Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>

Articles avec #competition internationale

 ­LUMIERE CLASSICS

­LUMIERE CLASSICS

               

­LUMIERE CLASSICS

 

 

Merci  de bien vouloir laissez des commentaires.

Faites connaitre le site à vos amis et contacts.

 

 

*******************

               

Mademoiselle Docteur / Under Secret Orders de Edmond T. Gréville

 

Royaume-Uni, 1937, 1h24, noir et blanc, format 1.37

 

Restauration 4K par Lobster Films

 

Ressortie en salles fin 2022

 

               

Samedi 15 octobre à 16h15 à la Villa Lumière

 

Dimanche 16 octobre à 9h15 à l'Institut Lumière

 

­

­              ­              ­

­

Remorques de Jean Grémillon

 

France, 1941, 1h24, noir et blanc, format 1.37

 

Restauration 4K par MK2 Films avec la participation d'ARTE France-Unité Cinéma.

 

Ressortie en salles prochainement par Carlotta Films

 

 

Dimanche 16 octobre à 11h15 au Comoedia

 

Mercredi 19 octobre à 16h15 à l'UGC Confluence

 

Jeudi 20 octobre à 18h30 au Pathé Bellecour

 

Samedi 22 octobre à 14h à la Villa Lumière

 

The Long Night d'Anatole Litvak

 

États-Unis, 1947, 1h41, noir et blanc, format 1.37

 

Restauration 4K par Studiocanal

Dimanche 16 octobre à 19h au Lumière Terreaux

 

Lundi 17 octobre à 11h15 à l'Institut Lumière

 

Mardi 18 octobre à 14h30 au Cinéma Opéra

 

 

Madame du Barry de Christian-Jaque

 

France, Italie, 1954, 1h46, couleurs, format 1.37

 

Restauration 4K par TF1 Studio

Ressortie en salles en 2023 par Les Acacias, et en Blu-ray par Coin de Mire

 

Mercredi 19 octobre à 9h à la Villa Lumière

 

Jeudi 20 octobre à 13h45 au Comoedia

 

Vendredi 21 octobre à 14h à l'Institut Lumière

 

Ordet de Carl Theodor Dreyer

 

Danemark, 1955, 2h06, noir et blanc

 

Restauration 4K par le Danish Film Institute

Ressortie en salles le 9 novembre 2022 par Capricci

 

               

Dimanche 16 octobre à 21h15 au Lumière Terreaux

 

Vendredi 21 octobre à 10h45 au Comoedia

 

Dimanche 23 octobre à 14h à l'Institut Lumière

 

 

Sois belle et tais-toi de Marc Allégret

 

France, 1958, 1h52, noir et blanc, format 1.37

 

Restauration 4K par SND

 

               

Lundi 17 octobre à 21h30 au Pathé Bellecour

 

Mercredi 19 octobre à 11h15 à la Villa Lumière

 

 

Des femmes disparaissent d'Édouard Molinaro

 

France, 1959, 1h25, noir et blanc

 

Restauration par Les Films Jacques Roitfeld

 

 

Dimanche 16 octobre à 11h30 à la Villa Lumière

 

Samedi 22 octobre à 14h15 au Cinéma Opéra

 

Françoise ou la vie conjugale  d'André Cayatte

 

France, Italie, 1964, 1h38, noir et blanc, format 2.35

 

Restauration 4K par Pathé

 

Ressortie en salles au premier trimestre 2023 avec Jean-Marc ou la vie conjugale

 

 

Mercredi 19 octobre à 14h15 à l'Institut Lumière

 

Dimanche 23 octobre à 14h30 au Pathé Bellecour

 

Jean-Marc ou la vie conjugale   d'André Cayatte

 

France, Italie, 1964, 1h40, noir et blanc, format 2.35

 

Restauration 4K par Pathé

Ressortie en salles au premier trimestre 2023 avec Françoise ou la vie conjugale

 

Mercredi 19 octobre à 16h30 à l'Institut Lumière

 

Dimanche 23 octobre à 16h45 au Pathé Bellecour

 

Le Voyage fantastique / Fantastic Voyage de Richard Fleischer

 

États-Unis, 1966, 1h40, couleurs, format 2.35

 

Restauration par Swashbuckler Films

Ressortie en salles le 23 décembre 2022

 

Dimanche 16 octobre à 13h45 à l'UGC Confluence

 

Lundi 17 octobre à 13h45 au Comoedia

 

Mardi 18 octobre à 21h45 au Pathé Bellecour

 

Paris brûle-t-il ? / Is Paris Burning ? de René Clément

 

France, États-Unis, 1966, 2h53, noir et blanc & couleurs, format 2.35

 

Restauration par Paramount et American Zoetrope

Distribution par Park Circus

 

               

Mardi 18 octobre à 20h15 au Lumière Terreaux

 

Jeudi 20 octobre à 13h45 au Pathé Bellecour

 

Samedi 22 octobre à 14h au Comoedia

 

Dimanche 23 octobre à 16h30 au Pathé Vaise

 

Buck et son complice / Buck and the Preacher de Sidney Poitier

 

États-Unis, 1972, 1h42, couleurs, format 1.85

 

Restauration 4K par Sony Columbia

Distribution par Park Circus

 

               

Mardi 18 octobre à 19h à l'UGC Confluence

 

Jeudi 20 octobre à 22h au Lumière Terreaux

 

Samedi 22 octobre à 14h15 au Pathé Bellecour

 

 

La Maudite galette de Denys Arcand

 

Canada, 1972, 1h41, couleurs, format 2.35

 

Restauration 4K par Éléphant, mémoire du cinéma québécois

 

               

Mardi 18 octobre à 17h45 au Lumière Terreaux

 

