Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Articles avec #culture

KuB en 2020

KuB en 2020

KuB en 2020

 

1 345 000 sessions

Nette progression de KuB en 2020

+ 45% de fréquentation par rapport à 2019

1  345 000 sessions totales sur 2020

+  30% d'abonnés sur Facebook

Dans cette année 2020 sinistrée pour la culture, KuB fait figure de valeur sûre.

Au bout de quatre ans d’existence, la plateforme de diffusion a su trouver une place unique dans le paysage audiovisuel français, avec des résultats en constante augmentation.

Et la courbe se prolonge, puisque KuB atteint 1 300 abonnés supplémentaires sur Facebook 20 jours plus tard, et se dirige vers 200 000 sessions en janvier 2021.

KuB partenaire des acteurs de la culture bretons

Dans la tempête subie par le monde culturel, KuB s’est mis au service de ses partenaires en proposant d’héberger et de valoriser les festivals qui n’ont pu être organisés en présentiel. Ainsi, le dispositif des Festivals confinés de Bretagne a pu permettre à six festivals de se tenir numériquement, déclenchant près de 30 000 sessions sur la plateforme.

Succès du partenariat avec la Scam

KuB et la Scam ont initié un partenariat autour de la série Excentrics en novembre 2020, destiné à valoriser les documentaires produits en région, bientôt suivi par l'hébergement de documentaires lauréats du Festival des Etoiles de la Scam.

Aujourd'hui, les 15 documentaires d'auteur issus de ces partenariats ont déjà générés 66 000 pages vues sur la plateforme, et la diffusion se poursuit .

L'année 2020 a accéléré les enjeux liés à la numérisation de la culture. En développant des partenariats avec des structures dont les activités ont été stoppées ou ralenties par la situation sanitaire (expositions, spectacle vivant, musique…), KuB propose une alternative locale, efficace et salutaire à l'uniformisation de la culture opérée par les grandes plateformes numériques.

KuB, c’est quoi ?

KuB [Kultur Bretagne] est une plateforme en accès libre qui diffuse des œuvres visuelles et sonores (documentaires et fictions, créations sonores, galeries picturales et photographiques) augmentées de textes qui les mettent en perspective. 

Également sur KuB, des vidéos exclusives réalisées en co-édition avec des structures culturelles (festivals, musées, théâtres, résidences…), KuB tend son micro aux artistes et pointe son objectif sur leur travail avec une obsession : comprendre l’essence de leur geste !

D’initiative régionale, ce média unique en son genre cumule les succès en à peine trois ans :

 

+ de 120 000 sessions web par mois sur son site www.kub.tv

 

Prix Audiens de l’initiative numérique 2019

 

Prix Breizhacking 2019

 

+ de 2000 vidéos en ligne

 

KuB est édité par Breizh Créative, association reconnue d’intérêt général, soutenue par la Région Bretagne et l’État (DRAC).

 

Communique de presse

Voir les commentaires

LE PETIT ÉCHO DE LA MODE

LE PETIT ÉCHO DE LA MODE

LE PETIT ÉCHO DE LA MODE

 

L’écho de la mode à   Châtelaudren  dans les Côtes-d’Armor est l’un des hauts-lieu de la culture en Bretagne.

Même en période de pandémie, le LEFF ARMOR maintient les activités culturelles autant que possible.

Comme son nom l’indique, cela était à l’origine l’un des périodiques de mode le plus lus de son époque.

Les bâtiments furent restaurés et devinrent un musée, un lieu d’exposition, ouvert à tous.

Le Petit Écho de la Mode est le phare de la culture sur l’Armor.

 

Rendez-vous sur le site du Petit Écho  de la Mode, vous y trouverez le catalogue 2020 à télécharger gratuitement à la fin de cet article.

 

Bien sûr toutes les mesures des gestes barrières sont prises, à commencer par le port de masque.

 

Nous vous le recommandons.

Voir les commentaires

POUR L’INDÉPENDANCE DU FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA BANDE DESSINÉE D’ANGOULÊME

 

 

 

POUR L’INDÉPENDANCE DU

FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA BANDE DESSINÉE

D’ANGOULÊME

 

 

Depuis maintenant plusieurs mois, l’Association du FIBD, créatrice et propriétaire du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême, et la société 9eArt+ qui l’organise, tentent de dialoguer avec le ministère de la Culture dans le cadre de la médiation que celui-ci a initiée.

