Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Articles avec #competition internationale

BIFFF 2018 Ederlezi Rising

BIFFF 2018

Ederlezi Rising

Ce film de science-fiction serbe, prend prétexte d’un voyage vers alpha du centaure, et d’un  droïde  féminin interprété par l’Américaine d’origine serbe Stoya star du  porno féministe.

Le réalisateur et le producteur ont choisi Stoya pour ce rôle, car il souhaitait une actrice qui soit pour les scènes, assez nombreuses, de nu à l’aise avec son corps pour les déplacements, face à une caméra forcement voyeuse.

Quand le réalisateur et le producteur ont annoncé qu’ils allaient faire un film de science-fiction serbe avec une actrice porno, beaucoup ont affirmé doctement que jamais ils n’y arriveraient.

 

Ils y sont arrivés.

S’il agit bien d’un film de science-fiction, on y trouve une virulente dénonciation du capitalisme triomphant (du moins pour l’instant), les entreprises de ce futur proche fabricant des  idéologies sur mesures, suivant les endroits, les personnes et surtout leurs intérêts financiers. On y trouve aussi une composante sur la lutte des femmes pour le respect de leurs droits vis-à-vis du « mâle ». Le choix de Stoya relève aussi de cette lutte pour le respect des droits des femmes, Stoya revendiquant être une actrice porno alt porno.

Les   Femens du monde entier vont surement s’étrangler de rage en voyant ce film.

Un bon film d’une heure et demie environ.

Déconseillé aux épileptiques.

 

Résumé du film (source BIFFF)

La Terre, en 2148. Milutin est un astronaute chevronné de la corporation Ederlezi, et il vient de finir un entraînement de spartiate pour la mission la plus périlleuse de son existence : rejoindre l’Alpha du Centaure, seule exoplanète susceptible d’accueillir l’être humain. Mais le voyage va être très long pour Milutin, et la corporation Ederlezi décide de lui offrir un peu de compagnie afin de passer le temps : une androïde prénommée Nimani, façonnée selon le profil psychologique de Milutin. Ce dernier étant un misogyne pur jus, son Tamaguchi sexualisé risque de prendre cher. Et ça ne rate pas : à des milliers d’années-lumière de la Terre, Milutin se sent comme un véritable dieu avec sa télécommande qui gère les envies de Nimani. Celle-ci passera très vite de collègue à compagne, et de compagne à esclave sexuelle. Mais, s’il explose toutes les normes de la galanterie la plus élémentaire, Milutin sent bien que sa frénésie de domination ne sera jamais complète tant qu’il aura affaire à un software. Il décide donc de rebooter complètement sa créature afin de lui greffer la touche finale : de vraies émotions…

 

Plongé dans une esthétique qui n’est pas sans rappeler le Solaris de Tarkovski, Ederlezi Rising est un film de science-fiction culotté qui nous vient tout droit de Serbie. Pas vraiment adeptes de la demi-mesure dans leurs thématiques (on se souvient tous de A Serbian Film, n’est-ce pas !?), nos amis Serbes font une fois de plus honneur à leur réputation sulfureuse. Pour son premier film, Lazar Bodroza se penche sans faux-semblants sur nos désirs primitifs, qui n’est pas sans rappeler d’ailleurs la performance hallucinante de la Serbe Marina Abramovic en 1974, qui se laissa maltraiter par les spectateurs. Les amateurs de chaînes cryptées y reconnaîtront Stoya, féministe convaincue qui délaisse les films pour adultes, le temps de remettre l’Homme à sa place.

 

Déconseillé aux épileptiques.

 

Genre Science-fiction

Compétition Méliès

Première Internationale

Pays Serbie

Audience ENA

Audio Anglais

Sous-Titres Français, Néerlandais

Réalisateur Lazar Bodroza

Casting

Marusa Majer, Sebastian Cavazza, Stoya

Distributeur Arclight Films

Running time 86'

Voir les commentaires

BIFFF 2018 Along with the Gods : The Two Worlds

 Along with the Gods :

The Two Worlds

Un très beau manga-film, tire d’un manga et cela ce vois, ne voyez pas une critique dans ce que j’écris, mais plus une volonté de vous décrire le genre réel de ce film

Le pauvre Kim Jo-hong est dépassé par ce qui lui arrive,  deux gardiens et une stagiaire-gardienne, eh oui pas qu’au BIFFF ou à la FNAC ou on a besoin de stagiaires « l’autre-vie », semble avoir aussi des problèmes de recrutement,  viennent le chercher pour le jugement dernier coréen.  Ce film réalisé par Yong-Hwa Kim  est en lice pour la compétition internationale. Bien que très  bien fait, je ne le vois pas gagner autre chose qu’un accessit, ce qui serait mérité.

