Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 10 11 12 13 14 15 16

Articles avec #comics

Présences d’Esprits N° 80

Présences d’Esprits N° 80

Le zine des Mondes de l’Imaginaire.

Littérature .BD. Cinéma. TV. Jeu. Illustration

 

Dans ce nouveau numéro, l’on trouvera tout un dossier sur les zombies, ce qui réjouira pas mal de nos lecteurs.

Ce dossier passionnant aborde tous les domaines, le cinéma avec deux articles, dont un, sur George .A. Roméro et les morts-vivants, l’on est sur la parodie ou nanars.

 

Un  article porte sur la licence «  The Walking Dead » qui fut un comics avant d’être une série TV. L’univers Marvel et  ses miniséries zombies.

Un entretien de Guiseppe Manunta et  Fabrice Linck par Nicolas Kemf.

D’autres articles complète le dossier : sur la ZOMBIE WALK de     Strasbourg (voir notre album photo sur ce site), les zombies et les jeux vidéo ; les confessions d’un androïde (zombie bien sûr).

 

Une très intéressante table ronde sur la Science-fiction ancienne qui sait tenue à Sèvres  en 2013,lors des rencontres de l’imaginaire y est retranscrit.

 

On y trouve également dans ce numéro :

Marc Oreggia et les pétroleuses (portrait).

Les Éditions Miroboles (article)

Les rubriques habituelles :

lectures,

graphisme,

nouvelle.

À lire et à faire lire absolument.

 

 

Voir les commentaires

Les deux Affiches du Festival en opposition symétrique

Les deux Affiches du Festival en opposition symétrique

Festival de la BD de Lyon 2014 

 

COSPLAY COMIC’S ZOMBIE

 

Le Festival s’est ouvert aujourd’hui, cette journée était plus particulièrement dédiée au Comic’s.

 

Un Cosplay zombiesque y était organisé, bien sûr nous y étions et nous vous livrons les meilleures tenues de cette sympathique initiative.

 

Demain soir, nous vous livrerons quelques entretiens d’auteurs et de dessinateurs.

 

À demain donc.

COSPLAY COMIC’S ZOMBIE 2014
COSPLAY COMIC’S ZOMBIE 2014
COSPLAY COMIC’S ZOMBIE 2014
COSPLAY COMIC’S ZOMBIE 2014
COSPLAY COMIC’S ZOMBIE 2014
COSPLAY COMIC’S ZOMBIE 2014
COSPLAY COMIC’S ZOMBIE 2014
COSPLAY COMIC’S ZOMBIE 2014
COSPLAY COMIC’S ZOMBIE 2014
COSPLAY COMIC’S ZOMBIE 2014
COSPLAY COMIC’S ZOMBIE 2014

COSPLAY COMIC’S ZOMBIE 2014

Voir les commentaires

Comic'Gone Zombies Walk : maquillage et déambulation  samedi 14 juin !

Comic'Gone Zombies Walk :

maquillage et déambulation

ce samedi 14 juin !

 

 

La Comic'Gone, la toute nouvelle convention Comics présente au sein du Lyon BD Festival a lancé le Bat Signal pour accueillir les équipes AOA Production afin de transformer une horde de super-héros pop and roll ce samedi 14 juin à l'Hôtel de Ville !

 

COMMENT ÇA SE PASSE :

► Nous vous attendons de 13h30 à 16h30, de préférence costumés

► Inscrivez-vous sur place

► Faîtes-vous joyeusement maquiller en zombie

► Déambulation de l'Hôtel de Ville à la Chambre de Commerce

► De nombreux lots offerts aux participants

 

LE JURY :

➸ Rodolphe BESSEY : Photographe, Plasticien

➸ Romain LARDANCHET : Sculpteur, Plasticien

➸ Santa DESDEMONA : Artiste, performeuse et costumière costumée

 

LA COMIC'GONE :

 Pour la première fois, un véritable pôle Comics sera créé au sein même du Festival Lyon BD, en partenariat avec l'association BdCinéGoodies.

