Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Articles avec #festival de strasbourg

Court Made in France Strasbourg 2015

Juliet

Réalisateur(s) : Marc-Henri Boulier France, 2015, 10’ a déjà obtenu le Prix Spécial du Jury au dernier Bloody Weekend, il es l’un des plus sérieux concurent pour le prix avec l’Art du Geste.

Dans un futur proche, la société SEED lance à grand renfort de publicité, JULIET1, la première génération d’êtres synthétiques de compagnie. Ces femmes androïdes à l’aspect hyper réaliste, connaissent rapidement un succès foudroyant.

Court Made in France Strasbourg 2015

L’Art du Geste

 

L’Art du Geste présenté en juillet dernier au Bloody weekend est l’un des deux films de cette sélection qui sont les plus aboutis.

Sur le thème de la vanité humaine à vouloir …n’en disant pas plus pour ne pas déflorer la fin, mais elle reflète assez une certaine réalité.

Réalisateur(s) : Ivan Radkine France • 2014 • 16'

 

Résumé du film : Dans une chapelle abandonnée, un homme assis sur une chaise, un sac sur la tête et les mains ligotées, est prêt à se faire torturer dans d'étranges circonstances.

Autres films en compétition

AQUABIKE

 

GARÇONNE

 

UN JOUR DE PLUS

 

MAXIPLACE

Voir les commentaires

Scherzo Diabolico Adrian Garcia Bogliano  Strasbourg 2015
Scherzo Diabolico Adrian Garcia Bogliano  Strasbourg 2015

Scherzo Diabolico

Adrian Garcia Bogliano  

Strasbourg 2015

 

Film du réalisateur mexicain  Adrian Garcia Bogliano, le film m’a beaucoup intéressé par son traitement, classez dans le « cross-over », a la limite du thriller et du fantastique, le personnage principal voit son esprit chaviré devant l’indifférence de tous, le cynisme de son chef, une femme plus intéressez par l’argent que par l’amour qu’elle devrait avoir pour son mari.

Même si la fin peut apparaitre confuse à certains, cela reste l’un des meilleurs films de cette sélection.

 

Fiche technique et filmographie

Réalisateur(s) : Adrian Garcia Bogliano Producteur(s) : Andrea Quiroz Hernandez, Carlos Helandez Scénariste(s) : Adrian Garcia Bogliano Photographie : Dario Goldgel Montage : Adrian Garcia Bogliano Musique : Sealtiel Alatriste Interprète(s) : Fancisco Barreiro, Jorge Molina, Daniela Soto Vell

 

Coincé entre une épouse râleuse qui voudrait qu'il gagne plus d'argent et un patron qui l'exploite, Aram travaille sans relâche mais n'entrevoit aucun espoir de promotion. Son dévouement n'est toutefois qu'une façade: il a une maîtresse, et il a fomenté un plan infaillible pour enlever la fille de son chef et réclamer une rançon.

 

Adrian Garcia Bogliano signe là un thriller haletant qui décrit des individus méprisables et traite autant de l’ironie du sort que de la cupidité. Comme une petite voix maléfique, la musique du film également intitulée Scherzo Diabolico, s’infiltre dans le magnifique décor mexicain pour nous rappeler notre impuissance face à certains plans qui, aussi parfaitement huilés soient-ils, sont appelés à déraper et à se retourner contre nous – comme si le diable s’en emparait pour nous jouer un tour.

 

Rediffusion !

Dimanche 27 septembre à 14h au Vox

 

Filmographie

Réalisation

2014   Late Phases  Réalisateur 

2012   Here comes the devil  Réalisateur    

2012   The ABCs of Death  Réalisateur 

2011   Penumbra  Réalisateur 

 2010   Cold Sweat  Réalisateur    

2009   I'll never die alone  Réalisateur 

 Scénario

 2012   Here comes the devil  Scénariste    

2012   The ABCs of Death  Scénariste 

 2011   Penumbra  Scénariste 

 2010   Cold Sweat  Scénariste    

 

 Equipe Technique

 2012   The ABCs of Death  Chef monteur  

Voir les commentaires

Photo du film

Photo du film

 

Der Bunker Nikias Chryssos

Compétition internationale

Strasbourg 2015

 

Premier film du réalisateur Nikias Chryssos, on appréciera l’originalité  de l’action et la photographie.

