Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

1 2 3 4 5 6 7 8 > >>

Articles avec #festivals

FESTIVAL EUROPÉEN DU FILM FANTASTIQUE DE STRASBOURG PALMARES

FESTIVAL EUROPÉEN DU FILM FANTASTIQUE DE STRASBOURG PALMARES

FESTIVAL EUROPÉEN

DU FILM FANTASTIQUE

DE STRASBOURG

PALMARES

14ème édition

Le palmarès de cette 14ème édition du FEFFS !

Compétition Internationale de Films Fantastiques

Prix décernés par Mónica García Massagué, Simon Rumley, Talal Selhami

Octopus d’or : The Innocents de Eskil Vogt

Prix du Public : The Innocents de Eskil Vogt

Mention Spéciale du Jury : Lamb de Valdimar Jóhannsson

Compétition du Méliès d’argent

Prix décerné par Laurent Callonec, Noémie Luciani, Patrick Peiffer

Méliès d’argent : Name Above Title de Carlos Carlos Conceição

Compétition Crossovers

Prix décerné par Laurent Aknin, Dianne Leenders, Martine Mallet

Grand Prix Crossovers : John & The Hole de Pascual Sisto

Compétition de films d’animation

Prix décerné par Vladimir Mavounia-Kouka, Marie-Pauline Mollaret, Eminé Seker

Cigogne d’Or : Junk Head de Takahide Hori

Mention Spéciale du Jury : Mad God de Phil Tippett

 

 Compétitions courts-métrages

Prix décernés par Boris Baum, Laura Cassarino, Nicolas Keitel et Hélène Rastegar

Octopus d’or : Such Small Hands de Maria Martinez Bayona

Méliès d’argent : Bruits Blancs de Thomas Soulignac

Prix du public : Such Small Hands de Maria Martinez Bayona

Prix du meilleur court-métrage d’animation : Un cœur d’or de Simon Filliot

Prix du meilleur court-métrage Made in France : T’es morte Hélène de Michiel Blanchart

Prix du Jury Jeunes : T’es morte Hélène de Michiel Blanchart

Indie Game Contest

Prix décernés par Guillaume Baychelier, Medhi Camprasse, Anaïs Garestier, Marine Macq

Prix du Public : Mind Scanners du studio The Outer Zone

Octopix du meilleur jeu indépendant : Card Shark du Studio Nerial

 

 

 

 

Voir les commentaires

SCIENCE FICTION MAGAZINE N° 112

SCIENCE FICTION MAGAZINE N° 112

SCIENCE FICTION MAGAZINE N° 112

Juillet 2021

Bd livres Ciné TV Sciences

 

En plus des rubriques auxquels vous  avez l’habitude (TV BD Ciné TV…), vous y trouverez deux entretiens mythiques.

Avec Emil Minty de MAD MAX 2 avec des anecdotes passionnantes sur le tournage.

Mais aussi avec le film qui sort en ce moment sur les écrans, avec l’héroïne de BLACK WIDOW : Scarlett Johansson, vous serez tout sur le tournage.

Grâce à ces correspondants aux USA, Science-Fiction Magazine de nombreuses informations de films non programmé en France  cela fait de cette revue un outil unique pour les amateurs, mais aussi pour les professionnels pour s’informer sur l’univers de la science-fiction dans de nombreux domaines.

Pensez à faire connaitre notre site a vos amis

et contacts et a laissez des commentaires.

SCIENCE FICTION MAGAZINE N° 112

******

Le site a toujours et resteras toujours gratuit pour les internautes.

Et sans publicité.

Il faut être néanmoins réaliste il est de plus en plus dur d’assumer les frais pour participer à des salons, festivals et vous en rendent compte.

D’où l’ouverture d’un compte participatif sur Facebook pour permettre de continuer à faire vivre le site.

 

Merci d’avance pour votre soutien.

Voir les commentaires

Mois de la BD à Bruxelles.

Mois de la BD à Bruxelles.

Mois de la BD à Bruxelles.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Bruxelles, le 14 juillet 2021

 

La Fête de la BD organise le mois de la BD à Bruxelles et présente sa nouvelle affiche signée par Bastien Vivès.

Du 10 septembre au 10 octobre 2021, la Fête de la BD fait son grand retour avec une édition spéciale qui s’étendra sur un mois, rythmée par de nombreuses activités dans plusieurs lieux de la capitale. Cette année, c’est le dessinateur Bastien Vivès qui signe la magnifique affiche de cette édition, un visuel mettant en scène le héros Corto Maltese et qui invite au voyage. Expositions, chasse aux trésors grandeur nature, séances de Dédicaces, il y en aura pour tous les âges et tous les goûts. Sans oublier les incontournables.

 

Prix Atomium.