 

AU CAS OU :

ON RECHERCHE ENCORE QUELQUES MAQUILLEURS POUR COMPLÉTER L'EQUIPE ;)

maquillage et depart de la zombie wlak comic

Voir les commentaires

NIFFF 2014 David Boller : de Spider-Man à Guillaume Tell

 

Neuchâtel International Fantastic Film Festival

 

4 - 12 juillet 2014

 

David Boller : de Spider-Man à Guillaume Tell

 

Jeudi 10 juillet 2014 – 13h30 à 14h30 – Théâtre du Passage 1

 

Pour la première année de son partenariat avec le NIFFF, la Maison d'Ailleurs proposera une rencontre avec David Boller, créateur de Virtual Graphics (CH), lors de la journée "New Worlds of Fantasy".

  

L’artiste s’est illustré comme dessinateur de comics aux États-Unis pendant de nombreuses années où il a œuvré sur des séries telles que Spider-Man, Batman ou Star Wars. Revenu en Suisse en 2008, il fonde la maison d’édition "Virtual Graphics" et décide de créer un super-héros 100% helvétique : "Tell".

 

 Comment a-t-il vécu son rêve américain dans les usines à images US ? Comment son expérience outre-atlantique a-t-elle influencé son travail actuel ? David Boller révèle tout, illustrations à l’appui !

 

 

*****

 

Symposium "Imaging the Future"

Mardi 8 juillet et mercredi 9 juillet 2014 – Théâtre du Passage - Gratuit

 

Imaging The Future (ITF) est un ensemble de rencontres, conférences et masterclass consacrées aux liens entre arts visuels et nouvelles technologies, et animées par des spécialistes. Seront abordées des thématiques telles que les jeux vidéo indépendants, les effets spéciaux au cinéma ou encore la conception de créatures digitales !

 

*****

 

Invité d'honneur : Kevin Smith

 

Avec des films comme Clerks, Dogma ou Jay & Bob contre-attaquent, Kevin Smith se positionne comme un pilier du cinéma indépendant américain des années 1990 et un fin connaisseur de la culture pop, notamment des comic books dont il écrit certains scénarios. Kevin Smith présentera cette année au NIFFF les films phares de sa filmographie ainsi qu’une carte blanche.

 

*****

Les six premiers films dévoilés

 

Alors que la programmation complète sera dévoilée la semaine prochaine, le NIFFF a déjà révélé six titres hors-compétition en guise d’apéritif :

Stage Fright (Canada, 2014) de Jerome Sable

The Sacrament (USA, 2013) de Ti West

Raid 2 : Berandal (USA, Indonésie, 2014) de Gareth Evans

Discopathe (Canada, 2013) de Renaud Gauthier

iNumber Number (Afrique du Sud, 2013), de Donovan Marsh

Young Detective Dee : The Rise of Sea Dragon (Hong-Kong, Chine, 2013), de Tsui Hark

 

Communiqué de Presse

Voir les commentaires

Couverture du Manga

Couverture du Manga

SAMOURAKAI Dorian / Nicolas

 

Ce manga est exceptionnel, il s’agit d’un rêve, du rêve de deux adolescents Dorian et Nicolas.

 

C’est au court d’un atelier « Bande Dessinée » à l’institut Hématologie et d’Oncologie Pédiatrique de Lyon avec l’association « Regarde chaque jour le Monde… ». Que Dorian et son ami Nicolas qui y était hospitalisé, fou de manga et ne rêvant que d’une chose dessinée et publier leur propre manga.

 

Comme tout vrai manga, il se lit dans le sens japonais des mangas. Soutenu par l’association « Regarde chaque jour le Monde… », durant des mois a permis l’édition du premier tome de ce manga.

 

Déjà, nos deux jeunes mangakas préparent un second tome.

 

Vous trouverez ci-dessous le lien avec l’association, n’hésite pas à prendre contact avec elle, pour vous le procurez.

SAMOURAKAI  Dorian / Nicolas

Voir les commentaires

extrait de l'album

extrait de l'album

Anomaly 

 

 

Bande dessinée ou ouvrage d’art ?

Dans un format italien de 25,5 cm de large par 38 cm de long, réalisé avec la technique de la réalité augmentée. Ouvrage d’environ 350 pages, pesant près de 3 kilos !

 

Je vous laisse imaginer les doubles pages avec un panoramique de 76 cm, c’est à coupé le souffle !

 

Réalisé par un collectif d’auteur : Brian Haberlin (Spawn Godslayer), Skyp Brittenham (créateur et scénariste), Brian Holgun, Yad (réalité augmenté).

