Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Articles avec #fantome

BIFFF 2019 Extra Ordinary

BIFFF 2019

Extra Ordinary

 

Le festival touche doucement à sa fin, je sens déjà une pointe de tristesse s'installer en moi. Mais bon, on ne va pas se lamenter, il faut profiter de chaque jour qui passe, carpe et diem comme on dit!

 

 

En ce vendredi 19 avril, place d'abord au rafting (2e fois cette année) où l'équipe des rouges et des bleus s’affrontaient pour tenter de gagner la compétition. Et deviner quoi: les bleus ont cette fois gagné une des courses alors qu'ils s'étaient fait battre 3-0 la première fois. Il y a eu un moment très amusant, c'est quand on a présenté les concurrents et que tout le monde voulait que dans l'équipe des rouges, ce soit le gros monsieur qui aille dans le canot. Évidemment, les animateurs ont préféré la fille pour ne pas tuer des gens dans le public lol.

 

 

J'ai ensuite assisté à l'une des meilleures séances de cette édition, celle d'Extra Ordinary, un film irlandais et belge (cocorico, c'est encore mon pays qui a réalisé cette bombe !) très amusant. Ça suit une dame prénommée Rose qui est monitrice d'auto-école et accessoirement aussi elle peut communiquer avec les fantômes même si elle a tué son père à cause de ses pouvoirs. Donc elle n'ose pas vraiment les utiliser, mais elle va être obligée de le faire parce qu'un homme qui lui plait doit sauver sa fille qui est possédée par un démon. Ça semble compliqué comme ça, mais à l'écran ces beaucoup plus compréhensibles. Détail important: l'héroïne est grosse et elle a donc du mal à trouver un prétendant comme beaucoup de grosses, ce détail sera crucial dans la dernière partie.

 

 

Très fun et amusant, Extra Ordinary contient vraiment beaucoup de scènes assez plaisantes et des personnages incroyables comme ce chanteur ringard qui a une carrière pas géniale et qui essaie de revenir sur le devant de la scène, style Michel Sardou. Il va donc faire des incantations pour sacrifier une vierge et obtenir le pouvoir de faire un nouvel album.

 

 

Hyper fun et efficace, ce film pourrait à mon avis aussi remporter un prix lors de cette édition vu que la salle a très bien réagi.

 

 

Hugues Tayez

 

Présentation du film :

 

Monitrice d’auto-école dans un petit patelin tranquille d’Irlande, Rose est surtout connue des autres habitants pour un don héréditaire : elle parle aux fantômes. Sauf que, depuis la mort accidentelle de son père à cause d’une formule qu’elle a prononcée en bouffant toutes les voyelles, elle préfère renier ses facultés surnaturelles. Il n’empêche : sa boîte vocale est constamment remplie d’appels pour des poubelles hantées ou des grille-pains possédés… Tous essuient un refus catégorique, jusqu’à ce que Rose tombe sur l’appel désespéré de la jeune Sarah, dont le père – charmant veuf au demeurant – est harcelé quotidiennement par feu sa femme monomaniaque. Au même moment, non loin de là, Christian Winter – une rock star has been à un single valable – tente par tous les moyens de renouer avec le succès. Conscient que le talent est une option inenvisageable dans son cas, il se tourne tout naturellement vers le plan B le plus évident : le sacrifice d’une vierge…

 

Coproduction déjantée entre le pays d’U2 et celui de Stella, EXTRA ORDINARY porte déjà un titre prémonitoire, comme un appel du pied subliminal à toutes les plumes critiques qui dégusteront ce chef d’œuvre ! Avec son paranormal à la louche, ses exorcismes à la pelle et son humour à vous faire sauter les couronnes (merci Will Forte), on se demande bien comment les réalisateurs Mike Ahern et Enda Loughman vont s’en sortir pour leur deuxième film, vu le CITIZEN KANE du genre qu’ils viennent de nous balancer… (Texte BIFFF)

 

Fiche technique :

Année  2019

Réalisateur         Enda Loughman, Mike Ahern

Cast       Barry Ward,

Claudia O'Doherty,

Emma Coleman,

Jamie Beamish,

Maeve Higgins,

Risteard Cooper,

Will Forte

Distributeur        Epic Pictures

Genre   comedy, ghost movie

Audience             ENA

Running time     93'

Pays       Belgique, Irlande

Audio    O.V. Anglais

Sous-Titres         Français, Néerlandais

Première             Première Européenne

Compétition       Compétition Internationale, Prix de la Critique

Voir les commentaires

Illustration: Aurelien Maccarelli

Illustration: Aurelien Maccarelli

L'Histoire Extraordinaire

de Baudelaire.