Je vous conseille fortement d’aller  voir cette première belge au BIFFF.

 

Résumé du film (source BIFFF)

Pompier émérite, Kim Jo-hong vient de se manger une chute de plus de dix étages après avoir sauvé une petite fille d’un immeuble en flammes. Forcément, il ne s’en relève pas et décède sur place. Pourtant, pas d’anges à l’horizon pour lui jouer un requiem de bienvenue à la harpe et encore moins de lumière blanche au bout d’un tunnel : son comité d’accueil se limite à deux zigues, habillés en fashion faux pas de croque-morts, qui se présentent comme ses avocats dans l’Au Delà… Kim n’a même pas le temps de leur demander s’ils sont pro deo que ces derniers lui font un topo des réjouissances à venir : afin d’obtenir sa carte verte au paradis et être réincarnée, l’âme de Kim devra se coltiner les sept cercles de l’enfer, et autant de procès célestes, ce pour établir son pedigree dans chacun des péchés à l’ordre du jour. À savoir : la trahison, la violence, le meurtre, la piété filiale, la déception, l’injustice et l’indolence. Une seule condamnation et c’est l’enfer éternel, customisé en fonction du péché. Et avec tout ça, Kim n’a toujours pas eu le temps de prendre une douche…

 

Adaptation dantesque d’un webcomic culte au pays de Hyundaï, Along with the Gods est le film de tous les superlatifs: troisième plus gros succès de tous les temps au box-office coréen, cette relecture de Dante à la sauce taoïste ne plaisante décidément pas avec l’idée de grand spectacle ! Siphonnant Hollywood de ses meilleurs responsables FX, le nouveau film de Kim Yong-hwa (Mr Go) est un aphrodisiaque visuel qui enchaîne les money shots à une cadence proprement hallucinante. Et, franchement, vu ce qu’ils viennent de balancer sur l’écran, on trépigne d’impatience pour la deuxième partie de cette leçon magistrale d’entertainment !

 

 

Genre fantasy

Compétition Internationale

Première Belge

Pays Corée du Sud

Audience ENA

Audio Coréen

Sous-Titres Anglais, Français, Néerlandais

Réalisateur Yong-Hwa Kim

Casting

Hyang-gi Kim, Ji-hoon Hu, Jung-Jae Lee, Jung-woo Ha, Tae-hyung Cha

Distributeur Lotte Ent.

Année 2017

Running time 139'

 

Cine 1 - 14/04/2018 20:30

BIFFF 2018 Along with the Gods : The Two Worlds

Cine 1 - 14/04/2018 20:30

Voir les commentaires

BIFFF 2018 Terrified

Terrified

Plus terrifiant qu’horrifique.

Plus angoissant que terrifique.

Plus psychologique de sanguinolent.

Voilà comment je définirais autant que cela soit possible ce film.

Même si on a des scènes dignes des films d’horreur, ce n’est pas ce qui fait le contenu principal du film. le jeu tout en nuances des acteurs principaux, la musique        Qui met bien en relief, sans être envahissante comme sait souvent le cas, surtout quand on veut masquer une absence de réalisation, marque les temps forts du film.

 

D’entrée on comprend que l’on va avoir une enquête peu ordinaire, les événements paranormaux dépasseront l’entendement, au moins au début de l’un des protagonistes chargé de l’enquête.

 

La bonne mise en scène, le bon jeu des acteurs et la qualité globale du film devraient plaire aux jurys dans les catégories ou il concourt au BIFFF.

 

 

Résumé du film (Source BIFFF)

 Imaginez un instant : vous êtes paisiblement endormi, votre femme s’est discrètement levée pour aller faire ce qu’elle a à faire au petit coin et, d’un coup, vous entendez un martèlement tonitruant de l’autre côté du mur. Furieux d’avoir un voisin qui joue du marteau à trois plombes du mat’, vous allez sonner chez lui afin de lui faire avaler sa boîte à outils, mais il ne répond pas. De retour chez vous, vous remarquez que ces bruits proviennent en fait de votre propre salle de bain. Et lorsque vous ouvrez finalement la porte de celle-ci, vous découvrez votre femme, transformée en boule de flipper ensanglantée, qui se mange tous les carrelages de la pièce… Imaginez maintenant que tout votre quartier soit devenu un freakshow paranormal géant, où tous vos voisins ont droit à ce qui se fait de pire en termes de phénomènes inexpliqués. Où même les flics n’osent plus mettre les pieds. Où seuls des enquêteurs spéciaux décident désormais de s’enfermer pour étudier les phénomènes. À condition, bien sûr, de garder son sang-froid car ce qu’ils vont découvrir est proprement terrifiant…

 