Mercredi 16h15 à la Villa Lumière

 

­

Ludwig ou le crépuscule des dieux de Luchino ViscontI

 

Canada, 1973, 3h58, couleurs, format 2.35

 

Restauration 4K par Studiocanal et la Cinémathèque Française

 

­

­              ­              ­

­             

Dimanche 16 octobre à 19h30 au Comoedia

 

Vendredi 21 octobre à 16h30 à l'Institut Lumière

 

Samedi 22 octobre à 14h15 à l'UGC Confluence

 

Mes petites amoureuses de Jean Eustache

 

France, 1974, 2h03, couleurs, format 1.37

 

Restauration 4K par les Films du Losange

Ressortie en salles prochainement

 

Lundi 17 octobre à 18h30 au Comoedia

 

Vendredi 21 octobre à 18h45 à la Villa Lumière

 

Lúcio Flávio, l'ennemi public n°1 / úcio Flávio, o Passageiro da Agonia de Hector Babenco

 

Brésil, 1977, 1h24, couleurs, format 1.37

 

Restauration 4K par HB Filmes

 

Jeudi 20 octobre à 18h à la Villa Lumière

 

Vendredi 21 octobre à 17h au Pathé Bellecour

 

The Outsiders: The Complete Novel de Francis Ford Coppola

 

États-Unis, 1983, 1h55, couleurs, format 2.35

 

Restauration 4K par American Zoetrope

Remerciements à Pathé

 

Dimanche 16 octobre à 15h45 à l'UGC Confluence

 

Mercredi 19 octobre à 19h à l'Institut Lumière

 

Jeudi 20 octobre à 21h au Comoedia

 

Mauvais sang   de Leos Carax

 

France, 1986, 1h59, couleurs, format 1.66

 

Restauration par Théo Films et la Cinémathèque française, supervisée par Caroline Champetier

Jeudi 20 octobre à 16h15 à l'Institut Lumière

 

Vendredi 21 octobre à 11h15 au Comoedia

 

Samedi 22 octobre à 21h30 au Pathé Bellecour

 

Les Noces barbares de Marion Hänsel

 

Belgique, France, 1987, 1h39, couleurs, format 2.35

 

Restauration par la Cinematek, Belgique

 

Vendredi 21 octobre à 9h45 à la Villa Lumière

 

Samedi 22 octobre à 16h45 au Lumière Terreaux

 

Le Dernier empereur / The Last Emperor de Bernardo Bertolucci

 

Royaume-Uni, Italie, 1987, 2h45, couleurs, format 2.39

 

Restauration 4K par Metropolitan Filmexport

Ressortie en salles en 2023

 

Mercredi 19 octobre à 21h au Comoedia

 

Jeudi 20 octobre à 20h30 au Pathé Bellecour

 

Vendredi 21 octobre à 21h à l'UGC Confluence

 

Larry Flynt / The People vs. Larry Flynt de Milos Forman

 

États-Unis, 1996, 2h09, couleurs, format 2.39

 

Restauration par Sony Columbia

Sortie d'un coffret Blu-ray-DVD et livret fin octobre 2022 par Wild Side

 

Dimanche 16 octobre à 21h45 au Pathé Bellecour

 

Lundi 17 octobre à 21h45 à l'UGC Confluence

 

Mardi 18 octobre à 21h15 au Comoedia

 

Communiqué de presse.­

­              ­              ­

­

 ­LUMIERE CLASSICS

Voir les commentaires

44e ÉDITION DU FESTIVAL DES 3 CONTINENTS - LES GRANDS RENDEZ-VOUS

44e ÉDITION DU FESTIVAL DES 3 CONTINENTS - LES GRANDS RENDEZ-VOUS

44e ÉDITION DU FESTIVAL DES 3 CONTINENTS -

LES GRANDS RENDEZ-VOUS

 La 44e édition du Festival des 3 Continents se tiendra du 18 au 27 novembre 2022 à Nantes et dans les salles partenaires à travers toute la Loire-Atlantique (Ancenis, Bouguenais, Clisson, Héric, La Turballe, Rezé, Sainte-Marie-sur-Mer, Saint-Herblain et Saint-Nazaire).

 La manifestation se déroulera pendant dix jours encadrés par deux week-ends.

Une large proposition de films d’Afrique, d’Amérique latine et d’Asie sera présentée à travers la programmation d’environ 90 longs-métrages de fiction et documentaire pour beaucoup rares et inédits.

 AU PROGRAMME

Autour d’une Sélection officielle de films récents, la manifestation propose un hommage au célèbre cinéaste Japonais Hirokazu Kore-eda (Une affaire de famille, Palme d’or en 2018) dont l’œuvre documentaire reste mal connue ; une traversée du cinéma indien des années 70 et 80 ; pour la première fois au monde une présentation intégrale de l’œuvre de Mike De Leon, figure essentielle du cinéma philippin ; une plongée dans l’œuvre marginale et prolifique de l’Argentin Raúl Perrone et un programme autour des histoires de famille.

. Sélection officielle

La Sélection officielle, composée d’une Compétition internationale et de Séances spéciales, rassemblent des longs métrages récents (fictions et documentaires) pour la plupart inédits en France.

 . Hirokazu Kore-eda, un pays au cœur

La découverte du cinéaste japonais Hirokazu Kore-eda en France remonte au milieu des années 90. Maborosi (1995) et puis After Life (1998), montrés à l’époque au Festival des 3 Continents, le second récompensé par une Montgolfière d’or, établissent la renommée du cinéaste. Peu après, Distance (2001) et Nobody Knows (2004) sont sélectionnés en compétition à Cannes. Au fil des sorties, le public français tisse un lien de fidélité avec ce cinéaste dont les films dressent un portrait nuancé de la société japonaise. Le lien se renforce encore avec l’accueil d’Une affaire de famille (2018), Palme d’or à Cannes en 2018. À la veille de la sortie de Broker (7 décembre 2022), nous aurons surtout le plaisir de découvrir une part mal connue, voire inédite, de son œuvre documentaire. En sa présence (sous réserve).