 

Nikias Chryssos est un réalisateur d’avenir dont on reparlera rapidement.

 

Pour en revenir à « Der Bunker », le film a quand même trop de manque pour à mon sens prétendre à un prix. Il ne suffit pas de faire preuve d’originalité pour que le scénario soit forcement suffisamment solide.

 

L’interprétation laisse parfois également à désirer surtout dans le rôle des parents.

 

En bref, disons qu’il s’agit (ce fut mon vote) d’un film moyen.

 

  

Réalisateur(s) : Nikias Chryssos Producteur(s) : Nikias Chryssos Scénariste(s) : Nikias Chryssos Photographie : Matthias Reisser Montage : Carsten Eder Musique : Leonard Petersen Interprète(s) : Pit Bukowski, Daniel Fripan, Oona von Maydell.

 

Résumé du film

 

Un étudiant ambitieux recherche le calme et la solitude pour se focaliser sur son travail. Il se retrouve dans une résidence ressemblant à un bunker, habité par un couple qui scolarise leur fils Klaus à la maison. Ils lui demandent alors de s’occuper de l’éducation de Klaus qui se révèle avoir de grosses difficultés pour assimiler les leçons qui lui sont dispensées dans ce cadre familial plutôt déstabilisant.

 

Der Bunker est un ovni issu de la scène indé berlinoise. Avec son ambiance lynchienne, ses touches d’humour décalé et ses acteurs parfaitement choisis, Der Bunker n’est pas sans rappeler Der Samurai, autre film berlinois présenté au festival en 2014, avec également le mystérieux Pit Bukowski dans le premier rôle.

 

Rediffusion :

Dimanche 27 septembre à 16h cinéma STAR

Bande Annonce

Voir les commentaires

MASTER CLASS JOE DANTE + Burying the Ex
MASTER CLASS JOE DANTE + Burying the Ex

 

MASTER CLASS

JOE DANTE

+

Burying the Ex

 

Plus qu’une Master Class comme annoncée, nous avons eu une rétrospective des films de Joe Dante, des films qui ont marqué son enfance tel « Météore de la Nuit ».

C’est dommage, beaucoup auraient aimé connaitre sa conception du cinéma de genre, comment il voyait l’avenir de ce cinéma (cela fut aborder en une phrase).

Si cela ne manquait pas totalement d’intérêt, on est loin d’une véritable Master Class.

 

Ce fut en grande partie compenser par la projection de « Burying the Ex » qui semble être la seule projection prévue pour le moment en France. Ce qui est bien sûr très regrettable, les distributeurs français devraient ce réveillé.

Film à petit budget, s’il n’est pas sans intérêt, bien au contraire Burying the Ex, de l’aveu même de Joe Dante, ce n’est pas son meilleur film, d’ailleurs il ne pensait pas faire le meilleur film de sa carrière, mais plus montré qu’il n’est pas encore mort, ou alors nous avons vu un mort-vivant bien portant.

Programme de l’après-midi « Spécial Joe Dante ».

Après un coup de foudre à la découverte du Météore de la Nuit, Joe Dante passera une grande partie de son enfance dans les salles de cinéma. De ses débuts au sein de l’écurie Corman au sommet d’Hollywood --- lorsque Steven Spielberg lui propose de réaliser Gremlins --- en passant par ses œuvres pour la télévision, Joe Dante est un auteur dont chaque film porte la signature. À travers cette master class, Jean-Baptiste Thoret questionnera Joe Dante sur sa carrière, ses influences et ses relations avec les studios hollywoodiens. Une occasion unique d’entendre les anecdotes d’un véritable cinéphile réputé pour sa connaissance encyclopédique du cinéma. La master class sera suivie de la projection de Burying the Ex, le dernier film réalisé par Joe Dante.

 

************************

 Burying the Ex

Si vous largué une femme maladivement  jalouse, je ne serais que trop vous conseillez de vérifier qu’elle n’as passer aucun pacte   même plus ou moins inconsciemment avec le diable, sinon vous risquez sérieusement d’avoir des soucis avec elle, une fois qu’elle sera revenue en zombie d’outre-tombe.

