Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Articles avec #festival de la bd angouleme

BATMAN 80 ANS

Festival International

de la BD d’Angoulême 2019

 

BATMAN 80 ANS :

UN GENRE AMÉRICAIN DÉMASQUÉ

 

Plongez dans l’univers du protecteur  de Gotham City !

 

Urban Comics, DC, Warner Bros. et le Festival mettront à l’honneur Batman, qui fêtera ses 80 ans en 2019. Façonné par de multiples talents, de Bob Kane à Frank Miller, cette icône a marqué l’essor des comics. Cette exposition immersive et ludique vous propose de traverser tous les lieux cultes du plus célèbre des super héros américains.

 

 Né au sortir de la Grande Dépression, le genre du super-héros est probablement la figure littéraire inédite la plus importante issue du XXe siècle. Trouvant ses origines dans les pulps des années 1920 et 1930, le super-héros qui se bat pour la justice contre les méchants incarne une nouvelle réponse face à l’urbanisation galopante, à la pauvreté et à la montée du crime dans les grandes villes. Il redonne un peu d’espoir aux citoyens et jeunes lecteurs harassés par les problèmes d’une Amérique durablement fragilisée par la crise économique.

 

 Apparu en 1939 dans Detective Comics et créé par Bob Kane et Bill Finger, Batman se démarque tout de suite de Superman. Alors que ce dernier possède des super pouvoirs et agit dans un costume de couleurs vives évoquant le mouvement Art déco, Batman porte un masque et une cape noires qui lui confèrent une aura plutôt sombre. Il ne dispose d’aucun pouvoir mais s’appuie sur sa fortune personnelle, son intelligence et son talent pour le combat, pour rendre justice. Traumatisé par la mort de ses parents assassinés devant lui quand il était enfant, Batman est un super héros humain et désintéressé, au service des citoyens et luttant contre la corruption qui gangrène la ville et le pays. Au fil des décennies, le personnage reflète les évolutions de la société, ses espoirs comme ses préoccupations (criminalité, mais aussi écologie, place de la femme, rôle du politique…).

 

Sous l’emprise d’une psyché torturée, évoluant dans un univers fascinant, avec pour décor la skyline d’une mégalopole peuplée de psychopathes et de tueurs monstrueux, Batman est le super-héros qui, de loin, a le plus inspiré ses auteurs, au point d’être constamment redéfini graphiquement et narrativement au gré des décennies. De Bob Kane à Carmine Infantino, Frank Miller, Jim Lee, Greg Capullo, Scott Snyder ou encore David Mazzuchelli, d’innombrables scénaristes, dessinateurs et responsables éditoriaux se sont succédé, apportant chacun une pierre à l’édifice de ce mythe contemporain qui célèbre cette année  ses 80 ans.

 

L’ALPHA – MEDIATHEQUE

DE GRANDANGOULÊME –

MONDE IMAGINER

Du 24 au 27 janvier 2019

Production : Urban Comics - 9eArt+ / FIBD

Scénographes : Eve Sarfati et Bastien Buignet

Commissaires : Yann Graff et Stéphane Beaujean

 

 

 COMMUNIQUÉ DE PRESSE - VENDREDI 28 SEPTEMBRE 2018

 

 

 

80 YEARS OF BATMAN : AN AMERICAN GENRE UNMASKED

 

 Immerse yourself in the world of the protector of Gotham City!

 

 Urban Comics, DC, Warner Bros. and the Angoulême International Comics Festival will give a pride of place to Batman who will celebrate his 80th anniversary in 2019. Shaped by many talented artists, from Bob Kane to Frank Miller, this iconic DC Super Hero left an undeniable mark on the comic book industry. This immersive and playful exhibition offers you to visit the most famous places roamed by the most famous American vigilante.

 

 Born after the Great Depression, the superhero genre is probably the most important literary movements of the 20th century. Originating in the 1920 and 1930’s pulp fictions, the superhero fighting justice against criminals embodies a new response to the galloping urbanization, poverty and rising crime in big cities. It gives hope to citizens and young readers exhausted by the problems of a country permanently weakened by economic crisis.

 

 Created by Bob Kane with Bill Finger in 1939, in Detective Comics, Batman immediately stands out from his predecessor, Superman. While the Man of Steel has super powers and takes action in a colorful Art Deco costume, Batman wears a black mask and black cloak that give him quite a dark aura. He has no powers but relies on his personal fortune, his cleverness and his talent for fighting against the perversion that corrupts the city and the country. Over the decades, the character reflects the evolution of the society, its expectations and its concerns (the criminality, the ecology, the role of women, the job of politicians, and so on…).

Under the influence of a tortured psyche, evolving in a fascinating world with the skyline of megalopolis, densely populated by psychopaths and monstrous killers, Batman is, by far, the most inspiring superhero for its authors, to such an extent that he is constantly graphically and narratively redefined. From Bob Kane to Carmine Infantino, Frank Miller, Jim Lee, Greg Capullo, Scott Snyder and David Mazzucchelli, countless scriptwriters, artists and editors-in-chief have succeeded each other, playing their part in this contemporary myth that celebrated its 80th anniversary this year. 

