Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 30 > >>

Articles avec #litterature

Couverture Gilles Francesco

Couverture Gilles Francesco

Présences d’esprits

printemps 2018

Le zine des mondes de l’imaginaire

Littérature BD Cinéma TV Jeu Illustration

N° 92 Printemps 2018

 

Les fans du docteur le plus célèbre seront ravis du dossier sur les 13 Docteurs Who ou chacun d’entre-deux a sa fiche, du premier …tiens au fait vous connaissez le nom de l’artiste, les apparitions les dates des 13 docteurs, hum lisez le dossier et fait un quizz entre amis.

 

Un dossier  passionnant et complet sur Pierre Bottero comprenant un entretien avec l’auteur met en perspective son œuvre, incluant une analyse des liens entre les œuvres : liens, objets….

 

Vous y trouverez également une nouvelle le « Délit du Regard d’Eric El Baze

Présences d’esprits printemps 2018

Voir les commentaires

Entretien Frédéric Livyns

Entretien accorder dans le cadre du  BIFFF 2018.

ENTRETIEN AUDIO FREDERIC LIVYNS CLIQUEZ SUR LE FICHIER

Frédéric Livyns

Frédéric Livyns

Biographie et bibliographie

Né en Belgique en 1970, Frédéric Livyns est très tôt attiré par le fantastique et s’y adonne avec passion depuis de nombreuses années. Il est l’auteur de plusieurs romans et recueils de nouvelles, tant pour les adultes que pour un lectorat plus jeune. On le retrouve également au sommaire de nombreuses  anthologies consacrées à la SFFF.Il a été lauréat à deux reprises du prestigieux Prix Masterton dans la catégorie Nouvelles: en 2012 avec « Les contes d’Amy » et en 2015 avec « Sutures ».

 

Chroniqueur littéraire pour Phenix-Web et musical pour Le Suricate magazine, il intègre en 2014 le jury du Prix Masterton.Depuis 2015, il endosse le rôle de directeur littéraire pour les éditions L’ivre-book et Lune Ecarlate.

 

 

Bibliographie :

— Les Grisommes T2 : Châtiment – Roman jeunesse – Séma Éditions – à paraître 2016

— Les Grisommes T1 : Avènement – Roman jeunesse – Séma Éditions – 2015

— Zone d’ombres – Recueil de nouvelles – L’ivre-Book – 2015

— Les nouvelles aventures de Carnacki – Feuilleton fantastique – L’ivre-Book – 2015

— L’ami du placard – Conte jeunesse – Averbode – 2015

— De ténèbres et de sang – Roman fantastique – Lune Ecarlate – 2015

— Sutures – Recueil de nouvelles fantastiques – Lune Ecarlate – 2014

— Danse de sang – Roman horrifique – Val Sombre – 2013

— Les contes d’Amy (réédition) – Recueil de nouvelles fantastiques – Lokomodo – 2013

— Le souffle des ténèbres – Roman fantastique – Val Sombre – 2012

— Oxana – Roman vampirique – Sharon Kena – 2012

— Entrez – Recueil de nouvelles – Edilivre – 2011

— Catharsis – Roman fantastique – Edilivre – 2010

— Résurgence – Roman fantastique – Chloé des Lys – 2001

— Matriarcat – Roman noir – Chloé des Lys – 2000

— Phero Nexafreuse – Roman noir – Chloé des Lys – 1999

Paru chez Séma Éditions :

Les Grisommes :

Tome 1 : Avènement

Tome 2 : Châtiment

Tome 3 : Rédemption

Le Miroir du Damné, avec J.B. Leblanc

Petites histoires à faire peur… mais pas trop

The Dark Gates of Terror

Les Contes d’Amy

Voir les commentaires

7eme Intergalactiques Lyon 2018

Intergalactiques Lyon 2018

 

Nos amis des Intergalactiques, nous offrent cette année, un programme encore plus riche, plus passionnant que les autres années.

 

Si vous êtes dans la région lyonnaise à ce moment-là je ne peux que vous conseillez de vous y rendre.

 

Pour retrouver le programme complet et réservez suivez le lien ci-dessous.

7eme Intergalactiques Lyon 2018

Voir les commentaires

Couverture : Sébastien Lagarde

Couverture : Sébastien Lagarde

Entretien

Jack Machillot

Mission Thucydide

 

Stéphane Dubois,

Bonjour Jack,

Tu as commencé à écrire des histoires horrifiques et de Science-fiction quand tu étais adolescent, tu as participé à des fanzines ? Quand pensait ton entourage ? Tu étais dans un milieu littéraire ?

 

Jack Machillot,

Oui, effectivement j’ai commencé à mon adolescence, mais par gêne et timidité j’avais gardé cette passion assez confidentielle. Un petit nombre de mes amis très proches le savaient, c’est tout. Je m’étais plutôt créé une armure qui ne laissait pas suspecter que j’étais capable d’écrire, eh oui, on ne fait pas des choses toujours très intelligentes à l’adolescence (*clin d’œil*).

 

Du coup non, je n’ai jamais participé à un fanzine. Je n’ai jamais été dans un milieu littéraire, j’aurais aimé faire des études d’histoire de l’art, mais la vie en a décidé autrement.

 

Stéphane Dubois,

Comment en es-tu venu à écrire cette nouvelle « Mission Thucydide » et pourquoi cette fois avoir décidé de la publier et d’utilisé le mode participatif pour ton financement, un effet de mode, une nécessité économique, ou une autre raison ton poussez as ça ?