Le Héros va de galère en galère,  durant tout le film, n’est vraiment aidé par son demi-frère.

On passe avec ce film qui est le dernier en date de Joe Dante, un très bon moment, on rit tout le long du film.

 

Réalisateur(s) : Joe Dante Producteur(s) : Alan Trezza, Mary Cybriwsky, Carl Efferson Scénariste(s) : Alan Trezza Photographie : Jonathan Hall Montage : Marshall Harvey Music: Joseph LoDuca Interprète(s) : Anton Yelchin, Alexandra Daddario, Ashley Greene

 

Résumé du film :

  Max et Evelyn, une très belle jeune fille, sont fous amoureux. Toutefois, leur relation se dégrade rapidement à cause de la jalousie maladive d’Evelyn. Max décide alors de la quitter. Mais, juste au moment où il s’apprête à rompre, elle est heurtée par un bus et meurt. Max finit par reprendre le dessus et, un beau jour, il rencontre Olivia dans un cinéma. Entre eux, ça « colle » instantanément. En rentrant chez lui, cependant, il a la surprise de sa vie : Evelyn est revenue d’outre-tombe, sous les traits d’un effrayant zombie en décomposition. Elle croit qu’ils sont toujours ensemble…

 

Savant mélange d'horreur, de comédie et de romance, Burying the Ex revisite le film de zombie d'une façon extrêmement originale.

Etats-Unis • 2014 • 1h29 • Anglais / St. Fr.

 

DISTRIBUTION

 

Factoris Film

 

VENTES INTERNATIONALES

 

Voltage Pictures

 

 Filmographie de Joe Dante (source wikipédia)

Longs métrages

1966-1975 : The Movie Orgy, coréalisé avec Jon Davison

1976 : Hollywood Boulevard, coréalisé avec Allan Arkush

1978 : Piranhas (Piranha)

1981 : Hurlements (The Howling)

1984 : Gremlins

1985 : Explorers

1987 : L'Aventure intérieure (Innerspace)

1989 : Les Banlieusards (The 'burbs)

1990 : Gremlins 2, la nouvelle génération (Gremlins 2 The New Batch)

1993 : Panic sur Florida Beach (Matinee)

1998 : Small Soldiers

2003 : Les Looney Tunes passent à l'action (Looney Tunes: Back in Action)

2009 : The Hole

2014 : Burying the Ex

 

Téléfilms

1994 : Runaway Daughters

1997 : The Osiris Chronicles

1998 : La Seconde Guerre de Sécession (The Second Civil War)

 

Courts-métrages

1983 : La Quatrième Dimension (Twiling Zone the Movie), troisième segment

1987 : Cheeseburger film sandwich (Amazon Women on the Moon), 5 segments

2006 : Trapped Ashes, segment Wraparound

2016 : Fear Paris, segment

 

Épisodes de séries

Police Squad (1985), 2 épisodes

Amazing Stories (1985-1986), 2 épisodes

Eerie, Indiana (1991-1992), 5 épisodes

Picture Windows (1995), 1 épisode

Masters Of Horror saison 1, épisode 6 : Vote ou crève (2005), 1 épisode

Masters Of Horror saison 2, épisode 7, The screwfly solution - La guerre des sexes (2006), 1 épisode

L'Ombre de la nuit un épisode de The Twilight Zone (La Cinquième Dimension)

Les Experts : Manhattan saison 4, épisode 6, Boo (2007), 1 épisode

Hawaii Five-0 saison 2, épisode 7, Ka Iwi Kapu - Ossements sacrés (2011), 1 épisode

Salem saison 2, épisode 7, The Beckoning Fair One (2015), 1 épisode

 

Participations, projets avortés

 

Lâchez les bolides (Grand Theft Auto)(1977) de Ron Howard, montage

I Never Promised You a Rose Garden (1977), réalisation additionnelle

Le lycée des cancres (1979) (Rock 'n'Roll High School) d'Allan Arkush, réalisation additionnelle (il a remplacé le réalisateur lors du tournage)

Orca II (1978-1979), projet

Jaws 3/People 0 (1979), projet

Philadelphia Experiment, (1981), projet abandonné par Joe Dante et réalisé par Stewart Raffill (1984)

Little Man Tate (1987-1988), projet

Termites Terrace (1990-1993), projet de biopic de Chuck Jones refusé par Warner Bros.