Voici en exclu l’extrait d’un e-mail qu’on a envoyé à James Wan après avoir vu Terrified : « salut James, on sait que tu as déjà pas mal de boulot avec ton acteur sur Aquaman et on ne veut surtout pas te démoraliser mais… il y a un certain Demian Rugna qui vient de réaliser un film qui fait passer les tiens pour des productions AB3 (…). En plus, il enchaîne les jump scares comme les virages d’une montagne russe sans fin ! ». Eh oui, avec Terrified, l’Argentine vient de trouver son maestro de la flippe…

 

 

Genre horreur

Compétition Internationale, Prix de la Critique

Première Européenne

Pays Argentine

Audience ENA

Audio Espagnol

Sous-Titres Anglais, Français, Néerlandais

Réalisateur Demian Rugna

Casting

Agustín Rittano, Elvira Onetto, George Lewis, Julieta Vallina, Maxi Ghione, Norberto Gonzalo

Distributeur Aura Films S.R.L, Machaco Films

Running time 90'

 

BIOGRAPHIE ET FILMOGRAPHIE

Demian Rugna

Date et lieu de naissance : 13 septembre 1979 (38 ans), Haedo, Argentine

Films : The Last Gateway, You Don't Know Who You're Talking To, Terrified

BIFFF 2018 Terrified

BIFFF 2018

Voir les commentaires

BIFFF 2018 Parallel

Parallel

Le BIFFF et le réalisateur du film nous ont offert une première mondiale de son dernier opus. Dans une salle comble, le réalisateur nous présentait son film dans une ambiance « classique » pour les officionados du BIFFF.

5e film réalisé par ce réalisateur (si on compte une participation à un film à sketches (voir biographie et filmographie a la fin de l’article.

Le réalisateur a dans ce film de science-fiction (l’un des rares cette année au BIFFF) voulu abordé la question de l’ambition. Depuis la belle au bois dormant on sait pourtant que rien de bon ne viens quand on pose des questionne à l’un de ce foutu miroir, mais non nos héros ne semble pas le savoir et vont se perdre dans des mondes parallèles, ils y perdront  les rêves de jeunesse, et leurs âmes.

Je vous conseille d’aller voir ce film dès qu’il sortira en salle, et une fois en DVD, de la prendre pour le voir et le revoir. Ce film a de grandes qualités, mais je ne suis pas sûr que cela suffît pour gagner cette compétition.

 

 

Résumé du film (Source BIFFF)

Lancés dans l’univers impitoyable des start-up, Noël, Josh, Devin et Leena se partagent une vieille baraque en colocation, tout en essayant de vendre leur appli de parking. Les temps sont durs, la concurrence est sans pitié et les engueulades sont régulières. Mais un soir, nos quatre amis vont faire une étonnante découverte derrière un mur creux de leur cave : une pièce secrète dans laquelle trône un mystérieux miroir. Plus flippant encore, le fameux miroir se révèle être une porte dérobée vers des univers parallèles, où le temps se dilate très avantageusement. Nos quatre jeunes loups y voient d’abord une formidable pirouette pour abattre deux semaines de boulot en trois jours. Mais ces univers parallèles les intriguent de plus en plus, et ils se mettent à les tester… Gentiment, d’abord, en piquant la carte de crédit de leurs doubles pour se faire plaisir, par exemple. Puis, dans un des univers alternatifs, ils découvrent par hasard la jaquette d’un film : Frankenstein, avec Ryan Gosling et Emma Stone. Purement anecdotique, à première vue. Et pourtant…

 

En 2015, Isaac Ezban débarquait sur la scène internationale avec The Incident. Un an après, notre petit génie mexicain revenait nous présenter The Similars en compétition internationale. À l’époque, notre président du jury, Jaume Balaguero, avait adoré le film. Au même titre que Joe Dante, d’ailleurs. Il n’en fallait pas plus pour qu’on propose à Isaac d’escalader le fameux mur de Trump pour faire éclater son talent du côté nord-américain : c’est désormais chose faite avec Parallel, un pur bijou de SF qui lorgne bien sûr du côté de Sliders et de l’ambiance vintage de L’Expérience Interdite. Mais il se démarque surtout par un scénario à la mécanique redoutable, qui tient du pur fantasme. Et c’est en avant-première mondiale au BIFFF, tout simplement.

 

 

Genre Science-fiction

Compétition Internationale

Première Mondiale

Pays Canada

Audience ENA

Audio Anglais

Sous-Titres Français, Néerlandais

Réalisateur Isaac Ezban

Casting

Alyssa Diaz, Aml Ameen, Georgia King, Kathleen Quinlan, Mark O'Brien, Martin Wallström

Distributeur Bron Studios

Running time 104'

 

BIOGRAPHIE FILMOGRAPHIE

Réalisateur,   Producteur,   Scénariste 

Nationalité  Mexicain

Naissance   15 avril 1986  

Age  31 ans

 

Filmographie :

Parallel 2018

The Similars

El Incidente

Los Parecidos

Il a participé au film à sketchs "Mexico Barbaro".