 

Jack Machillot,

Cette nouvelle traînait depuis pas mal d’années dans un coin de ma tête. Les années passantes je me suis décidé à la poser sur le papier, franchir ce pas que j’avais envie de passer depuis 30 ans. Voulant essayer de passer ce pas tout seul j’ai opté pour le financement participatif, car ce modèle économique est du pain béni pour les gens qui n’ont pas d’apport. Ce modèle peut générer, et génèrera toujours un débat sans fin, je pense, mais pour des amateurs, sans expérience ni conseils pros, cette plateforme est un soutien énorme. De plus, connaissant pas mal de monde de par mes différentes expériences professionnelles, j’ai créé une campagne. Mes amis proches et les moins proches m’ont soutenu, certains de leurs amis, et des étrangers également, ma surprise fut énorme. Ma campagne fut un succès. Ma femme, Staifany fut un soutien énorme, déjà pour m’aider à ‘gérer la pression de la campagne, car il y en a vraiment une, puis pour l’éternelle motivation.

 

Stéphane Dubois,

Lovecraft, CL. Moore, Clark Aston Smith ont inspiré ta nouvelle, comment les as-tu découverts ?

 

Jack Machillot,

J’ai découvert l’auteur HP Lovecraft par le Jeu de rôle « L’appel de cthulhu », je devais avoir 13 ans, il y a eu un avant et un après. Mon amour de la SF, de l’horreur et de l’anticipation est né ici. Je dois également rendre à césar ce qui lui appartient, car je dois beaucoup à Mr Sadoul Jacques, un éditeur et écrivain qui a permis à la France de découvrir la SF, et dont j’avais acheté un des livres en me fiant à la couverture très pulp, par hasard. Le choc fut également terrible et j’ai su depuis ce jour que la SF ne me quitterait jamais.

 

 

Stéphane Dubois,

Quelles sont les autres influences littéraires qui t’ont inspiré ?

 

Jack Machillot,

Elles sont nombreuses vous vous en doutez, mon spectre de lecture est assez énorme, cela va d’une de mes œuvres préférées, un roman gothique du début du 19 siècle, « Melmoth ou l’homme errant » de Charles Robert Maturin, à Neil Gaiman et son « American Gods » ou son dernier « Jerusalem » que je viens de commencer, en passant par la philosophie (par exemple à noël ma belle-mère m’a offert du Plutarque), l’histoire (éloignée ou non), des textes politiques, généralement révolutionnaires, car passionnés la plupart du temps, et comme mes réponses le laissent un peu transparaitre je suis quelqu’un de passionné, avec les qualités et les défauts que cela implique.

 

Stéphane Dubois,

À la TV et au Cinéma, quelles sont tes influences en matière de SF ?

 

Jack Machillot,

 

Je fais rire mes amis par mes choix cinématographiques, car je suis particulièrement fan des vieux films en noir et blanc de science-fiction, notamment ceux de série B genre « Them », ou « The creature of the black lagoon », la série des « Godzilla » depuis le début, etc etc. Les films qui passaient en deuxième partie de soirée de la dernière séance (une émission que les moins 30 ans ne peuvent pas connaître ;) ) ou tard le dimanche soir sur FR3.

 

J’ai un amour inconditionnel pour un producteur de film de série B à savoir Roger Corman à qui on doit beaucoup, beaucoup de films.

Mon deuxième amour est David Lynch et son univers, surtout « Twin Peaks » et « Eraserhead ».

 

Je dois également à ma sœur Sylvie mes premiers émois dans le cinéma sans elle je n’aurais jamais découvert « Alien », « Mad Max », « An American werewolf in London » et pour moi ce qui est le meilleur film de tous MES temps « 2001 : A space odissey ». C’est elle également qui m’a traîné le jour de la sortie de Star Wars « The empire strikes back », je suis fan depuis, merci ma sœur !

À la TV elles sont nombreuses, je suis fan de « Doctor Who », « The prisoner », mais il y a bien sûr « Star Trek » pour les plus vieilles influences, ainsi que V. Et pour les plus récentes « The handmaid’s tales », « The OA », «  true detective season one », enfin la liste pourrait être longue, j’ai des gouts très éclectiques.

 

Stéphane Dubois,

Sur ulule, tu laisses entendre, si je ne me trompe pas à une suite possible ?

 

Jack Machillot,

Oui, ce premier livre est un hommage à mon amour de la SF et de l’espace, je peux dire ici que le suivant sera un hommage, en toute humilité, au polar noir et le cyberpunk.

Je table sur une trilogie en hommage à toutes mes influences, pour enchainer ensuite avec des aventures et des mondes plus personnels et avec un univers bien à moi.

Qui plus est, je vais m’associer certainement avec les éditions « Ogmios » et Mr Crouzat Raphaël dans un très court terme j’espère.

 

Stéphane Dubois,

N’oublions pas Sébastien Lagarde, qui à réaliser la couverture de ton ouvrage, tu peux nous dire quelques mots sur lui ?

 

Jack Machillot,

 

C’est un ami à qui je dois beaucoup, pour son aide et sa patience. Un ami de longue date, marseillais, travaillant dans l’infographie. J’ai partagé avec lui de longues parties de jeux de rôles, des Grandeur Nature et autres soirées enquêtes. Il est également créateur d’un univers post-apocalyptique, « Impakt », et est en train de créer un jeu de société avec cet univers-là. Il tient un blog, ou j’ai fait quelques critiques de films, sur son univers, je vous mets ici le lien : http://1mpakt.blogspot.fr/

C’est un ami et un homme d’une richesse énorme, sans qui « Mission Thucydide » n’aurait pas trouvé un si bel emballage, je profite de ces lignes pour le remercier encore et encore.