 

L’ALPHA – MEDIATHEQUE Exposition BATMAN

Voir les commentaires

Entretien Guilhem

Entretien Guilhem

Entretien réalisé au 45em FIBD d’Angoulême , comme les autres « post-audio » , quelques bruits ambiances en font tout le charme !

Entretien Guilhem

Biographie/bibliographie

Guillem  

Guilhem est né le 20 avril 1972 à Rodez (France). Sa vocation de dessinateur, il envisage d'abord de la mettre au service de l'industrie. En 1989, il sort du lycée Monteil de sa ville natale armé d'un baccalauréat en mécanique et dessin industriel, puis il entreprend un BTS en mécanismes et automatismes industriels au lycée Rascol d'Albi. Mais, habité par les héros du journal "Tintin" depuis son enfance, il préfère s'orienter vers la BD. En 1991, Guilhem débarque à Bruxelles. Il s'y initie d'abord à son futur métier de dessinateur de BD en "schtroumpfant" au Studio Peyo. Parallèlement, il entame une collaboration avec le journal "Spirou". Il illustre les pages rédactionnelles de l'hebdomadaire et réalise de courtes BD scénarisées par Salma, Gilson, Mazan et Zidrou. De 1992 à 1994, il y anime la série "La Tribu des Epithètes" écrite par Gilson. De retour en France, Guilhem inaugure une collaboration de quatre ans avec "Le Journal de Mickey" et "Minnie Mag" (Disney-Hachette Presse) dont il anime graphiquement les articles et les jeux. Il y met aussi en images la série "Entre Nous". Il travaille par ailleurs comme illustrateur de brochures publicitaires et de jeux de société dont le "Vocabulon junior" pour Larousse. De 1995 à 1997, il dessine pour "Télé 7 Jeux", la série "Le Lézard ne dort que d'un oeil" sur des scénarios de Jean-Paul Rouland. En 1998, Guilhem renoue avec les éditions Dupuis. Il y illustre six romans inspirés de la BD "Papyrus" de L. De Gieter et y crée "Sélim le Marin" avec le scénariste Mazan. Il y fait aussi la connaissance du scénariste Pierre Veys avec qui en 2001, il signe les aventures humoristico-galactiques des "Space Mounties" (coll. Troisième Degré Lombard). En 2005, les éditions Dupuis lui proposent de mettre en images le magnifique scénario "Zarla guerrière impitoyable" […]

Sa Bibliographie

Space Mounties  2001  2004    Trois Fantômes de Tesla (Les)  2016   Zarla  2007  2014   

Voir les commentaires

Bruno Bessadi

Bruno Bessadi

Entretien

avec

Bruno Bessadi

 

Nous vous offrons cette fois ci dans le cadre des entretiens réalisé au dernier Festival International de la Bande Dessiné d’Angoulême 2018, un entretien avec un dessinateur phrare de la bande dessinée franco-belge. 

Entretien avec Bruno Bessadi

Biographie

"J'ai appris à dessiner en décalquant (la pochette du 45 t de Goldorak par exemple, ou le combat du siècle opposant Spiderman à Superman de Roos Andru & Gerry Conway). Et c'est la lecture de Pif gadget, de Strange et d'autres BD U.S. de chez Arédit qui a entretenu mon envie de faire de la BD. Minot, je voulais être vétérinaire et c'est sous les conseils de mon pote Norbert et de mes résultats minables en math que j'ai fait une seconde F12 d'arts appliqués, suivie d'un bac F12. Refusé à l'école de BD d'Angoulême, j'ai fait un BTS d'expression visuelle (de pub quoi), tout en faisant toujours de la BD et en participant à divers concours en amateur. Je n'imaginais pas pouvoir être édité un jour, et je n'avais aucune idée de comment pouvoir y arriver. C'est à cette époque (1994), que j'ai rencontré Richard Di Martino, qui avait une approche de la BD beaucoup plus professionnelle que moi. Il m'a aidé dans cette voie et j'ai donc commencé à monter des dossiers BD destinés aux éditeurs. On a écumé pas mal de festivals BD et notamment Angoulême pendant 4 années consécutives... En vain. Pendant ce temps, j'ai bossé dans la pub, je participais au fanzine kérozène avec Yann Madé, Fred. L, Chris Mounié et Jean-Marc Ponce. J'ai fait des strips d'humour noir (entre la Famille Addams et l’Étrange Noël de Mister Jack) pour le magazine Golem (ma première expérience pro dans le monde de la BD, c'était en 1997). J'ai suivi les cours de BD organisés par Marseille BD et encadrés par Franck Biancarelli, Herlé, Isa, Jean-louis Mourier et Vincent Trannoy. C'est ce dernier qui m'a conseillé d'envoyer mes planches à son pote scénariste Jean-David Morvan... Il a apprécié mon boulot et m'a fait faire un projet de western alternatif (3 pages réalisées) et un autre projet de BD comique sur les pirates... Mais sans succès ou presque. Entre temps je bossais avec Richard dans un studio de dessin animé "Aladin" toujours à Marseille […]

 

