Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 10 20 30 31 32 33 > >>

Articles avec #festival

Les littératures de l'imaginaire s'invitent à OctoGônes

les 4, 5 et 6 octobre 2013

Les amateurs des mondes et littératures de l'imaginaire ont rendez-vous à Lyon les 4,5 et 6 octobre 2013 !

 

Au sein de la convention Octogônes dédiée à l'imaginaire sous toutes ses formes (jeux de rôle, jeux de plateau, grandeurs natures et littératures), les lecteurs auront l'occasion de rencontrer plusieurs auteurs, associations et maisons d'édition. Pour sa 4e édition, OctoGônes voit son pôle fiction croître de manière non négligeable, sous l'impulsion d'Actu SF, et avec la participation du Lyon Beefsteak Club (qui organise le Salon du vampire).

 

La liste des auteurs invités regroupe notamment les noms suivants :

 

•Sire Cédric (L'enfant des cimetières, De fièvre et de sang, Le jeu de l'ombre, le premier sang,...)

•Etienne Barillier (Steampunk ! L'esthétique rétro-futur, Le petit guide à trimbaler de Philip K. Dick, Le guide steampunk)

•Simon Oeriu (Un déluge infini, L'éternité d'hier)

•Valérie Simon (Yanis Déesse de la Mort, Sinièn Déesse de la Vie, Tahnee Sharn, Déesse de l'Alliance)

•Quentin Bernard (La Dame en Blanc, Le safran démoniaque)

•Aurélia Mendonça (la sanguinaire, le voyageur)

•Fabrice Gagos (Ghouls of Nineveh)

•Ludmila Safyane (Museums)

•Andrea Schwartz (Kel tome 1)

•Li Cam (Lemashtu, La Petite Bébeth, La chimère aux ailes de feu )

•Sylvie Lainé (Espaces insécables, Marouflages, Le Miroir aux éperluettes, L'opéra de Shaya)

•Morgane Caussarieu (Dans les veines, Vampires et bayous) [à confirmer]

•Adrien Thomas (La geste du sixième royaume, La maison des mages)

•Jean-Marc Lainé (Dimension Super-Pouvoirs, Super-héros !: La puissance des masques, Stan Lee : Homère du XXe siècle,...)

•Mathieu Gaborit (Les chroniques des féals, Les crépusculaires, Bohème,...) [à confirmer]

•Antoine Téchenet (Le Culte des Goules)

•Matthias Rouage (Zoanthropes tome 1)

•Thierry Sportouche (Le Meurtre de Mrs Killworth, Chapitre IV et De l'autre côté des nuages)

•Christophe Swal (Le Roi des Nains, Mournblade, COPS, Le Trône de fer...)

 

Les Editions ActuSF, Mnémos et Les Moutons Electriques, regroupées au sein du collectif des Indés de l'Imaginaire présenteront leurs catalogues respectifs. Les Editions Le Carnoplaste et L'Homme sans Nom auront également des stands qui vous permettront de découvrir leurs ouvrages. Le Lyon Beefsteak Club présentera quant à lui ses actions autour du thème des vampires. Les stands librairies seront assurés par Trollune, Omerveilles et Temps-Livres, et proposerons aussi bien du neuf que de l'occasion.

 

Les visiteurs pourront également assister à plusieurs conférences autour des littératures de l'imaginaire, dont la liste de travail contient déjà les thèmes suivant :

 

- Steampunk

- Les super-héros dans les sphères ludiques et littéraires

 

Venez nombreux pour ces trois jours de fête placés sous le signe du fantastique, de la fantasy et de la science fiction !

 

Tous les détails de la manifestation (et la liste des activités, tournois et autres parties qui s'enchaineront au fil du week-end, sur les différents pôles représentés) sont accessibles sur son site officiel.

(Communiqué de Presse)

Les littératures de l'imaginaire s'invitent à OctoGônes

Voir les commentaires

Le Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg est heureux d’annoncer ses films d’ouverture et de clôture.

 

 Le vendredi 13 septembre, le festival ouvrira ses portes avec le splendide We Are What We Are de Jim Mickle, conte gothique américain sur une famille perpétuant un rituel ancestral sous l’autorité du patriarche, présenté à la Quinzaine des réalisateurs 2013.

 

 Les festivités se clôtureront le samedi 21 avec la première européenne du tant attendu Machete Kills de Robert Rodriguez, du pure grindhouse avec un casting over the top –Amber Heard, Danny Trejo, Lady Gaga, Charlie Sheen, Antonio Banderas, Jessica Alba et bien d’autres.

 

(Communiqué de Presse)

 

Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg : films d'ouverture et de cloture

Voir les commentaires

Fantasia 2013 : Le Palmarès

 

 

 

Fantasia est fier d’annoncer les lauréats de son édition 2013:

Prix New Flesh pour la meilleure première oeuvre : CHEAP THRILLS, avec une mention spéciale pour HALLEY

Explication : Gagnant du prix du public à South by Southwest en 2013 le jury de Fantasia affirme que: “Le public se tortillera de joie en voyant CHEAP THRILLS, un film sombrement comique, intelligentet sanglant. Cette première oeuvre abondamment confiante offre une aperçu extrêmement divertissant du désespoir prolétaire moderne dans un monde obsédé par l’argent facile et l’amusement enfantin”.