Cette année, afin de répondre au mieux aux mesures sanitaires en vigueur tout en offrant une belle expérience aux visiteurs, la Fête de la BD sera célébrée durant un mois entier. Quatre semaines pour voyager dans l’univers fascinant des personnages et de leurs auteurs et autrices. Tout au long du mois, les visiteurs de tous âges et en tous genres trouveront leur bonheur grâce à une programmation riche et diversifiée. De la BD classique au roman graphique en passant par les manhwas, le neuvième art sera représenté dans tous ses courants et sous toutes ses formes.

 

Une affiche signée par Bastien Vivès

Cette année, ce n’est autre que le dessinateur Bastien Vivès qui signe l’affiche de la Fête de la BD. Il y met en scène le célèbre héros d’Hugo Pratt, Corto Maltese. L’auteur revisitera, en effet, le personnage légendaire, dans l'album Océan noir, à paraître chez Casterman le 1er septembre prochain.

 

La Corée, invitée d’honneur

Cette année, A l’occasion du 120e anniversaire des relations diplomatiques entre la Corée et la Belgique, la Fête de la BD a le plaisir d’accueillir une invitée de marque, la Corée. Des expositions et animations seront organisées et mettront les artistes Coréens sur le devant de la scène. Une belle opportunité de dépasser les frontières et de découvrir l’univers fascinant du 9e  art dans ce magnifique pays.

 

Les gagnants des prix Atomium dévoilés le 10 septembre

La création BD s’est fragilisée ces dernières années. Il est souvent difficile, pour les professionnels de la bande dessinée, d’en vivre correctement. Afin de soutenir la création et les auteurs, les autorités bruxelloises décernent les prix Atomium de la Bande Dessinée dans  le cadre de la Fête de la BD de Bruxelles. Ceux-ci sont, dans leur majorité, remis en espèces pour permettre aux lauréats de financer leur travail. Cette année, 11 prix seront remis.

 

Sur les 11 catégories, 5 reprennent des nominés. Les voici :

Prix Atomium de la BD citoyenne :

Dessiner encore, de Coco (Les Arènes)

 Le Plongeon, de Vidal et Pinel, (Bamboo)

 Déracinée de Tiffanie Vande Ghinste (Boîte à bulles)

 Chez Toi de Sandrine Martin (Casterman)

 En toute conscience de Olivier Peyon et Livio Bernardo (Delcourt)

 Triso Tornado de Camille Royer et Violette Bernard (Futuropolis)

 Radium Girls de Cy (Glénat)

 Ne m’oublie pas de Alix Garin (Le Lombard)

 Seidou de Virginie Vidal et Xavier Bétaucourt (Steinkis)

 Piments de Zoisos Tehem (Steinkis)

 

Prix Atomium des Enfants :

 Yasmina, Tome 1 de Wauter Mannaert (Dargaud)

 Waluk, Tome 1 de Emilio Ruiz et Ana Miralles (Dargaud)

 La peste, histoire d'une pandémie d'Erre Fabrice et Savoia (Dupuis)

 Les Enfants de la Résistance, Tome 5 de Vincent Dugomier et Benoît Ers (Le Lombard)

 Miss Charity, Tome 1 de Marie-Aude Murail, Loïc Clément et Anne Montel (Rue de Sèvres)

 

Prix PREM1ÈRE du Roman Graphique :

 Quitter la Baie de Bérénice Motais de Narbonne (Acte Sud)

 Le chanteur perdu de Didier Tronchet (Air Libre)

 Carbone & Silicium de Mathieu Bablet (Ankama)

 Anaïs Nin - sur la mer des mensonges de Léonie Bischoff (Casterman)

 Incroyable de Zabus&Hipplyte (Dargaud)

 Les Amants d’Hérouville de Yann Le Queffelec etRomain Ronzeau (Delcourt/Mirages)

Le Jardin Paris de Gaëlle Geniller (Delcourt/Mirages)

 Fake Story de Jean-Denis Pendanx et Laurent Galandon ( Futuropolis)

 Radium Girls de Cy (Glénat)

 Ne m’oublie pas d’ Alix Garin (Le Lombard)

 

Prix Cognito de la BD historique :

 Anaïs Nin - sur la mer des mensonges de Léonie Bischoff (Casterman)

 China Li - 1. Shanghai et 2. L'honorable Monsieur Zhang de Maryse et J.F. Charles (Casterman)

 Charlotte Impératrice - II. L'empire de Nury et Bonhomme (Dargaud)

 La Patrie des frères Werner de Philippe Collin et Sébastien Goethals (Futuropolis)

 La Bombe de Alcant , Bollée et Rodier (Glénat)

 Vann Nath - Le peintre des Khmers Rouges de Matteo Mastragostino et Paolo Castaldi (La Boite à Bulles)