 

Adam Possamaï nous offres une biographie a la fois fantastique et imaginaire sur Charles Baudelaire, tout en y incluant des textes du célébré auteur, et plus particulièrement dans les dialogues. Dans les Fleurs du  Mal, on trouve un texte intitulé « Un Fantôme », Adam Possamaï part de ce texte et d’autres faisaient référence à un ou des êtres éthérés pour nous décrire ce que vivait « fantastiquement » Charles Baudelaire.  Il utilise des textes et des poèmes, non seulement de Baudelaire, mais aussi d’Edgar Poe, Lacenaire, Levi et Rops qu’il insère dans les dialogues après les avoir remaniés. Il sait également inspirer des peintures de Rops.

 

Il ne s’agit pas de la vraie vie de Charles Baudelaire, mais surement de celle qu’il aurait aimé vivre.

 

Vous trouverez en bas de cet article un extrait en téléchargement gratuit et légal que Philippe Ward en soit remercié.        

 

******

       

 

Adam Possamai

Noire 101. L'Histoire extraordinaire de Baudelaire

ISBN-13: 978-1-61227-669-4

212 pages - 20 euros

Illustration: Aurelien Maccarelli

 

Résumé du Livre

 

Baudelaire a mené une vie publique de débauché. Sa vie cachée et secrète était bien plus terrible. Il en a fait vaguement allusion dans ses poèmes.  La vie extraordinaire de ce poète maudit s’est vécue à travers une relation sexuelle et passionnée en longue compagnie.

 

Je me sens à nouveau perdre la raison. La folie est au tournant. Je devrais vouloir m’en échapper, mais au contraire, je l’attends avec impatience. Je me sens bien, ce qui est rare et contre toute convention.  J’ai hâte d’en terminer avec ces va-et-vient et de sombrer dans la folie pour toujours.

 

Baudelaire a mené une vie publique de débauché. Sa vie cachée et secrète était bien plus terrible. Il en a fait vaguement allusion dans ses poèmes et en a trouvé justification dans les nouvelles d’Edgar Allan Poe qu’il a traduites.  La vie extraordinaire de ce poète maudit s’est vécue à travers une relation sexuelle et passionnée en longue compagnie d’un fantôme. Dans cette histoire macabre, au bord de la folie et de la mort, il rencontrera Louis Auguste Blanqui, Pierre-François Lacenaire, Félicien Rops et Eliphas Lévi. L’auteur des Fleurs du Mal visitera les bas-fonds de son existence et ceux de Paris.

 

Adam Possamaï est né en 1970 à Sambreville près de Namur. Titulaire d’un doctorat en sociologie, il vit désormais en Australie, où il est professeur de sociologie à Western Sydney University. Il est également écrivain de fantastique et de Science-Fiction. Perles Noires a été élu coup de cœur 2006 par les bibliothèques de Paris et  Le XXIème Siècle de Dickerson et Ferra, coup de cœur par la Maison d’Ailleurs en 2012. Rivière Blanche a récemment publié Le Crépuscule de Torquemada.

 

Biographie et bibliographie

de  l'auteur et de l'illustrateur.

 

Adam Possamai

Biographie

Il est né à Sambreville en Belgique et vit à Sydney en Australie. Diplômé de l’université catholique de Louvain à Louvain-La-Neuve et de l'Université de La Trobe à Melbourne, sa thèse de doctorat a été récompensée en 1999 du prix Jean Martin par l’association australienne de sociologie. Il a été président de l’association australienne pour l’étude des religions (2003-2005)3 et président du comité de recherche sur la sociologie des religions pour l’association internationale de sociologie (2010-2014).

 

Il mène et dirige des recherches sur la sociologie des religions, et plus particulièrement sur la religion et la culture populaire, les spiritualités alternatives et les nouveaux mouvements religieux, les aborigènes d'Australie et la religion contemporaine, et la sociologie de l’Islam. Il est également écrivain de fantastique et de science-fiction, et membre de l’association des écrivains belges de langue française.

 

Publication

2005 In Search of New Age Spiritualities. (Ashgate).

2005 Religion and Popular Culture: A Hyper-Real Testament, (Peter Lang).

2006 Perles Noires. (Nuit d'avril).

2009 Sociology of Religion for Generations X and Y. (Equinox).

2010 'Sociology: A Down-to-Earth Approach' avec James Henslin et Alphia Possamai-Inesedy. (Pearson Education)

2011 'Religion and the State: A Comparative Sociology' avec Jack Barbalet et Bryan S. Turner. (Anthem Press)

2012 'Handbook of Hyper-Real Religions'. (Éditions Brill)

2012 'Le XXIe siècle de Dickerson et Ferra'. (Asgard éditions)

2013 'Religious Change and Indigenous Peoples: The Making of Religious Identities' avec Helena Onnudottir et Bryan S. Turner. (Ashgate Publishing)

2013 'Legal pluralism and Shari'a law', avec Jim T. Richardson et Bryan S. Turner. (Routledge).