Voir les commentaires

BIFFF 2018 Courts-métrages européens – Compétition

BIFFF 2018

Courts-métrages européens 

Compétition

 

Psycho Kino

a film by Guillem Dols

 Cast: Oscar Andreu, Alvaro Carmona, Tono Hernandez

 Screenplay: Guillem Dols

 Music: Various Artists

 D.O.P.: José Garcia Gallardo

 Version: Spa. O.V., Eng. ST

 2017 / 18 min. / Spain

Deux snuff-movers (?) face à une scène problématique… Seule la victime est dans de bonnes dispositions !

 

Teddy Bears Picnic

a film by Tom « The Dude » Hodges

 Cast: Abby Miller, Laurence R. Harvey, Lorelie Winterfrost

 Screenplay: Thomas Hodges & Russell Norris

 Music: Sophie Galpin

 D.O.P.: James Fox

 Version: Eng. O.V.

 2017 / 5 min. / U.K.

Une mère et sa fille jouent dans la forêt. Mais quelqu’un regarde… et attend !

 

El aleteo del colibri (The Flapping of the Hummingbird)

a film by Meritxell A. Valls

Cast: Adria Collado, Helena Miquel, Igor Szpakowski

Screenplay: Meritxell A. Valls

Music: Adri Mena

D.O.P.: Paula Jordan

 Version: Spa. O.V., Eng. ST

 2017 / 14 min. / Spain

A la suite d’un accident de voiture, Fran a l’opportunité de retourner dans le passé et de changer son destin.

L’ora del buio (The Hour of Darkness)

a film by Domenico de Feudis

Cast: Maria Disegna, Lucia Batassa, Ilaria Giachi

 Screenplay: Domenico de Feudis

 Music: Antonello Lanteri

 D.O.P.: Luca Santagostino

 Version: Ita. O.V.

 2017 / 11 min. / Italy

La jeune Sofia doit absolument téléphoner afin de se sortir de cet endroit ; mais, bien sûr, sans réveiller son kidnappeur !

 

Alicia

a film by Daniel M. Caneiro

Cast: Paula Muñoz, Enrique Simón

 Screenplay: Daniel M. Caneiro

 D.O.P.: Jorge Roig, Sara Gallego

 2017 / 10 min. / Spain

Alice est recroquevillée sous la table de la salle à manger, avec un grand couteau de cuisine à la main, et le corps de son père à côté d’elle…

 

A child outside

a film by Panos Eliakopoulos

 Cast: Stella Hermes, Loukia Panagiotopoulou

 Screenplay: Chris Keaton

 Music: George Xoulogis

 D.O.P.: Nikos Voulgaris

 Version: No dialogue

 2017 / 7 min. / Greece

 Un thriller dramatique à propos d’une mère, d’un enfant et d’un visiteur inattendu…

 

Ivy

a film by Ruben Abarca

 Cast: Sara Castro, Elisabeth Vila, Martina Fernandez, Manu Zaguirre

 Screenplay: Ruben Abarca

 Music: Javier Martinez

 D.O.P.: Oriol Canis

 Version: Spa. O.V., Eng. ST

 2017 / 14 min. 25 / Spain

 Court au suspense intense teinté d’érotisme lesbien surnaturel, avec un «twist» vers un genre qui a oublié ses racines !

 

Pause

Splendida Moarte Accident (The blissful accident dead)

a film by Sergiu Negulici

 2017 / 16 min. / Romania

Dans une boutique d’antiquités, un jeune homme trouve une lettre d’amour cachée derrière un mystérieux dessin…

 

R.I.P.

a film by Pinto & Caye

 Cast: Josep Maria Riera, Itziar Castro, Angelina Fusalba, Boris Ruiz

 Screenplay: Pinto & Caye

 Music: Dani Trujillo

 D.O.P.: Andreu Adam Rubiralta

 Version: Spa. O.V.

 2017 / 17 min. / Spain

 Une femme prépare les funérailles de son mari décédé afin que tout soit impeccable pour les visiteurs ; mais tout ne se passe pas comme prévu…

 

Mi-temps

a film by Marie Sauvion & Lotfi Bahmed

 Cast: Manu Payet, Dick Rivers, Mélanie Mary, Bruno Solo

 Screenplay: Marie Sauvion & Lotfi Bahmed

 Music: Marcel Khalife et Bachar Mar Khalife

 D.O.P.: Romain Prouveur

 Version: Fre. O.V.