Prix Cheval Noir du meilleur film : BIG BAD WOLVES

Explication : Avec des éléments d’horreur, de thriller criminel, de drame de vengeance et de malicieuse comédie noire, BIG BAD WOLVES élève audacieusement le mélange de genres à des niveaux inégalés. Ce sens de l’originalité, de même que son sous-texte politique subversif, son style visuel maitrisé et sa distribution d’ensemble absolument impeccable, lui a permis de se démarquer des autres films en compétition.

 

Prix du public, meilleur film canadien : LES 4 SOLDATS

Meilleur réalisateur : Hou Chi-Jan pour WHEN A WOLF FALLS IN LOVE WITH A SHEEP

Meilleur scénario : Aharon Keshales & Navot Papushado pour BIG BAD WOLVES

Meilleur acteur : Cho Jae-hyun pour THE WEIGHT

Meilleure actrice : Nathalie Boutefeu pour LES GOUFFRES

Mention spéciale : ACROSS THE RIVER & LES GOUFFRES

Explication : Exemples magistraux de l’approche cinématographique misant sur une économie de moyens pour un maximum d’impact, ces deux films reposent principalement sur la création d’une tension lentement établie afin de créer des univers somptueusement atmosphériques et terrifiants à la forme hautement minimaliste.

 

Prix Écran Fantastique :

Dans le cadre du festival Fantasia 2013, le prix L’Écran Fantastique est attribué au film YOU’RE NEXT, d’Adam Wingard. Ses qualités d’hybride entre le slasher et le home invasion lui confèrent une mise en scène dynamique que vient rehausser un scénario aux multiples rebondissements. En fait, le film se laisse également voir comme une sorte de chaînon manquant datant du début des années 80, et que l’on découvrirait aujourd’hui avec grand plaisir, quelque part entre HALLOWEEN, STRAW DOGS et THE OSTERMAN WEEKEND. Ingénieux et totalement maîtrisé.

 

Prix Séquences :

Tout d’abord, le jury Séquences tient à décerner une mention spéciale au film LESSON OF THE EVIL de Takeshi Miike. Ensuite, pour la justesse avec laquelle il a peint son portrait d’individus marginaux et désabusés, ceux pour qui la mort se résume être la seule échappatoire au poids de la vie, et pour la sensibilité du regard qu’il pose sur un monde que l’on aurait facilement pu trouver déviant et disgracieux, le prix Séquences du meilleur film asiatique est attribué au film THE WEIGHT du réalisateur sud-coréen Kyu-Hwang Jeong.

Prix AQCC :

L’AQCC remet son Prix de la critique à HALLEY du Mexicain Sebastian Hofmann qui a réussi à composer un film de zombies sans les clichés du genre, en évitant surcharge et complaisance. Dans un style distancié, mais subjectif, le cinéaste offre le portait d’un homme dont le corps se désagrège lentement.  Dans un style stylisé, Hofmann replace cet homme dans un monde contemporain mortifère où la solitude, le désespoir et la souffrance envahissent les êtres. HALLEY est une œuvre sensible, qui avec ses couleurs délavées, exprime une grande mélancolie, là où la mort est tant inévitable qu’intolérable. Avec son langage moderne, qui laisse place au temps, au silence, aux longs plans, le film reste longtemps dans nos mémoires.

 

Meilleur court-métrage d’animation : KICK-HEART de Masaaki Yuasa

Le jury d’animation est fier de remettre le prix du meilleur court-métrage d’animation au film KICK-HEART de Masaaki Yuasa. KICK-HEART se distingue par son originalité, son sens unique du timing, son style visuel dynamique et captivant.

Nous sommes aussi heureux de reconnaître JAMON par Iria Lopez, pour son style visuel habile et cohérent, son récit intelligent et de manière générale,

Nous souhaitons également reconnaître THE WINDOW de Yeun Sang-ho pour son scénario exceptionel et son habile réalisation d’un sujet particulièrement difficile à traiter.

Mention spéciale : JAMON

 

Prix Satoshi Kon d’excellence en animation :

Le jury de la compétition Animation de Fantasia est heureux de remettre le prix de meilleur film, ex-aequo, à deux films exceptionnels. À leur façon, chacun de ces films représentent tout ce que le cinéma d’animation peut offrir; d’une part l’un raconte l’histoire d’une bataille épique géante pour sauver le monde, de l’autre une étude poétique des relations humaines. Les titre des gagnants du meilleur films d’animation sont :

BERSERK: THE GOLDEN AGE ARC III – THE ADVENT, réalisé par Toshiyuki Kubooka.

Expllication : Ce film est simplement “fantastique” dans tout les sens du mot, du début à la fin, une forte provocation des sens. “The Advent” nous amène au coeur des ténèbres, regarde l’horreur, la souffrance et la mort en face et ne s’en détourne pas.

 

& THE GARDEN OF WORDS (KOTONOHA NO NIWA), réalisé par Makoto Shinkai

Expllication : Ce film est une observation poétique, délicate et passionnée de la vie. D’une extrême beauté, chaque scène est un chef d’oeuvre de composition, de couleurs et de décors exceptionnels. THE GARDEN OF WORDS souligne bien les liens intimes qui unissent les gens, ne laissant personne indifférent.