 

On réalise en feuilletant cet ouvrage que nous avons affaire plus à un livre d’art que à un album BD classique, il serait de bon ton qu’un éditeur français, nous en propose une version dans la langue de Molière .

 

En effet, il n’est malheureusement pas disponible en France, a moins peut-être de le trouver dans quelques rares librairies spécialisées dans l’import de comics.

 

Cet ouvrage a enthousiasmé aussi bien Harrison Ford, que Todd McFarlane, Ridley Scott ou Bill Sienkiewicz !

 

 

Le thème est un thème récurrent, voir classique en SF, celui de l’expédition spatiale de secourt, en direction d’une planète habitée à la fois par des humains et des monstres.

 

 

Un film est  en production actuellement, bien que disposant à ce sujet de pu d’information, il s’agirait des studios Marvel.

 

Merci à Lora Fountain pour son aide à cet article

Bande Annonce

Voir les commentaires

A.O.C N°29

A.O.C Aventure Onirique et Compagnie ,

fanzine de SF-Fantasy-Fantastique

 

Ce numéro es assez exceptionnel  étant donné que l’un des nouvelles l’est sous une forme de Bande Dessiné, les responsables regrettent que il n’en soit pas plus souvent le cas, il est vrais que la forme 8 pages en format A5 (plus une couverture) limite le nombre de cases (plus ou moins de 4 à 7 suivant les planches. N’hésite pas a envoyez pour les prochains numéros vos planches.

Il s’agit dans le cas présent d’une nouvelle de SF non dépourvu d’humour, de Tony Szabo, intitulé «  les Aventures de ROC et Stella, le Triumvirat seigneurs des mouches ».

 

Bien sûr vous retrouverez des nouvelles « littéraires » comme à chaque livraison de ce fanzine, en l’occurrence :

« La Dernière Croix » de Anne Goulard (illustration Eric Faure-Brac) une histoire de vampire assez gore.

 « Cendrillon ne dansera plus » (Illustration Virgilles) courtes nouvelles de deux pages, je n’en dirais donc pas plus.

« Le Modèle » de Réjane Durand (illustration Jean-Michel Prats)

« Acier froid sur les poumons » de Phil Becker (illustration de 570)

Couverture de ce numéro : Farah Douibi

Couverture de ce numéro : Farah Douibi

Voir les commentaires

Reed Man éditeur et auteur de bandes dessinées

Bonjour Reed Man,

Tu peux nous parler de ton projet avec « Mikros » et « Photonik » , les jeunes croient que les superhéros c’est uniquement Marvel, éventuellement DC Comics, mais en fait il y a eu et il y des superhéros français

Oui, bien sûr il y en a encore, la particularité de « Mikros » et « Photonik », c’est d’avoir été dans les années 80, les plus connus et beaucoup de lecteurs pensaient qu’ils étaient américains, c’était presque à juste titre, parce que leurs publications étaient faites dans des revues qui traduisait du matériel Marvel, et ces BD était faites pour donner le change, comme si elles étaient produites par Marvel.

Mais c’était en fait des BD lyonnaises, et faites par des artistes lyonnais.

Lyon est probablement avec la ville de Lille, les villes qui représentent le mieux le style « super-héroïques », car c’est les villes qui ont le plus importées de matériel américain.

Donc, il y avait deux superhéros : « Mikros » et « Photonik » et il y a le projet de les réunir dans une même histoire.

Oui, « Mikros » était un personnage créer par Jean-Yves Mitton  qu’il a animé sur à peu près 70 épisodes, et « Photonik » qui était un autre superhéros français une création de Ciro Tota (voir entretien sur ce site, lien en fin d’article NDLR) qu’il a animé sur une cinquantaine d’épisodes, mais Jean-Yves Mitton, a également fait une dizaine d’épisodes de « Photonik », Jean-Yves Mitton qui était et est toujours très productif a dessiné les deux, même celui qu’il n’a pas créé.

Nous sommes en train de travailler sur une bande dessinée, qu’il écrit et qu’il dessine, moi je lui fais la couleur numérique, c’est au gout du jour ce type de couleur, il s’agira d’un album de 92 pages.

C’est un récit complet, il sortira chez Delcourt en fin 2013.

C’est que ces deux personnages qui formeront une équipe ?

Ils seront ensemble avec leurs assistants, ils sont donc 6 personnages principaux.

Tu peux nous préciser qui sont ses assistants, ils sont moins connus.