 À mains nues de Leïla Slimani et Clément Oubrerie (Les Arènes BD)

 

Prix Atomium de Bruxelles

 La Bête, Le Marsupilami de Frank Pé et Zidrou (Dupuis)

 Fondation Z T13 de Filippi et Lebeault (Dupuis)

 Supergroom T1 de Vehlmann et Yoann (Dupuis)

 Bruxelles 43 de Weber et Deville (Anspach)

 Beatrice de Joris Mertens (Rue de Sèvres)

 

Une visite en toute sécurité

Les événements, expos et animations de la Fête de la BD sont évidemment candidats à l’obtention du Brussels Health Safety Label (le label bruxellois de sécurité sanitaire lancé en collaboration avec l’entreprise de certification internationale Socotec au début de l’été). Tout sera organisé dans le respect des règles dictées par le Conseil de concertation. Il sera demandé aux visiteurs d’également respecter les règles d'hygiène de l’organisation basées sur les mesures sanitaires gouvernementales en date de l’événement. Avant de se rendre sur place, Ils seront invités à s’en informer sur le site internet de la Fête de la BD.

 https://fetedelabd.brussels/la-fete-de-la-bd

Voir les commentaires

14ÈME ÉDITION DU FESTIVAL EUROPÉEN DU FILM FANTASTIQUE DE STRASBOURG

14ÈME ÉDITION DU FESTIVAL EUROPÉEN DU FILM FANTASTIQUE DE STRASBOURG

La 14ÈME ÉDITION

DU FESTIVAL EUROPÉEN

DU FILM FANTASTIQUE DE STRASBOURG

SE DÉROULERA DU  10 au 19 SEPTEMBRE 2021

 

Après une année qui a pris le rythme d'un ascenseur émotionnel, le Festival européen du film fantastique de Strasbourg (FEFFS) se réjouit de dévoiler l'affiche de sa 14ème édition, qui se déroulera du 10 au 19 septembre.

Et comme de l'ascenseur émotionnel aux montagnes russes il n'y a qu'un pas, le Festival mettra cette année à l'honneur la thématique du cirque et de la fête foraine à travers une rétrospective intitulée « Attractions funestes ».

Rétrospective « Attractions funestes »

La programmation « Attractions funestes » présente six films fantastiques datant de 1932 à 1981, dont les noirs récits s'inspirent de la riche et vivace culture du monde forain auquel le cinéma est inextricablement lié depuis ses origines.

 Avec leur univers faisant la part belle à l'effroi, à l'extraordinaire et à l'illusion, les fêtes foraines, de même que les carnavals et les cirques, sont devenus une source d'inspiration fertile pour le cinéma de genre, du Cabinet du docteur Caligari de Robert Wiene (1920) à l'actuel flot intarissable de clowns tueurs.

La genèse de cette rétrospective est « une histoire de confinement, née d'une invitation faite par le Festival Entrevues de Belfort au Festival européen du film fantastique de Strasbourg, originellement prévue à l'automne 2020.  Un re-confinement est passé par là, mais c'était sans compter sur notre envie de présenter à nos spectateurs cette rétrospective colorée, conçue sous les auspices d'un geste amical et d'une envie de co-programmation entre deux festivals.

Freaks  de Tod Browning (1932, 1h04, USA)

Marée Nocturne (Night Tide) de Curtis Harrington (1963, 1h26, USA)

Le Jardin des tortures (Torture Garden) de Freddie Francis (1967, 1h33)

Le Cirque des vampires (Vampire Circus) de Robert Young (1972, 1h27, UK)

Le Toboggan de la mort (RollerCoaster)de James Goldstone (1977, 1h59, USA)

Massacre dans le train fantôme (The Funhouse)de Tobe Hooper (1981, 1h36, USA)

Ambiance carnavalesque pour l'affiche 2021 aux couleurs de la rétrospective

L'illustrateur Mahon transforme Strasbourg en fête foraine.

Parée d'un train fantôme diabolique déferlant à travers les Ponts couverts et de créatures affamées en quête de matelots échoués, la ville s'apprête à vivre un Festival fantastique et fantaisiste avec son lot d'étrangeté véhiculé par l'imaginaire du cirque et de la fête foraine.

Un retour aux émotions collectives

Alors que le public retrouve le chemin des salles de cinéma, l'équipe du Festival est à pied d'œuvre depuis plusieurs mois pour préparer une édition 2021 qui aura une saveur particulière. Car si l'année écoulée avait tout du scénario catastrophe, elle a en plus privé les cinéphiles du partage d'émotions uniques offertes par le cinéma en salle.