Mention spéciale :

AFTER SCHOOL MIDNIGHTERS du réalisateur Hitoshi Takekiyo

Expllication : Pour l’originalité de son récit atypique dans l’univers du film Japonais, pour l’efficacité de son humour habilement rythmé et pour les qualités de l’animation dans son ensemble, le jury à décidé de décerner une mention spéciale au film AFTER SCHOOL MIDNIGHTERS du réalisateur japonais Hitoshi Takekiyo.

 

Meilleur court-métrage international: RESET de Marcus Kryler & Fredrik Åkerström

Les prix du public :

Meilleur film asiatique:

Or HK/FORBIDDEN SUPER HERO de Yuichi Fukuda

Argent LESSON OF THE EVIL de Takashi Miike

Bronze HOW TO USE GUYS WITH SECRET TIPS de Lee Wonsuk

 

Meilleur film international:

Or CURSE OF CHUCKY by Don Mancini

Argent OXV: THE MANUAL by Darren Paul Fisher

Bronze BROKEN CIRCLE BREAKDOWN by Felix Van Groeningen

 

Meilleur film canadien ou québécois:

LES 4 SOLDATS de Robert Morin

Meilleur film d’animation:

THE GARDEN OF WORDS de Makoto Shinkai

 

Prix Guru du films le plus énergique:

HK/FORBIDDEN SUPER HERO de Yuichi Fukuda

 

Film le plus innovateur:

OXV: THE MANUAL de Darren Paul Fisher

 

Meilleur court-métrage:

Or LE CHEVREUIL de Rémi St-Michel

Argent L’ÉTRANGER d’ Olaf Svenson

Bronze JACK ATTACK d’Antonio Padovan & Bryan Norton

 

Best Documentary:

REWIND THIS! de Josh Johnson

 

Prix Écran Fantastique :

Dans le cadre du festival Fantasia 2013, le prix L’Écran Fantastique est attribué au film YOU’RE NEXT, d’Adam Wingard. Ses qualités d’hybride entre le slasher et le home invasion lui confèrent une mise en scène dynamique que vient rehausser un scénario aux multiples rebondissements. En fait, le film se laisse également voir comme une sorte de chaînon manquant datant du début des années 80, et que l’on découvrirait aujourd’hui avec grand plaisir, quelque part entre HALLOWEEN, STRAW DOGS et THE OSTERMAN WEEKEND. Ingénieux et totalement maîtrisé.

 

Prix Séquences :

Tout d’abord, le jury Séquences tient à décerner une mention spéciale au film LESSON OF THE EVIL de Takashi Miike. Ensuite, pour la justesse avec laquelle il a peint son portrait d’individus marginaux et désabusés, ceux pour qui la mort se résume être la seule échappatoire au poids de la vie, et pour la sensibilité du regard qu’il pose sur un monde que l’on aurait facilement pu trouver déviant et disgracieux, le prix Séquences du meilleur film asiatique est attribué au film THE WEIGHT du réalisateur sud-coréen Kyu-Hwang Jeong.

 

Prix AQCC :

L’AQCC remet son Prix de la critique à HALLEY du Mexicain Sebastian Hofmann qui a réussi à composer un film de zombies sans les clichés du genre, en évitant surcharge et complaisance. Dans un style distancié, mais subjectif, le cinéaste offre le portait d’un homme dont le corps se désagrège lentement.  Dans un style stylisé, Hofmann replace cet homme dans un monde contemporain mortifère où la solitude, le désespoir et la souffrance envahissent les êtres. HALLEY est une œuvre sensible, qui avec ses couleurs délavées, exprime une grande mélancolie, là où la mort est tant inévitable qu’intolérable. Avec son langage moderne, qui laisse place au temps, au silence, aux longs plans, le film reste longtemps dans nos mémoires.

 

FANTASTIQUE WEEKEND DU COURT-MÉTRAGE QUÉBÉCOIS

Fantasia est extrêmement fier d’annoncer le vif succès du Fantastique week-end du court métrage québécois.  L’assistance fut au rendez-vous, affichant complet à plusieurs reprises.  Des dizaines de personnes se sont vues refusées l’entrée faute de place pour au moins trois représentations.

Les réalisateurs se sont joints avec joie aux cocktails, celui du marché, les introduisant à maints joueurs de calibre international et aussi à celui de clôture où les gagnants furent annoncés dans cette atmosphère festive et fébrile qui caractérise l’événement.

Les deux jurys composés d’Isabelle Vincent, Caroline Mailloux, Dominique Chartrand, Frédéric Corbet, Jules Saulnier et Catherine Chagnon, ont visionné en tout les 125 courts métrages au programme.  Des films de tous les horizons, francophones, anglophones, nouveaux venus et cinéastes aguerris se sont mérités les prix de plus en plus convoités.