2015 'The Sociology of Shari’a: Case Studies from around the World' avec James T. Richardson et Bryan S. Turner. (Springer Publishing)

2015 'Le Crépuscule de Torquemada'. (Rivière Blanche)

 

 Professeur Possamai a également été le rédacteur en chef de volumes collectés, auteur et co-auteur de nombreux chapitres de livres édités, et des articles dans des revues référencées. (Source Wikipédia)

 

 

 

Aurélien Maccarelli

 

Tout d’abord assistant photographe, puis reporter photographe pour une société de voyage, Aurélien envisagea tout naturellement de s’intéresser à la retouche photographique afin de donner à ses clichés un rendu toujours plus spectaculaire. Progressivement, il décida ainsi, en autodidacte passionné, de mettre un peu de côté l’objectif pour la palette graphique.

 Fortement inspiré par le surréalisme à la Dali ou encore le Romantisme Noir, mais également par la musique dont il s’imprègne pour réaliser ses œuvres, quelque part entre le métal et la musique sacrée, guitariste à ses heures, il est perpétuellement en quête de sens, d’aucuns le qualifieraient d’ailleurs de symboliste. Aurélien a donc choisi la peinture digitale pour faire honneur à ses pairs mais aussi, et surtout, afin de partager avec tout un chacun sa vision du monde ainsi que ses questionnements, qu’ils soient personnels ou existentiels. Il travaille maintenant en collaboration avec des maisons d’édition comme Malpertuis ou encore Black Coat Press et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin… (Source Nice fiction)

Extrait en téléchargement gratuit et légal

L'Histoire Extraordinaire de Baudelaire.

Un Fantôme

 

 

I Les Ténèbres

 

 

Dans les caveaux d'insondable tristesse

 Où le Destin m'a déjà relégué;

 Où jamais n'entre un rayon rose et gai;

 Où, seul avec la Nuit, maussade hôtesse,

 

 

Je suis comme un peintre qu'un Dieu moqueur

 Condamne à peindre, hélas! sur les ténèbres;

 Où, cuisinier aux appétits funèbres,

 Je fais bouillir et je mange mon coeur,

 

 

Par instants brille, et s'allonge, et s'étale

 Un spectre fait de grâce et de splendeur.

 À sa rêveuse allure orientale,

 Quand il atteint sa totale grandeur,

 Je reconnais ma belle visiteuse:

 

 

C'est Elle! noire et pourtant lumineuse.

 

 

II Le Parfum

 

Lecteur, as-tu quelquefois respiré

 Avec ivresse et lente gourmandise

 Ce grain d'encens qui remplit une église,

 Ou d'un sachet le musc invétéré?

 

 

Charme profond, magique, dont nous grise

 Dans le présent le passé restauré!

 Ainsi l'amant sur un corps adoré

 Du souvenir cueille la fleur exquise.

 

 

De ses cheveux élastiques et lourds,

 Vivant sachet, encensoir de l'alcôve,

 Une senteur montait, sauvage et fauve,

 

 

Et des habits, mousseline ou velours,

 Tout imprégnés de sa jeunesse pure,

 Se dégageait un parfum de fourrure.

 

 

III Le Cadre

 

Comme un beau cadre ajoute à la peinture,

 Bien qu'elle soit d'un pinceau très-vanté,

 Je ne sais quoi d'étrange et d'enchanté

 En l'isolant de l'immense nature,

 

 

Ainsi bijoux, meubles, métaux, dorure,

 S'adaptaient juste à sa rare beauté;

 Rien n'offusquait sa parfaite clarté,

 Et tout semblait lui servir de bordure.

 

 

Même on eût dit parfois qu'elle croyait

 Que tout voulait l'aimer; elle noyait

 Sa nudité voluptueusement

 

 

Dans les baisers du satin et du linge,

 Et, lente ou brusque, à chaque mouvement

 Montrait la grâce enfantine du singe.

 

 

IV Le Portrait

 

La Maladie et la Mort font des cendres

 De tout le feu qui pour nous flamboya.

 De ces grands yeux si fervents et si tendres,

 De cette bouche où mon cœur se noya,

 

 

De ces baisers puissants comme un dictame,

 De ces transports plus vifs que des rayons,

 Que reste-t-il? C'est affreux, ô mon âme!

 Rien qu'un dessin fort pâle, aux trois crayons,

 

 

Qui, comme moi, meurt dans la solitude,

 Et que le Temps, injurieux vieillard,

 Chaque jour frotte avec son aile rude...

 

 

Noir assassin de la Vie et de l'Art,

 Tu ne tueras jamais dans ma mémoire

 Celle qui fut mon plaisir et ma gloire!

 

 

 Charles Baudelaire

Voir les commentaires

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Archives

Hébergé par Overblog