 

Stéphane Dubois,

Venons-en à ta passion pour les jeux de rôles. Tu es rôliste depuis quand, et que t’apportes de participer à ce type d’activité ? À tu participer à la création de jeux de rôles, si oui lesquels.

 

Jack Machillot,

Ma première boite de jeux de rôles me fut offerte à un de mes noëls, à savoir « Pendragon » un jeu de rôle de chevalerie. Là aussi le choc fut brutal, moi le jeune enfant que j’étais avec mon imagination fertile pouvais enfin incarner ses héros.

Mes années collège, me permirent de rencontrer ce qui deviendra mon socle d’amis indéfectibles, avec qui nous avons partagé moultes aventures et ce jusqu’à présent, car nous continuons, moins fréquemment, mais nous continuons à jouer régulièrement.

Je pratique aussi beaucoup les jeux de société, j’anime fréquemment sur des salons cette passion. Je partage avec ma femme la pratique des Grandeur Nature, weekends où nous nous retrouvons plongés en costumes dans une histoire fantastique, ce qu’on pourrait très, et trop rapidement résumer à du théâtre improvisé.

 

Stéphane Dubois,

Dans les semaines, voir les mois a venir où et quand l’on pourra-t-on te rencontrer pour d’éventuelle dédicace ?

 

Jack Machillot,

Je devrais être présent au Salon de Luchon, le week-end du 29 juin au 1er juillet 2018 ainsi qu’au « Herofestival » le 5-6 mai 2018 à Grenoble.

 

J’attends les confirmations pour d’autres dates.

 

Biographie 

Jack Machillot, 44 ans cette année, Auvergnat de naissance, mais marseillais de cœur et d’adoption, j’ai un amour inconditionnel pour cette ville. Résidant pour des obligations depuis peu à Grenoble, je compte bien rentrer le plus rapidement possible dans mes terres du sud.

Ma maxime est « Ubi bene, ibi patria », « La patrie est là où l'on se sent bien », et c’est dans ma ville d’adoption, mes enfants y sont nés, ma femme et j’y ai beaucoup d’amis fidèles, mais je n’oublie pas mes frères et sœurs auvergnats.

Travailleur en usine pour l’instant, animateur de jeux de plateaux le weekend, éternel enfant…pour toujours.

Voir les commentaires

Entretien avec Michael Roch

Entretien avec Michael Roch

 

Stéphane Dubois :

Bonjour Michael,

Pourquoi avoir repris le chemin vers la deuxième étoile à droite avant de filer tout droit jusqu’au matin, pourquoi avoir repris ce mythe avec « Moi, Peter Pan » ?

 

Michael Roch : C’est un personnage qui a bercé mon enfance comme mon adolescence à travers les créations de Disney, Spielberg ou encore Loisel. Peter Pan est un personnage qui, quoi qu’on en dise, reviendra toujours, du Pays imaginaire jusqu’à nos fenêtres, ouvrir ce chemin. Et je trouve ça cool qu’il puisse être emprunté, encore et encore, par de nouvelles générations.

 

Stéphane Dubois :

Il avait déjà été édité en 2014 à compte d’auteur, cette édition est-elle remaniée, augmentée par rapport à l’originale ?

 

Michael Roch : La version auto-éditée ne contient, en effet, que trois chapitres du roman publié aux Éditions Mü. C’était un premier test, auprès de mes lecteurs – un peu comme les trois premiers doigts de pied que l’on plonge dans un bain chaud. Et ce sont ces premières versions qui ont conquis l’éditeur.

 

Stéphane Dubois :

Tu es en sélection du Grand Prix de l’Imaginaire pour 2018, il sera remis lors des Étonnants Voyageurs à Saint-Malo, es-tu un habitué de ce festival ? Que penses-tu de ce genre de prix ?

 

Michael Roch : Je n’ai jamais eu l’occasion de me promener sur le festival des Étonnants Voyageurs. Je suis de Lyon, j’ai vécu à Avignon, je suis retourné vivre aux Antilles près de mes racines familiales, Saint-Malo, pour moi, ça a toujours été le bout du monde, l’antipode. Et je suis très heureux de faire partie de la première sélection pour le Grand Prix de l’Imaginaire 2018. C’est le témoin, quelque part, que mon travail autour de l’imaginaire est utile et sensé.

 

Stéphane Dubois :

 Tu as une chaine YouTube, parmi les plus suivis dans les littératures de l’imaginaire : La  Brigade du Livre, peux-tu dire comment et pourquoi tu t’es lancé dans cette aventure ?

 

Michael Roch : J’en parlais avec des amis, déjà dans le « Youtube Game ». Ils appréciaient ma manière de parler de la littérature, et m’ont conseillé de les rejoindre sur ce media. L’idée est de partager les découvertes littéraires qui me touchent, et d’en faire profiter le plus grand nombre.

 

Stéphane Dubois :

Justement à ce propos certains jugent les blogs dépassés par rapport à ce genre de chaine vidéo quel est ton opinion de youtubeur sur cette question ?

 

Michael Roch : Ce n’est pas une opinion de youtuber, mais une opinion d’usager des moyens de communication. Le message passe plus directement par la vidéo. Les informations sont plus facilement assimilées par notre cerveau. L’image est déjà plus percutante qu’un texte. La vidéo, c’est l’avenir de la communication.

 

Stéphane Dubois :

Tu peux nous parler de tes projets?

Dans les mois qui viennent où pourra-t-on te rencontrer pour d’éventuelles signatures de tes ouvrages ?