. Un automne indien

Nous saisissons l’opportunité de l’automne, la plus douce des saisons indiennes, pour revisiter le cinéma de l’Inde des années 1970-1980 à travers des films peu vus, inconnus ou oubliés. Quinze films qui permettront de mesurer la diversité des esthétiques d’un cinéma trop souvent réduit à la perspective bollywoodienne. Parlant Hindi, Malayalam, Urdu, Bengali, Tamoul, Gujarati, les films de ce programme disent l’immensité d’un pays dont le cinéma est pluriel. Oui, on chante et on danse parfois dans ces films, les sentiments amoureux y ont leur place, mais on vibre surtout du profond désir de cinéma qui les habite.

. Mike De Leon, une vie de cinéma

Ceux qui ont récemment accompagné la redécouverte en salle de l’œuvre de Lino Brocka, le plus grand nom du cinéma philippin, auront peut-être le souvenir d’avoir vu au générique de Manille (1975) celui de Mike De Leon. Fait assez rare pour être signalé, il en était à la fois le producteur et le directeur de la photo. Cela pourrait paraître anecdotique si à l’heure de la sortie prochaine de ces films sur les écrans, cette présentation de l’intégrale de son œuvre – pour la première fois au monde – n’éclairait une vie entièrement vouée, comme celle de sa famille avant lui, au cinéma. Drames psychologiques, films noirs, histoires d’amour, réalistes et fantastiques, les films de Mike De Leon se dérobent à tous les cadres et, comme sortant des ténèbres (ceux de son pays), révèlent une œuvre d’une remarquable puissance stylistique.

. Raúl Perrone, le franc-tireur d’Ituzaingó

Depuis trente ans et désormais près d’une soixantaine de films, Raúl Perrone occupe une position incontournable et pourtant à la marge du cinéma argentin. Indépendant même dans le cinéma indépendant argentin, cinéaste lié exclusivement par sa vie et son travail à sa ville natale d’Ituzaingó (province de Corrientes, à une heure de Buenos Aires) dont il ne s’éloigne que très brièvement, Perrone ne cherche ni les honneurs ni la publicité : il fait des films. Ceux-ci sont comme des dessins subjectifs et imprévisibles, aussi précis sur la réalité de ceux qui l’entourent qu’ouverts à d’imprévisibles élans imaginaires et dialogues libres avec d’autres films, la peinture ou la littérature...

. Un air de famille

Le cinéma, comme la littérature avant lui, est à son affaire dès qu’il s’agit de famille. Atelier des passions intimes, par les dédoublements de l’imaginaire, la famille des autres est toujours un peu la nôtre, rien que nous n’ayons in extenso vécu, rien cependant qui puisse nous être plus… familier. Confrontation entre deux familles que tout sépare dans Parasite, poids des traditions dans Sofia, récit d’adoption chez Eastwood, réinvention de souvenirs personnels dans La Ciénaga : il y a entre les films de cette programmation des différences évidentes mais ils ont un air de parenté qui fait que toute ressemblance n’est pas fortuite. Ce programme est destiné à tous. De plus, un livret pédagogique destiné aux enseignants des collèges et lycées a été produit par le festival, car cette sélection est aussi notre invitation pour leurs élèves aux 3 Continents.

. Premiers pas vers Les 3 Continents

Premiers pas vers Les 3 Continents propose une sélection de films à destination des enfants à partir de 3 ans et de leur famille. Cette année des films en avant-première avec des programmes adaptés par niveau pour les élèves de maternelle et de primaire.

 L’ensemble de la programmation sera dévoilé le 3 novembre 2022 lors d’une conférence de presse.

. L’affiche 2022

"Un groupe d’enfants et un vieillard songeur dans le paysage entre terre et mer d’un modeste village du Kerala à la fin des années 1970. Empreinte d’une douceur méditative, cette image tirée de la version restaurée du magnifique Thampu de Govindan Aravindan sera le totem de notre 44e édition. Le cinéma comme trait d’union ou point de rencontre entre les générations, le film comme point possible de convergence et de partage des regards, ou encore comme le disait Jean-Luc Godard : « Le cinéma n’est pas à l’abri du temps, il est l’abri du temps ».

Et, le temps d’un film, d’où qu’il vienne, il devient le nôtre." Jérôme Baron, directeur artistique.

 L’affiche 2022 a été réalisée par le studio graphique LESBEAUXJOURS.

© Thampu (1978) by Govindan Aravindan / by courtesy of Film Heritage Foundation (India) © lbj

© Thampu (1978) by Govindan Aravindan / by courtesy of Film Heritage Foundation (India) © lbj

Voir les commentaires

La Francophonie au 75e Festival de Cannes

La Francophonie au 75e Festival de Cannes

L’Organisation internationale de la Francophonie est à nouveau présente au Festival de Cannes, du 17 au 28 mai 2022, aux côtés des cinéastes, producteurs et institutions des pays francophones du « Sud ».

Trois lauréats du Fonds image de la Francophonie en lice en 2022

Depuis 30 ans, le Fonds de l’OIF a soutenu plus de 1 500 films et séries, parmi lesquels trois films sélectionnés à Cannes cette année : Le Bleu du Caftan (Maroc) de Mariam Touzani (Un Certain Regard, Sélection officielle), Ashkal de Youssef Chebbi et Sous les figues d’Erige Sehiri (Tunisie, Quinzaine des Réalisateurs).