C'est donc avec un enthousiasme certain que le FEFFS proposera 10 jours de frisson au cœur de la rentrée culturelle strasbourgeoise, du 10 au 19 septembre 2021, et entend renouer avec ses milliers de visiteurs, en proposant des films dans ses quatre cinémas partenaires : le Star et le Star Saint-Exupéry, le Vox et l'UGC Ciné-Cité.

L'événement se déploiera à nouveau sur l'espace public, avec son Village convivial et festif implanté sur la Place Saint-Thomas proposant une programmation musicale, des ateliers et des travaux d'artistes. Et le festival ne serait pas complet sans sa très attendue séance de cinéma en plein-air sur la Place du Château au pied de la cathédrale le mercredi 15 septembre.

Un festival toujours connecté

Le Festival propose comme à son habitude une section dédiée aux cultures numériques « Connexions », qui prendra ses quartiers au Shadok du 9 septembre au 30 octobre. Exposition gratuite et ouverte à tous, elle invite les visiteurs à découvrir des jeux vidéo indépendants ou encore vivre des expériences en réalité virtuelle.

La programmation complète du Festival européen du film fantastique de Strasbourg est à découvrir prochainement sur www.strasbourgfestival.com

communiqué de presse.

 

 

Voir les commentaires

NIFFF 2021 : LES IMAGINAIRES TAÏWANAIS À L’HONNEUR

NIFFF 2021 : LES IMAGINAIRES TAÏWANAIS À L’HONNEUR

NIFFF 2021 :

LES IMAGINAIRES TAÏWANAIS À L’HONNEUR

 AVEC FORMOSA FANTASTICA

 

Le Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel (NIFFF) a le plaisir de vous dévoiler FORMOSA FANTASTICA, un programme phare de la 20e édition (2 au 10 juillet) qui sera dédié aux imaginaires taïwanais. Transversal et foisonnant, ce cycle présentera longs et courts métrages, installations immersives et conférences pour épouser la pluralité de la production insulaire et son renouveau contemporain. Il vous invitera à explorer la richesse culturelle d’oeuvres inédites qui convoquent la nouvelle génération du cinéma de genre taïwanais au même titre que d’ambitieuses productions locales. En complément du cycle, une sélection d’oeuvres immersives sera présentée au Muséum d’Histoire Naturelle de Neuchâtel (MHNN), tandis qu’une série de tables rondes sera livestreamée simultanément de Neuchâtel et Taipei.

Soutenu par le Centre Culturel de Taïwan à Paris (CCTP), FORMOSA FANTASTICA mettra Taïwan à l’honneur dans un format mixte : le programme de films et les conférences seront disponibles en ligne sur le volet digital du NIFFF et physiquement dans les différents lieux du festival. Les installations immersives seront à découvrir au MHNN du 2 au 10 juillet. 

LE POULS DE LA PRODUCTION DE L’ « ILHA FORMOSA ».

La production de cinéma de genre à Taïwan a connu un véritable renouveau ces dernières années. Au travers de six longs métrages, ce programme invite à découvrir une série d’œuvres contemporaines qui font de l’île l’un des pays phare du cinéma fantastique. Reflet d’une jeune génération qui sort des sentiers battus et qui s’approprie les codes du cinéma de genre, la sélection fait la part belle aux premiers films.  

Une sélection de courts métrages conçue pour le jeune public invitera les cinéphiles en devenir à découvrir la richesse artistique et culturelle de la relève taïwanaise. Enfin, une table ronde à laquelle participeront des cinéastes et des experts permettra d’offrir un panorama de la production taïwanaise et de discuter de ses enjeux actuels.

TAÏWAN À L’AVANT-POSTE DE LA CRÉATION DIGITALE

Une sélection d’œuvres immersives présenteront l’excellence taïwanaise dans la production VR et les nouvelles technologies. Ce programme s’intègrera au parc d’installations déployé au MHNN et fera écho à l’exposition SAUVAGE.

SCIENCE-FICTION ET RÉALISME MAGIQUE DANS LA LITTÉRATURE TAÏWANAISE.

Organisée avec le soutien de Taiwan Creative Content Agency (TAICCA), l’organe de promotion pour les nouveaux modes de narration et la création digitale, une série de tables rondes sera produite simultanément à Taipei et à Neuchâtel. Ces rencontres proposées en format mixte irrigueront le volet NIFFF Extended et aborderont les axes d’un programme transversal qui fait la part belle à l’innovation et à la pluralité des imaginaires. 