 2017 / 15 min. 45 / France

Karim, 37 ans, 7 mois, 5 jours, 7 heures et 12 secondes, atteint l’exacte moitié de son existence. Comme chaque humain arrivé à la «mi-temps», il reçoit la visite d’un étonnant messager…

Marta

a film by Lucia Forner Segarra

 Cast: Thais Blume, Daniel Pérez Prada

 Screenplay: Lucia Forner

 Music: Norah Alexandra Vega & Victor Bou

 D.O.P.: Edu Canet

 Version: Spa. O.V., Eng. & Fre. ST

 2017 / 15 min. / Spain

 

 

Marta pense que sa profession idéale est d’être une serial killeuse et elle veut Carlos comme première victime !

 

Scaramouche Scaramouche

a film by Arthur Môlard

 Cast: Pauline Chomienne, Denis Lavant, Jean-Jacques Rausin

 Screenplay: Arthur Môlard, T.J. Stehly & Steven Jan

 Music: Andrea Boccadoro

 D.O.P.: Dorine Destouches

 Version: Fre. O.V., Eng. ST

 2017 / 25 min. / France

 Ophélie est une fillette débordante d’imagination qui vit avec son père dans un mobil-home. Un jour, elle se retrouve hantée par un inquiétant ami imaginaire : Scaramouche…

 

Sons of Bitches

a film by Arnaud Baur

 Cast: Sandra Zellwegger, Raphaël Tschudi

 Screenplay: Colin Vettier

 Music: Frédéric Perrier

 D.O.P.: David Baumann

 Version: Eng. O.V., Fra. ST

 2017 / 20 min. / Switzerland

Wisconsin, 1896 : Sally – une prostituée qui cherche à fuir son quotidien pas très folichon – échappera-t-elle au froid incisif des montagnes enneigées et au chasseur de primes impitoyable lancé à sa poursuite ?

 

The Belgian short winner the day before

 

The Elephone Man

a film by Magarditch Halvadjian

 Cast: Holt Boggs, David Chevers, Jofre Alsina

 Screenplay: Magarditch Halvadjian & Loris Curci

 Music: Adrian Gougov

 D.O.P.: Silvester Yordanov

 Version: Eng. O.V.

 2017 / 23 min. / Bulgaria

Steve se réveille un beau jour et constate qu’il a fusionné avec son iPhone…

 

 

Pandora

a film by Daniel Rübesam

 Cast: Joshua Grothe, Sarah Alles, Thekla Hartmann, Errol Trotman

 Screenplay: Daniel Rübesam

 Music: Jasmin Reuter

 Version: Eng. O.V.

 2017 / 14 min. / Germany

Matt et Sherman (des soldats) sont à la recherche de Pandora, capable de décider du destin du Monde !

 

Belle à croquer

a film by Axel Courtière

 Cast: Sylvain Dieuaide, Lou de Laâge, Ophélia Kolb, Catherine Deneuve

 Screenplay: Axel Courtière & Magali Pouzol

 Music: Erik Wedin

 D.O.P.: Kanamé Onoyama

 Version: Fre. O.V.

 2017 / 15 min. / France

 Oscar Mongoût, cannibale gourmet, brûle d’amour pour sa voisine, la très végétale Mlle Carotte. Cette passion semble vouée à l’échec…

 

BIFFF 2018

Voir les commentaires

FESTIVAL DU CINEMA FANTASTIQUE MENTON

FESTIVAL

DU

CINEMA

FANTASTIQUE

MENTON

 

28 ET 29 OCTOBRE 2017

Organisé par Daily Fashion Events

De 10 heures à 22 heures

Projection de films

Stands divers

Exposition Livres

 

Du 28 au 29 Octobre 2017, MENTON jolie ville ou le Citron s’amuse avec le soleil perdra sa tranquillité et sa douceur de vivre pour découvrir la magie du cinéma fantastique.

 

Celui qui vous donne la chair de poule.

 

Une manifestation à la rencontre de l’insolite, de l’irrationnel et du fantastique.

 

Plus de 15 courts métrages en compétition ont été sélectionnés.

 

Vous allez découvrir des auteurs qui viendront partager avec vous des instants qui resteront ancrés dans votre esprit.

 

Des stands ou la magie des mots et des images prendrons possession de votre avenir.

 

Des conférences sur le surnaturelle, des magiciens qui vous transformerons en Terminator.

Deux jours pour partager l’insolite

.

Nous vous attendons au Salon du Louvre du 28 au 29 Octobre 2017 à Menton perle de la France pour rencontrer les envahisseurs de nos cauchemars et de nos rêves.

 

 

 

Fantasy film festival de Menton

Le festival du film  Fantastique

 Promouvoir le cinéma sur le thème du fantastique et de la science-fiction de haute qualité.

 

Le festival du film fantastique de Menton, où vous pourrez trouver toutes sortes de Thèmes sur le fantastique, dans tous les genres et pour tous publics.