Bibliographie

 Ange & Démons  2005     

  Bad Ass  2013  2016   

  Boucle d'or et les 3 ours  2011    

  Collectionneurs (Les) (Baloo)  2015    

  Filles de Soleil (Les)  2006  2013   

  Korrigans (Les)  2006     

  Lanfeust par ses amis  2005     

  Pirates des 1001 lunes 2008     

  Sillage (Les chroniques de)  2004     

  Zorn & Dirna  2001  2012   

 

Autres collaborations

  Bad Ass  2018    Couverture 

  Garde républicain (Le)  2015    Couverture 

  Hellboy (Delcourt)  2006    Autres 

  HK (Nouvelle édition)  2005    Autres 

 

Documents, Monographies, Biographies

  (AUT) Bessadi  2011      

  (AUT) Kirby, Jack 2017      

Entretien avec Bruno Bessadi
Entretien avec Bruno Bessadi

Voir les commentaires

Entretien Azaceta  Paul

Entretien Azaceta  Paul

À l’occasion du 45e Festival International de la Bande Dessiné d’Angoulême, Paul Azaceta nous a accordé un entretien.

 

Stéphane Dubois,

Comment avez-vous commencé le dessin ?

Paul Azaceta,

J’ai commencé très jeune a dessiné, mais mère était persuadé que j’avais du talent et ma encourager. La première fois que j’ai dessinée, j’ai dessiné  des animaux. Ma mère fut assez surprise de la manière dont je les dessinais. J’étais en avance pour mon âge dans ce domaine, mes dessins étaient plus élaborés que les autres enfants de mon âge. Quand j’ai découvert les comics, j’en suis tombé amoureux et j’ai décidé d’y consacrer ma vie.      

 

Stéphane Dubois,

Quels sont les premiers comics que vous avez lus ?

Paul Azaceta,

Ils s’agissaient de comics espagnols, on trouvait des comics partout, à l’épicerie par exemple avec des promis trois paquets de pâtes avec un comics gratuit. Avec mon grand-père qui était espagnol, il achetait des comics comme Spiderman et je me suis mis à les collectionner.   

Stéphane Dubois,

Vous pouvez nous parler de la genèse d’Outcast ? 

Paul Azaceta,

C’est Robert Kirkman, qui il y a quelques années a eu l’idée, dans les films comme « L’exorciste » ou les autres films sur le thème de l’exorcisme, une fois le film terminé on ne savait pas  ce qu’ils devenaient, on arrivait on l’exorcisait et après !  Que se passait-il après le générique de fin ? Ce fut la genèse d’Outcast.

J’ai l’idée d’un livre d’horreur, lui dis Robert Kirkman, si tu es intéressé, il lui a répondit qu’il le ferait.

 Stéphane Dubois,

Une question cinématographique, vous avez vu le remake de « It » (Ca) qu’en pensez-vous ?

 Paul Azaceta,

J’ai pensé que c’était bien, j’adore l’horreur, j’ai trouvé que Bill Skarsgard  était un acteur formidable. Ils ont mis beaucoup d’éléments du livre dans le film, que je trouve très réussit.

Stéphane Dubois,

Revenons à Outcast, on en sommes-nous dans l’édition française de son œuvre et quels sont les projets pour Outcast ?

 

Paul Azaceta,

Nous allons publier la totalité de la saga, le Scorgneux édite dans une version grand format « Outcast » et elle sera publié jusqu’à la fin. Deux histoires en un volume. 

 

Stéphane Dubois,

Pensez-vous continuer « Outcast » ?

Paul Azaceta,

Il a une fin, que nous sommes en train de construire, encore quelques années, une histoire par mois aux USA, encore deux ou trois ans. On ne sait pas tout à fait le nombre d’histoires,  mais nous connaissons la fin.

 

Stéphane Dubois,

Quel est le retard par rapport à l’édition originale que nous avons en France ?

Paul Azaceta,

C’est pratiquement à jour.

 

Stéphane Dubois,

En dehors d’ « Outcast », a-t-il d’autres projets ?

Paul Azaceta,

Pour l’instant je me consacre a la fin de cette série, mais comme je sais que cela va prochainement ce terminé, je commence à réfléchir à un livre que je vais faire avec un ami. Il y a deux ou trois livres que j’ai en projet. Mais pour le moment je me consacre à cent pour cent à « Outcast » afin d’offrir la meilleure des fins possibles.

 

Biographie

Paul Azaceta est dessinateur de bande dessinée. Il a travaillé pour Marvel sur Spider-Man Unlimited, Daredevil, Punisher Noir et sur Captain Marvel écrit par Peter David. Il est autodidacte et doit son talent à l’observation des maîtres. Il a également co-créé Graveyard of Empires pour Image Comics avec Mark Sable et travaille actuellement sur Outcast avec Robert Kirkman. Son amour du comics le pousse à développer un trait pur et réaliste et des expressions les plus naturelles possible. Il vit avec son épouse à Bayonne, dans le New Jersey.  