 

Prix courts métrages québécois DIY

Meilleur film (Spirafilm: LE FUTUR PROCHE de Sophie Goyette

Meilleure réalisation (ARRQ): LE VOILE de Maxim Rheault

Meilleur Acteur (UDA): Simon Lacroix dans VIE POURRIE 4

Meilleur DOP (EVS équipement): Ben McKinnon pour KIN

 

Prix Créativité (MAtv): Ô DIVIN BOVIN d’Alexandre Ruffin

 

Prix courts métrages québécois

Meilleur Film: LÀ OÙ JE SUIS de Myriam Magassouba

Meilleure réalisation: DOKTOR FANG d’Owen Coughlan

Meilleur acteur: Bent Skagford dans DOKTOR FANG

Meilleures actrices (ex-aqueo): Virginie Léger dansLÀ OÙ JE SUIS &

Noémi Lira dans FAILLIR

Meilleur scénario: Sophie Dupuis pour FAILLIR

Prix coup de cœur du jury: MILA de Kristina Wagenbauer

Fantasia 2013 : Le Palmarès

Voir les commentaires

Sitges 2013 Zombie Walk

Nous connaissons déjà la date pour la Zombie Walk 2013 de Sitges ! Sortez vos carnets de rendez-vous et entourez le jour dans rouge sang. Les légions de zombis recherchant des cerveaux frais dévasteront Sitges, et cela se fera samedi 12 octobre. Êtes-vous prêt… ?

Si vous y participer envoyer pour nous joindre et que l’on publie les photos (les votre, pas piquez sur le Net), ou as d’autres Zombie Walk ou de Boby Paint, mais aussi du Cosplay,  vous pouvez-nous joindre via le site  et le bouton « contact ».

Merci d’avance

Stéphane Dubois

Sitges 2013 Zombie Walk

Voir les commentaires

Festival du Film Fantastique de Strasbourg :

EVENEMENTS

 VILLAGE FANTASTIQUE :

DU 13 AU 21 SEPTEMBRE PLACE DES MEUNIERS

Stands d’exposants (livres, comics, affiches de ciné, artisanat), buvette, apéros-mix : le lieu à ne pas manquer pendant le festival !

Animations pour les enfants les mercredi, samedi et dimanche.

ZOMBIE WALK :

SAMEDI 14 SEPTEMBRE DE 14H À 19H

Après un record de 3 500 zombies dans les rues de la capitale alsacienne en 2012, l’invasion continue. Guidés par la Fanfare d’Outre-Tombe, les zombies déambuleront à nouveau dans les rues et finiront en musique sur la Place de la Bourse pour un Apéro-Zombie à réveiller les morts !

 

CINÉ-CONCERT:

PAR EUNICE MARTINS (PIANISTE) ET ABRIL PADILLA (BRUITEUSE) :

MERCREDI 18 SEPTEMBRE À 21H À L’AUBETTE

Der Student Von Prag (L’étudiant de Prague)

De Henrik Galeen

Avec Conrad Veidt, Elizza La Porta, Fritz Alberti, Agnes Esterhazy

Allemagne – 1926 – 1h43 – Muet – 35mm

Un jeune étudiant pauvre et amoureux se voit proposer un étrange marché : un vieux sorcier lui propose de lui offrir une fortune en échange d'un objet de sa chambre.

Remake du film de Stellan Rye et Paul Wegener de 1913, cette version est portée par Conrad Veidt, acteur emblématique du mouvement expressionniste.

 

MASTER CLASS:

SUR LES GÉNÉRIQUES DE FILMS PAR LAURENCE MOINEREAU :

VENDREDI 20 SEPTEMBRE DE 9H À 12H AU STAR ST EXUPÉRY

On peut définir le générique, en premier lieu, comme une simple liste : celle des personnes ayant collaboré, à divers titres à la fabrication d’un film (auteurs, techniciens). Il est cependant devenu, au fil de l’histoire du cinéma, bien plus que cela : une véritable séquence, à la fois autonome et indissociable du film, une figure imposée qui mêle l’écrit et l’image et s’offre à toutes les expérimentations  raphiques, un lieu de signature du cinéaste qui renvoie, de diverses façons, à la genèse du film, et évoque l’envers

du décor, un espace de transition qui détermine l’entrée du spectateur dans la fiction, et en accompagne la sortie …

Cette conférence privilégiera l’analyse d’exemples, pour évoquer à travers eux la diversité des formes adoptées par le générique et la multiplicité de ses fonctions, et mettre en évidence l’importance de ses liens avec le récit.

 

Laurence Moinereau

Maître de conférences en Etudes cinématographiques à l’université de Poitiers, Laurence Moinereau a consacré sa thèse à l’étude des génériques de films, et en a tiré un ouvrage, Le générique de film. De la lettre à la figure, paru aux PUR en mai 2009.

 

 

IDIUM GAME CONTEST:

En partenariat avec Ludus Académie le festival lance une compétition pour les créateurs de jeux-vidéo indépendants:

l’Indium Game Contest (IGC).

Jeux vidéo et cinéma ayant une bonne dose d’ADN en commun, il était tout naturel de nous lancer dans cette aventure et de soutenir la création de jeux comme nous soutenons celle des films. Ainsi, cette compétition a pour but de mettre en lumière la qualité des jeux indépendants, leur créativité et leur originalité en tant qu’oeuvres artistiques.

Les projets retenus seront présentés au public du 13 au 22 septembre 2013 et seront en compétition pour plusieurs prix définis au moment de la sélection finale.