 

Michael Roch : Je termine actuellement la rédaction d’un nouveau roman, pour Mü Éditions, Le Livre jaune, dont le lien avec le recueil de Chambers, Le Roi en jaune, est sans équivoque. Le Livre jaune de Chambers est un livre mythique, à l’instar du Nécronomicon de Lovecraft ; je lui donne une nouvelle réalité. Je travaille aussi sur l’ébauche du roman suivant qui sera un retour vers la science-fiction, dans un univers antillais.

 

Stéphane Dubois,

Redonne-nous le lien avec ta chaine YouTube afin que nos amis puissent te suivre.

 

 Michael Roch : Toutes les aventures de la Brigade du Livre, les chroniques et d’autres petites émissions sont là :

https://www.youtube.com/c/labrigadedulivre !

 

 

 

Biographie et bibliographie :

Michael Roch a vu ses premières œuvres publiées dans divers fanzines fantastiques et horrifiques avant d’intégrer les éditions Walrus, célèbres sur Internet pour leurs romans Pulp.  En 2016, il publie Les Vicariants, avec, entre autres, Alfred Boudry, avec qui il a souvent collaboré. Il a publié en 2017, Moi, Peter Pan en sélection officielle du GPI 2018 et prépare son nouveau roman, Le livre jaune, toujours chez Mü éditions.

Michael Roch est également chroniqueur et l’un des prescripteurs les plus suivis des littératures de l’imaginaire via la chaine YouTube qu’il a co-créée : La Brigade du Livre.

 

Autres textes de l’auteur :

La Boîte de Schrödinger Expérience 1 (Walrus, 2012)

Trois coups contre ma porte (Walrus, 2013)

Le lapin in Walrus Institute : l’anthologie interdite (Walrus, 2013)

Je ne suis pas linéaire in La nuit promet d’être belle (Le Peuple de Mü, 2013)

Les aventures dialographiques de Sherlock Holmes et du Docteur Watson, avec Alfred Boudry (autoédition, 2014)

Moi, Peter Pan - Livre 1 (autoédition, 2014)

Twelve (Walrus, 2014)

Cathie, les nuits chaudes (autoédition, 2015)

Mortal Derby X (Walrus, 2015)

Les Vicariants, Tomes 1&2 (Le peuple de Mü, 2016)

Moi, Peter Pan de Michael Roch (en première sélection pour le GPI 2018) (Mü éditions)

 

Nouvelles :

Deux francs in Banzaï #4, 2011 ; Judith in Banzaï #4, 2011 ; L’homme dont la tartine ne tombait jamais du côté beurré in Banzaï #5, 2012 ; Du sang, et de la salive in Banzaï #5, 2012 ;

 

Voir les commentaires

Grand Prix de l'Imaginaire 2018

Grand Prix de l'Imaginaire 2018

 

(Période de sélection :

janvier 2017 à décembre 2017)

 

Malgré la neige qui a chahuté la région parisienne, les dix membres du jury et son secrétaire sont tous présents pour la réunion de la 46ème édition du GPI qui se déroule le samedi 10 février 2018, toujours dans un des salons de la brasserie L’Européen.

 

Pour la 3ème année consécutive, aucune évolution notable n'est à signaler dans le déroulement du prix, ses catégories ou la composition du jury. Ce sont donc les seules délibérations qui occupent la journée, à peine interrompues par la pause-déjeuner.

 

Les parties sont si âprement disputées que, de manière inédite pour chacun des jurés présents, il sera inévitable à deux reprises de faire appel à la voix-compte-double de la présidente, artifice théoriquement prévu par le règlement pour départager de potentiels ex aequo mais en pratique exceptionnellement nécessaire. La présidente assume alors son rôle de despote éclairé avec une grande aisance. Et, non, vous ne saurez pas quelles sont les deux catégories concernées !

 

La première sélection est officiellement dévoilée le 15 février. Les nominés définitifs seront annoncés début avril, les lauréats environ une semaine avant la remise du prix, et celle-ci aura lieu comme d'habitude dans la Maison de l'Imaginaire du festival Saint-Malo Étonnants Voyageurs, le dimanche 20 mai 2018 (on vous y attend !).

 

1) Roman francophone

La Désolation de Pierre Bordage (Bragelonne)

Toxoplasma de Calvo (La Volte)

Le Temps de Palanquine de Thierry Di Rollo (Le Bélial')

Pornarina de Raphaël Eymery (Denoël, Lunes d'encre)

Les Seigneurs de Bohen d'Estelle Faye (Critic)

Spire, tomes 1 & 2 de Laurent Genefort (Critic)

La Société des faux visages de Xavier Mauméjean (Alma)

Paris-Capitale de Feldrik Rivat (L’Homme sans nom)

Moi, Peter Pan de Michael Roch (mü éditions)

Pierre-Fendre de Brice Tarvel (Les moutons électriques)

 

 

2) Roman étranger

La Bibliothèque de Mount Char de Scott Hawkins (Denoël, Lunes d'encre)

Bagdad, la grande évasion ! de Saad Z. Hossain (Agullo)

La Cinquième Saison de N.K. Jemisin (Nouveaux Millénaires)

Une histoire des abeilles de Maja Lunde (Presses de la Cité)

L'Arche de Darwin de James Morrow (Au diable vauvert)

Version officielle de James Renner (Super 8)

2312 de Kim Stanley Robinson (Actes Sud, Exofictions)

L'Alchimie de la pierre d'Ekaterina Sedia (Le Bélial')

 

 

3) Nouvelle francophone

La Route des Orsadoles de Célia Chalfoun (in Galaxies n°45)

Célestopol d'Emmanuel Chastellière (Éditions de l'Instant)

Serf-Made-Man ? ou la créativité discutable de Nolan Peskine d'Alain Damasio (in Au bal des actifs, La Volte)