Bibliographie

Séries principales

  X-Men v4  2013     

  X-Men (2010)  2013     

  Outcast il Reietto  2015  2016   

  Outcast by Kirkman & Azaceta (2014)  2014  2017   

  Northlanders (en espagnol)  2012    

  Namor (2003)  2004     

  Daredevil (1998)  2008 

  B.P.R.D. (2003)  2008   

  Amazing Spider-Man (The) (1963)  2010     

  Talent  2007      

  Spider-Man Hors Série (Marvel France puis Panini Comics, 1re série)  2011   

  Spider-Man - Un jour nouveau  2017     

  Spider-Man (Marvel France 4e série - 2013)  2014     

  Spider-Man (Marvel France 2e série - 2000)  2010  2011  

  Punisher Noir  2010    

  Outcast  2015  2018   

  Northlanders (Urban comics)  2014     

  Jardin des souvenirs (Le)  2017     

  Irrécupérable  2012     

  Grounded  2006     

  Free Comic Book Day 2015 (France)  2015     

  Daredevil par Brubaker (Marvel Deluxe)  2017 

  Daredevil (100% Marvel - 1999)  2009  2010   

  Conan le barbare (Panini)  2014    

  B.P.R.D. Origines  2015   

Autres collaborations

  Outcast by Kirkman & Azaceta (2014)  2014  2015  Encrage 

  Daredevil (1998)  2008  2009  Encrage 

  Captain America (1968)  2011    Encrage 

  Outcast  2015  2017  Couverture 

  Daredevil par Brubaker (Marvel Deluxe)  2017    Encrage 

Entretien Azaceta  Paul

Voir les commentaires

L’ART DE NAOKI URASAWA

 L’ART DE NAOKI URASAWA

13 FÉVRIER > 31 MARS 2018

PARIS RENDEZ-VOUS

 

  

 

La Ville de Paris et le Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême présentent un événement consacré à l’art du célèbre mangaka Naoki Urasawa, dans le cadre du Tandem Paris – Tokyo 2018. Gratuit et ouvert à tous, aux amateurs de manga comme aux curieux,  L’Art de Noaki Urasawa s'expose du 13 février au 31 mars 2018 à Paris Rendez-vous, le concept-store de l’Hôtel de Ville.

 

Avant de prendre ses quartiers dans la capitale, L’Art de Naoki Urasawa, exposé en France pour la première fois au Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême du 25 au 28 janvier, a été un énorme succès.

 

Primé à deux reprises à Angoulême (Prix de la Meilleure série en 2004 pour 20th Century Boys, Prix Intergénérations en 2011 pour Pluto), Naoki Urasawa vient de recevoir, lors de l’édition 2018 du Festival, un Fauve d’honneur d’Angoulême ainsi qu’un Fauve d’honneur Polar SNCF.

 

 

L’ART DE NAOKI URASAWA

 

Né en 1960, Naoki Urasawa est le maître incontestable du manga de genre pour adultes. Les séries 20th Century Boys, Monster, Pluto, Master Keaton ou plus récemment Billy Bat sont régulièrement saluées pour le souffle épique de leur mise en scène, leur sens aiguisé du suspense et leur vaste galerie de personnages aux physiques très singuliers et aux visages très expressifs. Dans ses mangas, Naoki Urasawa installe en effet des atmosphères étouffantes et fascinantes, quelque part entre Alfred Hitchcock et Brian De Palma, entraînant les lecteurs dans des polars labyrinthiques, teintés de SF et habités d’une douce mélancolie.

 

Urasawa s’inspire autant de sa vie que de l’actualité qu’il transfigure, notamment dans sa série la plus fameuse, 20th Century Boys, qui reprend l’histoire de la secte Aum, dont l’influence a profondément marqué les Japonais dans les années 1990, et qui nourrit les angoisses liées à l’Apocalypse et à la rédemption de l’âme humaine.

 

Cet événement rétrospectif présente 500 planches originales, et revient sur les motifs de l’œuvre : l’obsession d’un mal sans visage et sans nom, l’art comme forme supérieure d’aspiration humaine, le dialogue entre l’Orient et l’Occident, ou encore la crainte de la résurgence de dictatures sanguinaires. Urasawa a commencé très jeune dans le manga, sous l’influence du maître Osamu Tezuka, auquel il rend souvent hommage par de nombreux clins d’œil et dont il poursuit l’œuvre avec Pluto, prolongement de l’histoire d’Astro Boy en huit tomes. Malgré son talent inné et une reconnaissance précoce, il débute véritablement sa carrière presque par hasard, grâce à un concours lancé par la maison d’édition Shogakukan, qu’il remporte à l’âge de 22 ans.

 

Naoki Urasawa est aimé des lecteurs comme des créateurs occidentaux. Dans les années 1970, il découvre Métal Hurlant et voue dès lors un culte à Jean Giraud, qu’il considère sans égal. Utilisation du vide, finesse du trait, choix des textures : toute l’originalité graphique de Moebius marque profondément Urasawa. Il devient l’un des premiers auteurs japonais à revendiquer l’influence de la bande dessinée franco-belge.

 

Le mangaka est par ailleurs musicien, mais aussi théoricien de la bande dessinée : il a réalisé pour la chaîne japonaise NHK des entretiens filmés avec différents auteurs, où se révèle son approche particulièrement intuitive du dessin et sa force de travail titanesque. Il continue aujourd’hui à l’employer avec sa nouvelle série, Mujirushi, dont la publication au Japon a commencé en octobre 2017 dans la revue Big Comics Spirit.