L’OIF partenaire historique de la Fabrique Cinéma de l’Institut français

L’OIF soutient la Fabrique Cinéma de l’Institut français depuis sa création. Cette année, 7 des 10 projets sélectionnés sont portés par des cinéastes originaires de pays membres (Burkina Faso, Egypte, Rwanda, Vietnam) ou observateurs (Mexique, Ukraine) de l’OIF.

Deux lauréats 2022 : Benimana de Marie-Clémentine Dusabejambo (Rwanda) et Djeliya, mémoire de mandingue de Boubacar Sangaré (Burkina Faso), dont les réalisateurs et productrices sont présentes à Cannes sont accompagnés par la plateforme professionnelle OuiCoprod.

L’Organisation proposera ou participera également à plusieurs rencontres centrées sur ses priorités d’action : financement des productions des pays francophones du Sud, coproduction et coopération avec les fonds de soutiens africains.

L’agenda de l’OIF à Cannes

-        Vendredi 20 mai, de 9h00 à 11h30 – Plage du CNC (plage du Gray d’Albion)

Dans le cadre de « Meet the Funds », l’OIF sera présente à cette rencontre entre fonds de soutien et producteurs organisée par le CNC.

-        Vendredi 20 mai à 12h00 – Pavillon des Cinémas du monde

Rencontre avec les lauréats de la Fabrique Cinéma de l’Institut français et présentation des activités de la Fabrique à ses partenaires (France Médias Monde, OIF et SACEM).

-        Samedi 21 mai, 15h-16h30 – Pavillon des Cinémas du Monde

Annonce officielle des lauréats du Fonds Image de la Francophonie de la sélection de mai 2022 : après un rapide bilan de l’action du Fonds Image de la Francophonie et des modalités de soutien en 2022, l’OIF rendra publique la liste des subventions accordées par ses deux commissions de sélection réunies les 12 et 13 mai (fiction-cinéma et documentaires/séries) et qui devraient soutenir une vingtaine de projets d’Afrique, Moyen Orient , Haïti et Asie du Sud-Est, pour un total de près de 800 000 euros.

-        Lundi 23, 11h-15h – Pavillon Afriques (Pantiero, Pavillon 211)

Table-ronde de 11h à 12h : La nouvelle donne du financement des coproductions africaines

Dans le cadre de son programme Clap ACP*, l’OIF donne carte blanche à deux nouveaux partenaires :

- Le Rwanda Film Office annoncera officiellement les modalités du lancement de son fonds.

- DocA (Kenya) présentera son programme de mentorat de neuf documentaires coproduits dans les pays ACP.

Clap ACP est un programme de l’OIF mis en œuvre avec cinq fonds africains, pour un total de 8,2 M€ sur 5 ans, avec la contribution financière de l’Union Européenne et le soutien de l’Organisation des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP).

Ce panel sera suivi d’un déjeuner-rencontre, entre 7 fonds africains et 7 fonds européens. Sont attendus : la Côte d’Ivoire (Fonsic), le Kenya (DocA), Madagascar (SeraSary), le Maroc (CCM), le Rwanda (RFF), le Sénégal (Fopica), la Tunisie (CNCI), ainsi que le CNC (France), le CCA (Belgique), ACP UE Culture (Europe), le FFA & le World Cinema Fund (Allemagne), l’ICA (Portugal), le BFI (R.-Uni) et l’EFAD (fédération des agences du film européennes).

-        Mardi 24 mai, 11h30-12h15 – Pavillon Creative Europe / MEDIA

Présentation de la plateforme OuiCoprod : lancée en 2021 dans le cadre de Clap ACP, la plateforme OuiCoprod.org présente quelques 80 projets de films et séries des pays ACP ouverts à des partenariats de coproduction ou en recherche de diffusion et distribution. Cette mini-conférence s’adresse particulièrement aux producteurs, distributeurs, fonds et festivals européens ; elle sera animée par Initiative Film (Isabelle Fauvel / Hakim Mao), qui accompagne les projets de fiction-cinéma présents sur OuiCoprod.

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) met en œuvre la coopération multilatérale francophone sur les 5 continents au service de ses 88 Etats et gouvernements.

 

Communiqué de presse

La Francophonie au 75e Festival de Cannes

Voir les commentaires

FESTIVAL EUROPÉEN DU FILM FANTASTIQUE DE STRASBOURG PALMARES

FESTIVAL EUROPÉEN DU FILM FANTASTIQUE DE STRASBOURG PALMARES

FESTIVAL EUROPÉEN

DU FILM FANTASTIQUE

DE STRASBOURG

PALMARES

14ème édition

Le palmarès de cette 14ème édition du FEFFS !

Compétition Internationale de Films Fantastiques

Prix décernés par Mónica García Massagué, Simon Rumley, Talal Selhami

Octopus d’or : The Innocents de Eskil Vogt

Prix du Public : The Innocents de Eskil Vogt

Mention Spéciale du Jury : Lamb de Valdimar Jóhannsson

Compétition du Méliès d’argent

Prix décerné par Laurent Callonec, Noémie Luciani, Patrick Peiffer

Méliès d’argent : Name Above Title de Carlos Carlos Conceição

Compétition Crossovers

Prix décerné par Laurent Aknin, Dianne Leenders, Martine Mallet

Grand Prix Crossovers : John & The Hole de Pascual Sisto

Compétition de films d’animation

Prix décerné par Vladimir Mavounia-Kouka, Marie-Pauline Mollaret, Eminé Seker

Cigogne d’Or : Junk Head de Takahide Hori

Mention Spéciale du Jury : Mad God de Phil Tippett

 