 

la Fantasy décrit un monde de fiction peuplé de personnages étranges dotés de certains pouvoirs (sortilèges, sorciers-sorcières, magiciens-magiciennes, gobelins, elfes, dragons, licornes, loup-garou, super-héros, etc.).

 

Le  fantastique quand elle relate, dans un univers réaliste, des événements étranges, le plus souvent irrationnels ou inexplicables (apparition de doubles, de fantômes, de spectres ou de revenants ; labyrinthes étranges ; rêves ou prémonitions ; réincarnation ; événements maléfiques inexpliqués ou apparition de démons ; apparition d'anges ou d'anges gardiens ; objets usuellement inertes mais devenus vivants, etc.).

 

La science-fiction lorsque le récit fait état d'événements ancrés dans la réalité et issus d'une rationalité scientifique identifiable et réalisable à très long terme (robots-cyborgs-androïdes, rencontre d'extraterrestres, clonage, voyages stellaires, voyages dans le temps, etc.).

  

Un festival avec des films en compétition et hors compétitions, qui se clôturera par la soirée « Pirates des Caraïbes »

 

(Communiqué de presse)

Salon du Louvre

Voir les commentaires

Palmarès complet de la 10ème édition du FEFFS

 

LONGS MÉTRAGES

 - Octopus d'or : Double Date de Benjamin Barfoot (UK)

 

 

- Méliès d'argent : Laissez bronzer les cadavres d'Hélène Cattet et Bruno Forzani (FR)

 

- Mention spéciale du jury : Terra e Luz (Earth and light) de Renné França (BR)

 

- Prix du public : Dave Made A Maze de Bill Watterson (USA)

 

- Prix du jury du meilleur film Crossovers : Bitch de Marianna Palka (USA)

COURTS-MÉTRAGES

 

 

- Octopus du meilleur court-métrage international : Saatanan Kanit de Teemu Niukkanen (FIN)

 

- Méliès d'argent du meilleur court-métrage européen : The Absence of Eddy Table de Rune Spaans (NO)

 

- Mention spéciale du jury dans la catégorie internationale : Mouse de Celine Held et Logan George (USA)

 

- Prix du jury du meilleur court-métrage d'animation : The Absence of Eddy Table de Rune Spaans (NO)

 

- Mention spéciale du jury dans la catégorie animation : Cipka (Pussy) de Renata Gasiorowska (PL)

INDIE GAME CONTEST

INDIE GAME CONTEST

5eme INDIE GAME CONTEST

 

- Octopix du meilleur jeu vidéo indépendant : Do Not Feed The Monkeys de Fictiorama Studios (SP)

 

- Prix du jury du meilleur jeu vidéo étudiant : Abadi (ETPA - Ecole technique privée de Photographie et de Game Design)

 

- Prix Arte Creative du meilleur jeu vidéo : oQo de Lance / 3-50

 

JURY 5ÈME INDIE GAME CONTEST

 

 

Isabelle Arvers est auteur, commissaire d’exposition indépendante et game artiste. Son champ d’investigation est l’immatériel, au travers de la relation entre l’art, les jeux vidéo, internet et les nouvelles formes d’images liées au réseau et à l’imagerie numérique. Elle propose également des ateliers et des formations autour de ces formes de création, notamment avec l’association Kareron qu’elle a créée et dirige depuis 2014.

 

 

 

Immergé depuis toujours dans le jeu vidéo, Benoît « ExServ » Reinier ouvre sa chaîne YouTube en 2011 où il publie des vidéos de vulgarisation des mécaniques de gameplay et d’analyse de l’actualité du média. Remarqué notamment par le Nesblog et le site Gamekult, il rejoint ce dernier comme journaliste jusqu’en 2016 ; il est aujourd’hui auteur indépendant et signe ses articles chez Gamekult, NextINpact et 3rd Editions.

 

FibreTigre est auteur de fictions interactives, co-créateur d’Out There au sein de Mi-Clos Studio, titulaire de nombreux prix internationaux. Il intervient actuellement sur la création et le développement de Sigma Theory, Antioch, Out There Chronicles 1, 2 et 3, The Beautiful Walk, Firebird, Maspero Blue et Eugenics. Il est chroniqueur dans le podcast technologique Studio404 et animateur du podcast de culture mathématique Trajectoires. Il est le créateur de La Pièce, 1er escape game original de France et de sa suite, l’Odyssée de la Pièce. Il est également auteur de jeux de société et de romans jeunesse. Il espère vous apporter dans les années qui viennent des aventures étonnantes qui vous passionneront.

 

Elizabeth Maler est cofondatrice du studio Accidental Queens. Leur premier jeu, « A Normal Lost Phone », est sorti en janvier 2017 et s’est vendu à plus de 100.000 exemplaires. À travers une enquête dans l’interface d’un téléphone, le jeu touche à des sujets sensibles, comme l’adolescence, la quête de soi, le passage à l’âge adulte, l’homophobie et la dépression.