 

 

 

160 ANS DE RELATIONS DIPLOMATIQUES  

 

2018 marques le 160 e anniversaire des relations diplomatiques entre le Japon et la France. Cette année commémore également le 150e anniversaire du début de l’ère Meiji, moment où le Japon s’engageait sur la voie de la modernité et s’ouvrait à l’Occident en apprenant de lui. La fascination pour la culture japonaise tient par ailleurs historiquement à la curiosité suscitée par de nouvelles formes qui ont fortement marqué les avant - gardes françaises les plus célèbres du XIXe siècle.

 

 

TANDEM PARIS-TOKYO 2018

 

L’année 2018 est aussi celle du Tandem Paris-Tokyo. Après Buenos Aires, Berlin, Dakar, Rome, Londres, New York et  Madrid, Tokyo est à l’honneur à Paris. Lancé par les villes de Paris et de Tokyo,  le Tandem culturel a pour vocation de faire découvrir aux Parisien.ne.s et Tokyoïtes une programmation culturelle croisée, sur toute l’année 2018. Paris accueille ainsi, dès le mois de février, une quinzaine d’événements (expositions, installations, spectacles, concerts etc.) mettant à l’honneur la vitalité de la scène culturelle Tokyoïte. Le Tandem Paris-Tokyo est mis en œuvre par la ville de Paris, le Gouvernement métropolitain de Tokyo et l’Institut français, en partenariat avec l’ambassade de France au Japon.

 

Pour découvrir le programme des événements du Tandem Paris – Tokyo, rendez-vous sur ici. 

 

 

PARIS RENDEZ-VOUS

 

Paris Rendez-vous, concept-store de la Ville de Paris, présente, plusieurs fois par an, des événements culturels gratuits et ouverts tous. L’espace propose également des gammes de produits pour les amoureux de Paris, allant des objets de décoration à l’épicerie fine, en passant par la papeterie.  La boutique est également accessible en ligne ici. 

 

À l’occasion de l’événement L’Art de Naoki Urasawa, une sélection de bandes dessinées et de produits dérivés de l’auteur (affiches, papeterie, t-shirts, totebags entre autres) seront disponibles à Paris Rendez-vous (exclusivement en boutique).

 

Paris Rendez-vous

Hôtel de Ville

29, rue de Rivoli 75004 Paris

Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h

 

Communiqué de presse

L’ART DE NAOKI URASAWA
L’ART DE NAOKI URASAWA

Paris Rendez-vous, le concept-store de l’Hôtel de Ville

Voir les commentaires

Entretien avec Joël Jurion et Antoine Ozaman.

Entretien avec

Joël Jurion

et

Antoine Ozaman.

Entretien réalisé dans le cadre du 45e FIBD d’Angoulême.         

Entretien avec Joël Jurion et Antoine Ozaman.

 

Jurion, Joël

Biographie

Né en 1975, Joël Jurion fait un bref passage dans l'école supérieure d'Angoulême avant de commencer à travailler dans la bande dessinée après sa rencontre avec Thierry Cailleteau. A deux, ils créent « Anachron » chez Vent d'Ouest, une série mêlant brillamment science-fiction et humour. Suivent « Les Démons de Dunwich » avec Steve Baker au scénario, puis « Vegas », avec Ludo Danjou. Capable d'explorer des univers aussi riches que divers, Jurion est en effet un infatigable dessinateur, aussi rapide que perfectionniste, oeuvrant aussi bien dans l'animation (il participe entre autres à la série « Le Petit Prince », et au film "The Prodigies"). Il signe aujourd'hui « Klaw » aux Éditions du Lombard, où le scénario d'Antoine Ozanam lui donne maintes occasions de démontrer la virtuosité et l'énergie de sa mise en scène. Véritable synthèse narrative de son époque, cet inépuisable dessinateur qu'est Joël Jurion n'a pas fini de faire parler de lui !

 

 

Sa Bibliographie

Séries principales

 Anachron  2001  2007   

  Cent pudeurs  2016     

  Démons de Dunwich (Les)  2007  2008  

  Klaw  2013  2017  

  Vanadis  2016  2017

  Vegas 

Biographie

Ozanam, Antoine

Né à Rouen en 1970 pendant une éclaircie. Part de cette ville avant que la pluie ne revienne et devient un satellite parisien. Il se nourrit de BD et de musique alternative pendant toute sa croissance. Ses goûts vont d’Alberto Breccia à Peter Milligan en passant par Andréas. Après des études de communications visuelles il rejoint Bruxelles puis Lille pour créer des affiches pour le cinéma, des clips musicaux, des cédéroms puis des sites internets. En 1999, il sort son premier livre : Hôtel noir, une BD dont les personnages sont en plasticine. Antoine attendra 2004 pour arrêter toutes autres activités pour se consacrer uniquement au scénario. C’est la même année qu’il rencontre Bandini, Tentacle Eye, Lelis, Rica et Guillaume Singelin, auteurs avec qui il compte bien construire des collaborations durables. Il collectionne toujours les BDs du monde entier (même s’il ne comprend pas toujours la langue dans laquelle elles sont publiées).