 

L'Empire électrique de Victor Fleury (Bragelonne)

Carnaval, l'Aire Tripartite de Laurent Genefort (in Bifrost n°86)

Point du jour de Léo Henry (Scylla)

Few of us de luvan (Dystopia)

In Google we trust de Jean-Marc Sire (in Galaxies n°49)

Terre de Brume de Cindy Van Wilder (in Galaxies n°47)

 

 

4) Nouvelle étrangère

Qui t'attendra sur le pas de la porte ? de Lesley Nneka Arimah (in Galaxies n°46)

La Reine en jaune d'Anders Fager (Mirobole)

Danses aériennes de Nancy Kress (Le Bélial' & Quarante-Deux)

Le Sultan des nuages de Geoffrey A. Landis (Le Bélial')

Certains ont disparu et d'autres sont tombés de Joel Lane (Dreampress)

Avec ses yeux de Cixin Liu (in Bifrost n°87)

Des vampires dans la citronneraie de Karen Russell (Albin Michel)

24 vues du Mont Fuji par Hokusai de Roger Zelazny (Le Bélial')

 

 

5) Roman jeunesse francophone

Sang maudit d'Ange (Castelmore)

Seconde nature d'Emmanuel Ardichvili (Le Lamantin)

La Maison des reflets de Camille Brissot (Syros)

La Mémoire de Babel de Christelle Dabos (Gallimard jeunesse)

Phobos, tomes 1 à 4, de Victor Dixen (Robert Laffont)

Power Club, tomes 1 & 2, d'Alain Gagnol (Syros)

Les Mystères de Larispem, tomes 1 & 2 de Lucie Pierrat-Pajot (Gallimard jeunesse)

E.V.E. de Carina Rozenfeld (Syros)

Roslend, tomes 1 & 2, de Nathalie Somers (Didier jeunesse)

La Mort du temps d'Aurélie Wellenstein (Scrineo)

 

 

6) Roman jeunesse étranger

La Fille qui avait bu la lune de Kelly Barnhill (Anne Carrière)

Robot sauvage de Peter Brown (Gallimard jeunesse)

Le Défi des étoiles de Claudia Gray (Castelmore)

Les Cartographes, tomes 1 à 3 de S.E. Grove (Nathan)

Esclaves de Vic James (Nathan)

Diabolic - Protéger ou mourir de S.J. Kincaid (Bayard)

La Belle Sauvage de Philip Pullman (Gallimard jeunesse)

La Faucheuse de Neal Shusterman (Robert Laffont)

Le Monstrologue de Rick Yancey (Robert Laffont)

 

 

7) Prix Jacques Chambon de la traduction

Jean-Daniel Brèque pour Certains ont disparu et d'autres sont tombés de Joel Lane (Dreampress), La Bibliothèque de Mount Char de Scott Hawkins (Denoël, Lunes d'encre) et Apex de Ramez Naam (Presses de la Cité)

 

Michelle Charrier pour La Cinquième Saison de N.K. Jemisin (Nouveaux Millénaires)

Anne Coldefy-Faucard pour Telluria de Vladimir Sorokine (Actes Sud)

Mathias De Breyne pour Kalpa Impérial de Angélica Gorodischer (La Volte)

Pierre-Paul Durastanti pour les inédits de Danses aériennes de Nancy Kress (Le Bélial' & Quarante-Deux)

 

Gilles Goullet pour Autorité de Jeff VanderMeer (Au diable vauvert)

Jean-François Le Ruyet pour Bagdad, la grande évasion ! de Saad Z. Hossain (Agullo)

Valérie Malfoy pour Des vampires dans la citronneraie de Karen Russell (Albin Michel)

Théophile Sersiron pour The Only Ones de Carola Dibbell (Le Nouvel Attila)

 

 

8) Prix Wojtek Siudmak du graphisme

Melchior Ascaride pour Tout au milieu du monde de Julien Bétan & Mathieu Rivero (Les moutons électriques)

François Baranger pour L'Appel de Cthulhu de H.P. Lovecraft (Bragelonne)

Peter Brown pour Robot sauvage de Peter Brown (Gallimard jeunesse)

Daniel Egneus pour American Gods et Le Monarque de la vallée de Neil Gaiman (Au diable vauvert)

Philippe Gady pour Capitaine Futur, tomes 1 & 2, d'Edmond Hamilton (Le Bélial')

Taï-Marc Le Thanh pour Roslend, tomes 1 & 2, de Nathalie Somers (Didier jeunesse)

Donatien Mary pour Les Mystères de Larispem, tomes 1 & 2 de Lucie Pierrat-Pajot (Gallimard jeunesse)

Stéphane Perger pour Point du jour de Léo Henry (Scylla) et Few of us de luvan (Dystopia)

Aurélien Police pour ses couvertures de la collection Une heure-lumière (Le Bélial')

               

 

9) Essai

Images et mots de l'horreur, tomes 1 & 2, de Guy Astic (Rouge profond)

Lovecraft au prisme de l'image de Christophe Gelly et Gilles Menegaldo (Le Visage vert)

Heavy Metal, l'autre Métal Hurlant de Nicolas Labarre (Presses Universitaires de Bordeaux)

Étoiles rouges. La littérature de science-fiction soviétique de Viktoriya Lajoye et Patrice Lajoye (Piranha)

Logique de la science-fiction. De Hegel à Philip K. Dick de Jean-Clet Martin (Les Impressions nouvelles)

George A. Romero : Révolutions, zombies et chevalerie de Julien Sévéon (Popcorn)

La Greffe de tête. Entre science et fiction de Philippe St-Germain (Liber)