 

Voir les commentaires

DOUBLE DATE

 DOUBLE DATE

COMPETITION INTERNATIONALE

 

Dès les 20 premières secondes la bande son et la musique, nous mettent dans l’ambiance.

 

Avec son coté gothique ce film à petit budget est pour moi l’un des meilleurs en compétition pour le Méliès d’argent, même s’ils ne sont pas dans la même catégorie rien n’a voir avec le soporifique « Kaléidoscope » film on ne peut plus ennuyeux.

 

Sexy, parfois violent, gore  a certains autres moments, sans aucun doute « Double Date » est pour moi le film qui de la programmation est le plus proche de l’esprit du FEFFS.

 

Pour son premier long métrage le réalisateur réussit un très bon film, le mélange : horreur, humour et amour (pour qui ?) est bien dosé, les scènes d’action ont parfois un effet cocasse voulu.

 

La photographie et les effets spéciaux sont à la hauteur étant donné le budget pour ce premier film.

 

J’espère franchement qu’il aura une récompense au FEFFS 2017, voire dans d’autres festival.

   

Résumé  du film :

Alex est résolu à ce que son ami Jim perde sa virginité avant ses 30 ans. Pour cela, les deux hommes vont suivre deux femmes, séduisantes et tentatrices, d’un bar à une grande maison en périphérie de la ville, sans savoir qu’elles ont de plus obscurs projets.

 

Double Date inverse un processus bien connu du cinéma d’horreur. Ici, l’assaillant, le prédateur, la menace est une femme. Ou plutôt un duo de femmes décidées à utiliser l’obsession sexuelle masculine pour un rituel de magie noire. Benjamin Barfoot, dont il s’agit du premier long-métrage, se révèle particulièrement habile pour mêler l’horreur à l’humour. Il évolue ainsi à la limite du genre pour proposer un récit fun et débridé.

 

 

Filmographie de Benjamin Barfoot (source imdb)

 

Director (6 credits)

2017  Double Date

2016  Fist (Short)

2012  Where Did It All Go Ron? (Short)

2012  Who Is Albert Plum? (Short)

2012  Drive Too (Short)

2010  Fuse (Short)

 

Editor (5 credits)

2017  Double Date

2016  Fist (Short)

2012  Where Did It All Go Ron? (Short)

2012  Who Is Albert Plum? (Short)

2012  Drive Too (Short)

 

Cinematographer (3 credits)

2012  Where Did It All Go Ron? (Short)

2012  Who Is Albert Plum? (Short)

2012  Drive Too (Short)

 

Writer (1 credit)

2016  Fist (Short)

 

 

Visual effects (1 credit)

2010  Fuse (Short) (visual effects)

 

Camera and Electrical Department (1 credit)

2016  Panorama (TV Series documentary) (camera - 1 episode)

- Gangs, Guns and the Police (2016) ... (camera)

 

Infos sur DOUBLE DATE

Pays : Royaume-Uni

Année : 2017

Durée : 1h30

Version : Anglais / VOSTFR

Avertissement : Interdit aux moins de 12 ans

 

Réalisation : Benjamin Barfoot

Production : Maggie Monteith, Chris Reed, Matthew James Wilkinson

Scénario : Danny Morgan

Photographie : Laura Bellingham

Montage :  Benjamin Barfoot

Interprétation : Danny Morgan, Georgia Groome, Michael Socha

Ventes Internationales : Film Constellation

DOUBLE DATE

Dimanche 24 septembre à 22h UGC

Voir les commentaires

THE VILAINESS

THE VILAINESS

Compétition Crossover

FEFFS

 

L’un des meilleurs films dans cette catégorie.

D’entrée on est dans le grand bain, sanglant il va sans dire.

Certains vous diront que le film est traité comme un jeu vidéo, ce n’est sans doute pas faux, la culture coréenne surtout chez les jeunes des jeux vidéo est très présente. Néanmoins je pense que l’on est plus proche des  Manhwa (nom des mangas coréens) dans ce film que des jeux vidéos à proprement parler.

 

Un enfant voit sa vie purement et simplement détruite en quelques minutes, et passeras le reste de sa vie a vivre dans la vengeance, la sienne, celles d’autres personnes, et durant ce temps sera manipulé.

La question du choix de sa vie de la nôtre surement y est posée.

 

Rassuré vous amateurs d’hémoglobines, vous n’en manquerez pas, en disons 60 secondes vous aurez votre dose, et la fin du film une overdose !   

 

Un scénario sérieux, une photographie superbe, des mouvements fluides de la caméra en font l’un des favoris à mon sens de la compétition 2017 dans la catégorie Crossover.                             