NIFFF 2021 : LES IMAGINAIRES TAÏWANAIS À L’HONNEUR

Voir les commentaires

ROAR (Noel Marshall, US, 1981), à voir le 15 juin à 20h au MHNN

ROAR (Noel Marshall, US, 1981), à voir le 15 juin à 20h au MHNN

NIFFF 2021 :

UN JUBILÉ SAUVAGE POUR LA 20e ÉDITION

Le Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel (NIFFF) esquisse l’écosystème hybride des célébrations qui se déploieront du 2 au 10 juillet. Fidèle à son ancrage dans la cité, le festival renouera avec ses lieux phares tout en proposant un volet programmatique en ligne, résultant de la riche expérience digitale de l’an dernier. Cette proposition modulable permettra au plus grand nombre de profiter des festivités avec l’espoir de célébrer cette édition anniversaire de la manière la plus physique possible.

Les organisateurs concoctent à l’occasion du jubilé une publication exceptionnelle : NIFFF 2000 - 2020 : RÉPERTOIRE D’IMAGINAIRES. Épitomé de cette édition anniversaire, ce projet rétrospectif prend la forme d’un journal de bord retraçant deux décennies de cinéma de genre et invite à revivre la trajectoire du festival et du fantastique au travers de contributions aussi riches que variées.

Le jubilé sera marqué enfin par une collaboration synergique avec le Muséum d’Histoire Naturelle de Neuchâtel (MHNN), où le NIFFF proposera un parc d’installations immersives qui fera écho à l’exposition SAUVAGE. Ces deux pôles programmatiques entreront en résonance pour explorer la relation entre l’humain et l’animal à l’aune de la catastrophe climatique. Une thématique actuelle qui sera discutée tout au long de cette dizaine dans le cadre de conférences en présence d’experts et mise en exergue en amont du festival avec la projection du film culte ROAR le 15 juin.

 

 

UNE FORMULE HYBRIDE ENVERS ET CONTRE TOUT

Pour parer à toute éventualité, l’équipe du NIFFF prépare d’ores et déjà une édition hybride modulable qui s’accommodera des restrictions et permettra la tenue de ses compétitions principales. Celle-ci s’articulera autour d’un volet physique avec un Open Air (Place des Halles), des salles de projections, l’exposition et programmation immersive au Muséum d’Histoire Naturelle de Neuchâtel, ainsi que d’un volet digital qui proposera une partie de la programmation. Les symposiums NIFFF Extended connaitront un format mixte en faisant intervenir à la fois à distance et à Neuchâtel ses invités lors de conférences diffusées en ligne et ouvertes au public.

 

NIFFF 2000 – 2020 : RÉPERTOIRE D’IMAGINAIRES

La publication d’un livre bilingue (français et allemand) accompagnera l’édition anniversaire. Cet objet de collection proposera une multitude d’articles, de photos et de documents qui illustreront l’histoire du festival depuis sa création en 2000. Des interviews et articles de fond dépeindront la genèse du NIFFF, mais aussi l’écosystème du cinéma fantastique et son évolution sur ces deux dernières décennies. Des réflexions qui se prolongeront dans le cadre de rencontres et de projections durant le festival.

Esthétique et d’envergure, cette publication jouira de l’expertise de contributeurs d’horizons variés et de riches collaborations avec le quotidien Le Temps et la section d’Histoire et esthétique du cinéma de l’Université de Lausanne. Magnifié par le travail du graphiste neuchâtelois Tancrède Ottiger, ce bel objet invitera les festivaliers à se replonger dans deux décennies de fantastique et à s’approprier un ouvrage retraçant l’évolution d’un événement devenu incontournable dans le paysage audiovisuel suisse et international.

En prévente sur le site dès le 17 juin et disponible dès l’ouverture du festival, la publication sera vernie le dimanche 4 juillet. Cet événement sera enrichi par des tables rondes autour du NIFFF et du fantastique, en présence d’invités de marque in situ et en virtuels.

 

SAUVAGE :

LE NIFFF

AU MUSÉUM D’HISTOIRE NATURELLE

DE NEUCHÂTEL (MHNN)

À l’occasion de son exposition temporaire SAUVAGE, le MHNN convie le NIFFF à la célébration. De la partie de chasse au safari d’images, en passant par les collections du 19e siècle et les dioramas des muséums, le fil rouge de l’exposition centré sur les sciences naturelles flirte avec la philosophie, la linguistique, l’anthropologie et la poésie. Elle invite au doute et à l’interrogation : l’humain est-il si différent du sauvage

C’est dans ce cadre passionnant et en phase avec l’actualité que le festival proposera une déambulation au cœur du musée doublée, d’un parcours d’installations immersives spectaculaires. Cette sélection hautement technologique et inédite en Suisse entrera en résonance avec l’exposition et investira les espaces permanents du muséum. La thématique SAUVAGE infusera également la programmation de l’édition à travers différentes projections et conférences en présence d’experts, d’artistes et de scientifiques.

En préambule de cette collaboration, une projection du film récemment restauré ROAR mené par le tandem mère-fille Tippi Hedren et Mélanie Griffith (15 juin, 20h). Une mise en scène équivoque d’une prise de pouvoir féline dans la fiction tout comme sur le tournage.