« Mikros » est accompagnés de sa femme qui s’appelle Saltarella qui est une femme-sauterelle, « Mikros » est un homme-guêpe qui réduit de taille et il y a l’emblématique « Crabb » avec est un personnage avec une énorme pince avec un haut drapé d’étoiles américaines, qui es complètement irrésistibles, c’est un personnage qui a beaucoup de charisme, il plaisait énormément à l’époque et plaira encore de nos jours.

De l’autre côté avec « Photonik » dans la série de Ciro Tota, « Photonik » représente l’homme dans la force de l’âge avec deux assistants un ancien et un jeune, en fait Ciro Tota voulait représenter comme dans « Blek le Roc » le trio des trois âges de la vie, il y a Tom Pouce qui est un enfant de 12 ans environ, le Docteur Ziegel est l’ancien de plus 80 ans, qui est l’intellectuel au sens noble du terme.

Après cet album chez Delcourt, en octobre ou novembre, tu as une maison d’édition de superhéros, tu peux nous en parler ?

Organics comics est un label à compte d’auteur, qui emploi les rares dessinateurs de BD de superhéros ou approchant français et aussi des Américains, principalement des gens qui ont travaillé pour Marvel. Ils ont tous aussi un catalogue à compte d’auteur aux USA, parce qu’ils se sont aperçus qu’avec l’industrie, il se faisait un peu avoir.

Ils ont tous produit pour les plus jeunes, en parallèle avec leurs travaux pour Marvel ou DC Comics, nous sommes un collectif franco-américain.

Combien êtes-vous dans ce collectif ?

Nous sommes une dizaine d’auteurs ou d’ayant-droit, parce exemple je travaille avec la fille de Jack Kirby qui était le créateur des superhéros Marvel avec Jo Simon dans les années 40 avec qui nous avons travaillé jusqu’à sa mort, Stan Lee arrivera ensuite à Marvel.

Le fils de Joe Simon a repris le flambeau, non comme dessinateur, il est scénariste, mais il a les droits sur les « caractères » des personnages, bien sûr on parle des personnages, qui n’étaient pas des personnages Marvel.

Avec Jim Simon , on continue les personnages créer par Joe Simon jusqu’à sa mort

Merci pour cet entretien

 

Bibliographie en bandes dessinées

 

Organic Comix

The Pact 2 numéros The Pact (scénario, dessins, encrage)

 Mantras (scénario, dessins, encrage, couleurs)

 Fantask Force 1 tome (scénario, dessins, encrage) - réédition en album des épisodes parus dans Fantask et Spécial Zembla

 The Atomics 4 numéros L'Eléphant : les méandres de l'amour (scénario, dessins, encrage, couleurs) - numéro 2

 Mikros - page de sommaire du numéro 3 (encrage, couleurs)

 Mikros : Politiquement incorrect (dessins, encrage, couleurs) - numéros 3 et 4

 Bérurier Noir - page de sommaire du numéro 4 (dessins, encrage, couleurs)

 Bérurier Noir - Rebelles ! (couleurs)

 Bérurier Noir - illustration de l'article Bérurier Noir Comics (dessins, encrage, couleurs)

 Abattoir (couleurs)

 Mikros 1 tome paru sur 3 (dessins, encrage, couleurs)

 Strange 7 numéros (plus 2 numéros bis et un numéro 0) parus à ce jour Fantask Force - couverture (dessins, encrage, couleurs) - numéro 0

 Galactic Bounty Hunters - page de sommaire (dessins, encrage, couleurs) - numéro 1