 Compétitions courts-métrages

Prix décernés par Boris Baum, Laura Cassarino, Nicolas Keitel et Hélène Rastegar

Octopus d’or : Such Small Hands de Maria Martinez Bayona

Méliès d’argent : Bruits Blancs de Thomas Soulignac

Prix du public : Such Small Hands de Maria Martinez Bayona

Prix du meilleur court-métrage d’animation : Un cœur d’or de Simon Filliot

Prix du meilleur court-métrage Made in France : T’es morte Hélène de Michiel Blanchart

Prix du Jury Jeunes : T’es morte Hélène de Michiel Blanchart

Indie Game Contest

Prix décernés par Guillaume Baychelier, Medhi Camprasse, Anaïs Garestier, Marine Macq

Prix du Public : Mind Scanners du studio The Outer Zone

Octopix du meilleur jeu indépendant : Card Shark du Studio Nerial

 

 

 

 

Voir les commentaires

14ÈME ÉDITION DU FESTIVAL EUROPÉEN DU FILM FANTASTIQUE DE STRASBOURG

14ÈME ÉDITION DU FESTIVAL EUROPÉEN DU FILM FANTASTIQUE DE STRASBOURG

La 14ÈME ÉDITION

DU FESTIVAL EUROPÉEN

DU FILM FANTASTIQUE DE STRASBOURG

SE DÉROULERA DU  10 au 19 SEPTEMBRE 2021

 

Après une année qui a pris le rythme d'un ascenseur émotionnel, le Festival européen du film fantastique de Strasbourg (FEFFS) se réjouit de dévoiler l'affiche de sa 14ème édition, qui se déroulera du 10 au 19 septembre.

Et comme de l'ascenseur émotionnel aux montagnes russes il n'y a qu'un pas, le Festival mettra cette année à l'honneur la thématique du cirque et de la fête foraine à travers une rétrospective intitulée « Attractions funestes ».

Rétrospective « Attractions funestes »

La programmation « Attractions funestes » présente six films fantastiques datant de 1932 à 1981, dont les noirs récits s'inspirent de la riche et vivace culture du monde forain auquel le cinéma est inextricablement lié depuis ses origines.

 Avec leur univers faisant la part belle à l'effroi, à l'extraordinaire et à l'illusion, les fêtes foraines, de même que les carnavals et les cirques, sont devenus une source d'inspiration fertile pour le cinéma de genre, du Cabinet du docteur Caligari de Robert Wiene (1920) à l'actuel flot intarissable de clowns tueurs.

La genèse de cette rétrospective est « une histoire de confinement, née d'une invitation faite par le Festival Entrevues de Belfort au Festival européen du film fantastique de Strasbourg, originellement prévue à l'automne 2020.  Un re-confinement est passé par là, mais c'était sans compter sur notre envie de présenter à nos spectateurs cette rétrospective colorée, conçue sous les auspices d'un geste amical et d'une envie de co-programmation entre deux festivals.

Freaks  de Tod Browning (1932, 1h04, USA)

Marée Nocturne (Night Tide) de Curtis Harrington (1963, 1h26, USA)

Le Jardin des tortures (Torture Garden) de Freddie Francis (1967, 1h33)

Le Cirque des vampires (Vampire Circus) de Robert Young (1972, 1h27, UK)

Le Toboggan de la mort (RollerCoaster)de James Goldstone (1977, 1h59, USA)

Massacre dans le train fantôme (The Funhouse)de Tobe Hooper (1981, 1h36, USA)

Ambiance carnavalesque pour l'affiche 2021 aux couleurs de la rétrospective

L'illustrateur Mahon transforme Strasbourg en fête foraine.

Parée d'un train fantôme diabolique déferlant à travers les Ponts couverts et de créatures affamées en quête de matelots échoués, la ville s'apprête à vivre un Festival fantastique et fantaisiste avec son lot d'étrangeté véhiculé par l'imaginaire du cirque et de la fête foraine.

Un retour aux émotions collectives

Alors que le public retrouve le chemin des salles de cinéma, l'équipe du Festival est à pied d'œuvre depuis plusieurs mois pour préparer une édition 2021 qui aura une saveur particulière. Car si l'année écoulée avait tout du scénario catastrophe, elle a en plus privé les cinéphiles du partage d'émotions uniques offertes par le cinéma en salle.

C'est donc avec un enthousiasme certain que le FEFFS proposera 10 jours de frisson au cœur de la rentrée culturelle strasbourgeoise, du 10 au 19 septembre 2021, et entend renouer avec ses milliers de visiteurs, en proposant des films dans ses quatre cinémas partenaires : le Star et le Star Saint-Exupéry, le Vox et l'UGC Ciné-Cité.

L'événement se déploiera à nouveau sur l'espace public, avec son Village convivial et festif implanté sur la Place Saint-Thomas proposant une programmation musicale, des ateliers et des travaux d'artistes. Et le festival ne serait pas complet sans sa très attendue séance de cinéma en plein-air sur la Place du Château au pied de la cathédrale le mercredi 15 septembre.

Un festival toujours connecté

Le Festival propose comme à son habitude une section dédiée aux cultures numériques « Connexions », qui prendra ses quartiers au Shadok du 9 septembre au 30 octobre. Exposition gratuite et ouverte à tous, elle invite les visiteurs à découvrir des jeux vidéo indépendants ou encore vivre des expériences en réalité virtuelle.

La programmation complète du Festival européen du film fantastique de Strasbourg est à découvrir prochainement sur www.strasbourgfestival.com

communiqué de presse.