 

NIFFF - Communiqué de presse, 04.05.2021

Voir les commentaires

FANTASTIQUE 20 20 20 : LE NIFFF HABITE LES ÉCRANS DE LA CINÉMATHÈQUE SUISSE

FANTASTIQUE 20 20 20 : LE NIFFF HABITE LES ÉCRANS DE LA CINÉMATHÈQUE SUISSE

FANTASTIQUE 20 20 20 :

LE NIFFF HABITE LES ÉCRANS

DE LA CINÉMATHÈQUE SUISSE

 

Pour célébrer sa 20e édition (2 au 10 juillet), le Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel (NIFFF) s’associe à la Cinémathèque suisse dans le cadre de son programme anniversaire itinérant Fantastique 20 20 20. Ce projet nomade, durement perturbé par la situation sanitaire, reprend enfin sa route pour faire escale à Lausanne. Un programme de 13 titres phares qui invite à revenir sur 20 ans de cinéma fantastique en investiguant les contours de son évolution au travers de cinéastes qui ont marqué son histoire : Quentin Tarantino, Lars von Trier, Lynn Ramsay, Takeshi Kitano, Park Chan-wook, Lisa Brühlmann.

Le programme « NIFFF : 20 ans de cinéma fantastique » à la Cinémathèque suisse se tiendra du 21 au 30 avril. Il s’ouvrira avec ZATŌICHI du Japonais Takeshi Kitano (21.04, 21h) et se clôturera avec MELANCHOLIA de Lars von Trier (30.04, 21h).

 

13 TITRES POUR PRÉSENTER LA RICHESSE D’UN GENRE PROTÉIFORME

Le programme explorera entre autres le cinéma horrifique espagnol ([•REC], EL ORFANATO), dont le succès et l’influence ont largement dépassé les frontières nationales, mais aussi les films de cinéastes clés tels que Lars von Trier (MELANCHOLIA), Quentin Tarantino (DEATH PROOF), Lynn Ramsay (WE NEED TO TALK ABOUT KEVIN), Park Chan-wook (OLD BOY) qui ont alimenté et étayé l’imagerie d’un genre très codifié. Élaboré en marge de la 20e édition du NIFFF, la sélection invite à investiguer une double trajectoire : d’une part celle d’un festival ayant connu en deux décennies une ascension fulgurante, d’autre part celle d’un genre ayant joui d’une présence exponentielle. Un changement de paradigme qui semble aujourd’hui certifié par les couronnements de THE SHAPE OF WATER aux Oscars et de BLUE MY MIND aux Quartz helvétiques.

 

«Même si le fantastique jouit désormais d’une belle démocratisation, il ne s’est pas encore complètement affranchi de certains préjugés. Raison de plus pour le NIFFF de poursuivre sa mission de curateur, de valoriser un genre et son histoire, mais aussi de sonder ses perspectives futures. La pandémie que nous traversons l’aura explicité plus que jamais : par le miroir qu’il peut tendre, le fantastique reflète et déforme notre société, nos peurs, et nous invite à nous questionner. Il est le catalyseur de notre subconscient. »

— Loïc Valceschini, Directeur artistique du NIFFF.

 

Communiqué de presse

programme

programme

films en compétition
films en compétition
films en compétition
films en compétition
films en compétition
films en compétition
films en compétition
films en compétition
films en compétition
films en compétition
films en compétition
films en compétition
films en compétition

films en compétition

Voir les commentaires

9e édition des Intergalactiques

9e édition des Intergalactiques

9e édition des Intergalactiques

A l'orée des dates qui auraient dû ouvrir la 9e édition des Intergalactiques, c'est par rebonds temporels que nous nous rapprochons de la tenue du festival.

 

Car oui, nos dates du 9 au 14 septembre nous semblent à cette heure prometteuse au sein de l'étrange monotonie des désillusions événementielles auxquelles nous nous sommes habitués.

Sans entrer dans un optimisme béat, c'est toutefois avec plaisir que nous vous faisons parvenir ici l'actualité du festival. 

Nous vous parlerons ci-dessous de gros chiffres, et rien de moins que ceux de la fin du monde avec la publication de l'atlas de Raphaël Colson tous ces jeudis d'avril ;

Nous vous parlerons aussi de monstres japonais déferlant une semaine durant lors d'un festival en ligne aussi improvisé que conséquent ;

D'une actrice que vous ne manquerez pas de reconnaître ; d'un prix littéraire sur le point de se conclure ; et le tout présent au sein d'un site internet refondu jusqu'à son noyau et dont nous ne sommes pas peu fières.

En espérant vous recroiser au moins tout autant que le reste de l'univers connu !