 The Myth of 8-Opus - couverture (couleurs) - numéro 1

 The Myth of 8-Opus (couleurs et lettrage) - numéros 1 à 9

 Galaxy Green (couleurs) - numéro 1

 Illustration de l'article Kaos en France - numéro 1

 Stan Lee's Alexa - couverture (couleurs) - numéro 2

 Stan Lee's Alexa (lettrage) - numéro 2

 The Astrals - page de sommaire (dessins, encrage, couleurs) - numéro 2

 Godman - pin-up (encrage et couleurs) - numéro 2

 The New Fantask Force (scénario, dessins, encrage, couleurs) - numéro 2

 The Astrals (couleurs et lettrage) - numéro 2

 Astro-Dôme (lettrage) - à partir du numéro 2

 Galaxy Green - couverture (dessins, encrage, couleurs) - numéro 3

 Venturesome Motes (encrage et lettrage) - à partir du numéro 3

 Galaxy Green (dessins, encrage, couleurs) - à partir du numéro 3

 Star Cats - pin-up (couleurs) - numéro 3

 L'Archer Blanc (couleurs et lettrage) - à partir du numéro 3

 Megasauria (couleurs et lettrage) - à partir du numéro 3

 The Pact - couverture (dessins, encrage, couleurs) - numéro 3bis

 Silver Star (lettrage) - à partir du numéro 3bis

 The Pact : chapitre final ! (dessins, encrage, couleurs, lettrage) - numéro 3bis

 Fantask Force - couverture (dessins, couleurs) - numéro 4

 Hotdog Man - page de sommaire (couleurs) - numéro 4

 The New Fantask Force : épisode 3 (couleurs et lettrage uniquement) - numéro 4

 The Engine Block - pin-up (couleurs) -numéro 4

 Silver Star - couverture (couleurs) - numéro 5

 Spawn - page de sommaire (dessins, encrage, couleurs) - numéro 5

 L'Archer Blanc - couverture (couleurs) - numéro 6

 Indestructible Jayne Davidson's Club - page de sommaire (couleurs) - numéro 6

 The Fly (lettrage) - numéro 6bis

 illustrations de l'article sur The Fly - numéro 6bis

 Gilles Deray - pin-up (couleurs) - numéro 6bis

 Le Résistant - couverture (couleurs) - numéro 7

 Le Résistant (couleurs) - à partir du numéro 7

 Illustrations de l'interview Rym & Cie - numéro 7

 StarPower - page de sommaire (couleurs) - numéro 8

 

Semic

 

 Fantask 5 numéros Fantask Force (scénario, dessins, encrage)

 Spécial Zembla Fantask Force (scénario, dessins, encrage)

 Mustang Dick Demon (dessins et encrage)

 Autres éditeurs

 Pif Gadget Rahan (couleurs)

 Les Apatrides (couleurs)

 Le dernier kamikaze (couleurs)

 

 Travaux hors BD

 L'opéra des loups (Bérurier Noir) - illustrations de la jaquette et du DVD

 Univers Comics (5 couvertures)

 

 

 

Reed Man en dedicasse

Reed Man en dedicasse

Voir les commentaires

IRON MAN 3

AU CINÉMA LE 24 AVRIL

 

Découvrez un nouvel extrait du film !

Kevin Feige, le producteur, déclare : « IRON MAN 3 marque l’apogée des deux premiers films, tout en étant la suite d’AVENGERS. C’est très excitant : c’est l’une des premières fois que l’on a un film qui est la suite de deux films différents. Cette position particulière le libère en quelque sorte, en lui permettant d’être encore plus unique que tout ce qui a pu précéder. Cette situation très spéciale est ce qui nous enthousiasmait le plus. »

 Au sein de l’univers cinématographique Marvel, tous les événements qui se déroulent dans chaque film ont une incidence directe et des conséquences sur les films et les franchises suivants. Pour Tony Stark, les événements qu’il a vécus et affrontés dans AVENGERS appartiennent peut-être au passé, mais il lutte toujours pour retrouver un équilibre dans sa vie personnelle.

 Lorsqu’ils ont façonné l’histoire d’IRON MAN 3, les cinéastes ont décidé de revenir aux sources : cela leur permettait d’explorer ce que ferait Tony Stark si sa fortune et tout ce qui l’amuse lui étaient brutalement retirés et qu’il était obligé de trouver le moyen de redevenir un super-héros.

(Communiqué de presse)

 

IRON MAN 3 Découvrez un nouvel extrait du film !

Voir les commentaires

Dedicasse

Dedicasse


 

 

 

INTERVIEW LUIS ROYO

FESTIVAL DE LA BD ANGOULÊME 2013

 

Bonjour Luis Royo,

Apocalypse, c’est le premier volet d’une saga, qui ce passe dans un monde post-apocalyptique et néo-gothique, pourquoi avoir choisi en toile de fond la ville de New York, elle vous parait plus emblématique d’une décadence ?