 

 

Voir les commentaires

Présences d’Esprits N°104

Présences d’Esprits N°104

Présences d’Esprits N°104

Le zine des mondes de l’imaginaire.

Littérature-BD-Cinéma-TV-Jeu-Illustration.

 

En ce printemps 2021, sort le nouveau numéro de votre fanzine préféré en matière des mondes de L’imaginaire. C’est l’un des plus anciens fanzines des genres de l’imaginaire en France, cette durée est le signe  d’une qualité rédactionnelle.

La couverture  est de Michel Borderie, avec un entretien de celui-ci.

Vous y trouverez une nouvelle de Jonathan Myriel intitulé le TEST.

Cette fois le dossier concerne les Sorcières. Ce dossier de 16 pages va d’Apulée* à notre sorcière bien-aimée agréable sorcière de notre jeunesse télévisuelle.

Un entretien avec les membres du Prix de l’Uchronie d’Archeosf de Public.net fête ses 10 ans.

Rejoignez-nous adhérez, abonnez-vous à A.O.C ET Présences d’Esprits.

Laissez un commentaire, et abonnez-vous a la newsletter,

faite connaitre le site a vous amis et contacts.

*Apulée (en latin Lucius Apuleius, en berbère Afulay), né vers 125 à Madaure, actuelle M'daourouch au nord-est de l'Algérie et mort probablement après 170, est un écrivain, orateur et philosophe médio-platonicien. Sa renommée vient de son chef-d'œuvre, le roman latin Métamorphoses, également connu sous le nom de L'Âne d'or. L'interprétation du roman présente de nombreux problèmes en raison de sa multitude de strates. Il constitue un exercice difficile de la philologie classique. La technique du récit, et le masquage des intentions de l'auteur a conduit dans la recherche à une multitude d'hypothèses concurrentes sur sa signification.

Le récit d'Amour et Psyché introduit dans le roman fascine les lecteurs depuis la Renaissance. Sa matière mythologique, la relation d'amour entre le dieu Éros (Cupidon) et la princesse Psyché, fournit des thèmes à de nombreux poètes, écrivains, peintres, sculpteurs, compositeurs et chorégraphes. Outre les spécialistes du Moyen Âge, et les théoriciens de la littérature, des psychanalystes ont participé à l'étude et à l'analyse du récit.

Apulée a aussi écrit des poèmes, et a publié des discussions sur divers thèmes, en particulier philosophiques, ainsi que des discours. Une grande partie de ses œuvres a été perdue.

Citons la BnF :

« Inspiré d’un conte d’Apulée, La Belle et la Bête raconte une histoire de rédemption par l’amour sur fond de rivalités entre fées et propose des réflexions très fines sur l’amour, les liens familiaux et toutes les formes de pouvoir. L’ouvrage rencontre un vif succès. »

Présences d’Esprits N°104

Voir les commentaires

NIFFF 2021 : LES IMAGINAIRES TAÏWANAIS À L’HONNEUR

NIFFF 2021 : LES IMAGINAIRES TAÏWANAIS À L’HONNEUR

NIFFF 2021 :

LES IMAGINAIRES TAÏWANAIS À L’HONNEUR

 AVEC FORMOSA FANTASTICA

 

Le Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel (NIFFF) a le plaisir de vous dévoiler FORMOSA FANTASTICA, un programme phare de la 20e édition (2 au 10 juillet) qui sera dédié aux imaginaires taïwanais. Transversal et foisonnant, ce cycle présentera longs et courts métrages, installations immersives et conférences pour épouser la pluralité de la production insulaire et son renouveau contemporain. Il vous invitera à explorer la richesse culturelle d’oeuvres inédites qui convoquent la nouvelle génération du cinéma de genre taïwanais au même titre que d’ambitieuses productions locales. En complément du cycle, une sélection d’oeuvres immersives sera présentée au Muséum d’Histoire Naturelle de Neuchâtel (MHNN), tandis qu’une série de tables rondes sera livestreamée simultanément de Neuchâtel et Taipei.

Soutenu par le Centre Culturel de Taïwan à Paris (CCTP), FORMOSA FANTASTICA mettra Taïwan à l’honneur dans un format mixte : le programme de films et les conférences seront disponibles en ligne sur le volet digital du NIFFF et physiquement dans les différents lieux du festival. Les installations immersives seront à découvrir au MHNN du 2 au 10 juillet. 

LE POULS DE LA PRODUCTION DE L’ « ILHA FORMOSA ».

La production de cinéma de genre à Taïwan a connu un véritable renouveau ces dernières années. Au travers de six longs métrages, ce programme invite à découvrir une série d’œuvres contemporaines qui font de l’île l’un des pays phare du cinéma fantastique. Reflet d’une jeune génération qui sort des sentiers battus et qui s’approprie les codes du cinéma de genre, la sélection fait la part belle aux premiers films.  

Une sélection de courts métrages conçue pour le jeune public invitera les cinéphiles en devenir à découvrir la richesse artistique et culturelle de la relève taïwanaise. Enfin, une table ronde à laquelle participeront des cinéastes et des experts permettra d’offrir un panorama de la production taïwanaise et de discuter de ses enjeux actuels.

TAÏWAN À L’AVANT-POSTE DE LA CRÉATION DIGITALE

Une sélection d’œuvres immersives présenteront l’excellence taïwanaise dans la production VR et les nouvelles technologies. Ce programme s’intègrera au parc d’installations déployé au MHNN et fera écho à l’exposition SAUVAGE.

SCIENCE-FICTION ET RÉALISME MAGIQUE DANS LA LITTÉRATURE TAÏWANAISE.