The Mummy (1992-1994), projet refusé par Warner Bros.

The Phantom (1994), projet refusé par Paramount Pictures mais réalisé par Simon Wincer (1996)

Cat & Mouse (1994-1995), projet abandonné par TriStar

 

Acteur

1994 : A Century of Cinema : lui-même

 

Prix et récompenses

Hurlements, Prix de la Critique du Festival international du film fantastique d'Avoriaz en 1976.

En 1999, le Festival international du film de Locarno lui consacre la première rétrospective complète de ses films.

En 2011, le Festival international du film d'Amiens lui consacre un hommage et une carte blanche. Il y reçoit la Licorne d'Or pour l'ensemble de son œuvre des mains de Bertrand Tavernier.

Burying the Ex - International Trailer (2015) –

Voir les commentaires

Tag Sion Sono Strasbourg2015
Tag Sion Sono Strasbourg2015

 

Tag

Sion Sono

Strasbourg 2015

 

Le réalisateur n’a pas  moins que sept films à son actif en 2015, plusieurs étant de grandes qualités, les organisateurs du Festival eurent du mal à sélectionner, l’un par rapport à l’autre.

On entre vite dans le « vif » du sujet, vif et saignant à souhait, sans rien déflorer du film, compté quand même une bonne centaine de morts, disons en 1 minute 30 chronos. Bref une bonne boucherie, mais aussi de la poésie et des jeunes filles en fleurs.

À la fois gore, bizarre, étonnant, curieux et poétique comme le sont souvent les films asiatiques et particulièrement japonais, c’est jusqu’as présent en compétition internationale, mon film préférer.

La fin est particulièrement bien amener, et on comprend enfin ou voulait en venir l’auteur du film.

A noté la bonne photographie, et un tres bon scénario.

Vous trouverez ci-dessous la biographie/filmographie de Sion Sono.

 

 

Réalisateur(s) : Sion Sono Producteur(s) : Masayuki Tanishima, Ryuichiro Inagaki, Takahiro Ohno Scénariste(s) : Sion Sono Photographie : Maki Ito Montage : Junichi Ito Interprète(s) : Reina Triendl, Mariko Shinoda, Erina Mano

 

Résumé du film :

Tag s’ouvre sur un tourbillon de scènes mêlant à merveille le gore et le poétique. En un éclair de seconde, la vie d’une écolière insouciante bascule à tout jamais. Commence alors pour elle un voyage frénétique au cœur d’obscures réalités parallèles où règnent le désordre et la violence, et où la sensualité féminine est exacerbée.

 

À travers ses deux héroïnes, Mitsuki et sa copine Izumi, Sion Sono confère cohérence et profondeur à ce film qui, autrement, aurait pu n’être qu’une incursion divertissante dans un surréalisme particulièrement déjanté. Il parvient ainsi à faire de Tag un témoignage touchant de notre consternation face au chaos de la vie. « La vie est comme une plume qui tombe », dit Izumi, « et personne ne sait où elle finira par atterrir. Tout ce qu’on peut faire, c’est la berner en allant là où elle ne nous attend pas ». Et c’est précisément ce qui se passe à la fin du film.

 

 

Dimanche 27 septembre à 14h

 

STAR

Biographie et filmographie du réalisateur :

 

Sion Sono (園子温, Sono Shion?) est un écrivain, poète, réalisateur et scénariste japonais, né en 1961 à Toyokawa, dans la préfecture d'Aichi. Il est principalement connu en Occident pour les films qu'il a réalisé après la sortie de Suicide Club (2001), notamment Noriko's Dinner Table (2006), Love Exposure (2008) ou Cold Fish (2010). Cite  également Babe 2, le cochon dans la ville de George Miller comme son film préféré.