 

Résumé du film : THE VILLAINESS

 

The Villainess s’ouvre sur le postulat classique de la tueuse professionnelle qui a envie de raccrocher, de l’assassin qui essaie de sortir de sa condition par amour mais finit rattrapé par son passé.

 

Si la trame est connue, le cinéaste Jung Byung-gil s’attache à livrer un objet formel incroyablement abouti. La scène d’ouverture, et son bain de sang en caméra subjective, a notamment stupéfié le public cannois lors d’une mémorable séance de minuit.

 

Le film est ainsi ponctué de formidables morceaux de bravoure pour les fans de cinéma d’action décomplexé. Si toutes les histoires ont été racontées, on peut toujours compter sur le cinéma coréen pour proposer une nouvelle manière de faire vivre les grands récits.

 

Infos

Pays : Corée du Sud

Année : 2017

Durée : 2h09

Version : Coréen / VOSTFR

Avertissement : Interdit au moins de 12 ans

 

Réalisation : Jung Byung-gil

Production : Jung Byung-gil

Scénario : Jung Byung-gil, Jung Byeong-sik

Photographie : Park Jung-hun

Montage : Heo Sun-mi

Musique : Koo Ja-wan

Interprétation : Kim Ok-vin, Shin Ha-kyun, Bang Sung-jun

Ventes Internationales : Contents Panda

Dimanche 24 septembre à 11h UGC

Voir les commentaires

THE LITTLE HOURS / LES BONNES SŒURS FEFFS

 

 

THE LITTLE HOURS

/ LES BONNES SŒURS

Compétition Crossover

FEFFS

 

Un film léger, même bucolique par moment, mais qui a un fond  historique, les jeunes filles étant envoyées dans des couvents, sans convictions religieuses, mais pour satisfaire les familles. Certaines avaient « fauté », d’autres auraient dû être dotés et ils revenaient bien moins cher de   les casées au couvent.

 

Alors oui, et on le sait d’après des écrits de l’époque, dans les couvents et les monastères on ne ce privait pas d’avoir une sexualité débridée.

 

On exagère je trouve le côté érotique du film, parfois presque présenté comme limite pornographique. Il est, disons plus conte malicieux que pornographique.

 

Le scénario est travaillé, et la photographie tout à fait correct, même plus un seul regret je ne suis pas sûr que dans ‘Italie de 1347 ont parlais comme au 21e siècle, on aurait pu faire un peu attention à certains dialogues.

 

Un bon film dans l’ensemble, mais je ne pense pas qu’il gagne cette   compétition, d’autres films lui sont à mon sens supérieur.

 

 

Résumé du film

 

Italie, 1347. En fuite après avoir fauté avec la femme de son maître, un serviteur trouve refuge dans un couvent, à condition qu’il feigne d’être sourd et muet pour éviter toute tentation aux bonnes sœurs. Chaud devant : The Little Hours, c’est « Sexe, drogue et rock’n roll » chez les bonnes sœurs – au Moyen-Âge, qui plus est !

 

Toutefois, si extravagante soit-elle, cette comédie emmenée par des nonnes couguars n’est pas sans lien avec l’Histoire. Le réalisateur nous donne ici à voir la réalité moins souriante d’une époque où les femmes entraient rarement au couvent par choix. La transgression des interdits sexuels était donc monnaie courante dans ce que Baena appelle les « hauts lieux du pêché ». Si ce film s’inspire librement du Décaméron de Boccace, il rappelle aussi, de par sa thématique, Les Diables de Ken Russell.

  

Infos

Pays : USA

Année : 2016

Durée : 1h30

Version : Anglais / VOSTFR

Avertissement : Tout public

 

Réalisateurs

Jeff Baena  

 

Acteurs et actrices

Alison Brie   Rôle : Alessandra

Aubrey Plaza   Rôle : Fernanda

Dave Franco Rôle : Massetto

John C. Reilly   Rôle : Le père Tommasso

Kate Micucci   Rôle : Ginevra

Molly Shannon   Rôle : Mère supérieure

Fred Armisen   Rôle : Bishop Bartolomeo

Jon Gabrus   Rôle : Guard Gregorio

 

Scénario

Scénariste

Jeff Baena

 

Production : Carlos Cusco, Emerson Machtus, Fernando Loureiro

 

Photographie : Quyen Tran

Montage : Ryan Brown

Musique : Dan Romer

Interprétation : John C . Reilly, Alison Brie, Dave Franco, Aubrey Plaza

Titre original  The Little Hours

Distributeur  Pretty Pictures 

Diffusion : Pretty Pictures

Ventes Internationales : Gunpowder and Sky

 

Année de production 2017

Type de film Long-métrage

Langues Anglais

The Little Hours Trailer - FEFFS 2017

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Hébergé par Overblog