Petit guide de la science-fiction au Québec de Jean-Louis Trudel (Alire)

 

 

10) Prix spécial

Les éditions Armada pour leur collection « Carnets de croquis »

Les éditions Le Bélial' et Dystopia pour l'intégrale du Rêve du démiurge de Francis Berthelot

Les éditions Books éditions pour la publication de En l'an 2017

Les éditions Callidor pour leur travail "archéologique" et la qualité de leurs parutions

La revue Gandahar, avec mention spéciale pour le n°8 sur Robert F. Young

Ellen Herzfeld et Dominique Martel pour leur travail au service de la science-fiction depuis plus de 30 ans, dont le site internet Quarante-Deux et les recueils de la collection Quarante-Deux aux éditions du Bélial'

Lapsus Clavis de Terry Pratchett (L'Atalante)

Les éditions Mnémos pour L'Intégrale de Clark Ashton Smith

Les éditions Omnibus pour la réédition en fac-similé de La Guerre des Mondes de H.G. Wells avec les illustrations d'Alvim Corrêa

 

 

(Communiqué de presse)

 

Voir les commentaires

Couverture : Logan Apple

Couverture : Logan Apple

Présences d’esprits N°91

Le zine des mondes de l’Imaginaire

Littérature-BD-Cinéma-TV-Jeu-Illustration

 

C’est avec impatience que tous attendaient la livraison du N° de cet Hiver 2018, de notre fanzine préféré, c’est chose faite.

 

Le dossier de cette livraison est sur l’écrivain américain de science-fiction David Brin (Marée stellaire, Le Peuple d’Argile, Saison de gloire…).

 

Vous y trouverez également un reportage sur le 5e Festival SCORTEL de Lannion EN 2017 et un compte rendu de la table ronde « À nous  la Galaxie ! » LE Space opéra fait son come-back au Imaginale 2017.

 

En plus des rubriques désormais classiques de ce fanzine, vous pourrez lire une nouvelle de Marie Tétart « Le Dragon blanc de Dacie“

 

Pensez à adhérer et à vous abonner aux revues du Club Présences d’Esprits.  

Voir les commentaires

Concours de Nouvelles 2018

BienVenus sur Mars

Concours de Nouvelles

2018

 

 

BienVenus sur Mars est une rencontre biennale qui se propose d’interroger les rapports entre science et fiction. OEuvres élaborées par des artistes et scientifiques, débats provoqués pour faire naitre des hypothèses, stimuler la réflexion, ces rencontres croisent les recherches, les regards sur le monde, interrogent les savoirs, confrontent les univers.

 

La quatrième édition de cette biennale en 2018 propose à nouveau un concours de nouvelles.

 

MODALITÉS ET RÈGLEMENT DU CONCOURS

CONCOURS

Festivals en Pays de Haute Sarthe organise en partenariat avec Le Centre Culturel de la Sarthe et le Département de la Sarthe un concours de nouvelles de science-fiction, gratuit et ouvert à toute personne âgée de 10 ans et plus, pour les mineurs uniquement pour la catégorie collégiens et lycéens (les candidats postulent via leurs établissements), de langue française. Le but de ce concours est de promouvoir des œuvres de fiction mettant en scène une dimension scientifique et/ou poétique sur un enjeu sociétal contemporain.

Le concours comporte deux catégories :

1 – Adultes

2 – Collégiens et Lycéens

 

THÈME

Le concours de nouvelles a pour thème en 2018 :

« à distance »

Les nouvelles pourront s’inspirer de divers genres littéraires mais néanmoins croiser les questions de science, de science-fiction, d’anticipation, et/ou de futur.

 

Le sujet « à distance » laisse libre cours aux multiples entrées possibles qu’évoque cette situation dans l’espace ou le temps. Séparation, éloignement, téléportation, incommunicabilité, amour impossible, manipulation, contrôle, déracinement, exclusion, isolement, retraite, observatoire, supraconduction, force invisible, ermitage, … le champ des possibles est infini !

A vos crayons et claviers, et si loin et/ou si proche, envoyez-nous vos textes « à distance » !

 

DATE DU CONCOURS

Du 22 Décembre 2017 au 18 Mars 2018.

 

APPEL A PARTICIPATION

 

CONCOURS DE NOUVELLE

 

PRÉSENTATION DU DOCUMENT – 5 pages numérotées, dactylographiées de 1500 à 2000 signes chacune soit 10 000 caractères au total (espaces compris)

- Format A4 (21×29,7 cm), – Police Times NR, caractères corps 12 / interlignes 1,5 – Numérotation des pages, – Marges de 2 cm, – Document au format PDF avec pour nom de fichier : Titre Nouvelle

Le concours est anonyme. Aucune mention du nom ou d'un pseudonyme ne sera portée sur le manuscrit et tout signe distinctif entraînera l'annulation. Un bulletin d’inscription (en annexe) joint à l'envoi portera le nom, le prénom, l'adresse postale et courriel, l'âge, le numéro de téléphone et, le cas échéant, l'établissement scolaire.

 

MODALITÉ DE PARTICIPATION

– Le document sera remis en un seul envoi à cette adresse email : concours.bsm@gmail.com au plus tard le 18 mars à 00h00

 

– Chaque participant ne peut présenter qu’une seule nouvelle. Les adhérents de l’association Festivals en Pays de Haute Sarthe, les membres du jury, et les membres de leur famille, ne peuvent pas concourir.

 

CRITÈRES DE SÉLECTION

Qualité narrative et originalité du récit, pertinence de la réflexion proposée (apporter des pistes de réflexion au-delà du simple récit), respect de la grammaire et de l’orthographe Les textes proposés dans le cadre de ce concours n’auront jamais été publiés sous quelque forme que ce soit, y compris numérique.