 

Sa Bibliographie

Séries principales

  Amourir (L')  2010  

  Ankh  2011     

  Apocalypstick  2008     

  Burn Out  2014     

  Chant des Sabres (Le)  2008     

  Chewing gun  2002  2004   

  Contes et légendes des régions de France  2013    

  Doggybags  2012     

  E dans l'eau  2009  

  Eclipse  2007  2009   

  Face contre ciel  2007     

  Georges & moi  2006  2007   

  Golden Boy (The)  2015     

  Gueule Noire  2015     

  Histoires de Lyon  2012     

  Hôtel noir  1999     

  Ils ont fait l'Histoire  2017   

  Journal d'Anne Frank  2016

  King David  2008     

  Klaw  2013  2017  

  Last bullets  2009     

  Moi en mieux  2012     

  Ombre blanche (L')  2013  2014  

  Princesse Caraboo  2016   

  Roi banal (Le)  2009    

  Seconde chance  2010 

  Slender Fungus  2003  2005 

  Succombe qui doit  2014     

  Sur le vif  2017     

  Temudjin  2013  2015   

  Voitures de légende  2015     

  Volubilis  2005     

  We are the night  2010  2011 

  Âmes sèches (Les)  2011     

Autres collaborations

  Black Dog, les rêves de Paul Nash  2017    Lettrage 

  Ils ont fait l'Histoire  2016    Lettrage 

  Ravage  2016  2017  Lettrage 

 

LA SÉRIE KLAW

« Mon nom est Ange Tomassini.

Adolescent, j’ai découvert 2 choses essentielles sur ma famille et sur moi. La première, c’est que mon père est un parrain de la mafia. La seconde, c’est que je possède un don hors du commun… je suis un dizhi !

J’ai la capacité de me transformer en totem-animal aux pouvoirs surhumains, l’un des 12 signes du Zodiaque chinois.Me voilà engagé dans une lutte acharnée pour contrôler les 12 dizhis afin de contrer les agissements de mon père et faire régner la justice

Voir les commentaires

Wendy Pini  et Richard Pini

Wendy Pini et Richard Pini

 Entretien

avec

Wendy Pini

 et

Richard Pini

 

Stéphane Dubois,

C’est la première fois que vous venez au Festival International de la Bande Dessiné d’Angoulême ?

Et quelle est votre impression du festival ?

 

Wendy Pini,

Oui c’est la première fois, nous n’étions jamais venus en France à ce jour. La beauté de la ville, la gentillesse des gens et la gastronomie locale qui est merveilleuse.

 

Richard Pini,

C’est un festival très élaboré par rapport aux USA, et comme Wendy la dit une merveilleuse ville.

 

Stéphane Dubois,

Votre œuvre principal est Elfquest (Le Pays des elfes), si vous commenciez cette série de nos jours, que feriez-vous de différent ?

 

Wendy Pini,

Beaucoup de choses seraient faites différemment, nous commencerions par le faire via le Web, quand en 1978 nous avons commencé Elfquest, il n’y avait pas vraiment de concurrence.

 

Richard Pini,

À l’époque c’était uniquement des parutions papier, le digital c’est plus facile et nous aurions surement moins de succès de nos jours. 

 

Stéphane Dubois,

La France est le second marché après le Japon pour les mangas, que pensez-vous de l’importance que prend de plus en plus le manga ?

 

Wendy Pini,

C’est énorme, Osamu Tezuka  fut mon mentor, j’ai pris les phases du style manga, qui est d’ailleurs à l’honneur au festival. Le manga a toujours été très populaire aux USA, particulièrement avec les dessins animés comme  Dragon Ball Z,   j’ai essayé de faire pareil.

 

Richard Pini,

Il y a quarante ans,  le style superhéros avec Marvel, DC Comics quand les mangas sont arrivés aux États-Unis, c’était tellement différent, cela a pris tout le monde par surprise et beaucoup plut tout le monde sait mis à en lire et aimer cela.

 

Wendy Pini,

Mais pas tout de suite ELFQUEST est connu comme les premiers comics d’influence manga américain. Quand nous avons proposé ELFQUEST, les éditeurs ne savaient pas quoi faire du style, il fallut tu temps pour que cela prenne, mais ensuite ce fut un succès.

 

Stéphane Dubois,

Et au niveau de ce que l’on a l’habitude d’appeler la Franco-belge, vous avez également des influences ?

 

Wendy Pini,

J’étais illustratrice de science-fiction et de fantasy, j’avais déjà vu quelques illustrations d’Europe,  ma sensibilité artistique a été en partie formée par ce genre d’illustrations européennes sans avoir accès à la BD européenne quand j’étais plus jeune. Quand nous avons commencé EFLQUEST, je n’avais pas vu beaucoup de mangas non  plus.

 

Stéphane Dubois,

Vous œuvres ont été traduite dans combien de langues ?

 

Richard Pini,

Dans plus d’une douzaine de langues, dont l’allemand, le français, l’italien, l’espagnol russe…

 

 

Remerciement a CALAS Cédric pour avoir fait l’interprète.

Réalisé dans le cadre du 45e Festival International de la Bande dessinée d’Angoulême.

 

Biographie et bibliographie des auteurs.