Le jury sera composé de professionnels, de représentants de l'industrie du jeu, de développeurs, d’artistes et de journalistes spécialisés…

Festival du Film Fantastique de Strasbourg EVENEMENTS
Festival du Film Fantastique de Strasbourg EVENEMENTSFestival du Film Fantastique de Strasbourg EVENEMENTS

Voir les commentaires

Fantasia 2013 – ANDRZEJ ZULAWSKI :

Prix d’excellence pour l’ensemble de carrière /

 

Pour sa vision singulière, sa passion et son courage, Fantasia décerne son Prix d'excellence pour l'ensemble de sa carrière 2013 au grand maître polonais Andrzej Zulawski. Spectaculaire dans son utilisation du langage cinématographique et souvent controversée (le réalisateur a quitté la Pologne durant plusieurs années après qu'on y ait banni sont deuxième long métrage DIABEL), sa filmographie regorge d'images superbement évocatrices, de performances brutes, voire bestiales, et expose la sexualité et les émotions sans ménagement. Nous vous invitons à vous joindre à nous pour célébrer l'œuvre stupéfiante d'Andrzej Zulawski le 25 juillet au Théâtre Impérial à 22h, où le cinéaste sera présent pour recevoir son prix avant la projection spéciale de SZAMANKA.

 

De plus, ne manquez pas l’un des films le plus extrême de Zulawksi, L'AMOUR BRAQUE, qui sera présenté à la Cinémathèque québécoise le 28 juillet à 19h. Il s’agit d’une œuvre complètement sans compromis qui joue non seulement avec les clichés des films de genre, mais qui pousse aussi ses acteurs jusqu’à leurs limites tout en exigeant un niveau sans parallèle d’investissement à la fois émotionnel et intellectuel de la part du spectateur.

Fantasia 2013 – ANDRZEJ ZULAWSKI : Prix d’excellence pour l’ensemble de carrière /

Voir les commentaires

NIFFF - COMMUNIQUE DE PRESSE – 13 JUILLET 2013

 

NIFFF 2013 :

Narcisse du meilleur film pour DARK TOUCH

de Marina de Van
et nouveau record d’affluence !


La 13ème édition du Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel (NIFFF) s’est achevée samedi soir avec la cérémonie de remise des prix, suivie de la projection de Byzantium de Neil Jordan (Entretien avec un vampire). Le président du Jury international François Cognard a remis le «Narcisse» du meilleur film à DARK TOUCH de Marina de Van (FR/IR/SE, 2013). Pendant 9 jours, Neuchâtel aura vibré au rythme du fantastique, permettant au festival d’atteindre un nouveau record d’affluence : 31.000 entrées ont en effet été recensées par les organisateurs.

Fidèle à sa tradition, le NIFFF a proposé des regards originaux sur l’histoire et l’actualité du cinéma de genre et réuni à Neuchâtel une palette d’invités prestigieux tels que Larry Cohen, Renny Harlin, Marina de Van, Cliff Martinez, Jeff Grace, Roland Click ou encore Orson Scott Card. Au total, le public aura pu assister à 136 projections, découvrir 97 films (80 longs métrages et 17 courts métrages) produits pas une trentaine de pays différents et aller à la rencontre de plus de 100 invités.

Les organisateurs se montrent satisfaits de ce nouveau record d’affluence qui confirme l’intérêt croissant pour le genre fantastique auprès du public et la place prépondérante qu’occupe désormais le NIFFF dans le panorama des festivals suisses et étrangers. Au-delà des spectateurs qui ont afflué durant plus d’une semaine les 4 salles de projections, le public a largement plébiscité les événements connexes mis sur pied par le festival tels que les conférences, masterclasses, débats ou encore les différentes expositions présentées. Traditionnellement prisés des festivaliers pour leur aspect convivial, les espaces off de la manifestation auront accueilli de nombreux visiteurs venus découvrir les DJ sets et performances concoctés par le NIFFF.

Les quatorze titres de la Compétition Internationale ont attiré de nombreux festivaliers et donné lieu à de multiples échanges grâce aux 12 invités venus défendre leur film. Parmi les autres points forts de cette édition: NIFFF INVASION 2013 et, en particulier, le ciné-concert Nosferatu VS Turzi qui mêlait habilement standard du cinéma muet et musique actuelle; la rétrospective When Music Scores ! qui offrait au public l’occasion de (re)découvrir quelques-uns des plus grands classiques du fantastique et a donné lieu à de passionnantes masterclasses sur la création de musique de films; la rétrospective consacrée à l’auteur américain Larry Cohen, présent toute la semaine pour introduire ses films et répondre aux questions du public ; la forte affluence du forum littéraire New Worlds of Fantasy qui proposait notamment une conférence animée par Orson Scott Card, auteur de Ender’s game; la masterclass très suivie de Scott Ross (fondateur, directeur, président Digital Domain , directeur général ILM , Vice-président Lucas Film) consacrée aux enjeux de ‘industrie des effets visuels organisée dans le cadre du symposium Imaging The Future’.