Une belle fin de semaine à vous et à très vite;

 

L'équipe du festival.

9e édition des Intergalactiques

ATLAS DU POST-APOCALYPTIQUE

Chapitre 1/4 | Histoire et Chronologie d'un genre fictionnel

Voilà des années que l’essayiste Raphaël Colson compulse et compose son atlas sur la fin du monde. Et ce que cela donne en citant les chiffres laisse rêveur :

215 ans d’histoire du genre post-apocalyptique représentant 52 pays pour 3682 œuvres références dans 20 supports d’expressions différents : cataclysmes, effondrements sociétaux ou écologiques, guerres voir invasions extra-terrestres.

Chaque jeudi de ce mois d’avril, un chapitre complet sera mis en ligne sur le site internet du festival un chapitre à découvrir en ligne mais aussi à télécharger en PDF.

En cas d’utilisation, merci de citer la source.

 

9e édition des Intergalactiques

Quitte à ne pas avoir de festival en ce mois d'avril, nous nous sommes dits que nous pouvions rendre hommage au kaiju présent sur notre affiche en organisant cette petite sauterie autour des grands monstres !

 

Au programme : de nombreuses rencontres avec auteurs, éditeur et essayiste, de la projection online et d'autres surprises qui s'ajouteront certainement d'ici-là !

AU PROGRAMME :

LUNDI 12 AVRIL – 17H :

Emission sur Radio Canut et Twitch avec MATHIEU COL, éditeur de « Kaiju, Envahisseurs et Apocalypse ».

MERCREDI 14 AVRIL – 19H30 :

Godzilla veut-il faire l’amour et pas la guerre ?

En compagnie de l’essayiste FABIEN MAURO pour cette 3e réponse compliquée à une question simple.

 

 JEUDI 15 AVRIL – 20H30 :

Ciné Bis ! Diffusion live de GORGO de Eugène Lourié (1961)

Long-métrage méconnu du grand public style Godzilla mais réalisé par les britanniques en 1961 avec du beau monde derrière la caméra !

 

 VENDREDI 16 AVRIL – 19H30 :

Discussion avec CAMILLE LEBOULANGER pour le roman RU tout juste paru. Découvrez du kaiju made in France et immensément politisé.

 

 Nous ajoutons du contenu d’ici-la.

 

Communiqué de presse 8 avril 2021

 

Voir les commentaires

LE NIFFF S’ALLIE AVEC SUPERMAFIA

LE NIFFF S’ALLIE AVEC SUPERMAFIA

LE NIFFF S’ALLIE

AVEC SUPERMAFIA

 POUR L’IDENTITÉ VISUELLE

 DE SA 20ÈME ÉDITION

 

À l’occasion de sa 20ème édition (2 – 10 juillet 2021), le Festival International du Film Fantastique de

Neuchâtel (NIFFF) entre en résonance avec la situation actuelle et métamorphose son identité visuelle. Un virage graphique à 180 degrés accompagné d’une performance innovante : DEEP. Cette installation submersible a illuminé les profondeurs du lac de Neuchâtel la semaine dernière et a fait frissonner les riverain·e·s.

Pour son édition anniversaire, le NIFFF célèbre son ancrage géographique, érige Neuchâtel comme la ville du fantastique et renforce sa collaboration avec le riche écosystème d’artistes de la région.

L’AFFICHE : UN RETOUR AUX SOURCES LACUSTRES

À l’occasion de son jubilé, le NIFFF s’associe au collectif d’artistes neuchâtelois supermafia pour ce visuel dystopique. L’affiche de cette édition anniversaire dégage une atmosphère apocalyptique de laquelle émerge un message d’espoir. Ce monolithe lumineux - faisant écho à un écran de cinéma - s’érige face à la tempête tel un bouclier, planant au-dessus des eaux et au-devant d’une mer de brouillard. Par sa lumière hypnotique – essence du cinéma –, il appelle tou·te·s les cinéphiles à se rassembler pour célébrer les cinématographies de l’imaginaire. Bien qu’isolés sur leur embarcation, les personnages participent collectivement à cette scène fantasmagorique. Une image puissante qui met en exergue l’une des missions du NIFFF, celle de réunir un public autour d’un projet commun, et ce malgré la crise sanitaire.

DEEP: UNE INSTALLATION DES PROFONDEURS –

Cet instant qui précède l’affiche

Au crépuscule, le 28 mars, les Neuchâtelois·e·s ont eu l’occasion d’apercevoir aux abords du littoral des lueurs mystérieuses émanant des profondeurs du lac. Cet étrange phénomène était en réalité une performance artistique orchestrée par le collectif supermafia et encor studio, une installation submersible conceptualisée pour l’occasion et manipulée par des plongeurs.