Organisée avec le soutien de Taiwan Creative Content Agency (TAICCA), l’organe de promotion pour les nouveaux modes de narration et la création digitale, une série de tables rondes sera produite simultanément à Taipei et à Neuchâtel. Ces rencontres proposées en format mixte irrigueront le volet NIFFF Extended et aborderont les axes d’un programme transversal qui fait la part belle à l’innovation et à la pluralité des imaginaires. 

NIFFF 2021 : LES IMAGINAIRES TAÏWANAIS À L’HONNEUR

Voir les commentaires

SOVIET'SF ONLINE FESTIVAL

SOVIET'SF ONLINE FESTIVAL

SOVIET'SF ONLINE FESTIVAL

 

Cette semaine du lundi 10 au vendredi 14 mai sera consacrée à la science-fiction soviétique sur la chaine Twitch du festival !

Je sais que pour beaucoup d’entre vous la Science-fiction soviétique est une grande inconnue pour vous. Sauf pour les plus fidèles d’entre vous qui avait lu un article et regarder un  extrait de film sur notre site, il y a plusieurs années déjà (toujours à l’avant-garde notre site.

Je vous conseille fortement de suivre le lien ci-dessous.

Comme toujours je vous demande donner votre opinion via les commentaires, et de le faire connaitre largement.

*******

Au programme : des discussions autour de la littérature, du cinéma, de leurs adaptations, des diffusions de courts métrages, des documentaires et des rencontres inédites pour revenir sur ces contenus souvent aussi riches que méconnus.

 

LUNDI 10 MAI

17H : Emission sur Radio Canut et Twitch : « Des adaptations cinéma d’œuvres littéraires de science-fiction soviétique ».

20H30 : Discussion à partir du récent « Sputnik : Espèce inconnue » autour du cinéma de science-fiction russe contemporain.

22H : Séances Courts métrages Soviet’SF.

MARDI 11 MAI

20H : Brutal Tours : petit tour d’horizon de l’architecture soviétique via la présentation d’une agence de voyage hors norme.

21H : Soirée documentaire : « La propagande soviétique dans le cinéma d’animation ».

MERCREDI 12 MAI

20H : Discussion avec Eugénie Zvonkine, autrice de l’essai « Il est difficile d’être un Dieu : Le scénario interdit ».

21H30 : Séance spéciale courts métrages d’animations Soviet’SF.

JEUDI 13 MAI

20H : Tour d’horizon de l’histoire de la littérature de Science-fiction soviétique avec Patrice et Victoriya Lajoye.

21H30 : Diffusion documentaire : hommage à Pavel Klushantsev. « Quand le bloc soviétique s’imaginait dans l’espace »

VENDREDI 14 MAI

20H : Discussion : « Man of Steel : esthétiques d’une kryptonite soviétique ».

21H : Projection “Six Strings Samuraï” : Road movie Rockabilly Post-apocalyptique !

Voir les commentaires

ROAR (Noel Marshall, US, 1981), à voir le 15 juin à 20h au MHNN

ROAR (Noel Marshall, US, 1981), à voir le 15 juin à 20h au MHNN

NIFFF 2021 :

UN JUBILÉ SAUVAGE POUR LA 20e ÉDITION

Le Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel (NIFFF) esquisse l’écosystème hybride des célébrations qui se déploieront du 2 au 10 juillet. Fidèle à son ancrage dans la cité, le festival renouera avec ses lieux phares tout en proposant un volet programmatique en ligne, résultant de la riche expérience digitale de l’an dernier. Cette proposition modulable permettra au plus grand nombre de profiter des festivités avec l’espoir de célébrer cette édition anniversaire de la manière la plus physique possible.

Les organisateurs concoctent à l’occasion du jubilé une publication exceptionnelle : NIFFF 2000 - 2020 : RÉPERTOIRE D’IMAGINAIRES. Épitomé de cette édition anniversaire, ce projet rétrospectif prend la forme d’un journal de bord retraçant deux décennies de cinéma de genre et invite à revivre la trajectoire du festival et du fantastique au travers de contributions aussi riches que variées.

Le jubilé sera marqué enfin par une collaboration synergique avec le Muséum d’Histoire Naturelle de Neuchâtel (MHNN), où le NIFFF proposera un parc d’installations immersives qui fera écho à l’exposition SAUVAGE. Ces deux pôles programmatiques entreront en résonance pour explorer la relation entre l’humain et l’animal à l’aune de la catastrophe climatique. Une thématique actuelle qui sera discutée tout au long de cette dizaine dans le cadre de conférences en présence d’experts et mise en exergue en amont du festival avec la projection du film culte ROAR le 15 juin.

 

 

UNE FORMULE HYBRIDE ENVERS ET CONTRE TOUT

Pour parer à toute éventualité, l’équipe du NIFFF prépare d’ores et déjà une édition hybride modulable qui s’accommodera des restrictions et permettra la tenue de ses compétitions principales. Celle-ci s’articulera autour d’un volet physique avec un Open Air (Place des Halles), des salles de projections, l’exposition et programmation immersive au Muséum d’Histoire Naturelle de Neuchâtel, ainsi que d’un volet digital qui proposera une partie de la programmation. Les symposiums NIFFF Extended connaitront un format mixte en faisant intervenir à la fois à distance et à Neuchâtel ses invités lors de conférences diffusées en ligne et ouvertes au public.

 

NIFFF 2000 – 2020 : RÉPERTOIRE D’IMAGINAIRES

La publication d’un livre bilingue (français et allemand) accompagnera l’édition anniversaire. Cet objet de collection proposera une multitude d’articles, de photos et de documents qui illustreront l’histoire du festival depuis sa création en 2000. Des interviews et articles de fond dépeindront la genèse du NIFFF, mais aussi l’écosystème du cinéma fantastique et son évolution sur ces deux dernières décennies. Des réflexions qui se prolongeront dans le cadre de rencontres et de projections durant le festival.