 

Ils n’ont pas été entendus, puisque leur position conjointe n’a pas été respectée et que finalement cette médiation aboutit aujourd’hui à la création d’une association prétendant à la gouvernance de l’événement sur la base de statuts qui portent directement atteinte aux droits de l’Association du FIBD et de 9eArt+, et à la relation contractuelle qui les unit.

 

Au-delà des déclarations de bonnes intentions, cette association qui prétend passer des conventions avec la structure organisatrice du Festival, n’offre pas les conditions à même de garantir l’indépendance éditoriale de celui-ci. En attestent la vocation qu’elle se donne, le contenu de ses statuts et la composition même du collège de ses membres (l’ambiguïté existant jusque dans sa dénomination même).

 

Le Festival, devenu aujourd’hui l’un des événements majeurs du paysage culturel français, est issu d’une initiative citoyenne associative. Sa réussite et son rayonnement mondial sont directement liés à son indépendance, aussi bien vis-à-vis du champ politique que du secteur marchand. C’est cette indépendance qui se trouve de facto mise en cause par la création de cette nouvelle association.

 

Même si certains incidents ont pu émailler son histoire, et alors même que l’édition 2017 du Festival peut être qualifiée objectivement de succès, rien ne peut venir justifier une action qui revêt les allures d’une tentative de prise de contrôle de la manifestation.

 

Être acteur ou partenaire d’un événement ne donne pas pour autant de droit à le diriger.

De la même manière que l’Etat n’est pas fondé à imposer une quelconque modification de la gouvernance d’une manifestation culturelle privée associative qui n’a jamais failli en quarante-cinq années d’existence.

 

C’est pourquoi, l’Association du FIBD et 9eArt+ demandent conjointement et solennellement au ministère de la Culture d’intervenir pour faire modifier dans les meilleurs délais les statuts de « l’Association pour le développement de la bande dessinée à Angoulême » sur la base d’un changement de son objet social, et ce conformément aux demandes qui ont déjà été formulées*.

 

Cette modification nécessaire mettra en conformité la réalité avec les propos de Madame Audrey Azoulay, qui a évoqué publiquement la création d’une entité qui « a vocation à réunir mais pas à faire. Ce n’est pas une structure opérationnelle mais stratégique », et ouvrira enfin la possibilité d’un véritable dialogue respectueux avec le propriétaire et l’opérateur de l’événement.

 

 

*Extrait de la demande de changement de l’objet social soumise par l’Association du FIBD et 9eArt+ au ministère de la Culture le 13 février 2017 :

 

ARTICLE 2 – OBJET

L’Association a pour objet :

•de développer et de promouvoir la bande dessinée, plus particulièrement, à Angoulême, mais aussi sur le territoire communautaire, départemental, régional et international,

•de réunir les partenaires publics et les professionnels du secteur de la bande dessinée afin de définir, de façon partagée et coordonnée les orientations stratégiques de ce secteur,

•de valoriser, dans le domaine de la bande dessinée, la création actuelle et d’encourager la création future dans toutes ses composantes et de développer des actions de sensibilisation en direction de tous publics,

•de soutenir le Festival International de la Bande Dessinée en recherchant les meilleures synergies avec l’Association du FIBD, propriétaire du Festival, et son opérateur assurant l’organisation, la programmation et/ou la gestion du Festival dans le but de favoriser le plus grand rayonnement de la manifestation et sa pérennisation,

•d’être un lieu de concertation où s’organise sous l’égide du Ministère de la Culture, le débat entre les différents acteurs participant au Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême et ce, dans le respect des prérogatives de chacun, afin de traiter de façon collégiale des sujets stratégiques dans le plein respect de l’indépendance éditoriale du Festival.

 

 

 

L’Association est admise à effectuer toutes opérations se rattachant directement ou indirectement à cet objet ou pouvant en favoriser la réalisation.

 

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

JEUDI 23 FÉVRIER 2017

 

 

 

 

POUR L’INDÉPENDANCE DU FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA BANDE DESSINÉE D’ANGOULÊME

Voir les commentaires

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Archives

Hébergé par Overblog