Intitulée DEEP, cette installation accompagne la thématique de cette année. Elle symbolise le surnaturel caractéristique de Neuchâtel et a invité les passant·e·s à vivre une expérience sensorielle inédite. Ce projet a aussi pour objectif de rendre visible les artistes de la région durement touché·e·s par la crise. Par ce biais, le NIFFF adresse son soutien au tissu artistique en proposant un environnement stimulant pour la création contemporaine à tous les échelons de la manifestation, de la programmation à la communication. Cette performance aura offert un instant d’émerveillement aux riverain·e·s, en attendant de vivre la 20e édition du NIFFF, du 2 au 10 juillet 2021.

La réalisation de cette oeuvre a été rendue possible grâce au soutien financier de ELLO communications, partenaire de la manifestation et fier d’être neuchâtelois, que le NIFFF remercie chaleureusement.

Le NIFFF et supermafia saluent le soutien logistique et technique de Océane Plongée

et de Swiss Green Engineering.

 

CALL FOR ENTRIES

Les inscriptions de films pour la 20e édition du NIFFF sont toujours ouvertes ! La future édition du NIFFF

promet d’être exceptionnelle, elle honorera un patrimoine enrichi par deux décennies d’activités et offre

une occasion unique aux réalisateur·trice·s, celle de participer à cette étape historique. Que les concerné

·e·s ne manquent pas leur chance et inscrivent dès à présent leur film en lice pour le prestigieux H.R.

Giger « Narcisse » Award (10’000 CHF)

 

(communiqué de presse)

LE NIFFF S’ALLIE AVEC SUPERMAFIA

LE NIFFF S’ALLIE AVEC SUPERMAFIA

Voir les commentaires

MyFrenchFilmFestival Palmarès 2021

MyFrenchFilmFestival Palmarès 2021

 

MyFrenchFilmFestival

Palmarès 2021

 

Le palmarès et une 11e édition record avec 13 millions de vues !

La 11e édition du festival de cinéma francophone en ligne s'achève, avec 13 millions de vues de films sur le site myfrenchfilmfestival.com et les plateformes partenaires à travers plus de 200 territoires.

Le festival enregistre ainsi son meilleur résultat depuis sa création !

Les internautes ont pu retrouver les films de la sélection sur MyFrenchFilmFestival.com, mais aussi sur plus de 60 plateformes de VàD qui ont relayé le festival dans le monde entier, dont l'app Apple TV (sur plus de 90 territoires), Amazon Prime Video, Google Play ou encore MUBI.

Le festival était entièrement gratuit en Afrique, Amérique latine, Asie du Sud-Est, Corée du Sud, Pologne, Roumanie et Russie/CEI.

Le Grand Prix du Jury

Le film bénéficie d'une dotation de 15 000 € (destinée au réalisateur, au producteur et à l'exportateur).

 Le Jury international, composé de :

Monia CHOKRI, actrice, scénariste et réalisatrice canadienne

Franco LOLLI, réalisateur originaire de Colombie

Mounia MEDDOUR, réalisatrice franco-algérienne

Gianfranco ROSI, documentariste italien

Rosalie VARDA, créatrice de costumes et productrice

A choisi de distinguer le film ADOLESCENTES de Sébastien Lifshitz (France) produit par Agat films & Cie et vendu par The Party Film Sales.

 

Les Prix du Jury de la presse internationale

Le jury composé de journalistes étrangers :

Susanne Burg d'Allemagne (journaliste pour la Deutschlandfunk Kultur)

Robbie Eksiel de Grèce (journaliste et critique de films pour www.flix.gr)

Zouhour Harbaoui de Tunisie (journaliste culturelle)

Katie Parker de Nouvelle-Zélande (journaliste freelance)

Daria Porycka de Pologne (journaliste pour la Polish Press Agency)

Clarence Tsui de Hong Kong (directeur de la Broadway Cinematheque et journaliste freelance)

Veronika K. Zajdela de Slovénie (journaliste pour la RTV SLO « Radio-télévision de Slovénie »)

 A choisi de distinguer le film JOSEP d'Aurel (France) produit par Les Films d'Ici Méditerranée et vendu par The Party Film Sales comme meilleur long métrage et MOTUS d'Élodie Wallace (France) produit par 2.4.7. Films et vendu par Shortcuts comme meilleur court métrage.

 Les Prix du public

Le public a choisi de distinguer le film JOSEP d'Aurel (France) produit par Les Films d'Ici Méditerranée et vendu par The Party Film Sales comme meilleur long métrage et le film ENTRACTE d'Anthony Lemaitre (France) produit par Tripode Productions et vendu par Shortcuts comme meilleur court métrage.

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Paris, le 16 février 2021

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Archives

Hébergé par Overblog