Enfin, relevons la présence importante d’événements destinés à saluer la création suisse : le bon accueil réservé aux 2 réalisateurs suisses sélectionnés en compétition internationale (Mathieu Seiler avec Der Ausflug et Olivier Beguin avec Chimères) ; le succès remporté par le programme de courts métrages suisses et la rencontre du public avec les 11 invités présents ; la discussion sur l’adaptation littéraire animée par l’auteur Vincent Gessler et les cinéastes Samuel et Frédéric Guillaume qui a permis de mettre en lumière les synergies actuelles entre littérature et cinéma ; la cérémonie de remise des prix du « Call for Projects : Swissgames 2012/2013 » qui a réuni des spécialistes suisses et internationaux du jeu vidéo. 

Bilan du 13e NIFFF

Voir les commentaires

We Are What We Are

Compétition Internationale

 

(NIFFF 2013)

 

Ce film à eu 3 nominations à la Quinzaine des Réalisateurs 2013 (édition n° 45) : Prix SACD   Jim Mickle, Art Cinema Award Jim Mickle, Label Europa Cinéma.

Précédemment Jim Mickle avec réalisé et scénarisé : Mulberry Street  en 2006 et Stake Land en 2010.

Il est le remake de : «  Ne nous jugez pas » (Somos Lo Que Hay) de 2010  de Jorge Michel Grau, qui réalisait son premier long-métrage avec dans les rôles principaux Francisco Barreiro, Alan Chávez qui a obtenu le grand prix au Fantastic'Arts — Festival du Film Fantastique de Gérardmer 2011 (édition n° 18)

Jim Mickle reprend, l’histoire de base en la situant dans un autre lieu, une autre époque, avec d’autres personnages et d’autres circonstances, il en demeurera pas moins dérangeant pour beaucoup. Apres la réalisation

Ils sont cannibales par la volonté de Dieu ! Mais après tout (cette fois c’est moi qui vais choquer) les pratiques de l’eucharistie dans les Églises d’Orient et d’Occident : « Bois ceci est mon sang, mange ceci est mon corps », n’est rien d’autre qu’une forme de cannibalisme mystique.

« L’eucharistie culmine avec la communion, c’est-à-dire le partage des éléments eucharistiques — le pain et le vin — qui sont, pour les Chrétiens, le corps et le sang du Christ, offert en sacrifice sur la croix et ressuscité. Les catholiques décrivent en outre l’Eucharistie comme une véritable actualisation, non sanglante, de l’unique sacrifice du Christ en vue du Salut, par le ministère du prêtre, configuré au Christ (alter Christus). Les protestants s’y refusent, considérant que cela diminue la dignité du sacrifice de la Croix ». : Wikipédia)

Le comportement du père très mystique pratiquant et une forme extrême de cette communion, avec un dieu, que cette famille au court des décennies s’est construits, avec leur propre « bible ».

Très bien interpréter et mise en scène, on peut quand même regretter entre la sortie du film original et le remake une aussi courte période (2 ans), le premier avait fait scandale a sa sortie au Festival de Cannes en 2011, je doute que ce second « Opus » fasse le même effet.

 

 

Résumé :

Les Parker sont connus dans le village pour leur grande discrétion. Derrière les portes closes de leur maison, le patriarche, Franck, dirige sa famille avec rigueur et fermeté. Après le décès brutal de leur mère, Iris et Rose, les deux adolescentes Parker, vont devoir s'occuper de leur jeune frère Rory. Elles se retrouvent avec de nouvelles responsabilités et n'ont d'autre choix que de s'y soumettre, sous l'autorité écrasante de leur père, déterminé à perpétuer une coutume ancestrale à tout prix. Une tempête torrentielle s'abat sur la région, les fleuves débordent. Les autorités locales commencent à découvrir des indices qui les rapprochent du terrible secret des Parker…

 

Fiche technique et casting

Réalisateurs :Jim Mickle

 Acteurs et actrices

 

Rôles principaux

Kelly McGillis  Rôle : Marge

Ambyr Childers  Rôle : Iris Parker

Odeya Rush  Rôle : Alyce Parker

Michael Parks (II)  Rôle : Doc Barrow

Wyatt Russell  Rôle : Agent de police Anders

Julia Garner  Rôle : Rose Parker

Bill Sage  Rôle : Frank Parker

Nick Damici  Rôle : Shérif Meeks

 

Autres rôles 

Mathias Parker : Joel Nagle 

Emilie :  Vonia Arslanian 

Arlene Stratton : Annemarie Lawless 

Monsieur Kimble : Nat DeWolf 

La mère d'Alyce   Reagan Leonard 

 

Production

Producteur   Rodrigo Bellott 

Producteur exécutif   Brett Fitzgerald

Coproducteur : Nicholas Kaiser 

Producteur exécutif : Emilie Georges 

Producteur : Andrew Corkin 

Producteur : Nicholas Shumaker 

Producteur exécutif : Tanja Meissner 

Producteur exécutif : Linda Moran 

Producteur  Jack Turner 

 Producteur exécutif : Mo Noorali 

Producteur exécutif : Jacob Pechenik 

 

Scénario

Scénariste : Nick Damici 

Scénariste : Jim Mickle 

 