Pini, Richard

Naissance :le 19/07/1950 (ÉTATS-UNIS)

Séries principales

  Fanboy (1999)  1999     

  ElfQuest (1978)  1995   

  ElfQuest (Le pays des elfes)  1984  1999   

 

 

Pini, Wendy

Pays :ÉTATS-UNIS

 

Séries principales

  Sensational She-Hulk (The) (1989)  1993     

  Legends of Arzach (1992)  1992     

  ElfQuest (1978)  1995       

  Beauty and the Beast (1989)  1989  1990       

  Arzach (en anglais)  1993     

  ElfQuest (Le pays des elfes)  1984  1999     

  Conan le barbare (Artima/Aredit 1re série)  1981     

autres collaborations

 

 ElfQuest: Graphic Novel Series (1993)  1994    Encrage 

Entretien avec Wendy Pini  et Richard Pini

Voir les commentaires

L'auteur en plein travail

L'auteur en plein travail

Entretien

François Vigneault

Titan

 

Nous avons rencontré au 45e Festival de la Bande Dessiné d’Angoulême,  au stand des éditeurs québécois François Vigneault, jeune auteur, qui publie  son premier ouvrage « Titan » aux Éditions POW POW.

 

Nous postons cet entretien réalisé en direct, avec les avantages et inconvénients « sonores » inhérents à cet exercice.

Entretien avec l'auteur

Entretien François Vigneault Titan

Voir les commentaires

Le dessinateur des Lames d'Âpretagne, Noë Monin, et les scénaristes Luc Venries et Yoann Courric nous ont accordé un entretien à l’occasion du 45e Festival International de la Bande Dessiné d’Angoulême, qu’ils en soient remerciés.

Entretien avec Noé Monin Luc Venries Yoann Courric

Noe Monin

Sa biographie

 Dessinateur français originaire du Finistère, titulaire d'une licence d'arts plastiques, Noë Monin s'est passionné pour la BD dès son plus jeune âge et à suivi les stages qu'organise Gwen Le Rest à Arzano. Il gagne un premier concours de BD, en lien avec le festival d'Angoulême. Il est également remarqué par les éditions Tonkam au deuxième concours Tsuki Sélection et est publié dans le recueil Les Dragons. Pour Coyote Mag, Laurent Koffel lui propose ensuite le projet Venezzia qui lancera sa carrière. Il enchaînera avec Yodji chez Kami, Baskup et une adaptation du Livre de la Jungle pour les éditions Jungle, avant de rejoindre Casterman avec qui il signe l'adaptation en trois tomes de son webcomics Holà Tavernier, renommé Les Lames d'Âpretagne pour l'occasion. Le style de Noë Monin se situe au carrefour du manga, de la BD franco-belge et américaine. Il avoue avoir été influencé par Akira Toriyama, Hayao Miyazaki, Bruce Timm, Glen Keane, Régis Loisel et Juanjo Guarnido.

 

Sa Bibliographie

Séries principales

  Baskup Tony Parker  2011  2012 

  Lames d'Âpretagne (Les)  2016  2017 

  Livre de la Jungle (Le) (Grisseaux/Monin)  2012   

  Venezzia  2006     

  Yodji  2008   

 

Venries, Luc

Sa biographie

Comédien au théâtre, scénariste de bandes dessinées, réalisateur et chef-opérateur de court métrage, Luc Venries s'intéresse très jeune aux différentes façons de raconter une histoire. Formé au Conservatoire de Rennes, sous la direction de Jacqueline Resmond, il poursuit ses recherches artistiques au sein du Théâtre de Pan, avec le spectacle protéiforme "Cyrano Express". Désireux d'acquérir les codes de l'écriture cinématographique, Luc entre en 2010 à l'École Supérieure de Réalisation Audiovisuel de Rennes. Il en ressort major de promotion en 2013 avec une douzaine de courts métrages à son actif, notamment "Négatif", sélectionné au festival d'image projetées "Quai des Bulles" de Saint-Malo, ainsi qu'au festival de la Reine Blanche à Paris et "Comme un Bon Burger", diffusés depuis sur la chaîne Ciné+ Frisson. En parallèle, il participe à l'évènement lyrique de l'opéra de Rennes, le singspiel "L'Enlèvement au Sérail" de Mozart, mis en scène par Vincent Vittoz et diffusé en direct devant plus de 5 000 spectateurs. Il incarne également le Christ dans "Jenufa", opéra de Leoš Janácek dirigé par Pierre Constant. En 2012, il obtient le premier rôle dans "Un Ciel de Méduses Rouges" court métrage intimiste de Maxime Brunet.

 

Courric, Yoann

biographie

Yoann Courric est né dans le Finistère, en 1987. Passionné de théâtre et d’écriture, il a toujours aimé jouer avec les mots. C’est tout naturellement qu’il veille aux dialogues de la série Les Lames d'Âpretagne.

