), de George A. Romero

1990 : La Nuit des morts-vivants (The Night of the Living Dead), de Tom Savini

1992 : La Part des ténèbres (The Dark Half), de George A. Romero

2009 : Scream Show (Deadtime Stories)

2010 : The Crazies (Remake de La Nuit des fous vivants (The Crazies)), de Breck Eisner

2011 : Scream Show 2 (Deadtime Stories 2)

 

Directeur de la photographie

1968 : La Nuit des morts-vivants (Night of the Living Dead), de George A. Romero

 

Hommages

Dans Grand Theft Auto: Vice City et Grand Theft Auto V, le corbillard porte le nom de "Corbillard Romero".

 

Romero fait une apparition dans un des modes de jeu du jeu vidéo Call of Duty: Black Ops dans lequel le joueur est confronté à des morts-vivants ; dans la carte "Call of the Dead", compris dans l'add-on Escalation sorti le 3 mai 20115, il tourne un film de zombie avec quatre acteurs, (de véritables stars de cinéma : Danny Trejo, Sarah Michelle Gellar, Robert Englund, Michael Rooker). Mais en plein tournage, parmi les acteurs et les figurants maquillés en zombie, un vrai mort-vivant arrive par surprise et enlève Romero, bientôt suivi d'innombrables autres zombies. Une fois que le joueur commence la partie (en incarnant un des quatre acteurs cités plus haut), Romero réapparait sous forme zombifiée, suivant les joueurs à travers toute la carte et les attaquants s'ils le touchent ou lui tirent dessus. Il est immortel, sa disparition – temporaire – de la carte n'étant possible qu'au moyen d'un grand nombre de munitions d'armes spéciales.

 

Dans Saints Row: The Third dans le mode "Horde" une manche est appelée "la Vengeance de Romero", manche constituée de zombies.

 

Dans le quatrième épisode de la série d'animation japonaise Space Dandy, il s'affiche à la fin de l'épisode (donc avant le générique de fin) le nom de George A. Romero en tant que scénariste de l'histoire qui tourne à ce moment-là sur les zombies.

 

Dans Dead Island, premier du nom, à la mort du "chaman" dans la quête "Sang Pur" le personnage Sam B. fait illusion au film de George Romero : La nuit des mort-vivant.

 

Dans la trilogie de romans Feed, dont l'action se déroule dans un monde hyper-sécuritaire à la suite de l'émergence d'un virus transformant la population en zombies, l'héroïne du livre se prénomme Georgia, comme beaucoup d'autres enfants (d'ailleurs, un membre de son équipe s'appelle Georgette), en hommage à George Romero. Grâce à ses films, il a préparé l'humanité à se défendre.

 

Dans le jeu Dead Nation sur Playstation 3,4 et vita, le trophée platine se nomme "Romero serait très fier". (Source Wikipédia)

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Hébergé par Overblog