Equipe technique

Coordinatrice de production : Cynthia Chou 

Effets spéciaux : Pete Gerner 

Coordinateur des cascades : Anthony Vincent 

Assistant monteur : Aaron Crozier 

Scripte : Zorinah Juan 

 Assistant de production : Stephan Prevost 

Compositeur : Phil Mossman 

 Directeur de la photographie : Ryan Samul 

Directeur du casting : Sig De Miguel 

 Chef décorateur : Russell Barnes 

 Directeur artistique : Ada Smith 

 1er assistant réalisateur : Joseph Ciccarella 

Réalisateur de 2nd équipe : Eric Stanze 

Chef accessoiriste : Jessie Katz 

Monteur son : Linzy Elliot 

 Chef monteur : Jim Mickle 

Monteur son : Jerrell Suelto 

Directeur du casting : Stephen Vincent 

 Assistant de production : Brandon Regina 

 

Sociétés

Distributeur France :Wild Side Films / Le Pacte

 Production :Memento Films International

  Production :Uncorked Productions 

Pays de production : USA

Année de production : 2013

Durée : 100

Version : english

ST : français

Âge minimum : 16

Genre : horreur, drame

We Are What We Are Compétition Internationale (NIFFF 2013)

Voir les commentaires

Blind Détective

Johnny TO

New Cinéma from of Asia au festival du NIFFF 2013

 

Blind Détective avait été présenté en Séance de Minuit, Hors Compétition, au Festival de Cannes 2013, le NIFFF le présente, cette fois encore toujours Hors Compétition, dans la catégorie New Cinéma from of ASIA, il s’agit d’une comédie typique dans ce que produit le cinéma hongkongais.

Johnny To n’est pas un inconnu pour les spectateurs français ayant réalisé en 2009, « VENGEANCE / Revenge », avec dans le rôle principal un autre Johnny : Johnny Halliday, nous sommes dans un autre registre avec « Blind Détective », un registre bien plus léger de cette comédie policière, faisant parfois place à de « l’eau de rose » diront certains, mais Johnny To, joue totalement le jeu des règles des comédies policières chinoises et surprendre par certains côté d’un point de vue occidentae, on peut être un peu en retrait.

C’est film que l’on aura plaisir à voir en famille le classement (-16) peu juste ce justifier pour la toute dernière partie du film, et si l’enfant est seul, comme souvent cela change tout quand le film est vu par des adultes en même temps.

 

Résumé :

Un détective aveugle et une jeune inspectrice s’allient contre le crime. Un thriller explosif signé par le maître absolu du genre.

 

Acteurs et actrices

 

Andy Lau Rôle : Chong See Tun

Sammi Cheng Rôle : Ho Ka Tung

Production

Producteur : Johnnie To

Producteur exécutif : Peter Lam

Producteur exécutif : Song Dai .

Producteur : Wai Ka-Fai

Producteur exécutif : Albert Yeung

Scénario

Scénariste : Wai Ka-Fai

Pays de production : Hong-Kong

Année de production : 2013

Durée : 127

Version : Cantonais, Mandarin

ST : français

Âge minimum : 16

Genre : comédie, action

Sociétés

Production : Emperor Motion Pictures

Production : Media Asia Films Ltd.

Production : Milky Way Image Company

Production : Sil-Metropole Organisation

 

Filmographie et Récompenses de Johnny TO :

Récompenses :

Festival international du Film Policier de Beaune (édition n°5) 2013

Mention spéciale de la critique dans : Drug War

Grand Prix dans : Drug War

Hong Kong Film Awards

2000 : Hong Kong Film Award du meilleur réalisateur pour The Mission

2004 : Hong Kong Film Award du meilleur film pour Running on Karma et Hong Kong Film Award du meilleur réalisateur pour PTU

2006 : Hong Kong Film Award du meilleur film

et Hong Kong Film Award du meilleur réalisateur pour Election

 

Hong Kong Film Critics Society Award

2000 : meilleur film et meilleur réalisateur pour The Mission

2004 : meilleur réalisateur pour PTU

2006 : meilleur film et meilleur réalisateur pour Election

2007 : meilleur film pour Election 2 et meilleur réalisateur pour Exilé

 

Golden Bauhinia Awards

2000 : meilleur film et meilleur réalisateur pour The Mission

2004 : meilleur film et meilleur réalisateur pour PTU

2006 : meilleur film pour Election

2007 : meilleur film et meilleur réalisateur pour Exilé

 

Filmographie :

1980 : The Enigmatic Case (Bi shui han shan duo ming jin)

1986 : Happy Ghost 3 (Kai xin gui zhuang gui)

1987 : Seven Years Itch (Qi nian zhi yang)

1988 : The Big Heat (Cheng shi te jing)

1988 : The Eighth Happiness (Ba xing bao xi)

1989 : All About Ah-Long (You jian A Lang)

1989 : The Fun, the Luck, and the Tycoon (Ji xing gong zhao)

1989 : Iron Butterfly, Part 2: See No Daylight

1990 : The Story of My Son (Ai de shi jie)

1991 : The Royal Scoundrel (Sha Tan-Zi yu Zhou Shih-Nai)

1992 : Lucky Encounter (Ti dao bao)

1992 : Justice, My Foot (Sam sei goon)

1993 : Casino Raiders 2 (Zhi zun wu shang zhi yong ba tian xia)

1993 : The Heroic Trio (Dung fong saam hap)

1993 : Executioners (Xian dai hao xia zhuan)

1993 : The Bare-Footed Kid (Chik geuk siu ji)

1993 : Mad Monk (Chai gong)