 

D’une certaine manière oui, car c’est le symbole de LA grande ville et comme toutes les grandes villes, New York peut avoir cet aspect de décadence et de démesure. L’intrigue de Malefic se déroule en plusieurs étapes. Elle va dans le second volume se situer à Tokyo, qui est également le reflet d’une ville très « travaillée » où tout est technologique. L’intrigue du troisième volume aura lieu à Paris, symbole de la culture européenne et historique. Malefic va ainsi traverser différents symboles de la civilisation.

 

Avec Apocalypse on nous annonce un univers quels sont les développements prévus, quel est le nombre envisagés de tomes pour ce cycle.

 

Trois œuvres composent la série Malefic, Malefic à New York, Malefic à Tokyo et Malefic à Paris.

 

Actuellement, dans mes projets, il y a une autre série, Dead Moon, qui se déroule en Chine au XIIIe – XIVe siècle. Et immédiatement, on ressent la connexion avec Malefic, avec toute cette atmosphère lunaire et féminine.

 

Quelle est l’articulation avec l’album sorti en 1992 et qui portait le titre de Maléfic ?

 

Malefic est un personnage créé en 92, alors que Romulo était très jeune. Nous avons joué à créer le monde de Malefic, cependant, Romulo a continué sa voie dans le monde de la peinture, moi dans le monde de l’illustration, et nous avons rangé toutes nos idées dans les tiroirs. Et il y a environ six ans, nous avons travaillé ensemble sur le projet de la Coupole Russe. Et nous nous sommes posés la question : « et si nous sortions de nos tiroirs toutes les idées que nous avions sur Malefic ? ». Romulo était plus mûre, j’étais à un moment de ma carrière où je pouvais faire ce type de projet. Et on s’est donc dit que c’était le bon moment !

 

Vous avez abordé plusieurs univers : SF, fantasy, gothique, super héros… quel est celui qui vous a le plus inspiré, et vous inspire le plus, allez vous en privilégié un dans l’avenir ?

 

L’univers féminin m’a toujours beaucoup inspiré. C’est un monde obscur et mystérieux.

 

Le monde masculin possède moins de relief. Il est plus difficile de faire passer en un regard des émotions contradictoires comme par exemple la douceur et en même temps la perversité.

 

Au contraire, dans le monde féminin, cela est possible car il y a davantage de matières. L’anti-héroïne a un panel d’émotions tel, qu’elle possède une richesse d’expressions sans pareil ! Je souhaitais créer des histoires autour de la féminité, de la fertilité, des racines, du rapport des hommes avec la Terre, de notre humanité,… L’anti-héroïne revendique la liberté de l’Homme.

 

En parallèle de « Univers Malefic Time », prévoit»-il d’autres albums, ou des romans graphiques ? 

 

Malefic est un monde qui a été conçu de telle manière qu’il peut être exporté de celui de l’illustration. C’est un univers tellement vaste que l’on peut l’enrichir à côté avec des livres, des romans, de la musique…

 

Que pense t’il de l’évolution des nouvelles technologies, comme les E-BD, la réalité augmenté…

 

Je pense que les nouvelles technologies peuvent offrir beaucoup de possibilités à l’artiste. Internet et les autres supports digitaux sont des changements assez brutaux et rapides, mais je les perçois de manières positives. Selon moi, ces évolutions peuvent donner de nouveaux moyens à l’artiste de développer son univers.

 

Vous avez travaillé souvent avec votre fils Romulo, c’est différents en quoi ?

 

Il y a un avantage à travailler avec son fils. Nous sommes proches. Nous connaissons bien le travail et les qualités de l’autre. Nous avons une réelle complicité et échangeons beaucoup sur les projets que nous faisons ensemble.

 

Par rapport à l’évolution des formations dans les écoles d’arts, pense t’il si les dessinateurs sont mieux formé a la BD que ceux de sa génération ?

 

Je pense qu’aujourd’hui il y a de meilleures écoles de formation. Elles laissent plus de libertés aux nouvelles générations d’étudiants.

Cependant, si un artiste reste académique, il ne pourra rien apporter de nouveau.

 

Pour moi, il est important que chacun puisse explorer son propre style, utiliser son imagination et trouver ainsi son propre chemin. Ce qui m’intéresse chez un artiste c’est son apport personnel à une œuvre.

 

Remerciement à Luis pour nous avoir accordé cet entretien et à Marie Lechevalier pour la traduction.

 

 

Voir les commentaires

<< < 10 11 12 13 14 15 16
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Archives

Hébergé par Overblog