 

Entretien avec Noé Monin Luc Venries Yoann Courric
Entretien avec Noé Monin Luc Venries Yoann Courric
Entretien avec Noé Monin Luc Venries Yoann Courric
Entretien avec Noé Monin Luc Venries Yoann Courric
Entretien avec Noé Monin Luc Venries Yoann Courric
Entretien avec Noé Monin Luc Venries Yoann Courric
Entretien avec Noé Monin Luc Venries Yoann Courric

Voir les commentaires

PALMARÈS OFFICIEL 2018

 45e FESTIVAL INTERNATIONAL

 DE LA BANDE DESSINÉE D'ANGOULÊME

 25 > 28 JANVIER

 

PALMARÈS OFFICIEL 2018  

•FAUVE D'OR - PRIX DU MEILLEUR ALBUM

La Saga de Grimr de Jérémie Moreau, éditions Delcourt :

Au XVIIIe siècle, dans une Islande exploitée par le Danemark et confrontée à la misère provoquée par une succession de catastrophes naturelles, un jeune orphelin, Grimr, doit prouver sa valeur. Dessinateur du Singe de Hartlepool et auteur de Max Winson, Jérémie Moreau a reçu le Prix Jeunes Talents  au Festival en 2012. Il signe avec La Saga de Grimr un conte épique, dans la lignée des grandes sagas islandaises.

•FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX DU PUBLIC CULTURA

Dans la Combi de Thomas Pesquet de Marion Montaigne, éditions Dargaud :

Marion Montaigne s’est fait connaître il y a près de 10 ans à travers le blog Tu mourras moins bête... mais tu mourras quand même !, décliné en livres et adapté en série animée sur Arte. Avec le même humour ravageur et le plaisir d’expliquer, ce reportage retrace la trajectoire de Thomas Pesquet, le célèbre astronaute français envoyé récemment dans la Station spatiale internationale.

 

•FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX SPÉCIAL DU JURY

Les Amours Suspendues de Marion Fayolle, éditions Magnani :

Délicat et sobre, le style de Marion Fayolle impressionne par la poésie de ses phrasés muets et l’éloquence surréaliste de ses métaphores mimées. Pour la première fois, l’autrice introduit des dialogues dans ses planches, comme pour mieux faire danser les corps et chanter les marionnettes de cette comédie musicale dans un tourbillon sentimental et amoureux.

  

•FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX DE LA SÉRIE

Happy Fucking Birthday - Megg, Mogg & Owl, Simon Hanselmann, éditions Misma :

Difficile d’imaginer personnages plus déjantés que ceux de Simon Hanselmann ! La structure classique des planches et le dessin d’une grande simplicité apparente ne dissimulent pas la dimension « trash » de cette série inspirée par une enfance difficile, qui permet à son auteur de dépasser des traumatismes personnels tout en provoquant le rire doux-amer du lecteur.

 

•FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX RÉVÉLATION

 Beverly de Nick Drnaso, éditions Presque Lune :

 Élu meilleur livre de l’année 2017 par le Los Angeles Times, Beverly brosse le portrait lucide d’une Amérique d’aujourd’hui, celle de la classe moyenne blanche en proie au désenchantement et au vide existentiel. Avec son graphisme dépouillé et sa narration très maîtrisée, Nick Drnaso évoque Chris Ware ou Daniel Clowes.

 

 •FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX JEUNESSE

 La guerre de Catherine de Julia Billet et Claire Fauvel, éditions Rue de Sèvres :

Un jour, Rachel Cohen est devenue Catherine Colin. C’était en 1941, quand les autorités françaises organisaient des rafles d’enfants juifs. Contrainte de fuir en zone libre pour sauver sa vie, elle décide de photographier ce qu’elle voit et ceux qu’elle croise pour témoigner et résister. Une histoire pleine d’espoir, adaptée du roman de Julia Billet.

 

•FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX DU PATRIMOINE

 Je suis Shingo tome 1 de Kazuo Umezu, éditions Le Lézard Noir :

Traduit pour la première fois en France, ce monument du manga est paru en 1982 au Japon, à l’aube de l’informatique. Je suis Shingo raconte l’histoire de deux enfants qui tombent amoureux en se liant d’amitié avec un robot d’usine qu’ils animent de leurs sentiments. Un plaidoyer humaniste face à la cruauté du monde des adultes.

•FAUVE POLAR SNCF

Jean Doux et le Mystère de la disquette molle de Philippe Valette, éditions Delcourt

Salarié modèle et banal d’une société de broyeuses à papier, Jean Doux découvre, dans le faux plafond d’un débarras, une mallette contenant une disquette molle… Avec son humour parodique, son ton décalé et ses personnages délibérément ringards, cette enquête entraîne le lecteur au cœur du monde dérisoire et sans pitié de l’entreprise contemporaine. 

 

  •FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX DE LA BANDE DESSINÉE ALTERNATIVE

Bien Monsieur. #8, collectif :

Bien, monsieur. est une revue de bande dessinée créée en 2015 par Elsa Abderhamani et Juliette Mancini. La revue a pour objet de raconter notre société sans révérence, que ce soit par la dénonciation d’un fait d’actualité ou d’une conduite politique, ou par la narration autobiographique.

 Au sommaire de Bien Monsieur. #8 : féminisme (Jochen Gerner, Charlotte Melly, Lison Ferné), société (Lucas Ferrero, Pierre Mortel, Oriane Lassus), politique (Juliette Mancini, Elsa Abderhamani et Frédéric Mancini) et environnement (Timothée Gouraud).

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Hébergé par Overblog