 

PRIX

Les nouvelles lauréates seront éditées dans un recueil de nouvelles par l’association Festivals en Pays de Haute Sarthe. La publication de ce recueil se fera en 300 exemplaires minimum. Les auteurs de nouvelles primées et éditées se verront remettre 3 exemplaires du recueil de nouvelles. Les délibérations du jury auront lieu fin Mars 2018 et la remise des prix aura lieu pendant les rencontres Sciences et Fictions «BienVenus sur Mars » du 27 au 29 Avril 2018. Les nouvelles pourront faire l’objet à cette occasion d’une lecture publique au Prieuré de Vivoin (Sarthe).

 

Dans le cas d'une édition, les candidats primés acceptent, sans aucune réserve, que leur texte fasse l'objet d'une publication partielle ou totale, papier et internet, sans pour autant se prévaloir d'un droit d'auteur. Ils acceptent également toute autre utilisation à but non lucratif, telle que lecture publique ou utilisation pédagogique. Ils conservent en parallèle toute propriété de leur œuvre et restent libres de l’utiliser à tout moment comme bon leur semble. Les résultats seront affichés sur le site Internet wwww.bienvenus-sur-mars.fr début Avril 2018.

 

JURY

Le jury sera composé de professionnels du livre, d’artistes, de scientifiques, de lecteurs passionnés et de représentants du festival BienVenus sur Mars.

 

ACCEPTATION DES DÉCISIONS

La participation au concours vaut acceptation totale et sans réserve du présent règlement. Les organisateurs se réservent le droit de le modifier ou de l'annuler si des circonstances extérieures les y contraignaient. Le jury se réserve le droit de ne décerner aucun prix s'il juge la valeur des textes proposés insuffisante.

 

Ci-dessous le bulletin de participation à télécharger.

 

(Communiqué de Presse)

A télécharger, remplir et renvoyez à l'organisateur.

Voir les commentaires

Piet Legay. Requiem pour un Monde Hanté

Piet Legay.

Requiem pour un Monde Hanté

Editions Rivière Blanche

 

 

Dans cette collection nous vous avions déjà parlé de cet auteur  avec « Énigme du Rorkal » N° 2091, vous pouvez lire ou relire cet article en suivant le lien ci-dessous.

 

Chez cet éditeur  Piet Legay a déjà publié 12 romans : Ultime frontière - Radiations - Enigma - Le silence des abysses - La Loi de la Horde - L'Énigme du Rorkal - La Malédiction du Rorkal - Mortels Délices - Hankh - Exfiltration - Dimension New York 2 (nouvelle) - La Race Première  - Requiem pour un Monde Hanté.

 

C’est bien sur une petite partie des œuvres de ce prolixe auteur, dont vous trouverez ci-dessous la biographie et la bibliographie.

 

En fin d’article, vous trouverez également, en téléchargement gratuit et légal, le premier chapitre de Requiem pour un Monde Hanté.

 

 

 

2161. Piet Legay. Requiem pour un Monde Hanté - - 260 p. - 20 euros.

Roy Hameur ferma les yeux. La vision de cet être qui n’existait pas, le hantait jour et nuit. Mais pourquoi les menaçait-elle de mort ? Pourquoi leur désignait-elle le vide absolu du cosmos où nulle vie n’était possible ? Et d’ailleurs était-ce un homme ou une femme ? Mais pourquoi son sourire se faisait rictus et éclatait-elle d’un rire étrange et sinistre. Pourquoi, lorsqu’il s’était enfui, n’avait-il conservé que le souvenir d’un hideux faciès de cadavre décharné ? L’apparition voulait-elle leur mort à tous, ou était-elle seulement un REQUIEM POUR UN MONDE HANTÉ...

 

 

 

 

Biographie et bibliographie

 

Piet LEGAY

Baudouin Chailley est un auteur français de romans d'aventure et de romans de science-fiction, né en 1939. Il publie son premier roman en 1965 dans la collection Espionnage des Éditions de l'Arabesque. Il a publié ses romans, notamment, aux éditions Rivière Blanche et chez Fleuve Noir Anticipation.

 

Il est connu du public par les nombreux pseudonymes qu'il a utilisés : H. B. Treilley, Piet Legay, Guy Lespig, ainsi que par d'autres pseudonymes moins connus : Baldwin Wolf, Igor Ivanov, Guy Jacquelin, B. Hilley, Pat Marcy et Pierre Lucas.

 

Anticorps 107 (1983)

Aqualud ! (1988)

Au nom de l'espèce (1981)

L'Autre race... (1984)

Ce cœur dans la glace... (1983)

Cette vérité qui tue (1987)

Les Décervelés (1984)

Le Défi génétique (1980)

Démonia, planète maudite (1977)

Le Dernier témoin (1987)

Dernière chance : humanité (1989)

Dimension quatre ! (La loi du temps)  (1983)

Échec aux Ro'has (1981)

Égrégore (1989)

Elle s'appelait Loan (1982)

Emergency ! (1990)

L'Enfer des homosimiens (1988)

Enigma (2009)

L'Énigme du Rorkal (2012)

L'Énigme du squalus (1992)

L'Étrange maléfice (1981)

Exfiltration (2016)

L'Exilé de l'infini (1979)

Génération Satan (1984)

Genesis II (1989)

Hankh (2015)

Hypothèse "gamma" (1982)

La Loi de la Horde (2011)

Le Maître des cerveaux (1980)

La Malédiction du Rorkal (2013)

La Mandragore (1992)