 

Bibliographie[

1993 : Tokyo GAGAGA

2000 : Introduction to Novel Current Poetry on Bath Time (Furo de Yomu Gendai Shi Nyūmon)

2002 : Statute Police (Jikō Keisatsu) (Coauteur)

2002 : Suicide Circle: The Complete Edition (Jisatsu Saakuru: Kanzenban)

2005 : Into a Dream (Yume no Naka e)

 

Filmographie

1985 : I am Sion Sono!! (Ore wa Sion Sono da!!), réalisateur, scénariste et acteur

1986 : Otoko no hanamichi, réalisateur, scénariste et acteur

1988 : Kessen! Joshiryo tai Danshiryo, réalisateur et scénariste

1990 : Bicycle Sighs (Jitensha toiki), réalisateur et co-scénariste et acteur

1991 : Kirai... Janaiyo, acteur

1992 : Heya, réalisateur et scénariste

1994 : Otaku : fils de l'empire du virtuel, acteur

1995 : Bad film, réalisateur et scénariste

1997 : Keiko desu kedo, réalisateur et scénariste

1998 : Kaze, réalisateur et scénariste

1998 : Dankon: The Man, réalisateur et scénariste

2000 : Seigi no Tatsujin Nyotai Tsubo saguri, réalisateur et scénariste

2000 : Utsushimi, réalisateur, scénariste et directeur de la photographie

2001 : Suicide Club (Jisatsu saakuru), réalisateur et scénariste

2001 : Blind Beast vs. Dwarf (Mōjū tai Issunbōshi), acteur

2003 : Chichi no Hi, directeur et réalisateur

2004 : Otona ni Nattara, directeur et réalisateur

2005 : Comme dans un rêve (Yume no naka e), réalisateur et scénariste

2005 : Noriko's Dinner Table (Noriko no shokutaku), réalisateur et scénariste

2005 : Strange Circus (Kimyô na sâkasu), réalisateur, scénariste, directeur de la photographie et compositeur

2005 : Hazard, réalisateur et scénariste

2006 : Balloon Club, Afterwards (Kikyû Kurabu, Sonogo), réalisateur et scénariste

2006 : Jikô keisatsu (série TV), réalisateur et scénariste

2007 : Exte: Hair Extensions (Ekusute), réalisateur et scénariste

2008 : Love exposure (Ai no mukidashi), réalisateur et scénariste

2009 : Be Sure To Share (Chanto tsutaeru), réalisateur et scénariste

2010 : Cold Fish (Tsumetai nettaigyo), réalisateur et co-scénariste

2011 : Guilty of Romance (Koi no tsumi), réalisateur et scénariste

2011 : Himizu (Himizu), réalisateur

2012 : The Land of Hope (Kibō no Kuni), réalisateur et scénariste

2013 : Why Don't You Play in Hell (Jigoku de naze warui), réalisateur et scénariste

2014 : Tokyo Tribe, réalisateur et scénariste

2015 : Shinjuku Swan (新宿スワン), réalisateur et scénariste (31/05/2015)

2015 : The Chasing World ( リアル鬼ごっこ), réalisateur et scénariste (11/07/2015)

2015 : Love And Peace (ラブ&ピース), réalisateur et scénariste (été 2015)

2015 : Eiga Minna Esupa Dayo (映画 みんな!エスパーだよ!), réalisateur (septembre 2015)

2015 : Hisohiso Boshi (ひそひそ星), réalisateur et scénariste (post-production)

 

Récompenses

Grand prix du festival du film Pia pour Otoko no Hanamichi en 19872.

Prix spécial du jury, lors du festival de Sundance pour Heya, en 1994.

Prix du film révolutionnaire et Fantasia Ground-Breaker d'argent, lors du festival FanTasia 2003 pour Suicide Club.

Prix Don Quichotte, mention spéciale et nomination Globe de Cristal, lors du Festival international du film de Karlovy Vary 2005 pour Noriko's Dinner Table.

Prix du meilleur film, lors du festival FanTasia 2006 pour Strange Circus.

Prix du jury des lecteurs du Berliner Zeitung, lors du Festival de Berlin 2006 pour Strange Circus.

Prix Agnès b, lors du Tokyo Filmex 2008, pour Love Exposure.