1995 : Loving You (Wu wei shen tan)

1996 : A Moment of Romance 3 (Tian ruo you qing III feng huo jia ren)

1997 : Lifeline (Shi wan huo ji)

1998 : A Hero Never Dies (Chan sam ying hung)

1999 : Where a Good Man Goes (Joi gin a long)

1999 : Running Out of Time (Aau chin)

1999 : The Mission (Cheong feng)

2000 : Help !!! (Lat sau wui cheun)

2000 : Needing You... (Goo laam gwa lui)

2001 : Wu Yen

2001 : Love On a Diet (Shôshen nan'nu)

2001 : Fulltime Killer (Chuen jik sat sau)

2001 : Running Out of Time 2 (Aau chin 2)

2002 : Fat Choi Spirit (Lik goo lik goo san nin choi)

2002 : My Left Eye Sees Ghosts (Ngo joh aan gin diy gwai)

2003 : Love for All Seasons (Baak nin hiu gap)

2003 : PTU

2003 : Turn Left, Turn Right (Heung joh chow heung yau chow)

2003 : Running on Karma (Daai chek liu)

2004 : Breaking News (Dai si gein)

2004 : Judo (Yau doh lung fu bong)

2004 : Yesterday Once More (Lung fung dau)

2005 : Election (Hak seh wui)

2006 : Election 2 (Hak se wui yi wo wai kwai)

2006 : Exilé (Fong juk)

2007 : Triangle (Tie saam gok) coréalisateur avec Tsui Hark et Ringo Lam

2007 : Mad Detective (Saan Tam)

2008 : Sparrow (Wen Que)

2008 : Linger (Hu Die Fei)

2009 : Vengeance (Fu Chou)

2011 : Punished

2011 : La Vie sans principe (Duó Mìng Jīn)

2011 : Don't Go Breaking My Heart (Dān Shēn Nán Nǚ)

2012 : Motorway

2012 : High Altitude of Love II (Gao hai ba zhi lian II)

2012 : Drug War (Du zhan)

2013 : Blind Detective (Man Tam)

Blind Détective Johnny TO ( NIFFF 2013 )
Blind Détective Johnny TO ( NIFFF 2013 )

Voir les commentaires

Haunter Vincenzo Natali ( NIFFF 2013)

compétition internationale

premiere européenne

 

Le film reprend le thème classique dans le fantastique de la maison hantée, tout en sachant éviter les stéréotypes du genre. Alliant « Poltergeist » et voyage dans le temps, Vincenzo Natali (Cube,  I.G.H,  Nothing ,Cypher), l’un de ces acteur fétiche du réalisateur  est David Hewlett qui as interpréter à plusieurs reprises des rôles importants dans ces films.

 

Abigail Breslin, déjà nominé de six fois comme meilleur actrice, pour son jeune âge (17ans) elle maitrise parfaitement son rôle et nous offre une excellente prestation. Elle donne au rôle de Lisa, ce qui faut de sensibilité dramatique, sans exagération aucune.

 

 David Hewlett (Stargate SG‑1 1997 – 2007, Stargate Atlantis 2004 – 2009  ,  La Planète des singes : Les Origines 2011, Cube 1997)  et Stephen McHattie   ( The Secret 2012,Watchmen : Les Gardiens (2009), Pontypool (2008),Shoot 'Em Up : Que la partie commence (2007), 300 (2006), tous les deux des acteurs que j’apprécie beaucoup offre aux spectateurs de très bonnes prestations, et particulièrement Stephen McHattie   dont le rôle est plus étoffé et offre plus de possibilité de jeu d’acteurs.

 

A signalé également le bon travail de Jon Joffin à la photographie.

 

 

Vous l’avez compris je vous le recommande

 

Résumé :

Lisa, une jeune fille, est décédée dans des circonstances inhabituelles aux côtés de sa famille en 1986, après qu'ils furent tous piégés dans leur propre maison. Devenu un esprit, Lisa va alors tenter de protéger une jeune fille qui vient habiter dans cette même bâtisse et qui risque de subir le même sort.

 

Casting:

 

Réalisation : Vincenzo Natali

Scénario : Matthew Brian King

 

Acteurs et actrice :

 

Abigail Breslin : Lisa

Michelle Nolden : Carol

David Hewlett : le père d'Olivia

Peter Outerbridge : Bruce

Samantha Weinstein : Frances Nichols

Sarah Manninen : la mère d'Olivia

Eleanor Zichy : Olivia

Stephen McHattie  Rôle : l’Homme à la peau pale

 

Fiche technique :

 

Direction artistique : Peter Cosco

Décors : Ian Hall

Costumes : Patrick Antosh

Montage : Michael Doherty

Photographie : Jon Joffin

Production : Steven Hoban et Mark Smith

Sociétés de production : Copperheart Entertainment

Sociétés de distribution : Canada Entertainment One

Pays d’origine : Canada

Langue : Anglais

Durée : 90 minutes

Format : Couleurs - 35 mm - 1.85:1 - Son Dolby numérique

Genre : Film d'horreur

Dates de sortie 2013

Abigail Breslin

Abigail Breslin

Voir les commentaires

<< < 10 20 30 31 32 33 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Archives

Hébergé par Overblog