Mortel contact (1987)

Mortels Délices (2014)

Le Mystère Varga (1981)

O Gamesh, prince des ténèbres (1989)

Obsession temporelle (1981)

Les Passagers du temps (1978)

Perpetuum... (1983)

Les Pétrifiés d'Altaïr (1978)

Les Portes de l'enfer (1987)

Le Profanateur (1990)

Projet phoenix (1979)

Psy-connection (1984)

La Race Première (2017)

Radiations (2007)

Rawâhlpurgis (1993)

Révélations interdites (1992)

Le Rire du clone (1989)

Shaan ! (1994)

Shândoah ! (1989)

Le Silence des abysses (2010)

Les Sphères de l'oubli (1978)

Le Sursis d'Hypnos (1977)

Survival (1988)

Le Temps de l'effroi (1991)

Le Temps des lumières (1991)

Le Temps des révélations (1991)

Transfert Psi ! (1980)

Ultime Frontière (2006)

Ultime solution... (1986)

L'Ultime test (1980)

Un monde si noir (1982)

Une peau si... bleue ! (1982)

Véga IV (1978)

Viol génétique (1985)

Vous avez dit "humain" ! (1990)

premier chapitre de Requiem pour un Monde Hanté.

Voir les commentaires

E. C. Tubb/Richard D. Nolane. Dimension E. C. Tubb (Tome 2)

 

E. C. Tubb/

Richard D. Nolane.

Dimension E. C. Tubb (Tome 2)

 

La série DIMENSION de la collection « Fusée » de Rivière Blanche, nous offrent toujours d’excellentes anthologies, soit sur un auteur, un thème voir un pays.

 

Il a fallu attendre longtemps le volume  2 de celle d’E.C.TUBB, présenté par Richard D.NOLANE et traduit par Martine Blond à l’exception de la « Proie » traduite par Richard D.NOLANE.

 

La particularité de cette anthologie est en plus d’un roman publié, sept  nouvelles inédites en français.

 

Il s’agit du  roman « Le Mur » ce roman est l’un des très nombreux  qu’il publia.

Il fut aussi l’auteur du premier film de SF que proposa l’ORTF en 1962 adapté de son roman « Le Navire Étoile ».

 

 

Mais on nous offre un vrai bonus avec le discourt que  E.C. TUBB à prononcer en 1970 à la 28e convention mondiale de la SF à Heidelberg en Allemagne.

 

Cet opus de la série « Dimension » des éditions Rivière Blanche est surement le meilleur depuis longtemps voir le meilleur tout court de la série.

 

Vous prendrez surement un grand plaisir à découvrir les sept nouvelles inédites, et à redécouvrir le roman pour ceux qui l’ont déjà lu, dans une nouvelle traduction. 

 

En fin d’article, vous trouverez le premier chapitre en téléchargement gratuit et légal, remerciement à Philippe Ward et aux Éditions Rivière Blanche.

 

64. E. C. Tubb/Richard D. Nolane. Dimension E. C. Tubb (Tome 2) - - 332 p. - 23 euros.

Edwin Charles Tubb (1919-2010) fut l'une des figures de proue de la SF britannique. Traduit dans le monde entier, auteur de presque 150 romans, il est surtout connu pour les 33 volumes de la saga de Earl Dumarest. Un roman inédit et sept nouvelles, inédites elles aussi, ou reprenant dans de nouvelles traductions bienvenues des textes parus il y a longtemps en français, composent ce recueil jonglant avec de grands thèmes du genre, souvent sur le mode de l’aventure mais toujours avec la forte touche psychologique qui caractérise l’oeuvre de l’auteur...

 

Edwin Charles Tubb

Biographie et bibliographie

Edwin Charles Tubb, né le 15 octobre 1919 à Londres en Angleterre, où il est décédé le 10 septembre 2010 (à 90 ans), est un écrivain britannique de science-fiction et western.

 

Edwin Charles Tubb fut vendeur de machines d'imprimerie, avant de devenir auteur de science-fiction et rédacteur en chef de revue dans les années 1950, sous son nom et plusieurs pseudonymes (Charles Grey, Gregory Kern …), 59 selon la BNF2. Il est considéré comme un des auteurs importants de la science-fiction britannique classique de l'après-guerre et comme un des maîtres de la science-fiction mêlant action et réflexion.

 

Il est surtout connu pour sa saga L'aventurier des étoiles dont les 33 volumes ont été publiés en français (Galaxie-Bis, Plon, Eons).

 

L'adaptation pour l'ORTF en 1962 de son roman Le Navire étoile a constitué le premier programme de science-fiction de l'histoire de la télévision française.

 

Un chapitre entier du livre collectif Space Opera ! (2009, Les Moutons Électriques, France) lui a été consacré, signé par Richard D. Nolane.

 

Œuvres

Les Maîtres du hasard - Le Masque Science-fiction no 17

Le Primitif - Futurama (Presses de la Cité) no 22, 1979

Le Navire étoile (Star Ship puis The Star-Born), trad. Amélie Audiberti, (Fleuve Noir Collection Anticipation no 107), 1958 ou Objectif Pollux, trad. Georges Camici et Michel Averlant, (Éditions Ditis, coll. Science-Fiction no 163), 1960 ou Fils des étoiles Futurama (Presses de la Cité) no 8, 1977

L'Autre Univers (Alien universe), sous le pseudonyme de Volsted Gridban, trad. Igor B. Maslowski, (Fleuve Noir Collection Anticipation no 50), 1955

Série L'Aventurier des étoiles (Earl Dumarest)

(Source Wikipédia)

 

Voir les commentaires

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Archives

Hébergé par Overblog