Prix FIPRESCI et Caligari, lors de la Berlinale 2009, pour Love Exposure.

Prix du meilleur film, lors du festival FanTasia 2009 pour Love Exposure.

Prix Lotus Air France (prix de la critique internationale) lors du Festival du film asiatique de Deauville en 2011 pour Cold Fish.

Prix Marcello Mastroianni du Meilleur jeune interprète lors de la 68e édition de la Mostra de Venise en 2011 pour Shôta Sometani et Fumi Nikaidô dans Himizu.

Prix du Public à la 19e édition de L’Étrange Festival en 2013 pour Why Don't You Play in Hell (Jigoku de naze warui)

Tag de Sono Sion : bande annonce

Voir les commentaires

Court-métrage Animation Strasbourg 2015
Court-métrage Animation Strasbourg 2015

Court-métrage Animation

Strasbourg 2015

 

Parmi cette sélection j’ai retenu pour la qualité de l’animation et l’originalité du sujet « Chaud Lapin », travail collectif de fin d’étude.

 

Ainsi que le Repas Dominical, surtout pour la qualité du scénario plus cette fois que de l’animation. Réalisé par Céline Devaux.

Vu la longueur de ses films, je ne peux pas dignement, sans totalement les déflorer, vous en faire une véritable critique, mais les courts-métrages sont le vivier dans lequel on puisera les futurs réalisateurs (trices), scénaristes….  

 

Si vous êtes sur Strasbourg, je ne serais que trop vous conseillé à assisté à la rediffusion prévue.

 

 

CHAUD LAPIN

Réalisateur(s) : Alexis Magaud, Soline Bejuy, Maël Berreur, Géraldine Gaston, Flora Andrivon

Une banale histoire d’amour…

 

LE REPAS DOMINICAL

 

Réalisateur(s) : Céline Devaux

C'est dimanche. Au cours du repas, Jean observe les membres de sa famille. On lui pose des questions sans écouter les réponses, on lui donne des conseils sans les suivre, on le caresse et on le gifle, c'est normal, c'est le repas dominical.

 

Autres films présenté :

 

The Mill at calder’s end

Daewit

Word of tomorrow

Yul et le serpent

 Prochaine diffusion

STAR ST-EX  Mercredi 23 septembre à 18h

STAR Samedi 26 septembre à 13h30

Voir les commentaires

1ere série
1ere série
1ere série
1ere série
1ere série
1ere série
1ere série
1ere série
1ere série
1ere série
1ere série
1ere série
1ere série
1ere série
1ere série

1ere série

2eme série
2eme série
2eme série
2eme série
2eme série
2eme série
2eme série
2eme série
2eme série
2eme série

2eme série

3 eme série
3 eme série
3 eme série
3 eme série
3 eme série
3 eme série
3 eme série
3 eme série
3 eme série
3 eme série
3 eme série
3 eme série
3 eme série
3 eme série
3 eme série

3 eme série

4 eme série
4 eme série
4 eme série
4 eme série
4 eme série
4 eme série
4 eme série
4 eme série
4 eme série
4 eme série
4 eme série
4 eme série
4 eme série
4 eme série
4 eme série
4 eme série
4 eme série
4 eme série
4 eme série
4 eme série
4 eme série
4 eme série
4 eme série
4 eme série
4 eme série

4 eme série

Prochainement à Colmar

Prochainement à Colmar

Voir les commentaires

Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg

Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg

 

Tu as un groupe, tu es d’Alsace et tu aimes les Zombies… cette annonce est pour toi !

 

 Le Festival européen du film fantastique de Strasbourg lance un appel à groupes de la scène locale pour donner un concert à l’arrivée de la Zombie Walk le samedi 19 septembre, Place de la Bourse.

 

 Tous les styles de musique sont acceptés. 2 groupes seront sélectionnés. Les concerts auront lieu en plein air entre 16h et 19h.

 

 Alors si tu souhaites tenter ta chance et peut-être jouer lors de la plus grande Zombie Walk de France, envoie-nous ton CD avant le 21 juin 2015 à l’adresse suivante :

 

 Les Films du Spectre

 9 rue du Vieil Hôpital

 67000 Strasbourg

 

 Ça va être mortel !