Esthétique et d’envergure, cette publication jouira de l’expertise de contributeurs d’horizons variés et de riches collaborations avec le quotidien Le Temps et la section d’Histoire et esthétique du cinéma de l’Université de Lausanne. Magnifié par le travail du graphiste neuchâtelois Tancrède Ottiger, ce bel objet invitera les festivaliers à se replonger dans deux décennies de fantastique et à s’approprier un ouvrage retraçant l’évolution d’un événement devenu incontournable dans le paysage audiovisuel suisse et international.

En prévente sur le site dès le 17 juin et disponible dès l’ouverture du festival, la publication sera vernie le dimanche 4 juillet. Cet événement sera enrichi par des tables rondes autour du NIFFF et du fantastique, en présence d’invités de marque in situ et en virtuels.

 

SAUVAGE :

LE NIFFF

AU MUSÉUM D’HISTOIRE NATURELLE

DE NEUCHÂTEL (MHNN)

À l’occasion de son exposition temporaire SAUVAGE, le MHNN convie le NIFFF à la célébration. De la partie de chasse au safari d’images, en passant par les collections du 19e siècle et les dioramas des muséums, le fil rouge de l’exposition centré sur les sciences naturelles flirte avec la philosophie, la linguistique, l’anthropologie et la poésie. Elle invite au doute et à l’interrogation : l’humain est-il si différent du sauvage

C’est dans ce cadre passionnant et en phase avec l’actualité que le festival proposera une déambulation au cœur du musée doublée, d’un parcours d’installations immersives spectaculaires. Cette sélection hautement technologique et inédite en Suisse entrera en résonance avec l’exposition et investira les espaces permanents du muséum. La thématique SAUVAGE infusera également la programmation de l’édition à travers différentes projections et conférences en présence d’experts, d’artistes et de scientifiques.

En préambule de cette collaboration, une projection du film récemment restauré ROAR mené par le tandem mère-fille Tippi Hedren et Mélanie Griffith (15 juin, 20h). Une mise en scène équivoque d’une prise de pouvoir féline dans la fiction tout comme sur le tournage.

 

NIFFF - Communiqué de presse, 04.05.2021

Voir les commentaires

FANTASTIQUE 20 20 20 : LE NIFFF HABITE LES ÉCRANS DE LA CINÉMATHÈQUE SUISSE

FANTASTIQUE 20 20 20 : LE NIFFF HABITE LES ÉCRANS DE LA CINÉMATHÈQUE SUISSE

FANTASTIQUE 20 20 20 :

LE NIFFF HABITE LES ÉCRANS

DE LA CINÉMATHÈQUE SUISSE

 

Pour célébrer sa 20e édition (2 au 10 juillet), le Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel (NIFFF) s’associe à la Cinémathèque suisse dans le cadre de son programme anniversaire itinérant Fantastique 20 20 20. Ce projet nomade, durement perturbé par la situation sanitaire, reprend enfin sa route pour faire escale à Lausanne. Un programme de 13 titres phares qui invite à revenir sur 20 ans de cinéma fantastique en investiguant les contours de son évolution au travers de cinéastes qui ont marqué son histoire : Quentin Tarantino, Lars von Trier, Lynn Ramsay, Takeshi Kitano, Park Chan-wook, Lisa Brühlmann.

Le programme « NIFFF : 20 ans de cinéma fantastique » à la Cinémathèque suisse se tiendra du 21 au 30 avril. Il s’ouvrira avec ZATŌICHI du Japonais Takeshi Kitano (21.04, 21h) et se clôturera avec MELANCHOLIA de Lars von Trier (30.04, 21h).

 

13 TITRES POUR PRÉSENTER LA RICHESSE D’UN GENRE PROTÉIFORME

Le programme explorera entre autres le cinéma horrifique espagnol ([•REC], EL ORFANATO), dont le succès et l’influence ont largement dépassé les frontières nationales, mais aussi les films de cinéastes clés tels que Lars von Trier (MELANCHOLIA), Quentin Tarantino (DEATH PROOF), Lynn Ramsay (WE NEED TO TALK ABOUT KEVIN), Park Chan-wook (OLD BOY) qui ont alimenté et étayé l’imagerie d’un genre très codifié. Élaboré en marge de la 20e édition du NIFFF, la sélection invite à investiguer une double trajectoire : d’une part celle d’un festival ayant connu en deux décennies une ascension fulgurante, d’autre part celle d’un genre ayant joui d’une présence exponentielle. Un changement de paradigme qui semble aujourd’hui certifié par les couronnements de THE SHAPE OF WATER aux Oscars et de BLUE MY MIND aux Quartz helvétiques.

 

«Même si le fantastique jouit désormais d’une belle démocratisation, il ne s’est pas encore complètement affranchi de certains préjugés. Raison de plus pour le NIFFF de poursuivre sa mission de curateur, de valoriser un genre et son histoire, mais aussi de sonder ses perspectives futures. La pandémie que nous traversons l’aura explicité plus que jamais : par le miroir qu’il peut tendre, le fantastique reflète et déforme notre société, nos peurs, et nous invite à nous questionner. Il est le catalyseur de notre subconscient. »

— Loïc Valceschini, Directeur artistique du NIFFF.

 

Communiqué de presse

programme

programme

films en compétition
films en compétition
films en compétition
films en compétition
films en compétition
films en compétition
films en compétition
films en compétition
films en compétition
films en compétition
films en compétition
films en compétition
films en compétition

films en compétition

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Archives

Hébergé par Overblog