Voir les commentaires

Longs-Métrages

Octopus d'Or —

White God de Kornél Mundruczó

Palmarès 7eme FEFFS 2014

Méliès d'Argent

Amours Cannibales

de Manuel Martin Cuenca

 

 

 Mention Spéciale du Jury 

 

Alleluia de Fabrice du Welz

 

Prix du Public 

Housebound de Gerard Johnstone

Courts-Métrages

Octopus d'Or

 The Landing de Josh Tanner

 

Méliès d'Argent 

Robotics de Jasper Bazuin

 

Prix du Jury dans la catégorie Animation 

Imposteur de Elie Chapuis

 

Prix du Jury dans la catégorie Made in France

Shadow de Lorenzo Recio

 

Mention Spéciale du Jury

Ceremony for a Friend de Kaveh Ebrahimpour

 

Mention Spéciale dans la catégorie Animation

La Bête de Vladimir Mavounia-Kouka

 

Prix du Jury Jeune 

Ceremony for a Friend de Kaveh Ebrahimpour

 

Prix du Public

Robotics de Jasper Bazuin

Indie Game Contest

 

Octopix 

The Coral Cave

 

Mention Spéciale du Jury

Savage - The Shard of Gozen

Voir les commentaires

Alleluïa Compétition internationale / Méliès d’Argent FEFFS 2014
Alleluïa Compétition internationale / Méliès d’Argent FEFFS 2014

Alleluïa

Compétition internationale /

Méliès d’Argent

FEFFS 2014

 

Ce film fut sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes 2014, basé sur une histoire vraie qui sait dérouler de 1947 à 1949. Comme toutes les histoires vraies transposées au cinéma, cela finira mal, très mal.

 

Cette œuvre franco-belge ce présente sous la forme de plusieurs « actes »  cela donne au film une forme particulière qui évite comme sait trop souvent le cas, des scènes de « coupes » pas toujours très bonne et souvent confiez a l’équipe « B » du film.

 

Si au début le manipulateur est Michel, rapidement s’établit un basculement, on va vers des travers de paranoïa conduisant à l’horreur.

 

Bien mise en scène, avec une bonne photo, et des interprètes qui jouent justes, mais plus que cela en qui l’on croit.

 

L’un des tout meilleurs films de ce 7eme Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg, devrait logiquement être récompensé par l’un des deux pris auxquels il peut prétendre « L’Octopus d’Or » pour la Compétition Internationale  ou le Méliès d’Argent (nomination au Méliès d’Or) auquel il eut prétendre en tant que film européen.

 

 

 Equipe et Casting du Film :

Réalisateur(s) :

Fabrice du Welz

Producteur(s) :

Vincent Tavier, Clément Miserez, Matthieu Warter

Scénariste(s) :

Fabrice du Welz, Vincent Tavier

Photographie :

Manu Dacosse

Montage :

Anne-Laure Guégan

 Musique :

Vincent Cahay

Interprète(s) :

Laurent Lucas, Lola Dueñas, Helena Noguerra

Belgique, France • 2014 •

1h35 • VO Fr. / ST Eng

 

Résumé du film :

Manipulée par un mari jaloux, Gloria s’est sauvée avec sa fille et a refait sa vie loin des hommes et du monde. Poussée par une amie, Gloria accepte de rencontrer Michel via un site de rencontre.

 

Michel, petit escroc bas de gamme, est troublé par Gloria, et Gloria tombe éperdument amoureuse.

 

Par peur, Michel se sauve, mais Gloria va le retrouver et lui faire promettre de ne plus jamais la quitter.

 

Prête à tout pour sauvegarder cet amour, elle se fera passer pour la soeur de Michel afin que celui-ci puisse continuer à séduire des femmes pour de l’argent. Mais la jalousie gangrène peu à peu Gloria.

 

 Après Vinyan (Octopus d’Or à Strasbourg en 2008) et Colt 45, Fabrice du Welz réalise cette nouvelle version des tueurs de la lune de miel, qui forme avec son très perturbant Calvaire les deux premiers opus d’une trilogie ardennaise.

Dimanche 21 septembre à 16h00 Star Saint Ex

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Hébergé par Overblog